Yahoo Web Search

  1. Leonberg - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Leonberg

    Leonberg is a town in the German federal state of Baden-Württemberg about 16 km (10 mi) to the west of Stuttgart, the state capital. About 45,000 people live in Leonberg, making it the third-largest borough in the rural district ( Landkreis ) of Böblingen (after Sindelfingen and Böblingen to the south).

    • Geography

      Leonberg lies on the east bank of the Glems River on the...

    • History

      The town of Levinberch was founded by Ulrich I, Count of...

    • Main sights

      The old town dates back to the Middle Ages, and includes a...

    • Religion

      Leonberg once fell into the bishopric of Speyer and was part...

    • Politics

      Since the latest round of local elections in June 2004, the...

  2. Leonberger - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Leonberger

    The Leonberger is a giant dog breed, whose name derives from the city of Leonberg in Baden-Württemberg, Germany.According to legend, the Leonberger was ostensibly bred as a "symbolic dog" that would mimic the lion in the town coat of arms.

    • "Leo", "Gentle Lion", "Gentle Giant"
    • Germany
  3. Leonberg – Wikipedia

    de.wikipedia.org/wiki/Leonberg

    Leonberg ist eine Stadt in der Mitte des Bundeslandes Baden-Württemberg, etwa 13 Kilometer westlich von Stuttgart.Mit etwa 48.000 Einwohnern ist sie nach Sindelfingen und Böblingen die drittgrößte Stadt des Landkreises Böblingen und als Mittelzentrum für die umliegenden Gemeinden ausgewiesen.

  4. Leonberg Castle - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Leonberg_Castle

    Schloss Leonberg was founded in 1248 by count Ulrich I of Württemberg. The original castle was modified between 1560 and 1565 by the master builder Aberlin Tretsch by order of the duke Christoph. Wikimedia Commons has media related to Leonberg Castle .

  5. People also ask

    What does Leonberg mean?

    Where is leonberg station?

    What is Leonberg, Germany famous for?

    What does a Leonberger look like?

  6. Leonberg station - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Leonberg_station

    Leonberg station is a station located on the Black Forest Railway in the town of Leonberg in the German state of Baden-Württemberg. It is served by lines S 6 and S 60 of the S-Bahn. It is classified by Deutsche Bahn as a category 4 station.

    • 1 December 1869
    • 3.7K
  7. Leonberg - Wikipedia

    sh.wikipedia.org/wiki/Leonberg

    Leonberg se nalazi u saveznoj državi Baden-Virtemberg u okrugu Beblingen. Grad se nalazi na nadmorskoj visini od 386 metara. Površina opštine iznosi 48,7 km². U samom gradu je, prema procjeni iz 2010. godine, živjelo 45.476 stanovnika. Prosječna gustina stanovništva iznosi 933 stanovnika/km².

  8. Leonberg - Wikipedia

    ro.wikipedia.org/wiki/Leonberg

    Leonberg este un oraș din landul Baden-Württemberg, Germania Acest articol despre Baden-Württemberg este un ciot. Puteți ajuta Wikipedia prin completarea lui ...

  9. Leonberg (bahasa Jerman Alemania: Leaberg) adalah sebuah kota di Baden-Wuerttemberg, Jerman, tepatnya sekitar 10 mil ke barat Stuttgart, ibu kota negara bagian.Sekitar 45.000 jiwa tinggal di Leonberg, menjadikannya sebagai lingkungan terbesar ke-3 di distrik pedesaan ('Landkreis') Böblingen (setelah Sindelfingen dan Böblingen di selatan).

