Yahoo Web Search

  1. Norse colonization of North America - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Norse_colonization_of...

    1 day ago · The Norse colonization of North America began in the late 10th century CE when Norsemen explored and settled areas of the North Atlantic including the northeastern fringes of North America. Remains of Norse buildings were found at L'Anse aux Meadows near the northern tip of Newfoundland in 1960.

  2. Arcidiocesi di Amastri - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Arcidiocesi_di_Amastri

    17 hours ago · Bibliografia. LA) Michel Le Quien, Oriens christianus in quatuor Patriarchatus digestus, Parigi, 1740, Tomo I, coll. 561-566 (LA) Pius Bonifacius Gams, Series episcoporum Ecclesiae Catholicae, Leipzig, 1931, pp. 442 e 454

    • sede vacante
    • XIX secolo
  3. NGC 1114 — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/NGC_1114

    17 hours ago · NGC 1114 est une galaxie spirale située dans la constellation de l'Éridan à environ 158 millions d'années-lumière de la Voie lactée.Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1785.

    • 02ʰ 49ᵐ 07,2ˢ
    • Éridan
    • −16° 59′ 36″
    • 12,9, 13,6 dans la Bande B
  4. Mercedes-Benz W210 — Википедия

    ru.wikipedia.org/wiki/Mercedes-Benz_W210

    17 hours ago · 1430—1600 кг : На рынке ... Mercedes-Benz E-Class: W124 Series 1993–1995 / W210 Series 1995–2000 / 4- and 6-Cyl. Engines. — Peter Russek Publications ...

  5. WWE Raw - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/WWE_Raw

    17 hours ago · WWE Raw, noto anche come Monday Night Raw o semplicemente Raw (stilizzato in maiuscolo), è un programma televisivo di wrestling statunitense prodotto dalla WWE a partire dall'11 gennaio 1993 e mandato in onda negli Stati Uniti ogni lunedì sera sull'emittente USA Network.

  6. Rally Princesa de Asturias - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org/wiki/Rally_Princesa_de_Asturias

    17 hours ago · Series 1964 1º Rallye Gran Premio Oviedo ... Seat 1430-1800: España: 1975: ... Wikipedia® es una marca registrada de la Fundación Wikimedia, Inc., ...

  7. iPhone 4S - Wikipedia

    ja.wikipedia.org/wiki/IPhone_4S

    17 hours ago · 概要. 2011年 10月4日にiPhone 4Sはカリフォルニア州 クパチーノにて発表され、同月7日より7カ国(アメリカ合衆国、オーストラリア、イギリス、フランス、ドイツ、日本)で予約が受け付けられ、14日にそれらの国で予約分が最初に発送されたのと同時に店舗での直接販売も開始された。

  8. Diocesi di Lleida - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Diocesi_di_Lleida

    17 hours ago · La diocesi di Lleida (in latino: Dioecesis Ilerdensis) è una sede della Chiesa cattolica in Spagna suffraganea dell'arcidiocesi di Tarragona.Nel 2016 contava 203.520 battezzati su 236.953 abitanti. È retta dal vescovo Salvador Giménez Valls.

  9. Sorcières de Salem — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Sorcières_de_Salem
    • Contexte historique
    • Synopsis
    • Résumé
    • Personnages
    • Controverses
    • Conséquences
    • Recherches
    • Influence
    • Historiographie
    • Origines

    Le procès des sorcières de Salem est un épisode célèbre de l'histoire coloniale des États-Unis qui entraîna la condamnation et l'exécution de personnes accusées de sorcellerie en 1692 dans le Massachusetts.

    En 1692, à Salem Village (aujourd'hui Danvers (Massachusetts, États-Unis) et non, contrairement à ce que l'on croit, dans la ville voisine de Salem où le procès se déroula), quelques jeunes filles, notamment Abigail Williams, Ann Putnam et Betty Parris, accusent certains concitoyens de les avoir envoûtées et d'être des sorciers ou des magiciens, alliés de Satan.

