Yahoo Web Search

  1. Saint-Malo - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Saint-Malo

    Saint-Malo has a terminal for ferry services with daily departures to Portsmouth operated by Brittany Ferries and services on most days Poole in England via the Channel Islands operated by Condor Ferries. It also has a railway station, Gare de Saint-Malo, offering direct TGV service to Rennes, Paris and several regional destinations.

    • 0–51 m (0–167 ft), (avg. 8 m or 26 ft)
    • Ille-et-Vilaine
  2. Malo (saint) - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Malo_(saint)

    From Wikipedia, the free encyclopedia Saint Malo (French pronunciation: ​ [sɛ̃.ma.lo]; also known as Maclou or Mac'h Low, or in Latin as Maclovius or Machutus, born c. 27 March 520 – died 15 November 621) was a mid-sixth century founder of Saint-Malo, a commune in Brittany, France. He was one of the seven founding saints of Brittany.

    • Depicted as an abbot and a bishop
    • Saint-Malo Cathedral
  3. Battle of Saint-Malo - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Battle_of_Saint-Malo
    • Overview
    • Background
    • Prelude
    • Battle
    • Aftermath

    The Battle of Saint-Malo was an engagement fought between Allied and German forces to control the French coastal town of Saint-Malo during World War II. The battle formed part of the Allied breakout across France, and took place between 4 August and 2 September 1944. United States Army units, with the support of Free French and British forces, successfully assaulted the town and defeated its German defenders. Much of Saint-Malo was destroyed in the fighting. The German garrison on an island off

    Saint-Malo is a historic port town on the northern coast of Brittany. Due to its strategic location, the town was extensively fortified over the centuries prior to World War II. It had a population of 13,000 in 1936, of whom 6,000 lived within the city walls. Saint-Malo's harbor facilities could accommodate medium-sized ships, and were able to unload 1000 tons of cargo per day. Prior to World War II, the town was a popular holiday destination for wealthy Parisians and boasted a casino and multip

    As part of the planning for Operation Overlord, the Allied invasion of Normandy, Saint-Malo was identified by Allied planners as one of the ports which could be used to land supplies for the Allied ground forces in France. At this time, the planners envisioned that the initial in

    Prior to the Allied landings in Normandy, the 77th Infantry Division was stationed in the Saint-Malo area. This unit was dispatched to Normandy soon after D-Day, and suffered heavy casualties in the fighting there. The remnants of the division returned to Saint-Malo in late July,

    An ad hoc unit designated Task Force A was the first American unit to enter the Saint-Malo area. This force had been established by Patton in late July and was tasked with rapidly capturing the bridges on the Paris–Brest railway line which ran along the north coast of ...

    In early August, Bradley changed his views on capturing Saint-Malo again, and ordered that the town be captured. He believed that it would provide a useful port to supply the large American force in Brittany. At this time the Americans under-estimated the size of German forces in

    Free French forces surrounded Dinan on 6 August and found that several hundred Germans had remained in the town. The Germans were unwilling to surrender to Free French troops, but indicated that they would do so for Americans. On 7 August, the 121st Infantry Regiment crossed the

    The Battle of Saint-Malo had mixed results. While the 83rd Infantry Division performed well, the German garrison also achieved its goals. Historian Russell F. Weigley judged that the battle was "tenaciously and well conducted on both sides". Aulock prevented the Allies from being able to use Saint-Malo's port and, by detaining the 83rd Division and other VIII Corps units for two weeks, prevented the Americans from being able to take rapid and decisive action against the German positions at Brest

    • Allied victory
  4. Saint Malo, Louisiana - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Saint_Malo,_Louisiana

    Saint Malo (Spanish: San Maló) was a small fishing village that existed along the shore of Lake Borgne in St. Bernard Parish, Louisiana as early as the mid-eighteenth century until it was destroyed by the 1915 New Orleans hurricane.

  5. Saint-Malo Cathedral - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Saint-Malo_Cathedral

    Saint-Malo Cathedral (Cathédrale Saint-Vincent-de-Saragosse de Saint-Malo) is a Roman Catholic Cathedral located in Saint-Malo, Brittany.The church was founded in dedication to Saint Vincent of Saragossa, and constitutes a national monument of France.

  6. Saint-Malo — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Malo
    • Toponyme
    • Géographie
    • Administration
    • Emplacement
    • Origine
    • Situation
    • Aménagements et écologie
    • Urbanisme
    • Géologie
    • Caractéristiques physiques
    • Construction
    • Formation
    • Climat
    • Faune et flore
    • Localités
    • Culture

    Saint-Malo est une commune française située en Bretagne, dans le département d'Ille-et-Vilaine, et le principal port de la côte nord de Bretagne. Le secteur touristique y est également très développé.