  10. Leonberg (chien) — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Leonberg_(chien)
    • Origines
    • Influence
    • Reconnaissance
    • Statut
    • Morphologie
    • Utilisations
    • Personnalité
    • Caractéristiques
    • Variétés
    • Comportement
    • Santé
    • Alimentation
    • Sources

    Le Leonberg est une race de chiens géants, dont le nom est issu de la ville de Leonberg, dans le Bade-Wurtemberg. Selon la légende, le Leonberg a été élevé comme un « chien symbolique », le pendant du lion qui orne le cimier des armoiries de la ville. Une autre hypothèse, tout à fait vraisemblable et plus généralement admise est que le Leonberg soit issu de l'ancien Chien des Alpes, une race mentionnée par plusieurs auteurs, tels que Delabarre-Blaine (1803), Gayot (1867), Pertus (1893) et qui était répandue des Alpes rhétiques (les Grisons) à l'Autriche. Cette race aurait peu à peu été délaissée dans ces régions du fait de la disparition des grands prédateurs, ours, loups, lynx. Mais, pendant de nombreux siècles, son principal centre de diffusion pour l'Allemagne aurait été la ville de Leonberg, dont le marché aux chiens est connu depuis le XIIIe siècle.[réf. souhaitée] La race disparaît presque pendant la Grande Guerre, mais elle trouvera en Stadelmann et Josenhans les artisans de son renouveau, à partir de 1922. Une nouvelle association le Groupement d'éleveurs de chiens Leonberg sélectionne alors cinq sujets bien typés et parvient, en quatre ans, à contrôler un cheptel de trois cent cinquante sujets. À cette époque, Stadelmann ouvre le premier Livre des origines.[réf. souhaitée] Le Leonberg est présent en France depuis 1896. Pendant plusieurs années, des chiens d'un élevage de la région parisienne furent présentés à l'exposition de Paris et y remportèrent tous les premiers prix. Le docteur Pierre Mégnin, qui étudia de près ces sujets et traduisit le standard rédigé en 1895 par Kull, fit connaître la race dans l'Hexagone.[réf. souhaitée] Heinrich Essig (1808-1889) était un des conseillers municipaux à Leonberg, la bourgade où il s'était fixé, à une quinzaine de kilomètres de Stuttgart, dans ce qui était alors le royaume de Wurtemberg. Il se présentait en tant que baron de Leonberg quand il se trouvait à l'étranger. Initialement, il désirait un chien entièrement blanc, il aurait créé la race Léonberg à partir du Landseer et du Saint-bernard, croisement qu'il aurait ensuite enrichi de chien de montagne des Pyrénées.[réf. souhaitée]

    Bien qu'Heinrich Essig puisse ne pas être le véritable créateur du Leonberg, il vendait des grands chiens d'origines diverses, dont un bon nombre, sans doute, étaient produits par lui mais ne faisaient l'objet d'aucune véritable sélection dirigée. Il créa plus un label ou une marque Leonberg, qu'une race Leonberg. Essig était d'ailleurs à la tête d'un important élevage, lequel aurait produit annuellement entre deux et trois cents chiens, et cela pendant quarante ans. Essig fut avant tout un commerçant très avisé, doté d'un sens aigu des relations publiques, expert en coups publicitaires. Il fit connaître le Leonberg dans le monde entier, offrant notamment un spécimen à toutes les célébrités du moment (tel l'empereur Napoléon III).[réf. souhaitée]

    Le Leonberg n'en a pas fini pour autant avec les difficultés : à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, ses amateurs peuvent constater à quel point sa population a été décimée. La Fédération cynologique internationale (FCI) reconnaît la race en 1949, mais il faut attendre 1958 pour que ses effectifs redeviennent aussi importants que pendant l'entre-deux-guerres.[réf. souhaitée]

    Le standard du Chien de Leonberg ou Leonberger est géré par l'Allemagne. La date officielle de publication en vigueur est le 04/01/1996 pour le standard en langue allemande. Sa traduction à partir de la version originale est faite par le docteur J.-M. Paschoud et le professeur. R. Triquet et la version en langue française est enregistrée à la FCI sous appellation : FCI-St. N° 145 / 20. 09. 20022

    Ce chien de montagne présente une robe à poil long, avec un sous-poil généreux1. C'est un grand chien, musclé et élégant, avec un corps bien proportionné, un tempérament facile et beaucoup de présence. Sa tête est ornée d'un masque noir, et reflète l'intelligence et la gentillesse de la race. Espèce dimorphique, le Leonberg possède des caractéristiques bien différentes chez le mâle  fort et robuste  et la femelle  fine et élégante , qui permettent une identification facile3.

