Yahoo Web Search

  1. Tupac Shakur — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Tupac_Shakur
    • Débuts
    • Carrière
    • Enfance
    • Vie personnelle
    • Controverse
    • Concept
    • Mort
    • Conséquences
    • Synopsis
    • Influences
    • Culture populaire
    • Reconnaissance
    • Histoire
    • Hommages

    Issu d'une famille ayant milité dans les rangs des Black Panthers, Tupac Shakur compte plus de 75 millions d'albums écoulés à l'international6. Le magazine Rolling Stone lui attribue la 86e place de son classement des plus grands artistes musicaux de tous les temps7. Parallèlement à sa carrière musicale, il était un acteur prometteur8 et un citoyen socialement engagé. La plupart des chansons de 2Pac parlent d'une enfance issue de la violence et de la misère dans les ghettos, du racisme, des problèmes de société et des conflits avec d'autres rappeurs. Il a milité tout au long de sa carrière pour l'égalitarisme racial9. Shakur fut d'abord un roadie et un danseur pour le groupe de hip-hop alternatif Digital Underground10,11,12. Il a ensuite fait partie des groupes Outlawz, Digital Underground et Thug Life. Son succès contribue largement à l'explosion commerciale mondiale du rap au cours des années 1990. Son charisme, son flow, ses paroles travaillées et sa mort prématurée en font l'une des icônes majeures de ce genre musical : il est l'un des artistes comptant le plus d'albums après sa mort13, et est classé 8e célébrité morte rapportant le plus d'argent en 2007, devançant notamment James Brown et Bob Marley6.

    Tupac sort son premier album, 2Pacalypse Now, en 1991 et fait de lui un acteur majeur du rap West Coast durant les années 199014,15. Il réalise au cours de sa carrière plusieurs albums à succès comme Strictly 4 My N.I.G.G.A.Z. en 1993 et Me Against the World en 199516. Cette même année, Shakur, qui a eu des problèmes juridiques, un vol qualifié et une fusillade, est entré en rivalité avec les rappeurs de la côte est et notamment son ancien ami : The Notorious B.I.G.17. Son album All Eyez on Me, premier double album de l'histoire du hip-hop pour un artiste solo, est devenu l'un des albums les plus vendus aux États-Unis. Avant d'utiliser son nom et prénom comme nom de scène, Shakur se faisait connaître en tant que MC New York dans ses débuts à Baltimore. La carrière professionnelle de Tupac Shakur commence au début des années 1990, lorsqu'il réalise un couplet du morceau Same Song de Digital Underground sur la bande originale du film Nothing but Trouble, dans lequel il apparaît également avec le groupe. En tournée, il en profite pour développer son propre matériel. Tupac fait une première apparition sur le second album de Digital Underground, This Is an EP Release, publié au printemps 199134 et classé 29e au Billboard 20035. Il participe aussi à leur troisième album, Sons of the P. Le 12 novembre la même année, il lance son premier album solo, 2Pacalypse Now36 qui atteint la 64e place du Billboard 20037, et est certifié disque d'or le 19 avril 1995 par la Recording Industry Association of America (RIAA)38. Au départ, 2Pac rencontre des difficultés pour commercialiser cet album, mais les dirigeants d'Interscope Records, Ted Field et Tom Whalley, acceptent finalement de le distribuer. L'album remporte un grand succès grâce aux dénonciations qu'il y fait, et à sa forte implication politique. Le titre Brenda's Got a Baby (en) atteint la 23e place du Top 30 R'n'B37. Toutefois, ses textes crus et vulgaires lui valent la critique du vice-président des États-Unis Dan Quayle et de groupes de parents39. De plus, 2Pacalypse Now ne fait pas aussi bien dans les classements que ses successeurs, aucun de ses titres n'atteignant les dix premières places. Son deuxième album, Strictly 4 My N.I.G.G.A.Z., est publié le 16 février 199340. L'album atteint la 24e place du Billboard 20041, et est certifié disque de platine par la RIAA42. L'album, principalement produit par Randy « Stretch » Walker (le meilleur ami de Shakur et associé à l'époque) et Live Squad (en), génère deux hits, Keep Ya Head Up (en) et I Get Around (en)41, ce dernier avec en featuring Shock G (en) et Money-B (en) de Digital Underground. Il s'agit de l'un des dix albums les plus vendus avec 1 366 000 écoulés à partir de 200443. La notoriété de Shakur s'accroit ensuite grandement par son rôle dans Juice d'Ernest R. Dickerson en 199244. Ce rôle lui en vaut un second en 1993 dans Poetic Justice de John Singleton dans lequel il joue aux côtés de Janet Jackson. À la fin de cette année, on le voit dans le film de basket-ball Above the Rim.

