Yahoo Web Search

  1. Sforza – Wikipedia

    de.wikipedia.org › wiki › Sforza
    • Zusammenfassung
    • Herkunft
    • Familie
    • Persönlichkeiten

    Sforza (italienisch für Bezwinger) ist der Name einer der großen italienischen Familien der Renaissance. Von 1450 bis 1535 regierten sie (mit Unterbrechungen) als Herzöge von Mailand in der Lombardei.

    Die Familie Sforza hieß eigentlich Attendolo, zählte zum bäuerlichen Kleinadel der Provinz Ravenna und besaß in der Gemeinde Cotignola, die etwa 20 km westlich der Stadt Ravenna liegt, erhebliche Ländereien. Die Stadt und die Familie Attendolo unterstanden dem jeweiligen Lehensherren lange den Grafen von Cunio die sich später nach der Herrschaft Barbiano (heute Teil der Gemeinde Cotignola) da Barbiano nannten. Diese Familie des italienischen Uradels wurde bereits von Dante in dessen Göttlicher Komödie[1] erwähnt, brachte eine Reihe berühmter Kondottieri wie u. a. Alberico da Barbiano (* 1348; 1409) hervor, eine Linie wurde in den Reichsfürstenstand erhoben, eine andere blüht in gräflicher Linie bis heute. Der Familienname Sforza geht auf Jacopo Attendolo, genannt Giacomuzzo Attendolo (* 28. Mai 1369 in Cotignola; 4. Januar 1424, ertrunken im Fluss Pescara) zurück, der einer der bekanntesten Kondottieri seiner Zeit war. Wegen seiner herkulischen Kraft wurde er Sforza genannt und als solcher berühmt. Dieser Spitzname wurde von seinen Nachkommen als Familiennamen angenommen. Muzio Attendolo Sforza gelang es 1411 die Herrschaft Cotignola zu erwerben, diese wurde zu seinen Gunsten in eine Grafschaft erhoben, wodurch er zum ersten Grafen von Cotignola aufstieg. Er war dreimal verheiratet, hatte zumindest 15 Kinder, neben legitimen auch eine große Zahl außerehelicher, später legitimierter Kinder. Gian Galeazzo Sforza (* 1469; 1494), Sohn von Galeazzo Maria, folgte ihm als Herzog unter der Regentschaft seiner Mutter, Bona von Savoyen, die 1481 vom Onkel ihres Sohnes, Ludovico il Moro, verdrängt wurde. Gian Galeazzo heiratete Isabella von Aragon, Enkelin des Königs von Neapel, sein plötzlicher Tod wurde einem Giftanschlag seines Onkels zugerechnet.

    Seine eheliche Tochter Bianca Maria Sforza (14721510/11) heiratete 1493 den deutschen König und späteren Kaiser Maximilian I., seine uneheliche Tochter war Caterina Sforza, Gräfin von Forlí. Muzio Attendolo Sforza (* 1369, 1424) war dreimal verheiratet. Die nachstehenden Söhne stammen jedoch aus der Beziehung zu seiner Geliebten Lucia Terziani:

    Muzio Attendolo, ein reicher Grundbesitzer in der Gemeinde Cotignola (in der Provinz Ravenna), 1350 nachweisbar

  2. 弗朗切斯科一世·斯福爾扎 - 维基百科,自由的百科全书

    zh.wikipedia.org › wiki › 弗朗切斯科一世·斯

    3 days ago · 弗朗切斯科一世·斯福尔扎(意大利语: Francesco I Sforza ,1401年7月23日圣米尼亚托 - 1466年3月8日米兰)是一位意大利雇佣兵首领、米兰公爵,也是斯福尔扎家族在米兰统治的开创者。

  3. Bona Sforza - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Bona_Sforza

    5 days ago · Bona Sforza d’Aragona (2 February 1494 – 19 November 1557) was Queen of Poland and Grand Duchess of Lithuania as the second wife of Sigismund I the Old, and Duchess of Bari and Rossano by her own right. She was a surviving member of the powerful House of Sforza, which ruled the Duchy of Milan since 1447.

