Yahoo Web Search

  1. 西奥多·罗斯福 - 维基百科,自由的百科全书

    zh.wikipedia.org › wiki › 西奥多·罗斯福

    17 hours ago · William Dodd ( 英语 : William Dodd (ambassador) ) (1934) 米哈伊尔·罗斯托夫采夫 (1935) Charles Howard McIlwain ( 英语 : Charles Howard McIlwain ) (1936) Guy Stanton Ford ( 英语 : Guy Stanton Ford ) (1937) Laurence M. Larson ( 英语 : Laurence M. Larson ) (1938) William Scott Ferguson (1939) Max Farrand ...

  2. Cherokee Nation - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Cherokee_Nation

    1 day ago · Cherokee Nation Principal Chief Chuck Hoskin, Jr. said: “We have long held that Cherokee Nation has a reservation, rooted in our treaties, as the Supreme Court of the United States has now affirmed” and “This proposed legislation will cement our reservation boundaries and the broad tribal jurisdiction the Supreme Court recognized in the ...

    • 6,963 sq mi (18,030 km²)
    • 505,021
    • September 6, 1839; 181 years ago
    • Tribal Council
  3. Marysville Appeal-Democrat - 2021-04-17 - PressReader

    www.pressreader.com › usa › marysville-appeal

    1 day ago · Central Division WL Pct GB Cincinnati Milwaukee St. Louis Chicago Pittsburgh 75 75 66 57 58 .583 .583 .500 .417 .385 — — 1 2 2½ Friday’s Games West Division Calgary at Montreal, late N.Y. Islanders at Boston, late San Jose at Minnesota, late Los Angeles at Colorado, late Vegas at Anaheim, late Edmonton at Vancouver, ppd W L Pct GB Los ...

  4. Laurence Olivier - Wikipedia

    it.wikipedia.org › wiki › Laurence_Olivier

    17 hours ago · Laurence Kerr Olivier, Barone Olivier (Dorking, 22 maggio 1907 – Steyning, 11 luglio 1989), è stato un attore, regista e direttore artistico britannico.. Tra i maggiori attori del XX secolo, detiene, con Paul Newman, il singolare primato di aver ricevuto prima l'Oscar alla carriera e poi quello come miglior attore (per la sua interpretazione nell'Amleto, da lui stesso prodotto e diretto).

  5. Morgan Freeman — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Morgan_Freeman
    • Biographie
    • Carrière
    • Enfance
    • Utilisations
    • Médias
    • Vie personnelle
    • Santé
    • Commentaires

    Ayant commencé sa carrière théâtrale et cinématographique en 1964, il fut habitué essentiellement à des seconds rôles pendant plus de vingt ans.

    Après avoir été nommé aux Oscars pour La Rue en 1987, il acquiert une large reconnaissance internationale grâce au film Miss Daisy et son chauffeur en 1989, Les Évadés en 1994 et Invictus en 2009. Il fréquente à ses débuts de nombreuses troupes de théâtres et des festivals champêtres. Il obtient des petits rôles à la télévision dans des soap opera et se fait particulièrement remarquer dans le rôle d'un vampire végétarien. C'est à Broadway qu'il fait ses débuts d'acteur en 1967 dans la reprise de Hello Dolly ! avec Pearl Bailey. La même année, il se fait remarquer, toujours au théâtre, pour son interprétation dans The Nigger Lovers aux côtés de Stacy Keach et Viveca Lindfors. À la télévision, c'est en incarnant pendant six saisons (1971-1977) le personnage populaire et récurrent d'Easy Reader dans la série The Electric Company qu'il se fait connaître du public américain. Par ses choix d'acteur, il fait preuve d'un engagement politique certain. Prenant fait et cause pour la population noire américaine, il incarne Malcom X à la télévision dans Death of the Prophet (1981) et joue le rôle d'un abolitionniste dans Amistad (1997). Il dénonce les horreurs de l'apartheid dans Bopha ! (1993), son premier film en tant que réalisateur, et a rencontré à plusieurs reprises Nelson Mandela4, qu'il incarne dans Invictus (2009). Il diversifie parallèlement son jeu en apparaissant là où on ne l'attend pas : truand sauvage dans Nurse Betty (2000), il est un colonel aux ambitions troubles dans Dreamcatcher, l'attrape-rêves (2003), voire Dieu dans les comédies Bruce tout puissant (2003) et Evan tout-puissant (2007). À 68 ans, il obtient enfin la reconnaissance de la profession en remportant l'Oscar du meilleur second rôle masculin pour son interprétation d'un ancien boxeur borgne dans Million Dollar Baby (2005), réalisé par son fidèle ami Clint Eastwood. Il apparaît aussi dans le rôle de Lucius Fox dans la trilogie consacrée à Batman auprès de Christian Bale et Gary Oldman, Batman Begins (2005), The Dark Knight : Le Chevalier noir (2008) et The Dark Knight Rises (2012) réalisés par Christopher Nolan, puis dans le rôle d'un agent de la CIA dans le film Red (2010), aux côtés de Bruce Willis.

