Yahoo Web Search

  1. Devo - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Devo

    1 day ago · Devo (/ ˈ d iː v oʊ /, originally / d iː ˈ v oʊ /) is an American rock band from Akron, Ohio, formed in 1973.Their classic lineup consisted of two sets of brothers, the Mothersbaughs (Mark and Bob) and the Casales (Gerald and Bob), along with Alan Myers.

  2. Años 1980 - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org/wiki/Años_1980

    1 day ago · Resumen principal de los acontecimientos históricos. 1980 - 1984: Boicot de los Juegos Olímpicos. Hubo dos grandes boicot en los Juegos Olímpicos de la década en el contexto de la Guerra Fría, los Juegos Olímpicos de 1980 de verano se realizaron en Moscú, Estados Unidos producto de la presencia soviética en la Guerra de Afganistán, procedió a boicotear los juegos, donde junto a ...

    • The Outfield - Your Love (Official Music Video)
      youtube.com
    • Simple Minds - Don't You (Forget About Me)
      youtube.com
    • MC Hammer - U Can't Touch This (Official Music Video)
      youtube.com
    • The Human League - Don't You Want Me (Official Music Video)
      youtube.com
  3. Gianna Nannini - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Gianna_Nannini

    1 day ago · Il 28 maggio 2010, la Nannini partecipa al Wind Music Awards, dove oltre a cantare Sei nell'anima, ha duettato con Giorgia, ricevendo il premio da Catherine Spaak, per l'album Gianna Dream e ha premiato Emma Marrone, vincitrice della nona edizione di Amici di Maria De Filippi. La maternità e Io e te

    • voce, chitarra elettrica, violino e pianoforte
    • Italia
  4. Renato Zero - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Renato_Zero

    1 day ago · Renato Zero, pseudonimo di Renato Fiacchini (Roma, 30 settembre 1950), è un cantautore, showman, ballerino e produttore discografico italiano.. Considerato un vero e proprio "cantautore " e chansonnier dalle grandi capacità istrioniche, provocatorie e trascinatorie, nel corso della sua lunga carriera ha pubblicato 43 album, di cui 30 in studio, 8 live e 5 raccolte ufficiali.

  5. Dalida — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Dalida

    1 day ago · modifier - modifier le code - modifier Wikidata Iolanda Gigliotti , dite Dalida , née le 17 janvier 1933 au Caire (Égypte) et morte le 3 mai 1987 à Paris , est une chanteuse et actrice française [a] . Issue d'une famille italienne installée en Égypte, elle est élue Miss Égypte 1954 et tourne plusieurs films au Caire. Résidant en France à partir de 1954, elle connaît son premier ...

  6. Amazon.co.jp: DAJU

    www.amazon.co.jp/DAJU/s?k=DAJU

    ブロアモーターACM製【適合車種】 AUDI アウディ 右ハンドル用 ・Q7 (4LB) 3.0 TDI quattro、3.6 FSI quattro、4.2 FSI quattro、4.2 TDI quattro、6.0 TDI Quattro PORSCHE ポルシェ 右ハンドル用 ・カイエン 955 957 (9PA) 3.0 TDI、3.2、3.6、GTS 4.8、S 4.5、S 4.8、Turbo 4.5、Turbo S 4.5、Turbo S 4.8 VW フォルクスワーゲン 右ハンドル用 ...

  7. Lait de vache — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Lait_de_vache

    18 hours ago · En France, suite notamment à la mise en place (dans les années 1970-1980) de moyens techniques d'analyse ou détection (chimique, biochimique ou microbiologique [164]) des résidus d'antibiotiques dans le lait [165], et suite à des évaluations de risque et de toxicité [166], la législation cadre depuis 1971 [167] l'usage des antibiotiques ...

