Yahoo Web Search

  1. Mirta Díaz-Balart - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Mirta_Díaz-Balart

    In 1956, Díaz-Balart married Emilio Núñez Blanco (1925–2006), the son of a former Cuban Ambassador to the UN, Emilio Núñez Portuondo. The couple lived with her children at Havana's Tarará beach resort. Díaz-Balart lived in Madrid, Spain with her family after 1959, the year in which Castro's revolution succeeded.

    • Mirta Francisca de la Caridad Díaz-Balart y Gutiérrez, 30 September 1928 (age 91), Cuba
    • Rafael José Díaz-Balart (father), América Gutiérrez (mother)
  2. Roland Garros: Emilio Gómez passed qualifying | La Pelotita

    lapelotita.com/2020/09/24/roland-garros-emilio...

    1 day ago · Chance or causality? 30 years after Andrés Gómez's title at Roland Garros, his son will be present at the tournament.The Ecuadorian Emilio (154th ATP) came back this Thursday against the Kazakh Dmitri Popko (No. 170) in a tough game 2-6, 6-4 and 7-6 (1) to qualify for the main draw of the French Open .It should be remembered that on Wednesday, the 28-year-old man was more than the Slovenian ...

    • Cameron Diaz [Jay Leno Show] - Pokies Special.
      youtube.com
    • Cameron Diaz, "The Body Book"
      youtube.com
    • Cameron Diaz Movies Head Above Water Full HD Movie P1
      dailymotion.com
    • Cameron Diaz on the Rachael show talking her belief on the beauty
      youtube.com
  3. Juan Díaz Porlier - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org/wiki/Juan_Díaz_Porlier

    Juan Díaz Porlier (Cartagena de Indias, 1788-La Coruña, 1815), militar español perteneciente a una importante familia afincada en la América española. Su abuelo, don Antonio Porlier y Sopranis, nacido en La Laguna, aunque oriundo de Flandes, fue fiscal pretorial de la Real Audiencia de Lima, siendo nombrado en 1773 para el mismo cargo en el Consejo de Indias en Madrid.

  4. Beachgoers seek $20M in suit against Cardi B over beach spat

    pagesix.com/2020/09/22/beachgoers-seek-20m-in...

    3 days ago · The suit charges that the "WAP" singer's sister, Hennessy Carolina, and her girlfriend, model Michelle Diaz, in fact threatened and spit at Peter Caliendo, his wife Pauline Caliendo and Manuel ...

  5. Porfirio Díaz — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Porfirio_Díaz
    • Personnalité
    • Enfance
    • Carrière politique
    • Conséquences
    • Politique
    • Contexte historique
    • Démographie
    • Résultats
    • Économie et société
    • Célébrations
    • Décès
    • Controverse
    • Reconnaissance
    • Origine

    José de la Cruz Porfirio Díaz Mori, plus connu sous le nom de Porfirio Díaz, né le 15 septembre 1830 à Oaxaca et mort le 2 juillet 1915 à Paris, est un homme dÉtat et militaire mexicain.

    Porfirio Diaz est né le 15 septembre 18301 dans la ville d'Oaxaca, fils de José Faustino Díaz, tanneur, décédé alors que Porfirio n'avait que trois ans, d'ascendance créole (au Mexique un créole est un Espagnol né aux Amériques) et de María Petrona Mori, d'ascendance espagnole et mixtèque2. Après avoir étudié les arts et les sciences en 1849, il suit des cours de droit jusquen 1854 mais n'obtient pas son diplôme3.

    Adversaire de Benito Juárez, il est battu deux fois par celui-ci aux élections présidentielles. Il se soulève contre lui en 1871 (Plan de la Noria (es)) un an avant la disparition de Juárez, mais échoue. Le nouveau président Sebastián Lerdo de Tejada lui offre alors l'amnistie. Mais Porfirio Díaz organise une rébellion qu'il déclenche contre Lerdo quand celui-ci cherche sa réélection en 1876. Il accède à la présidence le 28 novembre 1876 à la suite de la Révolution de Tuxtepec (es) et devient ainsi le vingtneuvième président du Mexique, mais cède le pouvoir dès le 6 décembre à son compagnon d'armes, Juan N. Méndez qui assure la présidence par intérim jusqu'au 17 février 1877, date à partir de laquelle il reprend la direction du pays. Les élections du mois d'avril suivant le confirment dans ses fonctions présidentielles jusqu'en 1880. Ne pouvant se représenter en vertu d'un amendement à la Constitution de 1857, il laisse son ami le général Manuel González être élu président et lui transmet le pouvoir le 1er décembre 1880. Quatre ans plus tard, Díaz obtient facilement d'être élu de nouveau et en 1887, un deuxième amendement constitutionnel autorise Díaz à briguer un second mandat consécutif, puis en 1890, un troisième supprime la limite du nombre de mandats.

