Yahoo Web Search

  1. 2021 in heavy metal music - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/2021_in_heavy_metal_music

    1 day ago · Events. Numerous heavy metal-associated festivals, including Download, Wacken Open Air, Hellfest, Bloodstock Open Air, Maryland Deathfest and Dynamo MetalFest, are scheduled to return this year after the 2020 editions of those festivals were cancelled, due to the COVID-19 pandemic.

  2. 1 day ago · Although they started in 1975 they did not start to become famous until they became part of the New Wave of British Heavy Metal in 1979. Motörhead played heavy metal music. But they played very fast in their first years. Many listeners call them the first speed metal or thrash metal band.

  3. Slayer - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Slayer

    1 day ago · Deena Weinstein, Heavy metal: the music and its culture, Da Capo Press, 2000, ISBN 978-0-306-80970-5. Martin C. Strong, The great rock discography, Giunti Editore, 1998, ISBN 88-09-21522-2. (EN) Robert Walser, Running with the Devil: power, gender, and madness in heavy metal music, Wesleyan University Press, 1993, ISBN 978-0-8195-6260-9.

  4. People also ask

    What is metal wikipedia?

    What is the best heavy metal music?

    How did heavy metal music get its name?

    What is the history of heavy metal music?

  5. 黑色安息日 - 维基百科,自由的百科全书

    zh.wikipedia.org/wiki/黑色安息日

    1 day ago · 這首歌也被1981年的美國動畫電影《 重金屬 ( 英语 : Heavy Metal (film) ) 》採用 。 不滿前東家的私售專輯《暗夜現場》素質不佳,樂團在1982年12月發行《 罪惡現場 ( 英语 : Live Evil (Black Sabbath album) ) 》,內容皆為暴民萬歲巡迴之旅的現場收音 。然而在混音 ...

  6. Iron Maiden — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Iron_Maiden
    • Style musical
    • Controverses
    • Historique
    • Tournées
    • Commentaires
    • Matériel roulant
    • Style
    • Influences
    • Composition
    • Culture
    • Culture populaire
    • Citation
    • Analyse
    • Adaptation

    Iron Maiden est un groupe de heavy metal britannique, originaire de Londres. Le groupe est formé en décembre 1975 par le bassiste Steve Harris et rejoint très rapidement par Dave Murray. Il a été parmi les pionniers de ce qui est appelé la New wave of British heavy metal, La Nouvelle Vague de Heavy Metal Britannique. Iron Maiden représente l'un des plus grands succès commerciaux du heavy metal, ayant vendu près de 100 millions d'albums5,6. Leur sens de la mélodie et une certaine complexité les rapprochent du metal progressif. Leur longévité, leurs compositions puissantes et mélodiques, la diversité de leur discographie et surtout leur qualité de précurseurs du genre en ont fait l'un des groupes phares de la scène heavy metal. Le nom du groupe se réfère à un instrument de torture inventé à la fin du XVIIIe siècle, la vierge de fer. Leur mascotte, Eddie, sort de l'imagination du dessinateur Derek Riggs.

    Le groupe a fréquemment été accusé de satanisme, à cause notamment de l'imagerie fantastique véhiculée ou de leurs références aux écrits bibliques tels que l'Apocalypse7,8 ou encore aux écrits de Aleister Crowley9. Le groupe a toujours démenti ces accusations.

