Yahoo Web Search

  1. Confessions of a Shopaholic (film) - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Confessions_of_a...

    6 days ago · Confessions of a Shopaholic is a 2009 American romantic comedy film based on the first two entries in the Shopaholic series of novels by Sophie Kinsella. Directed by P. J. Hogan, the film stars Isla Fisher as the shopaholic journalist and Hugh Dancy as her boss.

  2. Sophie Kinsella - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Sophie_Kinsella

    3 days ago · Madeleine Sophie Townley, known by her pen name Sophie Kinsella, is an English author.The first two novels in her best-selling Shopaholic series, The Secret Dreamworld of a Shopaholic and Shopaholic Abroad, were adapted into the film Confessions of a Shopaholic (2009).

    • 5
    • Novelist
    • British
    • Henry Wickham (m. 1991)
    • CONFESSIONS OF A SHOPAHOLIC Trailer!
      youtube.com
    • Confessions of a Shopaholic movie trailer
      dailymotion.com
    • Confessions of a Shopaholic movie trailer
      youtube.com
    • 🎥 CONFESSIONS OF A SHOPAHOLIC (2009) | Movie Trailer | Full HD | 1080p
      youtube.com
  3. People also ask

    Who is the cast of Confessions of a Shopaholic?

    Where was Confessions of a Shopaholic filmed?

    When was Confessions of a Shopaholic released?

    Who is the Shopaholic in the movie?

  4. Confessions d'une accro du shopping — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Confessions_d'une_accro_du...
    • Adaptation
    • Synopsis
    • Résumé
    • Critique
    • Sortie

    Confessions d'une accro du shopping (Confessions of a Shopaholic) est un film américain réalisé par P. J. Hogan en 2009, d'après l'ouvrage éponyme de Sophie Kinsella.

    Manhattan. Vive et charmante, Rebecca Bloomwood est journaliste et travaille depuis cinq ans pour un magazine spécialisé dans le jardinage. Toutefois son rêve est d'intégrer le magazine de mode Alette. Elle vit en colocation avec sa meilleure amie, Suze, qui prépare son mariage avec son fiancé Tarquin. Parallèlement à son métier, Rebecca est une acheteuse compulsive, ayant une dizaine de cartes de crédit. Mais elle reçoit une lettre disant qu'elle a 9 000 dollars de découvert à la banque. De plus, le magazine où elle travaille ferme et elle perd donc son emploi. Le jour où elle va passer une entrevue pour travailler à Alette, elle voit un foulard vert et veut se l'acheter. Mais sa carte de crédit est refusée et elle demande au stand de hot-dog de lui avancer 20 dollars, disant qu'elle doit acheter un foulard pour sa tante malade. C'est finalement un client qui lui offre ces 20 dollars. La place qu'elle ambitionnait a été prise mais le réceptionniste lui dit qu'il a y un poste à prendre dans un magazine d'économie, Réussir votre épargne. Elle va à l'entrevue et il s'avère que le patron de ce magazine, Luke Brandon, est le client du stand qui lui a donné 20 dollars. Rebecca cache le foulard mais l'entretien d'embauche se passe mal. De plus, l'assistante de Luke arrive et lui donne son écharpe, croyant qu'elle l'a laissé tomber. Luke l'appelle, il a adoré l'article et l'engage. À la suite d'un malentendu, elle devient journaliste financière pour une chronique sous le pseudonyme de La Fille au foulard vert, qui obtient un grand succès. Or, elle est incapable de gérer son argent, ce qui la place dans une situation délicate, étant menacée par un créancier et devant aller à une réunion d'acheteurs compulsifs anonymes, qu'elle cherche à cacher à son nouveau patron et à ses proches. Mais elle va tomber amoureuse et pas de n'importe qui : de Luke

    Frustrée, elle écrit, ivre, avec Suze, deux lettres : l'une pour Alette, qui est un article, et l'autre, une lettre pour Réussir votre épargne. Elle les poste, mais il s'avère que l'article pour Alette est reçu par le magazine financier et vice-versa. Elle parvient à récupérer la lettre assassine chez Alette après s'être cachée dans les vêtements.

