Yahoo Web Search

  1. Tarlac - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Tarlac

    20 hours ago · The general headquarters of the Philippine Commonwealth Army was established from January 3, 1942 to June 30, 1946 and the 3rd Constabulary Regiment of the Philippine Constabulary was founding again from October 28, 1944 to June 30, 1946 and military stationed in the province of Tarlac and some parts in Central Luzon due to Japanese Occupation.

  2. Commons:Copyright rules by territory/Philippines

    commons.wikimedia.org/.../Philippines

    Today · The Philippines archipelago was colonized by Spain from the 16th century. The country declared independence after the Spanish American War of 1898. Spain had ceded the Philippines to the United States, which recolonized the country in 1899–1902. The Philippines regained independence on 4 July 1946.

  3. 20 hours ago · Depressants slow down the central nervous system. People using depressants feel happy and content, and sleepy and relaxed. Depressants slow down bodily functions such as breathing and heart rate. They may also make speaking or moving difficult. The difficulty speaking is "slurred speech." Anti-psychotics

  4. Télégraphe Chappe — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Télégraphe_Chappe

    20 hours ago · Poste télégraphique Chappe de la ligne Narbonne-Perpignan, dominant l'étang de Bages.. Le télégraphe Chappe (ou télégraphe aérien) est un moyen de communication (télégraphe) visuel par sémaphore, sur des distances de plusieurs centaines de kilomètres, mis au point par Claude Chappe en 1794.

  5. Lingüística - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org/wiki/Lingüística

    1 day ago · Objetivo. El objetivo de la lingüística teórica es la construcción de una teoría general de la estructura de las lenguas naturales y del sistema cognitivo que la hace posible, es decir, las representaciones mentales abstractas que hace un hablante y que le permiten hacer uso del lenguaje.

  6. Cuisine — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Cuisine

    1 day ago · La cuisine et la nourriture ont été abondamment traitées par la littérature de fiction. Certains romans en font un sujet central. On pense bien sûr à Rabelais, dont les noms des héros, Gargantua et Pantagruel, ont donné deux adjectifs : gargantuesque et pantagruélique, qui qualifient un repas aux quantités démesurées.

  7. Idioma turco - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org/wiki/Idioma_turco

    20 hours ago · Nota: Pese a que (a) es la vocal abierta central no redondeada, se la considera como posterior debido a la armonía vocálica.. Armonía vocálica. Una característica importante a la hora de analizar la estructura fonética del idioma turco, así como también otros de la familia de lenguas túrquicas, es la armonía vocálica.

  8. Alhambra - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org/wiki/Alhambra

    1 day ago · La Alhambra es un complejo monumental sobre una ciudad palatina andalusí situado en Granada, España.Consiste en un conjunto de antiguos palacios, jardines y fortaleza (alcazaba, del árabe: القصبة al-qaṣbah ‘ciudadela’) inicialmente concebido para alojar al emir y la corte del Reino nazarí, más tarde como residencia real castellana y de sus representantes.

  9. Intelligence — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Intelligence
    • Définition
    • Philosophie
    • Études
    • Biologie
    • Étymologie
    • Critique
    • Culture et société
    • Linguistique
    • Objectifs
    • Culture
    • Historique
    • Controverse
    • Introduction
    • Recherche
    • Origine
    • Utilisation

