Yahoo Web Search

  1. Dominique Abel and Fiona Gordon - Wikipedia

    en.wikipedia.org/.../Dominique_Abel_and_Fiona_Gordon

    Career. Dominique Abel and Fiona Gordon have worked as a writing and directing team through most of their professional careers. They made their directing debut in 2005 with L'iceberg, which was co-directed with Bruno Romy.

    • Belgian
    • 1992–present
    • Directors, writers, actors, producers
    • Dominique Abel: 1957 (age 62–63), Thuin, Belgium, Fiona Gordon: 1957 (age 62–63), Melbourne, Australia
  2. Lost in Paris - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Lost_in_Paris

    Lost in Paris (original title: Paris pieds nus) is a 2016 French-Belgian comedy film written, directed and co-produced by Dominique Abel and Fiona Gordon, starring Gordon as a Canadian librarian who meets a homeless man (played by Abel) in Paris.

    • Dominique Abel, Fiona Gordon
    • Dominique Abel, Fiona Gordon, Christie Molia, Charles Gillibert
  3. Dominique Abel — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Abel
    • Personnalités
    • Style
    • Origines
    • Enfance
    • Synopsis
    • Débuts
    • Formation
    • Carrière
    • Commentaire
    • Parcours
    • Carrière professionnelle
    • Parcours professionnel

    Dominique Abel, née le 21 août 1962 à Lamastre, est une cinéaste et écrivaine française, installée en Espagne depuis plus de vingt ans1. Elle a été tout d'abord danseuse, mannequin, modèle et actrice.

    Dominique Abel est passionnée depuis sa jeunesse par le cinéma, la danse, la musique, la peinture. Rapidement viendront s'y ajouter la littérature et le théâtre Enfin le flamenco : pas seulement l'art, sinon tout ce qui la constitué, son histoire, ses gens, une manière de vivre et de sentir intensément2, son monde, dont les artistes émergents et professionnels ne sont que la partie visible de l'iceberg d'une culture d'une richesse et d'une diversité dont elle na cessé de s'étonner3. Tout autant qu'elle s'étonne de l'incroyable méconnaissance de cet art et de la persistance des clichés les plus ineptes. Sa sensibilité existentielle, un sens tragique autant que festif de lexistence, lont conduite naturellement à se sentir très proche de ses interprètes vivants4, de leur poésie intrinsèque et singulière, leur humour dune ironie acérée et pleine desprit, leur passion pour leur art, leurs excès. De tout ce vécu, après avoir abandonné la danse (el baile) dont elle ne se sentait pas à la hauteur, après avoir « touché à tout », sa nécessité de les exprimer dans leur contexte vivant lui a révélé tardivement sa vocation : filmer. Surréalisme et mystère de leurs réalités, situations improbables et poétiques, profondeur et tendresse, vitalité, musique, nuit, voilà les ingrédients de ses films5.

    Dominique Abel est née à Lamastre (Ardèche), petite dernière dune famille de cinq enfants. Son père, fils dinstituteur et petit-fils de paysan, y est pasteur. Sa mère provient de laristocratie huguenote, et ils convergent dans une vision assez idéaliste du ministère pastoral comme de la société.

    Dominique a juste quatre ans lorsque sa famille quitte la petite ville de campagne pour la banlieue parisienne, où ils emménagent dans une des premières cités HLM, La Butte rouge à Châtenay-Malabry. Elle y grandit entre deux mondes : dun côté sa famille cultivée et engagée, de lautre ses camarades de quartier, décole et de collège dorigine populaire, mais aussi maghrébins, espagnols, portugais etc. Dans les terrains vagues en face de limmeuble viennent souvent sinstaller des gitans qui sont invariablement chassés, et remplacés. Ces rapports avec des camarades de différentes identités et auxquels elle sattache beaucoup, seront probablement décisifs. Cela explique peut-être son attirance très précoce vers « le Sud ». En 1975 elle a treize ans quand son père est muté en Provence, à Manosque. Elle seule suit ses parents car ses aînés ont déjà quitté la maison. Le décalage est brutal, entre la banlieue foisonnante de vie, un appartement-presbytère toujours ouvert à des personnes de toutes conditions, délinquants, « égarés » ou jeunesse intellectuelle en plein débat, dune part, et dautre part la petite ville de province bien tranquille, où elle se retrouve soudain esseulée. Cest pour elle un traumatisme qui inaugure une période de tâtonnements. Une année, elle sera interne au Collège Cévenol, au Chambon-sur-Lignon. La suivante elle reviendra à Paris, chez un oncle. Inscrite à la dernière minute dans une école catholique, Notre Dame de Sion, la discipline ultra rigoureuse de létablissement va provoquer des heurts et sanctions pour ladolescente. Jugée « réfractaire » et privée de certains cours, elle fait lécole buissonnière pour se rendre seule à des séances de cinéma, avec une carte qui la vieillit de deux ans.

