Yahoo Web Search

  1. About 73,400 search results
  1. 1 er juin : le roi donne les pleins pouvoirs à Hugues de Lionne pour entamer des pourparlers de paix secrets à Madrid avec don Luis de Haro. Elle n’aboutissent pas et Lionne quitte Madrid en septembre [23]. 10 juin : Retz retourne à San Casciano pour fuir la peste qui arrive de Naples [8].

    • Janvier
    • Février
    • Mars
    • Avril
    • Mai
    • Juin
    • Juillet
    • Août
    • Septembre
    • Octobre
    14 janvier : accord entre la reine et le cardinal, d’une part, Gondi et la duchesse de Chevreuse, d’autre part[1]. La reine et Mazarin promettent le chapeau de cardinal à Gondi. Il s’agit de neutra...
    18 janvier : Condé, son frère cadet, Conti et son beau-frère, le duc de Longueville sont arrêtés au Palais-Royal par Guitaut, capitaine des gardes de la reine, et emmenés à Vincennes[2]. Si Gaston...
    20 janvier : publication de la Lettre du roi datée du 19 janvier sur la détention des princes de Condé, de Conti et du duc de Longueville, le jour où elle est envoyée au Parlement[4].
    22 janvier : le Parlement rend un arrêt de non-lieu en faveur de François de Vendôme, Gondi et Broussel, dans l’affaire du — faux — attentat contre le carrosse de Condé[5].
    1er février : la famille royale, bientôt rejointe par Mazarin, quitte Paris pour Rouen, soulevé par la duchesse de Longueville[7]. L’armée royale est commandée par le comte d’Harcourt qui commence...
    5 février : arrivée du jeune roi à Rouen[9].
    8 février : mort de François V de La Rochefoucauld ; à l’occasion des obsèques de son père, Marcillac, devenu duc de la Rochefoucauld appelle à Verteuil toute la noblesse du pays[10]. Il décide de...
    8 - 9 février : fuite de la duchesse de Longueville. Après s’être efforcée de soulever la Normandie, elle se réfugie à Dieppe, puis s’embarque à Saint-Jacques-du-Val-Hulin pour Rotterdam le 19 févr...
    2 mars : disgrâce du chancelier Séguier. Charles de l’Aubespine, marquis de Châteauneuf, conseiller d’État est nommé garde des Sceaux[15]. Ce dernier les conserve jusqu’au 4 avril 1651.
    5 mars : la Cour part pacifier la Bourgogne[9] (province dont Condé était le gouverneur) où les partisans de Condé ont pris les armes. Elle est à Dijon le 16 mars[16].
    21 mars : le duc de Vendôme, nommé gouverneur de Bourgogne à la place de Condé, met le siège devant Bellegarde (Seurre) où les partisans des princes se sont retranchés[16]. Louis XIVvisite l’assiég...
    5 avril : la duchesse de Bouillon et sa fille, qui on réussit à s’échapper une première fois, sont reprises et emprisonnées à la Bastille[12].
    9 avril : capitulation de Bellegarde ou Seurre en Bourgogne ; l’armée royale entre dans la ville le 21 avril[16].
    11 avril : la princesse de Condé et son fils le duc d'Enghien tenus en surveillance à Chantilly, s’échappent[9]. Le 14 avril, ils gagnent Montrond en Berry[17], puis rejoignent en Limousin le duc d...
    18 avril : reddition du château de Saumur, assiégé par les troupes du roi conduites par Comminges[18].
    2 mai : la Cour retrouve le Palais-Royal[9].
    9 mai : déclaration du Roi contre la duchesse de Longueville, le duc de Bouillon, le maréchal de Turenne, le prince de Marcillac, leurs complices et adhérents, déclarés perturbateurs du repos, crim...
    22 mai : la princesse de Condé qui a été réveillée par Mme de Tourville sur ordre du duc de Bouillon part de Turenne et va à Cressensac où s’opère la jonction avec les armées venues du Périgord[21].
    1er juin : le duc de Vendôme reçoit la surintendance de la Mer et son fils, François de Vendôme, la survivance de cette charge prestigieuse[23].
    2 juin : la Cour quitte Paris pour Compiègne. Les ducs de Bouillon et de La Rochefoucauld entrent à Bordeaux[9].
    7 juin : Henri de Sévigné achète avec la caution de son épouse le gouvernement de Fougères, moyennant 60 000 livres.
    15 juin : l’archiduc Léopold-Guillaume de Habsbourg, gouverneur des Pays-Bas espagnols, aidé par Turenne (solidaire de la Fronde) prend le Catelet. Le maréchal de Plessis-Praslin le force à lever l...
    4 juillet : la Cour quitte Paris pour la Guyenne[9]. Une armée royale est dirigée sur Bordeaux. Gaston d’Orléans reste à Paris comme lieutenant-général du royaume[22]. En juillet et en août, Gondi...
    7 juillet : après avoir reçu un député du parlement de Bordeaux, le parlement de Paris décide d’adresser des remontrances à la régente pour lui recommander les intérêts de la Guyenne[27].
    8 juillet : deux frégates et une pinasse espagnoles apportent de l’argent aux frondeurs bordelais[29].
    1er août : à Paris, Gaston d’Orléans impose la destitution du duc d’Épernon. Le même jour, la cour arrive à Libourne[22]. Hostilités en Bordelais.
    3 août : prise de La Capelle aux Espagnols par le maréchal du Plessis-Praslin[31]. (Gaston d’Orléans est lieutenant généraldu royaume et comme tel chef des armées).
    4 août : Richon, gouverneur frondeur du château de Vayres, est pendu à Libourne sur ordre du maréchal de la Meilleraye[22].
    6 août : exécution à Bordeaux du baron de Canolle, officier royal prisonnier des Frondeurs[22].
    3 septembre : Mazarin à Lionne, qui est à l’époque secrétaire des commandements de la reine, « Il faut sortir de l’affaire de Bordeaux. »[37]
    5 septembre : à Bordeaux, les troupes royales s’emparent du faubourg Saint-Seurin[22].
    8-16 septembre : attaque de la demi-lune de la porte Dijeaux à Bordeaux, qui résiste[22].
    12 septembre : Gaston d’Orléans reçoit un émissaire espagnol, don Gabriel de Tolède, et entreprend, dans le dos de Mazarin, des négociations en vue de la paix générale[15].
    1er octobre : déclaration du roi au parlement de Bordeaux portant amnistie générale de ce qui a été fait depuis les dernières déclarations (du 26 décembre 1649), enregistrée le 7 janvier 1651 et ré...
    3 octobre : la princesse de Condé quitte Bordeaux accompagnée des ducs de Bouillon et de La Rochefoucauld ; sur le conseil du maréchal de la Meilleraye, la princesse se rend à Bourg saluer le jeune...
    4 octobre : entrevue officielle de La Rochefoucauld et du duc de Bouillon avec Mazarin, à Bourg, après l’amnistie. C’est à cette occasion que La Rochefoucauld se rend à la messe dans le carrosse de...
    5 octobre : Louis XIV et Anne d’Autriche entrent solennellement dans Bordeaux[9].
  2. Nov 21, 2021 · Test de français – niveau débutant. Voici un test pour le niveau débutant (60 heures de français). Vous allez vérifier vos connaissances en grammaire, en syntaxe et en compréhension écrite. Ce test est sur 50 points est divisé en quatre parties : Partie 1 sur 10 points (déterminants), partie 2 sur 5 points (conjugaison), partie 3 ...