    L'intelligence est l'ensemble des processus retrouvés dans des systèmes, plus ou moins complexes, vivants ou non, qui permettent de comprendre, d'apprendre ou de s'adapter à des situations nouvelles. La définition de l'intelligence ainsi que la question d'une faculté d'intelligence générale ont fait l'objet de nombreuses discussions philosophiques et scientifiques. L'intelligence a été décrite comme une faculté d'adaptation (apprentissage pour s'adapter à l'environnement ou au contraire, faculté de modifier l'environnement pour l'adapter à ses propres besoins). Dans ce sens général, les animaux, les plantes ou encore les outils informatiques (apprentissage automatique) font preuve d'une intelligence. Selon les Définitions de Platon, lintelligence est l' « activité qui permet dacquérir la science ».[réf. nécessaire] Daprès Priscien de Lydie6, Théophraste et Aristote définissent lIntelligence comme une faculté différente de la sensibilité, aussi bien que de lopinion et de la raison. Selon le Trésor de la langue française informatisé : « [Dans des circonstances nouvelles pour lesquelles l'instinct, l'apprentissage passé ou l'habitude ne dispose d'aucune solution] Aptitude à appréhender et organiser les données de la situation, à mettre en relation les procédés à employer avec le but à atteindre, à choisir les moyens ou à découvrir les solutions originales qui permettent l'adaptation aux exigences de l'action. »[réf. nécessaire] En psychologie, ce champ d'étude est parfois appelé l'étude des théories implicites de l'intelligence (en). Ce domaine de recherche fait l'hypothèse que des populations, dans une région donnée et à une époque donnée, ont des croyances, valeurs, concepts sur l'intelligence. Il ne s'agit pas des théories philosophiques ou autres théories explicites, écrites et discutées entre spécialistes, mais des croyances populaires, partagées sans être forcément écrites ni verbalisées, d'où le terme \\"implicites\\". Ces concepts culturels ou théories implicites ont des conséquences sur les comportements, par exemple les comportements des parents envers l'enfant, ou des professeurs envers leur élève. En manding, langue de tradition orale parlée en Afrique de lOuest par les Bambara, les Dioula et les Malinké, léquivalent du mot intelligence, hakili se définit comme la faculté mentale qui distingue lHomme de lanimal et qui lui permet de gérer au mieux ses rapports avec la société humaine et avec son milieu naturel. Lintelligence se manifeste par deux opérations. La première Taasi : réfléchir en faisant des déductions à partir de faits observés. La deuxième est Miiri : penser et induire des causes et des vérités générales à partir de faits observés. Les deux opérations sont complémentaires et conduisent à laction. Taasi conduit à des actions efficaces à travers lélaboration de stratégies tenant compte de toutes les données. Miiri conduit à des règles dintervention générales et des plans daction à long terme. Taasi permet la survie devant les difficultés, les solutions des problèmes brûlants, alors que Miiri projette dans lavenir et permet la créativité.[réf. nécessaire] Pascal distingue esprit de géométrie et esprit de finesse. Dans le cas du premier, certains individus éprouvent de la difficulté à pencher la tête sur le côté, mais une fois l'effort effectué, les différents éléments sont éclairés. Dans le cas de l'esprit de finesse, les faits sont directement devant eux, mais ils ne disposent pas tous de l'acuité nécessaire pour les distinguer convenablement. Il s'agit d'une intelligence dans laquelle les facultés intuitives prennent une part plus importante. [réf. nécessaire] Pour Ibn Khaldoun, l'intelligence comporte plusieurs branches incluant lintelligence discernante ou tactique ; lintelligence expérimentale ou stratégique ; et lintelligence spéculative, scientifique ou politique14. Andreas Kaplan et Michael Haenlein définissent l'intelligence artificielle comme « la capacité d'un système à correctement interpréter des données externes, d'apprendre de ces mêmes données, et d'utiliser ces enseignements afin de réaliser des objectifs et des tâches spécifiques avec une adaptation flexible »17.

    L'intelligence peut être également perçue comme la capacité à traiter l'information pour atteindre des objectifs.

    L'intelligence est étudiée par la psychologie cognitive, la psychologie du développement, l'anthropologie (évolution), l'éthologie cognitive (intelligence animale), les neurosciences (biologie) ou encore la génétique.

    Chez les animaux ce sont les systèmes de communication endocriniens et/ou neuronaux qui produisent lintelligence.

