Yahoo Web Search

  1. Don Giovanni - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Don_Giovanni

    1 day ago · Don Giovanni (Italian pronunciation: [dɔn dʒoˈvanni]; K. 527; complete title: Il dissoluto punito, ossia il Don Giovanni, literally The Rake Punished, or Don Giovanni or The Libertine Punished) is an opera in two acts with music by Wolfgang Amadeus Mozart and Italian libretto by Lorenzo Da Ponte.

  2. Don Giovanni - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org/wiki/Don_Giovanni

    1 day ago · Composiciones y estrenos. Mozart compuso la ópera entre marzo y octubre de 1787, en Viena y en Praga, basada en el mito de Don Juan (el correspondiente italiano de Juan es Giovanni), y en particular en el inmediato antecedente de la ópera Don Giovanni Tenorio de Giuseppe Gazzaniga, estrenada en los recientes Carnavales de Venecia de principios de 1787.

  3. Maria Anna Mozart - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org/wiki/Maria_Anna_Mozart

    1 day ago · Maria Anna Walburga Ignatia Mozart (Salzburgo, 30 de julio de 1751 - Ibídem, 29 de octubre de 1829), también llamada Nannerl [1] y Marianne, fue una famosa música del siglo XVIII. Era la hermana mayor de Wolfgang Amadeus Mozart e hija de Leopold y Anna Maria Mozart .

  4. Così fan tutte — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Così_fan_tutte

    17 hours ago · Così fan tutte, ossia La scuola degli amanti [1], (prononcé : [koˈzi fan ˈtutte]; Ainsi font-elles toutes, ou l'École des amants) K.588, est un opera buffa [2] en deux actes de Wolfgang Amadeus Mozart sur un livret en italien de Lorenzo da Ponte, créé le 26 janvier 1790 au Burgtheater de Vienne [3].

  5. Mel Gibson — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Mel_Gibson
    • Carrière
    • Enfance
    • Reconnaissance
    • Débuts
    • Production
    • Carrière professionnelle
    • Commentaire
    • Adaptation
    • Biographie
    • Vie personnelle
    • Patrimoine
    • Controverses
    • Religion
    • Récompense
    • Polémique
    • Honneurs

    Après avoir passé une partie de sa jeunesse en Australie, il devient célèbre en tenant le rôle-titre de Mad Max en 1979. Il prend ensuite place parmi les acteurs les mieux payés d'Hollywood en tenant la vedette de L'Arme fatale en 1987. Grâce à l'énorme succès de ces deux franchises, il fonde sa propre société Icon Productions, qui lui permet de produire et de réaliser ses propres films comme Braveheart en 1995 (dans lequel il joue et pour lequel il remporte l'Oscar du meilleur réalisateur et celui du meilleur film en 1996) et La Passion du Christ, qui suscite une vive polémique en 2004. Après plusieurs années difficiles, il renoue avec le succès commercial et critique avec son cinquième long-métrage en tant que réalisateur, Tu ne tueras point (2016), qui lui permet d'obtenir plusieurs prix, dont 9 ACCTA Award ainsi que le people Choice Award. Le Director Hollywood Film Award lui est également décerné avant d'être nommé aux Oscars 2017 dans 6 catégories, dont celles du Meilleur film et du Meilleur réalisateur . En 1977, à l'âge de 21 ans, Mel Gibson commence sa carrière d'acteur dans la série télévisée The Sullivans et le film Summer City. Après une bagarre dans un bar, il accompagne un ami au casting d'un film à petit budget, Mad Max de George Miller. Son allure de bad boy lui permet de décrocher le rôle et c'est ainsi qu'il connaîtra le succès en incarnant le héros de ce qui deviendra le film australien le plus rentable de tous les temps. Contre toute attente, Mel Gibson est propulsé au rang de star du cinéma et reprendra le personnage de Max Rockatansky dans les deux suites qui imposeront la saga comme l'une des références de la science-fiction post-apocalyptique (Mad Max 2 : Le Défi et Mad Max : Au-delà du dôme du tonnerre). Son nouveau statut ne l'empêche pas de varier ses rôles, en témoignent ses prestations d'attardé mental dans Tim et de jeune soldat inconscient dans Gallipoli de Peter Weir. Ces deux interprétations lui permettent de gagner ses galons critiques, puisqu'il remporte deux fois le Prix du Meilleur acteur de la part de l'Australian Film Institute. Il retourne ensuite sous la direction de Peter Weir dans L'Année de tous les dangers aux côtés de Sigourney Weaver. En 1987, il confirme son statut de star hollywoodienne pour son rôle de flic suicidaire dans L'Arme fatale (Lethal Weapon) de Richard Donner. Ce film d'action entre polar et comédie est un énorme succès mondial. Son duo mouvementé avec Danny Glover marque à jamais le cinéma américain et lui permet de devenir l'un des acteurs les mieux payés du monde. Entretemps, il prête sa voix au capitaine John Smith dans le film d'animation Pocahontas : une légende indienne des studio Disney. Après ces triomphes au box-office, il enchaîne les films policiers, qui l'amènent vers un cinéma de plus en plus noir : (La Rançon, Complots, Payback) tout en s'essayant au film d'auteur avec The Million Dollar Hotel de Wim Wenders. La même année, à l'opposé, il double son avatar animé dans la série télévisée Les Simpson, lors du 1er épisode de la onzième saison de la série, intitulé Mel Gibson les cloches. En 2010, après six ans d'absence en tant qu'acteur, il revient devant la caméra pour le thriller d'action Hors de contrôle, de Martin Campbell. Mais c'est en 2011 qu'il livre une interprétation étonnante en tête d'affiche du film indépendant Complexe du Castor, de Jodie Foster, à qui il avait autrefois donné la réplique dans Maverick, et devenue depuis une amie proche. Il enchaîne avec le petit film d'action Get the Gringo, dont il signe aussi le scénario, mais qui passe inaperçu.