    Dépourvue de toute culture cinématographique, et guidée par son seul instinct, elle découvre ainsi les films de Robert Bresson, Jacques Doillon, le néoréalisme italien, etc. De retour en Provence et forcée de redoubler pour retrouver le lycée public, cest son goût de lart qui va laider à surmonter son isolement. La découverte du flamenco par les disques de son frère sera un autre choc. Sous le régime militaire alors en place en Turquie, et comme beaucoup de jeunes turcs, son compagnon doit se cacher et fuir le pays. Bac en poche, elle quitte alors Istanbul et retrouve la France sans enthousiasme tandis que son attirance vers lAndalousie, à travers les disques de Camarón de la Isla, Paco de Lucía, Pepe el de la Matrona, Lole y Manuel, est chaque fois plus grande.

    Elle se passionne pour la danse contemporaine et le théâtre quelle exerce chaque jour au Conservatoire de Manosque. À quatorze ans, elle danse seule sur scène, pour la première fois, à la MJC. Performance remarquée dans la chronique culturelle du quotidien Le Provençal. Elle rejoint une petite troupe de théâtre semi-professionnelle, « Le Théâtre du Contrejour », dirigé par Jean Pierre Weill. Ils se produisent dans des mini festivals des Alpes-de-Haute-Provence, des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse. Dans Ondine de Giraudoux, George Dandin ou le Mari confondu de Molière et L'École des mères de Marivaux, elle tient le rôle principal féminin. Elle suit aussi des cours de techniques de cirque, se spécialisant dans le funambulisme, quelle laissera à regret. Lorsque son frère aîné Olivier part sinstaller en Turquie, elle supplie ses parents de la laisser partir malgré son jeune âge. Lexpérience la marquera profondément, cest un tout autre monde qui bouleverse ses acquis. Si elle ne sétait jamais vraiment sentie chez elle en France, elle a désormais lintuition que ce nest pas là quelle vivra. Mais, le Carmen d'Antonio Gades sur scène va confirmer son coup de foudre artistique et sa décision de tout quitter du jour au lendemain pour partir sinstaller en Espagne. Elle entre alors, sur recommandation de Gades, dans l'Académie de danse flamenca « Amor de Dios6 ». Elle étudie pendant sept ans sous la tutelle de grands danseurs flamenco : El Güito, Manolete, La Tati, Carmen Cortés. Elle commence à participer à des spectacles à Madrid, Bologne, Paris, et parallèlement à de nombreux galas et tablaos flamencos de province, ou internationaux et sera en 1990 la danseuse du clip \\"Loko me tiene esa gitana\\"7 du groupe de flamenco-fusion Ketama.

    Elle participe à un stage du Théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine et sinscrit au Cours Simon sous la férule de Laurence Constant, tout en passant un concours pour travailler comme institutrice. Elle devient suppléante à Mantes-la-Jolie puis aux Mureaux (Yvelines) pendant trois mois. Elle donne alors sa démission à lÉducation Nationale, non que lenseignement lui déplaise, mais « quune vocation lappelle ailleurs». Elle termine son année au Cours Simon, arrivant 2e au concours de première année.

    En 1998, elle réalise son premier film, le documentaire Agujetas, cantaor où elle filme en noir et blanc le cantaor de flamenco Agujetas qui est considéré comme un des plus grands chanteurs de flamenco de tous les temps. On le voit chanter accompagné par Moraito à la guitare. Ce film reçoit plusieurs prix : le Grand Prix du Festival International de Prague « Golden Prague 1999 », le grand prix vidéo de lAcadémie Charles-Cros 1999, le Golden Spire au Festival de San Francisco 2000, la Mention Spéciale du Jury au Festival « Classiques en Images » 2000 et le Prix du Meilleur film musical à Mediawaves 2000 en Hongrie8.

