Yahoo Web Search

  1. Puy de Dôme - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Puy_de_Dôme

    Puy de Dôme is a lava dome and one of the youngest volcanoes in the Chaîne des Puys region of Massif Central in central France. This chain of volcanoes including numerous cinder cones, lava domes and maars is far from the edge of any tectonic plate. Puy de Dôme was created by a Peléan eruption, some 10,700 years ago. Puy de Dôme is approximately 10 kilometres from Clermont-Ferrand. The Puy-de-Dôme département is named after the volcano.

    • 1,465 m (4,806 ft) 
    • Puèi Domat .mw-parser-output .noitalic{font-style:normal}/ Puèi de Doma (Occitan)
  2. Puy-de-Dôme - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Puy-de-Dôme

    Puy-de-Dôme is one of the original 83 departments created during the French Revolution on 4 March 1790. It was created from part of the former province of Auvergne.

  3. Puy-de-Dôme is a French department in the centre of France in the Auvergne-Rhône-Alpes region and named after the dormant volcano the Puy de Dôme. Its prefecture is the city of Clermont-Ferrand.

  4. Puy de Dôme — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Puy_de_Dôme

    Le puy de Dôme, comme tous les volcans de la chaîne des Puys, repose sur un plateau granitique (socle cristallin) situé à un peu moins de 1 000 mètres d’altitude. Il s’agit d’un ancien dôme de lave de forme tronconique.

  5. Puy-de-Dôme — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Puy-de-Dôme
    • Toponyme
    • Territoire
    • Origines
    • Administration
    • Situation
    • Climat
    • Économie
    • Élevage
    • Situation actuelle
    • Production
    • Tourisme
    • Activités
    • Urbanisme
    • Démographie
    • Usage
    • Politique
    • Composition
    • Organisation

    Le Puy-de-Dôme (/pɥi.də.dom/) est un département du centre de la France situé dans la région administrative Auvergne-Rhône-Alpes. Son nom lui vient du volcan endormi : le puy de DômeNote 1. Ses habitants s'appelaient les Puydomois, appellation entérinée par le conseil général en décembre 2005, puis modifiée, au printemps 2006, à la suite de nombreux courriers reçus au siège du conseil général. L'appellation officielle aujourd'hui, reproduite sur tous les documents, est Puydômois.

    Il correspond de façon assez éloignée à l'ancien Bas-Pays d'Auvergne, une subdivision administrative de la province d'Auvergne sous l'Ancien Régime.

    Le département a été créé à la Révolution française, le 5 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir d'une partie de la province d'Auvergne.

    Au 1er janvier 2016 la région Auvergne, à laquelle appartenait le département, fusionne avec la région Rhône-Alpes pour devenir la nouvelle région administrative Auvergne-Rhône-Alpes.

    Le Puy-de-Dôme fait partie de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il est limitrophe des départements de l'Allier, de la Loire, de la Haute-Loire, du Cantal, de la Corrèze et de la Creuse. Dans le département se trouvent plusieurs chaînes de montagnes : La plaine de la Limagne, vallée de l'Allier et de la Dore, est située au nord et au centre du département.

    Par sa position sur le continent et sa topographie accidentée, transversale au flux humide dominant d'ouest, c'est un territoire de vives transitions climatiques, de la montagne à la plaine et de l'océanique au continental, générant diversité et paradoxes. Ainsi, la pluviométrie varie de un à quatre des lieux les plus secs aux plus humides. Les montagnes du Sud-Ouest (Sancy, Cézallier) sont abondamment arrosées et enneigées, tandis que les Limagnes au centre sont protégées par un puissant effet de foehn et voient augmenter la part des orages dans le total des précipitations. À l'est, le foehn s'estompe à l'approche de l'autre barrière formée par les monts de Livradois et Forez. Le Puy-de-Dôme est l'un des départements les plus orageux de France : les orages diurnes sont très fréquents, parfois violents. Ceci s'explique par le relief du département, plateaux, collines, dômes, volcans attirant la foudre. La géologie des plateaux auvergnats, plateaux ferreux et volcaniques du département jouent également un rôle[réf. souhaitée], ainsi que l'influence des masses d'air : air humide et continental de l'Auvergne, air chaud en provenance du sud du Massif central, air frais et légèrement humide en provenance de l'Atlantique[réf. souhaitée]. L'écart thermique moyen entre les lieux les plus chauds et les plus froids est de 8 °C au profit des plaines. Mais en hiver un phénomène d'inversion de températures les rend régulièrement plus froides que les montagnes.

