Yahoo Web Search

  1. Hard science fiction - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Hard_science_fiction

    1 day ago · Hard science fiction is a category of science fiction characterized by concern for scientific accuracy and logic. The term was first used in print in 1957 by P. Schuyler Miller in a review of John W. Campbell's Islands of Space in the November issue of Astounding Science Fiction.

  2. Simulated reality in fiction - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Simulated_reality_in_fiction

    1 day ago · Science fiction Daniel F. Galouye 's Simulacron-3 Directed by Josef Rusnak, is loosely based upon Simulacron-3 (1964), a novel by Daniel F. Galouye , and features many characters acting within an uncertain number of layers of virtual reality.

  3. Catégorie:Littérature de science-fiction — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Catégorie:Littérature_de...

    16 hours ago · Adaptation d'une œuvre littéraire de science-fiction au cinéma‎ – 44 P • 2 C Anthologie en littérature de science-fiction ‎ – 43 P • 2 C B

  4. Catégorie:Roman de science-fiction américain — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Catégorie:Roman_de_science...

    16 hours ago · Roman de science-fiction de David Weber‎ – 25 P Pages dans la catégorie « Roman de science-fiction américain » Cette catégorie contient 793 pages, dont 200 sont affichées ci-dessous.

  5. Liste von Zeitreisefilmen – Wikipedia

    de.wikipedia.org/wiki/Liste_von_Zeitreisefilmen

    16 hours ago · Zeitreisen sind ein oft benutztes Handlungselement in Science–Fiction–Fernsehserien. In manchen Produktionen ist die Zeitreise dabei das zentrale Element der Serienhandlung. Darüber hinaus gibt es auch sehr viele Serien, in denen nur in einzelnen Folgen Zeitreisen verwendet werden, wie etwa in Twilight Zone , Eureka – Die geheime Stadt ...

  6. 20世紀少年 - Wikipedia

    ja.wikipedia.org/wiki/20世紀少年

    1 day ago · 掲載誌 ビッグコミックスピリッツ: レーベル ビッグコミックス: 発表期間 1999年 - 2006年(20世紀少年) 2007年1月 - 2007年7月(21世紀少年)

  7. Equilibrium (Film) – Wikipedia

    de.wikipedia.org/wiki/Equilibrium_(Film)
    • Handlung
    • Kritik
    • Hintergrund
    • Namensgebung
    • Wirkung
    • Tod
    • Definition
    • Anwendung

