Yahoo Web Search

  1. Rosario, Santa Fe - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Rosario,_Santa_Fe

    Rosario (Spanish pronunciation: [roˈsaɾjo]) is the largest city in the central Argentina province of Santa Fe. The city is located 300 km (186 mi) northwest of Buenos Aires, on the west bank of the Paraná River.

  2. Rosario - Simple English Wikipedia, the free encyclopedia

    simple.wikipedia.org › wiki › Rosario

    Rosario is a city in the center-east of Argentina, about 300 km (190 mi) NW from Buenos Aires. It is the main city of Santa Fe Province. As of 2008 Rosario metropolitan area has a population of around 1,300,000 inhabitants, making it Argentina's 3rd largest city. The city is on the well-known Argentine river of the Parana.

  3. People also ask

    What province is Rosario in?

    Which is the largest city in Santa Fe Argentina?

    Who is the patron saint of Rosario Argentina?

    What was the population of Rosario in 1926?

  4. Rosario (Santa Fe) – Wikipedia

    de.wikipedia.org › wiki › Rosario_(Santa_Fe)

    Rosario ist über Autobahnen mit Santa Fe und Buenos Aires verbunden, in Bau befindet sich außerdem eine Autobahn nach Córdoba. Weitere Nationalstraßen gehen sternförmig von der Stadt aus nach Tucumán, Mendoza, Río Cuarto und Santa Rosa de Toay.

    • 5298 Einw./km²
    • 23 m
    • 948.312
    • 179 km²
  5. Rosario - Wikipedia

    sco.wikipedia.org › wiki › Rosario

    Frae Wikipedia, the free beuk o knawledge For ither uises, see Rosario (disambiguation). Rosario (Spaingie pronunciation: [roˈsaɾjo]) is the lairgest ceety in the province o Santa Fe, in central Argentinae. It is located 300 km (186 mi) northwast o Buenos Aires, on the wastren shore o the Paraná River.

  6. Santa Fe, Argentina - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Santa_Fe,_Argentina
    • Overview
    • History
    • The city
    • Sports

    Santa Fe de la Vera Cruz is the capital city of the province of Santa Fe, Argentina. It is situated in north-eastern Argentina, near the junction of the Paraná and Salado rivers. It lies 15 kilometres from the Hernandarias Subfluvial Tunnel that connects it to the city of Paraná. The city is also connected by canal with the port of Colastiné on the Paraná River. Santa Fe de la Vera Cruz has about 391,164 inhabitants per the 2010 census. The metropolitan area has a population of 653,073...

    Santa Fe de la Vera Cruz was founded by Captain Juan de Garay in the nearby site of Cayastá in 1573. The site is today a historical park containing the grave of Hernandarias, the first American-born governor in South America. The settlement was moved to the present site in 1653 due to the constant flooding of the Cayastá River. The city became the provincial capital in 1814, when the territory of the province of Santa Fe was separated from the province of Buenos Aires by the National ...

    Santa Fe has a lot of important commercial centres, busy cultural life, interesting options in sports and tourism, numerous artistic and musical events, and an exciting nightlife. There is important infrastructure for tourism that has been developed: river side bars and nightclubs, chic restaurants, the improvement of the major highways and a subfluvial tunnel and, combine that with the beauty of the landscape and the various attractions that tourists enjoy make this a popular region to spend ho

    Santa Fe put itself on the international sports map as one of the host cities of the 1990 FIBA World Championship. The games were played in the Estadio de la Facultad Regional Santa Fe. The city is also home to two first division football teams: Club Atlético Colón and Club Atlético Unión, who contest the Santa Fe derby. Santa Fe was also the place where the world known ] was born and raised, and the home of boxers Carlos Baldomir and Julio César Vásquez.

  7. Category:Rosario, Santa Fe - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Category:Rosario,_Santa_Fe

    Pages in category "Rosario, Santa Fe" The following 20 pages are in this category, out of 20 total. This list may not reflect recent changes ().

  8. Rosário (Argentina) – Wikipédia, a enciclopédia livre

    pt.wikipedia.org › wiki › Rosário_(Santa_Fé)

    Rosário (em castelhano: Rosario) é a maior cidade da província de Santa Fé, na região central da Argentina. Está localizada a 300 km a noroeste de Buenos Aires, na margem oeste do rio Paraná. A cidade é a terceira mais populosa do país e é também a cidade mais populosa que não é uma capital provincial.