    Durant l'hiver glacial de 1691/1692, Betty Parris et Abigail Williams, respectivement fille (âgée de neuf ans) et nièce (âgée de onze ans) du révérend Samuel Parris, se réunissent régulièrement pour jouer à des jeux de divination. Betty Parris demande à une servante antillaise de la maison Parris, Tituba, de leur apprendre à lire l'avenir1. Lors d'une nouvelle séance de divination, une des jeunes filles dit avoir eu la vision d'un spectre, qu'une angoisse très forte et qu'une paralysie au niveau de la respiration l'a submergée2. Suite à cela, les jeunes filles se mettent dit-on à agir d'une curieuse manière : elles parlent une langue inconnue, se cachent, traînent des pieds en marchant, sont sujettes à des convulsions et des hallucinations2. Les médecins consultés ne parviennent pas à identifier le problème ; l'un d'eux conclut même à une possession satanique3. Parris et les autres notables de la ville pressent Betty et Abigail, puis les autres jeunes filles atteintes de manière identique, Ann Putnam, Betty Hubbard, Mercy Lewis, Susannah Sheldon, Mercy Short, et Mary Warren, de nommer ceux qui les ont maudites. Les jeunes filles se rendent compte de leur acte allant à l'encontre du christianisme et n'osent pas avouer qu'elles se sont elles-mêmes adonnées à la sorcellerie. Elles se décident alors à donner des noms2.

    Les trois premières femmes accusées sont Sarah Good, Sarah Osborne et Tituba. Sarah Good est une mendiante, fille déshéritée d'une aubergiste française qui s'était donnée la mort quand Sarah était adolescente, une femme louche : elle murmure quand on lui donne de la nourriture. Sarah Osborne est une vieille femme, alitée, qui a suscité la réprobation générale en captant l'héritage des enfants de son premier mari pour le remettre à son nouvel époux. Quant à Tituba, c'est l'esclave barbadienne de Samuel Parris.

    Les trois femmes sont officiellement accusées de sorcellerie le 1er mars 1692 et mises en prison. Voyant que les crises \\"d'hystérie\\" (au sens pathologique du terme) se poursuivent malgré les arrestations, Betty et Abigail lancent d'autres accusations. Dorcas Good (la fillette de Sarah Good, âgée de 4 ans), Rebecca Nurse (une grand-mère malade et pieuse), Abigail Hobbs, Deliverance Hobbs, Martha Corey, ainsi qu'Elizabeth et John Proctor. Les accusations de Betty et Abigail n'étaient pas lancées à la légère et certaines études, expliquent que des tensions sociales sont à l'origine des accusations. Notamment le fait que la grande majorité des accusés vivaient à Salem (la ville portuaire, donc plus riche), alors que les accusatrices venaient de Salem Village (plus rurale, à l'intérieur des terres)1. On peut aussi supposer que Betty et Abigail ont accusé des personnes qui avaient causé du tort à leur famille, comme la famille Nurse qui occupait des terres appartenant à la famille Perris4. Une seule des mises à mort ne s'accomplit pas par pendaison. Giles Corey, un fermier âgé de 80 ans, refuse de se défendre en justice. La loi prévoit dans ce cas l'application d'une forme de torture dénommée peine forte et dure, consistant à empiler une à une de larges pierres sur la poitrine du prévenu, jusqu'à l'écrasement ; après trois jours d'atroces douleurs, Corey meurt en persistant dans son refus de se défendre. On a pu croire de manière erronée que Corey refusait de se défendre devant la cour pour éviter la confiscation de ses biens par l'État : en fait, les confiscations n'étaient pas systématiques et intervenaient le plus souvent avant le procès et la condamnation. On pense maintenant que l'attitude de Corey s'explique par le fort caractère du vieil homme, qui se savait condamné d'avance. Plusieurs théories essaient d'expliquer pourquoi la communauté de Salem Village a explosé dans ce délire de sorcières et de perturbations démoniaques.