  8. Nina Simone — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Nina_Simone
    • Débuts
    • Influence
    • Enfance
    • Synopsis
    • Résumé
    • Études
    • Carrière professionnelle
    • Historique
    • Biographie
    • Controverse
    • Vie personnelle
    • Critique
    • Personnalité
    • Politique
    • Style musical
    • Mort
    • Famille
    • Culture populaire
    • Style
    • Médias
    • Hommages

    Née dans une famille protestante pratiquante, la jeune Eunice est très attirée par la musique classique, mais la pauvreté et les préjugés ethniques ont raison de ses ambitions. Désirant à l'origine devenir pianiste concertiste, elle s'est finalement illustrée dans des styles musicaux variés, notamment le jazz, le blues, la musique classique, la soul, le folk, le R&B, le gospel et la pop. Son parcours musical change en effet de direction lorsqu'elle se voit refuser une bourse d'étude à l'institut Curtis. Alors qu'elle joue et chante dans un petit club de Philadelphie, elle est contactée par le label Bethlehem Records pour un enregistrement et, en 1957, le morceau I Loves You, Porgy (en), chanson de l'opéra Porgy and Bess de Gershwin, devient un grand succès aux États-Unis. Son premier album, Little Girl Blue, sort en 1958. Un agent artistique new-yorkais, Jerry Fields, impressionné par ses interprétations, lui propose un contrat mais en demande l'exclusivité. Elle accepte et reçoit ensuite des offres d'engagements dans plusieurs clubs. Dans un de ces clubs, elle rencontre le guitariste Alvin Schackman et signe un premier contrat avec Syd Nathan, dirigeant du label King Records. Elle enregistre un premier disque de quatorze titres en une seule journée.

    Au milieu des années 1960, elle s'engage dans le mouvement de défense des droits civiques. Sa musique est très influente dans la lutte pour l'égalité des droits que mènent les Noirs américains à cette période aux États-Unis. Puissante et radicale, elle est une source d'inspiration pour cette génération et continue de l'être pour celles qui suivent. John Lennon a indiqué que la version de Nina Simone de la chanson I Put a Spell on You a été une source d'inspiration pour la chanson Michelle des Beatles40. D'autres musiciens ont repris ou réinterprété ses chansons ; c'est le cas du groupe new-yorkais Black Rock Coalition, de la chanteuse finlandaise Carola, de Janis Joplin, Marilyn Manson, David Bowie, Roberta Flack, Jeff Buckley, Muse (ils reprennent notamment Feeling Good sur leur second album), Cat Power, Katie Melua, Feist, Ed Sheeran, Michael Bublé, Lana Del Rey ou encore Sonia Wieder-Atherton.

    La mère d'Eunice Kate Waymon, Mary Kate Irvin, est femme de ménage et observe rigoureusement la foi. Son père, John Davan Waymon, a ouvert sa propre entreprise de nettoyage à sec et travaille à mi-temps comme coiffeur-barbier et parfois même comme chauffeur de camion pour gagner davantage d'argent2. Leur vie devient suffisamment confortable pour que Kate puisse cesser de travailler et se consacrer à l'éducation de leurs quatre enfants. Dans la famille tous chantent et particulièrement son père : il est appelé le siffleur car il siffle tout le temps et peut même produire deux notes en même temps, mais sait aussi bien chanter et danser. La famille s'installe à Tryon au début de l'année 1929 et John y ouvre son pressing2. Kate donne naissance à Dorothy peu de temps après. Eunice naît à Tryon en Caroline du Nord en 1933. Elle est le sixième enfant du couple qui en aura huit. Elle commence à jouer du piano dès l'âge de trois ans ; la première chanson qu'elle apprend est God Be With You, Till We Meet Again, cantique religieux préféré de sa mère. Elle montre très tôt de grandes dispositions pour le chant et le piano qu'elle pratique à l'église locale et donne son premier concert, un récital classique, à douze ans. Nina Simone racontera plus tard que lors de cette performance, ses parents, qui avaient pris place au premier rang, ont dû se déplacer à l'arrière de la salle pour faire place à des blancs. Elle ajouta qu'elle avait refusé de jouer jusqu'à ce que ses parents aient repris leur place au devant de l'audience4, incident ayant contribué plus tard à son implication dans le mouvement pour les droits civiques.