  9. Rosario (Argentina) - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org › wiki › Rosario_(Argentina)

    Entre las fechas importantes de Rosario, además de las nacionales, está el 7 de octubre Día de Rosario y su Santa Patrona, la Virgen del Rosario. [ 67 ] Al ser Rosario hogar de una notable comunidad israelita , el judaísmo es la segunda fe con mayor adherentes, contando con alrededor de entre 1.500 y 2.000 familias judías residiendo en la ...

  10. Rosario — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Rosario
    • Toponyme
    • Situation
    • Généralités
    • Urbanisme
    • Climat
    • Environnement
    • Population
    • Démographie
    • Religion
    • Économie
    • Transport
    • Construction

    Rosario est une ville d'Argentine, le chef-lieu du département de même nom, la plus grande ville de la province de Santa Fe et la troisième ville d'Argentine derrière Buenos Aires et Córdoba.

    Elle se situe au bord du Paraná, à 285 km au nord-ouest de Buenos Aires (416 km par voie fluviale, qui passe par Nueva Palmira sur l'estuaire de l'Uruguay avant d'emprunter le Paraná). Rosario est la ville la plus peuplée et la plus importante de la province de Santa Fe. La ville de Rosario est située sur la berge surélevée de la rive droite du rio Paraná, en un point où cette berge se sépare du fleuve. Une pente douce unit cette ville haute aux régions basses proches du fleuve qui constituent la ville basse, et où se trouve le port de la ville.

    Elle constitue un important port fluvial sur la rive occidentale du Paraná, accessible à des vaisseaux de haute mer. Elle est aussi connue pour la naissance de Lionel Messi.

    Le point d'origine de la ville est la place Veinticinco de Mayo (25 mai), aux environs de laquelle se trouvent le bâtiment de la Municipalité (le Palacio de los Leones), la Basilique cathédrale de Nuestra Señora del Rosario (archidiocèse de Rosario), les édifices du palais de la Poste, le Museo de Arte Decorativo (Musée d'Art Décoratif) et la Bola de Nieve (ou Boule de Neige), un édifice d'habitations emblématique de la ville. Rosario est une des rares villes d'Amérique du Sud à compter de nombreux édifices de style Art nouveau. Les rues de Rosario, comme dans presque toutes les grandes villes argentines, suivent avec régularité le tracé en damier ou quadrangulaire du plan d'origine, à l'exception d'une zone située en pente entre haut et bas de la ville, aux alentours du quartier appelé Bajada Sargento Cabral.

    Le climat de Rosario est assez humide et agréable une bonne partie de l'année. On l'appelle climat tempéré pampéen, ce qui équivaut à dire que les quatre saisons ne sont pas bien définies, surtout son hiver fort irrégulier. Il y a une période chaude d'octobre à avril (de 18 à 32 °C) et une période fraîche entre juin et la première moitié du mois d'août (de 5 à 16 °C). Les températures moyennes oscillent entre 10 °C (minima), et 23 °C (maxima). Il pleut moins en été qu'en hiver, avec un volume de précipitations totales de 800 à 1 300 mm par an (1 038 mm). On considère que Rosario a un climat (et une géographie) favorable pour l'homme, d'autant plus que les hivers y sont courts et que la possibilité de neige est très réduite (la dernière chute de neige date de 1973 et la précédente de 1918). La possibilité d'inondations est rare et les tremblements de terre, typhons, ouragans et éruptions sont fortement négligeables.

    Cependant, comme toutes les agglomérations étendues et éloignées de la mer, il existe une île de chaleur, due à la pollution, qui entoure la ville et qui réchauffe la température de quelques degrés toute l'année.

