Yahoo Web Search

  1. San Miniato - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/San_Miniato

    San Miniato is a town and comune in the province of Pisa, in the region of Tuscany, Italy.. San Miniato sits at an historically strategic location atop three small hills where it dominates the lower Arno valley, between the valleys of Egola and Elsa rivers.

    • 140 m (460 ft)
    • Pisa (PI)
  2. San Miniato al Monte - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/San_Miniato_al_Monte

    San Miniato al Monte (St. Minias on the Mountain) is a basilica in Florence, central Italy, standing atop one of the highest points in the city.It has been described as one of the finest Romanesque structures in Tuscany and one of the most scenic churches in Italy.

  3. San Miniato - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/San_Miniato

    San Miniato (già San Miniato al Tedesco) è un comune italiano di 27 997 abitanti della provincia di Pisa in Toscana.. Il centro storico della città sorge in posizione strategica su un colle a metà strada tra Firenze e Pisa per cui la città è stata scena di molteplici scontri fra i due odierni capoluoghi, fino alla definitiva conquista fiorentina.

    • Pisa
    • Simone Giglioli (PD) dal 9-6-2019
  4. People also ask

    What does San Miniato mean?

    What is the St Miniato al Monte?

    Who is St Miniato?

    How far is San Miniato from Livorno?

  5. San Miniato – Wikipedia

    de.wikipedia.org/wiki/San_Miniato
    • Übersicht
    • Lage
    • Gründung
    • Entwicklung
    • Vorgeschichte
    • Persönlichkeiten
    • Beschreibung
    • Aussehen

    San Miniato (bis 1945 San Miniato al Tedesco) ist eine Stadt mit 27.950 Einwohnern (Stand 31. Dezember 2017) in der italienischen Provinz Pisa in der Toskana. Die Stadt ist Mitglied der Cittàslow, einer 1999 in Italien gegründeten Bewegung zur Entschleunigung und Erhöhung der Lebensqualität in Städten durch Umweltpolitik, Infrastrukturpolitik, urbane Qualität, Aufwertung der autochthonen Erzeugnisse, Gastfreundschaft, Bewusstsein und landschaftliche Qualität.

    San Miniato liegt zwischen den Mündungen der beiden Flüsse Elsa und Egola in den Arno, eine der Voraussetzungen für die frühe Entwicklung der Stadt. Außerdem kreuzen sich hier zwei wichtige mittelalterliche Verkehrswege. Von der Hügelkette am Rande des an Dörfern und Ansiedlungen reichen Arnotals blickt die Stadt auf die Via Francigena, die europäische Verbindungsstraße nach Rom, sowie auf die Straße von Pisa nach Florenz. Regional betrachtet bilden die Samminiateser Hügel den Angelpunkt zwischen dem Florentiner Gebiet von Montespertoli und San Casciano, dem Val dElsa und San Gimignano sowie dem pisanischen Hinterland bis zur einst etruskischen Stadt Volterra, deren Baudenkmäler an klaren Tagen vom Burghügel San Miniatos aus zu sehen sind.

    San Miniato fand als Siedlung erstmals 936 Erwähnung, als der Bischof von Lucca dem Adalberto dei Lombardi von Corvaia die hiesige Burg und Kirche übergab, die bereits im Jahr 783 dokumentiert waren. Die Burg war in der Nähe von San Genesio, das in der Ebene lag, errichtet worden, um die wichtige Straßenkreuzung der Via Francigena und der Römerstraße von Florenz nach Pisa zu überwachen.

    Aufgrund dieser strategischen Bedeutung wurde San Miniato von Kaiser Friedrich Barbarossa befestigt, der den Ort darüber hinaus dann zum Zentrum für die kaiserlichen Finanzen der gesamten Toskana machte. Dieser Umstand und die mit der deutschen eng verbundene Stadtgeschichte sowie die große Bedeutung des Ortes für die deutschen Kaiser führte zum Beinamen al tedesco (dem Deutschen). Otto der Große baute bereits 963 hier ein Kastell. Am Ende des 12. Jahrhunderts wurde die Stadt dann in zwei Bereiche aufgeteilt: die Incastellatura, die kaiserliche Burg, und das Castrum, die zivile Stadt am Fuß der Burg mit ihren Händlern, Handwerkern und Bauern.

