Yahoo Web Search

  1. Dwayne Hicks - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Dwayne_Hicks

    Nov 14, 2020 · Corporal Dwayne Hicks is a fictional character in the Alien franchise.First appearing in the film Aliens, who was portrayed by actor Michael Biehn.The character is a Senior Corporal of the United States Colonial Marine Corps aboard the USS Sulaco and is one of the only 4 survivors of the Sulaco crew's expedition to LV-426, along with Ellen Ripley, Rebecca "Newt" Jorden and the android Bishop.

  2. List of Alien (film series) characters - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Vasquez_(Alien)

    Nov 11, 2020 · Corporal Ferro (Colette Hiller) is a marine who serves as the dropship pilot. While flying to rescue the survivors of an ambush by the Aliens, an Alien that stowed away on the dropship attacks and kills Ferro, causing the dropship to crash.

  3. Patty Duke - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Say_Something_Funny

    Anna Marie "Patty" Duke (December 14, 1946 – March 29, 2016) was an American actress and health advocate. Over the course of her acting career, she was the recipient of an Academy Award, two Golden Globe Awards, three Primetime Emmy Awards, and a star on the Hollywood Walk of Fame.

  4. Aliens (film) - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Carrie_Henn_(actress)

    Nov 10, 2020 · Aliens is a 1986 American science fiction action film written and directed by James Cameron, produced by Gale Anne Hurd and starring Sigourney Weaver.The second installment in the Alien franchise, it follows Ellen Ripley (Weaver) as she returns to the moon where her crew encountered the hostile Alien creature, this time accompanied by a unit of space marines.

  5. Registered Racers To Date | The Ski Challenge

    skichallenge.com/registered-racers-to-date

    Nov 13, 2020 · The following Table shows current registered racers for the upcoming season. You are marked as registered if you register online, or if you are part of a roster that a captain has submitted.

  6. Dear readers: Thanks for writing | Recreation ...

    www.columbiagorgenews.com/gorge-life/recreation/...

    6 days ago · Below is the Hood River News’ annual listing of the writers of letters to the editor. These letters were compiled between Jan. 2 and Dec. 28, 2019.

  7. When the USPS Is In Trouble, Artists and Designers Create ...

    eyeondesign.aiga.org/when-the-usps-was-in...

    6 days ago · Colette Bernard, an artist whose work reflects her queer and southern identity, created an enamel pin and sticker that says “I support the USPS” alongside a striking, graphic rainbow. Both products are sold on her website and 50% of profits go towards buying stamps to support the Post.

  8. Digital ion trap - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Digital_Ion_Trap

    Oct 25, 2020 · The mass spectrometer employs a VUV photo ionization source and a digital linear ion trap as mass analyzer. With an overall weight of 13 kg and size of 350 x 320 x 190 mm 3 including the rechargeable Li battery. The specification includes a mass range 20 - 500 Th for both MS and MS 2, and mass resolving resolution of 0.3 Th (FWHM) at 106 Th.

  9. Death Notices | hometownsource.com

    www.hometownsource.com/abc_newspapers/obituaries/...

    4 days ago · Coon Rapids, MN (55443) Today. A mix of clouds and sun. High 38F. Winds WNW at 10 to 15 mph..

  10. Univers d'Alien — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Univers_d'Alien
    • Culture
    • Synopsis
    • Préhistoire
    • Résumé
    • Production
    • Culture populaire
    • Fabrication
    • Variantes
    • Concept
    • Étymologie
    • Utilisations
    • Personnages
    • Origine
    • Système de jeu
    • Description
    • Comportement
    • Caractéristiques physiques
    • Commentaires

    L'univers d'Alien est un univers de fiction issu de la rencontre, dans un futur lointain, entre l'équipage d'un vaisseau spatial commercial et une créature extraterrestre appelée Xénomorphe, ou de façon générique, la bête ou « l'Alien ». C'est la source de plusieurs films, romans, jeux vidéo et bandes dessinées.

    Dans The Peter Weyland Files: TED Conference, 2023, Peter Weyland (Guy Pearce) participe à une conférence TED pour expliquer les futurs projets de sa société, Weyland Corporation. Dans le deuxième prologue1 The Crossing, le Dr. Elizabeth Shaw répare l'androïde David à bord du vaisseau des Ingénieurs (le Promotheus). Alors que Shaw est en hibernation, David fait atterrir le vaisseau sur la planète des Ingénieurs3. Elle est issue de la fusion de deux grandes sociétés du XXIe siècle : Weyland Industries, une société américaine créée par Charles Bishop Weyland, et Yutani Corporation, une société japonaise concurrente créée par madame Yutani. Après avoir découvert lexistence des xénomorphes, elle cherche à semparer de ces spécimens pour en faire des armes biologiques.