    La capitale est conquise le 21 novembre suivant6. De nombreux habitants des campagnes sont contraints à un travail pénible et mal rémunéré dans les haciendas et quelques groupes indigènes se montrent particulièrement rebelles et imperméables aux changements économiques et à la spoliation de leurs terres, particulièrement les Yaquis, peu intégrés à la nation mexicaine9. Leurs meneurs les plus actifs sont contraints aux travaux forcés dans des lieux comme Valle Nacional, la vallée du río Yaqui ou le Yucatán, et d'autres déportés dans l'île de Cuba alors colonie espagnole où ils sont vendus comme esclaves10. Il affronte aussi la rébellion de Tomóchic (es) en 1891, révolte de villageois qui coûta à l'armée fédérale près de 1200 morts, suivie d'une répression féroce des populations, principalement composée de métis. Son gouvernement combat les rebelles mayas, qui d'une manière sporadique continuent la guerre des castes et maintiennent une agitation sécessionniste en faveur d'une République du Yucatán, en 1901 des troupes y sont envoyées rétablir l'ordre sous le commandement de Victoriano Huerta qui est lui même un indigène huichol. Lors d'un entretien avec le journaliste canadien James Creelman (en), le président estime que le Mexique est prêt pour la démocratie. Ses opposants feignent de le croire. En 1910, Porfirio Díaz, au pouvoir depuis une trentaine d'années, veut à nouveau se représenter à lélection présidentielle, mais Francisco Madero annonce aussi sa candidature. Díaz le fait emprisonner puis relâcher, Madero s'enfuit aux États-Unis. Les autorités déclarent que Díaz a gagné les élections et que Madero n'a recueilli que quelques centaines de voix à travers tout le pays. Ainsi commence en 1910 la révolution mexicaine. Après la prise de Ciudad Juárez le 10 mai 1911 par les troupes de Francisco Villa, Díaz, qui veut éviter à son pays une guerre civile et qui craint une intervention militaire des États-Unis pour soutenir Madero, après la signature des traités de Ciudad Juárez (es), abandonne le pouvoir le 25 mai et part en exil en direction de Cuba puis de l'Espagne.

    Sous sa dictature, la situation économique du Mexique (es) s'est améliorée (augmentation des investissements étrangers, réduction de la dette) mais l'absence de politique de redistribution des richesses a laissé une grande partie de la population dans une extrême pauvreté 7 8. Il serait l'auteur de la phrase « Pauvre Mexique, si loin de Dieu et si près des États-Unis ».

    A la fin du XIXème siècle, Díaz sentoure dune véritable bureaucratie, les Científicos. Ce groupe est formé par les hommes d'affaires et les intellectuels de l'époque, inspiré par Auguste Comte. L'un des chefs de ce groupe, José Yves Limantour, devient ministre des Finances. Les científicos contrôlent la quasi-totalité de l'économie, des finances et de l'enseignement tandis que Díaz soccupe des affaires politiques et militaires14. Des divisions surviennent entre cientificos : Justo Sierra et Julio Guerrero critiquent notamment l'emprise grandissante du général Bernardo Reyes et de José Yves Limantour, et seront tous deux exilés en 190915. Au cours du Porfiriat, pour pallier le manque de capitaux mexicains (nombre de capitalistes mexicains qui ne sont pas propriétaires terriens et qui vivent à l'étranger sans participer à la vie politique préfèrent investir leur argent en Europe ou aux États-Unis), l'investissement étranger est favorisé. La plus grande partie des investissements sont d'origine américaine, suivi par les Anglais, les Français, les Allemands et les Espagnols. Les investisseurs étrangers ont la prépondérance totale dans les infrastructures (chemins de fer, ports, télégraphes et téléphones), les mines, le pétrole, le textile, les plantations, l'industrie16. Les grèves se font nombreuses à partir de 1906 mais sont réprimées avec violence13.

    La population mexicaine passa de 9,141,661 habitants en 1872 à 15,160,372 (recensement de 1910) soit une augmentation annuelle de 1,3 %. En 1910, 12 % des Mexicains vivaient dans des villes de plus de 15,000 habitants. A la fin du régime de Díaz le pays comptait 19280 km de voies ferrées, alors qu'il n'en comptait que 638 en 1876. Les lignes télégraphiques 70000 (9000 en 1877)17. Le taux de mortalité infantile sélève à 310,6 en 190713.

