Yahoo Web Search

  1. From Wikipedia, the free encyclopedia Not to be confused with Industrial dance music. Intelligent dance music (commonly abbreviated as IDM) is a style of electronic music originating in the early 1990s, regarded as "cerebral" and better suited to home listening than dancing.

    Intelligent dance music - Wikipedia

    https://en.wikipedia.org/wiki/Intelligent_dance_music
  2. Intelligent dance music - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Intelligent_dance_music

    From Wikipedia, the free encyclopedia Not to be confused with Industrial dance music. Intelligent dance music (commonly abbreviated as IDM) is a style of electronic music originating in the early 1990s, regarded as "cerebral" and better suited to home listening than dancing.

  3. List of intelligent dance music artists - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/List_of_intelligent_dance...

    This is a list of notable music artists who primarily play in the Intelligent Dance Music (IDM) genre. Artists/groups are listed alphabetically (excluding "The") and proper names are alphabetized by their first name.

  4. In­tel­li­gent dance music (com­monly ab­bre­vi­ated as IDM) is a form of elec­tronic music orig­i­nat­ing in the early 1990s. Rel­a­tive to elec­tronic dance music IDM came to be char­ac­ter­ized as bet­ter suited to home lis­ten­ing than dancing.

  5. People also ask

    What is intelligent dance music?

    When was intelligent dance music created?

    What are some examples of intelligent music?

    Where did techno music originate?

  6. Intelligent dance music - WikiMili, The Best Wikipedia Reader

    wikimili.com/en/Intelligent_dance_music

    Intelligent dance music (commonly abbreviated as IDM) is a style of electronic music originating in the early 1990s, regarded as "cerebral" and better suited to home listening than dancing.

  7. Talk:Intelligent dance music - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Talk:Intelligent_dance_music

    Intelligent dance music is within the scope of the Music genres task force of the Music project, a user driven attempt to clean up and standardize music genre articles on Wikipedia. Please visit the task force guidelines page for ideas on how to structure a genre article and help us assess and improve genre articles to good and 1.0 standards.

  8. Category:Intelligent dance music - Wikimedia Commons

    commons.wikimedia.org/wiki/Category:Intelligent...

    Intelligent dance music (commonly IDM) is a form of electronic music that emerged in the early 1990s.

  9. Intelligent dance music – Wikipedia

    sv.wikipedia.org/wiki/Intelligent_dance_music

    Intelligent dance music, förkortat till akronymen IDM, är en musikgenre.IDM (Intelligent) istället för EDM (Electronic) framkom som en term för att skilja elektronisk musik på 90-talet och senare från den musik som var ämnad att fungera både på dansgolvet som i vardagsrummet (individuellt).

  10. Intelligent dance music — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Intelligent_dance_music
    • Terminologie
    • Critiques
    • Origines
    • Culture populaire
    • Usage
    • Influence

    Lintelligent dance music (IDM) est un genre de musique électronique ayant émergé au début des années 1990. Il est originellement influencé par le développement de musique dance (EDM) underground comme la techno de Détroit et une variante de styles de breakbeat lancés au Royaume-Uni à cette même période2,3. Les origines stylistiques de l'IDM reposent plus sur l'expérimentation individualiste plutôt que par l'ajout des caractéristiques musicales associées à des genres spécifiques de musique dance4. Les styles post-techno5 lancés au début des années 1990 sont décrits sous les termes de « art techno »6, « ambient techno », « intelligent techno »7 et « electronica »8. Aux États-Unis, le terme d'electronica est souvent utilisé pour décrire un style de musique électronique downtempo ou downbeat/non-dance, mais également l'EDM. Le terme d'IDM est retracé en 1993 aux États-Unis avec la formation d'une IDM list, une liste de diffusion à l'origine créée lors d'une discussion entre musiciens britanniques, en particulier ceux ayant participé en 1992 à la compilation Artificial Intelligence publiée par le label Warp Records9. À la même période (19921993), d'autres noms comme « art techno »6, « armchair techno », et « electronica »8 deviennent d'usage courant, mais tous tentent de décrire un genre musical dérivé de l'EDM ciblant les « sédentaires »19. En ce temps, le marché britannique devient saturé par la sortie d'albums techno hardcore orientée breakbeat. Le mot « rave » devient une « insulte » mais également un terme alternatif décrivant les nightclubs londoniens jouant de la techno dite « intelligente » ou « pure » faisant appel à un public ciblé qui considère la musique hardcore devenue trop commerciale18. En 1993, un nombre de labels catégorisés « techno intelligente » et « electronica » se créent, comme New Electronica, Mille Plateaux, 100% Pure, et Ferox Records.

    Le terme d'« intelligent dance music » est sujet à polémique chez des musiciens tels qu'Aphex Twin qui le trouvent péjoratif par rapport au nom des autres genres de musique dance, et son usage est considéré par des musiciens tels que Mike Paradinas comme uniquement limité aux États-Unis10,11. AllMusic décrit le terme IDM comme « un terme débile destiné à distinguer la musique électronique des années '90, puis plus tard à définir une musique qui se joue aussi bien dans les clubs qu'à la maison1. » En 2014, le critique musical Sasha Frere-Jones note le terme comme « largement vilipendé, mais toujours d'actualité. » Il considère que les musiciens et groupes britanniques, comme Aphex Twin et Autechre respectivement, ont principalement contribué à l'évolution du genre12.