    Mel Gibson est le sixième des onze enfants (six filles et cinq garçons) d'Hutton Gibson et d'Anne Reilly Gibson. Sa mère est d'origine irlandaise et sa grand-mère paternelle, Eva Mylott, était une chanteuse d'opéra australienne. Un de ses frères, Donal, est également acteur. En 1968, la famille Gibson s'installe en Australie alors que Mel est âgé de douze ans, son père venant de gagner son procès pour un accident du travail contre son employeur et ayant reçu 145 000 $ à titre de compensation.

    Pour la famille Gibson, l'émigration en Australie est un signe de protestation contre la guerre du Viêt Nam à un moment où l'aîné risque d'être appelé sous les drapeaux. C'est aussi pour Hutton Gibson, catholique fervent, le moyen de protester contre la « décadence morale » qu'il voit dans la transformation des mœurs de la société américaine2. À la suite des bouleversements liturgiques et théologiques de Vatican II, Hutton Gibson est en effet devenu traditionaliste. Habitué des offices de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X, il en fonde la chapelle à Sydney.

    Travaillant d'abord aux côtés de ses frères dans une usine, Mel Gibson trouvera sa vocation d'acteur grâce à sa sœur qui l'incite à se présenter aux auditions de l'Institut national d'art dramatique de Sydney. Il réussit les épreuves et sera formé pendant trois ans aux pratiques du théâtre. C'est durant ces années qu'il commence à se présenter à des castings3, et se lie d'amitié avec des futurs acteurs célèbres comme Steve Bisley et Geoffrey Rush, avec qui il partage un appartement.

    Alors que s'égrènent durant cette décennie les aventures de Martin Riggs et Roger Murtaugh, avec L'Arme fatale 2, L'Arme fatale 3 et L'Arme fatale 4, qui voient vieillir les personnages, et feront un tabac à chaque sortie, malgré une tonalité familiale chaque fois de plus en plus marquée, l'acteur multiplie les projets, et se diversifie. Les propositions de rôles deviennent de plus en plus nombreuses, et il en refuse beaucoup, comme celui de Bruce Wayne dans le Batman de Tim Burton (il pensait que le film ferait un flop4), celui de John McClane dans Piège de cristal, celui d'Elliott Ness dans Les Incorruptibles de Brian De Palma, ainsi que des rôles dans Les Affranchis et dans Abyss. En 2003, Mel Gibson écrit, produit et réalise le péplum biblique La Passion du Christ. Cette reconstitution des douze dernières heures de Jésus Christ fait énormément de bruit car il a choisi de la tourner en araméen, en hébreu et en latin. Les critiques du film sont très partagées, déplorant les scènes extrêmement violentes et le message supposé antisémite. Cela ne l'empêche pas de battre des records au box-office en devenant le plus grand succès pour un film indépendant et d'être nommé pour trois Oscars. Ces rentrées financières lui permettent de lancer un projet plus risqué : en 2006, il poursuit en effet sa carrière de réalisateur avec Apocalypto, une fresque brutale sur l'empire maya avant sa conquête par les Espagnols, avec une distribution d'acteurs quasi inconnus de nationalité amérindienne ou mexicaine. Là encore, la sortie du film est accompagnée de nombreux débats quant à la direction prise par le cinéma de Gibson. Mais c'est surtout une image publique de plus en plus controversée qui l'amène à s'éloigner par la suite des plateaux. Pendant le tournage d'Apocalypto au Mexique, Mel Gibson a donné 1 million de dollars au Rotary Club pour construire des maisons pour les personnes qui avaient perdu leur toit à la suite d'une inondation, dans la région de Yucatan. Le réalisateur a commenté son geste : « Ils ont beaucoup d'inondations là-bas. C'était comme en Louisiane, dans ces régions plus au sud. Ils ont connu une très importante inondation et quelque chose comme un million de personnes se sont retrouvées déplacées et dépouillées. J'ai toujours en tête que si vous allez dans le pays de quelqu'un d'autre pour faire un film, vous n'y allez pas pour juste profiter des lieux. Vous apportez un cadeau. C'est comme aller dans la maison de quelqu'un. Vous leur apportez une bouteille de vin, un bouquet de fleurs ou une boite de chocolat et c'est le même genre de chose sur une plus grande échelle quand vous allez dans le pays de quelqu'un et qu'ils vont vous aider à faire votre film. Vous les aidez d'abord d'une certaine manière ou bien vous leur donnez un cadeau ou alors vous les aidez de la manière que vous pouvez. C'est pourquoi nous les avons en quelque sorte aidés pour les dégâts liés à l'inondation. ».