    Mais la crise de 1929 oblige Kate à travailler comme femme de ménage et son mari à accepter les tâches les plus ingrates. Il subit une intervention chirurgicale qui aggrave davantage leur situation financière, obligeant la famille à s'installer dans un des quartiers les plus pauvres de la ville. Kate s'investit totalement dans la vie de l'église méthodiste, et devient révérende pasteur3 Pendant la saison estivale qu'elle effectue en 1955 au Midtown Bar & Grill, elle rencontre Tex Axelrod, un passionné de musique qui lui fait découvrir les différents types de musique et lui suggère de chanter I Loves You, Porgy de George Gershwin (à partir de Porgy and Bess)10, qu'elle insiste à prononcer \\"I love you, Porgy\\" afin de ne pas reproduire le \\"petit nègre\\" dénigrant attendu par le public blanc. À la suite de cette saison, elle annonce à ses élèves qu'elle souhaite tenter sa chance dans les clubs de Philadelphie. Elle passe son temps entre les cours chez Sokhaloff et ses engagements. Elle avoue à ses parents d'où vient l'argent qu'elle leur envoie tous les mois. Cette révélation coupe alors les derniers liens avec sa mère qui considère cette musique comme « la musique du diable ». Nina Simone fait une troisième saison au Midtown Bar & Grill où le propriétaire l'attend avec impatience, car elle lui permet d'afficher complet tous les soirs. Elle y rencontre Don Ross, un fêtard sans ambition, mais qui fut sans doute son premier réel amoureux.

    La jeune pianiste est remarquée par la patronne de sa mère, Mrs. Miller, qui lui conseille d'encourager ses dispositions et avec l'appui des voisins de Tryon crée un fonds pour recueillir l'argent destiné à financer sa formation5. Elle propose également de payer pendant un an ses cours de piano et la présente à Muriel Massinovitch, Miss Mazzy, qui devient pour elle une seconde mère (« my white momma », « ma mère blanche »6). Pendant six ans, tous les samedis matin, elle va chez miss Mazzy. Cette expérience était pour elle la découverte d'un nouveau monde. Elle déclara plus tard que lorsqu'elle y découvrit la musique de Jean-Sebastien Bach, elle « faillit s'évanouir tellement c'était beau ». À cette époque, elle joue plus de trois heures de piano par jour.

    Miss Mazzy pense que seule la formation à l'Institut Curtis, un prestigieux institut de musique de Philadelphie, peut permettre à son élève de devenir la première concertiste classique noire en Amérique. Pour passer l'examen d'entrée, il est nécessaire d'effectuer une préparation à la Juilliard School of Music de New York. Grâce au soutien financier des personnes qui croient en ses capacités, Nina Simone s'installe à New York pour étudier et se prépare à l'épreuve entre le 3 juillet et le 11 août 1950. Elle est la seule élève noire de sa promotion. Elle n'est pas reçue. Sa déception est très grande car elle croit que ce refus est directement lié au fait qu'elle soit noire7 (bien que, plus tard, l'Institut se défend disant que plusieurs noirs y avaient déjà été reçus et formés avec succès, l'obstacle ayant été plutôt le très grand nombre de candidats pour à peine quelques places)[réf. nécessaire]. Sa mère lui trouve une place d'employée chez un photographe à Philadelphie et avec le peu d'argent qui reste elle suit quelques semaines de cours avec Vladimir Sokhaloff qui aurait dû être son professeur au Curtis Institute.

    Elle quitte peu de temps après son travail chez le photographe pour jouer comme pianiste-accompagnatrice chez une professeure de chant nommée Arlene Smith, afin d'accompagner ses élèves. Au bout d'un an, elle décide de s'installer à son compte, emmenant une partie des élèves de son ancienne employeuse. Cette période de sa vie est très dure, mais lui permet d'être indépendante et de continuer à payer ses cours avec le professeur Sokhaloff. Pour financer ses leçons privées, elle effectue des représentations au Midtown Bar & Grill à Atlantic City, jouant uniquement du piano ; mais le propriétaire l'oblige à chanter également, menaçant de la renvoyer si elle refuse. Elle choisit le nom de scène « Nina Simone » en 1954, pour cacher cette activité à ses parents. Le mot Nina, du mot castillan niña, qui signifie « petite fille » en espagnol, est le surnom que lui avait donné un petit ami et Simone est emprunté à l'actrice Simone Signoret qu'elle a vue dans le film Casque d'or de Jacques Becker8. Nina Simone impose son style peu à peu. Le mélange de jazz, de blues et de musique classique qu'elle réalise au Midtown, lui permet d'obtenir un groupe d'admirateurs fidèles9. En fin de saison, elle retourne à Philadelphie pour poursuivre ses précédentes activités.