    Der Film zeichnet eine Dystopie, in der nach einem Dritten Weltkrieg menschliche Emotionen als der entscheidende Auslöser von Gewalttätigkeiten erkannt worden sind und durch das Psychotropikum Prozium II auf ein Minimum reduziert werden. Die Ausgabestelle des Prozium II im Regierungsgebäude, das Equilibrium, symbolisiert die angestrebte emotionale Gleichmütigkeit und gibt dem Film seinen Namen. Der Protagonist John Preston lebt in der sauberen, funktionierenden und festungsartig bewachten Stadt Libria, die umgeben ist von den Ruinen zerstörter Gebäude, den Nethers. Jeder Bürger der Stadt nimmt mehrmals täglich das Mittel Prozium II ein, um die Intensität jeglicher Gefühle auf ein Minimum zu reduzieren. Doch es gibt Widerständler: sogenannte Sinnestäter, welche durch ihr Bedürfnis zu fühlen in die Illegalität gedrängt worden sind. Um diese Verbrecher zu bekämpfen, ist mit den Grammaton-Klerikern eine Elitepolizeieinheit geschaffen worden. Sie hat die Aufgabe, Sinnestäter zu finden, sie zu eliminieren und alle Gefühle auslösenden Gegenstände (wie Kunstwerke, Literatur, Tonträger, Dekoration oder Haustiere) zu vernichten bzw. zu töten. Im Einsatz nutzt sie bei physischen Auseinandersetzungen eine spezielle Bewegungstechnik, die Gun-Kata. Mit deren Hilfe können die Grammaton-Kleriker sogar gegnerischen Geschossen ausweichen, was sie zu fast unaufhaltsamen Kampfmaschinen macht. Preston ist einer der ranghöchsten Grammaton-Kleriker Librias. Zu Anfang kennt er keinerlei Zweifel am System. Gemeinsam mit seinem Partner Errol Partridge und paramilitärischen Polizeieinheiten stürmt er das Versteck einiger Sinnestäter, wo sie alle Anwesenden mechanisch töten und mehrere Gemälde verbrennen, u. a. die Mona Lisa. Partridge nimmt einen kleinen Gedichtband an sich, um ihn persönlich in der Asservatenstelle abzugeben, da, wie er sagt, die dafür zuständigen Beamten oft unzuverlässig seien. Preston schöpft daraufhin Verdacht, und als er in der Behörde nachfragt, wird ihm bestätigt, dass sein Partner den Gedichtband nicht wie angeordnet dort abgegeben hat. Preston fährt in die Rebellenzone, und als er Partridge dort findet, macht er ihm klar, dass er ihn melden muss. Partridge, der genau weiß, dass ihn in diesem Falle die Kremation erwartet, begeht daraufhin Suizid, indem er kaum verdeckt und gut hörbar den Hahn seiner Pistole spannt und sich von Preston erschießen lässt. Preston wird daraufhin Brandt, ein neuer und äußerst ambitionierter Kleriker, zur Seite gestellt, der keinen Hehl daraus macht, Karriere machen zu wollen, und der von Anfang an misstrauisch gegenüber Preston eingestellt ist. Durch eine Ungeschicklichkeit im Bad fällt Preston die morgendliche Ampulle mit Prozium II herunter, worauf diese zerbricht und er sie nicht injizieren kann. Dabei wird er von seinem Sohn ertappt, der ihn kühl auffordert, umgehend ins Equilibrium zu fahren und sich Ersatz zu besorgen. Auf dem Weg dorthin macht sich jedoch schon bald das Fehlen der gewohnten Dosis bemerkbar, außerdem ist das Equilibrium an diesem Tag wegen einer Bombendrohung geschlossen. Nun ist Preston gezwungen, sich mit den in ihm aufkeimenden Gefühlen auseinanderzusetzen. Verschiedene emotionale Erfahrungen veranlassen ihn, weiterhin auf das Prozium II zu verzichten. Die nicht injizierten Ampullen versteckt er hinter dem Badezimmerspiegel. Damit beginnt sein Abfall vom System, denn bei den folgenden Einsätzen wird er mit der Brutalität und Menschenverachtung des Systems konfrontiert, was ihn zutiefst verstört. Er entwickelt Empathie für seine Mitgeschöpfe und versucht im Verhör einer Sinnestäterin mehr darüber zu erfahren, was es bedeutet, ein fühlendes Wesen zu sein. Gleichzeitig versucht er, die Rolle des Klerikers mit seinem neuen Innenleben in Einklang zu bringen, um nicht aufzufallen. Unter eigener Lebensgefahr rettet er einen jungen Welpen, ehe dieser von der Polizei erschossen werden kann. Bei den Verhören der Sinnestäterin, die in Kontakt mit seinem ehemaligen Partner gestanden hat, werden Gefühle für sie in ihm wach. Da sie jedoch nicht kooperiert, wird sie zum Tode verurteilt. Als schließlich aufgrund seines merkwürdigen Verhaltens seine Zuverlässigkeit infrage gestellt wird, rücken Einheiten an, um seine Wohnung zu durchsuchen. Preston will ihnen zuvorkommen und das angesammelte Prozium II verschwinden lassen, stellt jedoch überrascht fest, dass sich keine einzige Ampulle mehr im Versteck befindet. Als er sich umdreht, steht sein Sohn hinter ihm, der seinem verblüfften Vater erklärt, dass er sich besser ein anderes Versteck dafür suchen solle. Preston erkennt, dass sein Sohn das Mittel offenbar auch längst abgesetzt hat, nachdem er seine eigene Mutter als Sinnestäterin gemeldet hatte. Von nun an versucht Preston, Kontakt mit dem Widerstand aufzunehmen, um zusammen mit den Rebellen ein Komplott gegen den Machthaber des Staates auszuarbeiten. Als die Sinnestäterin, in die er sich verliebt hat, exekutiert werden soll, versucht Preston, dies zu verhindern, scheitert aber. Daraufhin bricht er nach ihrem Tod vor aller Augen weinend zusammen und wird von seinem Partner verhaftet und angeklagt, ein Sinnestäter zu sein. Jedoch kann er seine Vorgesetzten überzeugen, er verfolge einen Plan, den Widerstand auszuschalten, indem er ihn unterwandere. In Wahrheit sollen sich die Anführer des Widerstands von Preston verhaften lassen, um ihm als Belohnung für seinen Erfolg eine Audienz bei Vater, dem Führer des totalitären Regimes Librias, zu verschaffen. Bei dieser Audienz soll Preston den Vater töten. Mit dessen Tod, so erhoffen sich die Rebellen, fiele auch das System, und Gefühle hielten wieder Einzug in die Gesellschaft. Doch der Plan schlägt fehl. Preston hat es doch nicht geschafft, seine Vorgesetzten von seiner Loyalität zu überzeugen, und diese haben ihn benutzt. Dennoch kann sich der Ex-Kleriker mit Hilfe der bei seiner Ausbildung erworbenen Fähigkeiten gewaltsam einen blutigen Weg zum Vater bahnen. Dieser ist jedoch, wie Preston feststellen muss, schon lange tot und dient nur noch als imaginäre Leitfigur, um das Staatswesen zusammenzuhalten. Sein Nachfolger, der jetzige Machthaber, ist selbst ein Sinnestäter und lebt heimlich seine Gefühle aus. Doch bevor Preston ihn ausschalten kann, muss er es zuerst mit seinem neuen Partner aufnehmen, der ohnehin nach seiner Position giert, jedoch nach einem kurzen Zweikampf von Preston mit einem Katana getötet wird. Nun steht nur noch der eigentliche Machthaber Librias der Freiheit im Wege, der in einem spektakulären Kampf dem Kleriker Preston unterliegt. Daraufhin zerstört Preston die Kommunikationssysteme Librias, woraufhin der Widerstand zum entscheidenden Schlag ausholt und die Produktionsstätten des Prozium II zerstört. Ohne das Prozium II kommt es unmittelbar darauf zum Aufstand gegen das Regime.

