Yahoo Web Search

  1. Central Europe - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Central_Europe

    1 day ago · The time zone used in most parts of the European Union is a standard time which is 1 hour ahead of Coordinated Universal Time. It is commonly called Central European Time because it has been first adopted in central Europe (by year): [citation needed] Hungary; Slovakia; Czech Republic; Germany; Austria; Poland (1893) Serbia (1884) Slovenia ...

  2. Summer time in Europe - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Summer_time_in_Europe

    Nov 19, 2020 · Summer time in Europe is the variation of standard clock time that is applied in most European countries (apart from Iceland, Georgia, Belarus, Turkey, and Russia) in the period between spring and autumn, during which clocks are advanced by one hour from the time observed in the rest of the year, with a view to making the most efficient use of seasonal daylight.

  3. Europe - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Europe

    3 days ago · The 17th century in central and eastern Europe was a period of general decline. Central and Eastern Europe experienced more than 150 famines in a 200-year period between 1501 and 1700. From the Union of Krewo (1385) central and eastern Europe was dominated by Kingdom of Poland and Grand Duchy of Lithuania.

  4. Heure normale d'Europe centrale — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Heure_normale_d&

    5 days ago · L'heure normale d'Europe centrale (HNEC) (en anglais : Central European Time, CET; en allemand : Mitteleuropäische Zeit, MEZ) est l'un des noms du fuseau horaire UTC+1, en avance d'une heure par rapport au temps universel coordonné (UTC) avec lequel il ne faut pas le confondre.

  5. European cuisine - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › European_cuisine

    21 hours ago · European or western cuisine is the cuisines of Europe and other Western countries, including the cuisines brought to other countries by European settlers and colonists. . Sometimes the term "European", or more specifically "continental" cuisine, is used to refer more strictly to the cuisine of the western parts of mainla

  6. Anatolia - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Anatolia

    2 days ago · Anatolia is a large peninsula in Western Asia and the westernmost protrusion of the Asian continent. It makes up the majority of modern-day Turkey.The region is bounded by the Turkish Straits to the northwest, the Black Sea to the north, the Armenian Highlands to the east, the Mediterranean Sea to the south, and the Aegean Sea to the west.

  7. People also ask

    How do you convert GMT to est?

    Where is CEST time zone?

    What is CET in CST?

    What are the time zones in Europe?

  8. European Union - Wikipedia

    hif.wikipedia.org › wiki › European_Union

    5 days ago · European Union ( EU), Europe ke ek economic aur political union hae 27 des hae. Iske 1957 me European Economic Community (EEC) ke naam se suruukaraa gais rahaa. Ii union Europe bhar me khule se business kare mauka de hae aur huan ke log ke ek duusre ke des jaae pe koi rok nai hae.

  9. Finland - Simple English Wikipedia, the free encyclopedia

    simple.wikipedia.org › wiki › Finland

    1 day ago · – on the European continent (green & dark grey) – in the European Union (green) — [Legend] Capital and largest city Helsinki Official languages Finnish Swedish Sami dialects (regional) Religion Evangelical Lutheran Church Orthodox Church Demonym(s) Finnish Finn Government Unitary parliamentary republic • President Sauli Niinistö • Prime Minister Sanna Marin Legislature Eduskunta ...

  10. Christine Lagarde — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Christine_Lagarde
    • Enfance
    • Études
    • Formation
    • Vie personnelle
    • Carrière professionnelle
    • Carrière politique
    • Controverse
    • Réalisations
    • Critiques
    • Influence
    • Conséquences
    • Gouvernance
    • Polémiques
    • Politique
    • Reconnaissance

    Christine Lagarde est née Christine Lallouette le 1er janvier 1956, dans le 9e arrondissement de Paris. Son père, Robert Lallouette, est professeur au lycée François-Ier du Havre1 et sa mère, Nicole Carré, également enseignante, est agrégée de lettres classiques2. Elle est l'aînée de quatre enfants, dont trois garçons 3,4. Elle passe son enfance au Havre, où elle reçoit une éducation catholique5. Elle étudie au lycée François-Ier puis au lycée Claude-Monet du Havre2. Pratiquant la natation synchronisée, elle intègre l'équipe de France et remporte une médaille de bronze au championnat national à l'âge de 15 ans6. Alors qu'elle a 16 ans, son père meurt. Sa mère doit dès lors élever seule ses quatre enfants7.

