Yahoo Web Search

  1. Broadway theatre - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Broadway_theatre

    23 hours ago · Broadway theatre, also simply known as Broadway, refers to the theatrical performances which are presented in the 41 professional theatres, each with 500 or more seats, located in the Theater District and the Lincoln Center along Broadway, in Midtown Manhattan, New York City.

  2. Myrna Loy - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Myrna_Loy

    1 day ago · Myrna Loy (born Myrna Adele Williams; August 2, 1905 – December 14, 1993) was an American film, television and stage actress. Trained as a dancer, Loy devoted herself fully to an acting career following a few minor roles in silent films .

  3. 7月7日 - 维基百科,自由的百科全书

    zh.wikipedia.org/wiki/7月7日

    23 hours ago · 1907年:由 佛羅倫茲·齊格飛二世 ( 英语 : Florenz Ziegfeld, Jr. ) 創辦的 齊格飛富麗秀 ( 英语 : Ziegfeld Follies ) 在紐約 園庭劇院 ( 英语 : Bowery Theatre ) 進行了第一次表演。

  4. Barbara Stanwyck - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Barbara_Stanwyck

    23 hours ago · Barbara Stanwyck, pseudonimo di Ruby Catherine Stevens (Brooklyn, 16 luglio 1907 – Santa Monica, 20 gennaio 1990), è stata un'attrice e ballerina statunitense.. Dotata di una forte personalità e di uno sguardo penetrante oltre che di grandi capacità recitative, Barbara Stanwyck fu una delle più celebri dive di Hollywood nonché una delle migliori attrici della storia del cinema, capace ...

  5. Myrna Loy — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Myrna_Loy
    • Biographie
    • Famille
    • Enfance
    • Vie personnelle
    • Débuts
    • Carrière
    • Commentaire
    • Carrière militaire
    • Carrière professionnelle
    • Carrière politique

    Myrna Loy est une actrice américaine, née Myrna Adele Williams le 2 août 1905 à Radersburg (en) (Montana, près d'Helena), morte le 14 décembre 1993 à New York. Elle fut surnommée « la reine de Hollywood » ou encore « l'épouse idéale » durant les années 1930. Elle fut à cette époque un modèle féminin. Les hommes voulaient l'épouser et les femmes lui ressembler. Quelques acteurs américains l'ont harcelée afin de passer une nuit avec elle. Elle resta discrète sur sa vie privée, bien que les tabloïds aient voulu en savoir plus. Elle s'est mariée quatre fois, n'eut pas d'enfants, a mené une carrière prestigieuse et s'est consacrée à des œuvres sociales.

    Myrna Loy1, 2, 3, 4, 5, surnommée la \\"Reine du cinéma\\" / The Queen of the Movies6, est la fille d'Adelle Mae (née Johnson) et de David Franklin Williams7. Son père la prénomma Myrna en référence au nom d'une gare qui lui plut. Il était banquier, promoteur immobilier et également un élu de l'État du Montana. Sa mère a étudié la musique à l'American Conservatory of Music (en) de Chicago8.

    Elle grandit dans le ranch familial jusqu'en 1918, année du décès de son père dû à la fièvre espagnole9, 10, la famille déménage alors à Culver City dans la banlieue de Los Angeles. Myrna Williams fait ses études secondaires à la Harvard-Westlake School (en) de Holmby Hills (Los Angeles)11, une école pour filles de 1918 à 1920, puis sa mère, pour des raisons financières l'inscrit ensuite à la Venice High School (en) de Los Angeles d'où elle sort diplômée en 1923.

    En 1921, elle posa pour la réalisation d'une statue sculptée par Harry Fielding Winebrenner14, 15, son professeur d'art plastique, pour orner l'entrée de la Venice High School16. La statue a été vandalisée à plusieurs reprises. Elle elle est restaurée en 2010, grâce à une collecte de fonds. Entretemps, elle divorçe d'Arthur Hornblow Jr, en 1942, après six ans de vie commune 48. Elle fréquente durant une très courte période l'acteur autrichien Helmut Dantine49 et tente de renouer avec Spencer Tracy à l'occasion d'une visite qu'elle lui fit sur le tournage de Tortillat Flat 50, suite à un appel de Benny Thau qui comptait sur elle pour canaliser l'acteur 51. La relation est écourtée car l'acteur venait de rencontrer Katharine Hepburn52, affirmant « Tu n'as plus de souci à te faire pour moi, j'ai trouvé la femme que je voulais », en dépit de son amour pour Myrna Loy53. Bien que discrète sur cette question, Myrna Loy se confia à la journaliste Clémentine James plusieurs années plus tard et avoua avoir été éperdument amoureuse de Spencer Tracy, laissant entendre qu'elle aurait pu s'engager davantage vis-à-vis de son amant 54,55. Elle épouse John Hertz Jr. avec qui elle fut confrontée à des problèmes de violences conjugales56. Elle divorçera en 194457.