    L'archéologue Elizabeth Shaw et son compagnon Charlie Holloway découvrent, sur l'île de Skye en Écosse, une peinture préhistorique figurant un humanoïde désignant six étoiles, peinture quasi identique à des représentations picturales découvertes chez d'autres civilisations datant d'autres époques.

    Une expédition scientifique est organisée par la société Weyland, qui envoie dix-sept membres à bord du vaisseau Prometheus, jusqu'à une planète lointaine appelée LV-223, censée être l'endroit indiqué sur les images. Le voyage dure deux ans pendant lesquels l'androïde David 8 surveille le vaisseau alors que l'équipage est en biostase. Charlie Holloway est infecté par une mystérieuse substance noire. Après avoir couché avec lui, sa compagne Elizabeth Shaw découvre qu'elle est « enceinte » d'un alien. Elle parvient à l'extraire et sera la seule survivante de la mission, avec l'androïde David très mal en point. Le 1er janvier 2094, ils s'enfuient de la planète à bord d'un vaisseau appartenant aux Ingénieurs et décident de se rendre sur la planète de ces mêmes Ingénieurs. L'USCSS Covenant est un vaisseau spatial de la société Weyland-Yutani, avec à son bord un équipage d'une quinzaine de membres et plus de 2 000 colons en hibernation et 1 000 embryons humains. Le vaisseau vole vers Origae-6, une planète habitable, pour y implanter une colonie. Dans le premier prologue1 Last Supper, on découvre l'équipage du Covenant dont le capitaine Jacob Branson2 lors du dernier repas avant leur départ. À bord du Covenant, landroïde Walter ausculte Daniels (Katherine Waterston). En chemin vers Origae, l'équipage du Covenant s'arrête sur une planète mystérieuse qui semble propice à la colonisation. Ils y découvrent le corps de Elizabeth Shaw et retrouvent l'androïde David, seul survivant de l'équipage du Prometheus. Le cargo interstellaire Nostromo retourne vers la Terre. L'ordinateur de bord appelé « Maman » interrompt le trajet et réveille les sept membres de l'équipage maintenus en biostase, le capitaine Dallas, son second Kane, le lieutenant Ellen L. Ripley, la navigatrice J. M. Lambert, l'officier scientifique Ash, l'ingénieur J. T. Parker et le technicien S. E. Brett. Ils apprennent qu'un signal sonore inconnu a été capté à mi-chemin, émis depuis un planétoïde du système binaire Zeta Reticuli. Leur contrat stipulant qu'ils sont tenus d'enquêter sur toute possibilité de vie extraterrestre, ils décrochent la remorque du vaisseau et se rendent sur la petite planète LV-426. Kane sera victime d'un parasite sorti d'un œuf qui se fixe à son visage. Il meurt quelques heures plus tard en libérant un xénomorphe qui décimera quasiment tout l'équipage. Amanda Ripley, fille dEllen Ripley, est approchée par Christopher Samuels, un androïde de Weyland-Yutani, qui linforme de la récente localisation de la boîte noire du Nostromo. La boîte noire, localisée par un vaisseau nommé Anesidora, se trouve à bord de la station Sébastopol, un lointain port spatial appartenant à Seegson Corporation en orbite autour de la géante gazeuse KG348. Samuels offre à Amanda une place dans léquipe de la Weyland-Yutani envoyée pour récupérer la boîte noire, afin quelle puisse tourner la page concernant le sort de sa mère disparue. Ripley, Samuels et lemployée de la Weyland-Yutani, Nina Taylor, partent pour Sébastopol à bord du vaisseau Torrens appartenant à la capitaine Verlaine. Le groupe arrive à Sébastopol et trouve la station endommagée et ses communications non opérationnelles. Ripley, Samuels et Taylor tentent une sortie dans lespace pour enquêter mais leur câble est coupé par les débris dune explosion et Ripley est séparée du groupe et forcée dentrer seule dans la station. Ripley finit à la dérive, inconsciente dans sa combinaison spatiale, soudainement réveillée par un projecteur qui éclaire son visage. Toujours en biostase, la navette de Ripley a dérivé durant 57 ans avant d'être retrouvée. Ripley est rapatriée sur la station orbitale Gateway. Rendue fautive de la destruction du Nostromo, Ripley est contrainte par la compagnie à une nouvelle mission pour retrouver sa licence. À bord de l'USS Sulaco, elle se rend alors comme conseillère sur la planète LV-426 avec des marines armés jusqu'aux dents. Elle y fera notamment la connaissance de Newt, une jeune orpheline, et du caporal Dwayne Hicks. Ils seront les seuls survivants du nouveaux massacre perpétré par les aliens. Ils fuient dans une navette, où ils se mettent en biostase. La navette de secours du Sulaco connait une avarie et s'écrase sur Fiorina-16, une ancienne planète-prison de la compagnie Weyland-Yutani. Durant le crash, Hicks et Newt sont tués dans leur sommeil. Ripley, seule survivante, doit alors coexister avec les repris de justice masculins qui peuplent les lieux. La compagnie donne l'ordre au dirigeant des lieux, Harold Andrews, de protéger Ripley jusqu'à l'arrivée d'une navette de secours. Après avoir affronté l'alien, Ripley comprend qu'elle a un alien dans son corps. Alors que des employés de la compagnie arrivent sur Fiorina-16, elle se suicide en se jetant dans du métal en fusion, pour empêcher la compagnie d'utiliser l'alien qu'elle allait « mettre au monde ». 200 ans après son suicide, des scientifiques parviennent après plusieurs tentatives à cloner Ripley d'après un échantillon de sang collecté sur Fiorina-16. Ils en extraient une Reine alien. Pour l'intérêt scientifique, le 8e clone d'Ellen Ripley est conservé et peu à peu éduqué, sur le vaisseau Auriga. Les scientifiques perdent le contrôle des aliens qui massacrent la majeure partie de l'équipage. Ripley parvient cependant à regagner la Terre, avec l'androïde Call et les mercenaires Vriess et Johner.

