Yahoo Web Search

  1. Martel - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Martel

    1 day ago · Charles Martel, Mayor of the Palace of the Franks; victor of the Battle of Tours (732) Charles Martel of Anjou , 13th century titular King of Hungary Chip Martel (born 1953, Charles U.), American computer scientist and bridge player

  2. Foulques III d'Anjou — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Foulques_III_d'Anjou
    • Introduction
    • Origine
    • Personnalité
    • Citation
    • Hommages
    • Conséquences
    • Patrimoine
    • Réalisations
    • Contexte historique
    • Mariage et descendance
    • Mort
    • Culture populaire

    Foulques III1,2, dit Foulques Nerra (« le Noir »), en raison de son teint sombre, né vers 965/970 et mort à Metz le 21 juin 1040, fut comte d'Anjou de 987 à 1040. Il a marqué l'histoire de son temps par sa violence et les actions entreprises pour se racheter de ses crimes.

    Foulques est de la famille des Ingelgeriens et fils de Geoffroy Ier Grisegonelle, comte d'Anjou, et d'Adèle de Vermandois3. À son avènement, Foulques III Nerra, le nouveau comte d'Anjou, est un personnage d'un naturel violent et d'une énergie peu commune, « un des batailleurs les plus agités du Moyen Âge », selon la formule de l'historien Achille Luchaire. Vers 1001, lors de la prise de la forteresse de Montsoreau, il décide de la donner et non pas de la confier à son plus fidèle vassal, Gautier de Montsoreau, et crée ainsi la première seigneurie d'Anjou. Cette décision autant politique que stratégique lui assurera une défense plus efficace du territoire6. La forteresse de Montsoreau ne sera d'ailleurs pas reprise. Foulques Nerra est cité dans La Chronique des comtes d'Anjou19, texte écrit de 1100 à 1140 par un moine angevin, à la demande de Foulques le Réchin.

    Il se montre souvent cruel, mais ses remords sont à la hauteur de ses crimes : il multiplie les abbayes dans ses domaines et part, à quatre reprises, pour la Terre sainte (1003, 1009, 1035 et 1038), pour laver ses nombreux péchés et se faire pardonner ses crimes. En effet, on l'accuse, entre autres, davoir commandité l'incendie de la ville d'Angers, survenu quelques jours après avoir fait brûler vive son épouse qu'il avait accusée d'adultère. Poursuivi par la haine publique et par le cri de sa propre conscience, il a l'impression que les nombreuses victimes, immolées à sa vengeance ou à son ambition, sortent la nuit de leurs tombeaux pour troubler son sommeil et lui reprocher sa barbarie.

    Lors de son dernier pèlerinage à Jérusalem, il se repent en avançant vers le Saint-Sépulcre torse nu et flagellé par deux serviteurs qui sur son ordre scandent :

    Les pèlerinages entrepris par le comte d'Anjou à Jérusalem lui valurent les surnoms d'« Ancien » et de « Jérosolomitain » dans les chroniques manuscrites après sa mort5,3.

    À louest, il soppose à son beau-frère Conan Ier, comte breton de Rennes, quil bat et tue le 27 juin 992 à Conquereuil. Cette victoire lui permet doccuper le comté du Maine et la Touraine et d'installer un vassal, le vicomte de Thouars à Nantes. Il est en lutte également avec le duc Richard II de Normandie.

    Il agrandit son domaine au détriment du Poitou, en conquérant les Mauges, et y fait construire en 1005 le château de Montrevault.

    Pendant toutes ses années de règne, il guerroie sans cesse contre les Bretons, contre la maison de Blois, protégeant son comté, allant de Vendôme à Angers en passant par Château-Gontier, Loches, Montbazon, Langeais ou Montrichard. On lui doit plus d'une centaine de châteaux, donjons et abbayes, dont le château médiéval de Montrésor8. En 1007, Foulques Nerra fonde l'abbaye de Beaulieu-lès-Loches. Le comte d'Anjou a également fait ériger le donjon de Langeais, forteresse bâtie en 994 et dont les ruines se trouvent toujours au château de Langeais7, ainsi que l'étang Saint-Nicolas à Angers, qu'il fait creuser vers l'an 1000. Aux côtés d'Aldebert Ier, comte de la Marche, Foulques s'empare de Tours une première fois en 9909. Néanmoins, la même année, la population tourangelle entre en révolte et il se fait chasser de la ville9. En 997, après l'avoir assiégée, le comte d'Anjou et ses troupes investissent à nouveau la capitale tourangelle10,7. Foulques Nerra passe sa vie à fortifier ses terres par des constructions imposantes, un peu partout en Anjou, Touraine et Poitou. C'est lui qui fit construire les forteresses de Loches, Langeais, Montbazon, Montrésor, Semblançay et même des abbayes (Beaulieu-lès-Loches). Il est célèbre pour ses hauts donjons carrés d'une trentaine de mètres que l'on voit de loin toujours aujourdhui. Il construit léglise St-Nicolas et labbaye du Ronceray à Angers, léglise St-Aubin à Blaison.

    À la fin des années 1030, après la mort d'Eudes II, la ville de Chinon est prise à son tour par le comte d'Anjou. Cependant, ces possessions se révèlent être de courte durée11. Son fils Geoffroy parvient à reprendre Tours et Chinon en 104412,13.