    Peu avant la révolution, des compagnies américaines contrôlent les trois quarts des mines et plus de la moitié des gisements pétroliers18. Les politiques de Díaz ont accentué les inégalités et la concentration de la propriété19 : Près de 11 000 haciendas contrôlent 57 % du territoire national, alors que 95 % des paysans ne possèdent aucune terre20. L'historien Leslie Manigat décrit le Mexique de Díaz comme « une immense entreprise d'exploitation et d'aliénation »13.

    Le salaire de l'ouvrier rural peut descendre à 20 ou 25 centavos par jour dans les cas extrêmes, et 10 ou 15 centavos pour les femmes et les enfants. À la fin du 19ème siècle la proportion d'enfants parmi les ouvriers d'usine est de un huitième. Une étude médicale explique la faible consommation de savon par les travailleurs mexicains par le fait que « le savon absorberait 25 % de leurs revenus ». En outre, un grand nombre d'ouvriers ne possède pas de logement. Le taux d'analphabétisme est de 80 % en 1910. À ces difficultés s'ajoutent la crise de Wall Street de 1907 dont les répercussions sur l'économie mexicaine provoque une vague de licenciements dans le secteur minier et des hausses des prix15.

    Pour célébrer le centenaire du Grito de Dolores et l'anniversaire de Porfirio Díaz, les autorités organisent de grandes festivités. Cent six dirigeants politiques, militaires ou intellectuels venus des États-Unis y assistent : le vice-président, le secrétaire dÉtat et le secrétaire au Trésor, 14 députés, 20 sénateurs, 14 hauts fonctionnaires du Département dÉtat, des gouverneurs, des présidents d'université, des généraux et amiraux. Les festivités représentent 20 millions de pesos ; on y boit 20 wagons de champagne de France13.

    Il séjourne à Interlaken en Suisse, où il suit une cure et y étudie le système de mobilisation des troupes helvétiques, ainsi qu'à Paris. Il se rend ensuite en Allemagne, où il est reçu avec de grands honneurs militaires par Guillaume II, et visite aussi l'Égypte et séjourne à Rome et à Naples. Il meurt le 2 juillet 1915 à Paris dans une de ses résidences en France. Précédemment enterré en l'église de Saint-Honoré d'Eylau, il repose depuis le 27 décembre 1921 au cimetière du Montparnasse.

    En 2015, la question de rapatrier les restes de Porfirio Diaz au Mexique et plus particulièrement dans son État natal est étudiée par certains députés du Parti révolutionnaire institutionnel, alors au pouvoir21.

    Il est aussi considéré par un sondage réalisé sur le site internet de l'Université autonome de México (UNAM) comme étant le troisième meilleur président du pays, précédé en cela par Benito Juárez et Lázaro Cárdenas 25.

    La propriété agraire durant l'époque porfirienne (UNAM - Université Nationale Autonome du Mexique (lire en ligne) : [7] [archive]

  6. Woman charged with chucking bottle, yelling N-word at jogger ...

    nypost.com/2020/09/22/woman-charged-with...

    3 days ago · The woman charged with chucking a glass bottle and yelling a racial epithet at a jogger in Queens last month was held on $2,500 bail Tuesday. Lorena Delaguna was caught on video Aug. 17 allegedly t…

  7. TAKE TIME, by BARBARA PHILLIPS - inmateblogger.com

    inmateblogger.com/2020/09/24/take-time-by...

    1 day ago · I saw this in a book, I think the title was Major In Success, don’t remember the author, I do appreciate the wisdom TAKE TIME Take time to work It is the price of success Take time to think I…

  8. Fun while it lasted | The Mex Files

    mexfiles.net/2020/09/21/fun-while-it-lasted

    4 days ago · The airing of grievances is not limited to Fesivus in this country, but are seen as something worthy to be ndulged in every day here in la Capital. For or against one or another government policy, or lack of action, or action, deed or misdeed, there's at least one good sized demonstration a week.

  9. RIGHT ON CUE: Billy The Bigot’s Latest Illegal, Unethical ...

    immigrationcourtside.com/2020/09/25/right-on-cue...

    Today · 🤮☠️🏴‍☠️👎🏻🆘⚰️ The Attorney General has issued a decision in Matter of A-C-A-A-, 28 I&N Dec. 84 (A.G. 2020) In conducting its review of an alien’s asylum claim, the Board of Immigration Appeals (…

  10. Sebastiano Pigazzi, Corey Knight, Scott 'Kid Cudi' Mescudi ...

    dcsmenofthemoment.blogspot.com/2020/09/sebastian...

    2 days ago · Episode 2 of the new HBO series We Are Who We Are replayed the events from the first episode, but from a different character's perspec...