    Parallèlement, il s'essaie à la comédie romantique avec Ce que veulent les femmes de Nancy Meyers et retrouve la science-fiction dans Signes de M. Night Shyamalan. L'acteur est au sommet puisque ces deux derniers films font les meilleures recettes de sa carrière et permettent à ses cachets de sélever jusqu'à 25 000 000 $5.

    L'acteur se contente donc de seconds rôles dans des projets mineurs : il incarne l'opposant principal des films Machete Kills potacherie d'action signée Robert Rodriguez et le blockbuster vintage Expendables 3, où il prête ses traits à Conrad Stonebanks, un dangereux et redoutable trafiquant d'armes. Il dirige ensuite son 5e long métrage, Tu ne tueras point (Hacksaw Ridge), avec Andrew Garfield dans le rôle de Desmond Doss, premier objecteur de conscience à avoir remporté la Medal of Honor pour son courage pendant la bataille d'Okinawa durant la Seconde Guerre mondiale. Le film sort fin 2016 et lui vaut d'obtenir une nomination au Golden Globe du meilleur réalisateur7 et plusieurs distinctions. L'œuvre du cinéaste est également nommée dans 6 catégories dont meilleur acteur, meilleur film et meilleur réalisateur, aux Oscars 2017. Parallèlement, Tu ne tueras point permet à Gibson de renouer avec le succès commercial, puisqu'il totalise près de 175 millions de $ de recettes mondiales, pour un budget de 40 millions $8,9. L'accueil critique est plus contrasté : ainsi en France, Écran large (\\"impeccable de tenue et de construction dramatique\\"10) ou 20 minutes (\\"fresque dont le souffle épique laisse le spectateur sonné par sa puissance et sa virtuosité\\"10) le portent aux nues, tandis que Le Monde exprime son malaise face au \\"prosélytisme\\" du réalisateur qui voudrait à la fois \\"élever lâme et satisfaire les plus bas instincts du spectateur\\"11, et que La Croix le juge \\"abject et complaisant\\"12. En France, Jacques Frantz est la voix française régulière de Mel Gibson depuis le troisième volet de Mad Max31. Il a été doublé aussi par Patrick Floersheim, Patrick Poivey, Claude Giraud à chacun deux reprises. D'autres comédiens ont doublé Mel Gibson une fois chacun : Jacques Bernard dans Summer City, Joël Martineau dans Gallipoli, Bernard Murat dans Attack Force Z, Jean-Pierre Bouvier dans La Rivière, Jean-Pierre Moulin dans Mrs Soffel ou encore Guillaume Orsat dans La Fête des pères31. Pour les deux films d'animation, Pocahontas et Chicken Run, Mel Gibson fût doublé par Michel Papineschi dans le premier puis par Gérard Depardieu dans le second. Au Québec, Hubert Gagnon est la voix régulière de l'acteur32 sauf dans L'Arme fatale 4 où il est doublé par Denis Mercier et Le Retour de papa 2 par Sylvain Hétu.

    En 2015, c'est sous la direction du metteur en scène français Jean-François Richet, pour l'adaptation du roman Blood Father de Peter Craig, qu'il prépare son retour : il y incarne un ancien détenu essayant de protéger son enfant de dangereux trafiquants de drogue6. La même année, il est choisi par le réalisateur Xiao Feng afin d'occuper le poste de directeur artistique du film The Bombing, œuvre relatant le bombardement de la ville de Chongqing par les forces armées japonaises durant la Seconde Guerre mondiale. L'armée, sous le commandement de Chiang Kai-Shek, utilisait la ville pour se ravitailler. The Bombing sera réalisé en 3D. Bruce Willis obtient un rôle dans le casting.

