Yahoo Web Search

  1. Presidenti del Consiglio dei ministri della Repubblica ...

    it.wikipedia.org/wiki/Presidenti_del_Consiglio...

    2 days ago · (1975) 22 febbraio 2014: 12 dicembre 2016: Partito Democratico: Renzi: PD-NCD-SC-UdC-Demo.S-CD-PSI con l'appoggio esterno di: ALA-SVP-PATT-UpT-USEI-UV-ApI-IdV-MAIE: Paolo Gentiloni (1954) 12 dicembre 2016: 1º giugno 2018: Partito Democratico: Gentiloni: PD-NCD/AP-CpE-Demo.S-CD-PSI con l'appoggio esterno di: ALA-SC-MAIE-SVP-PATT-SA-UV-IdV-UpT ...

  2. 1972 - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/1972

    12 hours ago · 1972 was a leap year starting on Saturday of the Gregorian calendar, the 1972nd year of the Common Era (CE) and Anno Domini (AD) designations, the 972nd year of the 2nd millennium, the 72nd year of the 20th century, and the 3rd year of the 1970s decade.

  3. Président de la République française — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Président_de_la...

    12 hours ago · Il tente également d'associer son épouse, Anne-Aymone, à sa communication : elle est ainsi la première conjointe d'un président de la République, et la seule à ce jour, à être associée à la présentation des vœux aux Français à la télévision, le 31 décembre 1975.

  4. 孫中山 - 维基百科,自由的百科全书

    zh.wikipedia.org/wiki/孫中山

    12 hours ago · 與會者利用傳統宗教信仰為誓「驅除韃虜,恢復中華,創立合眾政府,倘有貳心,神明鑒察。」。興中會選舉會長(稱總辦,時稱「伯理璽天德」,音譯自英文「 President 」),楊衢雲志在必得,孫退讓,楊當選:7 。 孫利用官方許可,在10月初設立「農學會」:67 。

  5. ロックン・ロール (ジョン・レノンのアルバム) - Wikipedia

    ja.wikipedia.org/wiki/ロックン・ロール...

    1 day ago · 『ロックン・ロール』 (Rock 'n' Roll) は、ジョン・レノンが1975年に発表したアルバム。全米6位、全英10位を記録。 全米6位、全英10位を記録。 目次

  6. Jesi - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Jesi

    1 day ago · Jesi è un comune italiano di 39 312 abitanti della provincia di Ancona.. Posizionata lungo il medio corso del fiume Esino, è una città di antiche e importanti tradizioni industriali che le hanno valso, sin dalla fine dell'Ottocento, l'appellativo di "Milano delle Marche".

  7. TF1 — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/TF1
    • Présentation
    • Critiques
    • Historique
    • Organisation
    • Carrière professionnelle
    • Contexte historique
    • Financement
    • Programmation
    • Polémique
    • Évolution
    • Commentaires
    • Développement
    • Emplacement
    • Généralités
    • Résultats

    Télévision française 1, plus connue sous son sigle TF1, est la première et plus ancienne chaîne de télévision généraliste nationale française créée le 6 janvier 1975 pour succéder à la première chaîne de l'ORTF tout juste dissoute. D'abord chaîne du service public, elle est privatisée le 16 avril 1987 et fait désormais partie du groupe TF1, principalement détenu par le groupe industriel Bouygues et dont le président est Gilles Pélisson.

    TF1 est la première chaîne de France et même d'Europe en terme d'audience. Elle a cependant vu sa part d'audience divisée par plus de deux en quarante ans à cause de la multiplication des chaînes concurrentes. Depuis sa privatisation, la chaîne est la cible de nombreuses critiques, tant sur le contenu de ses programmes que sur son traitement de l'actualité ou son orientation politique à droite.

