Yahoo Web Search

  1. Isabella Jagiellon - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Isabella_Jagello

    Isabella Jagiellon (Hungarian: Izabella királyné; Polish: Izabela Jagiellonka; 18 January 1519 – 15 September 1559) was the oldest child of Polish King Sigismund I the Old, the Grand Duke of Lithuania and his Italian wife Bona Sforza.

  2. Casimir IV Jagiellon - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Casimir_IV_Jagiellon

    5 days ago · Casimir Jagiellon was the third and youngest son of King Władysław II Jagiełło and his fourth wife, Sophia of Halshany. His father was around 70 years old at the time of Casimir's birth, and his brother Władysław III , three years his senior, was expected to become king before his majority.

  3. Władysław II Jagiełło - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Władysław_II_Jagiełło

    2 days ago · Elisabeth of Pilica b. 1372 d. 12 May 1420 OO 2 May 1417 4 Sophia of Halshany b. c. 1405 d. 21 Sep 1461 OO 7 Feb 1422 1 2 4 4 4 Elizabeth Bonifacia b. 22 Jun 1399 d. 13 Jul 1399 Hedwig b. 8 Apr 1408 d. 8 Dec 1431 Władysław III b. 31 Oct 1424 d. 10 Nov 1444 Casimir

    • 4 March 1386
    • Algirdas
    • May 1377 – August 1381, 3/15 August 1382 – 1 June 1434
    • Władysław III
  4. Sigismund I the Old - Wikidata

    www.wikidata.org/wiki/Q54056

    Oct 15, 2020 · Sigismund I the Old. King of Poland and Grand Duke of Lithuania. ... Elisabeth Jagiellon. 1 reference. inferred from. Elisabeth of Habsburg. Casimir IV Jagiellon. spouse.

  5. Ladislas II Jagellon — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Ladislas_II_Jagellon

    4 days ago · Ils eurent une enfant Edwige Jagiellon (1408-1431) En 1417 avec Élisabeth de Pilica (1372-1420), fille d'Otton de Pilica (pl). En 1422 avec Sophie de Holszany (1405-1461), fille du prince André de Holszany. Ils eurent trois enfants ː Ladislas III Jagellon (1424-1444), Casimir (1426-1427) et Casimir IV Jagellon (1427-1492).

  6. List of monarchs of Prussia - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/List_of_monarchs_of_Prussia

    21 hours ago · The monarchs of Prussia were members of the House of Hohenzollern who were the hereditary rulers of the former German state of Prussia from its founding in 1525 as the Duchy of Prussia. The Duchy had evolved out of the Teutonic Order , a Roman Catholic crusader state and theocracy located along the eastern coast of the Baltic Sea .

  7. Saint Casimir - Wikidata

    www.wikidata.org/wiki/Q312057

    Oct 15, 2020 · Patron saint of Lithuania (1458-1484) This page was last edited on 15 October 2020, at 23:16. All structured data from the main, Property, Lexeme, and EntitySchema namespaces is available under the Creative Commons CC0 License; text in the other namespaces is available under the Creative Commons Attribution-ShareAlike License; additional terms may apply.

  8. Sigismund - Wikidata

    www.wikidata.org/wiki/Q57124

    Oct 15, 2020 · Monarch from the House Luxemburg, 1387 to 1437 King of Hungary, 1410 to 1437 King of Germany, 1419 to 1437 King of Bohemia and 1433 to 1437 Holy Roman Emperor

  9. Louis II of Hungary - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Louis_II_of_Hungary

    3 days ago · In 1515 Louis II was married to Mary of Austria, granddaughter of Emperor Maximilian I, as stipulated by the First Congress of Vienna in 1515. His sister Anne was married to Mary's brother Ferdinand, then a governor on behalf of his brother Charles V, and later Emperor Ferdinand I.