    La même année, il est annoncé en tant que réalisateur de la mini-série The Barbary Coast, d'après l'auteur Herbert Asbury , dont la trame est située à San Francisco durant la ruée vers l'or de 1850. Kurt Russell et Kate Hudson tiennent les rôles principaux13. Il croisera ensuite Sean Penn pour le film The Professor and the Madman de Farhad Safinia, coscénariste de Apocalypto14.

    Mel Gibson a épousé Robyn Moore le 7 juin 1980, dans la ville de Forestville, en Nouvelle-Galles du Sud (Australie). Le couple a donné naissance à sept enfants (une fille et six garçons)15 : Hannah, Edward, Christian, William, Louis, Milo et Tommy. Sa fille Hannah Gibson s'est mariée au musicien Kenny Wayne Shepherd le 16 septembre 2006. En avril 2007, son épouse Robyn demande le divorce après 27 ans de mariage. Le 30 octobre 2009, sa fiancée Oksana Grigorieva met au monde une fille nommée Lucia. C'est le 8e enfant de Mel Gibson. Oksana et Mel se sont séparés en avril 201016. Il fréquente, depuis 2015, la cavalière et scénariste Rosalind Ross17. En septembre 2016, il est annoncé que Rosalind attend un enfant, il s'agira du neuvième pour Mel et du premier pour Rosalind18. Elle donne naissance en janvier 2017 à un garçon prénommé Lars Gerard. Selon Wensley Clarkson, auteur d'une biographie non autorisée de Mel Gibson, l'acteur connaîtrait des problèmes avec l'alcool depuis l'adolescence. En 1984, il était déjà arrêté pour conduite en état d'ivresse à Toronto, au Canada. En 2004, dans une interview à Diane Sawyer, il reconnut avoir abusé de drogues dans le passé au même titre que de l'alcool22. Le 28 juillet 2006, Mel Gibson est arrêté en état d'ivresse et tient des propos antisémites. Il présentera ses excuses, le 1er août 2006, à la communauté juive, excuses qui furent acceptées par l'organisation Anti-Defamation League. Le 17 août 2006, il plaide coupable et est condamné à trois ans de probation. Il annonce alors s'être inscrit à un programme de désintoxication. Ses déboires lui ont valu d'être parodié dans la série télévisée South Park (épisode La Passion du Juif), où il est décrit comme un dangereux sado-masochiste, et dans Big Movie où il est en prison à la suite de son arrestation pour conduite en état d'ivresse. Mel Gibson a fait don de 500 000 dollars au El Mirador Basin Project pour protéger la dernière piste à travers la forêt vierge en Amérique centrale et pour poursuivre les recherches archéologiques concernant la civilisation des Mayas. En juillet 2007, il a visité de nouveau l'Amérique centrale pour faire des dons et organiser leur utilisation pour la population indigène. Il est même allé jusqu'à rencontrer Óscar Arias Sánchez, le président du Costa Rica. Il a aussi financé la construction d'une église pouvant accueillir 400 personnes par un don de 37 millions de dollars dans les collines de Malibu (Californie), où il habite. Par ailleurs, Mel Gibson possède la compagnie qui effectuera ces travaux. Des messes respectant la forme tridentine du rite romain y sont célébrées chaque matin. Il s'engage pour la cause des enfants défavorisés à travers son association Mending Kids dont les fonds servent à soigner des enfants malades[réf. nécessaire]. Mel Gibson s'est impliqué aussi de manière discrète en soutenant personnellement d'autres artistes qui ont souffert de dépendance pour des substances addictives. Il est notamment intervenu pour soutenir Robert Downey Jr., son ancien partenaire d'Air America, quand celui-ci était incarcéré à la Corcoran State Prison. La chanteuse de rock Courtney Love a remercié Mel Gibson de l'avoir sauvée d'une rechute dans la drogue après que l'acteur eut aidé à la faire désintoxiquer. Il a vu la chanteuse dans un hôtel de Los Angeles, alors qu'elle recommençait à prendre de la drogue. Mel Gibson avait aussi aidé Britney Spears quand elle traversait sa période la plus difficile en 200823.

    Selon le Los Angeles Times, Mel Gibson possédait un patrimoine de 850 millions de dollars en 2006, ce qui faisait de lui l'acteur le plus riche de Los Angeles et la 47e plus grosse fortune de cette ville19. Ses propriétés incluent une villa à Malibu, une île privée dans les Fidji, ainsi que des ranch en Australie et au Costa Rica20. Cependant, son divorce lui a coûté 400 millions de dollars21 et reste jusqu'à présent le plus cher de l'histoire d'Hollywood.