    Après quatre ans d'expérimentations, la première émission télévisée publique française est diffusée le 26 avril 1935 sur la toute nouvelle chaîne Radio-PTT Vision1,2,3. Unique chaîne de télévision en France pendant 29 ans, la première chaîne a souvent changé de nom : elle devient Radiodiffusion nationale Télévision en 1937, Fernsehsender Paris (Paris-Télévision) sous l'Occupation en 1943, RDF Télévision française à la Libération de Paris en 1944 et RTF Télévision en 1949. Après la création d'une seconde chaîne de télévision en 1964, elle est renommée première chaîne de la RTF avant de devenir la première chaîne de l'ORTF quelques mois plus tard. La société nationale de programmes Télévision française 1 (TF1) est créée le 1er janvier 19756. Le sociologue Jean Cazeneuve, ancien président du comité des programmes de l'ORTF, est nommé président de la nouvelle première chaîne7. Il prend le journaliste Claude Villedieu comme directeur de cabinet et fait appel à l'ancien directeur général de la troisième chaîne couleur de l'ORTF, Jean-Louis Guillaud, pour occuper les mêmes fonctions et construire la grille des programmes. Ce dernier amène avec lui l'essentiel de son ancienne équipe, dont Éliane Victor, Christian Bernadac qui créé la nouvelle rédaction de la première chaîne, et Christophe Izard qui prend la direction de l'unité jeunesse[réf. nécessaire]. C'est Jean-Louis Guillaud qui donne son nom à la chaîne8 en se rappelant de la dénomination utilisée par l'Union européenne de radio-télévision (UER)[réf. nécessaire]. TF1 débute sa diffusion le 6 janvier 19756 à 10 h 30. La speakerine Denise Fabre annonce la naissance de la chaîne à 12 h 30 et Danièle Gilbert présente la nouvelle émission de la mi-journée intitulée Midi Première9. Le soir-même dans son émission Première, Georges de Caunes présente aux téléspectateurs la nouvelle grille des programmes et les visages de la chaîne qui se veut populaire et familiale10,11,12. La chaîne ne diffuse alors que 60 heures de programmes par semaine13. TF1 se lance dans une course à l'audience avec ses deux concurrentes car ses revenus dépendent de la publicité et de la redevance audiovisuelle, toutes deux en partie liées à ses résultats3. À partir du 1er septembre 1975, TF1 diffuse ses émissions de l'après-midi en couleur dans toute la France en utilisant le réseau de diffusion de France Régions 3 (FR3). L'accord entre les deux sociétés nationales de programmes prévoit en contrepartie que la première chaîne fasse travailler les centres régionaux de production de FR3. Le 20 décembre 1975, Jean-Claude Bourret annonce en ouverture du journal télévisé TF1 Actualités le passage de la chaîne à la couleur en région parisienne grâce à la duplication du signal sur un nouveau quatrième réseau UHF à 625 lignes. Huit ans après la deuxième chaîne de l'ORTF (devenue Antenne 2), TF1 passe enfin à la couleur et fête l'événement en tirant un feu d'artifice à 20 h du sommet de la Tour Eiffel. Le choix technique de la duplication a été jugé bien moins coûteux que la conversion par un conseil interministériel et permet de maintenir un signal en noir et blanc à 819 lignes jusqu'à la disparition des récepteurs les plus anciens fixée à 198314,15. Les régions passent progressivement à la couleur jusqu'à l'extinction du dernier émetteur en noir et blanc à 819 lignes installé au sommet de la Tour Eiffel le 19 juillet 19833,16,17. En 1978, Jean-Louis Guillaud succède à Jean Cazeneuve au poste de PDG de TF118. Le 31 mars 2005, la Télévision numérique terrestre (TNT) est lancée en France. Les Français reçoivent désormais 14 chaînes au lieu de sept précédemment49. Comme les autres chaînes historiques, TF1 subit de plein fouet l'éparpillement des téléspectateurs et voit son audience chuter de plus de 7 points en seulement 5 ans. En 2008, elle passe sous la barre des 30 % de part de marché pour la première fois de son histoire. Cela a évidemment des répercussions sur le chiffre d'affaires qui plonge et la chaîne se voit obligée de lancer son premier avertissement sur ses résultats en 200948,50. Le 22 mai 2007, Nonce Paolini succède à Patrick Le Lay au poste de président directeur général du groupe TF151. Il remet en cause toute la philosophie d'entreprise en mettant fin à la politique de surenchère de la chaîne. Il se débarrasse de tous les gros salaires en coulisses tels que Takis Candilis, Charles Villeneuve, Robert Namias ou Jean-Claude Dassier et se sépare des animateurs vedettes à l'antenne. Le départ le plus emblématique est celui de Patrick Poivre d'Arvor, brutalement débarqué de la présentation du journal de 20 heures après 21 ans de service52,53. Le 6 avril 1987, à la suite de la privatisation, l'habillage d'antenne est pris en charge par TF1 Publicité Production. Le 1er juillet 1989, la chaîne adopte un nouvel habillage d'antenne de transition plus sobre dans lequel son logo historique cède la place à une simple mention de TF1 en police Futura Light. Le 2 février 1990, TF1 dévoile son nouveau logo bleu-blanc-rouge, encore utilisé aujourd'hui41 et créé par l'agence britannique Lambie-Nairn (en). Le 31 décembre 1999, TF1 met à l'antenne un nouvel habillage confié à l'agence View68. Il s'agit d'un habillage à onglet dans lequel le logo apparaît. Les jingles pubs mettent en scène les trois lettres P.U.B avec en bruitage des voix féminines et Noël 2003 et 2004 avec en bruitage des voix enfants. Les jingles de transition mettent en scène des flèches. Au départ, ces jingles avaient un fond noir. Durant les étés 2000, 2001 et 2002, ces derniers sont dotés d'un fond de couleur variable (bleu, orange, rose...). À partir de mi-2003, ils passent à un fond blanc.