    Iron Maiden est formé le jour de Noël en 1975 par le bassiste Steve Harris, bientôt rejoint par Dave Murray, guitariste. Durant les deux années qui suivent, le groupe change plusieurs fois de membres, excepté Harris et Murray, et joue des chansons influencées par des groupes comme Black Sabbath, UFO, Thin Lizzy ou Deep Purple. En 1978, le line-up est stabilisé par l'arrivée de Doug Sampson à la batterie et du chanteur Paul Di'Anno. Ce dernier apporte une attitude plus punk bien que la musique reste incontestablement heavy. Le groupe se forge une grande popularité au Royaume-Uni en parcourant tous les clubs du pays qui acceptent d'engager des formations de hard rock en pleine tempête punk. Les musiciens font la connaissance de Rod Smallwood, leur futur manager et « sixième membre » . En décembre 1978, le groupe enregistre enfin sa première démo, Soundhouse Tapes, éditée à 5000 exemplaires. Grâce au bouche à oreille, ce premier enregistrement s'arrache en quelques jours. En 1979, Clive Burr remplace Sampson et Dennis Stratton entre dans le line-up en tant que deuxième guitariste. Quelques mois plus tard, EMI, se basant sur le buzz autour des musiciens, signe un contrat pour quatre albums. Après ces nombreux changements de line-up, ils entrent en studio en 1979 et enregistrent leur premier vrai album, Iron Maiden qui prend aussitôt la 4e place du hit-parade britannique10. Malgré une production très sommaire, on retrouve l'ensemble de tout ce que le groupe peaufine depuis des années (Phantom of the Opera, Remember Tomorrow, Iron Maiden, Prowler, etc.). Invité à Top of the Pops, le quintette refuse de jouer Running Free en play-back et devient le premier groupe à jouer live depuis The Who en 1972. Bien établi en Angleterre, le groupe ouvre aux États-Unis pour Judas Priest et en Europe pour Kiss. Stratton est ensuite remercié et remplacé par Adrian Smith, un ami d'enfance de Dave Murray. Sur la pochette du maxi Sanctuary, Eddie poignarde Margaret Thatcher qui vient d'arracher une affiche annonçant un concert du groupe. On raconte que Derek Riggs eut été obligé de recouvrir les yeux de sa victime d'un bandeau noir pour la rendre moins reconnaissable11. Pour le single suivant, Women in Uniform, la Dame de Fer a sa revanche. Cette fois c'est elle, placée en embuscade avec un fusil, qui attend la mascotte du groupe pour lui faire sa fête. L'année suivante, le groupe sort Killers (no 12 GB10, no 70 US), leur 2e album très attendu. Seules Killers, Prodigal Son, Genghis Khan, Purgatory et Murders in the Rue Morgue sont de nouvelles compositions, le reste faisant déjà partie du répertoire rodé sur scène depuis la fin des années 1970. Cette fois, le groupe a fait appel au producteur Martin Birch (Deep Purple, Whitesnake, Black Sabbath, etc.) pour obtenir un son bien plus clair et puissant. Iron Maiden entame sa première tournée mondiale, le Killers World Tour, qui mène le groupe pour la première fois de sa carrière au Japon à la suite de la tournée européenne et américaine. Le quatrième disque est conçu aux Bahamas dans un pub converti en studio. Épuisé par les tournées, Clive Burr est remplacé par Nicko McBrain (ex-Trust), un batteur autodidacte (Iron Maiden trouve ainsi sa formation la plus populaire). Les relations se détendent entre Harris et Dickinson qui, sur la précédente tournée, avaient tendance à se disputer la première place sur scène. En 1983 paraît Piece of Mind (no 3 GB10, no 14 US). Production léchée, parties de guitares ultra mélodiques, batteur virtuose, chanteur en état de grâce et compositeur-bassiste génial, tout est là. Le second single, The Trooper, suffit à résumer l'impact de l'album au moment de sa sortie. Il est certifié disque de platine aux États-Unis. En 1984, le groupe ne s'accorde que quelques mois de repos avant de retrouver le chemin des studios et d'enregistrer son cinquième album Powerslave (no 2 GB, no 21 US). Powerslave est un album abouti, les deux singles Aces High et surtout 2 Minutes to Midnight prendront le statut de classique. Figure également sur l'album, l'épique The Rime of the Ancient Mariner qui s'étale sur 13 minutes (et sera joué pendant toute la tournée). Suivra le World Slavery Tour une tournée gigantesque d'un an passant par l'Europe de l'Ouest, l'Amérique du Nord, le Japon, l'Australie mais aussi l'Amérique du Sud (passage au festival Rock in Rio) et certains pays du bloc de l'Est (ce qui est alors peu courant). Elle prévoit 187 concerts dans les plus grandes salles et stades du monde, le déplacement d'une infrastructure énorme dont des décors inspirés de l'Égypte antique. Les membres du groupe, et plus particulièrement Bruce Dickinson, sortent éreintés de la tournée. Qu'importe, avalanche d'or et de platine, tournée triomphale, Iron Maiden entre au panthéon du rock. Paru en 1985, Live After Death (no 2 GB10, no 19 US) est probablement lun des plus grands album live de lhistoire du metal12,13,14. Il est enregistré lors du World Slavery Tour au Long Beach Arena de Los Angeles (50 000 spectateurs en quatre représentations) (à lexception de Wrathchild, Children of the Damned, Phantom of the Opera, Die With Your Boots On et 22, Acacia Avenue enregistrés à l'Hammersmith Odeon de Londres). Lalbum est un nouveau succès international. Parvenu à un sommet de popularité, le groupe décide d'innover en rajoutant quelques touches électroniques à son nouvel opus, Somewhere in Time (no 3 GB10, no 11 US). L'album abandonne l'antiquité des pharaons pour le monde futuriste du film Blade Runner (le thème servira