    Après son baccalauréat, obtenu en 1974, elle obtient une bourse et décide de partir une première fois pour un an aux États-Unis grâce à l'association AFS2. Elle y suit des cours, est diplômée du lycée Holton-Arms School à Bethesda (Maryland), et effectue un stage au Capitole en tant qu'assistante parlementaire de William S. Cohen, représentant du Parti républicain du Maine, devenu ensuite secrétaire à la Défense de Bill Clinton8.

    De retour en France, elle est, en 1977, diplômée de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence9 (dont elle préside le conseil d'administration de 201010 à 2015). Elle prépare ensuite le concours d'entrée à l'École nationale d'administration (ENA), auquel elle échoue. Elle obtient finalement deux maîtrises (anglais et droit des affaires) et un diplôme d'études supérieures spécialisées de droit social à l'université Paris X-Nanterre3.

    Divorcée de Wilfried Lagarde, elle est la mère de deux enfants : Pierre-Henri Lagarde (né en 1986, entrepreneur dans la restauration) et Thomas Lagarde (né en 1988, architecte)11,12.

    En 1981, après ses études, elle est avocate au barreau de Paris, et rejoint le département de droit social du bureau parisien du cabinet d'avocats d'affaires Baker & McKenzie, un des premiers cabinets d'avocats mondiaux (4 600 collaborateurs dans 35 pays), dont elle gravit tous les échelons en 25 ans de carrière : associée du bureau parisien en 1987, associée-gérante en 1991, membre du comité exécutif mondial à Chicago en 1995 et enfin présidente de ce comité en 1999. Première femme et première personnalité non américaine à ce poste12, elle est alors à la tête d'un des plus grands cabinets du monde et est classée, en 2002, 5e femme d'affaires européenne par le Wall Street Journal Europe14. Sous sa présidence, Baker & McKenzie augmente son chiffre d'affaires de 50 % pour clôturer l'exercice 2004 à 1,228 milliards de dollars. De 2004 à 2005, elle est présidente du comité stratégique mondial de Baker & McKenzie15. Parallèlement, de 1995 à 2002, elle est membre du cercle de réflexion Center for Strategic and International Studies (CSIS), au sein duquel elle copréside avec Zbigniew Brzeziński la commission Action États-Unis-UE-Pologne et suit plus particulièrement le groupe de travail Industries de défense États-Unis-Pologne (1995-2002) et les questions liées à la libéralisation des échanges polonais16. Jacques Chirac, président de la République, la nomme au grade de chevalier de la Légion d'honneur en juillet 2000. Elle devient, trois ans plus tard, membre de la Commission pour l'élargissement de la communauté euro-atlantique17. Elle entre ensuite, en avril 2005, au conseil de surveillance de la multinationale néerlandaise ING, une institution financière internationale de bancassurance18,19,20.

