Yahoo Web Search

  1. Soul music - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Soul_music

    Soul music (often referred to simply as soul) is a popular music genre that originated in the African American community throughout the United States in the 1950s and early 1960s. It combines elements of African-American gospel music , rhythm and blues and jazz .

  2. Soul music - Simple English Wikipedia, the free encyclopedia

    simple.wikipedia.org › wiki › Soul_music

    From Simple English Wikipedia, the free encyclopedia Soul music is a kind of music that mixes rhythm and blues, gospel music and pop music. It started in the 1960s in the United States. Features of Soul Music are call and response, hand claps, body movement and a tense vocal sound.

  3. Soul Music (TV series) - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Soul_Music_(TV_series)

    Soul Music is a seven-part animated television adaptation of the 1994 book of the same name by Terry Pratchett, produced by Channel 4 Television Corporation/Cosgrove Hall Films/ITEL/Ventureworld Films and distributed by Channel 4 Television Corporation (1996) (UK) (TV) & Vision Video (2001) (UK) (DVD).

    • 7
    • Channel 4
  4. Soul Music (radio series) - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Soul_Music_(radio_series)

    Soul Music (radio series) From Wikipedia, the free encyclopedia Soul Music is a music documentary series on BBC Radio 4 first broadcast in November 2000 which aims to focus on the emotional impact of famous pieces of music. The works chosen can be anything from classical, popular, jazz or religious.

    • United Kingdom
    • 28 minutes
    • 26 November 2000 – present
    • BBC Radio 4
  5. People also ask

    What channel is soul music on?

    Who wrote the book Soul Music?

    When did soul music come out on DVD?

  6. Soul Music (novel) - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Soul_Music_(novel)
    • Overview
    • Plot summary
    • Appearance in other media

    Soul Music is a fantasy novel by British writer Terry Pratchett, the sixteenth book in the Discworld series, first published in 1994. Like many of Pratchett's novels it introduces an element of modern society into the magical and vaguely late medieval, early modern world of the Discworld, in this case Rock and Roll music and stardom, with near disastrous consequences. It also introduces Susan Sto Helit, daughter of Mort and Ysabell and granddaughter of Death.

    A young harpist, Imp Y Celyn from Llamedos, comes to Ankh-Morpork in hopes of becoming famous. Unable to afford the Musicians Guild fees, he and fellow unlicensed musicians Lias Bluestone and Glod Glodsson form "The Band with Rocks In", named after Lias' tuned rocks. When Imp's harp is destroyed, he acquires a guitar from a mysterious shop, unaware that it contains the awareness of a primordial music that was responsible for bringing the universe into existence. Imp takes the new name "Buddy", a

    An animated adaptation was produced by Cosgrove Hall Films for Channel 4 in 1996. It takes the association of the "Band with Rocks In" with the Beatles even further than the book does, evolving their style from 1950s rock and early 1960s beat music in Ankh-Morpork, to acid rock in Scrote, to spiritual hippie rock in Quirm. In Sto Lat, they sound like the Jimi Hendrix Experience or Bad Company, but are dressed in clothes similar to the Beatles on the cover of the Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club

    • Terry Pratchett
    • 1994
    • 1994
    • 2
  7. Muzică soul - Wikipedia

    ro.wikipedia.org › wiki › Soul_music

    Muzica soul este un gen muzical originar din Statele Unite, ce combină elemente ale muzicii gospel și rhythm and blues. Printre artiștii ce au abordat frecvent acest stil muzical se numără Mary J. Blige, Toni Braxton, Ray Charles, Faith Evans, Aretha Franklin, Marvin Gaye, Michael și Janet Jackson, Ben E. King, Beyoncé Knowles, Lenny Kravitz, Patti LaBelle, Leona Lewis, Prince, Minnie ...

  8. Soul – Wikipédia, a enciclopédia livre

    pt.wikipedia.org › wiki › Soul

    Soul music ou apenas soul é um gênero musical popular que se originou na comunidade afro-americana dos Estados Unidos nos anos 1950 e no início dos anos 1960. [1] Combina elementos da música gospel afro-americana, rhythm and blues e jazz .