    Élu en mai 1974, le président de la République française Valéry Giscard d'Estaing considère l'Office de radiodiffusion-télévision française comme une organisation tentaculaire et ingouvernable. Ainsi, le 31 décembre 1974, l'ORTF est démantelé en sept sociétés par la loi no 74-696 du 7 août 1974 : trois sociétés nationales de programmes de télévision  Télévision française 1 (TF1), Antenne 2 (A2) et France Régions 3 (FR3) , une société nationale de programmes de radio  Radio France  et trois établissements publics  Télédiffusion de France (TDF), Société française de production (SFP) et Institut national de l'audiovisuel (INA)  voient le jour3,4,5. De sa création le 1er janvier 1975 à sa privatisation le 6 avril 1987, TF1 est dirigée par un président-directeur général (PDG). Depuis que la chaîne est privée, elle est dirigée par le PDG du groupe TF1, parfois assisté d'un vice-président ou d'un directeur général. Jusqu'aux années 2010, les différentes directions (programmes, information, sports...) concernaient seulement la chaîne TF1, mais à la suite de l'extension du groupe TF1, leur périmètre a été étendue à toutes les chaînes du groupe (TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI). Présidents-directeurs généraux De sa création le 1er janvier 1975 à sa privatisation le 6 avril 1987, la société nationale de programme Télévision Française 1 (TF1) était une société nationale publique d'État détenue à 100 % par l'État français. Depuis sa privatisation le 6 avril 1987, la société Télévision Française 1 (TF1) est une société anonyme détenue à 100 % par le groupe TF1. Ce dernier, côté à la bourse Euronext Paris, est une filiale du groupe industriel français Bouygues, propriétaire de 43,8 % de son capital. Outre les 6,8 % détenus par les salariés de l'entreprise, le reste du capital (49,4 %) est flottant103.

    La loi no 82-652 du 29 juillet 1982 abolit le monopole d'État de la programmation  la communication audiovisuelle est désormais considérée comme libre  et crée la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) qui est chargée de réguler le secteur de l'audiovisuel21,22. En septembre 1982, Jacques Boutet est remplacé par Michel May à la présidence de TF123 qui est alors dans un mauvais état financier. Mais ce dernier ne parvient pas à redresser les comptes et finit par démissionner en juin 1983. Le 14 juillet, Hervé Bourges est nommé PDG de TF124 avec l'intention d'en refaire « une grande chaîne populaire ». Il met à l'antenne des présentateurs vedettes tels que Patrick Sabatier, Patrick Sébastien, Stéphane Collaro et même Bernard Tapie pour le divertissement, et Claude Sérillon, Bruno Masure et Yves Mourousi pour l'information. Les choix et la méthode d'Hervé Bourges ne font pas l'unanimité  la culture a laissé la place à des programmes jugés plus racoleurs , mais l'audience de TF1 se redresse, gagnant 4 millions de téléspectateurs en un an25,26.