    Der Regisseur Kurt Wimmer erklärte in seinem DVD-Kommentar von Equilibrium, dass die Figur des Vaters (Führers), welchem das Volk gehorsam folgt, religiös motiviert zu verstehen sei, wie auch der gesamte Film von religiösen Symbolen durchzogen ist.[6]

    Die Filmmusik wurde von Klaus Badelt geschrieben. Wimmers Idee, ausschließlich klassische Musik zu verwenden, erwies sich, wie er in einem Interview mitteilte, als nicht sinnvoll. Im Laufe der Produktion entschied man sich für eine Musik der Genres Alternative Rock und Techno bzw. Drum and Bass. Der Wendepunkt der Handlung wird mit der Einleitung des ersten Satzes von Beethovens 9. Sinfonie in Szene gesetzt. Der Einsatz dieser Musik erinnert an A Clockwork Orange; dessen Protagonist hört mit Vorliebe Beethoven.

    Die als Sinnestäterin entlarvte Frau antwortet auf die Frage nach ihrem Namen mit OBrien; ein Protagonist aus George Orwells 1984, der Gedankenverbrechen für das Ministerium für Liebe aufdeckt, heißt ebenso.

    In dem 2006 erschienenen Film Ultraviolet verwendet die Hauptfigur ebenfalls Gun-Kata in einigen Action-Szenen.

    Der Kleriker Errol Partridge nimmt nach einem Einsatz im Nether irgend so ein Büchlein (so Preston später) mit, ohne es als Beweismittel abzuliefern, und liest es heimlich. Dabei wird er von Preston überrascht und getötet. Dieses Büchlein The Poetry of William Butler Yeats existiert wirklich. Es handelt sich um eine literaturtheoretische Schrift von Sandra Gilbert, erschienen 1965 bei New York Monarch Press Inc. Darin sind einige Gedichte von William Butler Yeats (18651939, Literaturnobelpreis 1923) wiedergegeben; Errol Partridge liest Preston eines vor. Eine Neuübersetzung aller Gedichte Yeats ins Deutsche ist 2005 erschienen.

    Dieses eine Gedicht heißt (in der Neuübersetzung von 2005) Er wünscht sich die Kleider des Himmels und lautet:

    Eine Abwandlung des letzten Satzes findet auch als Einleitung des finalen Kampfes zwischen Preston und Dupont Verwendung. Dupont warnt Preston mit dem Satz

  8. 42 (Antwort) – Wikipedia

    de.wikipedia.org/wiki/42_(Antwort)
    • Zusammenfassung
    • Handlung
    • Wirkung
    • Anwendung
    • Ursprung

    Im Roman ist 42 die von einem Supercomputer nach einigen Millionen Jahren Rechenzeit gegebene Antwort auf die Frage nach dem Leben, dem Universum und dem ganzen Rest (englisch life, the universe and everything), mit der die Protagonisten letztlich nichts anfangen können, weil die Frage zu vage gestellt war.

    Im Roman wird ein Computer namens Deep Thought[1] von einer außerirdischen Kultur speziell dafür gebaut, die Antwort auf die Frage aller Fragen, nämlich die nach dem Leben, dem Universum und dem ganzen Rest zu errechnen. Er ist so leistungsfähig, dass er zum Zeitvertreib über die Vektoren sämtlicher Teilchen des Urknalls meditiert. Dennoch benötigt er 7,5 Millionen Jahre Rechenzeit, um diese Antwort zu ermitteln, und verkündet dann, sie laute Zweiundvierzig und sei mit absoluter Sicherheit korrekt. Dass sie dennoch unbefriedigend ist, erklärt er damit, dass die Frage zwar umschrieben, aber niemals als konkrete Frage formuliert wurde (I think the problem, to be quite honest with you, is that you've never actually known what the question is.). Da er auch sich selbst nicht in der Lage dazu sieht, die Frage zu ermitteln, schlägt er vor, selbst einen noch größeren Computer zu konstruieren, so komplex, dass das organische Leben einen Teil seiner Arbeitsmatrix bildet. Dieser Computer ist der Planet Erde, der die ihm gestellte Aufgabe jedoch nicht abschließen kann, weil sich herausstellt, dass er einer geplanten Hyperraum-Umgehungsstraße im Weg ist und deshalb fünf Minuten vor Ablauf des Programms von einer kosmischen Bauflotte gesprengt wird.

    Das vermeintliche Geheimnis um die Zahl zieht sich wie ein roter Faden auch durch die nachfolgenden Bände der Romanreihe und gab Anlass zu vielfältigen Spekulationen um ihre Herkunft. Insbesondere in der Usenet- und Internetkultur wurde 42 schnell zum geflügelten Wort und die Verwendung sehr populär. Ebenso wie im Buch wurden auch hier der Zahl immer wieder neue Bedeutungen und Mythen zugeschrieben, da im Buch keine endgültige Auflösung geboten wird.

    So entstanden in Usenet-Diskussionen u. a. mathematische Spekulationen wie: Die Formel neun multipliziert mit sechs würde in einem 13er-Stellenwertsystem 42 ergeben (Zahlen ohne Index sind im Dezimalsystem notiert): 9 6 = 54 = 52 + 2 = 4 13 1 + 2 13 0 = 42 13 .

