Yahoo Web Search

  1. Santo Domingo - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Santo_Domingo

    6 days ago · Santo Domingo (Spanish pronunciation: [ˈsanto ðoˈmiŋɡo] meaning " Saint Dominic "), once known as Santo Domingo de Guzmán, is the capital and largest city of the Dominican Republic and the largest metropolitan area in the Caribbean by population. As of 2010, the city had a total population of 2,908,607, when including the metropolitan area.

  2. 4 days ago · From Simple English Wikipedia, the free encyclopedia Santo Domingo de Guzmán, or just Santo Domingo, is the capital of the Dominican Republic and is its largest city. It is the oldest European city in the Americas where people have been living since it was founded at the end of the 15th century.

  3. People also ask

    What is Santo Domingo?

    Who is Julio Santo Domingo?

    How did Santo Domingo get its name?

    Does santo domingo have a third rail?

  4. Santo Domingo Metro - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Santo_Domingo_Metro

    2 days ago · The Santo Domingo Metro (Spanish: Metro de Santo Domingo) is a rapid transit system in Greater Santo Domingo.Serving the capital of the Dominican Republic, it is the most extensive and second oldest metro system in the insular Caribbean and Central American region by length and number of stations.

    • 173,070 (daily avg., Nov. 2014)
    • 34
    • 2
    • 31.0 km (19.3 mi)
  5. Captaincy General of Santo Domingo - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Captaincy_General_of_Santo...

    5 days ago · Santo Domingo, officially the Captaincy General of Santo Domingo (Spanish: Capitanía General de Santo Domingo pronounced [kapitaˈni.a xeneˈɾal ðe ˈsanto ðoˈmĩnɣo] (listen)) was the first colony established in the New World under Spain in 1492. The island was named " La Española " (Hispaniola) by Christopher Columbus.

    • Monarchy
    • Colony of Spain
  6. Julio Mario Santo Domingo - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Julio_Mario_Santo_Domingo

    6 days ago · Julio Mario Santo Domingo Pumarejo (October 16, 1923 – October 7, 2011) was a Colombian-American businessman, diplomat and patriarch of the Santo Domingo family who lived in New York City. He controlled more than 100 companies in the diversified portfolio of the "Santo Domingo Group."

  7. Santo Domingo - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Santo_Domingo

    4 days ago · Santo Domingo ha una popolazione vicina al milione di abitanti, mentre la sua intera area metropolitana, chiamata Gran Santo Domingo, ha una popolazione tre volte superiore, di circa 2,6 milioni di abitanti. Etnie e minoranze straniere

    • 5 agosto 1498
    • Carolina Mejía (PRM) dal 17/03/2020
  8. Santo Domingo - Vikipedi

    tr.wikipedia.org/wiki/Santo_Domingo

    5 days ago · Santo Domingo günümüzde ülkenin sanayi, ticaret ve finans merkezidir.Hidroelektirk santrallarının yapımı sanayinin hızla gelişmesini sağlamıştır. Ülkenin metalurji, petrokimya, tekstil, gıda işleme, plastik ve çimento gibi en önemli sanayileri burada toplanmıştır. Limandaki yolcu ve yük trafiği çok yoğundur.

  9. Saint-Domingue (ville) — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Domingue_(ville)
    • Construction
    • Éducation
    • Conséquences
    • Contexte historique
    • Histoire
    • Évolution
    • Économie
    • Infrastructures
    • Situation
    • Patrimoine
    • Transport
    • Sport
    • Toponyme
    • Généralités

    En 1502, un cyclone ravage la nouvelle ville qui est alors reconstruite sur l'autre rive du fleuve par le gouverneur nouvellement nommé, Nicolás de Ovando et prend le nom de Santo Domingo de Gúzman, en l'honneur de Saint Dominique de Guzmán. Un plan en damier est retenu pour la construction de cette cité qui est aujourd'hui le quartier de la zone coloniale comme dans toutes les villes du Nouveau Monde construites par les espagnols.

    En 1538 est créée la plus vieille université du Nouveau Monde par une bulle du pape, In Apostolatus Culmine, qui octroie ce statut au centre d'études fondé dès 1502 par Hernando de Gorjón et qui occupe le Couvent des Dominicains, à quelques pas de la forteresse. Elle est baptisée Santo Tomás de Aquino (Saint-Thomas d'Aquin). L'institution existe encore de nos jours sous le nom dUniversité Autonome de Santo Domingo (UASD), mais a été transférée à la périphérie de la zone coloniale6.

