Yahoo Web Search

  1. Ministres d'Henri III de France — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Ministres_d&

    Royaume de France Données clés Roi Henri III Formation 30 mai 1574 Fin 2 août 1589 Durée 15 ans, 2 mois et 3 jours Composition initiale Ministres de Charles IX Ministres de Henri IV modifier - modifier le code - voir Wikidata (aide) Ministres de Henri III du 30 mais 1574 au 2 aout 1589 Secrétaire d'État à la Maison du Roi: 1570 – 1579: Simon Fizes de Sauve ; 1579 – 8 septembre 1588 ...

    • 15 ans, 2 mois et 3 jours
    • 30 mai 1574
  2. Catégorie:Ministre d'Henri III de France — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Catégorie:Ministre_d&

    Pages dans la catégorie « Ministre d'Henri III de France ». Cette catégorie contient les 12 pages suivantes. Outils : Arborescence. Graphique. Décompte. Recherche interne. PetScan. Suivi.

  3. Henri III (roi de France) — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Henri_III_de_France

    Henri III Portrait au crayon du roi Henri III avec sa toque chargée d'aigrette et cordons de diamants, dessin de Étienne Dumonstier , Paris, BnF , département des estampes , vers 1586 . Titre Roi de France 30 mai 1574 – 2 août 1589 (15 ans, 2 mois et 3 jours) Couronnement 13 février 1575 , en la cathédrale de Reims Gouvernement Ministres d'Henri III de France Prédécesseur Charles IX ...

  4. Henry III of France - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Henry_III_of_France

    Henry III's reign as King of France, like those of his elder brothers Francis and Charles, would see France in constant turmoil over religion. Henry continued to take an active role in the Wars of Religion, and in 1572/1573 led the siege of La Rochelle , a massive military assault on the Huguenot-held city. [23]

  5. Ministres d'Henri II (roi de France) — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Ministres_de_Henri_II_(roi

    Les ministres de Henri II ont formé le 25 e gouvernement de la France sous la monarchie féodale du royaume de France. Ils ont été en fonction pendant le règne du roi Henri II entre le 31 mars 1547 et le 10 juillet 1559. Histoire. Le 31 mars 1547, malade, le roi François I er meurt [1]. Son fils Henri II lui succède.

  6. Ministres d'Henri III de France - fr.LinkFang.org

    fr.linkfang.org › wiki › Ministres_de_Henri_III

    Catégories: Gouvernement de la France | Ministre d'Henri III de France | Liste des ministres de l'Ancien Régime Information à partir de: 07.12.2020 09:09:44 CET Source: Wikipedia ( Auteurs [Histoire] ) Licence: CC-BY-SA-3.0

  7. Ministres d'Henri IV de France — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Ministres_d&

    Royaume de France monarchie féodale Drapeau de la France Données clés roi Henri IV de France 1589-1598: 1598-1610: pas de chef de gouvernement , les ministres sont nommés et révoqués par le roi Henri IV , qui exerce de facto la fonction de chef de gouvernement . le duc de Sully est le principal ministre d'État Législature pas de législature permanente, mais un rassemblement des états ...

  8. Henri II (roi de France) — Wikipédia

    www.wikipedia.org › wiki › fr:Henri_II_de_France
    • Jeunesse
    • Roi de France
    • Le Mécène
    • Descendance
    • emblématique
    • Henri II Dans La Culture
    • Voir aussi

    En tant que second fils du roi de France, Henri reçoit le titre de duc d'Orléans dès sa naissance. Il reçoit le prénom de son parrain Henri VIII d'Angleterre[2]. En application du traité de Madrid entre François Ier et Charles Quint, Henri reste otage en Espagne de 1526 à 1530, en compagnie de son frère aîné François, dauphin et duc de Bretagne. Cette dure captivité a de lourdes conséquences sur son enfance et il en garde des séquelles psychologiques, devenant notamment hypocondriaque. Ce caractère rendra difficiles ses relations avec son père François Ier, qui accorde sa préférence à son jeune frère Charles. Considéré comme le dernier roi chevalier, la légende dit qu'il a été formé à la chevalerie par la lecture d’Amadis de Gaule pendant sa captivité mais ce roman de chevalerie n'a été traduit en français qu'en 1540[3]. Jean Capello, ambassadeur de Venise à la cour de France, le décrit ainsi : « ...la taille haute et bien prise, la figure belle et agréable, le teint un peu brun......