    Die Entstehung der Zahl klärte der Autor Douglas Adams in einem Usenet-Beitrag 1993 auf. Auf die Frage, warum die Antwort 42 sei, schrieb er: Die Zahl 42 hatte schon für Lewis Carroll, einen der populärsten Schriftsteller der englischen Literatur, irgendeine Art von spezieller Bedeutung, meint Martin Gardner, der Autor der sehr ausführlich kommentierten Ausgaben von Alice in Wonderland (1865) und The Hunting of the Snark (1876): Carroll verwendete die Zahl 42 als scheinbar zufällig ausgesucht in Alice, in Phantasmagoria und im Snark, dort gleich in zwei verschiedenen Kontexten.[7] Wie Carroll im Snark, so unterteilte auch Douglas Adams die Rundfunk-Version seines Per Anhalter durch die Galaxis in Fits (wörtlich Abschnitte).[8][9] Da der 11. Februar der 42. Tag des Jahres ist, wurde er als möglicher Gedenktag für Douglas Adams gehandelt. Letztendlich wurde der Towel Day aber auf den 25. Mai gelegt.

  9. Sigourney Weaver — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Sigourney_Weaver
    • Naissances
    • Carrière
    • Commentaire
    • Formation
    • Carrière professionnelle
    • Culture populaire
    • Développement
    • Vie personnelle
    • Politique
    • Récompenses
    • Honneurs

    Sigourney Weaver [sɪˈɡɔːrni ˈwivɚ]1, née Susan Alexandra Weaver le 8 octobre 1949, à New York, est une actrice américaine.

