Yahoo Web Search

  1. About 42,000,000 search results
  1. fr.wikipedia.org › wiki › 16561656 — Wikipédia

    La peste atteint Gênes, Rome et Naples (1656- 1657). Naples, la ville la plus importante d'Europe (300 000 habitants au début du siècle), perd 50 % de sa population. Gênes et la Ligurie, 20 % (90 000 âmes sur 440 000). Rome, 17 % (réduite à 100 000 habitants). Fondation de la banque de Stockholm par Johan Palmstruch.

    • Janvier
    • Février
    • Mars
    • Avril
    • Mai
    • Juin
    • Juillet
    • Août
    • Septembre
    • Octobre
    2 janvier : sur le conseil du pape, Retz désigne comme vicaire général le curé de Saint-Leu-Saint-Gilles, André du Saussay, préconisé depuis 1649 comme évêque de Toul et tout dévoué à Mazarin. Il a...
    3 janvier : mort de Mathieu Molé, chancelier de France. Le lendemain Pierre Séguier, conseiller au Parlement de Paris, reprend les Sceaux et les garde jusqu’à sa mort le 28 janvier 1672[2].
    14 janvier : la Sorbonne vote la censure du Grand Arnauld sur la question de fait[3]. La faculté de théologie dégrade le Grand Arnauld. Fait sans précédent, il est rayé de la liste des docteurs.
    27 janvier : parution de la première des Lettres écrites à un provincial à un de ses amis, sur le sujet des disputes présentes de la Sorbonne de Pascal, datée du 23 janvier[3] (fin le 24 mars 1657)...
    Début février : Mazarin envoie à Blois Alphonse Mancini, son neveu de dix ans, cornaqué par le duc de Damville, premier écuyer de Gaston. La paix de Gaston d’Orléans avec la cour est faite[5].
    3 février : Henriette-Marie, veuve de Guillaume de Nassau, prince d’Orange, arrive à la cour[6].
    5 février : publication de la Seconde lettre écrite à un provincial de Pascal datée du 29 janvier[4]. Dispute entre un jésuite et un janséniste à propos de la grâce suffisante.
    12 février : publication de la Troisième lettre écrite à un provincial de Pascal datée du 9 février[4]. Elle dénonce l’injustice commise envers Arnault par la Sorbonne[7].
    19 mars : le surintendant Nicolas Fouquet acquiert la terre de Largouët[10] ; la même année, avec l’accord de Mazarin, il achète la charge de capitaine gouverneur de Concarneau avec deux vaisseaux...
    20 mars : dispersion des élèves des Petites écoles de Port-Royal des Champs[12].
    24 mars : miracle de la sainte épine à Port-Royal. Guérison de Marguerite Périer, nièce de Pascal, après avoir touché le reliquaire de la Sainte Épine[13].
    10 avril : Sixième lettre écrite à un provincial de Pascal[16].
    25 avril : Septième lettre écrite à un provincial de Blaise Pascal[16].
    27 avril : « édit du roi portant établissement de l’Hôpital général pour le renfermement des pauvres mendiants de la ville de Paris »[17]. Un édit de juin 1662, étend cette mesure à toutes les vill...
    7 mai : Bossuet prononce le Premier Sermon sur la Providence, en la sainte Chapelle de Dijon, devant le duc d’Épernon[19].
    15 mai : Du Saussay ayant administré le diocèse de Paris en collaboration avec l’évêque de Coutances Claude Auvry (trésorier de la Sainte-Chapelle, héros du Lutrin de Boileau), ami de Mazarin, est...
    25 mai : ascension de Fouquet ; il reçoit toute la cour à Saint-Mandé[21].
    28 mai : Huitième lettre écrite à un provincial de Pascal[16].
    1er juin : le roi donne les pleins pouvoirs à Hugues de Lionne pour entamer des pourparlers de paix secrets à Madrid avec don Luis de Haro. Elle n’aboutissent pas et Lionne quitte Madrid en septemb...
    10 juin : Retz retourne à San Casciano pour fuir la peste qui arrive de Naples[8].
    12 juin : une émeute antifiscale éclate à Etaples à propos d’un dépôt de sel soupçonnée d’être une officine des gabelles. Le 14 juin, deux receveurs des traites de passage à Boulogne, accusé de vou...
    15 juin : début du siège de Valenciennes, levé le 16 juillet de la même année[25].
    3 juillet : Neuvième lettre écrite à un provincial de Pascal, mise en circulation le 9 juillet[13].
    8 juillet : le serment de fidélité au roi du cardinal de Retz est affichée dans Paris[31],[30].
    9 juillet : l’Assemblée du clergé blâme la révocation de Du Saussay et les curés de Paris promettent de ne pas reconnaître les grands vicaires de Retz. Ce dernier n’a plus de partisans parmi les ec...
    Lettre écrite à une personne de condition sur la conformité des reproches et des calomnies que les jansénistes publient contre les pères de la Compagnie de Jésus, avec celles que le ministre Du Mou...
    5 - 7 août : séjour de Gaston d’Orléans à La Fère en Picardie. Il achève sa réconciliation avec la cour[40].

