Yahoo Web Search

  1. Costa Rica - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Costa_Rica

    Costa Rica (/ ˌ k ɒ s t ə ˈ r iː k ə /, US: / ˌ k oʊ s t ə / (); Spanish: [ˈkosta ˈrika]; literally "Rich Coast"), officially the Republic of Costa Rica (Spanish: República de Costa Rica), is a country in Central America, bordered by Nicaragua to the north, the Caribbean Sea to the northeast, Panama to the southeast, the Pacific Ocean to the southwest, and Ecuador to the south of ...

    • San José

      San José (Spanish: [saŋ xoˈse]; literally meaning "Saint...

    • Carlos Alvarado

      Carlos Alvarado Quesada (Spanish pronunciation: [ˈkaɾlos...

    • Wildlife

      The Wildlife of Costa Rica comprises all naturally occurring...

    • Military

      The Costa Rica Coast Guard also operates directly under the...

    • Cocos Island

      Cocos Island (Spanish: Isla del Coco) is an island in the...

    • Costa Rican Civil War

      The Costa Rican Civil War was the bloodiest event in...

  2. Costa Rica - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org/wiki/Costa_Rica

    Costa Rica, oficialmente República de Costa Rica, es una nación soberana, organizada como una república presidencialista unitaria compuesta por 7 provincias. Ubicada en América Central, posee un territorio con un área total de 51 100 km². Limita con Nicaragua al norte, el mar Caribe al este, Panamá al sureste y el océano Pacífico al oeste.

  3. Costa Rica (officially called Republic of Costa Rica), is a country in Central America. It is bordered by Nicaragua to the north, Panama to the southeast, the Pacific Ocean to the west, and the Caribbean Sea to the east. The official language of Costa Rica is Spanish. The official currency is the colón.

  4. People also ask

    What is Costa Rica?

    Is costa rica in central america?

    Where is the Volcan Arenal Costa Rica?

    Is costa rica on isthmus?

  5. Costa Rica – Wikipédia, a enciclopédia livre

    pt.wikipedia.org/wiki/Costa_Rica

    A Costa Rica (pronunciado em português europeu: [ˈkɔʃtɐ ˈʁikɐ]; pronunciado em português brasileiro: [ˈkɔstɐ ˈʁikɐ]; pronunciado em castelhano: [ˈkosta ˈrika]), oficialmente República da Costa Rica (em espanhol: República de Costa Rica), é um país da América Central, limitado a norte pela Nicarágua, a leste pelo mar do Caribe, a sudeste pelo Panamá e a oeste pelo Oceano ...

    • San José
    • San José
  6. Costa Rica — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Costa_Rica
    • Politique
    • Territoire
    • Démographie
    • Géographie
    • Parcours
    • Généralités
    • Tourisme
    • Climat
    • Faune et flore
    • Menaces
    • Origine
    • Protection
    • Inconvénients
    • Transport
    • Préhistoire
    • Contexte historique
    • Histoire
    • Économie
    • Administration
    • Accès
    • Santé

    Le Costa Rica (prononcé [kɔs.ta ʁi.ka] ; littéralement « Côte riche »), en forme longue la république du Costa Rica, en espagnol República de Costa Rica, est une république constitutionnelle unitaire d'Amérique centrale ayant un régime présidentiel. Le Costa Rica a défini six régions socio-économiques, ou régions fonctionnelles, déterminées par le décret exécutif n ° 7944 du 26 janvier 1978, en liaison avec la planification économique 17: le Brunca, le Centre, le Chorotega, le Huetar nord, le Pacifique central, le Huetar atlantique. La constitution en régions des provinces de Heredia et de Cartago a été en discussion. Depuis 2013, le Costa Rica est membre observateur de l'Organisation internationale de la francophonie. Le Costa Rica est membre du Système d'intégration centre-américain, qu'il a présidé en 2013.