    Tupac Amaru Shakur est né le 16 juin 1971 à East Harlem, dans le quartier de Manhattan à New York20. Il est nommé ainsi d'après Túpac Amaru II21, un révolutionnaire péruvien qui a mené un soulèvement indigène contre l'Espagne et a ensuite été exécuté. Sa mère Afeni Shakur et son père Billy Garland sont des membres actifs du Black Panther Party à New York dans les années 1960 et début des années 197022. Tupac est né tout juste un mois après l'acquittement23 de sa mère sur plus de 150 accusations de « complot contre le gouvernement des États-Unis et les monuments de New York », celle-ci étant l'une des Panther 21 arrêtés en avril 1969. Bien que non confirmées par la famille Shakur, plusieurs sources (y compris le rapport du médecin légiste officiel) lui prêtent comme alias « Lesane Parish Crooks »24,25. Ce nom aurait été inscrit sur l'acte de naissance du fait qu'Afeni craignait des attaques contre son fils ; elle a ainsi choisi de déguiser sa véritable identité en utilisant un nom de famille différent. Elle a donc changé plus tard celui-ci, après sa séparation avec Garland et son mariage avec Mutulu Shakur26. Dès son plus jeune âge, la lutte et l'incarcération rythment la vie de Tupac. Son parrain, Elmer « Geronimo » Pratt, un membre important des Black Panthers, est reconnu coupable du meurtre d'un enseignant lors d'un vol en 1968, mais sa peine est par la suite annulée. Son beau-père, Mutulu Shakur, demeure pendant quatre ans sur la liste des dix fugitifs les plus recherchés par le FBI à partir de 1982, alors que Tupac est un préadolescent. Mutulu est alors soupçonné d'avoir aidé sa sœur Assata Shakur à s'échapper d'une prison dans le New Jersey, où elle est incarcérée pour avoir abattu un policier d'État en 1973. Mutulu est capturé en 1986 et emprisonné pour le braquage en 1981 d'un fourgon de la Brink's, effectué par la Black Liberation Army et la May 19th Communist Organization, au cours duquel deux policiers et un garde sont tués27. Tupac a une demi-sœur, Sekyiwa, de deux ans sa cadette, et un demi-frère plus âgé, Mopreme « Komani » Shakur, qui a participé à plusieurs de ses enregistrements. À l'âge de douze ans, Tupac s'inscrit au groupe de théâtre 127th Street Repertory Ensemble de Harlem et est choisi pour interpréter le rôle de Travis, enfant dans la pièce A Raisin in the Sun, qui se joue au célèbre Apollo Theater. En 1986, la famille déménage à Baltimore dans le Maryland28. Après avoir terminé sa deuxième année à la Paul Laurence Dunbar High School, Tupac est muté à la Baltimore School for the Arts, où il étudie le théâtre, la poésie, le jazz et le ballet. Il joue des pièces de Shakespeare ainsi que le rôle du roi des souris dans Casse-Noisette27. Shakur, accompagné au beatboxing par l'un de ses amis, Dana « Mouse » Smith, remporte la plupart des nombreux concours de rap auxquels il participe et est considéré comme le meilleur rappeur de son école29. Bien qu'il n'ait pas de vêtements à la mode, Tupac est l'un des enfants les plus populaires de son école en raison de son sens de l'humour, d'excellentes compétences en rap et de sa facilité à se lier avec toutes les foules30. Il développe une étroite amitié avec la jeune Jada Pinkett, la future femme de Will Smith qui dure jusqu'à sa mort. Dans le documentaire Tupac: Resurrection, Shakur déclare : « Jada est mon cœur. Elle sera mon amie pour toute ma vie », Pinkett, de son côté, déclare qu'il est « l'un de mes meilleurs amis. Il était comme un frère. C'était au-delà de l'amitié pour nous. Le type de relation que nous avions se rencontre qu'une fois dans une vie. » Un poème écrit par Shakur intitulé Jada apparaît dans son livre, The Rose That Grew From Concrete, qui comprend aussi un poème dédié à Pinkett appelé The Tears in Cupid's Eyes. Pendant sa période à l'école des arts, Shakur commence à sortir avec la fille du directeur du Parti communiste des États-Unis d'Amérique de Baltimore31. En juin 1988, Tupac et sa famille déménagent à nouveau, cette fois à Marin City en Californie28, où il étudie à la amalpais High School32. En 1989, Tupac commence à fréquenter les cours de poésie de Leila Steinberg33. Cette même année, Steinberg organise un concert avec un ancien groupe de Shakur, Strictly Dope. Après le concert, Tupac signe avec Atron Gregory et est recruté dans le tout nouveau groupe de hip-hop d'Oakland, Digital Underground. En 1990, il est engagé comme danseur et roadie du groupe10,11,12.