    De 1984 à 1986, le paysage audiovisuel français évolue fortement avec le lancement de trois nouvelles chaînes de télévision privées : Canal+ (Havas), La Cinq (Fininvest) et TV6 (Publicis/Gaumont/NRJ). En mars 1986, le tout nouveau gouvernement Jacques Chirac décide de privatiser l'une des trois chaînes publiques. Le 14 mai, le ministre de la Communication, François Léotard, annonce à l'Assemblée nationale que le choix s'est posé sur la chaîne TF1 alors qu'au départ il était plutôt question de FR3. La première chaîne apparaît plus apte à faire face à la concurrence mais est aussi considérée comme plus à gauche par la majorité de droite27,28. Le lendemain, le Premier ministre Jacques Chirac justifie son choix devant l'Assemblée nationale29. Le prix est fixé à 4,5 milliards de francs, dont 3 milliards à la charge de l'actionnaire principal30. Une loi est votée le 30 septembre pour permettre de vendre 50 % du capital de la chaîne à un groupe privé tandis que les 50 % restant seront proposés aux salariés et au public31.

    Le 6 avril 1987, la Commission nationale de la communication et des libertés (CNCL) choisit à la surprise générale le consortium mené par le groupe Bouygues  composé des groupes de Robert Maxwell et de Bernard Tapie, des Éditions mondiales, du magazine Le Point, de la GMF et de plusieurs banques. Le 16 avril, Francis Bouygues remet un chèque de 3 milliards de francs au ministre des finances Édouard Balladur21,31,36,37,38. Le nouveau groupe TF1 obtient une concession de dix ans pour la diffusion de sa chaîne sur le premier réseau national hertzien36,39 et se dote d'une régie publicitaire intitulée TF1 Publicité. Il entre en bourse le 24 juillet 1987 au cours de 165 francs l'action40. La chaîne TF1 n'est alors financée plus que par la publicité télévisée36. Le budget de la société nationale de programme TF1 était de 1,18 milliards de francs en 1979 et de 2,5 milliards de franc en 1986 avec un résultat déficitaire de 85 millions cette même année104. Son financement était assuré pour 40 % par une part de la redevance audiovisuelle et pour 60 % par les revenus de la publicité de marque diffusée sur son antenne par la Régie française de publicité. Depuis sa privatisation le 6 avril 1987, TF1 ne perçoit plus la redevance et n'est plus financée que par la publicité commercialisée par sa régie TF1 Publicité. Le coût du spot publicitaire de trente secondes sur TF1 varie selon l'audience, c'est-à-dire selon les horaires et les programmes. En 2014, il est d'environ 40 000  pour un programme d'avant-soirée, et entre 100 000 et 150 000  pour une série télévisée ou un film à succès en première partie de soirée105. Lors des évènements très suivis comme les compétitions sportives, le prix peut s'envoler : par exemple, le spot lors de la demi-finale des Bleus de l'Euro 2016 coûtait 225 000 106.