    Morgan Freeman est né dans une fratrie de quatre enfants à Memphis (Tennessee) de Mayme Edna Revere (1912-2000) et Morgan Porterfield Freeman (1915-1961), ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale2 mort en 1961 d'une cirrhose du foie3. Petit, il est confié par ses parents à sa grand-mère paternelle vivant à Charleston (Mississippi), où il passe sa jeunesse dans le quartier noir2. C'est à l'âge de 10 ans qu'il découvre le théâtre, dans le cadre d'une pièce montée par son école. À 18 ans, il sort diplômé du lycée de Greenwood (Mississippi). Il cherche alors un emploi stable et s'engage dans l'US Air Force comme mécanicien, puis secrétaire sténo assermenté. En 1964, après une révélation, il prend la décision de devenir acteur et se met en recherche de rôles. Une fois ses obligations militaires accomplies, il s'installe en Californie pour étudier la danse et l'art dramatique au Los Angeles City College.

    Il est, également, particulièrement connu et apprécié par le public anglophone pour sa voix distincte5,6,7. Elle lui a permis d'être choisi à de nombreuses reprises pour narrer divers films, documentaires, projets caritatifs, et autres. Il est aussi, pour cette raison, l'objet de divers mèmes internet8.

    Dans leurs versions originales il a, par exemple, assuré la narration des films La Guerre des mondes (2005), Love Gourou (2008), Conan (2011), ou des documentaires The Long Way Home (1998), et Born to Be Wild (2011). Tout comme il est la voix, depuis 2010, de l'émission de télévision Voyage dans lespace-temps, qu'il produit par ailleurs, diffusée par Discovery Science. Il a également prêté sa voix à la version anglophone de La Marche de l'empereur (2005). Entre autres, il a aussi participé à la nouvelle version 2009 de l'attraction Disney en Floride Hall of Presidents, qui raconte l'histoire des États-Unis et de ses présidents. Il fut encore, à partir du 4 janvier 2010, la voix d'introduction du journal télévisé CBS Evening News en remplacement de l'emblématique Walter Cronkite, décédé quelques mois plus tôt.

    Marié une première fois en 1967 à Jeanette Adair Bradshaw et père de deux fils, il épouse en secondes noces en 1984 Myrna Colley, avec qui il a deux autres enfants. Le couple divorce en 2010. En août 2015, sa petite-fille E'Dena est assassinée par son petit ami11.

    En 2012, il révèle être atteint de fibromyalgie, une maladie neuro-musculaire non mortelle mais très handicapante, survenue à la suite d'un accident de voiture, quatre ans auparavant9,10.

    Pour les versions françaises, Benoît Allemane13,14 est la voix régulière de Morgan Freeman depuis 1992. Il double l'acteur notamment pour le second doublage en 2003 de Robin des Bois, prince des voleurs, les films Les Évadés et Deep Impact, et la trilogie Batman de Christopher Nolan14. Med Hondo l'a également doublé à de nombreuses reprises, notamment dans La Rue, Seven et Million Dollar Baby14. Mostefa Stiti était la première voix de Morgan Freeman dans Robin des Bois, prince des voleurs en 199114. Dans Invictus, il s'agit de Daniel Kamwa14. Au Québec, Guy Nadon est la voix française régulière de l'acteur, qu'il double notamment dans À l'Ombre de Shawshank et Assaut sur la Maison-Blanche. Aubert Pallascio l'a aussi doublé à plusieurs reprises, notamment pour La Fille à un million de dollars et la saga Batman15. Victor Désy est sa voix dans Seven15, et Ronald France dans Robin des Bois, prince des voleurs15.