    Édit de février 1556

    1. L'Édit du roi Henri II de février 1556 condamne à la peine de mort les femmes qui cèlent leur grossesse[5]et privent leurs enfants du baptême.

    Les arts

    Henri II s'inscrit également dans la continuité de son père dans son soutien au développement artistique et intellectuel, quoique de façon moins flamboyante. La nouveauté du règne est caractérisée surtout dans la mise en scène du pouvoir royal, par la multiplication des entrées royales et des festivités. La monarchie fait travailler ensemble poètes, architectes, sculpteurs et peintres pour magnifier le pouvoir royal à l'occasion de fêtes éphémères. Pour les entrées royales, des ouvrages sont...

    Le Nouveau Monde

    En 1555, un demi-siècle après la découverte du Brésil par Cabral, Henri II charge le vice-amiral de Bretagne Nicolas Durand de Villegagnon de l'installation d'une colonie française dans la baie de Guanabara (au Brésil), reconnue cinq ans auparavant par le navigateur et cartographe Guillaume Le Testu. Des Havrais ont installé un comptoir quelques années plus tôt, proche de l'actuel Cabo Frio, afin de fournir l'industrie drapière de Rouen en Brésil (pau brasilen portugais), dont est tirée une t...

    Fiefs réunis à la Couronne

    L'extension territoriale réalisée sous François Ier, la brièveté du règne d'Henri II et le succès relatif de ses campagnes militaires expliquent la faible évolution du territoire de la Couronne à la mort du roi. Il convient néanmoins de mentionner l'union de la Bretagne à la France, effective du fait du sacre d'Henri, déjà duc de Bretagne, bien qu'elle soit logiquement portée au crédit de François Ier. Les territoires italiens et savoyards, ainsi que la Corse, sont perdus à la suite des défai...

    Bien que longtemps considérée comme stérile, Catherine de Médicis donne à Henri IIdix enfants, dont trois morts en bas âge : 1. François (1544-1560), roi de France de 1559 à 1560 sous le nom de François II; 2. Élisabeth (1545-1568), épouse Philippe II (roi d'Espagne)(1559) ; 3. Claude (1547-1575), épouse Charles III de Lorraine(1559) ; 4. Louis (1549-1550), duc d'Orléans; 5. Charles (1550-1574), roi de France de 1560 à 1574 sous le nom de Charles IX; 6. Henri (1551-1589), roi de Pologne (1574) puis roi de France de 1574 à 1589 sous le nom de Henri III; 7. Marguerite (1553-1615), épouse Henri III de Navarreen 1572 ; 8. François (Hercule) (1555-1584), duc d'Alençon puis d'Anjou; 9. Victoire(1556-1556) ; 10. Jeanne(1556-1556). Il a également des enfants illégitimes : 1. Diane de France (1538-1619), épouse de François de Montmorency, puis duchesse d'Angoulême (de Filippa Duci) ; 2. Henri d'Angoulême (1551-1586), gouverneur de Provence en 1580[9] et grand prieur de France (de Jane Stuart...

    Comme de nombreux princes de la Renaissance, Henri II utilise une emblématique riche et variée. Sa principale devise personnelle lui vient de sa jeunesse. Il s'agit du croissant ou plus souvent du triple croissant entrelacé, associé à la phrase latine donec totum impleat orbem (jusqu'à ce qu'il emplisse le monde entier). Le croissant provient-il de la brisure des Valois-Angoulême, qui rompaient les armes de France d'un lambel d'argent chargé de trois croissants de gueules ? Comme souvent, ce corps de devise formait un jeu de mot avec la sentence : à l'origine, il soulignait le fait que le jeune prince n'était que le dauphin et ne jouissait donc pas de la plénitude de son pouvoir. Le croissant était certes un cercle évidé, inachevé, mais il fallait également le prendre à son sens littéral. La gloire des trois croissants avait ainsi vocation à s'accroître jusqu'à s'étendre au monde entier, orbemsignifiant à la fois cercle et monde. Cette devise s'inscrivait dans la tradition impériale...