    Après ses passages dans les petits clubs, elle enregistre en 1957 une interprétation de I Loves You, Porgy de George Gershwin (tiré de l'opéra Porgy and Bess), qu'elle a appris à partir d'un album de Billie Holiday et interprété pour un ami. Le titre devient son unique succès au top 40 du Billboard aux États-Unis et son premier album Little Girl Blue a suivi peu après sur le label Bethlehem. La période de Simone chez RCA-Victor a produit plusieurs singles et chansons d'albums devenus populaires, notamment en Europe. En 1968, c'est le cas du titre Ain't Got No, I Got Life, un medley de la comédie musicale Hair issu de l'album 'Nuff Said! paru en 1968 qui devient un succès inattendu pour Simone, atteignant la deuxième position des classements au Royaume-Uni, permettant de la faire connaître à un public plus jeune34. Le titre se reclasse à nouveau en 2006 dans le Top 30 britannique grâce à une version remixée par Groovefinder. Le single To Love Somebody des Bee Gees sur l'album de Simone du même nom a également atteint le top 10 du classement britannique en 1969. Le morceau The House of the Rising Sun présent sur l'album Nina Simone Sings the Blues en 1967 et déjà enregistré précédemment en 1961 sur Nina at the Village Gate (1962), précède les versions de Dave Van Ronk et de Bob Dylan35. Le titre est par la suite repris par The Animals et est devenu leur grand tube en 1964.

    Arrivée à New York en 1958, elle se produit non pas à Harlem mais dans des clubs à la mode de Greenwich Village, où il existait une certaine mixité raciale. Son répertoire est éclectique, entre jazz, folk, classique, morceaux issues de comédies musicales et chants africains6.

    Nina Simone perd plus d'un million de dollars de droits d'auteur (principalement en raison du succès de la réédition de My Baby Just Cares for Me dans les années 1980) et ne tire jamais aucun avantage financier de l'album, parce qu'elle en a vendu les droits pour 3 000 $11. L'héritage de Nina Simone a été ignoré pendant plusieurs décennies, Will Friedwald la citant brièvement dans son ouvrage majeur Jazz Singing (1990) en écrivant qu'elle est « rébarbative et peu communicative » et fait l'objet d'un culte « que seuls ses fidèles comprennent ». Il est depuis revenu sur ses propos en 2010 dans A biographical guide to the great jazz and pop singers, lui consacrant un article et lui attribuant le rôle « le plus important » sur son influence sur le jazz au XXe siècle. Des livres comme How it feels to be free ? de Ruth Feldstein et Nina Simone de Richard Elliott ont également participé de cette revalorisation, tout comme Barack Obama, alors candidat à l'élection présidentielle en 2008 qui cita Sinner Man parmi ses dix titres préférés6.

    Après le succès de Little Girl Blue, Nina Simone signe un contrat avec la grande maison de disques Colpix Records, suivi par une série d'albums studio et live. Colpix renonce dans le contrat au contrôle de l'aspect créatif, y compris au choix du contenu à enregistrer, en échange de quoi Nina Simone doit s'engager par contrat avec cette société. La chanteuse, qui à cette période joue de la musique populaire afin de se faire de l'argent pour poursuivre ses études de musique classique, est audacieuse en ce qui concerne son exigence de contrôle par elle-même de sa musique. puisqu'il lui est indifférent d'obtenir ou non un contrat d'enregistrement. Elle garde cette attitude envers l'industrie du disque durant la majeure partie de sa carrière12. Après avoir été mariée brièvement à un client blanc du bar d'Atlantic City, elle épouse en 1961 un détective de la police de New York nommé Andrew Stroud, plus tard son manager13. Leur fille Lisa Celeste Stroud naît le 12 septembre 1962. Ils vivent dans une grande maison de Westchester, employant une bonne et un jardinier6.

    Même à l'apogée de sa carrière, ses titres figurent rarement en haut des classements. Toutefois, ses concerts sont très remplis. En 1966, le critique du quotidien afro-américain Philadelphia Tribune écrit qu'entendre chanter Nina Simone c'est « entrer en contact rugueux avec le cœur noir et ressentir la puissance et la beauté qui palpitent depuis des siècles »6.