d'ailleurs d'introduction au Somewhere on Tour). Adrian Smith y signe trois morceaux dont Wasted Years et Stranger in a Strange Land qui serviront de singles. Même s'il surprend certains fans, l'album connaît un succès équivalent au précédent et annonce déjà les évolutions du prochain. Une nouvelle tournée occupe le groupe jusqu'à la mi-1987. L'année suivante, Iron Maiden atteint le point culminant de sa carrière avec Seventh Son of a Seventh Son (no 1 GB10, no 16 FR, no 12 US), concept album magistral où le groupe croise metal et rock progressif. Il apparaît comme l'achèvement d'une évolution entamée dès le premier album et qui a fait passer un modeste groupe de banlieusard londonien au statut de plus grand groupe de metal européen. Trois singles, Can I Play with Madness, The Evil that Men Do et The Clairvoyant se classent dans le Top Ten britannique. Cet album est souvent considéré comme le meilleur exemple de ce que peut donner la collaboration entre Harris, principal compositeur depuis les débuts, Smith et Dickinson. En chauffe salle de la tournée américaine, on retrouve Megadeth puis Guns N' Roses. En août, Iron Maiden est tête d'affiche de la plus grosse édition du festival Monsters of Rock de Donington, devant 110 000 spectateurs. À la fin de la tournée, Bruce Dickinson se lance dans son premier album solo accompagné à la guitare par Janick Gers et part en tournée en solitaire. De son côté, Adrian Smith fait de même en formant le groupe ASAP (Adrian Smith And Project), avant de quitter Iron Maiden au début de l'année 1990. Entretemps, Gers est intronisé comme remplaçant de Smith. Iron Maiden sort un single initialement prévu pour l'album solo de Dickinson, Bring Your Daughter... to the Slaughter. Le titre est no 1 en Angleterre et figure sur la B.O de Freddie 5. Parallèlement, le groupe édite la collection First Ten Years, une série de 10 doubles CD singles, correspondant à tous les 45 tours du quintette depuis ses débuts. Peu après sort l'album No Prayer for the Dying (no 2 GB10, no 28 FR, no 17 US) un album qui possède un style quelque peu différent car il abandonne toute idée de concept (Égypte, futur...) comme lors des précédents opus. Cette fois, cela ne parvient pas à toucher tous les fans, dont certains trouvent les compositions et l'ensemble moins inspirés. Néanmoins, l'affluence reste la même lors des concerts. Le groupe est alors conscient qu'il lui faut se ressaisir pour ne pas finir englouti comme une bonne partie des groupes des années 1980. Les temps changent, le Grunge de Nirvana s'apprête à exploser et une nouvelle génération de groupes de metal, Metallica en tête, s'affirme avec un son beaucoup plus moderne. Iron Maiden sort un nouvel album en 1992 avec Fear of the Dark (no 1 GB10, n°1 fr, no 12 US), annoncé par le single, Be Quick or Be Dead. Malgré quelques chansons considérées par certains fans comme de moindre qualité et une tendance à lorgner vers AC/DC (From Here to Eternity), il présente deux nouveaux titres qui acquerront un statut de classique, Afraid to Shoot Strangers et surtout Fear of the Dark. L'album se vend à un million d'exemplaires la semaine de sa sortie et permet d'attirer de nouveaux fans. L'été suivant, le groupe est une nouvelle fois tête d'affiche des Monsters of Rock. Début 1993, le groupe annonce la sortie d'un album live en deux parties, A Real Live One (no 3 GB10, no 106 US), consacré à la période 1986-1992 et A Real Dead One (no 12 GB10, no 140 US) à 1980-1984. C'est à ce moment que Bruce Dickinson annonce qu'il quitte le groupe pour se consacrer à sa carrière solo. Mais il honore la deuxième partie de la tournée jusqu'à son terme. Le groupe clôt l'année avec un troisième album live, Live at Donington (no 23 GB10) et l'avenir parait incertain. L'année suivante, le groupe présente à la presse son nouveau chanteur, Blaze Bayley, ancien chanteur du groupe Wolfsbane, à la voix plus grave et moins typique des années 1980. Après une longue attente, The X Factor (no 8 GB10, no 11 FR, no 147 US) sort en 1995. Album radicalement différent, le succès commercial n'est pas vraiment au rendez-vous (bien qu'il contienne des morceaux jugés de bonne qualité). La tournée qui suit passe pour la première fois en Israël et en Afrique du Sud. Si le groupe maintient sa popularité en Europe, ce n'est pas le cas aux États-Unis où le metal classique rencontre moins de succès qu'auparavant. Le 10 février 1999, le groupe annonce dans un communiqué officiel le retour de Bruce Dickinson (en remplacement de Blaze Bayley). Il est accompagné par Adrian Smith, sans que cela n'entraîne le départ de Janick Gers. Le groupe évoluera donc avec 3 guitaristes, chacun étant à la fois rythmique et soliste. Une tournée de 31 dates, le Ed Hunter Tour, est ensuite planifiée (à noter que ce sont les fans qui ont choisi la setlist de la tournée en votant sur le site officiel du groupe), le groupe rejoue alors à Bercy (une première depuis 1988). Les six musiciens font paraître, en 2000, l'album du grand retour (enregistré au Studio Guillaume Tell), Brave New World (no 7 GB10, no 3 FR15, no 39 US). On retrouve modernisés les éléments progressifs qui avaient fait la réussite des plus grands disques de la formation. Les fans de la nouvelle génération adhèrent en masse et le groupe ressuscite aux États-Unis, la tournée permet de renouer avec les plus grandes salles et s'achève en 2001 en tête d'affiche du Rock in Rio devant 254 000 spectateurs (le groupe profite de l'occasion pour enregistrer son premier DVD live, Rock in Rio).