    Le décor de la planète Fiorina et de son centre pénitentiaire Fury-161 a été reconstitué dans sept plateaux des Pinewood Studios à Londres, dont le 007, l'un des plus grands plateaux de cinéma au monde, qui a accueilli les scènes dans la fonderie de plomb et le fourneau5. Pour certaines scènes d'extérieur, les prises de vue ont été tournées à la centrale thermique de Blyth dans le Northumberland.

    Dans le film Alien: Covenant, Origae-6 est une planète habitable vers laquelle fait route le vaisseau Covenant pour y implanter une colonie terrienne d'êtres humains. Elle a été localisée depuis la Terre après des années de recherche comme un monde pouvant abriter la vie terrestre. C'est la planète où se déroule l'action du film Alien: Covenant. Son nom n'est pas donné dans le film. Elle est nommée Planète 4 dans la bande-son du film car elle serait la quatrième planète de son système solaire ou parfois Paradise qui est le nom non officiel donné dans le premier titre du film non retenu, Paradise. C'est une planète où vivaient les Ingénieurs vus dans Prometheus et sur laquelle David et Elizabeth Shaw sont allés après avoir quitté LV-223 à l'aide d'un vaisseau des Ingénieurs. C'est au cours du voyage que Shaw a réparé David alors qu'ils étaient en route vers la planète d'origine des Ingénieurs. David a ensuite utilisé la substance noire trouvée sur LV-223 pour massacrer la population de la ville principale et de toute la planète, puis il s'est établi dans la ville pour y développer ses expériences. Cette planète ne serait cependant pas la planète d'origine des Ingénieurs qui pourrait être vue dans un futur film. Dans le film Prometheus, se passant 30 ans avant Alien, un androïde nommé David accompagne l'équipage sur la planète LV-223. Il sera responsable de la décimation de l'équipage après avoir volontairement contaminé un des membres avec le pathogène extraterrestre qui donnera un jour naissance au premier xenomorphe. Nommée Weyland-Yutani ou Weyland Corp, la « Compagnie » est un conglomérat dont l'influence s'étend sur la plupart des colonies humaines de la galaxie. Elle apparaît sous son nom complet Weyland-Yutani et le nom Weyland Industries dans le film Aliens vs Predator et le nom Weyland Corp dans Prometheus. Les noms des deux compagnies (Weyland et Yutani, à ce moment encore distinctes) se retrouvent dans les films Alien vs. Predator et Aliens vs. Predator: Requiem, où dans le premier une expédition au pôle Nord est organisée par la « Weyland » et dans le deuxième (Aliens vs. Predator: Requiem) à la fin lorsque la technologie Predator est apportée à une femme s'appelant Yutani. La présidente de Yutani Corporation, Miss Yutani, apparaît dans le film Aliens vs. Predator: Requiem (interprétée par Françoise Yip).

