Yahoo Web Search

  1. Ads
    related to: La passante du Sans-Souci
  1. Nieznajoma z Sans-Souci – Wikipedia, wolna encyklopedia

    pl.wikipedia.org › wiki › Nieznajoma_z_Sans-Souci

    Mar 28, 2021 · Nieznajoma z Sans-Souci (fr. La Passante du Sans-Souci) – francusko-niemiecki dramat filmowy z 1982.

    • 14 kwietnia 1982 (świat)
    • dramat
    • Francja, RFN
    • 1982
  2. Joseph Kessel - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Joseph_Kessel

    3 days ago · La Passante du Sans-Souci (1936; turned into a movie by Jacques Rouffio in 1982) Hollywood, Ville mirage (Gallimard, NRF, 1936) Mermoz (1938) L'Armée des ombres (1943; adapted for a movie by Jean-Pierre Melville in 1969); Army of Shadows (Contra Mundum Press: 2017), featuring an intro by Stuart Kendall

  3. Romy Schneider - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Romy_Schneider

    3 days ago · Schneider starred in Bertrand Tavernier's Death Watch (La mort en direct, 1980), playing a dying woman whose last days are watched on national television via a camera implanted in the brain of a journalist (Harvey Keitel). It is based on David G. Compton's novel. Schneider's last film was La Passante du Sans-Souci (The Passerby, 1982).

  4. Joseph Kessel — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Joseph_Kessel
    • Parcours
    • Enfance
    • Études
    • Formation
    • Carrière militaire
    • Famille
    • Vie personnelle
    • Recherche
    • Carrière professionnelle
    • Évolution
    • Mort
    • Hommages

    Engagé volontaire comme aviateur pendant la Première Guerre mondiale, il tire de cette expérience humaine son premier grand succès littéraire, L'Équipage, publié à 25 ans. Dès lors, son œuvre romanesque se nourrit de l'aventure humaine dans laquelle il s'immerge, à la recherche d'hommes exceptionnels. Après la guerre, il se consacre en parallèle au journalisme et à l'écriture romanesque. Il participe à la création de Gringoire, un hebdomadaire politique et littéraire qui devient l'un des plus importants de l'entre-deux-guerres, et signe des grands reportages à succès pour Paris-Soir que dirige alors Pierre Lazareff. Il publie notamment Belle de jour, qui fait scandale et reste entouré d'une réputation sulfureuse jusqu'à son adaptation cinématographique en 1967 avec Catherine Deneuve, et Fortune carrée, inspirée d'un périple en Mer Rouge où il fait la rencontre d'Henry de Monfreid. Quand éclate la Seconde Guerre mondiale, il est correspondant de guerre, puis rejoint la Résistance et rallie le général de Gaulle à Londres. Il y compose alors avec son neveu Maurice Druon les paroles du Chant des partisans qui devient l'hymne de la Résistance, et écrit L'Armée des ombres, en hommage à ces combattants de l'ombre, puis finit la guerre comme capitaine dans l'aviation. Après la Libération, il retourne aux voyages dont il tire de grands reportages et la matière de romans, dont celui qui est considéré comme son chef d'œuvre romanesque, Les Cavaliers, ou encore Le Lion, qui rencontre un immense succès. Avec Georges Suarez et Horace de Carbuccia, il fonde en 1928, à Paris, un hebdomadaire politique et littéraire orienté à droite, Gringoire. Romain Gary, qui deviendra plus tard son ami, y publie deux nouvelles à ses débuts, L'Orage (le 15 février 1935) puis Une petite femme (le 24 mai 1935), sous son véritable nom, Roman Kacew. Joseph Kessel est également membre du jury du prix Gringoire, fondé par l'hebdomadaire, parmi d'autres écrivains de l'époque et sous la présidence de Marcel Prévost. Mais par la suite, Kessel, choqué par l'arrivée d'Hitler au pouvoir en Allemagne et par les persécutions antijuives qui s'ensuivent, quitte Gringoire quand le journal commence à adopter une ligne nettement antisémite. En 1936, il publie La Passante du Sans-Souci, un roman au ton antifasciste11. Joseph Kessel appartient à la grande équipe réunie par Pierre Lazareff à Paris-Soir, et qui fait lâge dor des grands reporters. Il fait pour le journal de nombreux voyages dont il rapporte des reportages qui font monter le tirage du journal de plusieurs centaines de milliers d'exemplaires, et dont il tire la matière de romans.

    Joseph Kessel est le fils de Samuel Kessel, médecin juif dorigine lituanienne (à l'époque en Russie impériale) et de Raïssa Lesk, d'une famille juive établie à Orenbourg, en Russie, sur le fleuve Oural3. Samuel Kessel, après avoir passé son doctorat à Montpellier, s'embarque avec son épouse pour l'Argentine où il a obtenu un poste pour trois ans. C'est dans ce pays que naît Joseph. La famille revient ensuite en Europe pour se rapprocher de la famille Lesk à Orenbourg4,5, où elle réside de 1905 à 1908. Cette année-là, elle vient sinstaller en France, à Nice6, rue Auber.