    En septembre 1981, Paul Di'Anno est renvoyé du groupe pour cause d'abus de drogues et de son rejet de tout projet de longue tournée. Il est remplacé par Bruce Dickinson ex-Samson, qui se démarque de son prédécesseur par une voix se rapprochant plus de la mouvance heavy metal lyrique, dont la discipline et la technicité doivent être irréprochables, des textes élaborés se distinguant des groupes évoluant dans cette période ainsi qu'un style bien plus mélodique et varié. Une tournée italienne de cinq concerts a lieu à la mi-octobre 81 pour présenter le nouveau chanteur. The Number of the Beast (no 1 GB10, no 4 FR, no 33 US) sort le 22 mars 1982 et connaît un succès international. L'album atteint la première position au Royaume-Uni et est certifié disque d'or aux États-Unis. Aux États-Unis, la réaction des milieux puritains, qualifiant la pochette de The Number of the Beast de « sataniste », lui vaut un bon coup de publicité. Les titres The Number of the Beast, Run to the Hills et Hallowed Be Thy Name s'imposent comme des classiques absolus, incontournables en concert. Le groupe amorce alors sa deuxième tournée mondiale, 179 concerts devant 1 million de spectateurs, le quintette s'aventurant cette fois également en Australie. Aux États-Unis, le groupe décide d'y monter sa première tournée en tête d'affiche. Pari risqué mais qui fonctionne et inaugure une ère de prospérité. Début 2003, le groupe annonce vouloir privilégier les concerts outdoor. Une nouvelle tournée best-of (le Give me Ed... 'Til I'm Dead Tour) se déroule entre mai et août 2003. Septembre 2003, Iron Maiden poursuit son retour avec Dance of Death (no 2 GB10, no 3 FR15, no 18 US) puis repart sur la route avec une tournée plus théâtrale qu'auparavant. Le DVD Death on the Road (no 22 GB, no 14 FR15), témoignage du Dance of Death World Tour sortira durant l'été 2005. Fin 2004, sort le DVD The Early Days retraçant les débuts du groupe (1975-1983), s'ensuit une tournée estivale consacrée exclusivement aux 4 premiers albums (en Scandinavie les billets partent en un temps record). Aux États-Unis Iron Maiden est en tête d'affiche du Ozzfest d'Ozzy Osbourne et les membres sont invités à laisser leurs empreintes de mains sur le Hollywood's Rock Walk of Fame16. Ils se retrouvent ainsi inscrits dans la légende au côté de plus de 160 autres groupes ou artistes célèbres. En 2008, parallèlement à la réédition DVD du Live After Death, le groupe se lance dans une nouvelle tournée mondiale nommée Somewhere Back in Time World Tour. Cette tournée reprend essentiellement les décors du célèbre World Slavery Tour et la setlist y est largement inspirée (retour de Powerslave et The Rime of the Ancient Mariner notamment). Autre particularité, un Boeing 757-200, baptisé Ed Force One, est affrété par le groupe (cela deviendra ensuite une habitude) et la première partie de la tournée fait l'objet d'un documentaire, Flight 666. Pour la première fois ils passent au Costa Rica, en Colombie, en Équateur et au Pérou, l'Ed Force One leur permet également de retourner en Australie et en Nouvelle-Zélande. La dernière partie de la tournée s'achève en avril 2009, au total le Somewhere Back in Time World Tour aura attiré deux millions de spectateurs pour 90 représentations. En février 2009, Iron Maiden remporte le Brit Awards (équivalent britannique des Victoires de la musique) pour la meilleure prestation scénique 2008.