    Nach dem Ende der Stauferherrschaft und Jahren der Bedrohung durch den Krieg zwischen Siena und Florenz um die Vorherrschaft in der Toskana, begab sich San Miniato 1347 unter die Oberherrschaft von Florenz und wurde 1370 Sitz des florentinischen Vikars des unteren Valdarno.

    San Miniato ist auch als Stammsitz eines Zweiges der Familie Bonaparte bekannt, deren Grablege sich in der Franziskanerkirche befindet. Kaiser Napoleon I., der aus dem seit etwa 1200 zu den Patriziern von Sarzana gehörenden Familienzweig stammte, welcher 1490 nach Korsika gegangen war, besuchte seine entfernte Verwandtschaft in San Miniato mehrfach.

    Blasonierung: In Rot ein gekrönter goldener Löwe, in der rechten Pranke ein goldenes Schwert (Dolch) haltend.

    Über dem Schild eine rundum gezinnte dreitürmige goldene Mauerkrone, Schild umgeben von zwei mit grünem Band verbundenen Lorbeerzweigen in natürlichen Farben, im silbernen Spruchband darunter der Wahlspruch (Motto) aus Vergils Äneis: Sic nos in sceptra reponis So bringst du uns zur Herrschaft zurück (P. Vergilius Maro, Aeneis I, 253).

  6. San Miniato – Wikipédia

    hu.wikipedia.org/wiki/San_Miniato

    San Miniato egy község Olaszország Toszkána régiójában, Pisa megyében, melynek ötödik legnagyobb lélekszámú települése.Az Arno folyó völgyében, Firenze és Pisa között félúton fekszik, történelmi városmagja a folyó bal partján emelkedő – az ókorban és középkorban fontos stratégiai szerepet betöltő – dombon épült.

    • Vittorio Gabbanini (2009. június 8. óta)
    • Olaszország
  7. San Miniato — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/San_Miniato
    • Toponyme
    • Urbanisme
    • Géographie
    • Histoire
    • Architecture
    • Contexte historique
    • Origine
    • Culture
    • Monuments et patrimoine
    • Économie
    • Production
    • Localités

    San Miniato est une ville italienne de la province de Pise dans la région de Toscane (Italie). Elle se situe entre les fleuves Arno et Elsa.

    Le noyau historique de la ville s'étend sur trois collines qui bordent l'Arno, à 140 mètres au-dessus du niveau de la mer. San Miniato est un bon emplacement pour le contrôle des routes et des rivières de la région depuis l'Antiquité (découverte de poteries datées de l'âge de bronze) grâce à sa position en hauteur. Le centre-ville a changé au cours du temps pour se retrouver en bas de la colline, où se trouve actuellement le centre industriel moderne. Sur la colline a subsisté la partie ancienne du village, qui a été ainsi préservée. La ville concentre une activité liée au tourisme et à la culture de la vigne et des oliviers2.

    Vers la fin de l'Empire romain, la commune de San Miniato, à cette époque appelée Castello, est abandonnée. Les anciens habitants de San Miniato s'installent dans la ville de San Genesio, une petite commune située dans le nord de l'Italie, dans la région de Trentin-Haut-Adige.