    La commune de Saint-Malo est située dans le nord-est de la Bretagne, sur le littoral de la Manche et sur la rive droite de l'estuaire de la Rance. Elle se trouve à 18 km au nord de Dinan, à 75 km au nord de Rennes et à 404 km de Paris. Saint-Malo constitue la partie nord-ouest du Clos Poulet, une large presqu'île délimitée par la Rance, la Manche et la dépression de Châteauneuf. À l'extrémité nord-est du Clos-Poulet, se trouve Cancale, qui ferme à l'ouest la baie du Mont-Saint-Michel. Le littoral du Clos-Poulet fait partie de la côte d'Émeraude, qui s'étend de Cancale au cap Fréhel. Les communes limitrophes de Saint-Malo sont, au nord-est, Saint-Coulomb, à l'est, Saint-Méloir-des-Ondes, au sud-est et au sud, Saint-Jouan-des-Guérets, au sud-ouest et à l'ouest, sur la rive gauche de la Rance, Dinard, La Richardais et Pleurtuit. Saint-Malo est limitrophe de Dinard, mais en est séparée par l'estuaire de la Rance.

    L'actuelle commune de Saint-Malo résulte de la fusion en 1967 de lancienne commune de Saint-Malo (la vieille ville intra-muros et les quartiers de Rocabey, de la gare, de Marville, de Courtoisville et de la Découverte) avec celles de Paramé et Saint-Servan1,2.

    Le site originel de lagglomération malouine comprend les îlots rocheux de la Cité (altitude 30 m), reliés par le tombolo de Solidor à Saint-Servan où sétait installée lantique Alet (de la dénomination ancienne Aleto signalée par la Notitia Dignitatum ou Notice des Dignités Impériales, manuscrit du premier quart du Ve siècle) et de Canalchius - du vieux gaulois Canalch (altitude 13,80 m) au nord - devenu au fil du temps le Saint-Malo intra-muros.

    C'est sur celui-ci, entouré des îlots du Grand Bé, du Petit Bé et du Fort National accessibles à marée basse, doublés de ceux d'Harbour, de Cézembre et de la Conchée dans la rade constellée de multiples rochers, que lermite Aaron accueillit un moine originaire de ce qui deviendra par la suite le Pays de Galles : Maclow, Malo ou Maclou (la graphie varie), le futur saint-Malo. Au XIIe siècle, lévêque Jean de Châtillon y transféra le siège épiscopal, dotant la ville de ses premiers remparts. Dénommée à l'époque « Saint-Malo-de-l'Île », la cité connut son premier essor.

    Reliée aux falaises de Paramé par un cordon dunaire bordé dune plage longue de quatre kilomètres s'étendant jusqu'à celle du Minihic en Rothéneuf (cordon renforcé par une digue et loti en villas à la fin du XIXe siècle), ce tombolo protégeait une baie intérieure battue par les marées, permettant ainsi la création du port. Les endiguements progressifs depuis le XVIIIe siècle permirent lextension de quartiers à partir de la gare au XIXe siècle. Lurbanisation sest poursuivie depuis les années 1960 sur les plateaux de Paramé à lest et de Saint-Servan au sud. Les trois villes ont été réunies en 1967 et lagglomération sétend ainsi jusqu'à la pointe de la Varde et au Havre de Rothéneuf au nord-est et le long de la ria de la Rance au sud.

    Le premier franchissement de la Rance est assuré par le barrage de l'usine marémotrice de la Rance entre Saint-Malo (quartier de la Briantais) et Dinard.

    Le site du centre-ville, avec la Cité historique (le vieux Saint-Malo), la Cité (ancien Alet) et le port, est formé par un littoral complexe, avec de nombreux récifs et brisants immergés à marée haute, des tombolos sous-marins, visibles aux marées basses de vives eaux, par des îles ou îlots dont beaucoup ont été fortifiés aux XVIIe et XVIIIe siècles (Cézembre, Fort Harbour, le fort de la Conchée, le Grand Bé et le Petit Bé, l'île du Fort National). La ville compte 63 074 logements principaux et 19 919 résidences secondaires20. De nombreux projets immobiliers voient le jour sur la commune. La mairie de Saint-Malo soutient la construction de nouveaux logements en se fixant l'objectif de construire 400 nouveaux logements par an d'ici dix ans21. Saint-Malo est en plein renouvellement urbain sur la période 2008 - 2014. Les projets fleurissent sur toute la commune et dans tous les quartiers. Chaque chantier va contribuer à modifier la physionomie globale de la ville. Le point, chantier par chantier :