  10. Passage du calendrier julien au calendrier grégorien

    fr.wikipedia.org/wiki/Passage_du_calendrier...
    • Controverse
    • Principe
    • Caractéristiques
    • Évolution
    • Origines
    • Usage
    • Généralités
    • Situation actuelle

    Le passage du calendrier julien au calendrier grégorien n'eut pas lieu au même moment partout dans le monde, ce qui na pas manqué de causer des confusions. Demandée par le concile de Trente, la réforme intervint au moment des guerres de religion ; le refus dadopter le nouveau calendrier grégorien (« nouveau style » n.s.) devant remplacer le calendrier julien (« ancien style » a.s.) était principalement fondé sur une opposition politico-religieuse à la papauté. Il fut principalement le fait des États protestants et du monde orthodoxe dans son ensemble.

    Dans le calendrier julien, tous les millésimes multiples de quatre sont des années bissextiles, ce qui produit un décalage denviron 3 jours par 400 ans par rapport à lannée astronomique. Dans le calendrier grégorien, les années séculaires ne sont normalement pas bissextiles (on parle alors d'« années communes »). Les années 1700, 1800 et 1900 furent donc bissextiles dans le calendrier julien et communes dans le calendrier grégorien1. Par contre, les millésimes multiples de 400 (1600, 2000, 2400, 2800, 3200. etc.) sont bissextiles dans les deux calendriers2.

    Le calendrier julien « retarde » par rapport au calendrier grégorien. Ce retard était de 10 jours lors de l'instauration du calendrier grégorien en 1582. Du fait que les années séculaires ne sont normalement pas bissextiles dans le calendrier grégorien, le retard du calendrier julien s'accroit d'un jour par siècle, sauf à la fin des XVIe et XXe siècles. Le retard est actuellement de 13 jours3.

    Imposé par Grégoire XIII dans les États pontificaux, le calendrier grégorien fut aussi immédiatement adopté par l'Espagne, l'Italie, la Pologne, le Portugal et le duché de Savoie. En France, Henri III l'adopta le 9 décembre 1582, dont le lendemain fut le 20 décembre 15825. Les pays de tradition orthodoxe ne dépendant pas de Rome ne l'adoptèrent progressivement qu'à partir du début du XXe siècle. En Russie, c'est à la suite de la révolution d'Octobre de 1917, qui selon le calendrier grégorien s'est déroulée en novembre, que la Russie révolutionnaire (dont l'empire est devenu l'URSS) adopte le calendrier grégorien en 1918. À noter que la Révolution de Février qui l'a précédé a en réalité eu lieu en mars 1917 dans le calendrier grégorien.

    La Grande-Bretagne et les pays protestants n'adoptèrent le calendrier grégorien qu'au XVIIIe siècle, préférant, selon l'astronome Johannes Kepler, « être en désaccord avec le Soleil, plutôt qu'en accord avec le pape ». L'adoption du nouveau calendrier en Grande-Bretagne en 1752 fut prétexte à des émeutes, car certains prétendaient qu'on devrait payer un loyer mensuel complet avec seulement 21 jours ouvrés réels.

    La majorité des Églises orthodoxes d'Orient ont continué d'employer le calendrier julien jusqu'en 1923, quand plusieurs ont adopté le calendrier julien révisé plutôt que le calendrier grégorien.

    Dans le calendrier julien révisé, le cycle des fêtes fixes (Annonciation, Noël, Épiphanie, Transfiguration) ainsi que les fêtes des saints suivent le calendrier grégorien, tandis que le cycle mobile (Grand carême, Pâques, Ascension, Pentecôte) suit le calendrier julien. Ce changement de calendrier est la cause de divisions qui subsistent à ce jour entre « néo-calendaristes » et « vieux-calendaristes ».

    Seules les Églises orthodoxes de Finlande et d'Estonie ont adopté strictement le calendrier grégorien, tandis que d'autres, comme l'Église orthodoxe russe, ont conservé strictement le calendrier julien.