    Mel Gibson ne s'est jamais publiquement identifié aux conservateurs républicains américains en dépit d'affirmations contraires dans des journaux comme le Washington Times ou le site WorldNetDaily. Il devait produire le film de Michael Moore, Fahrenheit 9/11, mais avait finalement cédé ses droits à Miramax. Moore avait alors affirmé que les républicains avaient intimidé Mel Gibson. En 1995, dans une interview à Playboy Magazine, il s'en était pris au président Bill Clinton en qui il voyait un opportuniste de bas niveau. Opposé à la guerre en Irak, Mel Gibson a indiqué en 2006 que dans certains événements ou personnages de son film Apocalypto, il y avait un peu du président « George W. Bush et de ses gars ».

    Mel Gibson est catholique traditionaliste tandis que son ex-femme est anglicane. Très pratiquant, attaché à la messe tridentine, il a publiquement dénoncé les recherches sur les cellules souches à partir d'embryons humains. Bien que n'en faisant pas de publicité particulière, Mel Gibson participe à de nombreuses actions philanthropiques ou d'œuvres de charité comme Healing the Children[réf. nécessaire].

    Cette liste reprend les récompenses les plus prestigieuses remises à Mel Gibson. En 1985, il est le premier à être élu « Homme le plus sexy » par le magazine People30.

    En 1995, il refuse discrètement de se faire conférer le grade de chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres, en protestation contre la reprise des essais nucléaires en Polynésie française.

    Le 25 juillet 1997, Mel Gibson est nommé officier de l'ordre d'Australie (AO) en reconnaissance de ses « services pour l'industrie du film australien ».

  6. Michel Polnareff — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Polnareff
    • Vie personnelle
    • Enfance
    • Formation
    • Débuts
    • Style
    • Personnalité
    • Contexte historique
    • Historique
    • Parcours
    • Hommages
    • Carrière
    • Carrière professionnelle
    • Synopsis
    • Diagnostic
    • Critique
    • Culture populaire
    • Récompense
    • Médias
    • Sortie
    • Controverse

    Michel Polnareff est russe du côté de son père, et breton du côté de sa mère, dont la famille est originaire de Saint-Hernin. Il a aussi des attaches à Loctudy2. En 1977, il compose Lettre à France sur un texte de Jean-Loup Dabadie qui exprime sa nostalgie de la France. Il s'est maintenant attaché au confort de vie californien, fait du sport et se passionne pour les nouvelles technologies. Le chanteur repartira ensuite aux États-Unis et fera différents voyages notamment au Gabon. De 1992 à 1994, Polnareff réside discrètement en France, à différents endroits, sans apparition publique et avec des périodes de studio dont les enregistrements restent inédits. En septembre 2010, Michel Polnareff et sa compagne annoncent qu'ils attendent un enfant. La naissance du bébé - un garçon prénommé Louka - a eu lieu à Los Angeles le 28 décembre 201045. En mars 2011, il perd son amie de quarante ans, qui a été « l'amour de sa vie » et son manager depuis 1972, Annie Fargue. Il diffuse sur Internet le discours qu'il a enregistré pour les obsèques de son amie. L'album, Le Cinéma de Polnareff (compilant ses compositions pour le 7e art), dernier projet conçu avec Annie Fargue, sort le 7 novembre 2011.

    Michel Polnareff passe toute son enfance dans la musique. Son père Leib Polnareff (Léo Poll) est un compositeur ukrainien qui a écrit des chansons pour Édith Piaf (« La Java en mineur », «Partance »...), Mouloudji ou Yves Montand (Léo fait les arrangements français de la chanson Le Galérien d'après une mélodie populaire russe du début du XIXe siècle)3. Sa mère Simone Lane, est danseuse de jazz moderne et acrobatique et de claquettes4. Dans l'appartement familial du 24 rue Oberkampf5, Léo Poll impose d'écouter uniquement de la musique classique et met son fils au piano dès l'âge de quatre ans. Il l'inscrit très tôt au Conservatoire de musique de Paris et parallèlement au cours Hattemer. Michel Polnareff reçoit à douze ans le premier prix de solfège du Conservatoire mais garde un très mauvais souvenir de son parcours scolaire et de son apprentissage de la musique, témoignant dans son autobiographie et ses interviews que son père lui inflige des gifles et des coups de ceinturon lorsqu'il ne respecte pas les consignes ou fait des fausses notes. Le but du jeune garçon est d'être « tout le contraire de son père » : rêvant d'Amérique et du rock, il ne sera pas pianiste classique6.