    Au cours des années 1980 et 1990, de nouveaux programmes de divertissement sont mis à l'antenne tels que Club Dorothée de Dorothée, Sacrée Soirée de Jean-Pierre Foucault, Ciel, mon mardi ! de Christophe Dechavanne et Ushuaïa de Nicolas Hulot, tous devenus cultes. Outre les jeux télévisés comme Le Juste Prix, La Roue de la fortune et Une famille en or, la chaîne fait également la part belle aux reality show (télévérité) comme Perdu de vue et Témoin numéro 1 animé par Jacques Pradel et Sans aucun doute de Julien Courbet. Enfin, elle lance de nombreux programmes de fiction : Navarro, Julie Lescaut, Les Cordier, juge et flic, Une famille formidable et Hélène et les Garçons accompagneront les téléspectateurs pendant des années. L'information est quant à elle incarnée par de nouveaux visages : Patrick Poivre d'Arvor, Jean-Pierre Pernaut et Claire Chazal25,42. TF1 redevient la première chaîne de France en termes d'audience avec plus de 40 % de part de marché[réf. nécessaire]. De la fin des années 1990 au début des années 2000, TF1 lance de nouveaux jeux télévisés (Le Bigdil, Qui veut gagner des millions ?, Attention à la marche !) et des programmes d'information (Sept à huit). La chaîne se met également à la téléréalité avec Star Academy et Koh-Lanta. Elle continue aussi à diffuser des fictions de qualité comme la mini-sérieLe Comte de Monte-Cristo réalisée par Josée Dayan47. Cependant, les audiences de la première chaîne baissent année après année48. Chaque jour, TF1 diffuse deux sessions d'information : le Journal de 13 heures et le Journal de 20 heures. L'information est également présente à travers plusieurs magazines tels que 7 sur 7 (1981-1997), Reportages (depuis 1987), Le Droit de savoir (1990-2008), Combien ça coûte ? (1991-2010) et Sept à huit (depuis 2000). Certains magazines sont spécialisés dans le sport, comme Téléfoot (depuis 1977) et Automoto (depuis 1975), ou la littérature, comme Vol de nuit (1999-2008). La chaîne diffuse également des magazines de service, de société ou de découverte tels que 30 millions d'amis (1976-2003), Téléshopping (depuis 1987), Sans aucun doute (1994-2009), Ushuaïa Nature (1998-2014) et 50 minutes inside (depuis 2006). Une bonne partie de la programmation de la chaîne est consacrée aux divertissements tels que les émissions Sacrée Soirée (1987-1994), Ciel, mon mardi ! (1988-2001), Vidéo Gag (1990-2008), Les Enfants de la télé (1996-2016), La Méthode Cauet (2003-2008), Les 100 plus grands... (2003-2012), C'est Canteloup (depuis 2011) ou Vendredi tout est permis (depuis 2011). De nombreux jeux télévisés sont diffusés que ce soit le temps de midi comme Le Juste Prix (1987-2001/2009-2015), Attention à la marche ! (2001-2010) et Les Douze Coups de midi (depuis 2010), en avant-soirée comme La Roue de la fortune (1987-1997/2006-2012), Une famille en or (1990-1999/2007-2014), Le Bigdil (1998-2004), Le Maillon faible (2001-2007) et Money Drop (2011-2017), ou en première partie de soirée comme Qui veut gagner des millions ? (2000-2016/2019-) et Le Grand Concours des animateurs (depuis 2003), The Wall (depuis 2017). TF1 est également très présente dans la fiction avec la diffusion de films (Ciné Dimanche), de téléfilms, de séries et de feuilletons télévisées français ou étrangers. Elle produit des séries et des feuilletons français comme Navarro (1989-2007), Une famille formidable (depuis 1992), Les Cordier, juge et flic (1992-2005), Julie Lescaut (1992-2014), Une femme d'honneur (1996-2008), Joséphine, ange gardien (depuis 1997), Section de recherches (depuis 2006), Camping Paradis (depuis 2006), RIS police scientifique (2006-2014), Profilage (depuis 2009), Clem (depuis 2010) ou encore Demain nous appartient (depuis 2017). En parallèle, de plus en plus de mini-séries françaises sont mises à l'antenne. TF1 diffuse également des séries et feuilletons étrangers comme Les Feux de l'Amour (depuis 1989), Alerte à Malibu (1991-2005), Walker, Texas Ranger (1995-2001), Alerte Cobra (1997-2006), Sept à la maison (1999-2008), New York, unité spéciale (depuis 2000), Les Experts (2001-2016), Monk (2003-2010), Las Vegas (2005-2010), Esprits criminels (depuis 2006), Grey's Anatomy (depuis 2006), Dr House (2007-2013), Mentalist (2010-2015), Person of Interest (2013-2016), Blacklist (depuis 2014) et The Good Doctor. De nombreuses séries d'animation à destination des jeunes sont diffusés dans les créneaux spécifiques et Tfou (depuis 2007). TF1 retransmet de nombreux événements en direct ou en différé comme le spectacle des Enfoirés, la cérémonie des NRJ Music Awards ou l'élection de Miss France, mais aussi des compétitions sportives, dans leur intégralité ou en association avec d'autres chaînes. Elle diffuse surtout des grands événements sportifs internationaux de football comme la Coupe du monde et le Championnat d'Europe et les matchs de l'Équipe de France. Elle propose parfois du rugby à XV et de la Formule 1.

    En juillet 1996, le CSA renouvelle la concession de diffusion TF1 pour une durée de cinq ans43. Toutefois, les programmes de la chaîne ne respectant pas vraiment l'esprit du « mieux disant culturel » annoncé lors de la privatisation, l'association « Changez la Une » et le syndicat national des journalistes (SNJ) déposent en vain un recours devant le Conseil d'État contre l'absence d'appel à candidatures lors du renouvellement de la concession44,45. Par la suite, la concession est renouvelée à chaque fois automatiquement sans provoquer de remous46. La chaîne diffuse des programmes jugés polémiques par de nombreux Français. Dans les années 1990, la télévérité est incarnée par des émissions telles que Perdu de vue (1990-1997) et Témoin numéro 1 (1993-1996). Depuis les années 2000, la téléréalité a pris sa place avec des émissions de vie en communauté comme Koh-Lanta (depuis 2001) et Secret Story (2007-2017) ou de séduction comme L'Île de la tentation (2002-2008), des télé-crochets comme Star Academy (2001-2008) et The Voice : La Plus Belle Voix (depuis 2012), et des compétitions telles que MasterChef (2010-2015) et Danse avec les stars (depuis 2011).