    Même s'il retient l'attention tant sur le plan musical que cinématographique, Shakur acquiert une notoriété par ses conflits avec la justice. En octobre 1991, il entame des poursuites civiles et demande dix millions de dollars d'indemnisation aux policiers municipaux d'Oakland, clamant qu'ils l'auraient brutalement battu pour avoir traversé la rue imprudemment18. À la fin de l'année 2003, la ligne de vêtements Makaveli Branded Clothing (en) est lancée par Afeni. En 2005, Death Row publie Tupac: Live at the House of Blues. Le DVD est enregistré le 4 juillet 1996, lors du dernier concert de la carrière de Tupac, et dispose d'une pléthore d'artistes de Death Row. En août 2006 est publiée la biographie interactive officielle Tupac Shakur Legacy (en) réalisée par Jamal Joseph (en). Elle présente des photographies inédites de la famille, des histoires intimes et plus de vingt reproductions de ses chansons manuscrites, déclarations, écrits, poèmes et autres documents personnels. Le sixième album studio posthume de Shakur, Pac's Life, est publié le 21 novembre 2006. Il célèbre le 10e anniversaire de sa mort. Il est toujours reconnu comme l'un des artistes les plus populaires dans l'industrie de la musique pour l'année 2006104.

    En octobre 1993, à Atlanta, deux frères et policiers hors service, Mark et Scott Whitwell, célèbrent avec leurs épouses le succès de Mme Whitwell à l'examen du barreau de l'État. Tandis qu'ils traversent la rue, une voiture, dans laquelle Tupac se trouve, les frôle. Les Whitwell ont une altercation avec le conducteur, Shakur et les autres passagers, qui sont ensuite rejoints par une deuxième voiture. Shakur tire sur un agent dans les fesses, et sur l'autre à la jambe, le dos ou l'abdomen, selon les sources. Personne d'autre n'est blessé. Mark Whitwell est accusé d'avoir tiré sur la voiture de Shakur et d'avoir ensuite menti à la police pendant l'enquête. Shakur, pour sa part, est accusé d'avoir tiré sur l'agent. Les procureurs finiront par abandonner toutes les accusations portées contre les parties47,48. En novembre 1993, une fan porte plainte contre Shakur et d'autres personnes pour agression sexuelle : le rappeur l'aurait violée dans une chambre d'hôtel puis encouragé ses amis à abuser d'elle. Tupac réfute totalement les accusations. Selon lui, il aurait eu des relations consenties avec la jeune femme durant les jours précédents : d'abord une fellation dans une discothèque, puis des relations sexuelles dans la chambre d'hôtel du rappeur. Les accusations portent sur le jour où la femme est revenue dans la chambre, où elle prétend que Shakur et son entourage l'auraient soumise à un gang bang. Elle lui aurait dit en partant : « Pourquoi les as-tu laissé me faire ça ? »49,50. Shakur déclare qu'il se serait endormi peu après son arrivée et plus tard réveillé aux accusations et menaces de poursuite judiciaire. À l'issue du procès, Shakur est reconnu coupable d'abus sexuels et condamné à un an et demi d'emprisonnement. Le juge décrit le crime comme « un acte de violence brutale contre une femme sans défense »51,52,53. Le 28 novembre 1994, Tupac déclare à la sortie du tribunal après avoir entendu les accusations et les plaidoiries : « Ceci [le procès] est par rapport à mon image. [] Ils [les médias] m'ont construit et me détruisent aujourd'hui sur la même image qu'ils ont diffusé »54. En 1994, Tupac est reconnu coupable d'avoir attaqué l'un des producteurs du film Menace to Society Allen Hughes lors d'un tournage d'un clip55. Il est condamné à quinze jours de prison, des journées de travaux avec une entreprise de génie civil, des travaux d'intérêt général et une amende de 2 000 $. Le 27 mars 2008, le Los Angeles Times publie des excuses à Sean « Puffy » Combs pour l'avoir accusé de jouer un rôle dans l'agression de novembre 1994. L'article indiquait que Shakur a été amené au studio par les associés de Biggie pour l'abattre et ainsi favoriser Biggie. Le journal s'est fondé sur de faux documents et The Smoking