    En 1996, Harris gère la conception du premier best of du groupe, Best of the Beast (qui sous son format 33 tours collector inclut les fameuses Soundhouse Tapes). Le best of contient un inédit, Virus. En 1998 Virtual XI (no 16 GB10, no 12 FR15, no 124 US) réitère le semi-échec commercial de The X Factor et confirme le déclin du groupe. Paradoxalement, en Amérique du Sud Iron Maiden continue d'être populaire.

    Pour leur tournée 2016 dans 35 pays, le groupe utilise un Boeing 747-400 racheté par Air Atlanta Icelandic l'année précédente à Air France à la place du Boeing 757 employé précédemment. Il est piloté par le chanteur du groupe, Bruce Dickinson17.

    Les pochettes sont quasiment toutes signées du dessinateur Derek Riggs, du moins jusqu'en 1992. Au fil des albums, Eddie évolue et a ainsi une histoire. Sur les trois premières pochettes, c'est un zombie aux cheveux longs comme tous les hard rockers de l'époque. Sur l'album Piece of Mind, Eddie se fait lobotomiser ; on voit la cicatrice purulente de la trépanation, et la calotte crânienne est maintenue par une plaquette vissée. La pochette le représente enchaîné dans une camisole de force, dans une chambre capitonnée. Sur l'album Somewhere in Time, Eddie se cybernétise et gagne un œil électronique qu'il gardera sur l'album suivant : Seventh Son of a Seventh Son. Les pochettes du groupe sont souvent très travaillées, on peut citer celles de Powerslave, de Live after Death et de Somewhere in Time, sorties à l'époque des vinyles qui favorisait, de par son grand format, la représentation à l'échelle de fresque. On y trouve une multitude de détails, de citations d'œuvres fantastiques et de science-fiction, et des références aux anciens albums. Dans Powerslave, on distingue parmi les hiéroglyphes une tête de Mickey Mouse, Kilroy et des graffiti : « Indiana Jones was here 1941 », « Wot? No Guiness », « Bollocks » et « Wot a load of crap ». La faucheuse est également présente au bas du mur de gauche, au dos de la pochette.

    Les influences musicales du groupe sont multiples et incluent notamment Jethro Tull, The Who, Beckett, Thin Lizzy, UFO, Deep Purple, Queen, Uriah Heep18, Wishbone Ash19, Rush et Black Sabbath20. Le roman Heart of Darkness (Au cœur des ténèbres) de Joseph Conrad pour la chanson The Edge of Darkness (X-Factor). Le film Apocalypse Now (1979) de Francis Ford Coppola est également tiré du livre. Le nom de la série The Twilight Zone (La quatrième dimension) de Rod Serling est utilisé dans la chanson homonyme du maxi 45 t tiré de l'album Killers, mais les paroles de la chanson elle-même ne font pas directement référence à des éléments concrets de cette série.

    Les sources d'inspiration des paroles sont très variées. « Inspiration » ne signifie pas que la chanson relate la source, les paroles se contentent parfois simplement de capter une ambiance ou un élément de l'œuvre originale.

    Jules César, tragédie de William Shakespeare (The Evil that Men Do, album Seventh Son of a Seventh Son). Le titre de la chanson est tiré du célèbre discours de Marc Antoine aux funérailles de Jules César (Acte III, Scène 2) « The evil that men do lives after them; The good is oft interred with their bones; So let it be with Caesar. » Le Fantôme de l'Opéra, roman de Gaston Leroux (Phantom of the Opera), album Iron Maiden. La nouvelle The Murders in the Rue Morgue (Double assassinat dans la rue Morgue) d'Edgar Allan Poe pour la chanson du même nom, album Killers. Le roman Dune de Frank Herbert pour la chanson To Tame a Land, album Piece of Mind. Le roman Le Nom de la rose (Il nome della rosa) d'Umberto Eco pour la chanson The Sign of the Cross, album The X Factor. Le Purgatoire pour Purgatory, album Killers.