    À la suite de cette destruction, la plupart des bâtiments sont reconstruits à l'identique. Le roi Philippe II d'Espagne ordonne néanmoins le renforcement des principales escales de sa flotte et charge les ingénieurs Juan Bautiste Antonelli et Juan de Tejeda de mettre en place des systèmes de défense dans les ports de Santo Domingo, San Juan de Porto Rico, La Havane, Carthagène, etc. Son successeur, Philippe III d'Espagne, dans sa tentative de lutte contre la contrebande, fait déplacer plusieurs colonies de la côte nord de l'île vers les abords de la capitale. Après s'être emparé de Santiago, le 25 février 1805, l'armée haïtienne assiège Saint-Domingue le 7 mars. Le 21 mars, les assiégés reçoivent en renfort un escadron français, mené par l'amiral Comte de Missiessy. Le 28 mars, Dessalines abandonne le siège de Santo Domingo et fait retraite vers Haïti. Ce n'est qu'en 1809, après la bataille de Palo Hincado, que la ville, de même que toute la partie est d'Hispaniola, se rattacha à la tutelle espagnole.

    En avril 1655, la flotte anglaise de Cromwell, emmenée par l'amiral William Penn et le général Robert Venables attaque la ville, l'objectif est de propager le protestantisme dans le Nouveau Monde. Les travaux en cours sur les murailles sont encore en cours, mais les deux assauts des 8000 hommes de Venables sont néanmoins repoussées par le nouveau gouverneur général d'Hispaniola, Bernardino de Meneses Brancamonte y Zapata, comte de Peñalba (qui donna son nom à la principale rue piétonne de la ville El Conde, qui signifie en français Le Comte). Penn et Venables, furieux de leur défaite due à leur manque de collaboration, se vengent s'emparant de la Jamaïque.

    En 1821, quelques semaines après la déclaration d'indépendance des colons espagnols, les troupes haïtiennes emmenées par Jean Pierre Boyer entrent dans la ville. L'île resta haïtienne jusqu'en 1844. Le 27 février de cette année commence près de la porte du Condé la guerre qui mène à l'indépendance de la République dominicaine. La ville est presque entièrement détruite par un ouragan en 1930. Elle est reconstruite et en 1936 renommée Ciudad Trujillo en l'honneur du dictateur Rafael Trujillo. La ville retrouve son nom originel juste après l'assassinat de ce dernier en 1961.

    Au début du XIXe siècle, la muraille d'enceinte est presque entièrement démolie et la plupart des briques et des pierres sont récupérées pour restaurer de nombreux bâtiments de la grande époque coloniale. La zone coloniale fut rénovée et ses façades reprennent les couleurs du XVIIe.

    La ville a fait beaucoup d'efforts économiques et commerciaux. En 1999, 38 % de la population de la ville vivait sous le seuil de pauvreté contre 17 % en 2013. De nombreuses entreprises nationales et internationales ont leur siège ou des bureaux régionaux à Saint-Domingue. La ville attire de nombreuses entreprises et franchises en raison de sa situation géographique et la stabilité économique internationale. Santo Domingo a des zones en rapide développement. Parmi elles, Serralles, Naco, Arroyo Hondo, Piantini, Urb Fernandez, Ens. Juliet, Paradise, les Prairies, Los Prados, Bella Vista, Sarasota et d'autres secteurs, qui se composent principalement de riches édifices et maisons de luxe, contrastant avec la périphérie de la ville comme Gualey et Capotille qui est économiquement moins développée. Bella Vista et La Esperilla sont actuellement les secteurs les plus dynamiques avec de grands projets. Gazcue appartient à la zone sud-est plus traditionnelle de la ville et est connu pour ses bâtiments qui datent des années 1930 à 1960. Les centres commerciaux et grandes surfaces de la ville sont situés principalement sur l'avenue Winston Churchill. Il est également le foyer des plus grandes banques commerciales, telles que Banco Popular Dominicano, la Banque Scotia, Citibank, Banco BHD, Banco del Progreso, Banreservas, entre autres. Février 27 Avenue est un très grand succès commercial, et est considérée comme le moyen le plus important de la ville.