Gun (en) a démontré leur contradiction64. Le 15 juin 2011, Dexter Isaac, un meurtrier déjà incarcéré, publie un communiqué où il explique avoir été engagé par l'agent James Rosemond : « En 1994, James Rosemond m'a engagé pour cambrioler Tupac Shakur au Quad Studio. Il m'a donné 2 500 dollars et permis de garder tous les bijoux que je trouverais, à l'exception d'une bague qu'il voulait pour lui. C'était la plus grosse de deux bagues à diamant qu'on a volées. Il disait qu'il voulait mettre le diamant sur un nouvel anneau pour sa petite amie de l'époque, Synthia Ried. J'ai encore comme preuve une chaîne qu'on a prise ce soir-là65. » En grande partie à cause d'un manque d'avancées par les forces de l'ordre dans l'enquête sur l'assassinat de Shakur, de nombreuses enquêtes indépendantes et théories sont apparues. En raison de l'acrimonie entre Tupac et The Notorious B.I.G., son ami devenu rival et qui sera lui aussi assassiné quelques mois plus tard, en mars 199785, une possible implication de Biggie fut rapidement suggérée. Biggie, ainsi que sa famille et ses associés, nient avec véhémence toutes les accusations86. En 2002, le Los Angeles Times publie une tribune du journaliste d'investigation et lauréat du prix Pulitzer Chuck Philips, qui prétend avoir découvert des preuves impliquant Biggie, Orlando Anderson et les Southside Crips lors de l'attaque87. Philips cite des membres de gangs restés anonymes qui estiment que Biggie avait des liens avec les Crips, les enrôlant souvent pour assurer sa sécurité lors de ses déplacements sur la West Coast, et que Biggie était de connivence avec les Crips pour assassiner Shakur. En 2008, le site The Smoking Gun signale que les documents invoqués par Philips sont frauduleux. Le L.A. Times publie alors un erratum officiel en première page concernant l'histoire de Philips88. Moins de cinq mois plus tard, Philips quitte le Los Angeles Times89. Beaucoup d'intervenants ont discuté du statut et du personnage public de Tupac Shakur, dont Mark Anthony Neal (en), professeur d'anglais à l'université de Buffalo, qui a tenu la conférence Thug Nigga Intellectual: Tupac as Celebrity Gramscian dans laquelle il fait valoir que Shakur est un exemple d'« intellectuel organique » exprimant les préoccupations d'un grand nombre de personnes99. Le professeur Neal indique également dans ses écrits que la mort de Shakur a laissé vacante la place de « meneur parmi les artistes hip-hop »100. Murray Forman, professeur de communication à l'université Northeastern, a parlé du statut mythique de la vie et la mort de Tupac. Il a abordé le symbolisme et la mythologie entourant la mort de Shakur dans son discours intitulé Tupac Shakur: O.G. (Ostensibly Gone). Parmi ses conclusions, il affirme que les fans de Tupac ont « réussi à ressusciter Tupac comme une force de vie éthérée »101. Dans From Thug Life to Legend: Realization of a Black Folk Hero, Emmett Price, professeur de musique à la Northeastern University, compare l'image publique de Shakur à celle des arnaqueurs du folklore afro-américain qui ont donné lieu au stéréotype urbain du voyou de la période post-esclavagiste. Il a finalement décrit Shakur comme un « artiste prolifique », qui a été « poussé par un terrible sentiment d'urgence » dans une quête pour « unifier la pensée, le corps et l'esprit »102. Michael Dyson, professeur de lettres et des études afro-américaines à l'université de Pennsylvanie et auteur du livre Holler If You Hear Me: Searching for Tupac Shakur91, indique que Shakur « a parlé avec brio et perspicacité comme quelqu'un qui témoigne de la douleur de ceux qui n'auraient jamais sa chance. Il dit la vérité, même s'il a lutté avec les fragments de son identité »91. À une conférence de Harvard, le thème était l'impact de Shakur sur le divertissement, les relations raciales, la politique et le « héros / martyr »97. Fin 1997, l'université de Californie à Berkeley offre un cours dirigé par des élèves intitulé History 98: Poetry and History of Tupac Shakur103.