    Les Lombards établissent au VIIIe siècle une église dédiée au saint martyr Miniatus. Au Moyen Âge, le village est mentionné comme San Miniato al Tedesco (San Miniato de l'Allemand). L'empereur Othon Ier de Germanie fait construire en 962 un château pour abriter ses aumôniers impériaux. Des empereurs germaniques y séjournent. En 1313, San Miniato perd plusieurs territoires conquis par Pise. En 1317, San Miniato se charge de récupérer ses territoires, à la suite d'un traité de paix conclu avec les autres communautés de la Toscane. Cependant, en 1347, San Miniato est placé sous la domination directe de Florence, domination qui, vingt ans plus tard, n'est plus acceptée par San Miniato. Après quelques années de conflit, en 1370 - précisément le 31 décembre - San Miniato signe la paix avec Florence et adopte ainsi le calendrier florentin, afin de remplacer le pisan (calendrier de Pise). À la suite de cette réconciliation, la ville décide de changer de nom et de s'appeler San Miniato de Fiorentino, pour ensuite se nommer simplement San Miniato. En 1843, San Miniato rend hommage à Léopold II de Toscane, né le 3 octobre 1797 à Florence et mort le 28 janvier 1870 à Rome, avant-dernier Grand Duc de Toscane et dernier duc souverain, par une statue de marbre qui se trouve sur la place Bonaparte3. En 1847, la construction de la gare de San Miniato-Fucecchio, favorise le développement de la ville dans la plaine. En 1848, San Miniato a démontré sa fidélité au Grand-Duché de Toscane, qui est un État indépendant de 1569 à 1859, sous la dynastie des Médicis et des Habsbourg-Lorraine, au cours de la première guerre d'indépendance italienne. Napoléon Bonaparte visite deux fois San Miniato. La première fois, pour obtenir le certificat de noblesse de sa famille parce qu'il a un aïeul paternel. En effet, il a de lointaines origines à San Miniato. Le certificat lui a été nécessaire pour pouvoir accéder à l'académie militaire française. La deuxième fois qu'il y est allé, c'est au cours de la campagne d'Italie pour rencontrer le dernier de la famille, le chanoine Buonaparte. En 1860, San Miniato donne sa contribution à la guerre d'Indépendance, elle est devenue une partie du royaume de Sardaigne.

    Quelques centaines d'années plus tard, au XIIe siècle, la célèbre tour de Mathilde est construite, tour qui sera plus tard utilisée comme clocher de la cathédrale.

    Dans les premières années du XIXe siècle, San Miniato perd son importance parce que la route entre Florence et Pise est devenue secondaire, à cause d'une épidémie de fièvre typhoïde qui frappe toute la Toscane. Au XXe siècle, pour la ville, la Seconde Guerre mondiale représente l'une des pages les plus obscures et dramatiques. Les bombardements sur le chemin de fer de Florence-Pise ont fait beaucoup de dégâts et de morts à San Miniato. L'occupation allemande après le 8 septembre 1943 a été marquée par un événement célèbre et triste, le massacre du Dôme de San Miniato. La ville est bombardée dans la matinée par l'artillerie américaine. La rosace de la cathédrale a explosé à l'intérieur de l'allée de droite. 55 personnes ont été tuées, une centaine blessée, principalement des femmes, des enfants et des personnes âgées. Dans les années qui suivent, un doute plane sur lorigine de lobus. Il semble maintenant que l'obus était américain, et non pas allemand comme on le pensait alors. Une plaque dans la nef droite de la cathédrale est placée en mémoire de ce massacre. Les frères Paolo et Vittorio Taviani, tous deux nés à San Miniato, sinspirent de cet événement pour la réalisation en 1954 d'un film documentaire, San Miniato en juillet 44, et en 1982 pour leur film le plus célèbre, La Nuit de San Lorenzo, tourné en partie dans la ville et la campagne alentour. Les nazis en retraite sont également responsables de la destruction le 23 juillet 1944 de la tour Rocca, tour en briques rouges, dernier vestige du château, construit au XIIIe siècle par Frédéric II de Hohenstaufen.

    C'est l'édifice le plus important de la ville, le principal lieu de culte catholique, construit au XIIIe siècle. Il a été édifié sur une ancienne construction datant de 700 ans apr. J.-C. En 1195 elle est citée dans un des discours du pape Célestin III, où il rappelle la dépendance à la paroisse San Genesio. En 1248 le bourg de San Miniato est détruit. Après cela, Santa Maria acquiert ses fonts baptismaux et le titre de San Genesio. L'édifice a aussi été restructuré, la façade décorée de céramiques.