    Après ses études secondaires, elle travaille en donnant des cours de danse pour des enfants pour aider financièrement sa famille. Pour compléter ses revenus elle fait ses débuts dans le monde du spectacle au Grauman's Egyptian Theatre d'Hollywood17, 18 comme danseuse c'est là que le photographe Henry Waxman la remarque et en parle à Rudolph Valentino. Ce dernier envoya sa femme Natacha Rambova pour lui faire des essais, elle lui donne son premier rôle au cinéma comme figurante dans Pretty Ladies, aux côtés de Joan Crawford, elle même débutante, les deux femmes se lieront d'amitié19. Natacha Rambova la sélectionne également dans un petit rôle pour What Price Beauty ? (it). C'est à cette époque, qu'elle pense à prendre un nom de scène pour se différencier des nombreux Williams, l'écrivain et scénariste George Carroll Sims20 alias Paul Ruric alias Paul Cain21 lui propose le nom de Myrna Loy22, 23.

    Elle commence sa carrière dans le cinéma parlant par un petit rôle dans Le Chanteur de jazz en 1927. Sa carrière cinématographique devint plus épisodique, prise qu'elle était par son engagement politique69, ainsi elle devient membre de lUNESCO de 1949 à 1954, puis elle travailla également auprès du Comité national contre la violence aux femmes et objecta que les noirs devaient cesser dêtre employés dans des rôles de domestiques70. Elle s'éloigne également du cinéma par des prestations théâtrales et télévisuelles. Elle s'engage dans un quatrième mariage en 1951 avec un haut fonctionnaire de l'ONU, Howland H. Sargeant (en), mariage qui aboutit à un nouveau divorce en 1959. Parmi ses apparitions au cinéma à cette période, deux comédies : Treize à la douzaine avec Clifton Webb et Six filles cherchent un mari, puis un drame Cœurs brisés (Lonelyhearts) avec Montgomery Clift. Just Tell Me What You Want réalisé en 1980 par Sidney Lumet fut son dernier film au cinéma. Sa dernière apparition comme actrice eut lieu dans le téléfilm Summer Solstice, aux côtés d'Henry Fonda.

    Au début des années 1930, la carrière cinématographique de Myrna Loy est prolifique. À noter Sous le ciel du Texas de Michael Curtiz, Arrowsmith de John Ford, Vol de nuit de Clarence Brown ou encore La Course de Broadway Bill de Frank Capra. En 1934, Myrna Loy obtient un rôle conséquent dans L'Ennemi public no 1, aux côtés de Clark Gable et William Powell. Le gangster John Dillinger, qui était un admirateur de Loy, fut abattu après avoir vu le film au Théâtre Biograph (en), à Chicago24.La même année elle fut encore opposée à Clark Gable dans Les Hommes en blanc. Un soir alors que l'acteur la raccompagnait chez elle en voiture, il essaya de l'embrasser alors que sa femme Ria était à proximité. Myrna Loy repoussa ses avances25. À cette époque, Myrna Loy était un objet du désir de la part de quelques acteurs d'Hollywood. John Barrymore qui fut son partenaire dans Topaze lui fait la cour en vain26. Cas identique pour Clark Gable. C'est, ensuite, le tour de Leslie Howard dans The Animal Kingdom. Ce film lui permet de rompre avec ses rôles de vamp et de s'orienter vers des personnages sophistiqués27. Durant le tournage du film en 1933 Le Chant du Nil, elle se lia d'amitié avec Ramón Novarro. Leur entente était si parfaite en dehors du tournage que les tabloïds et les studios crurent qu'ils avaient une liaison, ce qui était improbable en raison de l'homosexualité de Novarro. La production mit tout en œuvre pour tenter d'unir les deux acteurs avant de renoncer face à leur protestation28. Dans la foulée, elle rencontre Titanic Thompson (en), joueur de golf professionnel et flambeur à la réputation sulfureuse, elle sort avec lui secrètement29. En parallèle, elle poursuivit la série des Thin Man avec William Powell : Nick, gentleman détective, Nick joue et gagne et Rendez-vous avec la mort. Elle n'oublia pas le registre dramatique avec La Mousson aux côtés de Tyrone Power. Elle fut approchée pour jouer dans Autant en emporte le vent en 1939 mais ne fut pas retenue44.