    En 1957, il se familiarise avec la langue anglaise lors d'un séjour linguistique dans le Dorset. En 1961, en section littéraire, il échoue au baccalauréat, redouble et obtient son diplôme avant de partir effectuer sept mois de service militaire, à Épinal, puis à Montluçon, où il tient la grosse caisse de l'orchestre7.

    À 20 ans, il quitte le cocon familial qu'il juge étouffant, multiplie les petits boulots Après avoir été employé aux écritures dans une banque, vendeur de cartes postales pour les aveugles ou démarcheur au porte à porte pour des assurances incendie, il sinstalle sur les marches du Sacré-Cœur avec une guitare achetée avec ses économies. Ses premières notes seront celles de La Poupée qui fait non8,9.

    Il devient beatnik, pacifiste et fait la manche à la terrasse des cafés en reprenant les standards rock de lépoque. Le premier février 1966, repéré et invité par André Pousse, il remporte un concours de rock organisé par Disco Revue au club alors branché La Locomotive. Le premier prix est un contrat avec Barclay, que Polnareff refuse, par peur d'être formaté7. Les musiques de Polnareff s'inspirent de styles anglo-américains, suivent parfois une ligne néo-classique (telle Âme câline)[réf. souhaitée]. L'artiste affiche un look androgyne (qui ne cesse dévoluer), et écrit certains textes prônant la liberté sexuelle. La presse ne le lâche pas et le considère comme un symbole de la décadence de la jeunesse, à cause de son apparence jugée efféminée (point commun avec David Bowie) et de ses textes qui choquent. L'Amour avec toi (repris par Étienne Daho en 1989) fait l'objet d'une plainte pour pornographie de la part de l'Évêché de Paris et est interdite d'antenne avant 22 heures11.

    En 1971, il refait surface avec une nouvelle tournée et, en septembre, accompagne au piano Johnny Hallyday durant le Medley rock'n'roll en clôture de son spectacle au Palais des SportsNote 1. C'est lors de ces représentations qu'il arbore pour la première fois son nouveau look : il porte désormais de grandes lunettes à verres foncés aux larges montures blanches, créées par l'opticien Pierre Marly14, qui cachent sa forte myopie et protègent ses yeux fragiles15, ses longs cheveux sont blondis et ondulés. Il ne changera plus guère de style. À propos de son allure, le journaliste Bertrand Dicale interviewé par Laurent Delahousse pour l'émission Un jour, un destin (sur France 2 en décembre 2008), explique : « Il radicalise tout ce qu'on lui reproche ». Quant au photographe Jean-Marie Périer, il commente : « Il fabrique un autre, et se cache derrière »16. Michel a une autre explication17 : « Quand je me vois dans la glace, je corresponds à ce que je voudrais être. Le jour où je ny correspondrai plus, je me tirerai une balle dans la tête, probablement. »

    En 1972, paraissent La Mouche, Holidays et On ira tous au paradis. C'est aussi l'année du concert Polnarévolution à l'Olympia. Les 6 000 affiches de ce concert font scandale lorsqu'elles sont placardées le 2 octobre 1972 dans toute la capitale : Polnareff, travesti, montre ses fesses18. Le tribunal correctionnel le condamne à 60 000 francs19 d'amende pour attentat à la pudeur20. Le concert Polnarévolution est une innovation : il est le premier concert français à bénéficier du son 5.1. Les costumes sont confectionnés par Paco Rabanne, les musiciens, les Dynastie Crisis, sont vêtus de collants noirs, d'un haut en plastique, Polnareff est recouvert de paillettes argentées. Les instruments de musique sont fabriqués en plexiglas21. Au début du concert, une fille du Crazy Horse déguisée en Polnareff arrive de dos et baisse son pantalon en référence à laffiche20.