    Le terme intelligence de la langue française est emprunté au latin intellĕgentĭa, lui-même dérivé du latin intellĕgō (« discerner, démêler, comprendre, remarquer ») dont le préfixe intĕr (« entre, parmi ») et le radical lĕgō (« ramasser, recueillir, choisir ») donnent le sens étymologique « choisir entre, ramasser parmi (un ensemble) »1,2,3,4,5.

    Une commission de psychologues experts sur la question de l'intelligence humaine, rappelle cependant qu'un manque de consensus sur une définition est un problème commun en science, lorsqu'un concept est encore exploré et comporte de nombreuses questions non résolues. (« Scientific research rarely begins with fully agreed definitions, though it may eventually lead to them. »)8. Bergson entreprend dans L'Évolution créatrice, la critique de l'intelligence géométrique. Sa critique porte sur la paresse de l'esprit lorsqu'il se contente d'une intelligence qui découpe indéfiniment les phénomènes, crée des hiérarchies, des catégories... Selon Bergson, ces facultés manquent l'essentiel du cours du monde : la durée.[réf. nécessaire]

    L'intelligence, certaines formes d'intelligence ou encore le manque d'intelligence sont ces concepts retrouvés dans toutes les cultures et dans toutes les langues, sous des noms variés, et qui ont changé selon les époques

    En français, de nombreux qualificatifs réfèrent à l'intelligence ou au manque d'intelligence : on parle d'une personne intelligente, fine, lucide, sage, judicieuse, futée, rusée, douée, raisonnable, brillante, géniale, talentueuse, perspicace, pertinente, sensée, etc. Au contraire on qualifie une personne manquant d'intelligence d'ignorante, bête, stupide, idiote, débile mentale, attardée, retardée, déraisonnable, simple, sotte, insensée, etc.

    En psychologie interculturelle, l'objectif de l'étude des théories implicites de l'intelligence est de mieux comprendre les différences interculturelles, ainsi que les points communs (et peut-être universels) entre les cultures. Elle est nécessaire pour réaliser l'adaptation interculturelle des tests d'intelligence, d'origine occidentale, aux populations non occidentales, afin d'éviter des biais conceptuels9. Par exemple, en occident, la vitesse d'exécution d'une tâche tend à être considérée comme une marque d'intelligence. Ce n'est pas le cas dans de nombreuses régions africaines ou asiatiques qui valorisent d'autres qualités comme étant des indices d'intelligence. La vitesse d'exécution qui est souvent prise en compte dans les tests d'intelligence introduit ainsi un biais culturel si le test est exécuté sur un enfant venant d'une culture non occidentale10,11. La question de l'intelligence animale permet de comprendre les capacités de compréhension ou d'apprentissage de l'animal qui peuvent être utiles dans le cas du dressage d'animaux domestiques. Sur un plan plus fondamental, la compréhension et l'étude de l'intelligence animale permettent de comprendre la nature et l'évolution de l'intelligence ainsi que les différences entre les espèces ; et permet d'explorer les liens entre la formation de l'intelligence et la conscience chez l'animal (en) ou la communication chez l'animal (ou langage animal).

    Dans une culture donnée, les croyances relatives à l'intelligence diffèrent d'un individu à l'autre ou d'un groupe à un autre. Les croyances des élèves ou des professeurs sur le fait que l'intelligence est malléable ou non, ont des conséquences sur les performances des élèves12 (voir aussi effet Pygmalion qui réfère aux conséquences des croyances des enseignants sur les QI et résultats scolaires de leurs élèves). Dans la culture occidentale, l'intelligence est intimement liée à l'idée de compréhension, rapide et/ou profonde, d'un « problème » identifié, perçu a priori comme complexe, situé dans un domaine de connaissance et/ou dans une utilisation des données de la nature et/ou dans un ensemble de relations sociales. Cette compréhension peut être singulière ou partagée. Elle sous-tend souvent l'idée d'une invention, d'une connaissance, d'un langage à découvrir pour résoudre ce problème, pour adapter une solution. Cette compréhension peut prendre diverses formes : artistique, corporelle, littéraire, artisanale, scientifique et technologique. Elle est généralement associée à une activité dont on situe intuitivement la source à la fois dans l'esprit de l'homme et dans son cerveau. [réf. nécessaire]

