Yahoo Web Search

  1. San Clemente al Laterano - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Basilica_of_San_Clemente...

    Apart from those in Santa Maria Antiqua, the largest collection of Early Medieval wall paintings in Rome is to be found in the lower basilica of San Clemente.. Four of the largest frescoes in the basilica were sponsored by a lay couple, Beno de Rapiza and Maria Macellaria, at some time in the last third of the 11th century and focus on the life, miracles, and translation of St. Clement, and on ...

    • History

      This ancient church was transformed over the centuries from...

  2. Santa Maria dei Servi (Siena) - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Santa_Maria_dei_Servi_(Siena)

    History. The church is built on the site of the former Church of San Clement, which was acquired by the Servite order in the Medieval era.The original Basilica was built in the 13th century, but later underwent reconstruction and transformation which continued until the 15th-16th century.

  3. Talk:San Clemente al Laterano - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Talk:Basilica_of_San...

    San Clemente is too generic. It should be a disambiguation page.--E Asterion u talking to me? 02:12, 25 August 2006 (UTC) Oppose. If San Clemente is the most common name for this subject, not Basilica di San Clemente, then it should be moved to San Clemente (disambiguation information), perhaps San Clemente (basilica).

  4. People also ask

    What is Basilica di San Clemente al?

    What is the Basilica of Saint Clement?

    What are some examples of Basilica?

    What is the Latin word for Basilica?

  5. Basilica - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Basilica

    The basilica was the first church of San Clemente al Laterano. Similarly, at Santi Giovanni e Paolo al Celio, an entire ancient city block – a 2nd-century insula on the Caelian Hill – was buried beneath a 4th-century basilica.

  6. San Clemente al Laterano – Wikipédia, a enciclopédia livre

    pt.wikipedia.org/wiki/San_Clemente_al_Laterano

    San Clemente al Laterano ou Basílica de São Clemente é uma igreja titular e basílica menor de Roma, Itália, dedicada ao papa São Clemente I.Arqueologicamente falando, a estrutura é um complexo composto por três edifícios um sobre o outro: (i) a basílica atual, construída pouco antes do ano 1100, no auge da Idade Média; (ii) abaixo dela está uma basílica do século IV construída ...

    • Carlo Stefano Fontana
    • 1108
  7. Basílica de San Clemente de Letrán - Wikipedia, la ...

    es.wikipedia.org/wiki/Basílica_de_San_Clemente

    «San Clemente», artículo de Chris Nyborg. Joan E. Barclay Lloyd, «The building history of the medieval Church of S. Clemente in Rome» The Journal of the Society of Architectural Historians 45.3 (septiembre de 1986), pp. 197-223. Enlaces externos. Wikimedia Commons alberga una galería multimedia sobre Basílica de San Clemente de Letrán.

  8. Basilika San Clemente - Wikipedia bahasa Indonesia ...

    id.wikipedia.org/wiki/Basilika_San_Clemente

    Basilika Santo Klemens (bahasa Italia: Basilica di San Clemente al Laterano) adalah sebuah basilika minor Katolik Roma yang didedikasikan kepada Paus Klemens I yang terletak di Roma, Italia.

  9. Mithraeum - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Mithraeum

    The Mithraeum was either an adapted natural cave or cavern, or a building imitating a cave. When possible, the Mithraeum was constructed within or below an existing building, such as the Mithraeum found beneath Basilica of San Clemente in Rome. While a majority of Mithraea are underground, some feature open holes in the ceiling to allow some ...

  10. san clemente wikipedia - Frontier Yahoo Search Results

    search.yahoo.com/yhs/search?p=san+clemente...

    From Wikipedia, the free encyclopedia The San Clemente Stakes is a Grade II American Thoroughbred horse race for three-year-old fillies over a distance of one mile on the turf course scheduled annually in late July or early August at Del Mar Racetrack in Del Mar, California. The event currently carries a purse of $200,000.

  11. Basilique Saint-Clément-du-Latran — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Basilique_Saint-Clément-du...
    • Religion
    • Architecture
    • Événements
    • Histoire
    • Archéologie
    • Origines
    • Historiographie
    • Conséquences
    • Historique
    • Composition
    • Curiosités

    La Basilique Saint-Clément-du-Latran (en italien : Basilica di San Clemente al Laterano) est une basilique religieuse catholique, située à Rome en Italie et dédiée à Clément Ier.