    La majeure partie de son territoire est situé sur l'isthme centraméricain, encadré par la mer des Caraïbes à l'est et l'océan Pacifique à l'ouest et au sud, bordé au nord par le Nicaragua et au sud-est par le Panama. Il comprend également l'île Cocos, située dans l'océan Pacifique, à plus de 500 kilomètres des côtes du pays. Il a pour capitale San José qui comptait environ 334 000 habitants en 2015. La langue officielle est l'espagnol et la monnaie le colón. Sa devise est « ¡Vivan siempre el trabajo y la paz! » (« Que vivent pour toujours le travail et la paix ! ») et son drapeau est constitué de cinq bandes horizontales respectivement bleue, blanche, rouge, blanche et bleue. Son hymne est Noble patria, tu hermosa bandera.

    En juin 2017, le Costa Rica était peuplé de 4 947 490 habitants3 et constituait ainsi le 120e pays le plus peuplé du monde et le cinquième des sept pays d'Amérique centrale, devant le Panama et le Belize. Dans la plaine élevée centrale (Meseta Central) du secteur de la cordillère, le Costa Rica est densément peuplé avec San José, Alajuela, Cartago et Heredia, quelques-unes des plus grandes villes du pays. Puerto Limón, sur la côte des Caraïbes, est le port le plus important du pays. San José, la capitale, compte 2 millions d'habitants avec sa grande banlieue.

    Situé sur l'isthme reliant l'Amérique du Sud à l'Amérique du Nord, le Costa Rica est constitué d'une mince bande de terre de 200 km de largeur moyenne, qui sépare la mer des Caraïbes, à l'est, de l'océan Pacifique, à l'ouest. La frontière nord du pays borde le Nicaragua sur 309 km, et celle du sud le Panama sur 330 km. La capitale, San José, se situe au centre du pays9. Ce pays possède 1 290 km de côtes, dont de vastes plaines qui bordent la mer des Caraïbes, sur presque un tiers du pays, et de plus étroites et plus découpées sur les côtes du Pacifique. Le principal fleuve du Costa Rica est le San Juan (230 km) qui délimite au nord une partie de la frontière avec le Nicaragua10.

    Le Costa Rica se prolonge également dans l'océan Pacifique par un petit bout de terre inhabité, l'île Cocos, située à 550 kilomètres au sud-ouest de sa côte occidentale, dans la direction de l'île Isabela (appartenant à la république d'Équateur).

    Le Costa Rica est organisé topographiquement en quatre grands secteurs : une succession de cordillères (cordillère volcanique de Guanacaste, cordillère volcanique centrale et cordillère de Talamanca qui culmine à 3 820 m au Cerro Chirripó), d'axe nord-ouest sud-est, sépare les plaines lavées de la côte caraïbe de la côte pacifique accidentée.

    La cordillère volcanique de Guanacaste et la cordillère centrale comptent de nombreux volcans éteints et six volcans actifs11. Le Rincón de la Vieja (1 916 m) avec de nombreuses mares de boue sur ses flancs, le Tenorio (1 916 m), le Miravalles (2 208 m), le Turrialba (3 328 m) Les trois plus visités sont le volcan Poás (2 704 m), dont le cratère principal, occupé par un lac acide, est le plus large du monde (1 320 m de diamètre), l'Irazú (3 432 m) au lac d'acide vert, et l'Arenal (1 633 m), actif depuis 1968, près duquel sont construits de nombreux hôtels et thermes. La côte Pacifique est la plus ouverte au tourisme balnéaire avec de nombreuses stations prisées par les riches Californiens (Tamarindo, Puntarenas, Quépos) et par les surfeurs en quête de vagues sensationnelles (Ollie's Point et Playa Grande au nord de Tamarindo, Jaco et Playa Hermosa dans la région de Puntarenas). Le tourisme est la principale source de revenu. Sous l'impulsion du président de la République (Óscar Arias Sánchez), qui a déclaré « la paix à la nature », le Costa Rica est devenu pionnier de l'écotourisme. L'écotourisme est extrêmement populaire auprès des touristes étrangers visitant les grands parcs nationaux et zones protégées qui existent à travers le pays. Le Costa Rica a été un pionnier de l'écotourisme et est reconnu comme l'une des seules destinations internationales à proposer l'écotourisme. Dans le classement de l'indice de compétitivité dans le tourisme en 2011, le Costa Rica est à la 44e place, soit le deuxième pays parmi les pays d'Amérique latine après le Mexique. Les avantages concurrentiels pour développer des projets touristiques sont dans le domaine des ressources humaines, culturelles et naturelles, dans laquelle le Costa Rica est classé 33e au monde et se classe à la sixième place en Amérique latine. Le rapport TTCI 2011 note également que les principales faiblesses du secteur du tourisme du Costa Rica sont : son petit nombre de sites culturels (classé 104), le temps requis pour ouvrir une entreprise ou un commerce (classé 125), l'état de l'infrastructure du transport terrestre (classé 111) et la mauvaise qualité des infrastructures portuaires (classé 132). La majorité des visiteurs étrangers proviennent des États-Unis (39 %), du Canada (7 %) et des pays de l'Union européenne (16 %), ce qui permet de percevoir environ 1 000 $ en moyenne par touriste. En 2005, le tourisme a contribué à hauteur de 8,1 % du PIB et représente 13,3 % des emplois directs et indirects. Depuis le début des années 2000, le tourisme génère plus de revenus que l'ensemble des exportations de banane et de café.