    1er - 2 septembre : à l’exception de trois évêques, l’Assemblée du clergé fait sien le jugement d’Innocent X concernant les cinq propositions et demande au nouveau pape son opinion[41].

    22 octobre : sentence d’approbation du miracle de la Sainte-Épine par Hodencq, vicaire général de l’archevêché de Paris[47].
    23 octobre : Quatorzième lettre écrite à un provincial de Pascal[16].
    31 octobre : une lettre mystérieuse signée de Retz arrive à Paris ; elle nomme vicaire général le chanoine de Contes, doyen du chapitre, à la place de Chevalier[1]. Après quoi, Retz ne donne plus s...
  2. Incumbents. Monarch: Louis XIV; Events. Births. April 10 – René Lepage de Sainte-Claire, lord-founder of Rimouski in eastern Quebec, Canada (d. 1718); April 12 – Benoît de Maillet, French diplomat and natural historian (d.

  3. en.wikipedia.org › wiki › 16561656 - Wikipedia

    1656 ( MDCLVI) was a leap year starting on Saturday of the Gregorian calendar and a leap year starting on Tuesday of the Julian calendar, the 1656th year of the Common Era (CE) and Anno Domini (AD) designations, the 656th year of the 2nd millennium, the 56th year of the 17th century, and the 7th year of the 1650s decade.