    Elle est surtout connue pour son rôle d'Ellen Ripley dans la saga Alien, initiée en 1979 par le long-métrage Alien, le 8ème Passager, de Ridley Scott. En 1986, la suite Aliens, le retour, réalisée par James Cameron, connait un succès commercial supérieur et lui vaut une nomination à l'Oscar de la meilleure actrice. Elle doit ses deux autres nominations à la comédie Working Girl (1988), de Mike Nichols et au biopic Gorilles dans la brume (1989), de Michael Apted, où elle incarne la zoologiste Dian Fossey. Elle commence sa carrière artistique au théâtre puis à la télévision, avant d'effectuer ses premiers pas au cinéma sous la direction de Woody Allen, dans la comédie dramatique Annie Hall (1977). En 1979, Sigourney Weaver accède à la notoriété internationale grâce à sa tête d'affiche du film de science-fiction Alien - Le huitième passager, second long-métrage de Ridley Scott. Le réalisateur est immédiatement séduit par sa grande taille et son caractère. Elle y interprète une jeune femme du nom de Ellen Ripley qui affronte un redoutable Alien dans les couloirs du vaisseau de commerce Nostromo. Ce succès, dès son premier rôle important, lui permet d'enchaîner les projets et de se diversifier. En 1981, elle partage l'affiche du thriller L'Œil du témoin avec William Hurt. L'année suivante, c'est aux côtés de Mel Gibson qu'elle évolue dans le film de guerre L'Année de tous les dangers sous la direction de Peter Weir ; en 1983, elle s'essaie à l'humour pour la comédie Le Coup du siècle, de William Friedkin, cette fois avec Chevy Chase. En 1984, elle revient à un univers de genre avec la comédie fantastique SOS Fantômes d'Ivan Reitman. Aux côtés de deux autres valeurs comiques de l'époque, Bill Murray et Dan Aykroyd, elle s'offre un deuxième succès populaire à travers le monde. En 1985, elle tient le premier rôle féminin de la comédie française Une femme ou deux aux côtés de Gérard Depardieu. En 1986, elle reprend le rôle de Ripley pour la suite Aliens, le retour, cette fois réalisée par James Cameron. La même année, elle est la tête d'affiche du thriller Escort Girl, co-écrite et réalisée par Bob Swaim. En 1988, elle joue dans la comédie Working Girl, de Mike Nichols, où elle incarne une business-woman arriviste et impitoyable face à Harrison Ford ; puis dans le biopic Gorilles dans la brume, de Michael Apted, où elle prête ses traits à la zoologiste américain Dian Fossey, assassinée au Rwanda trois ans plus tôt. Le long-métrage reçoit plusieurs nominations et récompenses. Elle conclut la décennie en 1989 avec une suite, SOS Fantômes 2 d'Ivan Reitman, qui déçoit la critique mais s'impose comme un succès commercial. Les années 1990 débutent avec des grosses productions : elle tourne dans Alien 3 dont la réalisation a été confiée au jeune David Fincher. L'actrice se rase la tête pour redevenir Ripley pour un long-métrage qu'elle envisage comme le dernier chapitre d'une trilogie. En 1992, année de sortie du film, elle retrouve Ridley Scott dans la co-production internationale 1492 : Christophe Colomb. Elle y joue la reine Isabelle Ière de Castille. En 1993, elle retrouve Ivan Reitman dans la romance politique Président d'un jour. Elle partage l'affiche du film avec Kevin Kline. En 1994, elle partage l'affiche du thriller La Jeune Fille et la Mort de Roman Polanski, avec Ben Kingsley. Elle y interprète une femme torturée pendant une dictature. Par la suite, elle continue à jouer des femmes réclamant vengeance. En 1995, elle est secondée par Holly Hunter pour porter le thriller Copycat de Jon Amiel, où elle joue une psychiatre traquée paranoïaque. En 1997, elle est la tête d'affiche de la relecture horrifique italienne Blanche-Neige : Le plus horrible des contes ; ensuite, elle donne la réplique à Kevin Kline et Joan Allen pour le drame Ice Storm, long-métrage américain du cinéaste taïwanais Ang Lee. Enfin, elle redevient le Lieutenant Ellen L. Ripley une ultime fois pour la suite Alien, la résurrection, dont la mise en scène a été confiée à Jean-Pierre Jeunet. Elle conclut cette décennie en jouant aux côtés de Julianne Moore dans le mélodrame Une carte du monde ; puis en cassant son image en jouant une actrice cruche et blonde dans la comédie de science-fiction Galaxy Quest. Elle y donne la réplique à Tim Allen et Alan Rickman. Elle revient ponctuellement vers le fantastique en 2004 en étant au casting du long-métrage de M. Night Shyamalan, Le Village. L'année suivante, elle est la vedette de la comédie indépendante Imaginary Heroes, écrite et réalisée par Dan Harris. En 2006, elle tourne dans quatre films très différents : elle porte d'abord le drame indépendant Snow Cake, dans lequel elle incarne une femme autiste face à celui, interprété par Alan Rickman, qui fut le témoin des derniers instants de sa fille unique morte dans un accident de la circulation. Puis elle prête sa voix à l'affreuse belle-mère du film d'animation Cendrillon et le Prince (pas trop) charmant. Ensuite, elle incarne une directrice de chaîne puissante mais lâche, pour la satire indépendante The TV Set, de Jake Kasdan. Enfin, elle est au casting du biopic consacré à Truman Capote, Scandaleusement célèbre. L'année suivante, elle joue dans le mélodrame indépendant The Girl in the Park, de David Auburn, avec Kate Bosworth. En 2008, elle joue dans Angles d'attaque, de Pete Travis, avec l'acteur de télévision Matthew Fox dans le rôle du héros ; puis la comédie Soyez sympas, rembobinez, de Michel Gondry, avec Jack Black et Mos Def dans les rôles principaux ; elle évolue aussi aux côtés de deux révélations comiques de la télévision américaine, Tina Fey et Amy Poehler, héroïnes de la comédie Baby Mama. En 2009, elle joue dans deux longs-métrages très différents : elle retrouve d'abord James Cameron pour le blockbuster de science-fiction Avatar. Elle y, tient le rôle secondaire de Grace Augustine, scientifique et chef du projet Avatar. Par ailleurs, elle tient le premier rôle féminin du téléfilm dramatique acquis à la cause homosexuelle, Bobby, seul contre tous, de Russell Mulcahy, basé sur une histoire vraie. Elle y prête ses traits à Mary Griffith. En 2010, elle est au casting des comédies chorales Encore toi !, d'Andy Fickman, et Crazy On The Outside, de Tim Allen. Deux flops critiques et commerciaux. En 2011, elle est cependant dans la remarquée comédie indépendante Bienvenue à Cedar Rapids, de Miguel Arteta. Entre 2011 et 2012, elle joue dans la comédie fantastique Paul, de Greg Mottola, puis le film d'horreur La Cabane dans les bois, première réalisation de Drew Goddard. Parallèlement, elle donne la réplique à Woody Harrelson pour le polar indépendant Rampart, co-écrit et réalisé par Oren Moverman ; puis elle tient un second rôle dans le thriller d'action pour adolescents Identité secrète, de John Singleton. En 2011, elle tourne un pilote de série télévisée, Spring/Fall, qui n'aboutit pas. En 2012, elle joue dans le film d'horreur indépendant Red Lights, écrit et réalisé par Rodrigo Cortés, aux côtés de Robert De Niro ; puis tient un second rôle dans le film d'action Sans issue, porté par Henry Cavill. Elle tient un autre second rôle dans la comédie romantique Vamps de Amy Heckerling. Enfin, elle s'essaie à la télévision en portant la série télévisée Political Animals. Elle y joue une secrétaire d'état américaine durant six épisodes diffusés par USA Network. L'année suivante, elle joue de nouveau l'antagoniste dans la série-évènement The Defenders. Elle y joue Alexandra, la chef de l'organisation criminelle la Main, durant les huit épisodes diffusés exclusivement par la plateforme de vidéo à la demande Netflix. La fiction est co-écrite par Drew Goddard, le scénariste/réalisateur de La Cabane dans les bois.

    Durant les années 1980, elle joue aussi dans L'Œil du témoin (1981), de Peter Yates, L'Année de tous les dangers (1982), de Peter Weir, et SOS Fantômes (1984), d'Ivan Reitman. Première parenthèse dramatique en 2002, pour The Guys, qui rend hommage aux pompiers disparus lors des attentats du 11 septembre 2001. En France, Sigourney Weaver est doublée régulièrement par Tania Torrens7,n 1 depuis 1986 (après l'avoir cependant doublé une première fois en 1979). Il y a aussi eu occasionnellement Frédérique Tirmont8,7,n 1 durant cette même période. Depuis 2012, Sylvie Genty double également l'actrice de manière récurrente9,7.

    Elle suit dabord des cours d'art dramatique, et décroche son diplôme d'anglais à Stanford et s'inscrit à la Yale School of Drama (en). Elle choisit le prénom Sigourney en 1963 d'après un personnage mineur du roman Gatsby le Magnifique de F. Scott Fitzgerald, Sigourney Howard.