    Jusqu'à l'aube de la révolution industrielle, le département était à vocation quasiment purement agricole. Les zones de montagne produisaient du fromage, les coteaux étaient plantés de 45 000 hectares de vigne à la fin du XIXe siècle. La plaine fertile de la Limagne, exploitée depuis près de 3 000 ans (découverte de plus de 20 villas gallo-romaines)1 était majoritairement ensemencée de céréales et accompagnée d'élevage bovin. Dans la plaine, les zones de cultures se sont étendues (en remplaçant l'arboriculture et les prairies) et les champs de blé côtoient aujourd'hui ceux de tabac, de maïs, ou encore de betterave sucrière. Le secteur agroalimentaire, avec ses PME ou grosses sociétés dans le domaine des céréales (Limagrain), des eaux minérales, produits laitiers, produits carnés, sylviculture, miels, confitures et fruits confits emploie plus de 20 000 salariés, appuyés par l'une des plus fortes implantations de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA). À la fin du XIXe siècle et pendant tout le XXe siècle, le Puy-de-Dôme s'est industrialisé. La principale industrie est aujourd'hui le secteur des pneumatiques, représenté par Michelin, leader mondial du secteur, dont le siège social est situé depuis l'origine place des Carmes Déchaux à Clermont-Ferrand. D'autres villes industrielles sont aussi actives dans le département, notamment Issoire, Thiers, et Ambert. Mais le tissu industriel s'est largement diversifié : industries métallurgiques (Aubert et Duval, Alcan), mécaniques (Valeo), industries agro-alimentaires, avec Limagrain, Socopa, fruits confits, laiteries, technologie des élastomères (Trelleborg Industrie), pharmaceutiques (MSD-Chibret). Depuis janvier 2015, le Puy-de-dôme a sa monnaie locale : la doume.

    Si les zones de montagne produisent toujours du fromage, dont cinq bénéficient de la protection AOP (Bleu d'Auvergne, Cantal, Fourme d'Ambert, Salers, et Saint-nectaire), l'élevage s'est diversifié et produit aujourd'hui également de la viande en élevage extensif, salers sur les hauts plateaux du Sancy et broutards charolais destinés à l'exportation dans les collines des Combrailles.

    À contrario, le vignoble a quasiment disparu. Victime du phylloxera à la fin du XIXe siècle, il ne fut pas replanté car ce fut l'époque où de gros industriels en phase de développement très rapide avaient justement besoin de beaucoup de bras. Comme ces vignobles fournissaient seulement du vin de table à bas prix, les paysans vignerons préférèrent aller travailler dans les usines aux revenus beaucoup plus sûrs. Beaucoup de ces coteaux sont encore aujourd'hui des friches à l'abandon.

    La Banque de France, pour produire ses billets, a deux sites dans le Puy-de-Dôme : un situé à Longues (commune de Vic-le-Comte) qui produit le papier spécial (ce site étant la papeterie) et l'autre à Chamalières qui imprime sur le papier fourni par le site de Longues (ce site étant l'imprimerie). De nombreux transports entre les deux sites ont lieu mais qui devraient cesser à l'issue du projet de regroupement des deux sites prévu d'ici 2022 sur le site de Longues, ce qui laissera les beaux bâtiments du site de Chamalières vide de toute production.

    Le Puy-de-Dôme compte six des dix stations thermales auvergnates (La Bourboule, Châteauneuf-les-Bains, Châtel-Guyon, Mont-Dore, Royat-Chamalières et Saint-Nectaire), dont les plus actives sont Le Mont-Dore et Royat-Chamalières avec près de 10 000 curistes chacune2. La station thermale de La Bourboule dans le Puy-de-Dôme, créée en 1875 à la suite de la découverte des eaux thermales, a été un centre touristique d'importance, notamment autour de 1900, lorsque 10 000 curistes y venaient chaque année. La fréquentation est aujourd'hui plus faible, mais en renouveau avec 3 048 curistes en 2015. Le département du Puy-de-Dôme se caractérise tout d'abord par ses 80 volcans, parmi lesquels le puy de Dôme, dont le sommet culmine à plus de 1 465 mètres , le Grand Sarcouy, le Puy Pariou, le Puy de Côme et le Puy Clerziou, équipés de sentiers balisés et parfaits pour les randonnées en pleine nature. Le Puy de Dôme est le point culminant de la chaîne des Puys. Aussi, depuis 2002, Vulcania, parc européen du volcanisme, a dépassé 5 millions de visiteurs3 et permet de mieux comprendre l'histoire et le fonctionnement des volcans, avec des films et animations autour des dinosaures, des geysers et mouvements terrestres, mais aussi la création d'une 'Cité des enfants' en partenariat avec la Cité des Sciences de Paris4.