    Considérée comme une diva capricieuse et ingérable, fâchée avec tout le monde, et le fisc américain en particulier, elle quitte les États-Unis en septembre 1970 pour la Barbade22 ; elle compte sur son mari et manager Andrew Stroud pour lui indiquer quand elle devra reprendre la scène. Celui-ci interprète cependant cette disparition soudaine de Nina Simone (qui a laissé derrière elle son alliance) comme l'indication d'un désir de divorce (elle a noté qu'il la battait dans ses carnets et dans des lettres des années 1960 qui furent publiées en 2010 dans The Believer6). En tant que manager, Andrew Stroud est aussi chargé des revenus de Nina Simone. De ce fait, après leur séparation, Nina Simone ne sait pas précisément de quelle façon ses activités ont été gérées. À son retour aux États-Unis, elle apprend qu'elle est recherchée pour des impôts impayés. Cela l'oblige à retourner à la Barbade pour se soustraire aux poursuites23. Elle va séjourner quelque temps dans ce pays, y entretenant une longue liaison avec le premier ministre, Errol Barrow24,25. La chanteuse Miriam Makeba, une amie proche, la convainc ensuite d'aller au Liberia. Elle y demeure à partir de 1974 deux ans avec sa fille de 12 ans sans s'y produire ou presque6. Ensuite, elle vit en Suisse et aux Pays-Bas, puis en 1992 s'installe en France.

    En juillet 2001, dans un concert à Seattle, elle critique George W. Bush, poussant le public à « faire quelque chose contre ce type » alors qu'elle chante Mississippi Goddam. Elle ne revient plus aux États-Unis, qu'elle surnomme « United Snakes of America » (« snakes » signifiant « serpents »)6.

    Elle n'apprécie guère le rap, estimant qu'il pousse les Noirs à reporter leur colère sur les femmes : « Il faisait croire aux gens que les femmes étaient des êtres de seconde zone, les traitait de salopes et des trucs comme ça. » En 1996, la rappeuse Lauryn Hill chante cependant à un homme : « Pendant que tu te prendras pour Al Capone, je serai Nina Simone et je chierai sur ton micro. » En 2013, Kanye West sample des phrases de Strange fruit de Nina Simone mais transforme la voix de la chanteuse au point de la rendre méconnaissable6. Au cours de sa carrière Simone réunit un ensemble de chansons dont certaines deviennent des standards de son répertoire (en dehors de celles pour les droits civiques). Ces chansons sont ses propres mélodies, des reprises (Simone y effectue généralement avec un nouvel arrangement) ou des chansons spécialement écrites pour Simone. Sa première chanson qui obtient un succès en Amérique est une reprise de George Gershwin I Loves You, Porgy en 1958. Elle atteint la 18e position dans le classement pop de singles et la 2e sur celui des singles R&B32. À cette période elle enregistre aussi My Baby Just Cares for Me qui, des années plus tard, en 1987, devient son plus important succès à la suite de son utilisation dans un spot publicitaire pour un parfum Chanel.

    Après plusieurs mois de maladie, elle meurt le 21 avril 2003 d'un cancer du sein, dont elle souffre depuis des années, à son tout nouveau domicile de Carry-le-Rouet dans les Bouches-du-Rhône (elle s'était installée à Bouc-Bel-Air auparavant, où elle vivait depuis huit ans). De nombreux artistes sont présents à ses funérailles dont les chanteuses Miriam Makeba et Patti LaBelle, la poétesse Sonia Sanchez, l'acteur Ossie Davis et des centaines d'autres. Ses cendres sont dispersées selon ses souhaits dans plusieurs pays africains.

    Elle laisse derrière elle une fille, Lisa Celeste, devenue actrice et chanteuse, qui a pris comme nom de scène Simone et qui a notamment joué à Broadway dans Aida en 200231.

    Certaines reprises, en particulier, comme Don't Let Me Be Misunderstood (la version du groupe The Animals obtient un grand succès), Feeling Good et Sinner Man sur Pastel Blues (1965) ainsi que l'utilisation d'extraits sur divers films, séries télévisées ou bandes sonores de jeux vidéo, eurent une grande popularité. C'est le cas notamment du titre Sinnerman intégré dans les séries télévisées Scrubs, Sherlock et Lucifer, sur des films comme Thomas Crown, Miami Vice et Inland Empire, et utilisé en extraits par des artistes comme Talib Kweli et Timbaland. La chanson Don't Let Me Be Misunderstood est utilisée en extrait par Devo Springsteen sur le titre Misunderstood du rappeur américain Common en 2007 sur l'album Finding Forever et sur la chanson DontGetIt avec l'album Tha Carter III paru en 2008 du rappeur Lil Wayne.