    Les années 2000 poursuivent sur le terrain de la comédie, mais sans succès : en 2000, elle évolue dans la parodie Company Man ainsi que dans la comédie Séduction en mode mineur, où elle s'attire les faveurs d'un adolescent ; en 2001, elle joue les arnaqueuses dans un film plus commercial, la satire Beautés empoisonnées, avec Jennifer Love Hewitt dans le rôle de sa fille et partenaire.

    En 2014, Ridley Scott la dirige une troisième fois pour le blockbuster historique Exodus: Gods and Kings. Elle y tient le rôle secondaire de Touya. Puis elle retrouve Ellen Ripley pour le doublage du jeu vidéo Alien : Isolation. Enfin, elle tient un second rôle dans le film de science-fiction Chappie, réalisé par la valeur montante du genre, Neill Blomkamp.

    Elle est prévue à l'affiche dAvatar 2 en 2020, qui constituera sa troisième collaboration avec le cinéaste James Cameron.

    En 1985, Sigourney Weaver épouse le metteur en scène de théâtre Jim Simpson, qui lui offrira un rôle en 1986 dans Le Marchand de Venise. Le couple a une fille, Charlotte, née le 13 avril 1990.[réf. nécessaire]

    En juillet 2016, elle soutient la candidate démocrate Hillary Clinton à la présidentielle américaine.

    Sigourney Weaver a été nommée pour trois Oscars, trois BAFTA Awards. Elle a également été nommée pour six Saturn Awards, et en a remporté deux pour Aliens le retour et Avatar, et pour six Golden Globes dont deux remportés pour Gorilles dans la brume et Working Girl qui firent d'elle en 1988 la première personne de l'histoire à remporter deux Golden Globes d'interprétation la même année2.

    Le 16 décembre 1999, elle se voit attribuer une étoile sur le Walk of Fame d'Hollywood, sur le trottoir devant le 7021 Hollywood Boulevard, à Los Angeles, dans la catégorie « Motion pictures » (Industrie cinématographique).

  10. Keanu Reeves — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Keanu_Reeves
    • Carrière
    • Carrière professionnelle
    • Honneurs
    • Enfance
    • Vie personnelle
    • Historique
    • Synopsis
    • Commentaire
    • Philosophie
    • Sortie
    • Critiques
    • Adaptation
    • Médias
    • Développement
    • Production

    Après avoir été révélé à la fin des années 1980 dans deux films buddy movie : L'Excellente Aventure de Bill et Ted (1989) et Point Break (1991), il fait une prestation remarquée dans Dracula (1992). Il s'impose ensuite comme un acteur incontournable du cinéma d'action avec les rôles de Jack Traven dans Speed (1994) et de Neo dans la trilogie Matrix (1999-2003). En 2014, il fait un retour remarqué en imposant un nouveau héros du cinéma d'action avec le film John Wick. Keanu commence sa carrière d'acteur à l'âge de neuf ans. Il apparaît dans la production Damn Yankees. À quinze ans, il joue Mercutio dans Roméo et Juliette, tragédie romantique au théâtre de Leah Posluns. Keanu fait ses débuts à l'écran dans une série comique sur la CBC, Hangin'in. Au début des années 1980, il apparaît dans des publicités (dont une pour Coca-Cola), des courts-métrages comprenant un drame sur NFB One Step Away, et enfin, le succès culte de Brad Fraser Wolf Boy. En 1984, il joue dans la série Going Great. Le premier film notable de Keanu était Youngblood, un film sur le hockey sur glace de Peter Markle, aux côtés de Patrick Swayze et de Rob Lowe, qui a été tourné au Canada. Il jouait un gardien de but québécois. Peu de temps après la sortie du film, il part à Los Angeles dans sa Volvo 1969. Après quelques rôles mineurs, un rôle plus important se présente en 1986 dans Le Fleuve de la mort. Après le succès du film, Keanu passe la fin des années 1980 en apparaissant dans un certain nombre de films pour adolescents, incluant Permanent Record et la comédie à succès de 1989, L'Excellente Aventure de Bill et Ted, avec sa suite en 1991, Les Folles Aventures de Bill et Ted. Ce rôle a beaucoup marqué Keanu. Il a indiqué : « j'avais l'habitude d'avoir des cauchemars dans lesquels on mettait Ted [il a joué Ted] sur ma pierre tombale ». Il joue un rôle secondaire dans la même période dans une adaptation des Liaisons dangereuses de Stephen Frears. Il privilégie des projets plus modestes, qui sortent durant l'année 2016 : le plus médiatisé est un thriller fantastique, réalisé par Nicolas Winding Refn, The Neon Demon, avec Elle Fanning dans le rôle principal. Reeves donne la réplique à la jeune actrice, tout comme Christina Hendricks, Abbey Lee, Jena Malone, Bella Heathcote et Jamie Clayton. L'acteur tient le premier rôle masculin du drame judiciaire The Whole Truth, remplaçant au débotté Daniel Craig. C'est une autre actrice passée au second plan, Renée Zellweger, qui lui donne la réplique. Pour finir, il retrouve Ana de Armas pour le polar Suspicions, écrit et réalisé par Declan Dale. La même année, il donne la réplique à la jeune Lily Collins, tete d'affiche du drame indépendant To the Bone, premier film de la scénariste de télévision Marti Noxon. L'accueil critique est très positif30. Toujours en cette même année, il fait une brève apparition dans la comédie romantique à succès SPF-18, aux côtés dautres acteurs comme Pamela Anderson, Goldie Hawn ou encore Rosanna Arquette, qui est disponible uniquement sur iTunes et Netflix31. L'année suivante, il est à l'affiche de trois films : tout d'abord, il partage l'affiche de la comédie romantique Destination Wedding avec une autre actrice en plein comeback, Winona Ryder32,33. 2019 le voit défendre trois projets : il continue d'abord la trilogie qui l'a remis sur le devant de la scène médiatique en portant John Wick Parabellum, de Chad Stahelski. Ensuite, il joue dans la comédie de netflix Always Be My Maybe, avec Daniel Dae Kim et Ali Wong, qui reçoit des critiques largement positives37. Pour finir, il double l'un des nouveaux personnages du blockbuster d'animation Toy Story 4, de Josh Cooley. Parallèlement, il s'apprête à boucler la trilogie de comédies fantastiques qui l'a révélé dans les années 1980 avec un long-métrage intitulé Bill & Ted Face the Music38.