    Le parc régional des volcans d'Auvergne et le relief volcanique offrent aussi de nombreux lacs pour la pêche, le nautisme ou la baignade, tels que le Gour de Tazenat, les lacs Pavin, Chambon, Chauvet, Servières, de Lastioulles, de la Crégut, de la Landie et de Guéry. Le lac d'Aydat quant à lui est plus le lieu de villégiature dominicale des Clermontois en raison de sa proximité avec la préfecture départementale. Mais c'est aussi un lieu de pratique de sports nautiques.

    Selon le recensement général de la population du 1er janvier 2008, 10,2 % des logements disponibles dans le département étaient des résidences secondaires.

    En 2016, le département comptait 650 700 habitantsNote 2, en augmentation de 2,4 % par rapport à 2011 (France hors Mayotte : +2,44 %). Villes de plus de 10 000 habitants du Puy-de-Dôme (2016)9 : Populations dites « municipales », issues du Recensement de la Population 2016 (INSEE).

    D'après Abel Hugo, en 1835, l'auvergnat était le seul idiome en usage dans les campagnes. Alors que dans les villes, on parlait français, mais avec un accent lourd et trainant10.

    Département de tradition ouvrière (Michelin à Clermont-Ferrand, la coutellerie à Thiers), le Puy-de-Dôme est un fief du Parti socialiste. Les principales villes du département (Clermont-Ferrand, Cournon-d'Auvergne, Thiers) sont actuellement dirigées par une municipalité de gauche alors que seules Issoire et Riom résistent à droite. Les zones rurales ont également plutôt tendance à donner leurs suffrages aux candidats de gauche, à l'exception de l'Ouest du département (circonscription législative de Clermont-Montagne). Lors de la dernière élection présidentielle, François Hollande a réalisé dans le Puy-de-Dôme un score de 60,47 % des voix contre 39,53 % pour Nicolas Sarkozy12. Le conseil général (puis départemental) du Puy-de-Dôme est dirigé depuis 2004 par le Clermontois Jean-Yves Gouttebel (membre du Parti socialiste jusqu'à son exclusion le 15 avril 2008)Note 3. Ce dernier avait succédé au Riomois Pierre-Joël Bonté, élu à la région.

    Sur cinq députés, trois appartiennent au La République en Marche, un au Parti communiste et un au Parti socialiste.

    Le siège de l'instance départementale se situe dans l'hyper-centre de la préfecture, rue Saint-Esprit. Les conseillers généraux siégeaient jadis dans la chapelle des Cordeliers.

  6. Temple of Mercury (Puy de Dôme) - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Temple_of_Mercury_(Puy_de...
    • Overview
    • Archaeological History
    • The Temple
    • The Temple's Surroundings

    The Temple of Mercury at Puy de Dôme is a Gallo-Roman trachyte temple built in the 2nd century at the summit of the dome. It replaced a 1st-century arkose temple on the same site, which was apparently too small to accommodate the many pilgrims who visited. Its remains were revealed by excavation campaigns in 1875 and at the turn of the century.

    The site was discovered in 1872 during the construction of a meteorological observatory. Very quickly, the first excavations took place between 1873 and 1878, conducted by The Academy of Sciences of Clermont-Ferrand, under Louis-Clémentin Bruyère's direction in 1875. This ...

    In 1956, the installation of a microwave relay located at the top of the dome, above the current temple, took place without preliminary excavations. The workers discovered scattered coins. Deterioration due to bad weather led to some consolidation and repair work, including a maj

    A partial restoration project of the lower parts of the sanctuary was conceived in 2008 by the state and département. It was carried out in two phases, the first of which lasted until 2014 and involved the reconstruction of a part of a terrace supported by the surrounding ...

    A first temple was built around 50 CE on the summit of Puy de Dôme. Although objects dating from prior to the Roman conquest have been discovered, no trace of a pre-Roman building has been found. As such, the site may have been the subject of only temporary visitation ...

    The 2nd-century temple was built on a strong terrace, a quadrilateral with 60 meter sides allowing it to compensate the slope of the ground descending from North to South. Its façade looked East towards the Limagne plain where Augustonemetum was located and, weather ...

    During the 1974 excavations, a small bronze tablet with dovetailed handles was discovered, bearing a dedication to imperial power and the god Mercury "Dumiatis". NUM AUG ET DEO MERCURI DUMIATI MATUTINIUS VICTORINUS This dedication is generally translated as: "In the name of Augus

    The Puy de Dôme sanctuary was serviced by a path that started from the Roman road linking Lugdunum to Mediolanum Santonum, at the level of the Ceyssat Pass. There was a secondary town with at least one temple allowing the traveler in a hurry to fulfill their devotion to ...