    La population de la ville se montait à 908 163 habitants, selon le recensement de 2001, effectué par l'Instituto Nacional de Estadística y Censos (Institut National de Statistiques et Recensements ou INDEC). Cela représente 38 % du total des habitants de la province de Santa Fe et 3 % des habitants du pays. La majorité des habitants sont des descendants d'Italiens et d'Espagnols. Mais il en existe aussi beaucoup d'autres origines ou ethnies (Polonais, Britanniques, Français, Allemands, Suisses, Turcs, Russes, Syriens et Libanais). De plus, depuis des années, Rosario reçoit un important flux de migration interne, principalement de la province du Chaco (nord-est du pays) et de l'ethnie aborigène Toba, qui vivant dans une extrême pauvreté dans leur région d'origine, cherchent un destin meilleur dans la grande ville, ce que généralement ils ne rencontrent pas et se retrouvent dès lors dans des villas miserias.

    Mais Rosario constitue le noyau central d'une agglomération urbaine appelée le Gran Rosario ou Área Metropolitana del Gran Rosario, dont la population s'étend à d'autres localités des départements de Rosario et de San Lorenzo. Celle-ci, toujours en 2001, atteignait 1 161 188 habitants (317 122 ménages et 305 487 logements). 71 % des résidents sont nés dans la ville de Rosario, 16 % proviennent d'autres provinces du pays et 9 % d'autres localités de la province; le reste (4 % ce qui est peu) sont des personnes immigrées (du Pérou, de Bolivie, du Paraguay, de l'Uruguay, du Brésil, de Corée et de Chine surtout).

    La ville est le siège de l'archidiocèse de Rosario. Son centre est constitué par la Basilique cathédrale de Nuestra Señora del Rosario.

    Dans l'aire urbaine prévalent les secteurs industriels suivants : alimentaire (traitement des viandes, huileries), textile, automoteur, pétrochimique, sidérurgique et fabrication métalliques mécaniques. Plusieurs très grandes multinationales comme General Motors, ICI, DOW ont installé leurs usines dans la zone industrielle de Rosario. Depuis 2003, l'économie argentine va mieux, beaucoup mieux, et même très bien pour l'année 2006, dont le premier semestre se termine avec plus de 9 % de croissance. Le spectre de la catastrophe, présent en 2001-2002, s'est totalement éloigné, du moins macroéconomiquement, car la pauvreté, elle, n'a pas suivi le même rythme d'amélioration. Et qu'en est-il de l'économie de Rosario ? La ville a suivi exactement le même chemin, avec notamment un important boom de la construction.

    Rosario est un relais intermédiaire pour ceux qui se déplacent entre les différentes régions du pays, car accessible et équidistante des principales zones urbaines. Elle communique aisément avec Santa Fe (180 km) et Buenos Aires (280 km) grâce à de modernes autoroutes concédées. L'autoroute vers Córdoba (avec laquelle elle est unie par la route nationale 9, une partie de la Panaméricaine) a été inaugurée en décembre 2010. En 2003, on a inauguré le pont Rosario-Victoria, sur le Rio Paraná, grâce auquel la ville est reliée avec Victoria, à 60 km de distance. Rosario est connectée avec le reste du pays par de multiples routes nationales et provinciales. L'aéroport international de Rosario-Islas Malvinas (en), à Fisherton (code AITA : ROS), situé à 15 km du centre-ville, propose des vols fréquents tant sur des lignes intérieures qu'internationales. En 2006, un projet a vu le jour pour que Rosario et Buenos Aires soient connectées par une ligne de chemin de fer électrifiée dite LGV. Le TAVe fera le parcours en 90 minutes (l'ancien record de 2 h 38 date de 1938, et c'était un train à vapeur !), passera par Gran Campana-Zárate, San Pedro, Gran San Nicolás et Villa Constitución, et avec 20 services quotidiens on estime qu'il sera fréquenté par 7 500 passagers. Ce sera une révolution de proximité qui aura un impact économique et changera la vie de milliers de personnes, tant à Rosario qu'à Buenos Aires, et dans toute la région. La ville, en 2006, ne possède pas un système de transport public efficace, malgré un réseau de lignes de bus urbains et interurbains, une ligne de trolleybus -K- ré-étatisée, et de nombreux taxis. Actuellement, on projette une réforme et une modernisation totale du système de transports existants.

    Après avoir été stoppé en 2008 pour cause de difficultés financières, le projet a été relancé au début des années 2010, pour un achèvement de la partie Buenos Aires-Rosario au mieux en 2015.

  11. People also search for
  1. Ad
    related to: Rosario, Santa Fe wikipedia