    Joseph Kessel fait ses études secondaires à Nice au lycée Félix-Faure (aujourd'hui lycée Masséna), puis à Paris au lycée Louis-le-Grand.

    Infirmier brancardier durant quelques mois en 1914, il obtient en 1915 sa licence de lettres et se trouve engagé, à dix-sept ans, au Journal des débats, dans le service de politique étrangère7.

    Tenté un temps par le théâtre, reçu en 1916 au Conservatoire avec son jeune frère, Lazare (1899-1920) dit Lola  le père de Maurice Druon , il fait quelques apparitions comme acteur sur la scène de lOdéon. Mais à la fin de cette même année, Joseph Kessel choisit de prendre part aux combats, et senrôle comme engagé volontaire, dabord dans lartillerie, puis dans laviation. Il sert au sein de lescadrille S.39, sous le commandement du Capitaine Thélis Vachon. Séduit par le charisme de cet homme à l'enthousiasme contagieux, il lui rend hommage à travers le personnage du capitaine Gabriel Thélis dans son premier grand succès, L'Équipage, publié en 19238. Il termine la guerre par une mission en Sibérie en passant par les États-Unis, puis Vladivostok 9. Il est correspondant de guerre pendant la guerre d'Espagne, puis durant la drôle de guerre. Après la défaite, il rejoint la Résistance au sein du réseau Carte, avec son neveu et ami Maurice Druon. Cest avec ce dernier quil franchit clandestinement les Pyrénées pour gagner Londres et sengager dans les Forces aériennes françaises libres du général de Gaulle.

    Il se marie en 1921 avec Nadia-Alexandra Polizu-Michsunesti (d'origine roumaine et surnommée « Sandi »), qui décédera en 192810.

    Il rencontre Catherine Gangardt (d'origine lettone et surnommée « Katia ») avec qui il se marie en 193912 mais dont il divorcera ensuite13.

    C'est à cette époque qu'il rencontre à Londres Michèle O'Brien, une Irlandaise avec qui il se marie en 1949. Elle sombra par la suite dans une dépendance à l'alcool qui incitera Kessel à s'intéresser aux Alcooliques anonymes et aux méthodes de traitement15, et à publier Avec les Alcooliques Anonymes, en 1960.

    À la Libération, il reprend son activité de grand reporter. Il est l'un des journalistes qui assistent au procès du maréchal Pétain en juillet-août 1945, et assiste ensuite au procès de Nuremberg, pour le compte de France-Soir. Il voyage en Palestine et reçoit le premier visa du tout nouvel État d'Israël quand il se pose à Haïfa, le 15 mai 194816.

    En 1950 paraît Le Tour du malheur, livre comportant quatre volumes. Cette fresque épique, que l'auteur mit vingt ans à mûrir (voir l'avant-propos), contient de nombreux éléments de sa vie personnelle et occupe une place à part au sein de son œuvre. En s'attachant à des personnages sans commune mesure dans leurs excès, elle dépeint les tourments d'une époque (la Grande Guerre puis l'entre-deux-guerres) et recèle une analyse profonde des relations humaines. On peut y lire sous les relations entre le personnage principal et son jeune frère, Georges, celles qui liaient Joseph Kessel et son petit frère Lazare, qui se suicida en 1920, à 21 ans.

    Il meurt d'une rupture d'anévrisme le 23 juillet 1979, à l'âge de 81 ans20, quelques mois avant son épouse Michèle, décédée en décembre 197921.

    François Mauriac lui rend hommage dans son Bloc-notes : « Il est de ces êtres à qui tout excès aura été permis, et dabord dans la témérité du soldat et du résistant, et qui aura gagné lunivers sans avoir perdu son âme. » Le rôle de Joseph Kessel est interprété :

  5. 1982 in film - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › 1982_in_film

    3 days ago · The Passerby (La passante du Sans-Souci), starring Romy Schneider and Michel Piccoli – Personal Best , directed by Robert Towne , starring Mariel Hemingway , Patrice Donnelly , Scott Glenn Pieces (original title: Mil gritos tiene la noche translation: 'A Thousand Screams in the Night'), directed by Juan Piquer Simón