    L'ère Paolini reste marquée par une reduction des effectifs (dont de nombreux présentateurs vedette) et des dépenses, mettant fin à ce qui a été considéré comme l'âge d'or des années 1990-200057. Le 10 juillet 2006, TF1 dévoile un nouvel habillage réalisé par l'agence américaine Aerodrome Pictures et adapté par l'agence française Naked. Les bandes annoncent sont basées sur un mur de projecteurs, des jeux de lumières et des mouvements de caméra. Les jingles pub conservent le même concept que précédemment avec des saynètes axées autour des 3 lettres P.U.B69. À partir du 17 novembre 2008, la chaîne incruste son logo en blanc transparent sur tous ses programmes pour lutter contre le piratage70. Le 19 avril 2010, la chaîne fait évoluer en douceur son habillage, notamment sur la profondeur de champ, pour pouvoir le conserver quelques années supplémentaires71.

    L'identité visuelle de TF1 est modifiée en 4 septembre 1984 afin de moderniser l'image de la chaîne qui s'essouffle face à la concurrence. Il s'agit de montrer le nouveau visage de la Une. Tout en gardant la typographie créée par Catherine Chaillet, le nouveau logo perd ses couleurs au profit de lamelles bleues en 3D destinées à lui donner de la profondeur. L'idée est que TF1 prenne appui sur ses fondations établies en 1975 tout en s'inscrivant dans son époque avec une touche de modernité. L'ouverture d'antenne de la chaîne change également le 22 janvier 1985. Réalisée par David Niles, elle est composée d'animations faisant la part belle à des figures géométriques en 3D mettant en avant ce que propose la chaîne : du cinéma, du divertissement, du sport, de l'information et de la culture, le tout sur une musique synthétique accompagnant cette idée d'un TF1 souhaitant reprendre son statut de numéro 165. C'est Bruno Masure qui présente en exclusivité ce nouveau générique à la fin du journal de 20h du 31 décembre 198566. Le 6 janvier 1987, une dernière modification est apportée au logo historique de TF1 en plaçant celui-ci devant un triangle jaune67 afin de dynamiser encore l'antenne et valoriser ainsi la chaîne avant sa privatisation. Le 12 juillet 1998, TF1 réalise un record d'audience historique en diffusant la finale de la Coupe du monde de football de 1998 opposant la France au Brésil, suivie par 20,6 millions de téléspectateurs soit 75,6 % de part d'audience. Ce record est battu deux ans plus tard, le 2 juillet 2000, avec la finale France-Italie du Championnat d'Europe de football 2000 qui attire 21,4 millions de téléspectateurs soit 77,5 % de part de marché. Il est de nouveau battu six ans plus tard, le 9 juillet 2006, avec la diffusion de la finale France-Italie de la Coupe du monde de football de 2006 qui est suivie par 22,1 millions de téléspectateurs soit 80,3 % de part d'audience126,127. Il s'agit également de la meilleure audience d'un programme télévisé en France, toutes chaînes confondues128. Mais des experts estiment que la demi-finale de la Coupe du monde de football de 1982 entre la France et l'Allemagne est l'événement le plus vu de l'histoire de la télévision française, notamment la séance de tirs au but perdue par les joueurs français qui aurait été vue par 32,1 millions de leurs compatriotes129. TF1 occupe la plupart des places du Top 100 établi par Médiamétrie chaque année. Depuis de nombreuses années, elle réalise souvent plus de 90 des 100 meilleures audiences de l'année dont la meilleure audience, se plaçant largement devant ses concurrentes130,131,132,133. La chaîne parvient même à faire les 100 meilleures audiences de l'année 2007134.