    Parallèlement à sa carrière d'acteur, il est bassiste dans le groupe grunge Dogstar, de 1991 à 2002, et plus récemment dans le groupe Becky.

    Dans l'émission Entertainment Tonight en 2006, Keanu Reeves a été inclus dans le « Top 10 des stars préférées des Américains ». Le 31 janvier 2005, il a reçu une étoile sur le Walk of Fame à Hollywood.

    Keanu Reeves est né à Beyrouth, au Liban, le 2 septembre 1964, de Patricia Taylor et de Samuel Nowlin Reeves, Jr., géologue4. La mère de Keanu est britannique, et son père est américain d'origine hawaïenne, avec des racines chinoises, anglaises et portugaises5,6,7,8,9. Sa mère travaillait à Beyrouth quand elle rencontra son père10. Son père travaille comme ouvrier non qualifié et passe son diplôme lorsqu'il est incarcéré à Hawaï à l'aéroport international d'Hilo pour trafic d'héroïne10. Il abandonne son épouse et sa famille lorsque Keanu a trois ans, et celui-ci n'a actuellement aucun contact avec lui. Keanu a aussi le nom de son oncle, Henry Keanu Reeves. Lui et son père se voient pour la dernière fois lorsque Keanu n'a que 13 ans11. Reeves connaît une enfance instable, déménage fréquemment, et vit aux côtés de beaux-pères successifs. À la suite du divorce de ses parents en 1966, sa mère devient designer et sa famille emménage à Sydney, en Australie12 puis à New York, aux États-Unis. Là-bas, elle fait la rencontre de Paul Aaron, un réalisateur hollywoodien. Le couple emménage à Toronto, au Canada ; ils divorcent en 1971. La mère de Reeves épouse ensuite Robert Miller, un promoteur, en 1976 ; le couple divorce en 1980. Elle se stabilise finalement avec son quatrième mari, Jack Bond, un visagiste ; le mariage prend fin en 1994. Ses grands-parents et plusieurs nourrices prennent en charge Reeves et ses sœurs, puis Reeves passe la majeure partie de son enfance à Toronto. En cinq ans, il étudie dans quatre lycées, dont l'école d'arts d'Etobicoke ; il en sera renvoyé13.

    Reeves brille plus dans le hockey sur glace que dans les études, car il était dyslexique14. Il se forge une réputation de gardien de but au De La Salle College (en) de Toronto, et gagne le surnom de « The Wall » (« le Mur »). Reeves rêvait de représenter le Canada au hockey professionnel, mais une blessure met fin à son rêve. Après son départ du De La Salle College, il étudie à l'Avondale Secondary Alternative School (en), qui lui permettra par la suite d'accéder à sa carrière d'acteur. Il abandonne par la suite, et ne parvient pas à obtenir son diplôme15. Keanu Reeves a une sœur biologique appelée Kim (née en 1966 en Australie) atteinte de leucémie au début des années 1990. Du côté de sa mère, il a aussi une demi-sœur appelée Karina Miller (née en 1976 à Toronto), et du côté de son père une autre demi-sœur appelée Emma Rose Reeves (née en 1980 à Hawaï). Né au Liban, Keanu Reeves est citoyen canadien. Pendant presque une décennie, il a vécu dans des maisons louées et des hôtels, et il résida un temps au château Marmont. Il a acheté sa première maison dans les collines d'Hollywood de Los Angeles en 2003, et possède également un appartement près de Central Park West à New York41. Keanu Reeves n'a jamais été marié. En décembre 1999, sa compagne Jennifer Syme, âgée de 27 ans, donne naissance à une fille mort-née appelée Ava Archer Syme-Reeves. Le couple se sépare quelques semaines plus tard. En avril 2001, Jennifer Syme meurt dans un accident de voiture, alors qu'elle conduisait possiblement sous l'influence de médicaments et d'alcool44,45. Elle est enterrée à côté de sa fille dans le Westwood Village Memorial Park Cemetery à Los Angeles, en Californie.