  4. Football Club Internazionale Milano – Wikipédia, a ...

    pt.wikipedia.org › wiki › Internazionale_Milano

    O clube foi fundado no dia 9 de março de 1908 como Foot-Ball Club Internazionale, na sequência de uma "cisma" com o Milan Cricket and Football Club (44 membros). Um grupo de italianos e suíços (Giorgio Muggiani, um pintor que também desenhou o logotipo do clube, Bossard, Lana, Bertoloni, De Olma, Enrico Hintermann, Arturo Hintermann, Carlo Hintermann, Pietro Dell'Oro, Hugo e Hans Rietmann ...

  5. 1466 - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › 1466

    5 days ago · July 5 – Giovanni Sforza, Italian noble (d. 1510) August 10 – Francesco II Gonzaga, Marquess of Mantua (d. 1519) September 9 – Ashikaga Yoshitane, Japanese shōgun (d. 1523) October 28 – Erasmus, Dutch philosopher (d. 1536) November 16 – Francesco Cattani da Diacceto, Florentine philosopher (d. 1522)

  6. 8 de março – Wikipédia, a enciclopédia livre

    pt.wikipedia.org › wiki › 8_de_março

    5 days ago · Esta página foi editada pela última vez às 22h35min de 6 de abril de 2021. Este texto é disponibilizado nos termos da licença Atribuição-CompartilhaIgual 3.0 Não Adaptada (CC BY-SA 3.0) da Creative Commons; pode estar sujeito a condições adicionais.

  7. Coroação canônica – Wikipédia, a enciclopédia livre

    pt.wikipedia.org › wiki › Coroação_canônica

    6 days ago · Além disso, em 3 de julho de 1636, morreu o marquês de Piacenza e o conde de Borgonovo, Alessandro Sforza Cesarini, sobre o qual legou em sua última vontade e testou uma grande soma de dinheiro ao capítulo do Vaticano, para investir na produção de coroas de metais preciosos pela coroação das imagens marianas mais célebres do mundo. Os ...

  8. Galéas Marie Sforza — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Galéas_Marie_Sforza
    • Introduction
    • Famille
    • Mort
    • Influence
    • Personnalité
    • Conséquences
    • Devise
    • Descendance
    • Culture populaire

    Galéas Marie Sforza, en italien Galeazzo Maria Sforza, né à Fermo (Marches) le 24 janvier 1444 et mort à Milan le 26 décembre 1476, est un noble qui fut duc de Milan. Galéas Marie faisait partie de la famille Sforza qui domina la région milanaise et fut célèbre pour son mécénat. Il était le fils de François Sforza, un général populaire, allié de Cosme de Médicis, et de Blanche Marie Visconti.

    Son père décéda le 8 mars 1466 et il devint duc de Milan à sa suite, à l'âge de 22 ans. Il se maria, cette même année, avec la fille de Louis III de Mantoue, Dorothée de Gonzague (1449-1467) qui décéda l'année suivante, le 24 avril 1467, à Pavie. Il se remaria, en 1468, avec Bonne de Savoie (1449-1485), fille de Louis Ier, duc de Savoie, et d'Anne de Lusignan.

    Ayant assuré un gouvernement en demi-teinte, marqué par ses goûts artistiques et son caractère cruel, tyrannique et lubrique, Galéas fut assassiné le 26 décembre 1476 dans l'église Saint-Étienne (Santo Stefano) de Milan. Après avoir étudié les faits et gestes du duc, les conspirateurs lancèrent leur opération le lendemain de Noël en 1476, le jour officiel de saint Étienne, dont l'église devait être le théâtre du meurtre. Aidés d'environ trente amis, les trois officiers attendirent l'arrivée du duc à l'église pour la messe. Quand Galéas arriva, Lampugnani s'agenouilla devant lui et après quelques mots, se leva soudainement et le poignarda à l'aine et dans la poitrine. Le duc s'écria d'après un témoin, Orfeo Cenni da Ricavo : Io son morto! (« je suis mort ! »). Olgiati, Visconti et un domestique de Lampugnani arrivèrent à leur tour pour frapper le duc. Galéas succomba rapidement et tous les assassins prirent la fuite. Mais Lampugnani s'empêtra dans des rideaux de l'église et fut tué par la garde de Galéas. La foule s'empara du cadavre du criminel qui fut traîné dans la ville, fouetté et battu puis finalement pendu tête en bas devant sa maison. Le lendemain, le corps fut décapité et sa main droite, celle qui avait porté le couteau, fut amputée, brûlée puis exposée1.

