Yahoo Web Search

  1. About 403,000 search results

  1. Google Chrome. Google Chrome is a cross-platform web browser developed by Google. It was first released in 2008 for Microsoft Windows, built with free software components from Apple WebKit and Mozilla Firefox. [14] It was later ported to Linux, macOS, iOS, and Android, where it is the default browser. [15]

    • 103.0.5060.114 / 4 July 2022; 1 day ago
    • Google
  2. Google Chrome. () () Google Chrome es un navegador web de código cerrado 5 6 desarrollado por Google, aunque derivado de proyectos de código abierto (como el motor de renderizado Blink ). 7 8 9 Está disponible gratuitamente. El nombre del navegador deriva del término en inglés usado para el marco de la interfaz gráfica de usuario ...

    • En desarrollo
    • Google
    • 11 de diciembre de 2008
    • Navegador web
  3. Chrome 49 released on 2016-03-02 was the last version supported on Windows XP, Windows Vista, Mac OS X 10.6, 10.7, and 10.8. Standalone builds can be found on Google's Chromium Browser Continuous build server. Chrome 67 was the last version supported on OS X 10.9, however, Google's download page offers version 65.

    Major Version
    Release Date
    Layout Engine [r 1]
    V8 Engine [r 2]
    106.0
    2022-07-23 (macOS and Windows) 2022-07-23 ...
    Blink 106
    10.6
    106.0
    2022-07-26 (iOS)
    Blink 106 (except iOS)
    10.6
    105.0.5195
    2022-07-28 (iOS)
    Blink 105 (except iOS)
    10.5
    104.0.5112
    2022-08-02 (iOS) 2022-08-02 (Linux, ...
    Blink 104 (except iOS)
    10.4.132
    • Announcement
    • Design
    • Other Websites

    The release announcement was going to be made on 3 September 2008, and a comic by Scott McCloud was to be sent to journalists and bloggers explaining the features of and reasons for the new browser. Copies that were for Europe were shipped early and German blogger Philipp Lenssen of Google Blogoscoped made a scanned copy of the 38-page comic availa...

    Security

    Blacklists 1. Chrome downloads updates of two blacklists (one for phishing and one for malware) and warns users when they try to visit a harmful site. This service is also made available for use by others via a free public API called "Google Safe Browsing API". In the process of maintaining these blacklists, Google also notifies the owners of listed sites who may not be aware of the presence of the harmful software. Sandboxing 1. Each tab in Chrome is sandboxed to "prevent malware from instal...

    Speed

    JavaScript 1. The Javascript virtual machine was considered a sufficiently important project to be split off (like Adobe/Mozilla's Tamarin) and handled by a dedicated team in Denmark. Existing implementations were designed "for small programs, where the performance and interactivity of the system weren't that important" but web applications like Gmail "are using the web browser to the fullest when it comes to DOM manipulations and Javascript". The resulting V8 JavaScript engine was designed f...

    User interface

    The main user interface includes back, forward, refresh, bookmark, go and cancel options similar to Safari browser, while the settings location looks like Internet Explorer 7/8. The minimize, maximize and close window buttons are based on Windows Vista Gears 1. Chrome includes Gears which adds developer features that may or may not become web standards, typically relating to the building of web applications(including offline support). New Tab Page 1. Chrome replaces the browser home page whic...

    Chromium project page at Google Code
    Google Chrome features[permanent dead link]
    • Active
    • Google
    • September 2, 2008; 13 years ago
    • Microsoft Windows, Linux and Mac OS X, Version 74.0.3729.169 (May 21, 2019; 3 years ago) [±]
    • Développement
    • Aspects Du Navigateur
    • Identité Visuelle et Logo
    • Médiatisation et Communication
    • popularité
    • Annexes

    Contexte

    Partant du constat que le temps passé sur internet est en constante augmentation, Google a décidé de créer un navigateur qui soit rapide, dynamique et innovant, afin d'économiser du temps d'une part, mais également d'être adapté au contenu des pages web qui évoluent et se complexifient année après année[6]. En effet, Chrome ne se veut pas être un simple navigateur, mais un logiciel destiné à optimiser le fonctionnement des services en ligne et, à terme, à promouvoir le cloud computing[7]. Dep...