    Les Androïdes sont majoritairement fabriqués et distribués par la compagnie Weyland-Yutani. Il existe de nombreux modèles d'androïdes. Parfois amis, parfois ennemis, les androïdes jouent un rôle important dans Alien, étant donné que ce sont les seuls que les Aliens ne peuvent cibler pour pondre leurs œufs. Puisqu'ils ne dégagent aucune chaleur, odeur, phéromones ou bruit de respiration, les Aliens ont des difficultés à les localiser.

    Des modèles militaires existent aussi dans les colonies pour protéger les installations scientifiques et militaires. Ils sont alors dotés d'une résistance à toute épreuve. L'exemplaire le plus connu est certainement « Bishop », un androïde intelligent joué par Lance Henriksen dans le second opus de la saga Aliens, le retour sorti en 1986. L'apparence de ce modèle est basé sur celle de Charles Bishop Weyland, fondateur de Weyland Industries.

    Les Humains de l'univers d'Alien possèdent une technologie plus avancée que celle de notre époque mais ne possèdent cependant pas de vaisseaux spatiaux capables de franchir le gouffre des distances spatiales à la vitesse de la lumière ou d'utiliser l'hyperespace. Nombre de leurs voyages doivent donc se faire avec une mise en hibernation de l'équipage. Les armes dont ils disposent sont de même plus avancées que la technologie actuelle mais n'en diffèrent que peu concernant leur principe d'action fondamental. Les humains, par l'intermédiaire de la compagnie Weyland-Yutani, ont établi de nombreuses colonies un peu partout dans la galaxie. Il s'agit souvent de colonies minières, de pénitenciers ou d'installations scientifiques.

    Le nom « Weyland-Yutani » est une invention de Ron Cobb, l'un des designers de la série de films Alien. La première partie est inspirée du nom du constructeur automobile britannique British Leyland (ancien nom de Rover) en changeant une lettre. L'adjonction d'un nom japonais avait pour but de suggérer l'idée que l'immense conglomérat résultait de la fusion d'une entreprise britannique et d'un fabricant japonais. Dans l'impossibilité d'utiliser le nom de Toyota, Cobb utilisa « Yutani », le nom d'un de ses voisins7.

    Elle est un des plus grands conglomérats du fait de ses nombreuses ramifications : laboratoires, industrie, terraformation, colonisation de planètes (dont Fiorina-16 et son pénitencier), prospection, raffinage de minerais et transport de fret interplanétaire. Elle est aussi en cheville avec larmée pour des contrats liés à la défense.

    « Space Jockey », également « Mala'kak », « Pilote » ou « Ingénieur », sont les noms donnés aux créatures intelligentes extra-terrestres, rencontrées sur LV-426 et sur la Planète 4. Ce sont des humanoïdes de grande taille dont les Aliens avaient infesté le vaisseau9. Ils apparaissent dans trois films : le film original Alien, le huitième passager (1979), dans Prometheus (2012), et dans Alien: Covenant (2017), mais également dans plusieurs jeux vidéo, romans et comics9. Le Hammerpede (mot-valise composé de « hammer » (« marteau » en anglais) et « pedem » (« pied » en latin) qu'on pourrait traduire par « pied-marteau ») est une créature serpentiforme apparaissant uniquement dans le film Prometheus. Il semble issu de la mutation d'un lombric exposé au liquide noir présent dans les urnes du temple des Ingénieurs. Il est d'un naturel assez craintif et agressif : il recule quand Milburn s'en approche mais le mord alors qu'il veut juste le toucher. Sa tête est ronde mais s'ouvre lorsqu'une autre créature approche, prenant alors une forme semblable à celle d'un marteau. La bouche est verticale et n'apparaît réellement ouverte que dans les illustrations de la production, où l'on voit qu'elle a la forme d'un losange et qu'elle est ornée de crocs à chaque coin. De couleur blanche et d'environ un mètre de longueur, il semble également posséder une force assez colossale : après avoir mordu Milburn, il s'enroule autour de son bras et le lui brise lorsqu'on tente de le retirer. Il est doué du pouvoir de régénération : Fifield lui coupe la tête mais cette dernière repousse. Son sang est acide comme celui du Xénomorphe. Il semble se nourrir des organes internes de sa victime : lorsqu'il parvient à rentrer dans la combinaison de Milburn, il s'engouffre dans sa bouche, tuant ce dernier et y restera jusqu'au lendemain. Il s'enfuira devant tout l'équipage du Prometheus lors de la découverte du cadavre de Milburn et n'apparaîtra plus de tout le film. On peut en voir deux, l'un d'entre eux s'enfuira dès qu'il verra Milburn et Fifield.