    L'infrastructure est suffisante pour la plupart des opérations commerciales. Un élément clé qui a permis à la ville de grandir et d´affronter la concurrence mondiale, est l'infrastructure des télécommunications. Au cours des dernières années, la République Dominicaine a bénéficié d'un système moderne de télécommunications, en raison de sa privatisation et l'intégration des systèmes américains.

    Agora Mall est un centre commercial au centre de Santo Domingo, Vue de George Washington, Avenue du Crowne Plaza Citibank Tower à Saint-Domingue. La ville est le centre de l'activité économique en République Dominicaine.

    La zone coloniale de Saint-Domingue a été déclarée patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO pour ses constructions espagnoles les plus anciennes du continent américain8, dont :

    La population de l'agglomération, qui compte 2,7 millions d'habitants, utilisent différents moyens de transport pour se déplacer principalement des bus, des minibus, des taxis, des motos, etc. Les moyens de transport collectifs les plus utilisés par les dominicains sont : Depuis mai 2018 la ville dispose également d'un téléphérique, le premier installé dans les caraïbes. L'objectif est de désenclaver les quartiers périphériques nord-est de la capitale en survolant les méandres du fleuve Ozama. Le téléphérique de Saint-Domingue long de 5 kilomètre comprend 4 stations. Comprenant 195 cabines d'une capacité de 10 personnes circulant à une vitesse de 5 m/s (18 km/h), il a une capacité de 3000 passagers par heure et par sens soit 54000 passagers par jour. Une correspondance est assurée avec la ligne 2 du métro Eduardo Brito. Le projet est financé par l'Agence Francaise du Développement dans le cadre d'un prêt de 210 millions euros portant plus globalement sur l'aménagement de Saint-Domingue est13. Depuis janvier 2009 la capitale dispose d'un métro, le second construit dans les îles Caraïbes après celle du Tren Urbano de San Juan de Porto Rico. Le métro de Saint-Domingue comprend 2019 deux lignes d'une longueur totale de 28,4 kilomètres qui desservent 30 stations. Les travaux ont débuté en 2005 et la première ligne a été inaugurée le 29 janvier 2009. La deuxième ligne dont les travaux ont commencé en 2009 a été inaugurée en deux temps : inauguration d'un premier tronçon le 1e avril 2013 et un prolongement de 3,6 kilomètres en aout 2018. En 2018 le métro a transporté 87 millions de passagers avec un trafic moyen en les jours ouvrés de 320 000 passagers. Les lignes circulent en souterrain (24 stations sur 30) sauf à l'extrémité nord de la ligne 1 ou la voie est posée sur un viaduc. Le réseau est desservi par des rames de 3 voitures qui se succèdent en heure de pointe toutes les 90 secondes. Le réseau de métro de Saint-Domingue fait partie d'un important plan national pour améliorer le transport dans cette ville et dans le reste du pays10,11,12. Saint-Domingue est desservie par deux aéroports internationaux l'Aéroport Las Américas à l'est et l'Aéroport La Isabela - Dr. Joaquín Balaguer au nord-ouest.

    Le baseball est le sport le plus important en République dominicaine et deux clubs portent les couleurs de la ville de Saint-Domingue en Liga Dominicana : les Tigres del Licey, 22 fois champion national, et les Leones del Escogido, 14 fois champion national et champion en titre.

    Elle est ainsi nommée en l'honneur de saint Dominique de Guzmán, le fondateur de l'ordre dominicain, car elle fut fondée le 4 août 1496, jour où l'on fêtait le saint à l'époque, même si elle fut baptisée dans un premier temps Nueva Isabela, en hommage à la reine Isabelle de Castille. Elle prendra le nom de Santo Domingo de Gúzman après avoir été détruite par un cyclone en 1502. Il est à noter aussi que Domenico était le prénom du père de Christophe Colomb et des frères de ce dernier.

    Entre 1936 et 1961, elle portera également le nom de Ciudad Trujillo en l'honneur du dictateur Rafael Trujillo qui dirigea le pays durant cette période.

  10. 2003 Pan American Games - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/2003_Pan_American_Games

    6 days ago · The 14th Pan American Games were held in Santo Domingo, Dominican Republic, from August 1 to 17, 2003.The successful bid for the games was made in the mid-1990s, when Dominican Republic had one of the highest growth rates in Latin America.