    • Greenwood Public School District (en)
    • Américaine
  6. Anthony Hopkins — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Anthony_Hopkins
    • Carrière
    • Enfance
    • Débuts
    • Reconnaissance
    • Représentations
    • Honneurs
    • Vie personnelle
    • Activités
    • Style
    • Style de jeu
    • Sources
    • Récompenses et nominations
    • Commentaires

    Figure majeure du cinéma britannique et américain, il est surtout connu pour son interprétation du psychopathe cannibale, le Dr Hannibal Lecter, dans le film Le Silence des agneaux (1991), récompensée par le BAFTA Award et l'Oscar du meilleur acteur. Il reprend le rôle dans la suite Hannibal (2001) et le prélude Dragon Rouge (2002). Acteur prolifique, il est connu pour être un caméléon, capable de se fondre dans n'importe quel personnage ; il est réputé pour ses interprétations de nombreux personnages historiques et littéraires controversés, ainsi que pour ses rôles de méchant au cinéma ou à la télévision. Hopkins fait ses premiers pas sur scène au Palace Theatre de Swansea en 1960 pour la production interne Have a Cigarette. En 1965, après cinq années de répertoire, il est repéré par Laurence Olivier qui l'invite à le rejoindre au Royal National Theatre4. Il en devient la doublure et le remplace notamment lorsque Olivier est atteint de l'appendicite pendant la production de The Dance of Death d'August Strindberg en 1967. Dans ses mémoires, Confessions of an Actor, Olivier écrit : « un jeune acteur de la compagnie exceptionnellement prometteur nommé Anthony Hopkins m'a remplacé et a interprété le rôle d'Edgar comme un chat tenant une souris entre les dentsN 2 ». Malgré son succès critique au National, Hopkins est fatigué de répéter les mêmes rôles et se languit d'apparaître au cinéma. Il fait ses débuts à l'écran dans l'adaptation télévisuelle de la pièce La Puce à l'oreille (A Flea in Her Ear) en 1967. L'année suivante il décroche le rôle de Richard Cœur-de-lion dans Le Lion en hiver (The Lion in Winter) aux côtés de Peter O'Toole, Katharine Hepburn et Timothy Dalton. Il continue de monter sur scène jusqu'à la fin des années 1980 : après de nombreuses adaptations des pièces de Shakespeare au Théâtre Old Vic ou au National Theatre, il interprète Lambert Le Roux dans Pravda et Marc Antoine dans Antoine et Cléopâtre face à Judi Dench, et il participe à la pièce Equus à Broadway. Cependant, il s'emploie surtout à se faire un nom à la télévision et au cinéma. À la télévision britannique, il tient le rôle de Charles Dickens dans The Great Inimitable Mr. Dickens (en) (1970), de Georges Danton dans le téléfilm éponyme ou celui de Pierre Bezukhov dans la mini-série Guerre et Paix (War and Peace, 1972) adaptée du roman de Tolstoï, rôle qui lui vaut un British Academy Television Award du meilleur acteur. Déjà spécialisé dans les biopics, Hopkins interprète le Premier ministre britannique David Lloyd George dans les productions de la BBC Lloyd George et The Edwardians (1973), ainsi que le Premier ministre israélien Yitzhak Rabin dans le téléfilm Victoire à Entebbé (Victory at Entebbe, 1976) sur ABC. En 1974, il s'installe aux États-Unis où il apparaît dans des téléfilms comme L'Affaire Charles Lindbergh (The Lindbergh Kidnapping Case, 1976) dans le rôle du criminel Bruno Hauptmann, pour lequel il remporte son premier Emmy du meilleur acteur. Au cinéma, après quelques apparitions dans des films comme Hamlet (1969) ou Les Griffes du lion (Young Winston, 1972) où il interprète également Lloyd George, Hopkins participe à Un pont trop loin (A Bridge Too Far, 1976) de Richard Attenborough. Il y interprète le lieutenant-colonel John Frost aux côtés d'acteurs majeurs du cinéma de l'époque, comme Dirk Bogarde, James Caan, Michael Caine, Sean Connery, Gene Hackman, Laurence Olivier, Robert Redford ou Maximilian Schell. L'année