Yahoo Web Search

  1. Sforza - Wikipedia

    it.wikipedia.org › wiki › Sforza

    1 day ago · Da Sforza Secondo, figlio naturale di Francesco I, discese il ramo dei conti di Borgonovo Val Tidone, estinto nel 1679; da Jacopetto, figlio naturale di Sforza Secondo, discese il ramo dei Conti di Castel San Giovanni, che giunse fino al XX secolo e a cui appartenne il ministro Carlo Sforza.

  2. Charles Ier d'Orléans — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Charles_Ier_d&
    • Personnalité
    • Famille
    • Enfance
    • Contexte historique
    • Influence
    • Décès
    • Origine
    • Éducation
    • Style
    • Analyse
    • Définition
    • Composition

    Charles Ier d'Orléans, né à Paris le 24 novembre 1394 et mort à Amboise le 5 janvier 1465, duc d'Orléans et de Valois, est un prince connu surtout pour ses œuvres poétiques écrites lors de sa longue captivité anglaise. Il est le fils de Louis Ier, duc d'Orléans (le frère du roi de France Charles VI), et de Valentine Visconti, fille du duc de Milan. Il est le père du roi de France Louis XII.

    Charles d'Orléans est né en 1394 à l'hôtel royal Saint-Pol. Il est le petit-fils de Charles V et appartient à la branche royale des Valois. Le 29 juin 1406, Charles d'Orléans épouse la veuve de Richard II d'Angleterre, sa cousine germaine, Isabelle de Valois (17 ans), fille du roi Charles VI, qui trois ans plus tard meurt en couches.

    Le 23 novembre 1407, son père, Louis d'Orléans, est assassiné sur ordre de Jean sans Peur, duc de Bourgogne. Sa mère Valentine Visconti, fille du duc de Milan, meurt à son tour peu de temps après. Charles d'Orléans est donc placé à l'âge de treize ans à la tête d'un parti et devient chef de la féodalité française.

    En 1410, Charles se remarie avec Bonne d'Armagnac, la fille du comte Bernard VII d'Armagnac, grand féodal du Sud-Ouest. Cette union scelle une alliance politique entre les maisons d'Orléans et d'Armagnac, avec le soutien du duc de Bourbon, du duc de Berry et celui du comte d'Alençon, il devient un véritable chef de guerre. En 1415, Charles mène les armées royales contre Henri V d'Angleterre faisant retraite dans le Nord de la France. L'affrontement est un désastre à Azincourt, la chevalerie française est battue, plus de 6 000 morts et un millier de chevaliers faits prisonniers, dont Charles d'Orléans. Il est emmené en Angleterre, où la rançon pour sa libération est fixée à 220 000 écus d'or. Ce n'est que 25 ans plus tard que cette rançon est payée et que Charles d'Orléans est libéré. Il se marie alors à Saint-Omer avec Marie de Clèves, nièce de Philippe le Bon, qui a payé sa rançon. Elle est aussi petite-fille de Jean sans Peur, qui avait ordonné l'assassinat du père de Charles. Ce mariage scelle la réconciliation des maisons d'Orléans et de Bourgogne. Durant ses 25 ans de captivité, Charles d'Orléans écrivit des ballades, des rondeaux, des rondels Charles d'Orléans est un des acteurs de la guerre de Cent Ans qui oppose, de 1337 à 1453, la dynastie des Plantagenêt à celle de Valois à travers le royaume de France et celui d'Angleterre. C'est durant cette guerre qu'il sera fait prisonnier.

    À son retour en France, il se retire dans ses châteaux de Blois et de Tours où il se consacre à la littérature, il ouvre un cercle académique qui devient le rendez-vous de tous les beaux esprits. Dans cette arène de poètes sont organisés des tournois littéraires, le gagnant remporte le prix de la ballade et du rondeau. François Villon y passe brièvement en 1458 avant de tomber en disgrâce.

    Il meurt à Amboise dans les années 1460 sur le chemin du retour, alors qu'il vient d'assister à Poitiers à une assemblée des princes du sang et des grands féodaux. Il est inhumé en l'église du Saint-Sauveur à Blois. Le 21 février 1505, ses restes sont transférés au couvent des Célestins de Paris (avec ceux de sa famille) par son fils, le roi Louis XII2.

    Il semble qu'il se soit vengé du roi d'Angleterre et duc de Normandie dans l'un de ses poèmes : Yver vous n'estes qu'un villain. Où il compare sa longue captivité au fait de l'Yver. Mais Yver est également un nom patronymique très répandu en Normandie et désigne le roi d'Angleterre sous la plume de Charles.

    Valentine de Milan, mère de Charles d'Orléans, avait reçu une éducation des plus distinguées, qui lui permit de transmettre son goût pour la poésie à son fils. De plus les parents de Charles étaient passionnés d'art et de lettres. Ils recevaient et protégeaient des poètes comme Eustache Deschamps ou Christine de Pisan. Il est donc en quelque sorte l'héritier de la tradition courtoise des troubadours et trouvères. On peut notamment constater qu'il s'inspire du Roman de la Rose dans ses ballades, car il use de figures allégoriques telles que : Mélancolie, Tristesse, Espoir et d'autres.