    Émergence d'un nouveau navigateur

    Le 1er septembre 2008 a été publiée une bande dessinée[12] créée par le dessinateur Scott McCloud expliquant les différentes fonctionnalités du navigateur et les évolutions en performance que celui-ci apporte par rapport à ceux existants à l'heure actuelle sur le marché. Elle met en scène les développeurs du logiciel. La sortie du navigateur a été une surprise générale[13],[14], puisque Google est resté silencieux jusqu'à la publication de la BD, et n'a pas « préparé le terrain ». La première...

    Montée d'un concurrent, fruit d'une politique novatrice

    En moins d'un mois, les statistiques ont montré que Chrome avait acquis 1 % des utilisateurs. Cet afflux s'explique par le buzz généré par un tel événement, et se confirme lorsqu'une fois la frénésie passée, Chrome a affiché une légère baisse[18]. Dès ses premiers jours Chrome bénéficie d'un accord avec Sony qui l'installe dorénavant sur ses PC en tant que navigateur par défaut au détriment d'Internet Explorer[19]. Lors de chaque nouvelle version, les performances du navigateur s'accroissent,...

    Aspect graphique

    L'aspect du logiciel de Google se conforme aux logiques d'esthétisme des fenêtres des systèmes d'exploitation dans lequel il est installé. Quel que soit l'environnement, le design se veut simple et épuré[6], selon l'habitude de son concepteur[27]. Sous Microsoft Windows, Chrome applique l'interface Luna de Windows XP et Windows Aero de Vista et 7. Sous Mac OS X, Chrome se fond également dans l'interface. Structurellement, les fenêtres de Chrome conservent une structure similaire aux principau...

    Fonctionnalités et caractéristiques techniques

    Chrome a été conçu à partir de 25 bibliothèques de code différentes. Ces dernières proviennent de Google ou de tiers, telles les bibliothèques « Netscape Portable Runtime (en) », « Network Security Services (en) », « NPAPI (en) » de Mozilla, ainsi que la base de données SQLite et de nombreux autres projets open source[31]. La machine virtuelle JavaScript a été considérée comme un projet suffisamment important pour que son développement et sa gestion soient assurés par une équipe distincte coo...

    Extensions

    Google Chrome dispose d'un système de gestion d'extensions (actif depuis la version 4 Beta) permettant d'ajouter de nombreuses fonctionnalités au navigateur. Cette fonction répond au manque critiqué depuis sa sortie. Les extensions permettent par exemple de bloquer la publicité des sites Web, d'afficher la météo, de fournir des outils d'aide au développement Web, etc. Les extensions se mettent à jour automatiquement et de façon transparente. Il n'y a pas besoin de redémarrer le navigateur lor...

    Comme les quatre autres premiers navigateurs, Google Chrome a un logo circulaire, en référence à[réf. nécessaire] l'aspect mondial d'internet. Le logo de Chrome est le même que celui du projet Chromium qui est à sa base, mais les couleurs ont été mises à la norme du logo de l'entreprise Google. En effet, le bleu du centre est sensiblement similaire...

    Performance aux tests

    La première version de Chrome a passé les tests Acid1 et Acid2 à 100 %, mais pas Acid3, la dernière version. Il a en effet obtenu un score de 79 points sur les 100 sous-tests. Ces résultats restent honorables pour une première version. Les concurrents principaux à l'époque de sa sortie atteignaient les scores suivants : Internet Explorer 7, 14/100 ; Firefox 3, 71/100 ; Safari 3, 75/100 ; et Opera 9, 83/100[61]. Cependant, la version 2.0 de Chrome passe les 100 sous-tests. Idem lors de sa matu...