    Saint-Malo est localisée dans la partie médiane du domaine nord armoricain, unité géologique du Massif armoricain qui est le résultat de trois chaînes de montagne successives. Le site géologique de Saint-Malo se situe plus précisément dans un bassin sédimentaire essentiellement briovérien limité au sud par un important massif granitique cadomien, le pluton de Lanhélin qui fait partie d'un ensemble plus vaste, le batholite mancellienNote 1,4. L'histoire géologique de la région est marquée par le cycle cadomien (entre 750 et 540 Ma) qui se traduit par la surrection de la chaîne cadomienne qui devait culminer à environ 4 000 m5. À la fin du Précambrien supérieur, les sédiments briovériens environnants sont fortement déformés, plissés et métamorphisés par l'orogenèse cadomienne qui implique un fort épaississement crustal, formant essentiellement des schistes et des gneiss6. Cette déformation développe une succession d'antiformes (Saint-Jacut-Rothéneuf, le Minihic et Plouer) correspondant à des chevauchements à vergence sud-est, séparés par des synformes (la Richardais et Saint-Suliac) d'orientation N60°, plis d'autant plus déversés vers le sud que l'on se rapproche du noyau migmatitique7. Ce noyau de forme elliptique (25 km x 6 km), ceinturé d'une enveloppe gneissique et micaschisteuse, correspond à la région de Dinard-Saint-Malo8. L'épaississement, consécutif à l'écaillage tectonique du domaine orogénique, a en effet provoqué la fusion crustale à l'origine de la mise en place des dômes anatectiques (migmatites de Guingamp et Saint-Malo, développées aux dépens des sédiments briovériens) qui est datée entre 560 et 540 Ma9. Les massifs granitiques du Mancellien10 scellent la fin de la déformation ductile de l'orogenèse cadomienne11.

    Ces migmatites sont bien visibles le long de la Promenade du Clair-de-Lune de Dinard12. Les diverses variétés de migmatites de la région malouine ont été largement exploitées. Du fait de la difficulté de taille due aux ondulations du feuilletage, elles fournissaient surtout des moellons, les faciès plus homogènes pouvant livrer des pierres de taille13.

    La Cité historique a d'abord été construite sur une île rocheuse située entre la pointe du Naye en Saint-Servan et les prairies de Cézembre, devenue une presqu'île - légende le présentant comme la conséquence du raz-de-marée de 70914, le rocher sert donc de fondation. Les murs de construction en moellon et en pierre de taille en suivront par la suite le tracé. Les matériaux de provenance variée (pierres proximales et distales), « mis en œuvre pendant des siècles, confèrent à la cité maritime un polylithisme exacerbé, gage de beauté et de pérennité15 ».

    Les marées de la baie de Saint-Malo sont parmi les plus importantes en Europe. Elles sont provoquées par la concentration des eaux au cœur d'une baie triangulaire entre Bretagne et Cotentin.

    La baie de Saint-Malo jouit d'un climat tempéré très océanique. Les températures sont adoucies par le Gulf Stream et l'amplitude des températures moyennes entre hiver et été est très faible (de 6,1 °C en janvier à 17,8 °C en août) avec une moyenne à 11,6 °C17.

    Du point de vue de la richesse de la flore, Saint-Malo est à la cinquième place des communes du département possédant dans leurs différents biotopes le plus de taxons, sa voisine Saint-Coulomb étant en tête, soit 618 pour une moyenne communale de 348 taxons et un total départemental de 1 373 taxons (118 familles). On compte notamment 81 taxons à forte valeur patrimoniale (total de 207) ; 60 taxons protégés et 30 appartenant à la liste rouge du Massif armoricain (total départemental de 237)18.

    Quatre anciennes communes ont été absorbées par Saint-Malo et restent présentes dans la toponymie locale : Saint-Servan (souvent dit Saint-Servan-sur-Mer), Paramé, Rothéneuf, Saint-Ideuc.[réf. souhaitée]

    * Le musée d'Histoire maritime : ce musée sera un espace historique de 4000 à 6 000 m² au cœur de la ville, sur le site des anciens silos à grains au fond du bassin Duguay-Trouin dans le port. Sa mission sera de mettre en valeur lhistoire maritime de Saint-Malo et des communes environnantes. Il comprendra des salles de conférences et dexpositions temporaires, accessibles à tous, ainsi que certaines collections du musée dhistoire, un espace scénographié pour les collections de la Natière, des espaces thématiques tels La grande pêche à Terre-Neuve, etc.[réf. souhaitée]

  7. Saint-Malo - Wikipedia

    sco.wikipedia.org/wiki/Saint-Malo

    Saint-Malo (French pronunciation: [sɛ̃.ma.lo]; Gallo : Saent-Malô; Breton: Sant-Maloù) is a walled port ceety in Brittany in northwastren Fraunce on the Inglis Chainel. It is a sub-prefectur o the Ille-et-Vilaine .

  8. US Saint-Malo - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/US_Saint-Malo

    From Wikipedia, the free encyclopedia Union Sportive Saint-Malo is a French association football club founded in 1901. They are based in the town of Saint-Malo and their home stadium is the Stade Marville. As of the 2017–18 season, they play in the Championnat National 2.

    • 1901
    • Stade de Marville, Saint-Malo
  9. Saint-Malo - Wikipedia

    ro.wikipedia.org/wiki/Saint-Malo

    Saint-Malo (Sant-Maloù în bretonă) este un oraș în vestul Franței, sub-prefectură a departamentului Ille-et-Vilaine din Bretania, port la Marea Mânecii.

  10. Fort National - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Fort_National

    Fort National is a fort on a tidal island a few hundred metres off the walled city of Saint-Malo. The great military architect Vauban had it built in 1689 to protect Saint-Malo's port. The fort was originally called Fort Royal. In 1789 the fort's name became Fort d'Îlette or Républicain, then Fort Impérial and, after 1870, Fort National. History