    Le 28 septembre 2013, la chaîne met à l'antenne un nouvel habillage réalisé par l'agence Naked. Les bandes-annonces fonctionnent sur un système d'animation de lamelles avec une nouvelle typographie (Avant Garde) utilisée en plusieurs graisses. De nouveaux jingles pub ont été développés dans la même ligne que les précédents. Le logo de la chaîne est également modifié avec l'ajout d'un fondu entre le bleu et le rouge72,73.

    Le premier siège de Télévision Française 1 (TF1), ainsi qu'une partie de ses studios, étaient situés au 13-15 rue Cognacq-Jay dans le 7e arrondissement de Paris, siège historique de la télévision française depuis les années 1940107,108,109. Toutefois, pour mieux assurer l'indépendance des établissements et des sociétés créés par la loi du 7 août 1974, le gouvernement avait insisté pour que les sièges sociaux des sociétés soient nettement individualisés. C'est ainsi que TF1 avait abandonné une partie de ses activités à la Maison de la Radio pour installer son siège administratif dans des locaux plus modernes et spacieux au pied de la Tour Montparnasse au 17 rue de l'Arrivée dans le 15e arrondissement de Paris, les studios de télévision demeurant rue Cognacq-Jay[réf. nécessaire]. Le siège actuel de TF1 est situé depuis le 1er juin 1992 dans la Tour TF1 au 1 quai du Point du Jour à Boulogne-Billancourt, au sud-ouest de Paris, le long de la Seine. Construite par le groupe Bouygues, propriétaire de TF1, la tour compte 14 étages110.

    Depuis sa privatisation en 1987, TF1 est la chaîne de télévision la plus regardée en France, se plaçant devant les chaînes publiques France 2 et France 3 et l'autre grande chaîne privée M6. Malgré une perte de près de vingt-cinq points en une trentaine d'années et un écart de plus en plus réduit avec ses concurrentes « historiques », la chaîne est parvenue à conserver sa première place.

    Les troisième et quatrième années de son existence, en 1977 et 1978, la chaîne publique TF1 réalise son plus haut historique avec une part d'audience moyenne annuelle de 50,4 %. Elle baisse ensuite année après année, perdant plus de douze points en seulement cinq ans, et atteint 37,9 % en 1983. Elle rétrograde alors à la seconde place des chaînes les plus regardées de France, s'étant fait doublée par Antenne 2. Si l'audience repart à la hausse, il faut attendre 1987, année de sa privatisation, pour qu'elle retrouve la première place. En 1988, TF1 réalise son plus haut historique en tant que chaîne privée avec une part d'audience moyenne annuelle de 44,8 %. Ensuite, souffrant de la concurrence du satellite puis de la TNT, elle ne cesse de baisser année après année, perdant plus de douze points en dix-sept ans pour atteindre 32,3 % en 2005. Par la suite, la baisse s'accélère avec la concurrence des nouvelles chaînes de la TNT : la chaîne perd de nouveau douze points en seulement onze ans et atteint son plus bas historique, 20,4 % en 2016. En trente ans, la chaîne a ainsi plus que divisé par deux sa part d'audience, passant sous la barre des 40 % en 1994 et des 30 % en 2008.

  8. Società Sportiva Calcio Napoli - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Società_Sportiva_Calcio...

    1 day ago · 6 finali vinte (1961-1962, 1975-1976, 1986-1987, 2011-2012, 2013-2014, 2019-2020) 4 finali perse (1971-1972, 1977-1978, 1988-1989, 1996-1997) Coppa Italia Serie C. Il Napoli ha partecipato ad una edizione della Coppa Italia Serie C nel 2005-2006 non ottenendo nessuna vittoria e nessuna finale. Supercoppa Italiana

  9. Pink Floyd - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Pink_Floyd

    12 hours ago · L'addio viene formalizzato ad aprile, le quote di proprietà della Blackhill vengono vendute e anche i manager Jenner e King abbandonano i Floyd e decidono di restare con Barrett, ritenendolo l'elemento creativo della band. Al loro posto subentra Steve O'Rourke, che rimarrà con i Pink Floyd fino al 2003, anno della sua morte.

  10. Brest — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Brest

    12 hours ago · Brest / b ʁ ɛ s t / [n 1] Écouter est une commune française, chef-lieu d’arrondissement du département du Finistère dans la région Bretagne.C'est un port important, deuxième port militaire en France après Toulon, situé à l'extrémité ouest de la Bretagne.

  11. People also search for