    • Janvier
    • Février
    • Mars
    • Avril
    • Mai
    • Juin
    • Juillet
    • Août
    • Septembre
    • Octobre
    2 janvier : sur le conseil du pape, Retz désigne comme vicaire général le curé de Saint-Leu-Saint-Gilles, André du Saussay, préconisé depuis 1649 comme évêque de Toul et tout dévoué à Mazarin. Il a...
    3 janvier : mort de Mathieu Molé, chancelier de France. Le lendemain Pierre Séguier, conseiller au Parlement de Paris, reprend les Sceaux et les garde jusqu’à sa mort le 28 janvier 1672[2].
    14 janvier : la Sorbonne vote la censure du Grand Arnauld sur la question de fait[3]. La faculté de théologie dégrade le Grand Arnauld. Fait sans précédent, il est rayé de la liste des docteurs.
    27 janvier : parution de la première des Lettres écrites à un provincial à un de ses amis, sur le sujet des disputes présentes de la Sorbonne de Pascal, datée du 23 janvier[3] (fin le 24 mars 1657)...
    Début février : Mazarin envoie à Blois Alphonse Mancini, son neveu de dix ans, cornaqué par le duc de Damville, premier écuyer de Gaston. La paix de Gaston d’Orléans avec la cour est faite[5].
    3 février : Henriette-Marie, veuve de Guillaume de Nassau, prince d’Orange, arrive à la cour[6].
    5 février : publication de la Seconde lettre écrite à un provincial de Pascal datée du 29 janvier[4]. Dispute entre un jésuite et un janséniste à propos de la grâce suffisante.
    12 février : publication de la Troisième lettre écrite à un provincial de Pascal datée du 9 février[4]. Elle dénonce l’injustice commise envers Arnault par la Sorbonne[7].
    19 mars : le surintendant Nicolas Fouquet acquiert la terre de Largouët[10] ; la même année, avec l’accord de Mazarin, il achète la charge de capitaine gouverneur de Concarneau avec deux vaisseaux...
    20 mars : dispersion des élèves des Petites écoles de Port-Royal des Champs[12].
    24 mars : miracle de la sainte épine à Port-Royal. Guérison de Marguerite Périer, nièce de Pascal, après avoir touché le reliquaire de la Sainte Épine[13].
    10 avril : Sixième lettre écrite à un provincial de Pascal[16].
    25 avril : Septième lettre écrite à un provincial de Blaise Pascal[16].
    27 avril : « édit du roi portant établissement de l’Hôpital général pour le renfermement des pauvres mendiants de la ville de Paris »[17]. Un édit de juin 1662, étend cette mesure à toutes les vill...
    7 mai : Bossuet prononce le Premier Sermon sur la Providence, en la sainte Chapelle de Dijon, devant leduc d’Épernon[19].
    15 mai : Du Saussay ayant administré le diocèse de Paris en collaboration avec l’évêque de Coutances Claude Auvry (trésorier de la Sainte-Chapelle, héros du Lutrin de Boileau), ami de Mazarin, est...
    25 mai : ascension de Fouquet ; il reçoit toute la cour à Saint-Mandé[21].
    28 mai : Huitième lettre écrite à un provincial de Pascal[16].
    1er juin : le roi donne les pleins pouvoirs à Hugues de Lionne pour entamer des pourparlers de paix secrets à Madrid avec don Luis de Haro. Elle n’aboutissent pas et Lionne quitte Madrid en septemb...
    10 juin : Retz retourne à San Casciano pour fuir la peste qui arrive de Naples[8].
    12 juin : une émeute antifiscale éclate à Etaples à propos d’un dépôt de sel soupçonnée d’être une officine des gabelles. Le 14 juin, deux receveurs des traites de passage à Boulogne, accusé de vou...
    15 juin : début du siège de Valenciennes, levé le 16 juillet de la même année[25].
    3 juillet : Neuvième lettre écrite à un provincial de Pascal, mise en circulation le 9 juillet[13].
    8 juillet : le serment de fidélité au roi du cardinal de Retz est affichée dans Paris[31],[30].
    9 juillet : l’Assemblée du clergé blâme la révocation de Du Saussay et les curés de Paris promettent de ne pas reconnaître les grands vicaires de Retz. Ce dernier n’a plus de partisans parmi les ec...
    Lettre écrite à une personne de condition sur la conformité des reproches et des calomnies que les jansénistes publient contre les pères de la Compagnie de Jésus, avec celles que le ministre Du Mou...
    5 - 7 août : séjour de Gaston d’Orléans à La Fère en Picardie. Il achève sa réconciliation avec la cour[40].

    1er - 2 septembre : à l’exception de trois évêques, l’Assemblée du clergé fait sien le jugement d’Innocent X concernant les cinq propositions et demande au nouveau pape son opinion[41].