    Les prisons se remplissent progressivement et un nouveau problème surgit : sans forme légitime de gouvernement, les accusés ne peuvent être jugés. Ainsi, aucun procès n'a lieu avant la fin mai 1692, lorsque le gouverneur William Phips arrive et institue une Court of Oyer and Terminer (to « hear and determine », entendre et décider). Sarah Osborne est déjà morte en prison sans avoir été jugée. Sarah Good a accouché d'une petite fille, et lorsque le pasteur est venu pour l'écouter se confesser, elle lui aurait dit « You are a liar. I am no more a Witch than you are a Wizard, and if you take away my life, God will give you blood to drink ». (« Vous êtes un menteur. Je ne suis pas plus une Sorcière que vous n'êtes un Sorcier, et si vous me tuez, Dieu vous donnera du sang à boire. »)5. Seule Tituba a avoué être une sorcière, les deux autres ont toujours plaidé leur innocence. Les procès en sorcellerie s'achèvent finalement en octobre 1692. Les accusés sont progressivement mis en liberté jusqu'au printemps suivant. Officiellement, le gouverneur royal du Massachusetts, Sir William Phips, met un terme à la procédure après l'appel formé par le clergé bostonien mené par Increase Mather. Celui-ci publie « Cases of Conscience Concerning Evil Spirits » (Cas de conscience regardant les esprits maléfiques) le 3 octobre 1692, ouvrage qui contient notamment la phrase suivante : « Il apparaît préférable que dix sorcières suspectées puissent échapper, plutôt qu'une personne innocente soit condamnée » (It were better that ten suspected witches should escape, than that the innocent person should be condemned).

    En janvier 2016, une équipe de chercheurs s'appuyant sur les documents d'époque, les recherches effectuées au début du XXe siècle par l'historien Sidney Perley, la photographie aérienne et l'utilisation d'un radar à pénétration de sol a formellement identifié l'endroit exact des pendaisons. Il s'agit d'un petit terrain appartenant à la ville, situé entre deux rues résidentielles et connu sous le nom de Proctors Ledge. Aucune trace d'érection de potence n'ayant été trouvée, les chercheurs supposent que c'est un grand arbre qui a servi de support aux exécutions. Le sol étant rocailleux, les victimes n'ont pas pu être enterrées sur place6.

    L'affaire a eu un impact si profond qu'elle a contribué à réduire l'influence de la foi puritaine sur le gouvernement de Nouvelle-Angleterre et a indirectement conduit aux principes fondateurs des États-Unis.

    La plus répandue consiste à affirmer que les puritains, qui gouvernèrent la colonie de la baie du Massachusetts pratiquement sans contrôle royal de 1630 à la promulgation de la Charte en 1692, traversèrent une période d'hallucinations massives et hystériques provoquées par la religion. La plupart des historiens modernes trouvent cette explication simpliste.

    Parmi les théories modernes, celle de Mary Beth Norton dans In The Devil's Snare (Dans le piège du Diable) est peut-être l'une des plus convaincantes. Mary Norton considère que toutes les explications évoquées ci-dessus ont probablement joué un rôle important mais qu'il s'y ajoute la circonstance que Salem et le reste de la Nouvelle-Angleterre étaient harcelés par les attaques amérindiennes, ce qui a créé une atmosphère de peur qui contribua beaucoup au développement de l'hystérie. Mary Norton insiste sur le fait que la plupart des victimes d'accusations possédaient de forts liens personnels ou sociaux avec les attaques amérindiennes dans les quinze années qui précédèrent les événements. Les accusateurs faisaient fréquemment référence à un homme noir (a black man), soutenaient l'existence de sabbats entre les sorcières prétendues et les Amérindiens, et décrivaient des tortures provenant directement des récits de captivité entre les mains des Amérindiens. De plus, le clergé puritain assimilait souvent les Amérindiens aux démons, les associait aux sorciers et, au cours d'interminables sermons enflammés, fustigeait Satan et ses cohortes assiégeant les puritains, la sainte armée de Dieu. Le combat des Amérindiens devenait l'assaut des forces du mal essayant d'abattre la société puritaine, et il fallait s'attendre à des attaques du dedans aussi bien que du dehors. Vers 1691, les puritains étaient mûrs pour l'hystérie magique.

  10. Affaire des poisons — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_poisons

    1 day ago · Au début de l’affaire, une cassette avec neuf lettres et des poisons. En 1672, à la mort naturelle d’un officier de cavalerie et aventurier couvert de dettes, Godin de Sainte-Croix, on découvrit lors de l'inventaire après décès dans ses papiers, dans un coffret, neuf lettres de sa maîtresse, la marquise de Brinvilliers, ainsi qu’une reconnaissance de dette de la marquise, d’un ...

  11. People also search for