    The very name of the Arverni capital in Roman times, Augustonemetum, "Sanctuary of Augustus", suggests the presence of an imperial cult within the city. This imperial cult, however, did not leave any tangible traces and the only sanctuary attested is that whose remains are called

    • 1,435 m (4,708 ft)
    • Auvergne
  7. Puy-de-Dôme - Wikipedia

    sco.wikipedia.org/wiki/Puy-de-Dôme

    Puy-de-Dôme (French pronunciation: [pɥi də dom]; lo Puèi de Doma / lo Puèi Domat in the Auvergnat dialect o the Occitan leid) is a depairtment in the centre o Fraunce namit efter the famous dormant volcano, the Puy de Dôme.

  8. Puy de Dôme – Wikipedia

    de.wikipedia.org/wiki/Puy_de_Dôme
    • Lage
    • Geologie
    • Geschichtliches
    • Historisches
    • Namensgebung
    • Verkehr
    • Tourismus
    • Infrastruktur
    • Technik
    • Fahrzeuge

    Er befindet sich etwa fünfzehn Kilometer von Clermont-Ferrand entfernt, das er um rund tausend Meter überragt. Seit 1956 befindet sich auf dem Puy de Dôme eine Sendeanlage für UKW und Fernsehen. Die 5,3 Kilometer lange Strecke verläuft zum größten Teil auf der bergseitigen Spur der existierenden Straße, wobei die talseitige Spur als Notfalls- und Rettungsspur erhalten bleibt. Ungefähr 300 Meter vor dem Gipfel kreuzt die Straße die Zahnradbahntrasse, so dass die Zahnradbahn am Gipfel unterhalb des Straßenniveaus in den Gare de Sommet einfährt. Die Zahnstangeneinfahrt befindet sich depotseitig der Talstation, so dass im Regelbetrieb die Triebfahrzeuge den Zahnradabschnitt nicht verlassen.

    Der Puy de Dôme besteht aus zwei Lavadomen aus Trachyt, die sich vor 11.000 bis 10.000 Jahren nacheinander über alte Schlackenkegel herausgeschoben haben. An den Flanken finden sich Brekzien und Ablagerungen von Glutwolken (Ignimbrit) vom Kollaps des ersten Doms. Weite Teile sind auch von Tephra des benachbarten Kilian-Kraters überdeckt, der vor 8550 Jahren kollabiert war. Da der Vulkan zu den monogenetischen Vulkanen zählt, die also in der Regel nur einen Ausbruch oder eine Ausbruchsphase hatten, ist ein erneuter Ausbruch unwahrscheinlich. Für das Vulkanfeld der Chaîne des Puys als Ganzes kann man dies aber nicht annehmen, da es hier immer wieder Ruhephasen von mehreren 10.000 Jahren gegeben hatte.[1]

    Der Gipfel hat schon in der Antike zur Errichtung von Tempeln und Gotteshäusern inspiriert. Einem keltischen Heiligtum des Dumiatis, daher vermutlich der Name podium Dumiatis, folgte in römischer Zeit ein Merkurtempel; im Mittelalter befand sich auf dem Gipfel eine Wallfahrtskapelle. Spuren der Heiligtümer wurden durch Ausgrabungen freigelegt.

    Am 19. September 1648 machte der Physiker Blaise Pascal zusammen mit seinem Schwager Florin Périer das berühmt gewordene Experiment vide dans le vide auf dem Puy de Dôme, das die aristotelische Hypothese des Horror vacui widerlegte, wonach unsichtbare Dämpfe das Vakuum ausfüllen. Pascal wies nach, dass der Luftdruck auf dem Gewicht der Luft über dem Standort beruht, indem er mit einem Quecksilberbarometer den Druckunterschied zwischen Clermont-Ferrand und dem Gipfel des Puy de Dôme maß und so annähernd das spezifische Gewicht berechnen konnte.[2]

    Als 1790, während der Französischen Revolution, die Départements geschaffen wurden, gab der Vulkan diesem Teil der Auvergne seinen Namen. Ursprünglich wollten die Menschen ihr Département Monts Dore nennen, also nach dem Ort, an dem sich mit dem 1885 Meter hohen Puy de Sancy der höchste Punkt des Départements befindet. Einige Bürger unter der Führung von Gaultier de Biauzat, einem Abgeordneten aus Clermont-Ferrand, waren aber der Meinung, dass dieser Name, der auch als goldene Berge verstanden werden kann, die Hauptstadt Paris dazu bringen könnte, zu hohe Steuern zu verlangen. Die Auvergnaten entschieden sich daher für den Départementnamen Puy-de-Dôme.