suivante, il tient le rôle principal du thriller fantastique Audrey Rose ainsi que celui du marionnettiste schizophrène dans Magic en 1979 où il retrouve Attenborough pour la troisième fois. À la télévision, il endosse le rôle controversé d'Adolf Hitler dans le téléfilm de CBS, Le Bunker (The Bunker, 1981) qui retrace les derniers jours du Führer, et pour lequel Hopkins remporte un second Emmy Award. La même année, il obtient le rôle-titre dans l'épisode Othello de la série d'anthologie BBC Television Shakespeare, ainsi que celui de Paul de Tarse dans Peter and Paul (en) et de Quasimodo dans The Hunchback of Notre Dame. En 1985, il participe à l'adaptation de la vie du Duce sur HBO, La Chute de Mussolini (Mussolini and I), dans le rôle de son gendre Galeazzo Ciano, artisan de sa chute, qui vaut à Hopkins le CableACE Award du meilleur acteur. En 1980, Hopkins apparaît dans le film de David Lynch, Elephant Man (The Elephant Man) dans le rôle du Dr Frederick Treves, qui tente d'aider l'« homme-éléphant » interprété par John Hurt. Hopkins partage l'affiche avec Mel Gibson en 1984 dans Le Bounty (The Bounty), où le personnage de Gibson organise une mutinerie contre son supérieur, le lieutenant William Bligh. Laurence Olivier y retrouve son protégé puisqu'il interprète l'amiral Alexander Hood, juré de la cour martiale qui accuse Bligh d'avoir abandonné son navire. En 1986, Hopkins retrouve Anne Bancroft dans l'adaptation des mémoires épistolaires de Helene Hanff, 84 Charing Cross Road où Bancroft remporte le British Academy Film Award de la meilleure actrice. Par la suite, Hopkins reste cantonné un moment aux films biographiques. Dans Les Ombres du cœur (Shadowlands, 1993) de Richard Attenborough, Hopkins interprète l'écrivain irlandais C. S. Lewis, auteur du Monde de Narnia, rôle pour lequel il remporte pour la deuxième fois le British Academy Film Award du meilleur acteur. Il endosse ensuite les rôles de John Harvey Kellogg (Aux bons soins du docteur Kellogg), Richard Nixon (Nixon), Pablo Picasso (Surviving Picasso) ou John Quincy Adams (Amistad). Il est nommé, pour ses rôles dans Nixon et Amistad, à plusieurs récompenses majeures, dont les Oscars, les Golden Globes et les Screen Actors Guild Awards. Il partage l'affiche de Légendes d'automne (Legends of the Fall, 1994) avec Brad Pitt et Aidan Quinn avant de passer derrière la caméra en 1996 pour l'adaptation libre de la pièce Oncle Vania (1897) de Tchekhov avec le film August. Transposé au pays de Galles, le film met en scène Hopkins dans le rôle d'Ieuan Davies face à Rhys Ifans, un autre acteur gallois. Le film remporte le BAFTA Cymru Award du meilleur film en anglais. En 1998, il interprète un Zorro déclinant dans le blockbuster Le Masque de Zorro (The Mask of Zorro), remplaçant Sean Connery qui avait refusé le rôle. La même année, il retrouve Brad Pitt pour le drame fantastique Rencontre avec Joe Black (Meet Joe Black). En 1998, il est l'acteur britannique le mieux payé du monde du spectacle, il accepte de reprendre son rôle de Hannibal Lecter pour 15 millions $. Puis en 1999, il endosse le rôle de Titus Andronicus dans l'adaptation Titus de la pièce de Shakespeare. En 2011, on retrouve l'acteur dans le rôle de Odin, père de Thor, dans Thor de Kenneth Branagh, aux côtés de Chris Hemsworth et Natalie Portman. Il reprend son rôle en 2013 dans Thor : Le Monde des Ténèbres et en 2017 pour la troisième et dernière fois dans Thor : Ragnarok. Il joue également le rôle de Mathusalem, le grand-père de Noé dans le film du même nom en 2014 aux côtés de Jennifer Connelly, Russell Crowe et Emma Watson. Depuis 2016, il interprète le Dr Robert Ford dans la série à succès et multi-récompensées Westworld. La série reçoit de très bonnes critiques et son rôle est remarqué. Il joue aux côtés de Ed Harris, Evan Rachel Wood, Jeffrey Wright ou encore Thandie Newton.