    En mars 1973, Michel Polnareff crée Polnarêve, un spectacle de nouvelles chansons. La sortie du prochain disque est prévue pour les mois suivants et les enregistrements ont déjà eu lieu. Le support sera finalement distribué après le départ de l'artiste pour les États-Unis. Il est sobrement intitulé Michel Polnareff sans indication sur la pochette et contenant entre autres le très mélancolique LHomme qui pleurait des larmes de verre écrit avec son nouveau parolier Pierre Grosz, qui, à part un morceau signé Jean-Loup Dabadie, est le coauteur de toutes les paroles de l'album. Larrangeur fétiche de Serge Gainsbourg, Jean-Claude Vannier, est de la partie et semble s'être chargé des mixages alors que Polnareff n'était plus en France. En 1975, Fame à la mode sort entièrement en anglais. Sur ce disque jouent des musiciens prestigieux, Lee Ritenour, Leland Sklar ou Jim Gordon, musiciens de Clapton et des ex-Beatles. Le morceau Jesus for tonight est le premier titre d'un compositeur français à entrer dans le classement du Billboard Magazine27. Polnareff part ensuite pour une très grande tournée au Japon puis pour un concert au Forest National à Bruxelles, ne pouvant remettre les pieds sur le sol français. Il sentoure de grands musiciens, Dick Smith (guitariste de Earth, Wind and Fire, dAretha Franklin), Alex Acuña (percussionniste de Weather Report, dElvis Presley et de Michael Jackson). Le disque Live at the Roxy sort en 1996 et marque les esprits par la richesse des ré-orchestrations ; il oscille entre rock, funk, country et même reggae. L'album reste numéro un pendant cinq semaines et est certifié disque de platine (300 000 exemplaires pour l'année de sortie)37. Ze (re)tour 2007, lun des grands événements musicaux de 2007, attire plus dun million de spectateurs avec une soixantaine de dates[réf. nécessaire] ; sans oublier le grand concert donné le 14 juillet au Champ-de-Mars, devant près de six cent mille spectateurs40, à la demande du président de la République, Nicolas Sarkozy désirant offrir un grand divertissement populaire à l'occasion de la Fête nationale41. Charline Vanhoenacker écrira : « la France déroule le tapis rouge à Michel Polnareff, l'exilé fiscal, puis exilé tout court42 ». Le 10 mars 2007, les Victoires de la musique lui remettent la victoire dhonneur pour l'ensemble de son œuvre. Le CD et le DVD de la tournée sortent le 7 décembre 2007 chez Polydor. Lors de cette tournée, le public découvre en version live, la chanson Position(s), sorte de blues jazzy aux paroles équivoques et implicites. Il s'agit du quatrième titre inédit de Polnareff depuis 1990 si l'on compte, pour résumer, l'instrumental piano Lee Neddy en 1995, Je Rêve d'un Monde en 1999, et Ophélie Flagrant des Lits en 2006. Le 22 juillet 2010 à Los Angeles, Michel Polnareff est fait chevalier de la Légion d'honneur44. Ce même jour, il dira : « J'aimerais que mes fans sachent que je pense toujours à eux. Nous sommes toujours aussi proches, même si c'est de façon virtuelle », commence Michel Polnareff, continuant « Je ne pense pas à un spectacle, mais plutôt à un nouveau disque car, si ce n'est deux singles, il n'y a rien eu de nouveau depuis quinze ans. Donc actuellement, je suis en studio. »

    Revenant d'une tournée internationale à l'été 1973, Polnareff découvre que son déficit bancaire se calcule en millions de francs, son homme de confiance Bernard Seneau (revenu en Anjou par la suite, et mort début 201522), l'a escroqué : avec l'argent de Polnareff, il a loué un logement et une voiture à celui-ci, sans les lui acheter (alors que Polnareff se croyait propriétaire), puis est parti avec son argent, sans avoir payé les impôts du chanteur. Polnareff se retrouve donc non seulement sans le sou, mais débiteur d'une énorme dette fiscale, il faudra des années pour que ses avocats prouvent sa non-complicité dans cet impayé fiscal d'un million de francs23. Sa mère meurt au même moment et Polnareff, dépressif, doit faire une nouvelle cure de sommeil avant de s'exiler, le 12 octobre 197324, aux États-Unis à bord du paquebot France, dont c'est un des derniers trajets (avant d'être désarmé en 1974 puis revendu). D'après l'émission Un jour, un destin Polnareff, les secrets d'un exil, la raison en fut que Polnareff aurait peur de prendre l'avion. Plus tard, aux États-Unis, il tentera de s'acheter une camionnette blindée et une arme à Christophe Rocancourt, célèbre usurpateur qui extorqua quelque deux cent cinquante mille dollars à la vedette exilée en Californie25 et qui, dans l'émission en question, émet l'hypothèse que : « Michel Polnareff est un parano, un peu obsédé par les armes. » Il finit par s'installer à Los Angeles26. Il signe très vite sur le label Atlantic sur lequel sortira d'ailleurs son dernier disque français.

    En 1974, Michel Polnareff reçoit l'hommage du groupe Il était une fois, « Polnarevient », Serge Koolenn et Richard Dewitte avaient été musiciens du chanteur.

    En 1976, il signe la bande originale du film Lipstick qui se classe en très bonne position dans les charts internationaux. (Il restera également sept semaines dans le top 100 aux États-Unis27.)

    En 1978, il revient en France (après cinq ans d'absence) pour son procès à l'issue duquel il reste redevable de plus d'un million de francs au fisc7. Il en profite pour sortir Coucou me revoilou mais le succès est mitigé malgré des morceaux marquants. Un « album crasse » selon lintéressé, enregistré entre Londres et Los Angeles. Après cette sortie, il rompt son contrat avec Atlantic, afin de signer de nouveau chez Disc'AZ.