    Auf den Puy de Dôme führen Wanderwege und eine Straße. Auf dieser verkehrte bis 2009 in der Hauptreisezeit ein kostenpflichtiger Pendelbus, ansonsten war sie freigegeben. Bis 1925 konnte man von Clermont-Ferrand auch mit einer Schmalspurbahn mit Fellschem Antrieb auf den Berg gelangen. Seit Juni 2012 ist auf der Trasse der Straße eine Zahnradbahn in Betrieb, die in 12 Minuten von der Talstation auf den Berg fährt. In der Hauptreisezeit verkehrt sie im Halbstundentakt. Die Bergstation befindet sich in einer Höhe von 1406 Metern.

    Vom Observatorium mit kleinem Museum auf dem Gipfel hat man manchmal einen faszinierenden Blick über ein Wolkenmeer, was mit der hier häufig auftretenden Inversionswetterlage zusammenhängt. Bei klarer Sicht kann man auf eine Entfernung von ungefähr 30 Kilometer rund 100 inaktive Vulkane überblicken. Um das Gipfelplateau führt ein großzügig angelegter Wanderweg mit Hinweistafeln. Ausgangspunkt ist die Bergstation der Zahnradbahn. Die Straße von Clermont-Ferrand zum Puy de Dôme stellt einen der berühmtesten Anstiege der Tour de France dar und überwindet auf 14 Kilometern einen Höhenunterschied von über 1000 Meter, bei einer durchschnittlichen Steigung von 7,5 Prozent. Nach 1988 wurde der Puy de Dôme vor allem aus logistischen und ökologischen Erwägungen nicht mehr befahren.

    Am 26. Mai 2012 wurde eine neue Zahnradbahn unter dem Namen Panoramique des Dômes eröffnet. Der Bau der Zahnradbahn auf den Puy de Dôme begann im Jahr 2010. Als erster Schritt wurden die Wartungshallen (Centre de Maintenance), eine Talstation (Maison de Site) und eine Bergstation (Gare de Sommet) errichtet. 2011 erfolgte der Bau der eigentlichen Zahnradbahnstrecke.[3] Anschließend begann der Testbetrieb, der sämtliche Klimabedingungen durchlaufen musste, bevor die technische Zulassung erteilt wurde. Die Zahnradbahn ist eine von derzeit fünf (Stand 2018) bestehenden Zahnradbahnen in Frankreich, neben der Métro Lyon, der Tramway du Mont-Blanc, der Chemin de fer du Montenvers und dem Chemin de Fer de la Rhune.

    Die Spurweite der Strecke beträgt 1000 Millimeter. Es werden Y-Schwellen eingesetzt, die Zahnstange ist vom Typ Strub TN 70. Diese relativ neu entwickelte Zahnstange wird genauso wie die Schienen lückenlos verschweißt. Der kleinste Radius beträgt 70 Meter, die größte Neigung 155 Promille. Die Planung und Ausführung der Oberbauarbeiten wurde von den Schweizer Firmen Sersa und Laurent Membrez ausgeführt.[4] Die Bahn ist elektrifiziert mit 1500 Volt Gleichstrom.

    Die vier Triebfahrzeuge wurden bei Stadler in Bussnang in der Schweiz bestellt. Die Fahrzeuge sind sowohl im Zahnstangenbereich sowie im Depotbereich im Adhäsionsbereich selbstfahrend.

  9. Puy-de-Dôme - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Puy-de-Dôme

    Il dipartimento Puy-de-Dôme è un dipartimento francese della regione Alvernia-Rodano-Alpi. Il nome del dipartimento deriva dal nome di un vulcano presente nel territorio del dipartimento, il Puy de Dôme .

  10. Puy-de-Dôme – Wikipedia, wolna encyklopedia

    pl.wikipedia.org/wiki/Puy-de-Dôme

    Puy-de-Dôme [p ɥ i d ˈ d o ː m] – francuski departament położony w regionie Owernia-Rodan-Alpy. Departament oznaczony jest liczbą 63. Utworzony został podczas rewolucji francuskiej 4 marca 1790. Jego nazwa wywodzi się od wulkanicznego szczytu Puy de Dôme. Według danych na rok 2010 liczba zamieszkującej departament ludności wynosi 632 311 os.

  11. People also search for
  1. Ads
    related to: Puy-de-Dôme wikipedia