    Son deuxième film est Aube à Grenade (En Nombre del Padre). Il en existe une version plus courte intitulée Je serai flamenca diffusée sur Arte en 2001). Tourné en 1999, il traite de la transmission familiale de l'art du flamenco à travers deux \\"couples\\" père-fille : lun est Manuel Santiago Maya, dit Manolete, le grand danseur de Grenade, et sa fille Judea, danseuse à son tour ; lautre est le cantaor Jaime Heredia, dit El Parron, et sa fille la cantaora Marina8.

    Son premier livre Cameleone, chez Robert Laffont paraît en France en 199912 et sera traduit et publié peu après en Espagne chez Planeta13. Ce récit déroulant son parcours dans le milieu de la mode et du mannequinat, est le fruit de ses réflexions, de ses souvenirs sur le métier.

    Elle développe une carrière d'actrice et de modèle pour livres, expositions, films, clips, la conduisant à travers le monde, dans de grandes expositions avec des photographes tels que : Javier Vallhonrat (El Espacio Poseído, Gina Kehayoff, Munich, 1992), Paolo Roversi, Enki Bilal, Frank Horvat, Jeanloup Sieff, Keiichi Tahara. ou encore Ferdinando Scianna16.

    Elle travaille comme présentatrice pour La chaîne La Sept Arte qui la choisit pour présenter le journal culturel Les Visages pendant six mois22.

  4. The Fairy - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/The_Fairy

    The Fairy (French: La Fée) is a 2011 French-Belgian comedy film written and directed by Dominique Abel, Fiona Gordon and Bruno Romy. It won several prizes at the 2nd Magritte Awards.

    • Dominique Abel, Fiona Gordon, Bruno Romy
    • 12 May 2011 (Cannes)
  5. Dominique Abel — Wikipedya

    ht.wikipedia.org/wiki/Dominique_Abel

    Dominique Abel, ki fèt 21 out 1962 nan Lamastre, se yon sineyas ak ekriven fransèz, ki viv nan Espay depi plis pase ventan. Li te anvan dansèz , mannken , modèl ak aktris . Kontni

  6. Dominique Abel - Info zur Person mit Bilder, News & Links ...

    www.yasni.de/dominique+abel/person+information

    334 Ergebnisse zu Dominique Abel: Fiona Gordon, Bruno Romy, Rumba, Cannes, Paris, Fairy, Filme, Quinzaine, Festival, Gordon et

  7. The Eyes Of Abel

    accessibleplaces.maharashtra.gov.in/the_eyes_of_abel.pdf

    6 hours ago · The Eyes Of Abel Cain and Abel 2016 AsianWiki. Learn More About Delaware Ophthalmology Consultants. Cain and Abel Wikipedia. The Spanking Writers Abel s spanking stories and blog. Recipes Abel amp Cole. Saving Abel Lyrics Addicted. Everything We Know About Selena Gomez and the Weeknd s. Amazon com The Fairy English Subtitled Dominique Abel.

  8. アベル&ゴードン - Wikipedia

    ja.wikipedia.org/wiki/アベル&ゴードン

    アベル&ゴードン(Abel & Gordon)は、ベルギーの2人組の映画監督・俳優。本名はドミニク・アベル(Dominique Abel)、フィオナ・ゴードン(Fiona Gordon)。2人は私生活でも夫婦である。本業は道化師(クラウン)。製作、脚本、監督、主演までこなす。

  9. Oscilloscope (company) - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Oscilloscope_Laboratories

    Dominique Abel and Fiona Gordon The Alchemist Cookbook: 2016 U.S. Joel Potrykus: Notes on Blindness (short film) 2016 U.K. Peter Middleton and James Spinney One Week and a Day: 2016 Israel Asaph Polonsky Pickle (short film) 2016 U.S. Amy Nicholson The Fits: 2016 U.S. Anna Rose Holmer Ma Ma: 2016 Spain, France Julio Medem: The Wait: 2016 Italy ...

  10. Christophe (singer) - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Christophe_(singer)

    Christophe's 1970s song "Les mots bleus" was covered by Thierry Amiel in 2003. In 2011, Christophe took part in a tribute album for Alain Bashung two years after the latter's death. He sang "Alcaline", a song written by Bashung in 1989 for his album Novice .