    Charles d'Orléans est l'auteur d'une œuvre considérable : 131 chansons, 102 ballades, sept complaintes et pas moins de 400 rondeaux. Il est aussi l'auteur de pièces poétiques en langue anglaise.

    La chanson est un récit versifié en décasyllabes relatant des épopées légendaires héroïques mettant en scène guerriers et chevaliers. Celles-ci sont accompagnées de musique. Ce qui n'est pas systématique pour les ballades ou les rondeaux. Cependant les chansons de Charles d'Orléans n'ont pas de musique. Extrait d'une chanson écrite par Charles d'Orléans, dont le thème est le temps qui passe :

    En poésie, le rondel est un poème à forme fixe, construit sur deux rimes et comportant un refrain, à l'instar du rondeau, il est son ancienne appellation. Il est composé le plus souvent de treize vers octosyllabiques, ou décasyllabiques répartis en trois strophes. Le refrain du rondel est formé de ses deux premiers vers, que l'on retrouve à la fin de la deuxième strophe, puis de son premier vers que l'on retrouve à la fin de la troisième strophe. Le rondel connut son apogée entre les XIVe et XVIe siècles.

    Un rondeau est un poème à forme fixe de 13 vers de longueur variable et construit sur deux rimes, avec des répétitions obligées. Il est composé sur trois strophes dont les deux dernières reprennent le tout premier hémistiche ; c'est le refrain que l'on retrouve aussi dans la forme de la ballade.

  3. Le Caravage — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Le_Caravage

    1 day ago · Francesco I er Sforza de Caravage, marquis de Caravaggio est le témoin de leur mariage. Michelangelo est baptisé le lendemain de sa naissance à la basilique Saint-Étienne-le-Majeur , dans le quartier milanais où réside le maître de la fabbrica del Duomo où travaille probablement son père [ c ] .

    • Michelangelo Merisi da Caravaggio
    • 29 septembre 1571, Milan, Duché de Milan
  4. List of rulers of Milan - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › List_of_rulers_of_Milan

    1 day ago · In 1535, after the death of the heirless Francesco II Sforza, Emperor Charles V annexed the Duchy as a vacant imperial state in order to avoid other claims by the French or the collateral branches of Sforza. House of Habsburg-Spain. In 1540, the Duchy was secretly given as a gift to Charles V's son Philip, Prince of Asturias. This was made ...

  5. Человек разумный — Википедия

    ru.wikipedia.org › wiki › Человек

    1 day ago · Вместе с рядом вымерших видов человек разумный образует род люди ().От ближайшего вида — неандертальцев — человек разумный отличается рядом особенностей строения скелета (высокий лоб, редукция надбровных дуг ...

  6. Diocesi di Parma - Wikipedia

    it.wikipedia.org › wiki › Diocesi_di_Parma

    1 day ago · Territorio. La diocesi comprende circa i due terzi della provincia di Parma.Confina a sud con la diocesi di Massa Carrara-Pontremoli, ad ovest con le diocesi di Piacenza-Bobbio e di Fidenza, a nord con la diocesi di Cremona e a est con quella di Reggio Emilia-Guastalla.

  7. Razzismo - Wikipedia

    it.wikipedia.org › wiki › Razzismo

    1 day ago · Il razzismo nella storia d'Italia, Il Mulino, Bologna 1999. Guido Barbujani. L'invenzione delle razze: Capire la biodiversità umana, Bompiani, Milano, 2006. Luigi Luca e Francesco Cavalli-Sforza, Chi siamo: la storia della diversità umana, Mondadori, Milano 1995. Luigi Luca Cavalli-Sforza, Geni, popoli e lingue, Adelphi, Milano 1996.

  8. La Cène (Léonard de Vinci) — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › La_Cène_(Léonard_de_Vinci)

    1 day ago · La fresque est surmontée des trois blasons de la dynastie des Sforza. Au centre celui de Ludovic Sforza et de son épouse, Béatrice d’Este, à gauche, celui de son fils aîné, Massimilo et à droite, celui de son autre fils, François. Sur le mur opposé, le peintre milanais Giovanni Donato Montorfano a peint (en 1495) la Crucifixion [N 2].

  9. Giampietrino — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Giampietrino

    1 day ago · Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis. Politique de confidentialité À propos de Wikipédia

  10. 24 janvier — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › 24_janvier

    1 day ago · 24 décembre 24 février Chronologies thématiques Croisades Ferroviaires Sports Disney Anarchisme Catholicisme Abréviations / Voir aussi (° 1852) = né en 1852 († 1885) = mort en 1885 a.s. = calendrier julien n.s. = calendrier grégorien Calendrier Calendrier perpétuel Liste de calendriers modifier Le 24 janvier est le 24 e jour de l' année du calendrier grégorien . Il reste 341 jours ...