  3. 1 er juillet : les sabotiers abandonnent le siège du château de Sully. Les troupes de Pilois traquent les derniers chefs rebelles et le 3 juillet, Abel Servien annonce à Mazarin « de l’entière dissipation des révoltés de Sologne » [38]. 2 juillet - 24 septembre : conquêtes de l’armée française en Flandre.

  4. fr:Autisme Les representations dans l apprentissage de la lecture: 0 385 fr:BCPST 1 (France) 0 386 fr:Topographie de champ: 0 387 fr:Livres traduits: 0 388 fr:Space Art: 0 389 fr:Rendre les images accessibles-Notions de base: 0 390 fr:Prendre conscience de la question du handicap en entreprise -Les stéréotypes, partie 1: 0 391 fr:Diversite 3 ...

  5. Comme pour les canaux, l'étude d'une douzaine de compagnies étudiées sur la période 1835-1845 montre un actionnariat essentiellement local et stable, qui a conservé un quart des actions entre 1826 et 1845, même pour les deux plus grands chemins de fer de province, ceux de Liverpool et Manchester [218].

  6. Les professions - Les métiers. Fiches pédagogiques. Répertoires de fiches sur le travail Français de l'entreprise Les objets du bureau Compréhension audio > B1/B2 > Travail. Parler du travail en général - La vie professionnelle. Le télétravail. Discriminations et inégalités au travail. Le chômage.

  1. People also search for