    Sur le site, se trouve un complexe de bâtiments sur plusieurs niveaux, dont trois sont dégagés : le niveau archéologique inférieur date de l'empire romain, avec un mithraeum, dédié à Mithra et un autre bâtiment. Au-dessus, une église du Ve siècle, détruite par les Normands. L'église actuelle est construite par-dessus cette dernière, peu avant l'an 1100 au cours du Haut Moyen Âge. Son entrée d'origine (une entrée latérale est utilisée aujourd'hui) donne sur une cour entourée d'un péristyle (B sur le plan), formant l'unique atrium médiéval qui subsiste encore à Rome19. Il sert aujourd'hui de cloître entouré des bâtiments conventuels. Au fond, se trouve la sobre façade de Stefano Carlo Fontana supportée par des colonnes antiques et le petit campanile. La basilique a trois nefs divisées par des arcades sur des colonnes antiques de granit ou de marbre, avec un pavage aux incrustations cosmatesques. La schola cantorum du XIIe siècle (F sur le plan) est délimitée par des panneaux en marbre blanc récupérés de la basilique d'origine. Ils datent du Jean II (533-535), dont ils portent le monogramme20. Derrière elle, dans le chœur, un ciborium (H sur le plan) composé de quatre colonnes gris-violet indique l'emplacement du reliquaire de Clément et d'Ignace d'Antioche situé dans la crypte21. Le siège épiscopal se trouve dans l'abside, qui est couverte de mosaïques sur le thème du Triomphe de la Croix, thème fort des mosaïques romaines du XIIe siècle.

    La basilique antique est le lieu de conciles présidés par les papes Zosimus (417) et Symmaque (499). En 533, Mercurius, prêtre du titulus Clementis est élu pape, et prend le nom de Jean II (533-535). Le dernier événement majeur ayant lieu dans la basilique inférieure est l'élection en tant que pape du cardinal de Saint-Clément, Rainerius, sous le nom de Pascal II, en 1099.

    En 1084, Rome est mise à sac par les troupes du normand Robert Guiscard. L'ancienne basilique est endommagée et menace ruine. Anastase, cardinal titulaire de Saint-Clément, décide en 1100 de la reconstruire. Après récupération des éléments de décor en marbre, les anciennes nefs sont comblées de remblais et une nouvelle basilique est reconstruite par-dessus les vestiges. Ensevelie, l'ancienne basilique tombe dans l'oubli pour sept siècles, jusqu'aux fouilles menées par le père Joseph Mullooly (en)2.

    À partir de 1857, le père Joseph Mullooly (en) dégage le bas-côté nord de l'ancienne basilique, jusqu'au mur ouest. De là, en contournant les fondations de l'abside, il atteint l'ancienne nef sud en 1861, puis réussit à déblayer entre 1862 et 1870 toute la partie centrale de la basilique souterraine et, à un niveau inférieur d'époque romaine, une partie du bâtiment contenant un mithraeum. L'annexion des États pontificaux par Victor-Emmanuel II en 1870 et l'inondation permanente du niveau romain interrompirent ces fouilles, qui ne purent reprendre qu'après le creusement par le père Louis Nolan d'un tunnel de drainage entre 1912 et 1914. Vingt-cinq ans plus tard, le père Pius O'Daly dégagea une partie des pièces du bâtiment romain situé sous l'ancienne basilique. Enfin en 1945, le père Raymond Dowdall reprit les dégagements le long de la nef nord de la basilique inférieure4. Les fouilles réalisées par le père Joseph Mullooly à partir de 1857 révèlent la première basilique oubliée13 sous la basilique du XIIe siècle. Un escalier construit en 1866 permet d'y descendre.