    Il épouse en premières noces Élisabeth de Vendôme, fille de Bouchard le « Vénérable », comte de Vendôme, et d'Élisabeth Le Riche, comtesse de Corbeil et de Melun. De ce mariage était née une fille, Adèle, comtesse de Vendôme, mariée à Bodon de Nevers. Il épouse ensuite vers 1001 Hildegarde de Haute-Lorraine de Sundgau. Le seul document qui en parle et qui précise qu'elle est originaire de Lotharingie et d'ascendance royale, est le cartulaire de l'abbaye Notre-Dame-de-la-Charité ou Ronceray qu'elle a fondée en 1028.

    Selon certaines sources, parce que cette première épouse ne lui avait pas donné d'enfant mâle pour lui succéder, il l'accuse d'adultère et la fait juger par un tribunal complaisant qui la condamne à être brûlée vive14. D'autres disent qu'elle serait morte brûlée vive15 lors de l'incendie d'Angers vers l'an mil, mais cette version, bien que citée par la chronique de Saint-Aubin d'Angers, est mise en doute. Foulques Nerra meurt à Metz alors qu'il rentre de son dernier voyage en Palestine. Son corps est enterré dans l'abbaye de Beaulieu-lès-Loches. Le 9 juillet 1870, des fouilles ont lieu dans l'abbaye, et les archéologues chargés du chantier exhument une tombe contenant un crâne et quelques ossements, qui sont attribués à Foulques Nerra16,17. Après une opération de sondage archéologique réalisée au niveau de la partie sud du transept de l'abbaye, la tombe est à nouveau ouverte en 2007, et une expertise, menée au CHU de la Pitié-Salpêtrière17, conclut que les restes retrouvés en 1870 ne sont pas ceux du comte d'Anjou18.

    Roger Bichelberger a fait de Foulques Nerra le narrateur de son roman Lettre à une trop jeune morte (2018); le comte, à la fin de sa vie, y dicte ses mémoires, sous forme d'une lettre adressée à sa première épouse Elisabeth de Vendôme20.

  3. Fenenna of Kuyavia - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Fenenna_of_Kuyavia

    1 day ago · The Dukes of Kuyavia helped Andrew III to defeat Charles Martel of Anjou, who claimed the Hungarian throne after the death of his maternal uncle, King Ladislaus IV the Cuman, in 1290. In return, the Hungarians sent provisions and military support to Władysław I during his fight against King Wenceslaus II of Bohemia and Duke Henry III of ...

    • 1290–1295
    • Piast
  4. Liste des comtes et ducs d'Anjou — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_comtes_et_ducs_d...

    1 day ago · 1480-1481 : Charles V d'Anjou (1436-1481), fils de Charles IV du Maine, et petit-fils de Louis II, roi titulaire de Sicile et de Jérusalem, comte du Maine (Charles V) et comte de Provence sous le nom de Charles III. Ducs d'Anjou apanagistes. À la mort de Charles V, le duché d'Anjou est officiellement rattaché à la Couronne. Plusieurs ...

  5. List of massacres in France - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/List_of_massacres_in_France

    1 day ago · Entire population of Nesle slaughtered and town razed to the ground by Burgundian Army under Duke Charles the Bold: Lectoure massacre 5 March 1473: Lectoure: Unknown Royal Army Population massacred and city looted, burned and methodically razed to the ground by royal troops under Cardinal Jean Jouffroy. Defeat of the house of Armagnac. Avesnes ...

  6. Ferdinand III (empereur du Saint-Empire) — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Ferdinand_III_(empereur_du...

    1 day ago · Ferdinand III de Habsbourg, né le 13 juillet 1608 à Graz dans le duché de Styrie et mort le 2 avril 1657 à Vienne, est un empereur du Saint-Empire romain germanique, sur lequel il a régné du 18 novembre 1637 à sa mort.

  7. Reliques attribuées à Jésus — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Reliques_attribuées_à_Jésus

    1 day ago · La relique fut offerte à Geoffroy Martel, comte d'Anjou et abbé de Vendôme qui en confie une partie à son vassal, le baron Pierre I er de Chemillé. La relique fut conservée pendant près d'un siècle et demi dans la chapelle du château. Elle fut conservée à partir du XIII e siècle, dans la collégiale St-Léonard. Cette Sainte Larme ...

  8. Ferdinand Ier (empereur du Saint-Empire) — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Ferdinand_Ier_(empereur_du...

    1 day ago · Ferdinand I er L'empereur Ferdinand I er . Titre Empereur du Saint-Empire 16 janvier 1556 – 25 juillet 1564 (8 ans, 6 mois et 9 jours) Prédécesseur Charles V Successeur Maximilien II Roi de Hongrie et de Bohême 16 décembre 1526 – 25 juillet 1564 (37 ans, 7 mois et 9 jours) Prédécesseur Louis II Successeur Maximilien II « Roi des Romains » 5 janvier 1531 – 25 juillet 1564 (33 ans ...

  9. Dictionary of National Biography, 1885-1900/Roger de Montgomery

    en.wikisource.org/wiki/Roger_de_Montgomery_(DNB00)

    1 day ago · ROGER de Montgomery, Earl of Shrewsbury and Arundel (d. 1093?), was of the Norman family of Montgomery. In the foundation charter for the abbey of Troarn he describes himself as ‘ego Rogerius ex Normanno Normannus, magni autem Rogerii filius’ (Stapleton, Rot.