    22 octobre : sentence d’approbation du miracle de la Sainte-Épine par Hodencq, vicaire général de l’archevêché de Paris[47].
    23 octobre : Quatorzième lettre écrite à un provincial de Pascal[16].
    31 octobre : une lettre mystérieuse signée de Retz arrive à Paris ; elle nomme vicaire général le chanoine de Contes, doyen du chapitre, à la place de Chevalier[1]. Après quoi, Retz ne donne plus s...
    • Prélude
    • La Bataille
    • Conséquences
    • Sources
    • Références
    • Lien Externe

    L'armée de la République des Deux Nations, commandée par le roi Jean II Casimir Vasa, est forte d'environ 36 000 hommes, dont 2 000 Tatars et à peine 4 000 fantassins, ainsi que 18 canons. De l'autre côté, les armées de Suède et du Brandebourg, dirigées par le roi Charles X Gustave de Suède et l'électeur Frédéric-Guillaume Ier de Brandebourg, comptent en tout 19 000 hommes, 12 500 cavaliers et 6 500 fantassins, ainsi que 47 canons. Les armées alliées ont débarqué à Dantziget avancent vers le sud en direction de Varsovie. Jean II Casimir a fait traverser la Vistule à son armée et marche à la rencontre de ses ennemis, qui se trouvent sur la rive droite, à environ 5 kilomètres au nord de Praga. Charles X Gustave avait espéré détruire les troupes lituaniennes et tatares avant qu'elles se joignent au reste de l'armée polonaise, mais son plan a échoué. Beaucoup d'officiers suédois et brandebourgeois considèrent que l'armée ennemie leur est désormais trop supérieure en nombre et conseillen...

    Premier jour

    Le 28 juillet, l'armée suédo-brandebourgeoise se livre à un assaut frontal et conventionnel qui est repoussé. L'espace entre la forêt de Białołękaà l'est et la Vistule à l'ouest est très étroit et empêche l'infanterie alliée de former une ligne de bataille efficace avec leurs mousquets et leurs piques. D'autre part, les Polonais ont construit des terrassements fortifiés devant leurs lignes, créant ainsi une position défensive très difficile à prendre d'assaut.

    Deuxième jour

    Le 29, Frédéric-Guillaume effectue personnellement une mission de reconnaissance et repère, à côté de la forêt, une petite colline qui est assez élevée pour qu'on ait une vision dégagée et dont l'emplacement est idéal pour positionner les canons. Il la fait prendre d'assaut par ses troupes et place son artillerie dessus tout en résistant aux charges polonaises pour le déloger. Les Brandebourgeois détournant l'attention de l'armée polonaise, la très mobile cavalerie suédoise en profite pour en...

    Troisième jour

    La retraite polonaise planifiée la veille au soir est très mal exécutée pendant la nuit et des embouteillages se créent sur le pont enjambant la Vistule. Au lever du soleil, les Suédois et les Brandebourgeois sont déjà en position de bataille alors que les Polonais sont encore en train de se préparer. L'attaque de l'armée alliée se déclenche vers 8 heures du matin, commençant par un long bombardement d'une heure et étant suivie par une charge de piquiers contre les lignes polonaises démoralis...

    Les Polonais ont été vaincus et doivent se replier sur Lublin mais leur armée a échappé au désastre. Les armées alliées organisent une parade victorieuse à travers les rues de Varsovie mais elles savent qu'elles sont incapables de tenir la ville et sont donc forcées de l'abandonner peu après. La défaite polonaise conduit néanmoins Jean II Casimir à concéder au Brandebourg la souveraineté sur le duché de Prusse en échange d'un arrêt des hostilités de leur part et d'une alliance entre les deux pays, cet accord étant signé lors du traité de Wehlau, le 19 septembre 1657.

    Svenska Slagfält, 2003, Walhlström & Widstrand, (ISBN 91-46-21087-3).
    Miroslav Nagielski, Warszawa 1656, Bellona, 1990.

    (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Battle of Warsaw (1656) » (voir la liste des auteurs).

  4. en.wikipedia.org › wiki1656 Cached 1656(MDCLVI) was a leap year starting on Saturdayof the Gregorian calendar and a leap year starting on Tuesdayof the Julian calendar, the 1656th year of the Common Era(CE) and Anno Domini(AD) designations, the 656th year of the 2nd millennium, the 56th year of the 17th century, and the 7th year of the ...

  1. People also search for