    À l'époque, la notion de Thug Life est considérée comme une philosophie de vie par Tupac, qui utilise l'expression pour définir le style de vie qu'il a vécu. Il tourne Thug Life (littéralement « vie de voyou ») en un acronyme, qu'il baptise The Hate U Give Little Infants Fucks Everybody (« la haine que vous transmettez aux enfants se retourne contre nous tous »). Tupac le définit comme un mode de vie où les gens réussissent en partant de rien et en surmontant tous les obstacles pour atteindre leurs objectifs. En d'autres termes, une personne née riche ou issue d'un milieu aisé ne vit pas une « Thug Life », parce qu'elle n'a pas besoin de lutter pour survivre59. En raison de l'utilisation constante de l'expression par Tupac, celle-ci est devenue synonyme de son nom et il se l'est même fait tatouer sur le ventre. Contrairement à ce que peut laisser croire une traduction littérale, l'acronyme n'a rien à voir avec le fait d'être un gangster ou un criminel puisqu'il dénonce toutes les idéologies socialement oppressives enseignées durant l'enfance qui peuvent nous affecter négativement une fois adultes. Tupac dit par ailleurs : « Je ne suis pas un gangster et ne l'ai jamais été. Je ne suis pas le voleur qui s'empare de votre sac à main. Je ne suis pas le gars qui fait du carjacking. [] J'ai un emploi. Je suis un artiste »60.