    Reconnu comme chien de compagnie, chien d'utilité, ou encore chien de sauvetage  particulièrement en milieu aquatique , ce chien particulièrement agile possède une grande élégance dans sa démarche.

    Quand il est correctement dressé et socialisé, le Leonberg est vigilant, loyal, et confiant quelle que soit la situation. Robuste, obéissant, intelligent, joueur et doux, le Leonberg s'adapte facilement, ce qui le rend apte à être un parfait chien de compagnie4.

    D'après le standard officiel du Leonberg 2 la qualité du poil va dune texture moyennement douce à rude, dune bonne longueur, bien couché, sans former de raie ; malgré la présence dun sous-poil bien développé, les formes du corps restent bien reconnaissables ; le poil est droit, une légère ondulation étant cependant admise ; surtout chez les mâles, le poil forme une belle crinière sur le cou et le poitrail, des franges fournies aux antérieurs et une culotte abondante aux postérieurs.

    Officiellement il n'y a pas de variétés dans la race Leonberg. Dans les faits, comme cette race est assez hétérogène, on peut avoir des variations de taille, de longueur de poil ou de texture.

    Le leonberg est un chien calme et doux, d'une extrême gentillesse avec les enfants, et également très protecteur envers sa famille.[réf. souhaitée] Le standard du leonberg2 indique que, en tant que chien de famille, dans les conditions actuelles de vie et dhabitat, le Chien de Léonberg est un compagnon agréable quon peut emmener partout sans difficultés et qui se distingue par son amour prononcé pour les enfants. Il nest ni craintif ni agressif. En tant que chien daccompagnement, il est un compagnon agréable, docile et impavide dans toutes les situations de la vie pratique. Léquilibre caractériel recherché sexprime par son assurance et son sang-froid sans faille, son tempérament moyen (aussi en ce qui concerne linstinct de jeu), sa disposition à lobéissance, sa capacité dapprendre et sa mémoire, et par son indifférence au bruit.

    Le leonberg vit plus ou moins 10 ans. Il est connu que les grandes races peuvent souffrir de retournement d'estomac ou d'arthrose au dos ou aux pattes. Une alimentation adaptée peut aider à prévenir.

    Les leonbergs ne sont pas des « avaleurs » de gamelles, contrairement aux labradors. Ils mangent quand ils ont faim. Ainsi, il est possible de laisser une gamelle pleine plusieurs jours.

    (en) Guido Perosino, The Leonberger, Tipografia Properzio-Assisi, 1998 (de) Helga Schindler, Der Leonberger-Hund, Komos-Hundebibliothek, 1978, 63 p. (ISBN 3-440-04633-8) Alain Letellier, La Race Canine Leonberg, Association des Elèves E.N.V.T., 1979, 55 p. Docteur Maurice Luquet, Le Leonberg, De Vecchi, 1996, 189 p. (ISBN 2-7328-2194-2) Georges Blin, Le Leonberg, Edimag, 1998 (ISBN 2-910632-44-X) Metha Stramer, Le chien de Leonberg, Druck Gildeprint, Enschede, 2008, 368 p. (ISBN 978-90-813426-1-2) (de) Werner Jockers, Der Leonberger Hund -eine Monographie, Deutscher Club für Leonberger Hunde e. V;, 1961, 90 p. (de) Hannelie Schmitt et Gerhard Zerle, Der Leonberger, Verlag Paul Parey, 1990, 100 p. (ISBN 3-490-39012-1)

  11. Leonberg (Württemberg) – Wikipédia

    hu.wikipedia.org/wiki/Leonberg_(Württemberg)

    Leonberg weboldala A Wikimédia Commons tartalmaz Leonberg témájú médiaállományokat. Leonberg település Németországban , azon belül Baden-Württembergben .