    À la fin des années 1980, à la croisée des scènes acid house et des premières scènes rave, des groupes britanniques tels que The Orb et The KLF produisent de l'ambient house, un genre mêlant musique house (en particulier acid house) et ambient13. À tort, le terme d'« ambient house » est souvent associé à la dance de l'époque considérée comme calme13. Une progression parallèle se déroule dans la scène musicale techno, lorsque des musiciens comme Aphex Twin (Royaume-Uni) et Tetsu Inoue (en) (Japon) se lancent dans la production d'une musique que la presse spécialisée appelle « ambient techno », mêlant les éléments mélodiques et rythmiques de techno orientée dancefloor et les éléments d'ambient et autre musique expérimentale14. Au début des années 1990, la musique devenue significativement distincte se popularise grâce à des labels comme Warp Records (1989), Black Dog Productions (1989), R&S Records (1989), Planet E de Carl Craig, Rising High Records (1991), Rephlex Records de Richard James (1991), Applied Rhythmic Technology de Kirk Degiorgio (1991), Eevo Lute Muzique (1991), General Production Recordings (1989), Soma Quality Recordings (1991), Peacefrog Records (1991), et Metamorphic Recordings (1992). En juillet 1992, le label Warp Records fait paraître Artificial Intelligence, le premier album de la série de compilations homonymes. Sous-titrée electronic listening music from Warp, la collection se compose de groupes et musiciens comme Autechre, B12, The Black Dog, Aphex Twin et The Orb, sous une variante de surnoms15,16. Steve Beckett, copropriétaire de Warp, explique que la musique électronique publiée par le label ciblait principalement le public post-club ou domestique17,18. Après le succès de la série Artificial Intelligence, l'« intelligent techno » devient le terme le plus utilisé, bien que ambient  sans suffixe qualificatif house ou techno, mais servant quand même à décrire une forme hybride  soit un synonyme commun18.

    En novembre 1991, la phrase « techno intelligente » (intelligent techno) fait son apparition sur Usenet pour décrire l'EP du groupe Coil intitulée The Snow20. Hors Internet, la même phrase fait son apparition dans la presse musicale britannique et américaine à la fin de 1992, pour décrire Tales from a Danceographic Ocean de Jam & Spoon et la musique de The Future Sound of London21,22. La phrase apparait encore sur Usenet en avril 1993 pour décrire l'album Bytes de Black Dog23.

    L'usage courant de tels termes par les internautes s'effectue en août 1993, lorsqu'Alan Parry annonce l'existence d'une nouvelle liste de diffusion dans une discussion concernant la dance « intelligente » : l'Intelligent Dance Music list, ou IDM List pour raccourcir24,25. Le premier message, posté le 1er août 1993, est intitulé Can Dumb People Enjoy IDM, Too?26. Un message de l'administrateur, Brian Behlendorf, révèle que Parry voulait à l'origine créer une liste dévouée à une discussion concernant le label Rephlex. Lui et Parry choisissent le mot « intelligent » car étant déjà paru sur la compilation Artificial Intelligence et parce qu'il va, selon eux, au-delà de la musique dance, et s'ouvre donc au débat27. Des musiciens et groupes ayant participé à la discussion incluent Autechre, Atom Heart, LFO, et des musiciens et groupes du label Rephlex Records comme Aphex Twin, µ-ziq et Luke Vibert ; en plus de groupes comme The Orb, Richard H. Kirk et The Future Sound of London, et System 7, William Orbit, Sabres of Paradise, Orbital, Plastikman et Björk.

    Au milieu des années 1990, le public nord-américain accueille l'IDM, et la plupart des labels IDM comme Drop Beat, C418, Isophlux, Suction, Schematic et Cytrax sont lancés1. À Miami, des labels comme Schematic, Merck Records, Nophi Recordings et The Beta Bodega Coalition font paraître les œuvres musicales de groupes et musiciens comme Phoenecia, Dino Felipe, Machinedrum et Proem. En parallèle, la scène de Chicago/Milwaukee commence à émerger grâce à des labels comme Addict, Chocolate Industries, Hefty et Zod, publiant des groupes et musiciens comme Doormouse, Trs-80 et Emotional Joystick. Tigerbeat 6, un label situé à San Francisco publie des artistes IDM comme Cex, Kid 606 et Kevin Blechdom. Les groupes et musiciens contemporains d'IDM sont notamment Team Doyobi, Himuro Yoshiteru, Kettel (en), Ochre, Marumari (en), Benn Jordan, Proem, Lackluster (en), Arovane (en), Ulrich Schnauss (en), et Wisp28.

  11. IDM – Wikipédia, a enciclopédia livre

    pt.wikipedia.org/wiki/Intelligent_Dance_Music

    Origem: Wikipédia, a enciclopédia livre. (Redirecionado de Intelligent Dance Music) Intelligent dance music, ou IDM, é um termo que descreve um género de música eletrónica que apareceu no início de 1990, no final da era Rave britânica.Este estilo musical deriva de diversos estilos musicais,do dance music ao Techno de Detroit.

  12. Techno - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Techno

    Techno is a genre of electronic dance music (EDM) that is characterized by a repetitive four on the floor beat which is generally produced for use in a continuous DJ set. The central rhythm is often in common time (4/4), while the tempo typically varies between 120 and 150 beats per minute (bpm).