    Un an plus tard, le 30 novembre 1995, « Stretch » est assassiné de plusieurs balles dans le dos au volant de sa mini-fourgonnette par trois hommes faisant feu depuis le côté de son véhicule à Queens Village. Sa camionnette percute alors un arbre et heurte un véhicule stationné avant de se retourner63. À 22 h 55, lors d'un arrêt à un feu rouge, Shakur baisse la vitre et un photographe prend la dernière photographie de Tupac vivant75. Vers 23 h 5, la BMW est arrêtée par la police à vélo sur Las Vegas Strip car le volume de l'autoradio est trop élevé et pour absence de plaques d'immatriculation sur la voiture ; les plaques ont ensuite été trouvées dans le coffre de la voiture. Quelques minutes plus tard, ils repartent sans recevoir d'amende75,76. Vers 23 h 10, à un nouvel arrêt à un feu tricolore sur la route de Flamingo, près de l'intersection de Koval Lane en face de l'hôtel Maxim, un véhicule occupé par deux femmes s'arrête sur le côté droit. Shakur, qui se tient debout à travers le toit ouvrant, échange quelques mots avec les deux femmes, et les invite au Club 66275. À 23 h 14, une Cadillac Fleetwood blanche s'approche du côté passager de la BMW, les passagers descendent l'une des fenêtres, et tirent une rafale de coups de feu à moins de quatre mètres de distance. Tupac est touché à quatre reprises, dont deux blessures mortelles à la poitrine, une balle lui perfore le bassin et la main droite, et la dernière la cuisse19,75. L'une des balles a ricoché dans le poumon droit77. Suge est légèrement blessé à la tête par des fragments de balles et des éclats de verre, même si on estime qu'une balle l'a effleuré78. Selon Suge, une balle de la fusillade s'est logée dans son crâne, mais les rapports médicaux ultérieurs contredisent cette déclaration79. Au moment de la fusillade, le garde du corps de Tupac, Franck Alexander, suivait derrière dans un véhicule appartenant à Kidada Jones, la petite amie de Shakur. Il a déclaré qu'il s'apprêtait à monter avec le rappeur dans la voiture de Suge, lorsque Shakur lui a demandé de conduire la voiture de Kidada au cas où ils auraient été trop ivres et auraient eu besoin de véhicules supplémentaires en sortant du Club 66280. Peu de temps après l'agression, le garde du corps a rapporté dans son documentaire, Before I Wake, que l'une des voitures du convoi a suivi la Cadillac après l'assaut, mais qu'il n'a jamais eu de nouvelles de ses occupants. Après leur arrivée sur les lieux, la police et les ambulanciers emmènent Suge et 2Pac à l'University Medical Center. D'après une interview du producteur de clips Gobi, proche de Tupac, un employé de Death Row lui aurait dit que les tireurs avaient appelé la maison de disques et auraient envoyé des menaces de mort visant Shakur, affirmant qu'ils allaient « l'achever »81. Après avoir entendu cela, Gobi a immédiatement alerté la police de Las Vegas, mais les policiers ont répondu qu'ils étaient en sous-effectif et ne pouvaient être déployés81. À l'hôpital, Shakur n'est pas totalement inconscient, il est sous sédatifs, respire à l'aide d'un masque et d'un respirateur artificiel en réanimation, et il est au stade final placé en coma artificiel après avoir essayé à plusieurs reprises de sortir du lit19,81,82. Bien qu'il ait été transféré dans un centre de traumatologie et qu'il ait subi une multitude d'interventions chirurgicales, Shakur passe la phase critique du traitement médical et les médecins lui donnent alors 50 % de chance de s'en sortir77. Gobi quitte le centre médical après avoir été informé que Shakur a récupéré 13 % de ses facultés lors de la sixième nuit d'hospitalisation81. L'après-midi du vendredi 13 septembre 1996, à l'unité de soins intensifs, Shakur est victime d'une hémorragie interne. Les médecins tentent de le réanimer mais ne parviennent pas à résorber l'hémorragie19,82. Sa mère, Afeni, prend la décision de dire aux médecins de ne pas insister davantage77,82. Tupac est déclaré mort à 16 h 03 locales19. La cause officielle du décès est une insuffisance respiratoire et un arrêt cardio-respiratoire résultants de ses multiples blessures par balles19. Le corps de Shakur est incinéré le lendemain83, après avoir été autopsié, et une partie de ses cendres auraient par la suite été mélangées avec du cannabis pour être fumées par les membres des Outlawz84.