    Fils unique, Anthony Hopkins est né à Margam, dans la banlieue de Port Talbot au Pays de Galles le 31 décembre 1937 de Muriel Anne et Richard Arthur Hopkins, boulanger de son état. Peu attentif à l'école et souffrant de dyslexie2, il préfère peindre et dessiner, ou jouer du piano. Pour lui instiller un peu de discipline, ses parents l'envoient en 1949 à la Jones' West Monmouth Boys' School (en) de Pontypool, où il reste cinq ans avant d'être admis à la Cowbridge Grammar School (en) de Vale of Glamorgan3.

    À 15 ans, il rencontre Richard Burton, également né à Neath Port Talbot et dont la sœur vit près de chez Hopkins2. Déjà connu, Richard Burton l'encourage à devenir acteur, à la suite de quoi il s'inscrit au Royal Welsh College of Music & Drama (en) de Cardiff, dont il sort diplômé en 19574. Après deux années de service militaire dans l'artillerie de la British Army, Anthony Hopkins s'installe à Londres et entre à la Royal Academy of Dramatic Art en 19605.

    L'année suivante, en raison de la notoriété respectable qu'il s'est construite, Anthony Hopkins est fait Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique, ce qui lui donne le droit d'utiliser les lettres post-nominales « CBE » et de porter le ruban de l'ordre pour les cérémonies officielles2.

    La même année, il participe à la restauration du film Spartacus (1960) de Stanley Kubrick. Il double les scènes coupées de la version de 1967 la bande son est perdue par la suite de Laurence Olivier (mort en 1989), et notamment dans une scène en particulier où Crassus (Olivier) tente de séduire son esclave Antoninus, interprété par Tony Curtis, qui double son propre personnage2. And The Waltz Goes On est une valse réalisée par Hopkins durant sa jeunesse. Cette valse a été jouée pour la première fois en 2011 par André Rieu et son orchestre à Vienne, en présence de Hopkins.

    En 1993, Hopkins est anobli, nommé au rang de Knight Bachelor par la reine Élisabeth II au cours de la promotion du Nouvel an (The Queen's New Year's Honours) en reconnaissance de son travail au service du cinéma britannique. Cette nomination lui vaut le titre de « Sir Anthony Hopkins », appellation qu'il est autorisé à conserver même après avoir été naturalisé américain en 20002. Hopkins a été promu commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique en 1987, puis fait Chevalier en 199319, et a donc droit à l'appellation « Sir Anthony Hopkins CBE »20,21. Il reçoit le titre honoraire de Docteur en littérature en 1988, et fait membre honoraire de l'université de Galles de Lampeter en 199213. Il obtient son étoile sur le Hollywood Walk of Fame en 200322. En 2006, il reçoit le Cecil B. DeMille Award remis au cours de la cérémonie des Golden Globes et l'Academy Fellowship de la British Academy of Film and Television Arts (BAFTA) en 2008.

    Hopkins réside à Los Angeles (Malibu) depuis 1998 ; il y avait déjà habité en 1974 avant de revenir à Londres dans les années 1980. Il décide cependant de retourner aux États-Unis après son succès au cinéma américain depuis le début des années 199012. Il est naturalisé américain le 12 avril 2000, tout en conservant sa nationalité britannique13,14. Il a été marié trois fois, avec Petronella Barker (19661972), Jennifer Lynton (19732002) et Stella Arroyave (depuis 2003). Il a une fille de son premier mariage, Abigail Hopkins (née en 1968), qui est devenue une actrice et une chanteuse.

    Anthony Hopkins est très engagé dans le caritatif. Il devient notamment président du National Trust's Snowdonia Appeal qui lève des fonds pour la préservation du parc national de Snowdonia, et auquel il a donné en 1998 un million de livres (environ 1 160 000 )15,16. En 1995, il avait déjà écrit et publié Anthony Hopkins' Snowdonia17.