    Citation

    « Reste à avoir bon cœur et ne s'étonner de rien », écrit après la bataille de Saint-Quentin remportée par le duc Emmanuel-Philibert de Savoie.

    Cinéma et télévision

    1. 1956 : Diane de Poitiers de David Miller (Henri II est incarné par Roger Moore). 2. 1956 : Si Paris nous était conté de Sacha Guitry (Henri II est incarné par Pierre Vernay). 3. Télévision (2013-2014) : Reign : Le Destin d'une reine (Henri II incarné par Alan Van Sprang).

    Littérature

    1. Le roman La Princesse de Clèves de Madame de La Fayette se passe à la cour d'Henri II (puis de François II).

    Source partielle

    1. Marcel Reinhard (sous la direction), Histoire de France, Larousse, 1954

    Bibliographie

    1. Marie-Noëlle Baudouin-Matuszek, « Henri II et les expéditions françaises en Écosse », Bibliothèque de l'École des chartes, t. 145, deuxième livraison,‎ juillet-décembre 1987, p. 339-382 (lire en ligne[archive]). 2. Ivan Cloulas, Henri II, Paris, Fayard, 1992 (1re éd. 1985), 691 p. (ISBN 2-213-01332-2, lire en ligne[archive]). 3. Didier Le Fur, Henri II, Paris, Tallandier, 2009, 624 p. (ISBN 978-2-84734-297-0, présentation en ligne[archive]). 4. Hervé Oursel et Julia Fritsch, Henri II et le...

    Articles connexes

    1. Style Henri II 2. Formation territoriale de la France 3. Renaissance française 4. La Princesse de Clèves

  9. Henri de France - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Henri_de_France

    Henri Georges de France (7 September 1911 Paris – 29 April 1986 Paris) was a pioneering French television inventor. His inventions include the 819 line French standard and the SECAM color system. He was also apparently behind the HD-MAC high-definition standard. On December 6, 1931, De France founded the Compagnie Générale de Télévision ...

  10. Biographie de Henri III, roi de France

    www.sport-histoire.fr › Rois › Valois
    • Introduction
    • Contexte historique
    • Conséquences
    • Mort

    Henri III, né le 19 septembre 1551 et mort assassiné le 2 août 1589, est le vingt-huitième roi capétien et le treizième roi de la branche des Valois. Cest le fils dHenri II, roi de France de 1547 à 1559, et de Catherine de Médicis, fille de Laurent II de Médicis (auquel Machiavel a dédié son traité appelé « Le Prince ») et de Madeleine de la Tour d'Auvergne.

    En 1574, à la mort de son frère Charles IX, Henri III hérite dun royaume ravagé par les guerres de Religion. A ce moment-là, Henri est roi de Pologne, trône auquel il renonce pour revenir en France.

    Accordant la liberté de culte aux protestants dans certaines villes, Henri III suscite lopposition du très puissant duc de Guise, chef de la Ligue catholique. Henri III reprend donc son combat contre les protestants et, par le traité de Nemours en 1585, il sengage à ce que Henri de Navarre, protestant, ne prenne pas sa succession : cest le début de la Septième Guerre de Religion. Le 8 mai 1588, malgré linterdiction, le duc de Guise entre dans Paris où entrent ensuite, sur ordre du roi, les Suisses et les Gardes-Françaises : ceci déclenche une insurrection connue sous le nom de la journée des barricades. Le 13 mai, Henri III quitte Paris et se rend à Chartres. En août, le duc de Guise demande au roi de revenir à Paris, ce quil refuse. Henri III fait assassiner le duc de Guise le 23 décembre 1588. Le roi, en voyant le corps allongé du grand duc de Guise, se serait exclamé : « Il est plus grand mort que vivant ! ».

    Henri III meurt le 2 août 1589, après un règne dont la violence contraste avec le caractère modéré du roi, qui voulait apaiser les tensions. Pierre de LEstoile dira dHenri III : \\"Le roi étoit un bon prince, sil eût rencontré un meilleur siècle\\".

  11. People also search for