    En octobre 1995, l'affaire est révisée en appel, mais en raison de tous ses frais juridiques Tupac ne peut réunir le montant demandé pour la caution. Après avoir purgé onze mois de sa peine70, Shakur sort de prison grâce en grande partie à l'aide et l'influence de Suge Knight, le directeur de Death Row, qui paie une caution de 1,4 million $, attendant en retour que Tupac signe et enregistre trois albums avec son label71.

    Dans la nuit du 7 septembre 1996, Shakur assiste au match de boxe entre Mike Tyson et Bruce Seldon au MGM Grand à Las Vegas. En sortant de l'hôtel-casino, l'un des associés de Suge repère Orlando « Baby Lane » Anderson, un membre des Crips, dans le hall du MGM Grand et avertit Tupac, qui se jette sur Anderson, bientôt rejoint par Suge et ses associés. La bagarre est enregistrée par les caméras de surveillance de l'hôtel. Quelques mois auparavant, Anderson et un groupe de Crips avaient volé un membre de l'entourage de Death Row dans un magasin Foot Locker, expliquant l'attaque de Shakur. Après la bagarre, Shakur doit se rendre avec Suge au Club 662. Il monte dans la BMW E38 berline noire de Suge au sein d'un grand convoi comportant de nombreuses personnes de l'entourage de Tupac.

    La musique et la philosophie de Tupac sont ancrées dans de nombreuses entités américaines, afro-américaines et mondiales, dont le Black Panther Party, le nationalisme noir, l'égalitarisme et la liberté. Son premier album, 2Pacalypse Now, révèle la conscience sociale de Shakur en attaquant l'injustice sociale, la pauvreté et la brutalité de la police avec les chansons Brenda's Got a Baby, Trapped (en) et Part Time Mutha. Cet album est fortement influencé par la conscience sociale et l'afrocentrisme omniprésents dans le hip-hop à la fin des années 1980 et au début des années 1990. Avec ce premier album, Shakur contribue à accroître la popularité de groupes de rap tels que Boogie Down Productions, Public Enemy, X-Clan (en) et Grandmaster Flash en devenant l'un des premiers grands rappeurs conscients de la côte Ouest. Sur son deuxième album, Strictly 4 My N.I.G.G.A.Z., Shakur continue à rapper sur les maux sociaux auxquels sont confrontés les afro-américains, avec des chansons comme The Streetz R Deathrow et Last Wordz. Il montre également sa compassion avec l'hymne Keep Ya Head Up et son agressivité avec le titre éponyme de l'album, il ajoute un hommage à son ancien groupe Digital Underground en les incluant sur le morceau I Get Around. Shakur était un lecteur vorace et s'inspirait d'une grande variété d'écrivains, dont Nicolas Machiavel, Sun Tzu, Kurt Vonnegut, Mikhaïl Bakounine, Maya Angelou, Alice Walker, Khalil Gibran et Donald Goines. Dans son livre Holler if You Hear Me: Searching for Tupac Shakur, Michael Eric Dyson (en) décrit sa visite de la maison de l'amie et promoteur de Tupac, Leila Steinberg, pour trouver « la mer de livres » qui appartenait au rappeur91. Tupac considérait le chanteur Don McLean et Kate Bush comme deux influences dans sa vie92. Après la mort de l'icône et la sortie de The Don Killuminati: The 7 Day Theory, Cormega rapporte dans une interview que les spectateurs d'un concert de Mobb Deep en Caroline du Nord scandaient « Makaveli »93, soulignant l'influence de cet album et de Shakur lui-même sur la East Coast au pic de la médiatisation de la « rivalité East Coast/West Coast ». Tupac est tenu en haute estime par les autres MCs. Dans le livre How to Rap (en), Bishop Lamont déclare que Shakur « maîtrisait tous les éléments, tous les aspects » du rap94 et Fredro Starr d'Onyx dit que Shakur « était un maître du flow »95. « Chaque rappeur qui a grandi dans les années 1990 doit quelque chose à Tupac », écrit 50 Cent, « il ne ressemblait pas à ceux qui sont venus avant lui »7. About.com nomme Shakur comme le rappeur le plus influent de tous les temps96.

