Yahoo Web Search

  1. Armoiries de la Russie — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Armoiries_de_la_Russie
    • Symbolique
    • Description
    • Origine
    • Représentations
    • Composition
    • Commentaires
    • Généralités
    • Devise

    Les armoiries de la Russie sont originaires de l'ancien empire, elles furent restaurées après la chute de l'Union soviétique, en dépit des objections. La couleur rouge du blason symbolise la Grande Russie1, un ancien nom du pays, utilisé par les Russes pour le distinguer de la Petite Russie (Ukraine) ou de la Russie Blanche (Biélorussie). Les deux têtes couronnées de l'aigle représentent l'Empire russe, dont le territoire s'étend sur deux continents, l'Europe et l'Asie. Quant à l'aigle bicéphale, elle fut reprise de l'empire byzantin (dynastie des Paléologue) et elle symbolise l'église orthodoxe dont le Saint-Synode est situé à Moscou. Le sceptre et la sphère dorée dans ses serres représentent respectivement le pouvoir du tsar et de l'église orthodoxe russe. Au centre, l'aigle tient un petit bouclier de Saint Georges qui est le patron des slaves. La RSFSR a été la dernière république soviétique à inclure l'étoile dans son blason, à la fin des années 1970. L'emblème a été modifié en 1993 pour les nouvelles armoiries de la Russie.

    Ces armes se blasonnent ainsi : de gueules, à l'aigle bicéphale, chaque tête surmontée d'une couronne fermée, l'aigle surmontée d'une couronne fermée, à un sceptre dans la patte dextre et un orbe cerclé dans la patte sénestre, le tout d'or, l'aigle chargée en cœur d'un écusson de la Moscovie.

    Elles ont repris diverses versions antérieures du blason2, en remplaçant notamment les métaux et émaux antérieurs du champ et des meubles (hormis l'écusson de la Moscovie, inchangé, représentant Saint Georges terrassant le dragon), ainsi qu'en substituant un orbe à une épée dans la patte senestre de l'aigle.

    La représentation ci-contre des grandes armoiries de l'Empire russe est récente et prend en compte la correction d'un certain nombre d'erreurs existant dans les représentations précédentes de ces armoiries, par exemple le nombre de roses figurant sur les armoiries de la Finlande4 (huit, contre sept dans les représentations précédentes).

    Les petites armoiries (Малый государственный герб Российской Империи) font figurer l'aigle impérial, l'écu de saint Georges, l'ordre de Saint-André et autour, les armoiries d'Astrakhan, de Sibérie, de Géorgie, de Finlande, de Kiev-Vladimir-Novgorod, de Tauride, de Pologne et de Kazan.

    La question complexe de la représentation correcte des grandes armoiries de l'Empire russe est accentuée par le désintérêt qu'a témoigné le régime soviétique à l'égard de la question5.

    Les armoiries de la RSFS de Russie ont été adoptées le 10 juillet 1918 par le gouvernement de la République socialiste fédérative soviétique de Russie, et modifiées à plusieurs reprises ensuite. Le blason est basé sur celui de l'Union soviétique. Il montre un symbole de l'agriculture (blé), un lever de soleil pour l'avenir de la nation russe, l'étoile rouge, ainsi que la faucille et le marteau pour le communisme en général6.

    La banderole porte la devise d'État de l'URSS (« Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! ») en russe : Пролетарии всех стран, соединяйтесь!.

  2. Armoiries de la Crimée — Wikipédia

    fr.m.wikipedia.org › wiki › Armoiries_de_la_Crimée

    Armoiries de la RSSA de Crimée. Il représente un griffon d'argent portant une perle d'azur sur un fond de gueules. Aux deux extrémités sont deux colonnes encerclées par une représentation du drapeau de la Crimée chargée de la devise nationale : « Процветание в единстве » (« Prospérité dans l'unité »).

  3. Discussion:Armoiries de la Russie — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Discussion:Armoiries_de_la

    Fusion entre armoiries de la Russie et armoiries de la RSFS de Russie. armoiries de la RSFS de Russie devrait être une sous-partie des armoiries de la Russie, le sujet étant traité dans l'un comme dans l'autre. → Ligne Droite → Réclamations ? J'archive la proposition faite. --Nouill 3 mars 2011 à 22:11 (CET)

  4. Tsarat de Russie — Wikipédia

    fr.m.wikipedia.org › wiki › Tsarat_de_Moscou

    1547 – 1721 Drapeau Armoiries Le tsarat de Russie (en vert) vers 1700 Informations générales Statut Monarchie absolue Capitale Moscou (1547-1703) Saint-Pétersbourg (1703-1721) Langue Russe Religion Orthodoxie russe Monnaie Rouble Histoire et événements 16 janvier 1547 Couronnement d' Ivan IV 22 octobre 1721 Proclamation de l' Empire par Pierre I er Tsar de Russie 1547 – 1584 Ivan IV ...

  5. Armoiries de la Russie wikipedia - de búsqueda

    mx.search.yahoo.com › mobile › s

    relacionados con: Armoiries de la Russie wikipedia. Hotel Les Armoiries, Valbonne - Confirmación Inmediata. www.booking.com ...