    Pour son interprétation du docteur Lecter, il ajoute au personnage de subtiles caractéristiques qui n'étaient pas forcément mentionnées par l'auteur, mais qui ont marqué les commentateurs. Ces derniers ont notamment retenu le fait qu'il ne clignait jamais des yeux lorsqu'il parlait. Sa façon de parler et sa voix moqueuse et nasillarde, adaptation de celle décrite dans les romans, a aussi été remarquée, en particulier sa déformation du mot « Chianti » ou l'infâme bruit qu'il fait lorsqu'il explique ce qu'il est advenu de son recenseur : « J'ai été interrogé par un employé du recensement. J'ai dégusté son foie avec des fèves au beurre, et un excellent chiantiN 3 ». L'actrice Jodie Foster, interprète de Clarice Starling dans Le Silence des agneaux, dit avoir été troublée par la façon dont le personnage de Hopkins se moquait de son accent de Virginie2.

    Anthony Hopkins est largement connu pour ses rôles de méchant, à commencer par Hannibal Lecter dans trois adaptations des romans de Thomas Harris, Le Silence des agneaux (1991), Hannibal (2001) et Dragon rouge (2002). Il a aussi, sous la direction de James Ivory ou Richard Attenborough et notamment dans Les Vestiges du jour ou Les Ombres du cœur, interprété des personnages britanniques guindés et tout en retenue. Enfin, il est réputé pour sa capacité à se fondre dans ses personnages, ce qui en fait un acteur de choix pour les films biographiques (biopics). Il a par exemple interprété les rôles de personnages historiques comme David Lloyd George, Charles Dickens, Georges Danton, Adolf Hitler, Yitzhak Rabin, Paul de Tarse, Ptolémée, Galeazzo Ciano, Guy Burgess, Pablo Picasso, Richard Nixon, John Quincy Adams, Burt Munro, Richard Cœur de Lion, le Dr Treves, Alfred Hitchcock , etc. Doté d'un physique atypique, il est également célèbre pour ses yeux bleu vif et sa voix à la fois grave et douce.

    Note : sauf mention contraire, les informations ci-dessous sont issues de section Stage Appearances de la biographie d'Anthony Hopkins sur Film Reference18.

    Note : sauf mention contraire, les informations ci-dessous sont issues de la page Awards d'Anthony Hopkins sur l'Internet Movie Database23. Voici les récompenses et nominations principales de l'acteur ; en gras sont indiquées les récompenses majeures.

    En France, Jean-Pierre Moulin est la voix française régulière d'Anthony Hopkins. Auparavant, il y a eu également Bernard Dhéran (décédé en 2013) qui le doublait en alternance avec Jean-Pierre Moulin.

  7. The queen says goodbye to Philip, continues her reign alone ...

    www.timescolonist.com › news › world

    1 day ago · The entire royal procession and funeral took place out of public view within the grounds of the castle, a 950-year-old royal residence 20 miles (30 kilometres) west of London, but was shown live ...

  8. More Notes | baseballmusings.com

    www.baseballmusings.com

    Today · Remember to read David Laurila’s weekly notes column at FanGraphs.. One of the great things about going to college in Boston in the late 1970s was the discovery of the Boston Globe sports page.

  9. Angela Lansbury - Wikipedia

    it.wikipedia.org › wiki › Angela_Lansbury

    1 day ago · A Broadway, Lansbury fu ben accolta dalla critica per il suo primo musical, Anyone Can Whistle (1964), opera di Stephen Sondheim che ebbe tuttavia vita breve. A partire dal 1966 le sue interpretazioni in Mame di Jerry Herman (replicato 1500 volte), in Dear World (1969) e nel revival di Gypsy nel 1974 le valsero tre Tony Award nella categoria miglior attrice protagonista in un musical.

  10. エンタメ~テレ セレブ最新情報 :...

    eiganavi.entermeitele.net › celeb › 2021

    1 day ago · レネー・ゼルウィガーが、ゴルフを題材にしたコメディ映画『The Back Nine』に主演する。同新作でレネーは、夫がプロゴルファーへの道を歩めるよう自らはプロになる夢を諦めたものの、結婚25年目を迎えた夫との関係は悪化 ...

  11. People also search for