    En 2001, Method Man et Redman, deux rappeurs ayant collaboré avec 2Pac sur l'album All Eyez on Me, sont à l'affiche de How High. Ce film rend hommage à la mort de 2Pac, en rappelant le geste des membres des Outlawz qui, après l'incinération de 2Pac, avaient mélangé une partie des cendres et du cannabis pour le fumer plus tard.

    La chanson de Tupac Dear Mama est l'une des 25 chansons ajoutées au registre national d'enregistrement américain en 2010. La bibliothèque du Congrès commente la chanson comme étant « un hommage émouvant à la fois à la propre mère du rappeur assassiné et à toutes les mères qui luttent pour maintenir une famille face à la toxicomanie, la pauvreté et l'indifférence de la société ». Cet honneur vient sept jours après ce qui aurait dû être son 39e anniversaire. Shakur n'est que le troisième rappeur à entrer dans la bibliothèque, après Grandmaster Flash et le groupe Public Enemy108. Le 15 avril 2012, la technique du fantôme de Pepper est utilisée pour créer une projection de Tupac Shakur, qui entonne Hail Mary et 2 of Amerikaz Most Wanted avec Snoop Dogg à l'occasion du Coachella Festival. La projection vidéo est créée par la société d'effets spéciaux Digital Domain109.

    Amaru Entertainment est un label discographique et une société de production américaine110, située à Atlanta. Cette société a été fondée par la mère du défunt rappeur, Afeni Shakur, en 1997111, initialement dans le but de publier des chansons de Tupac, mort, le 13 septembre 1996. Après la mort de Tupac Shakur, ce label a hérité des droits sur ses albums et son image112,111,113,114. Amaru Entertainment a publié notamment huit albums posthumes du rappeur, ainsi que le documentaire, Tupac : Resurrection sous la supervision de sa mère qui en est également la narratrice115. Le 14 novembre 2003, ce documentaire sur Shakur a été diffusé. Il a été nommé pour l'Oscar du meilleur film documentaire lors de la 77e cérémonie des Oscars. Les bénéfices ont été versés à une association caritative créée par Afeni Shakur.

    Une voie publique nommée Tupac Lane a été baptisée en son honneur à Las Vegas, la ville où il est décédé. Tupac Lane se trouve en périphérie de la ville. La ville de Redmond dans l'état de Washington a aussi baptisé une de ses voies publiques en son honneur sous le nom de Tupac Shakur Lane.

  2. Entrevista a No Gimmicks ~ Producto Ilícito

    productoilicito2.blogspot.com › 2021 › 02

    1 day ago · Pertenece al sello No Hype Records, un sello que reúne a talento del hip-hop del sureste, y este rapero es un joven talentoso y prometedor. El villahermosino tiene hasta la fecha dos trabajos: Max Cady (2016) y Atmósfera (2017), además del Maxi-single 97' Guru (2019) y unos cuantos singles.

  3. Rock (rapero) - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org › wiki › Rock_(rapero)

    1 day ago · Rock no apareció en el álbum de Boot Camp Clik de 2002 The Chosen Few, siendo el único miembro de "Los 8 Grandes" en no aparecer en el álbum. Regresó en 2005 de nuevo a Duck Down apareciendo en el álbum Monkey Barz de Sean Price y en el Tek N Steele: Reloaded de Smif-N-Wessun .

    • Jahmal Bush
    • Brownsville, Nueva York, 4 de noviembre de 1973
  4. Da Beatminerz — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Da_Beatminerz

    1 day ago · Da Beatminerz est un groupe de producteurs américains de hip-hop, originaire de Brooklyn. Ils sont principalement connus dans la scène underground américaine [ 1 ] . Ils atteignent les classements musicaux américains grâce à leur album Brace 4 Impak , sorti en 2001, et leur single Take That la même année [ 2 ] .

    • Rawkus, Copter Records
    • Hip-hop
  5. People also search for