    Approchée par Jean-Pierre Raffarin, Christine Lagarde quitte les États-Unis en 2005 pour entamer une carrière politique en France. Alors peu connue de l'opinion publique, elle est nommée ministre déléguée au Commerce extérieur du gouvernement Dominique de Villepin le 2 juin 2005. Deux jours après sa nomination, elle déclare qu'il est nécessaire de réformer le Code du travail français, selon elle « compliqué, lourd et constituant un frein à l'embauche », ce qui lui vaut un rappel à l'ordre du Premier ministre Dominique de Villepin21. Elle avait tenu ces propos sur la base de son expérience d'avocate puisque c'est elle qui a créé et développé le département de droit social de son cabinet d'avocats à Paris22. Du 18 mai au 18 juin 2007, à la suite de la victoire de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle, elle est ministre de l'Agriculture et de la Pêche du premier gouvernement François Fillon. Depuis la fondation de la Ve République, Christine Lagarde est la seconde femme, après Édith Cresson, à avoir été nommée à ce poste, qu'elle ne conserve pas après le second tour des élections législatives. Figurant en deuxième position sur la liste UMP conduite par Jean-Marie Cavada aux élections municipales de 2008 dans le 12e arrondissement de Paris27, elle siège dans l'opposition au conseil d'arrondissement et au Conseil de Paris, à la suite de la victoire de la liste de gauche. À l'été 2010, elle est présentée par la presse comme possible successeur de François Fillon au poste de Premier ministre. Alors que plusieurs sondages indiquent que les Français, et en particulier les sympathisants UMP, accueillent favorablement cette idée43,44, elle ne s'estime pas prête pour exercer cette fonction45. François Fillon est finalement reconduit le 14 novembre 2010 et, lors de la formation de son troisième gouvernement, elle conserve son portefeuille ministériel, retrouvant l'attribution des Finances mais perdant la responsabilité de l'Emploi au profit du nouveau ministre du Travail, Xavier Bertrand. Par la suite, elle reste l'une des personnalités politiques préférées des Français46. Le 29 juin 2011, au lendemain de sa désignation à la direction générale au FMI, elle quitte ses fonctions ministérielles après avoir reçu une ovation debout de la part des députés de droite lors des questions au gouvernement47. François Baroin, ministre du Budget, lui succède. Restée quatre ans sans interruption à la tête du ministère de l'Économie, elle a notamment participé à de nombreuses négociations internationales (environ une cinquantaine dans le cadre de l'Eurogroupe et du Conseil pour les affaires économiques et financières, de huit au G8 finances et au G20) visant principalement à garantir la stabilité du secteur bancaire en pleine crise financière, puis de l'euro lors de la crise de la dette publique grecque5. Seule candidate à sa succession à la tête du FMI en 2016, elle bénéficie essentiellement de deux succès politiques pour son premier mandat : la reconnaissance du yuan chinois comme monnaie de référence et le lancement d'une réforme du FMI visant à donner plus de poids aux pays émergents71. Le 19 février 2016, elle est reconduite à la tête du Fonds monétaire international (FMI) pour un nouveau mandat de cinq ans72. Pour le journal Le Temps, elle aurait renforcé la crédibilité de l'institution en admettant les risques des politiques daustérité et en traitant des questions du réchauffement climatique ou du creusement des inégalités26. Néanmoins, son image a été entachée des interventions du FMI dans les pays les plus touchés par la crise ; en Grèce, des pancartes à son effigie ont été brûlées par des manifestants et elle a reçu des menaces de mort après avoir accusé les armateurs les plus riches du pays de se soustraire à l'administration fiscale12.

    Lors du conseil des ministres de l'Agriculture des 27 États membres de l'UE, elle autorise d'accorder un label européen aux produits biologiques contenant des traces d'OGM à hauteur de 0,9 %. Cette mesure suscite l'indignation de plusieurs associations écologistes23.

    Elle fait notamment voter deux lois majeures du quinquennat : la loi TEPA, qui défiscalise les heures supplémentaires et allège les droits de succession, et la loi de modernisation de l'économie (LME), qui vise à encourager les entrepreneurs tout au long de leur parcours, à relancer la concurrence, à renforcer l'attractivité du territoire et à améliorer le financement de l'économie. Christine Lagarde défend également le projet de loi fusionnant l'ANPE et les Assédic au sein de Pôle emploi. Elle mène par ailleurs à bien la réforme du crédit à la consommation dans le but de limiter le surendettement des ménages.

    Les médias relèvent quelques « gaffes » à ses débuts à Bercy. Le 20 août 2007, juste avant le début de la crise des subprimes et un an avant la faillite de Lehman Brothers, elle déclare penser « que le gros de la crise est derrière nous ». Son annonce d'un « plan de rigueur », quelques jours plus tard, contraint François Fillon à intervenir pour clore la polémique. Face à la montée des prix de l'essence, elle préconise, en novembre 2007, de changer les comportements et modes de consommation en utilisant par exemple le vélo, ce qui lui vaudra quelques critiques24,25,26.