    La petite cité possède un important patrimoine artistique sous l'appellation de \\"Sistema Museale San Miniato\\" qui regroupe des petits musées tels que Rocca, Museo Archeologico, Oratorio del Loretino, Museo Diocesano. Les musées de San Miniato forment un ensemble de 8 lieux culturels, que lon peut visiter grâce à des billets cumulés.

    Une tour de briques rouges, appelée Rocca Federiciana, est le dernier vestige d'un château élevé par l'empereur Frédéric II.

    Après la Seconde guerre mondiale, la reconstruction de la ville a été lente et laborieuse. En 1958, un grand nombre d'industries de cuir sont créées, jusque dans les villages de Ponte a Elsa et San Miniato Basso. Même si ces villages sont agricoles, ils se sont développés avec de petites entreprises et des fabrications artisanales. San Miniato Basso sest développée grâce à la présence de la gare de San Miniato, sur la ligne Florence-Pise-Livourne. Aujourd'hui,San Miniato est l'un des centres les plus importants de la partie basse du Valdarno, son économie provient essentiellement du tourisme, de l'industrie du cuir et de l'industrie du bronze (Cassadi Risparmio di San Miniato). La ville est en constante expansion démographique grâce au développement des villages placés sur la route de Tosco Romagnola et grâce aux flux migratoires en provenance de pays extérieurs à l'Union Européenne. Grâce aux zones plates de San Miniato, de nouveaux logements et de nouvelles entreprises commerciales et manufacturières sont construits.

    La truffe blanche a été fêtée la première fois à San Miniato le 26 octobre 1969, place du Dôme. Au fur et à mesure des années, le festival s'est de plus en plus agrandi, pour devenir aujourd'hui une exposition de niveau international. Cette fête s'appelle la Mostra Mercato Nazionale del Tartufo Bianco. San Miniato détient le record de la plus grosse truffe blanche jamais ramassée, elle pesait 2,520 kg. La production de truffe blanche de San Miniato est estimée à environ 100 quintaux, un cinquième de la production nationale5.

    Balconevisi, Borghigiana, Bucciano, Canneto, Casastrada, Catena, Cigoli, Corazzano, Cusignano, Genovini, Isola, Molino d'Egola, Palagio, Ponte a Egola, Ponte a Elsa, Roffia, San Donato, San Miniato Basso, San Miniato Stazione, San Quintino, San Romano, Scala, La Serra, Stibbio, Volpaio

    • Vittorio Gabbanini, 2009
    • Pise
  8. San Miniato – Wikipedia, wolna encyklopedia

    pl.wikipedia.org/wiki/San_Miniato

    San Miniato, także San Miniato al Tedesco – miejscowość i gmina we Włoszech, w regionie Toskania, w prowincji Piza.. Według danych na rok 2004 gminę zamieszkiwały 26 353 osoby, 258,4 os./km².

    • 050032
    • Piza
  9. San Miniato – Wikipedia

    fi.wikipedia.org/wiki/San_Miniato

    Maanjäristysriskiä arvioivassa luokituksessa San Miniato on sijoitettu luokkaan 3s, eli matalan riskin vyöhykkeeseen. San Miniato on jaettu osa-alueisiin (frazione), joista suurimmat ovat Ponte a Egola ja San Miniato Basso. Ponte a Egola on teollisuuden keskus, joka sijaitsee San Miniaton historiallisen keskustan länsipuolella.

  10. Canneto (San Miniato) - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Canneto_(San_Miniato)

    Nel 1369 il borgo si unì ad altri centri della zona per ribellarsi a San Miniato, ponendosi sotto Firenze. [2] [1] Nel 1391 le truppe milanesi capitanate da Jacopo Dal Verme riuscirono per un breve periodo a sottrarre Canneto ai fiorentini.

  11. San Miniato - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org/wiki/San_Miniato

    Historia. En la Edad Media, San Miniato estaba en la Via Francigena, que era la principal ruta de conexión entre el norte de Europa y Roma.Actualmente se asienta en la intersección de la carreta Florencia - Pisa con la de Lucca - Siena.