    Les théories de l'intelligence s'appuyant sur l'approche psychométrique ont mis en évidence un facteur g et des habiletés cognitives spécifiques indépendantes. Les modèles les plus employés combinent les facteurs représentés sous forme hiérarchique. Le modèle de Cattell-Horn-Carroll est le plus employé et le plus étudié. Dans ce modèle, le facteur g est représenté, prédit par des habiletés cognitives générales (intelligence fluide ou raisonnement, intelligence cristallisée ou compréhension et connaissance, compétences quantitatives, lecture, mémoire de travail, mémoire à long-terme, etc), elles-mêmes mesurées par des tests mettant en jeu des compétences plus spécifiques (70 sont dénombrées). Cependant, d'autres théories présentent des alternatives intéressantes, en particulier des théories envisageant d'autres formes d'intelligence. Ainsi, la théorie triarchique de Robert Sternberg, met l'accent sur une intelligence pratique et sur une intelligence créative. La théorie des intelligences multiples de Howard Gardner a remporté un grand succès dans les milieux éducatifs8. Ces théories des intelligences multiples sont cependant loin de faire consensus dans la communauté scientifique.

    Les débats sur l'intelligence et ses mesures ont été nombreux et de nombreuses questions restent encore sans réponse dans ce domaine8.

    En l'absence d'une définition satisfaisante de l'intelligence, il est difficile de décider si une machine (ou un animal) est ou non intelligent. Alan Turing propose donc de prendre l'homme comme étalon. Ainsi, ce test consiste à mettre en confrontation verbale un humain avec un ordinateur et un autre humain à laveugle. Si lhomme qui engage les conversations nest pas capable de dire lequel de ses interlocuteurs est un ordinateur, on peut considérer que le logiciel de lordinateur a passé avec succès le test. Cela sous-entend que lordinateur et lhomme essaieront davoir une apparence sémantique humaine.

    Certains chercheurs se sont inspirés des travaux réalisés en informatique théorique autour de la notion de complexité descriptive, notamment la complexité de Kolmogorov, pour évaluer l'intelligence comme la capacité à décrire ou expliquer quelque chose aussi simplement que cela peut l'être.

    En 2000, Marcus Hutter a proposé un modèle mathématique (informatique fondamentale) d'un agent universellement intelligent19,20, c'est-à-dire d'un système interagissant avec n'importe quel environnement (calculable) de manière optimale. Ce modèle se fonde d'une part sur le cadre de l'apprentissage par renforcement, où l'agent interagit avec son environnement dans le but de maximiser l'espérance de ses récompenses et punitions, et d'autre part sur l'Induction de Solomonoff21, qui permet d'attribuer une probabilité à chaque futur possible, en fonction de sa simplicité (au sens de la complexité de Kolmogorov).

    Ce modèle, dénommé AIXI, permet à la fois de donner une définition rigoureuse de l'intelligence et d'en donner une borne supérieure. Il n'est pas utilisable en pratique pour créer une intelligence artificielle, car AIXI est un modèle incalculable. Des approximations sont cependant réalisables, mais au prix d'un besoin en ressources (temps de calcul, espace mémoire) immense, et actuellement seulement dans le cas de petits problèmes jouets [incompréhensible]22.

  10. Rap — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Rap

    1 day ago · Étymologie et usage. Aux États-Unis, on le définit comme le rétroacronyme de « rhythm and poetry ». Les premiers MC's accordaient leurs syllabes avec le beat [2] en « rythme » et « poésie », car le rap est avant tout l'expression de ses sentiments ou de ceux des autres, d'une vérité ou d'un « trip », de nos envies.

  11. People also search for