    Après avoir été classée trentième femme la plus puissante au monde par le magazine Forbes en 200628, Christine Lagarde occupe, l'année suivante, la douzième position au niveau mondial, la troisième en Europe et la deuxième en France (derrière Michèle Alliot-Marie). En 2009, elle est désignée par le Financial Times comme étant le meilleur ministre des Finances de la zone euro29. La même année, le magazine Time la cite parmi sa liste annuelle des 100 personnes les plus influentes au monde, de même qu'en 2010. Le magazine américain Forbes la classe 5e dans sa liste des femmes les plus puissantes du monde en 2014. Alors que des médias évoquent l'hypothèse qu'elle soit candidate à l'élection présidentielle française de 2017, elle écarte cette possibilité67.

    Dominique Strauss-Kahn, accusé d'agression sexuelle à New York, démissionne de son poste de directeur général du Fonds monétaire international (FMI) le 18 mai 2011. Christine Lagarde, qui annonce sa candidature le 25 mai suivant, est alors pressentie pour lui succéder. Lors du sommet du G8 en 2011, elle reçoit le soutien des pays européens et l'appui tacite des États-Unis et de la Russie48. Elle effectue ensuite une tournée mondiale dans les pays émergents et promet à ces derniers une meilleure représentation au sein de l'institution internationale49,50.

    Elle est désignée, le 28 juin 2011, par consensus, directrice générale du FMI par son conseil d'administration51. Son expérience, sa capacité de travail et sa réputation de compétence lui ont permis d'acquérir une notoriété à l'échelle internationale et ont contribué à sa désignation à la tête du FMI52,5. Sa parfaite maîtrise de l'anglais a également été considérée comme un facteur de succès5. Elle est la première à la tête du FMI à ne pas être économiste et manque d'expérience dans une banque centrale ou une banque privée26.

    C'est en particulier le cas de la Grèce, qui, malgré un plan d'aide de 110 milliards d'euros mis en place en mai 2010 et le vote d'un important plan d'austérité, voit sa situation économique empirer. Elle participe à la réunion de l'Eurogroupe du 21 juillet 2011 qui définit un second plan d'aide de 158 milliards d'euros à la Grèce, dans le but d'alléger le poids du stock de dettes et de ses intérêts55,56. Par la suite, dans un entretien accordé au Guardian le 25 mai 2012, elle estime que « les Grecs devraient commencer par s'entraider collectivement » en « payant tous leurs impôts », ce qui suscite une polémique du fait de la défiscalisation dont bénéficient les directeurs généraux du FMI57,58,59. En 2015, après des négociations difficiles entre la Grèce et troïka ayant manqué de peu d'aboutir à une sortie de la Grèce de la zone euro, Christine Lagarde considère, qu'en plus de la poursuite de réformes structurelles en Grèce, une restructuration de la dette du pays (allongement des échéances et de la période de grâce, réduction des intérêts au maximum) est indispensable à la viabilité d'un nouveau plan d'aide60. En janvier 2015, à la suite de la mort du roi Abdallah d'Arabie saoudite, pays qui applique une version stricte de la charia et est l'un des pires en matière de droits des femmes, Christine Lagarde déclenche une polémique en déclarant à propos du dirigeant qu'il était, « de manière discrète, un grand défenseur des femmes »68,69. Elle précise : « C'était très progressif. Mais j'ai abordé cette question avec lui à plusieurs reprises et il y croyait fermement. [] Il avait mis en place beaucoup de réformes70. »

    En juillet 2011, elle appelle à la reprise des négociations entre les démocrates et les républicains en vue de relever le plafond légal de la dette publique américaine61 et fait part de sa préoccupation quant aux conséquences sur l'économie mondiale d'un éventuel défaut de paiement ou d'un abaissement de la note des États-Unis62.

    Christine Lagarde est également classée, à plusieurs reprises, au sein des 10 premières places du classement des femmes les plus puissantes du monde publié par le magazine Forbes, obtenant la 9e place en 2011, la 8e place en 2012, la 7e place en 2013, la 5e place en 201482, la 6e place en 2016, la 8e place en 2017 et la 3e place en 2018. Elle est l'une des seules femmes françaises à avoir eu ces honneurs après Anne Lauvergeon, chef de l'exécutif d'Areva.

  11. People also search for