    Dans la version originale (film Alien, le huitième passager), le Space Jockey a émis un signal de détresse10 ou plus précisément davertissement. Il est découvert en l'an 2122 sur la planète LV-426 par léquipage du Nostromo, alors en état de biostase sur le trajet de retour vers la Terre après avoir effectué leur récolte de raffinerie depuis les différentes colonies. Il est de forme humanoïde et trois à quatre fois plus grand qu'un humain. Son squelette semble avoir fossilisé sur le siège biomécanique d'un vaisseau spatial après qu'un élément étranger a fait exploser sa cage thoracique et pondu une série dœuf dans la partie inférieure du Derelict. Il est doté d'une sorte de tuyau respiratoire reliant le nez au bassin.

    Le jeu Aliens versus Predator 2 implique un laboratoire expérimental construit sur les artefacts de différentes espèces et de leur technologie. À la fin de la campagne des Marines, le joueur se bat contre une reine Alien dans une grande salle avec un Space Jockey au centre9.

    Il s'agit d'une arme biologique fabriquée par les Space Jockeys (aussi appelés « Ingénieurs »). Sa particularité est une permutation évolutive en fonction de l'organisme biologique qu'elle rencontre, avec une composition interne du liquide (génomique structurale) prédéfinie, qui vont caractériser son ADN. Par conséquent, le liquide aura pour propriété de modifier la structure moléculaire d'une forme de vie lui étant en contact, de telle sorte que celle-ci en devienne une nouvelle. L'agent A0-3959X.91 15 va ainsi redéfinir une forme de vie existante pour en créer une autre dont la fonction sera de détruire toute autre forme de vie. Cette arme, du à sa forme initialement liquide, est particulièrement intrusive et volatile et permet une destruction massive avec une grande efficacité.

    L'organisation de leur société fait quelque peu penser à certains insectes comme les fourmis : les caractères physiques des individus déterminent en effet leur fonction au sein de la ruche, ou inversement. Il existe ainsi deux castes d'Aliens : les reines et les « drones ». Les Aliens émettent des grognements, mais on suppose qu'ils communiquent davantage par télépathie.

    Parmi leurs caractéristiques physiques, on peut noter qu'ils possèdent une langue munie d'une mâchoire qu'ils peuvent projeter avec force et vitesse ainsi que de véritables mains, aux griffes tranchantes, et une queue pourvue d'une pique acérée à son extrémité. Une autre caractéristique notable est le fait qu'ils ne présentent aucun organe visuel (tout du moins en apparence). Leurs capacités de prédateurs ne semblent pas affectées par cette absence d'yeux. Ils utiliseraient en effet d'autres sens extrêmement développés pour détecter leur proie comme la détection des phéromones ou la télépathie (Comics Aliens Labyrinth).

    Les films ne nous apprennent rien de l'endroit d'où viennent les premiers Aliens. Cependant, l'auteur de science-fiction Steve Perry propose dans son roman Aliens, la ruche terrestre une vision de leur planète d'origine qu'une expédition humaine ira explorer : un monde à la fois rocailleux et tropical dont l'atmosphère, pauvre en oxygène, est chargée d'ammoniac et autres gaz nocifs pour l'être humain. On apprend également que les Aliens cohabitent dans ce milieu hostile avec d'autres espèces tout aussi dangereuses, telles d'énormes créatures ailées capables de mettre à mal une flotte de combat. Plus tard dans l'histoire, la planète est « stérilisée » grâce à une pluie de bombes atomiques. Censé se dérouler entre les deuxième et troisième films de la saga, ce livre est finalement une version indépendante de l'origine des xénomorphes. L'auteur Greg Orson donne aussi sa version de la planète d'origine des xénomorphes, très proche de l'originale. C'est une planète hyper polluée, colonisée puis abandonnée par les space-jockeys, qu'une mission terrienne dirigée par Ellen Ripley en tant que « Reine-Mère » colonisera à nouveau en quête de Neutrinite (seul carburant capable de faire fonctionner les vaisseaux supraluminiques des space-jockeys).

  11. People also search for