  9. Soul - Wikipedia

    nl.wikipedia.org › wiki › Soul

    Soul verspreidde zich ook buiten de Verenigde Staten. Een voorbeeld van Britse soul was The Real Thing, een groep die in 1976 een hit scoorde met You to Me Are Everything. Wanneer blanke artiesten soul zongen, zoals Dusty Springfield en Lulu, noemde men dit blue eyed soul. Na 1980

  10. Musique soul — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Musique_soul
    • Origines
    • Histoire
    • Terminologie
    • Influences
    • Historique
    • Évolution
    • Caractéristiques

    La musique soul, ou simplement soul, est une musique populaire afro-américaine ayant émergé à la fin des années 1950 aux États-Unis, dérivée, entre autres, du gospel et du rhythm and blues. Elle est considérée par certains comme un retour du rhythm and blues aux racines dont il est issu : le gospel (musique déglise). Le terme « soul » (en anglais, soul music qui signifie « musique de l'âme ») est associé à la musique noire américaine et apparaît pour la première fois dans le titre de deux albums de Ray Charles1 : Soul Brothers en 1958, et Soul Meeting en 1961. Le développement de la musique soul est stimulé par deux tendances principales : l'urbanisation du rhythm and blues2 et la sécularisation du gospel3. C'est Ray Charles qui mélangea sa passion pour le gospel avec les rythmes saccadés du rhythm and blues pour donner naissance à la soul. Se retrouve donc dans la soul une partie de lémotion sacrée mêlée à des thèmes profanes, souvent à forte connotation sexuelle. La soul plonge ses racines dans le pop, le gospel et le negro spiritual. La jeunesse noire l'a utilisée comme un mouvement contestataire pour réagir face à la communauté blanche et à l'envahissement du rock 'n' roll, qu'il soit blanc ou noir. À la fin des années 1950, la volonté de proposer au public blanc des artistes noirs originaux conduit plusieurs labels à rechercher des versions commercialisables de la « musique noire ». Les deux labels les plus influents sont alors Stax (près de Memphis) et la Tamla Motown à Détroit4. On les oppose souvent et lon parle alors de southern soul5 avec Stax, plus proche des racines (soul rapide et incisive), et de northern soul5, plus dansante et plus influencée par la pop avec Tamla Motown. De même, en termes de management, Motown dont le slogan « la musique de la jeune Amérique » épouse les volontés d'émancipation de l'époque est le premier label fondé et dirigé par un noir américain, le redoutable Berry Gordy6, 7. À l'inverse Stax est fondé par un blanc, Jim Stewart8, et nombre de ses plus fameux musiciens de studio sont blancs eux aussi (Steve Cropper9, Donald « Duck » Dunn, et Tom Dowd). Durant les années 1970, des albums sont produits et deviennent des classiques du genre (notamment Whats Going On de Marvin Gaye et Super Fly de Curtis Mayfield), mais la soul décline dans la seconde partie de la décennie, les ventes de disques étant alors dominées par le disco. À la fin des années 1970 et au début des années 1980, de nouveaux artistes renouvellent le genre, à l'image de Michael Jackson avec Off the Wall, Rick James, Roger & Zapp, Prince et Luther Vandross. Ils popularisent définitivement la soul. Un peu plus tard, en samplant les standards des années 1960 et 1970, le rap contribuera à une nouvelle popularité de la musique soul. Certains groupes iront plus loin et fusionneront soul et rap, pour donner naissance au new jack swing, devenu hip-hop, puis enfin au neo soul dans la seconde partie des années 1990 (fusion d'instrumentations organiques mais typées hip-hop et de textes et vocalises toujours dans l'esprit soul)21. D'Angelo, De La Soul, Erykah Badu, Maxwell et Omar, seraient à l'origine de ce mouvement. La soul tient ses racines du gospel traditionnel afro-américain, du rhythm and blues, et de l'hybridation de leurs styles respectifs séculaires et religieux, dans leurs contenus lyriques et instrumentaux, qui s'organise dans les années 1950. Selon le musicologue Barry Hansen « si ce contenu hybride a permis la popularisation de nombreuses chansons dans le marché du RnB des années 1950, seul l'impact a été visible chez les fans blancs les plus aventureux de l'époque ; les autres ont dû attendre la venue de la musique soul dans les années 1960 pour sentir la montée du rock and roll chanté dans le genre gospel22. » Pendant les années 1950, des innovateurs importants tels que Clyde McPhatter, Hank Ballard, et Etta James, contribuent à l'émergence de la musique soul22. Ray Charles est souvent cité pour avoir popularisé le genre soul avec des chansons à succès qui démarreront depuis son album I Got a Woman (1954)28. Le chanteur Bobby Womack explique que « Ray était un génie. Il a reconverti le monde à la musique soul29. » La musique soul domine des classements afro-américains aux États-Unis dans les années 1960. Otis Redding atteint le succès lors du Monterey Pop Festival de 196729. Le genre se popularise en parallèle au Royaume-Uni. Différentes régions et villes américaines comme New York, Détroit, Chicago, Memphis, La Nouvelle-Orléans, Philadelphie, et Muscle Shoals, Alabama (localité des FAME Studios et Muscle Shoals Sound Studios) sont notées pour l'émergence de différents sous-genres dérivés de la soul et leurs styles d'enregistrement23.