    Selon la vision traditionnelle de l'histoire des débuts du christianisme à Rome, les premiers chrétiens célébraient le culte dans des maisons privées, appelées « églises domestiques » par les spécialistes. Ces anciens lieux de culte auraient évolué au fil des siècles, d'églises domestiques dans une maison privée, en église, puis en basilique, reflétant l'émergence officielle de l'Église à partir du IVe siècle, tandis que le nom des propriétaires se serait conservé depuis le Ier siècle dans celui des tituli5. Plus récemment, Charles Pietri a réfuté ces raisonnements qui rajeunissaient les tituli pour les dater du Ier siècle et correspondre ainsi à la théorie, montrant la fragilité de leurs présupposés. La notion de titulus à caractère chrétien n'apparait pas avant le IVe siècle, probablement lors des restitutions de propriétés confisquées lors des dernières persécutions, et les fouilles ont démontré que ces tutili/églises s'établissaient en superposition d'édifices antérieurs aux fonctions les plus diverses, et rarement des habitations5. Dans le cas de Saint-Clément, le titulus Clementis et la basilique furent édifiés par-dessus un bâtiment industriel constitué d'une série d'ateliers, désaffectés à la fin du IIIe siècle12. Selon cette vision, le titulus Clementis était une maison appartenant à un certain Clément, chrétien du Ier siècle et martyr. Certains érudits attribuèrent cette maison au consul romain Titus Flavius Clemens6, cousin de l'empereur Domitien et exécuté en 95 pour « impiété, athéisme et mœurs juives »7,8. Par ailleurs, Jérôme de Stridon mentionne en 392 dans sa Vie de Clément, troisième ou quatrième évêque de Rome, l'existence d'une église construite à Rome qui porte encore son nom9. On a aussi suggéré que cet évêque de Rome aurait été un esclave de la maison de Flavius Clément. Sa vie et sa mort sont inconnues, on ignore même s'il fut martyr, mais une tradition tardive et apocryphe rapporte qu'il fut exilé en Tauride, et noyé dans le Pont-Euxin. Ses reliques présumées ont été ramenées de Tauride à Rome par saints Cyrille et Méthode en 867, et enterrées dans la basilique Saint-Clément10. Les écrits de saint Jérôme en 392 témoignent d'une église dédiée à saint Clément. Après que le christianisme est devenu religion d'état à Rome en 390, la petite église est agrandie par l'acquisition de l'insula adjacente et d'autres immeubles voisins. Les architectes travaillent sur un complexe de salles et de cours, construisant une nef centrale sur le site de l'église primitive et une abside débordant sur l'ancien mithraeum. La nouvelle église est consacrée à Clément Ier, troisième ou quatrième évêque de Rome.

    Les découvertes archéologiques du niveau antique ayant été menées par des Dominicains, leur interprétation refléta la vision hagiographique en vigueur, ils identifièrent donc le bâtiment du Ier siècle sous la basilique ancienne comme le titulus Clementis, lhabitation particulière dun chrétien du Ier siècle nommé Clément6. Mgr Edouard Junyent qui publie cette thèse en 1932 réfute toutefois l'attribution de cette possession à l'évêque de Rome Clément Ier, dont le culte ne fut associé à Saint-Clément que plus tard, et se refuse faute d'éléments probants à l'attribuer à Flavius Clemens11.

    Au cours des siècles suivants, Saint-Clément devient une vitrine pour les sculpteurs et les artistes d'église profitant des largesses impériales.

    La basilique actuelle est reconstruite par le cardinal Anastase, vers 1099-1120, après que la première église brûle au cours du sac de la ville par les Normands de Robert Guiscard en 108418. Aujourd'hui, c'est l'une des églises les plus richement ornées de Rome.

    On aperçoit entre autres sur cette mosaïque les quatre évangélistes qui entourent le Christ, de gauche à droite, Marc, Mathieu, Jean et Luc (respectivement représentés par le lion, l'ange, l'aigle et le taureau). Juste en dessous sont représentés saint Pierre et saint Paul (identifiés par « agios pavlus » et « agios petrus »). Dans la partie basse de la mosaïque, les moutons représentent les apôtres et le Christ au centre (mouton auréolé), de part et d'autre les villes de Bethléem et de Jérusalem22.

    Sur un mur de la cour se trouve une plaque apposée par le pape Clément XI faisant l'éloge de saint Clément: « Cette ancienne église a résisté aux ravages des siècles ». Clément entreprend des restaurations sur la vénérable structure, qu'il trouve en mauvais état. Il choisit Stefano Carlo Fontana, neveu de l'architecte Carlo Fontana, qui érige une nouvelle façade, terminée en 171923. Le plafond sculpté et à caissons doré de la nef et des bas-côtés date de ce moment, tout comme le décor en stuc, les chapiteaux ioniques et les fresques.