    Myrna Loy met sa carrière entre parenthèses pour apporter sa contribution à leffort de guerre45, à l'instar d'un grand nombre des personnalités de Hollywood, elle manifeste publiquement son dégoût du régime nazi, ce qui lui vaut de figurer sur la liste noire dHitler60. Elle s'implique également aux côtés de la Croix Rouge. Elle prend l'uniforme militaire et participe à la collecte de fonds pour soutenir des Navals Auxiliary Canteen, qui assuraient des moments de détente aux soldats éprouvés par la guerre. Elle participe également à la mise en place de programmes de divertissement au sein des hôpitaux militaires américains. Elle est également l'actrice préférée du président Franklin D. Roosevelt46 et se lie d'amitié avec Eleanor Roosevelt47.

    En 1944, elle fit son retour au cinéma avec L'introuvable rentre chez lui, et joue deux ans plus tard aux côtés de Fredric March dans le mythique Les Plus Belles Années de notre vie où elle interpréta le rôle de l'épouse d'un militaire qui doit se réadapter à la vie civile après la guerre. Elle ne gagna aucun Oscar alors que le film en obtint dix 58. En 1945, Myrna Loy fut sollicitée pour jouer dans Le Maître de la prairie59aux côtés de Spencer Tracy. Le projet, mis en chantier en 1939 pour les deux acteurs mais interrompu à cause de la guerre, était repris par la MGM 60. Elle afficha son enthousiasme pour un rôle dramatique qui était à l'opposé du personnage de l'épouse idéale qu'elle interprétait souvent : « C'est un western avec une histoire de pionniers, comme mon propre contexte. C'est le genre de rôle que j'ai toujours voulu jouer »61. Malgré l'aggravation de l'alcoolisme de Spencer Tracy62, Myrna Loy s'apprêtait à reprendre clandestinement sa liaison avec son amant mais finalement Katharine Hepburn fut retenue pour un projet concrétisé en 194763,64. Elle fut envisagée pour tenir le rôle principal dans Le Roman de Mildred Pierce mais c'est Joan Crawford qui fut retenue65. En 1946, elle épousa le scénariste-producteur Gene Markey, union qui aboutit à un nouveau divorce en 1949. En 1947, elle apparaît pour la dernière fois aux côtés de William Powell dans Meurtre en musique, dernier volet de la série des Thin man qu'elle jugea décevant66. Après avoir résilié son contrat avec la MGM, elle s'engagea auprès des studios indépendants67. Elle joua dans deux comédies : Deux sœurs vivaient en paix avec Cary Grant et Shirley Temple, Un million clé en main, toujours avec Cary Grant, et un western avec Robert Mitchum : Le Poney rouge.

    Pour faire face au Comité des activités-américaines du sénateur Joseph McCarthy, elle co-fonde le Comité pour le premier amendement (donc en faveur de la liberté d'expression), avec Philip Dunne, John Huston et William Wyler68.

  6. Judy Garland — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Judy_Garland
    • Vie personnelle
    • Débuts
    • Commentaire
    • Carrière
    • Historique
    • Parcours
    • Conséquences
    • Production
    • Adaptation
    • Tournées
    • Carrière professionnelle
    • Réalisations

    Le 26 juin 1926, la famille Gumm déménage en Californie à Lancaster à la recherche d'un climat plus favorable car, selon la légende familiale, Frances Ethel est sujette à des allergies4. En réalité son père a fait des avances sexuelles à deux jeunes portiers du New Grand Theatre et, pour préserver la réputation de la famille qui menace d'être altérée par des révélations sur son homosexualité, il préfère fuir Grand Rapids5. Le 12 juin 1964, au cours d'une tournée en Australie, Judy Garland « épouse » l'acteur Mark Herron lors d'une cérémonie religieuse célébrée par un prêtre bouddhiste, bien qu'elle soit encore mariée. Après que le divorce avec Sidney Luft aura été prononcé l'année suivante (le couple était séparé depuis 1963), elle se remariera officiellement le 14 novembre 1965 avec Mark Herron. Six mois plus tard, ils se sépareront définitivement car elle a découvert qu'il est homosexuel (il avait une relation avec le mari de sa fille, Peter Allen), mais ils ne divorceront que le 11 avril 1967. En 1966, elle apparaît dans de nombreux shows télévisés. Le 15 mars 1969, elle épouse à Londres le producteur de disques Michael DeVinko, dit Mickey Deans (en) (1934-2003). Elle meurt le 22 juin1,2 à Chelsea17, un quartier de Londres1,2, des suites d'une ingestion  volontaire ou accidentelle2  de barbituriques2. Un musée lui est consacré dans sa ville natale. D'abord enterrée à New York, elle repose depuis 2017 à Los Angeles au cimetière Hollywood for ever.