    Le climat du Costa Rica est marqué par une saison sèche (décembre à avril) et une saison des pluies (avril à novembre). Le Costa Rica est situé dans la zone intertropicale (entre 8 et 11° de latitude nord). Toutefois, d'un endroit à un autre, les précipitations diffèrent considérablement : les précipitations à San José sont de 1 867 mm par an, alors qu'à Puerto Limón (sur la côte caraïbe), il tombe 3 518 mm de pluie par an. Le pays jouit ainsi d'un climat tropical où quatre zones climatiques sont à distinguer :

    Le Costa Rica possède une flore et une faune exceptionnelles, puisque 6 % de la biodiversité mondiale s'y trouve (pour un pays qui ne représente que 0,03 % des surfaces émergées). 1,3 % de la faune est endémique du pays. En 2007, l'Institut national de la biodiversité considérait que 160 nouvelles espèces étaient découvertes chaque année au Costa Rica. Plus de 25 % du territoire est occupé par des parcs nationaux (26) et des réserves13. Le contexte politique du pays, ainsi que son succès dans le domaine du tourisme, contribuent à préserver cette biodiversité.

    Les réserves marines du Costa Rica sont le théâtre de braconnages de requins. Le documentaire « Sharkwater » montre l'intensité du trafic d'ailerons de requins. Des négociants taïwanais les achètent illégalement, pillant ainsi un des derniers sanctuaires de requins. Les importants investissements taïwanais au Costa Rica laissent supposer que le gouvernement ne fait pas de la lutte contre cette activité illégale une priorité de l'agenda de préservation de la faune et de la flore.

    Cette diversité exceptionnelle est due à l'emplacement géographique du Costa Rica, entre Amérique du Nord et Amérique du Sud, ce qui est propice aux mouvements d'animaux. Les influences océaniques de l'océan Pacifique et de la mer des Caraïbes, ayant chacun un climat particulier, jouent également un rôle. De manière générale, on peut distinguer trois aires climatiques : la côte caraïbe, humide et semi-marécageuse, la côte pacifique, plus sèche, et la zone centrale, au relief élevé, dont la végétation est sèche. Grâce à l'abondance des précipitations lors de la saison des pluies, le pays est arrosé de milliers de cascades. Celles-ci attirent une faune singulière : grenouilles, colibris ou encore papillons, dont le majestueux Morpho aux ailes bleu électrique.

    Le Costa Rica se classe parmi les 14 nations à avoir placé plus de 23 % de leur territoire sous protection (25,6 % de parc nationaux ou réserves écologiques). Ce pays a presque réussi à stopper la déforestation (75 % du territoire était recouvert de forêt en 1950, 26 % en 1985, remonté à 50 % de nos jours) bien qu'il existe encore parfois des actions de déforestation illégales sévissant de manière épisodique au cours de l'année, au sein même de réserves naturelles protégées14,15.