    Le poème The Charge of the Light Brigade publié en 1854 par Lord Tennyson pour la chanson The Trooper, album Piece of Mind, qui se réfère à un épisode de la guerre de Crimée. Steve Harris dit qu'il s'est « inspiré de la guerre de Crimée, qui opposa les Britanniques aux Russes. L'introduction est censée recréer la galopade des chevaux lors de la charge de la brigade légère. C'est un morceau d'atmosphère ». Le poème La Complainte du vieux marin de Samuel Taylor Coleridge (poète britannique romantique) pour la chanson The Rime of the Ancient Mariner, album Powerslave. Le fils prodigue pour la chanson Prodigal Son (album Killers). Le titre s'inspire de la parabole de l'Évangile selon Luc (15:1132), mais n'en est pas une interprétation directe22. La chanson Lord of the Flies, issue de l'album X factor (« Seigneur des mouches » est la traduction littérale de Belzébuth en hébreu).

    The Number of the Beast (album du même nom), qui commence par une citation de l'Apocalypse (Chapitre 12, verset 12 et chapitre 13, verset 18) : « Woe to you, oh Earth and Sea, for the Devil sends the beast with wrath, because he knows the time is short ... Let him who hath understanding reckon the number of the beast, for it is a human number, its number is 666. » « Malheur à vous, la Terre et la Mer, car le Diable a envoyé la bête en fureur, car il sait qu'il lui reste peu de temps ... Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête, car c'est un nombre d'homme, ce nombre est 666. »

    Revelations (qui désigne l'Apocalypse en anglais, album Piece of Mind), mais le thème de cette chanson n'est pas directement concerné par le récit de Saint-Jean. La chanson utilise plutôt les symboles chrétiens comme un premier niveau de lecture du texte, au côté de la mythologie hindoue et des théories mystiques d'Aleister Crowley23. Moonchild, qui évoque les sept sceaux de l'apocalypse ainsi que Babylone, la prostituée écarlate. Mais le thème de la chanson se réfère d'abord au roman de Aleister Crowley du même nom24.

    La série télévisée The Prisoner (Le Prisonnier), pour la chanson du même titre, album The Number of the Beast ainsi que pour la chanson Back in the Village, album Powerslave.

  7. BABYMETAL - Wikipedia

    ja.wikipedia.org/wiki/BABYMETAL

    1 day ago · 7月中旬には、英metal hammerが主催したトーナメント方式のネット投票企画「heavy metal world cup」に日本代表として選出され優勝 。 また、7月下旬から8月上旬にかけて、 レディー・ガガ の北米ツアーにオープニングアクトとして同行 [76] [77] 。

  8. Helloween – Wikipédia, a enciclopédia livre

    pt.wikipedia.org/wiki/Helloween

    9 hours ago · Helloween é uma influente banda de power metal alemã, fundada em 1984. É composta por Andi Deris (vocal), Dani Löble (bateria), Sascha Gerstner (guitarra), Michael Weikath (guitarra) e Markus Grosskopf (baixo), sendo esses dois últimos membros fundadores, junto com Kai Hansen e Ingo Schwichtenberg (falecido).

  9. Black Sabbath - Wikipedia

    nl.wikipedia.org/wiki/Black_Sabbath

    1 day ago · Black Sabbath was de eerste groep die zo duidelijk het occulte in zijn teksten verwerkte, en lag hiermee aan de basis van de heavy metal. De opvolger Paranoid volgde nog in hetzelfde jaar, en verkocht nog beter. Het titelnummer betekende in 1970 de definitieve doorbraak.

  10. Mägo de Oz - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org/wiki/Mägo_de_Oz

    1 day ago · Heavy metal. Iron Maiden, Deep Purple, Helloween y Rainbow, cuatro bandas clásicas del Hard rock y el Heavy, puede decirse que son las que han ejercido un peso mayor en la formación del mundo musical de Mägo de Oz en su vertiente más heavy y potente. Rainbow ha sido un grupo versionado en varias ocasiones por la banda, como ha sucedido con ...

  11. People also search for