    Publicité

    Si la publicité de Chrome lors du lancement est restée relativement faible ou plutôt ciblée, limitée à la page d'accueil du moteur de recherche et de YouTube ou à un spot publicitaire aux États-Unis[67], une grande campagne publicitaire à grande échelle a commencé le 5 janvier 2010 dans huit pays européens[68]. La publicité est présente sur de très nombreux sites web, mais aussi matériellement sous forme d'affiches dans certaines stations de métro[69], ou dans certaines publications, à l'exem...

    Distinctions

    Lors du Pwn2Own de 2010 à Vancouver, un concours légal de hacking destiné à sécuriser les systèmes informatiques, seul Google Chrome n'a pu être exploité ou manipulé d'une quelconque façon[71]. Les hackers ont affirmé qu'il avait bien quelques failles, mais qu'elles n'étaient qu'extrêmement difficiles à exploiter, et de ce fait, ne s'y sont pas attaqués[72]. En revanche, en novembre 2010, le navigateur est nommé l'application la plus vulnérable de 2010 par le cabinet Bit9 puisqu'elle aurait c...

    Nombre de téléchargements

    En 2011, lors de la conférence I/Ode Google, on apprenait que le navigateur cumulait 160 millions d’utilisateurs actifs, contre 70 millions à la mi-2010. Une erreur de stratégie de la part de Microsoft va permettre à Google Chrome de s'imposer. En 2011, Microsoft lance Internet Explorer 9 ; cette édition du navigateur ne sera pas compatible avec Windows XP, alors que ce dernier était encore l'un des systèmes d'exploitation les plus utilisés en 2011. L'enjeu de Microsoft était que les utilisat...

    Part de marché

    Suivant les régions étudiées, les statistiques évoquées varient considérablement. Ainsi, en mars 2010, en Tunisie, le navigateur affichait 20,56 % de part de marché, ce qui le hissait à égalité avec Firefox[81]. Cette ascension le conduisit à frôler les 50 %, ce qui en 2011 fit de lui le premier navigateur du pays[82]. Ces chiffres sont à relativiser puisque la moyenne européenne affichée en juillet 2010 était de 10,13 % selon StatCounter, contre 9,88 % au niveau mondial. Ces hausses des part...

    Réception et critiques

    L’annonce par Google de la sortie de ce nouveau navigateur a été accompagnée d’un buzzsur Internet. De nombreuses réactions ont suivi cette annonce. La présidente de la Fondation Mozilla, Mitchell Baker, a écrit qu'elle était également contente de voir naître un nouveau rival de Firefox. « Cela nous force à sortir un produit qui soit encore meilleur, a-t-elle affirmé. Firefox 3 est un navigateur remarquable, mais nous avons à peine commencé à exploiter tout son potentiel. »[90]. Également, ce...

    Articles connexes

    1. Chromium 2. Évolution de l'usage des navigateurs web 3. Liste de navigateurs web

    Liens externes

    1. (mul) Site officiel de Chrome 2. (en) Blog officiel de Chrome 3. (mul) Chrome Web Store 1. Portail de Google 2. Portail d’Internet 3. Portail du logiciel

    • Google
    • 2 septembre 2008
    • Actif
    • Actif
  4. O Google Chrome é um navegador de internet desenvolvido pela Google . Foi lançado pela primeira vez em setembro de 2008, para o Microsoft Windows, e mais tarde foi portado para Linux, Mac, iOS e Android. Compilado com base em componentes de código licenciado como o motor de renderização WebKit.

  5. en.wikipedia.org › wiki › GoogleGoogle - Wikipedia

    Google began in January 1996 as a research project by Larry Page and Sergey Brin when they were both PhD students at Stanford University in California. The project initially involved an unofficial "third founder", Scott Hassan, the original lead programmer who wrote much of the code for the original Google Search engine, but he left before Google was officially founded as a company; Hassan ...

  6. People also ask

    What is the origin of Google Chrome?

    What is Google Chrome and chromium?

    What is the name of the project behind Google Chrome?

    What is Google Chrome and how does it work?

  1. People also search for