    Les routes du Costa Rica sont en général viables, mais souvent en mauvaise condition en raison de manque de moyens financiers notamment. Les intempéries et le manque de compétences au niveau des infrastructures rendent les routes costariciennes parfois hasardeuses. Somme toute, on s'habitue rapidement à manœuvrer en tenant compte des nids-de-poule, des routes non pavées et des routes se rétrécissant à une seule voie. Les routes principales sont généralement bien entretenues ; les routes secondaires et tertiaires, quant à elles, sont souvent négligées. La signalisation est déficiente en dehors de la capitale San José. À noter qu'un choix important s'offre à vous pour le transport : le taxi, l'autobus, la location de voiture, les transports en groupe (ou shuttles) et les vols intérieurs.

    Le Costa Rica dispose d'aéroports, dont quatre sont internationaux. Deux desservent San José : l'aéroport international Juan-Santamaría de San José (le principal, situé à Alajuela) et l'aéroport Tobías-Bolaños de San José (à Heredia). L'aéroport Daniel-Oduber-Quirós de Liberia, près de Liberia dans la province de Guanacaste, au nord-ouest du pays, est fréquenté notamment par des touristes séjournant sur la côte du Costa Rica longeant l'océan Pacifique. L'aéroport de Limón, près de Puerto Limón dans la province de Limón, dessert le littoral de la mer des Caraïbes, mais propose actuellement (fin 2016) relativement peu de vols.

    Les premières traces de vie au Costa Rica remontent entre 10 000 et 7 000 av. J.-C. avec l'arrivée de groupes de chasseurs-cueilleurs dans la vallée Turrialba. Dans cette zone, des pointes de flèches d'origines différentes ont été découvertes, ce qui peut laisser penser que des groupes d'origines différentes ont convergé vers cette région. L'agriculture apparaît vers 5 000 av. J.-C., avec la culture de tubercules. Les premières traces de techniques d'utilisation de la céramique remontent entre 3 000 et 2 000 av. J.-C. La culture du maïs apparaît entre 300 et 500 av. J.-C.

    À partir des années 800 jusqu'à l'arrivée des Espagnols au XVIe siècle se présente une augmentation de la taille et de la complexité de la conception interne des villages, et les différences régionales s'accentuent. La présence de nombreux cimetières, simples et complexes, les œuvres d'infrastructures massives, la diversité de biens domestiques et de luxe, le développement de l'orfèvrerie, l'échange régional et les conflits entre les cacicazgos pour les territoires et les ressources, sont des éléments caractéristiques de cette époque.

    Christophe Colomb arrive dans la région au cours de son dernier voyage en 1502. Le Costa Rica est ensuite gouverné pendant près de trois siècles par la Capitainerie générale du Guatemala pour le compte de l'Espagne.