    Nina Simone est à la fois une pianiste, une chanteuse et une interprète, « séparément et simultanément »13. Sur scène, elle passe du gospel au blues, du jazz au folk, de chansons de style classique européen à des fugues de type contrapuntiques à la manière de Jean-Sébastien Bach. Ses prestations intègrent aussi des monologues et des dialogues avec le public, et elle utilise souvent le silence comme élément musical36. Nina Simone le compare à « l'hypnose de masse. Je l'utilise tout le temps »21. Pendant la plus grande partie de sa carrière musicale, elle était accompagnée du percussionniste Leopoldo Fleming et du guitariste et chef d'orchestre Al Schackman37.

    Plusieurs films, séries et jeux vidéo intègrent des compositions de Nina Simone dans leur bande sonore ; c'est le cas notamment des œuvres suivantes : Le documentaire Nina Simone: La Légende est réalisé dans les années 1990 par le cinéaste français Frank Lords21 ; il se base sur l'autobiographie I Put a Spell on You et reproduit plusieurs séquences issues de différentes périodes de la carrière de la chanteuse, des entretiens avec des amis et avec sa famille, et avec Nina Simone elle-même lors de son installation aux Pays-Bas ainsi qu'au cours d'un voyage sur son lieu de naissance. Certaines scènes du documentaire proviennent d'un document biographique de 26 minutes réalisé antérieurement par Peter Rodis et paru en 1969, intitulé simplement Nina41. Un projet de film biographique sur Nina Simone est annoncé fin 2005 comme devant être basé sur l'autobiographie I Put a Spell on You (1992), relatant en particulier sa relation, à la fin de sa vie, avec son assistant Clifton Henderson, décédé en 2006. L'auteur Cynthia Mort (Will et Grace, Roseanne) travaille sur le scénario et réalise le film. Zoe Saldana dont le choix a été chaudement critiqué par cause du type racial plutôt métisse de la comédienne d'origine dominicaine aura le rôle-titre du long métrage, intitulé Nina, dont la production débute le 16 octobre 201243. Le film est sorti en avril 2016 aux États-Unis. En 2015 fut filmé What Happened, Miss Simone?, un documentaire de Liz Garbus retraçant la carrière et l'engagement politique pour les droits civiques de la chanteuse.

    Lors du rassemblement Human Kindness Day en 1974 à Washington DC, plus de 10 000 personnes ont rendu hommage à Nina Simone44,45. Elle reçoit deux titres honorifiques de docteur honoris causa en musique et en sciences humaines de l'Université du Massachusetts et du Malcolm X College46. À la suite de l'attribution de ces honneurs et d'un titre de l'université privée de Amherst College en 1977, elle a souhaité être appelée « Dr Nina Simone »47,6. En 2017, rendant hommage à sa carrière et à son engagement, les élèves conservateurs des bibliothèques (ENSSIB) ont choisi Nina Simone comme nom de promotion48. Son nom est choisi pour la 25e promotion 2017-2018 des élèves administrateurs territoriaux de l'Institut national des études territoriales. De la même manière, la promotion qui sortira diplômée en 2021 de Sciences Po Lille a voté en 2017 de se baptiser la promotion Nina Simone. Ils rendent ainsi hommage à une figure majeure de la scène musicale contemporaine et honorent son engagement pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis49.

  9. Amazon.co.jp: taitu

    www.amazon.co.jp/taitu/s?k=taitu

    Music Unlimitedで聴く または MP3 アルバムを ¥200 で購入する Sakaicabuka: Ḍarā'iga, likhaṇa, pēṇṭiga, sakaiciga jāṁ ḍūḍaliga, ṭaiṭū ḍizā'īna, ainīmēśana, grāphika 80 panē, 6x9 la'ī nōṭabuka"

  10. Regno Unito - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Regno_Unito

    1 day ago · Etimologia e terminologia. L'Atto di Unione del 1707 dichiarò che i regni d'Inghilterra e Scozia fossero "uniti sotto l'unico nome di regno di Gran Bretagna" e pertanto in tutti gli atti che riguardarono il regno da quel momento in poi il dominio britannico venne identificato come "Regno di Gran Bretagna", "Regno Unito di Gran Bretagna" e "Regno Unito".