    Michel Polnareff va mal, atteint d'une cataracte aux deux yeux, il devient presque aveugle, ne voyant plus qu'un peu de lumière. Il tait sa quasi-cécité à son entourage, noie sa peur dans la vodka et ne sort plus du Royal Monceau ; on finit par comprendre qu'il peut s'y déplacer plus facilement, connaissant l'endroit par cœur. Méconnaissable, grossi, il porte une longue barbe brune, sa couleur naturelle. Le bar du Royal Monceau devient chaque nuit un studio pour les prises de voix. Les ingénieurs du son, dans un studio mobile se garent chaque soir devant l'hôtel, les musiciens enregistrent simultanément dans trois autres studios. Les cordes sont enregistrées à Abbey Road et dirigées via le téléphone par Polnareff depuis lhôtel. Kâmâ Sutrâ renoue un peu avec le Polnareff dantan, le son est très acoustique, avec les cordes de Goodbye Marylou et de Kâmâ Sutrâ.

    Après de longs mois d'hésitation, il est opéré d'une double cataracte brune par le docteur Alain Hagège (l'œil gauche le 17 octobre 1994 et l'œil droit, le 20 décembre) et soigné par une hypnothérapie. Il recouvre enfin la vue36.

    La première moitié des années 2000 est très calme, malgré hommages et compilations. En 2003, Nostalgie réalise une longue interview radiophonique de l'artiste.

    En septembre 2004, Michel Polnareff apparaît, bronzé et bodybuildé, en couverture de Paris Match, accompagné de sa nouvelle compagne, Danyellah. En novembre sort Polnareff par Polnareff, livre danecdotes autobiographiques.

    Le 8 mars 2008, Ze (re)tour 2007 remporte la Victoire de la musique du « Spectacle musical, tournée, concert de lannée »43, Gilbert Coullier, producteur de la tournée, vient récupérer le prix sur scène à la place de Michel Polnareff reparti en Californie depuis six mois.

    Du 18 au 29 novembre 2013, France Bleu diffuse Radio Polnareff, un entretien enregistré par Fabien Lecœuvre chez Michel Polnareff en Californie qui aborde en dix thèmes la vie du Roi des fourmis47.

    Le double DVD Polnareff Classics Vintage, permettant de découvrir les grands moments des prestations télévisuelles de l'artiste tout au long de sa carrière, sort le 13 janvier 2014 et connaît un véritable succès, se classant directement numéro un des ventes de DVD musicaux en France pendant quatre semaines consécutives48.

    En avril 2015, il dénonce la caricature faite de lui par l'organisme de crédit Cetelem, le chanteur n'est pas d'accord avec l'utilisation de son image associée à un organisme de crédit, donc à des buts lucratifs. Il précise par la suite n'avoir aucune animosité envers l'acteur le grimant mais ressentait de la colère que son image soit utilisée à des fins commerciales.

  7. Les Petits Einstein — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Les_Petits_Einstein

    17 hours ago · Les Petits Einstein (Little Einsteins) est une série télévisée d'animation éducative américaine en 67 épisodes de 23 minutes développée par Douglas Wood, qui a créé le concept et les personnages, et une équipe dirigée par Olexa Hewryk (vainqueur d'un Emmy Award) et Eric Weiner (cocréateur de Dora l'exploratrice) puis produite par Curious Pictures et The Baby Einstein Company.

  8. Germania - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Germania

    1 day ago · Tuttavia, il suo tasso di fecondità di 1,41 figli per donna (2011) è uno dei più bassi del mondo, anche se in crescita negli ultimi anni (da 1,36 a 1,41 tra il 2011 ed il 2013). Sin dagli anni 1970, il tasso di mortalità in Germania supera il tasso di natalità.

  9. Speakerine — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Speakerine

    1 day ago · modifier - modifier le code - modifier Wikidata Speakerine (speaker au masculin et plus rarement speakerin) construit sur le verbe anglais to speak (parler) désigne une personne dont la tâche est de présenter les programmes de télévision aux téléspectateurs par sa présence directe à l'image. Les speakerines ont été des figures emblématiques des débuts de la télévision mais sont ...

  10. Tornade — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Tornade

    17 hours ago · modifier - modifier le code - modifier Wikidata Une tornade (de l' espagnol tornado , dérivé du verbe tornar , tourner) est un tourbillon de vents extrêmement violents, prenant naissance à la base d'un nuage d' orage (cumulonimbus) lorsque les conditions de cisaillement des vents sont favorables dans la basse atmosphère . De très faibles tornades peuvent également se développer sous ...

  11. People also search for