    Dans les années 1980, le pays traverse une grave crise économique. Avec une dette extérieure de plus de 3 milliards de dollars, il est l'un lun des pays les plus endettés au monde par habitant. Le chômage touche environ 10 % de la population active, et le Produit national brut enregistre en 1982 une nouvelle baisse de près de 5 %19. L'économie du Costa Rica est dépendante du tourisme (deux millions de visiteurs par an), de l'agriculture et de son industrie de techniques de pointe, en particulier pour ses exportations. Actuellement, les revenus du pays proviennent essentiellement des exportations de produits agricoles traditionnels, tels que la banane, le café, le sucre, le cacao et l'ananas. Le Costa Rica produit un café de haute qualité qui est essentiellement exporté vers les États-Unis. Il fait partie des quinze plus grands producteurs mondiaux de café, grâce à une récolte de café en hausse d'environ 10 % entre 2011 et 2016, ce qui en fait le troisième cultivateur de café d'Amérique centrale derrière le Honduras et le Nicaragua. Cependant, les revenus proviennent également de produits non traditionnels tels que les fleurs, ou encore les mini végétaux. Le secteur des services s'est fortement développé durant ces dernières années, ce qui a permis de créer 10 000 emplois. Le tourisme est le secteur doté de la meilleure croissance, et depuis le début des années 2000 il rapporte plus de devises que n'importe lequel des principaux produits agricoles d'exportations. Grâce aux hauts niveaux d'éducation de ses habitants et à des politiques adéquates pour attirer les entreprises, le pays a commencé au milieu des années 1990 à produire des matériaux et des produits technologiques et de micro technologie. Ainsi, depuis 1997 et avec l'entrée de l'entreprise Intel, le pays a fortement accru ses revenus. Le Costa Rica est le pays préféré de beaucoup de multinationales pour installer leurs entreprises de services, parmi lesquels Procter & Gamble, Coca-Cola, Intel, Hewlett-Packard, Concentrix (Synnex), Sykes, Sony, DHL, Amazon, GlaxoSmithKline, Emerson Electric, Pfizer, AstraZeneca, Western Union, Baxter, IBM, Oracle, Walmart, Cargill, Bacardi et Dole Food Company. En 2006, l'usine de fabrication de microprocesseur Intel fut responsable de 20 % du total des exportations et représente 4,9 % du PIB du pays. L'économie a cru de 8,8 % en 2006, de 6,8 % en 2007, et de 3 % en 2008. Au premier semestre de 2009, le PIB par glissement annuel est de 3,5 %. Le taux d'inflation costaricien est le sixième plus élevé de la région. L'économie émerge de la récession en 1997 et montre depuis une croissance supérieure à 4,3 % dans les années 2000. Elle reste néanmoins fragile, avec une dette publique de 50 % du PIB, et surtout ne profite pas à tous avec un chômage en progression et surtout 21 % de la population vivant sous le seuil de pauvreté20. Le Costa Rica compte actuellement 8 000 hectares consacrés à la culture sans produits chimiques[précision nécessaire] et plus de 3 000 produits certifiés, tant dans le commerce national que dans le commerce international. La production agricole comprend la floriculture, avec notamment la production de fougères (exportée mondialement), de roses, de fleurs tropicales, de feuillages. Elle comprend également des fruits tropicaux dont la banane et l'ananas, les agrumes, le tabac, le sucre de canne, l'huile de palme, le riz, le cacao, le café.

    Le Costa Rica est partagé en sept provinces, divisées elles-mêmes en 81 cantons, eux-mêmes divisés en 470 districts :

    La situation géographique du Costa Rica dans l'isthme centre-américain lui facilite l'accès au marché nord-américain, puisque se trouvant sur le même fuseau horaire que Dallas et Chicago aux États-Unis. Il possède un accès maritime direct à l'Europe et à l'Asie.

    La pauvreté est estimée à 21 % (16 % de pauvreté relative et 5 % de pauvreté extrême). L'immigration des nicaraguayens (entre 300 000 et 500 000 d'après The World Factbook) a participé à la détérioration du système de santé social costaricien.

  7. Costa Rica national football team - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Costa_Rica_national...

    Costa Rica is the only national team in Central America to have played in five FIFA World Cup editions. Costa Rica's national football team has the all-time highest average Football Elo Ranking in Central America with 1597.1, and the all-time highest Football Elo Ranking in Central America, with 1806 in 2014.

  8. Costa Rica - Wikipedia

    ro.wikipedia.org/wiki/Costa_Rica

    Costa Rica, oficial Republica Costa Rica (în Spaniolă: Costa Rica, República de Costa Rica), este o țară din America Centrală, mărginită de Nicaragua la nord, Panama la sud - sud est, Oceanul Pacific la vest și de Marea Caraibilor la est. Costa Rica a fost prima țară din lume, care prin constituție a abolit existența armatei încă din 1949.

  9. Costa Rica – Wikipedia

    de.wikipedia.org/wiki/Costa_Rica

    Costa Rica. Politik, Gesellschaft und Kultur eines Staates mit ständiger aktiver und unbewaffneter Neutralität. Inn-Verlag, Innsbruck 1986, ISBN 3-85123-091-4 (Studien zur politischen Wirklichkeit, Band 3). Henry Hatt: Auswandern nach Costa Rica. Bücherstube Kronach, 2019, ISBN 978-3-930988-42-6 (Ein Ratgeber für Auswanderer, 2. Auflage).

  10. Arenal Volcano - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Arenal_Volcano

    It was Costa Rica's most active volcano until 2010, and one of the ten most active volcanoes in the world. It has been studied by seismologists for many years. The volcano is located at the center of Arenal Volcano National Park in the northern zone of the country, 15 kilometres (9.3 mi) southwest of the La Fortuna district in San Carlos ...