    Au début des années 1990, Reeves commence à sortir de sa période de films pour adolescents. Le film d'action Point Break où il retrouve Patrick Swayze, malgré son succès commercial, sonne comme un adieu à la jeunesse et à l'insouciance. Le long-métrage deviendra culte.

    Devenu une valeur sûre d'Hollywood, l'acteur tente d'échapper à l'image de jeune premier, sex-symbol, qui lui colle à la peau, et d'acquérir la reconnaissance de ses pairs en tournant sous la direction de réalisateurs renommés. Ayant déclaré dans la presse vouloir jouer avec des réalisateurs indépendants, il est contacté par Gus Van Sant pour interpréter un prostitué dans My Own Private Idaho et accepte rapidement le rôle16.

    En 1994, il retrouve l'action pour le thriller à suspense Speed avec une jeune inconnue, Sandra Bullock. Le blockbuster est un carton critique et commercial, et apporte à ses jeunes stars une reconnaissance internationale. Le comédien (comme sa partenaire) enchaîne pourtant avec une poignée d'échecs commerciaux : la romance Les Vendanges de feu, ou encore, le thriller d'action Poursuite d'Andrew Davis. Malgré tout, Reeves refuse dix millions de dollars pour jouer dans Speed 2 : Cap sur le danger car il déteste le scénario17 et préfère être le partenaire d'Al Pacino dans L'Associé du diable, un thriller de Taylor Hackford qui revisite la légende de Faust. Choix plus discutable, il refuse le rôle principal du thriller urbain Heat, de Michael Mann, pour jouer Hamlet dans une petite production au Canada. En 1999, le révolutionnaire Matrix des Wachowski donne un nouveau souffle à sa carrière. Ce chef-d'œuvre d'effets spéciaux restera un des plus gros succès de l'histoire du cinéma de science-fiction. En 2003, il peut compter sur Matrix Reloaded et Matrix Revolutions pour se maintenir dans les sommets du box-office. Il se confirme dans un cinéma influencé par la culture asiatique avec le blockbuster 47 Rōnin, mais c'est cette fois-ci un échec critique20 et commercial21. Mais l'année précédente, l'acteur fait un retour remarqué en portant le film d'action John Wick, de Chad Stahelski, coordinateur des cascades sur la trilogie Matrix, et David Leitch. L'acteur y renoue avec le genre qui l'a rendu célèbre, mais dans le rôle d'un bad guy : en effet, il incarne un ancien tueur à gages en quête de vengeance après le vol de sa voiture et le meurtre de son chien, dernier cadeau de sa femme décédée. Mais il essuie aussi deux flops dont il est la tête d'affiche : le thriller indépendant Siberia, écrit et réalisé par Matthew Ross. Les critiques sont catastrophiques34. Le film obtient des critiques mitigées35, mais récolte 1,51 millions de dollars de recettes juste aux Etats-Unis36. Puis le thriller de science-fiction Replicas, réalisé par Jeffrey Nachmanoff. L'acteur y a pour partenaire la britannique Alice Eve. À partir de 2000, Keanu Reeves décide de jouer les mauvais garçons en interprétant un tueur en série dans The Watcher de Joe Charbanic, ainsi qu'un mari violent dans Intuitions de Sam Raimi. Il incarne ensuite en 2001 l'entraîneur d'une jeune équipe de baseball dans Hardball. Avec Constantine, l'acteur joue cette fois un exorciste fumeur et dépressif. En France, Jean-Pierre Michaël est la voix française régulière de Keanu Reeves49. Thierry Ragueneau a également été la première voix française dans les débuts de l'acteur49.

    En 2008, il défend deux projets : d'abord le polar Au bout de la nuit puis un blockbuster de science-fiction, Le Jour où la Terre s'arrêta. Deux flops critiques et commerciaux.

    Le film, sorti en salle le 24 octobre 2014 aux États-Unis et 29 octobre 2014 en France, rencontre un bon accueil critique23 et obtient un certain succès commercial avec 86 millions de dollars de recettes mondiales pour un budget de 20 millions24. Le film John Wick 2 sort en Europe et aux États-Unis début 2017.

    Cependant, les deux premiers projets reçoivent des critiques très mitigées26,27, voire catastrophiques pour le dernier28.

    Début 2017, il peut compter sur la très attendue suite John Wick 2, réalisée uniquement par Chad Stahelski (David Leitch ayant décidé de réaliser plutôt la suite de Deadpool). Alors que le film reçoit de très bonnes critiques, l'acteur fait part de son souhait de boucler une trilogie29.

    La même année, il apparaît dans une douzaine d'épisodes de la série comique Swedish Dicks, portée par Peter Stormare et Johan Glans.

    En juin 2019, lors de la conférence Xbox à l'E3, est annoncé le jeu \\"Cyberpunk 2077\\" dans lequel, il est présent en tant que personnage dans le jeu, ce qui provoque un engouement important sur Internet39 où il jouit d'une grande popularité depuis les années 201040.

    Un quatrième film Matrix a été officialisé le 20 août 2019 par Warner Bros et comprendra Keanu Reeves et Carrie Anne-Moss qui reprendront leurs rôles de Neo et Trinity, avec Lana Wachowski à la réalisation. Le tournage est prévu en 2020.

  11. People also search for