    • 作品メモ
    • 資料
    • 関連記事

    ロミー・シュナイダーの出演作をずっと見てきましたが(→ タグ「ロミー・シュナイダー」)、こちらは遺作。 撮影は81年10月から。 この年彼女は二度目の離婚、そして最愛の息子の事故死という厳しすぎる試練にみまわれています。 オープニングクレジットで彼女の名前の下に、 と献辞が出ますが、Davidは亡くなった息子。その父親は最初の夫で、79年に自殺。 公開は82年4月で、5月29日に彼女自身が帰らぬ人となっています。 この映画は彼女が長い間企画を温めていたもの。 夫を愛してやまない妻を二役演じていますが、演技は熟成の境地に達していて、女優として最後にひときわ大きく輝いた感があります。 お話は、人権擁護団体の代表が中南米国の大使と面談中にいきなり相手を射殺。 法廷の場で、彼は1933年のベルリンに遡る長い物語を語り始める……といったもの。 保険会社社長にして世界人権擁護委員会の代表者マックス・バウムシュタインにミシェル・ピッコリ。 その妻リナにロミー・シュナイダー。 ナチス政権下のベルリン、父親をナチスに殺されたマックスは、両親の友人ヴィナー夫妻に保護されます。 危ういところでマックスを助けたオペラ歌手エルザ・ヴィナーがロミー・シュナイダー(二役)。 その夫で反ナチスの出版社を営むミシェルにヘルムート・グリーム。 情勢がさらに厳しくなり、エルザはマックスを連れてパリに逃げることになります。しかしミシェルはあえなく逮捕。 逮捕直前のミシェルに金をパリまで届けるよう頼まれたことで、エルザやマックスと関わることになったフランス人モーリス・ブイヤールにジェラール・クライン。 射殺されたパラグアイ大使フェデリコ・レゴ、1933年当時はパリのドイツ大使館に勤務していた本名ルパート・フォン・レガールトにマチュー・カリエール。 『昼顔』のジョセフ・ケッセルの原作をジャック・ルーフィオとジャック・キルスネルが脚色。 原作は読んでいませんが、書かれたのが1937年ですから、現代の人権団体云々のパートは脚色によるものでしょう。 テロと戦ってきた立場の人間がテロを行うことの矛盾を、ミシェル・ピッコリが抑えた台詞まわしで語る場面は重みがありました。 また最後にテロップで示される結末は、今なお狂気の連鎖が断ち切られていないことを静かに、しかし力強く訴えていて、見事な効果を上げていたと思います。...

    ロミー・シュナイダー出演作

    1. 『すぎ去りし日の…』 Les choses de la vie (1970) 2. 『サン・スーシの女』 La passante du Sans-Souci (1982) 3. 『スカンポロ』 Scampolo (1958) 4. 『ラ・カリファ』 La califfa (1970) 5. 『何かいいことないか子猫チャン』 What’s New Pussycat (1965) 6. 『夕なぎ』 César et Rosalie (1972) 7. 『太陽がいっぱい』 Plein Soleil (1960) 8. 『太陽が知っている』 La piscine (1969) 9. 『恋ひとすじに』 Christine (1958) 10. 『暗殺者のメロディ』 The Assassination of Trotsky (1972) 11. 『華麗なる相続人』 Bloodline (1979) 12. 『追想』 Le vieux fusil (1975) 13. 『離愁』 Le train (1973)

    ジョルジュ・ドルリュー

    1. 『かくも長き不在』 Une aussi longue absence (1961) 2. 『かもめの城』 Rapture (1965) 3. 『まぼろしの市街戦』 Le Roi de coeur (1967) 4. 『サン・スーシの女』 La passante du Sans-Souci (1982) 5. 『リトル・ロマンス』 A Little Romance (1979) 6. 『彼女のアリバイ』 Her Alibi (1989) 7. 『恋のエチュード』 Les deux anglaises et le continent (1971) 8. 『映画に愛をこめて アメリカの夜』 La nuit américaine (1973) 9. 『突然炎のごとく』 Jules et Jim (1962) 10. 『軽蔑』 Le Mépris (1963)

  6. List of films set in Paris - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › List_of_films_set_in_Paris

    3 days ago · La Passante du Sans-Souci, by Jacques Rouffio; Tout feu, tout flamme, by Jean-Paul Rappeneau; 1983. Banzaï, by Claude Zidi; Danton, by Andrzej Wajda; Le Marginal, by Jacques Deray; À nos amours, by Maurice Pialat; Signes extérieurs de richesse, by Jacques Monnet; Tchao Pantin, by Claude Berri; 1984. Marche à l'ombre, by Michel Blanc

  7. 罗密·施奈德 - 维基百科,自由的百科全书

    zh.wikipedia.org › wiki › 罗密·施奈德

    3 days ago · 在她最后一部电影《无忧的过客》(法语:La passante du Sans-Souci)刚公演不久,1982年5月,罗密·施奈德的新男友劳伦特·佩廷(Laurent Petin)发现她死于巴黎的公寓中。

  8. Jacques Martin (animateur) — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Jacques_Martin_(animateur)

    5 days ago · 1982 : La Passante du Sans-Souci, de Jacques Rouffio : Marcel Turco, le patron du cabaret Le Rajah; Télévision. 1981 : Le rescapé de Tikeroa, de Jean L'Hôte : le gendarme Yvon Gautier; 1992 : un épisode des Cinq Dernières Minutes, "Sous les feux de la rampe" : Jacques Martin; Théâtre

  9. 2 days ago · サン・スーシの女の作品情報。上映スケジュール、映画レビュー、予告動画。人権擁護委員会の代表である主人公の幼い頃の戦時下での辛苦の ...

  10. People also search for
  1. Ads
    related to: La passante du Sans-Souci