    La famille sillonne les grandes villes américaines et en 1934, les Gumm Sisters se produisent à l'Exposition universelle de Chicago. C'est là que Georges Jessel, la vedette du spectacle, conseille à la jeune Frances d'opter pour le pseudonyme de Garland3. Un an plus tard, la jeune starlette changera également son prénom, emprunté à une chanson à succès « Judy ». Elle commence sa vraie carrière en solo après le mariage dune de ses sœurs et se produit au Lake Tahoe où elle est remarquée par la critique. Un dépisteur de talent suggère à sa mère de lui faire faire du cinéma. En 1934, elle prend Al Rosen comme agent et compte parmi ses admirateurs le réalisateur Joseph L. Mankiewicz. Tous les deux réussiront à la présenter à la MGM3. Ainsi à 13 ans, en 1935, elle passe une audition devant Louis B. Mayer, patron de la Metro-Goldwyn-Mayer, qui lui offre un contrat sans passer de bout dessai. La même année, elle perd son père, une mort qui la marquera profondément. Judy rejoint les bancs de classe de la MGM aux côtés des enfants stars de la MGM, Lana Turner, Jackie Cooper, Mickey Rooney, Freddie Bartholomew et Deanna Durbin. Judy Garland fait une incursion dans les studios de la 20th Century Fox pour son premier long métrage Pigskin Parade, et à quinze ans, elle se fait remarquer dans The Broadway Melody of 1938, film dans lequel elle chante « Dear Mr. Gable, you made me love you » devant une photographie de Clark Gable, chanson quelle avait déjà interprétée en lhonneur de lanniversaire de la star de la MGM. Cest le compositeur Roger Edens, ami de Judy, qui compose la chanson3.

    Cette période à la MGM, bien que glorieuse sur le plan cinématographique, est humainement assez dure à vivre pour la jeune actrice. Gourmande par nature, elle devient la cible de quolibets au sein du studio. Pour y remédier, un régime spécifique lui est octroyé : les employés ne sont autorisés à lui servir qu'un bouillon clair comme repas, sur ordre de Louis B. Mayer. Les employés du studio finissent même par faire les poches de ses petits camarades afin d'éviter qu'ils ne lui fournissent des friandises6. En 1940, Judy est lune des dix vedettes les plus populaires au box-office, la seule femme à faire partie de ce palmarès avec Bette Davis. Freed réunit Minnelli et Garland pour le film Le Chant du Missouri (Meet Me in St. Louis). Au départ réticente quant au projet, Judy compose dans ce film un de ses personnages les plus attachants. Le film libère le musical des conventions héritées de la scène de Broadway ; les couleurs aux tons pastels, la réalisation évitant la mièvrerie du sujet et les chansons font du film un succès critique et populaire. Minnelli et Garland tombent amoureux pendant le tournage et cette fois avec lapprobation des studios MGM. Judy l'épouse le 15 juin 1945 (elle a divorcé de David Rose en 1944). Sa première fille Liza Minnelli naît lannée suivante. Elle fait trois autres films avec le duo Freed-Minnelli, L'Horloge un de ses rares films non musical9, Ziegfeld Follies film à sketches10 et enfin Le Pirate où elle retrouve Gene Kelly11. De plus en plus sujette aux dépressions nerveuses, elle doit renoncer à retrouver Fred Astaire, et cest Ginger Rogers qui la remplace dans Entrons dans la danse12. Elle cède également son rôle à Betty Hutton dans Annie du Far West, à Jane Powell dans Mariage royal13 et à Ava Gardner dans Show Boat14.

    En 1936 à l'occasion de sa première apparition dans un court-métrage, sa voix attire l'attention du public dans Every Sunday avec Deanna Durbin.