  6. Russie — Wikipetcia

    atj.wikipedia.org › wiki › Russie

    Constitution de la Fédération de Russie drapeau: drapeau de la Russie blasonnement: armoiries de la Russie liste de biens patrimoniaux: registre des objets patrimoniaux culturels de Russie religion officielle: non confessionnel séparé de: Union des républiques socialistes soviétiques domaine internet.ru, .рф, .рус, .su géographie

  7. Président de la fédération de Russie — Wikipédia

    fr.m.wikipedia.org › wiki › Président_russe

    Compétences du président Garant de la Constitution. En tant que garant de la Constitution et de l’ensemble des lois constitutionnelles [11], le Président s’assure que les Constitutions, les lois et les règlements des territoires constitutifs de la fédération de Russie soient en conformité avec la Constitution et les lois fédérales du pays [12].

  8. Armoiries de la France — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Armoiries_de_la_France
    • Usage
    • Symbolique
    • Composition
    • Origines
    • Contexte historique
    • Évolution

    Un emblème non officiel, composé d'un bouclier, d'un faisceau de licteur et de branches de chêne et d'olivier, est utilisé par la présidence de la République, le ministère des Affaires étrangères et figure sur la couverture des passeports et livrets de famille français. La charte graphique du gouvernement prévoit l'utilisation d'un logotype comprenant les couleurs du drapeau et Marianne. La commission adopte ce symbole7 qui figure ainsi sur le panonceau réservé à la France dans la salle d'assemblée des Nations unies à New York10 mais, devant la difficulté à obtenir une solution totalement satisfaisante, elle émet le vœu que le gouvernement puisse statuer sur l'adoption d'armoiries officielles de la IVe République et décide que la République française serait, en l'attente d'une solution définitive, représentée par « une composition rappelant celle adoptée par la IIIe République pour les postes diplomatiques et consulaires à l'étranger »9. Aujourd'hui, l'emblème dessiné par Jules-Clément Chaplain est toujours utilisé pour désigner les postes diplomatiques et consulaires, sur la couverture des passeports français et sert de base au logo de la présidence de la République11. En 2018, le président de la République Emmanuel Macron prononce un discours derrière un pupitre faisant apparaitre l'emblème officieux complété d'une croix de Lorraine en haut du bouclier de pelta12. Aux fenêtres et balcons des édifices publics comme les mairies ou les préfectures, les drapeaux sont souvent tenus à l'arrière d'un porte-drapeaux sous forme d'écusson tricolore avec le monogramme « RF » et des palmes.

    L'emblème est composé d'un bouclier en forme de pelta, orné à ses extrémités de têtes de lions4 ou de coqs5 ou de lion et d'aigle6, d'un faisceau de licteur et de branches de chêne et d'olivier, ces deux derniers éléments symbolisant respectivement la justice et la paix7. Elle est l'œuvre du sculpteur Jules-Clément Chaplain. Elle est utilisée par le ministère des Affaires étrangères depuis le 29 juillet 1912.

    Une autre composition déjà apparue furtivement au perron de la résidence d'Alphonse XIII lors de sa visite officielle en France en 1905 est utilisée en 1922 sur le carton destiné à la réalisation d'une tapisserie sur « Les armes de France » qu'on devait installer au commissariat général de la République à Strasbourg8,9. Les encyclopédies allemandes en donnent une reproduction en couleurs dès 1928. Le 10 mai 1929, le ministère des Affaires étrangères répond par une note à l'ambassade d'Allemagne qui désirait connaitre les armoiries officielles de la République française « qu'il n'existe pas, en principe, d'armoiries ou d'emblèmes officiels » mais l'édition de 1935 du Nouveau Petit Larousse illustré reproduit en noir et blanc cette composition comme symbole de la République française9. Elle est reprise par l'héraldiste Robert Louis à la demande d'une commission interministérielle qui se réunit le 3 juin 1953 afin de répondre à la demande du secrétariat des Nations unies qui désirait orner la salle d'assemblée de panneaux reproduisant les armoiries officielles de chaque État membre. On la retrouve encore, en noir et blanc, dans l'édition de 1962 du Grand Larousse encyclopédique. Elle se blasonne ainsi :

    Sous l'Ancien Régime, les armoiries de la France sont les fleurs-de-lis d'or sur champ d'azur. Elles sont utilisées sans interruption pendant près de six siècles (1211-1792) : bien que la légende les fasse naître lors du baptême de Clovis, qui aurait alors remplacé les trois crapauds qui ornaient son écu par trois lis mariaux, elles ne sont attestées que depuis le début du XIIIe siècle.

    La Révolution française supprime les armoiries et préfère des symboles inspirés de l'Antiquité : c'est à cette période qu'apparaît notamment le faisceau de licteur comme symbole de la République.

    Au cours du XIXe siècle, les armoiries évoluent au gré des changements politiques : fleurs de lis sous la Restauration, d'azur à la Charte d'or sous la Monarchie de Juillet, aigle sous le Second Empire, pas d'armoiries sous les IIe et IIIe Républiques.

  9. Armoiries de la Finlande — Wikipédia

    fr.m.wikipedia.org › wiki › Armoiries_de_la_Finlande

    Dans la mesure où, lorsque la Finlande était rattachée au royaume de Suède, le sabre représentait la Russie piétinée par la Suède [2], il est explicable que les armoiries de Finlande aient été modifiées sur ce point pendant le rattachement du Grand-Duché à l'Empire russe. Et le retour des armoiries de la Finlande indépendante à ...

  10. Armoiries de la Géorgie — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Armoiries_de_la_Géorgie

    Les armoiries de la Géorgie sont le symbole de la République de Géorgie, pays caucasien.Représentation officielle du pays, les armoiries actuelles furent créées en 2004 mais furent précédées par une très longue série d'autres systèmes d'emblèmes, les plus anciens datant de l'Antiquité.