    La soul explose véritablement dans les années 1960. Alors que, dans un style plus classique, s'impose le son du studio Muscle Shoals de Rick Hall10, 11, 12 et de ses compositeurs « maison » Dan Penn et Spooner Oldham (Muscle Shoals Recording : Aretha Franklin - The Queen of Soul - 13, Percy Sledge14, Wilson Pickett15, notamment), James Brown et Curtis Mayfield16 introduisent des rythmes plus syncopés et donnent alors une nouvelle orientation à cette musique. C'est la création du funk, un style inséparable de la soul, qui atteindra son apogée dans les années 1970 et 1980, avec des groupes comme The JB's (les musiciens de James Brown), Sly and the Family Stone17, Kool and The Gang18, suivis par Bootsy Collins et George Clinton avec leurs formations déjantées (Parliament et Funkadelic) : le P-funk. Un son beaucoup plus axé sur les basses et les beats, les prémisses du neo soul. En 1966, les latinos de New York inventent la latin soul, également appelée boogaloo19, 20.

    D'après AllMusic, la « musique soul est le résultat de l'urbanisation et la commercialisation du rhythm and blues dans les années 196023. » La phrase « soul music » en elle-même, désignant la musique orientée gospel aux paroles séculaires, est d'abord attestée en 196124. Le terme soul met en avant la culture et la fierté de la communauté afro-américaine. Le jazz auto-consciemment dérivé du gospel s'appellera soul jazz25. Tandis que des chanteurs commencent à utiliser des éléments issus du gospel et du soul jazz dans la musique afro-américaine populaire des années 1960, le terme de « musique soul » est peu à peu utilisé pour désigner de cette musique de l'époque26,27.

    Little Richard (qui inspirera Otis Redding30) et James Brown sont également des contributeurs importants du genre. Brown est connu sous le nom de « Godfather of Soul » (parrain de la soul)31 et Richard s'autoproclame « king of rockin' and rollin', rhythm and blues soulin' », car sa musique implique des éléments de ces trois genres qu'il cite32. Sam Cooke et Jackie Wilson sont aussi des principaux contributeurs du genre29,33. Cooke se popularisera en tant que chanteur dans le groupe de gospel The Soul Stirrers, avant sa reconversion controversée dans la musique séculière. Sa chanson You Send Me en 1957 propulse sa carrière dans la pop et son Bring It On Home To Me (1962) est décrit comme « la première chanson probable à définir l'expérience de la soul34. » Jackie Wilson, contemporain de Cooke et James Brown, atteint le succès grâce à son titre Reet Petite (1957)35.

    Ben E. King parvient également à atteindre le succès en 1961 avec sa chanson Stand By Me, directement basée sur du gospel29. Au milieu des années 1960, le succès initial de Burke, King, et d'autres, surpasse celui des nouveaux chanteurs de soul comme ceux de Stax incluant Otis Redding et Wilson Pickett. Selon Jon Landau « entre 1962 et 1964, Redding a enregistré une série de ballades soul caractérisées par des paroles sentimentales qui implorent le pardon... Il sera ensuite surnommé « Mr. Pitiful » et se popularisera dans le domaine des ballades soul39. »

    En 1968, le mouvement de la soul commence à se scinder. Des artistes comme James Brown et Sly & the Family Stone se lancent dans la funk, tandis que d'autres tels que Marvin Gaye, Stevie Wonder, Curtis Mayfield et Al Green se concentrent sur une variété d'autres genres, parfois politiquement engagés29. Cependant, « même si la musique soul évolue, elle meurt jamais23. »

    Dominée par l'empire Motown Records de Berry Gordy, la Detroit soul est très rythmée et inspirée du gospel. Le style sonore Motown inclut des claquements de mains, des lignes de basse puissantes, et des violons. AllMusic cite Motown pour avoir lancé la pop-soul, un style de soul aux paroles agressives40. Ce style inclut des artistes tels que Diana Ross, les Jackson 5, Stevie Wonder, et Billy Preston40. Populaire dans les années 1960, le style s'adoucit dans les années 1970 et conduit au lancement du disco40.

  11. People also search for
  1. Ad
    related to: Soul music wikipedia