    Elle enchaîne avec Place au rythme avec Mickey Rooney, qui rapportera deux millions de dollars uniquement aux États-Unis, le soir de la première du film, cest la consécration, elle appose ses empreintes au Grauman's Chinese Theatre. Le duo Judy Garland - Mickey Rooney formé par la MGM devint le couple à succès des films musicaux du studio. Après leur premier film, Thoroughbreds Don't Cry (ils devinrent tout de suite de très bons amis), ils tourneront huit films ensemble. Outre les trois films de la série Andy Hardy, ils jouent ensemble dans Place au rythme, En avant la musique, Débuts à Broadway, films de Busby Berkeley et Girl Crazy de Norman Taurog. Ils se retrouveront une dernière fois en 1948 dans Ma vie est une chanson également de Norman Taurog.

    Elle apparaît ensuite dans de nombreuses comédies musicales à succès produites par la MGM, La Danseuse des Folies Ziegfeld, Lily Mars vedette, Girl Crazy, Parade aux étoiles, et les célèbres Le Chant du Missouri (Meet Me in St. Louis, 1944) et Parade de printemps (1948), deux productions du maître de la comédie musicale MGM, Arthur Freed. Freed, entouré dune équipe de créateurs, « la Freed Unit », produisit la plupart des films de Judy au sein de la MGM. Il produisit également les plus prestigieuses comédies musicales de lépoque et recruta un jeune débutant de Broadway, Gene Kelly, en 1942 pour en faire un partenaire de Judy dans Pour moi et ma mie. Cest lui qui engagea Vincente Minnelli, alors connu comme directeur artistique de revues à grand spectacle, afin de réaliser son premier film, Un petit coin aux cieux.

    Les ennuis de santé de Judy Garland deviennent de plus en plus sérieux. Fatiguée, elle tombe malade pendant le tournage du Pirate. Le studio doit s'habituer à ses sautes dhumeur, à ses absences et à son manque de ponctualité. Malgré cela, la MGM enchaîne les tournages. Elle a un nouveau partenaire de prestige, Fred Astaire, qui remplace Gene Kelly, ce dernier sétant cassé la cheville la veille du tournage, pour un autre succès de la MGM, Parade de printemps11. Le film apporte à l'actrice, qui est ravie de travailler avec Astaire, un certain répit mais de courte durée.

    Judy passa trois mois dans une clinique de Boston4, puis retourna aux studios pour tourner son dernier film à la MGM, La Jolie Fermière. Le tournage dura six mois après bien des retards dus aux absences et aux crises de nerfs de lactrice. Le producteur Joe Pasternak et le réalisateur Charles Walters décidèrent, le film terminé, dajouter un numéro musical et de la faire revenir. Elle revint en pleine forme et exécuta le numéro Get happy13.

    En 1954, Sidney Luft produit le film Une étoile est née dans lequel elle joue le rôle d'une jeune artiste qui accède à la popularité grâce à l'aide d'une star sur le déclin, deuxième des quatre versions tournées sur le même sujet. Le film obtient un énorme succès auprès de la critique et du public malgré les mutilations opérées par la Warner Bros qui ampute le film de 90 minutes pour des raisons de distribution. Judy est citée aux Oscars mais, à la surprise générale, la récompense échoit à Grace Kelly. Le téléfilm biographique Judy Garland, la vie d'une étoile est diffusé en 2001. L'actrice américaine Renée Zellweger incarne Judy Garland dans un biopic réalisé par Rupert Goold et intitulé Judy prévu pour 2019. Le film est une adaptation de la comédie musicale End of the Rainbow, écrite par Peter Quilter en 200518

    Elle continue ses tournées durant les années 1950 et 1960. Elle triomphe au Carnegie Hall en 1961 et y enregistre l'album Judy au Carnegie Hall, dont les ventes atteindront le million de dollars4.

    Délaissant le cinéma durant cette période où elle ne tourne que trois films, elle obtient néanmoins une nouvelle nomination aux Oscars pour un second rôle dans Jugement à Nuremberg. En 1963, elle lance une émission télévisée, The Judy Garland Show, qui ne dure qu'une saison en raison de la concurrence de Bonanza.

    Bertrand Tessier est également le réalisateur d'un documentaire, Judy Garland / Vincente Minnelli, diffusé sur OCS et Sky Arts.

  7. People also search for