    Confessions d'une accro du shopping a, en général, reçu des critiques négatives. Le 6 mars 2009, le film détient un score moyen de 38 sur 100 sur la base de 30 commentaires sur le site Web Metacritic. Sur Rotten Tomatoes, le film obtient le pourcentage de 23 %, sur la base de 113 commentaires, disant même « Cette comédie romantique médiocre sous-utilise un casting talentueux et offre des messages confus sur le matérialisme et la consommation ostentatoire ». Seule Isla Fisher a obtenu de bonnes critiques. En France, le film a également obtenu des critiques mitigées : si 20 minutes trouve que le « charisme [de Isla Fisher] porte cette adaptation d'un best-seller dans la lignée du Diable s'habille en Prada 3 », le magazine Elle dit « que les situations cocasses s'enchaînent à un rythme fou3 » et qu'« Isla Fisher illumine l'écran de son énergie4 » et Metro trouve que le film est une « adaptation gentillette3 » et « est plus taillé pour répondre au climat économique actuel. Le message est clair : Achetez moins4. » D'autres comme TéléCinéObs, Première et Paris Match, qui le comparent au Diable s'habille en Prada, en trouvant des défauts, en l'éreintant ou en se faisant massacrer par la critique4,3.

    Au box-office américain, sur son premier week-end avant le Presidents Day, le film s'est classé quatrième du box-office derrière Taken, Ce que pensent les hommes et Vendredi 13, avec 15 054 000 dollars sur une combinaison de 2 507 salles avec une moyenne de 6 005 dollars. Le 22 mai 2009, Confessions d'une accro au shopping a rapporté 44 277 350 dollars au box-office national, tandis que son box-office mondial est de 106 904 619 dollars. En France, Confessions d'un accro du shopping n'a pas obtenu un grand succès, se classant cinquième du box-office dès sa première semaine d'exploitation avec 207 149 entrées sur 288 copies, derrière La Nuit au musée 2, Anges et Démons, Étreintes brisées et Millénium, le film5. La semaine suivante, le film descend de deux places (8e), avec 323 367 entrées cumulées des deux semaines, perdant sa 6e place au profit de deux films sorti dans la semaine6,7, avant de chuter à la 11e8 et à la 16e place9, finissant son exploitation en salles avec 459 297 entrées10, obtenant qu'un demi-succès en salles.

    • Confessions of a Shopaholic
    • P. J. Hogan
  5. All Five Seasons of the Original Muppet Show are Coming to ...

    www.yahoo.com/lifestyle/five-seasons-original...

    6 days ago · Confessions of a Shopaholic. Confessions of a Teenage Drama Queen. Cool Runnings. The Count of Monte Cristo. The Country Bears. Cow Belles. D2: The Mighty Ducks. D3: The Mighty Ducks. Dadnapped ...

  6. Movie Reviews by Andrew Sarris - Page 4 | Cinafilm

    www.cinafilm.com/critics/andrew-sarris/?page=4

    5 days ago · Review of Confessions of a Shopaholic (2009) By Andrew Sarris (539) for New York Observer (1,413) on 11 Feb 2009 I can't really recommend this movie in these perilous times, except for viewers in search of a nostalgic chuckle or two…

    • (70)
    • Critic
  7. 170 Traditional Outfit Captions For Instagram [2020] Ethnic ...

    captionsguru.com/traditional-outfit-captions

    5 days ago · When I shop, the world gets better. –Confessions of a Shopaholic; Just let me shop, and no one gets hurt. You can never own too much denim. Keeping our Indian traditions alive… One lehenga at a time! I love wearing interesting shoes that work well with my outfit. – Emilia Wickstead “In order to be irreplaceable, one must always be ...

  8. Isla Fisher Net Worth | Celebrity Net Worth

    www.celebritynetworth.com/.../isla-fisher-net-worth

    Jan 19, 2021 · Established Career: Fisher got her first lead role in the 2009 comedy film "Confessions of A Shopaholic," in which she plays a finance journalist with a shopping addiction. The film was panned by...

  9. People also search for
  1. Ad
    related to: Confessions of a Shopaholic