    Galéas fut un mécène particulièrement actif dans le domaine de la musique. Sous sa direction et grâce à ses appuis financiers, sa chapelle grandit jusqu'à devenir l'un des ensembles musicaux les plus importants en Europe. Des compositeurs du nord de l'Europe, en particulier de l'école franco-flamande et des Pays-Bas, affluèrent pour composer et chanter dans sa chapelle. Ces artistes écrivirent pour Sforza des messes, des motets et de la musique séculière. Parmi eux, on pouvait trouver Alexander Agricola, Johannes Martini, Loyset Compère, et Gaspar van Weerbeke. La plupart des chanteurs de la chapelle quittèrent le domaine de Sforza après son assassinat et trouvèrent du travail ailleurs. D'autres villes comme Ferrare devinrent des lieux privilégiés pour les musiciens.

    Malgré son amour de la musique, Sforza était connu pour son caractère cruel et libertin. Avide de conquêtes féminines, il délaissait ses compagnes pour les offrir à ses courtisans une fois qu'il avait obtenu ce qu'il voulait. Il ordonna une fois l'exécution d'un braconnier en le forçant à avaler la fourrure complète du lièvre qu'il avait abattu. Un homme fut cloué à son cercueil et un prêtre, qui avait prédit un règne court pour le souverain, fut puni en le laissant mourir de faim. Ce côté tyrannique lui attira de nombreux ennemis à Milan. Trois personnes conspirèrent contre Galéas : Carlo Visconti (it), Girolamo Olgiati (it) et Giovanni Andrea Lampugnani (it), tous officiers haut gradés à la cour de Milan.

    Malgré de vives réactions au début, le gouvernement rendit rapidement justice. Les conspirateurs n'avaient pas réellement pensé aux conséquences de leur acte et furent appréhendés quelques jours après. Visconti, Olgiati et le domestique furent exécutés publiquement et leurs corps exposés. Les assassins affirmèrent avoir été encouragés par l'humaniste Cola Montano (it) qui avait quitté Milan quelques mois auparavant et qui haïssait Galéas après avoir été fouetté en public. D'autres éléments indiquent que le meurtre s'inscrivait dans la conspiration de Pazzi, une tentative de renversement de la famille Médicis à Florence.

    Sous la torture, Olgiati prononça les paroles célèbres : « Mora acerba, fama perpetua, stabit vetus memoria facti » (La mort est amère, mais la gloire immortelle, le souvenir de mon geste durera pour toujours)2.

    Le premier mariage de Galéas Marie avec Dorothée de Gonzague n'amena pas de descendance. De son mariage avec Bonne de Savoie naquirent quatre enfants : Galéas Marie eut également une fille naturelle, Chiara (1467-1531), qui épousa le comte Pietro dal Verme di Sanguinetto, seigneur de Vigevano, puis, en 1488, Fregosino Fregoso, seigneur de Novi Ligure ainsi que plusieurs enfants illégitimes :

    L'assassinat de Galéas Marie Sforza est un élément clef du court-métrage Assassin's Creed: Lineage, préquel cinématographique aux jeux vidéo Assassin's Creed II. La conspiration est intégrée à l'univers du jeu et s'éloigne en cela de la réalité historique.

  9. 지롤라모 리아리오 - 위키백과, 우리 모두의 백과사전

    ko.wikipedia.org › wiki › 지롤라모_리아리오

    6 days ago · 지롤라모 리아리오(Girolamo Riario, 1443년 – 1488년 4월 14일)는 이몰라 (1473년부터)와 포를리 (1480년부터)의 군주였다. 외삼촌 교황 식스토 4세 하에서 1471년에 교회군 총사령관이 되었다. 1478년 메디치 가문을 상대로 벌린 파치 음모사건(쿠데타)의 핵심 공모자 3명중 한명이었으나 거사당일 로마에 머물러 ...

  10. Джан Галеацо Висконти – Уикипедия

    bg.wikipedia.org › wiki › Джиан_Галеацо

    Джан Галеацо Висконти, нар.Граф на Вертю (на италиански: Gian Galeazzo Visconti, Giangaleazzo Visconti, Johann Galeaz(zo) Visconti, Conte di Virtù, * 16 октомври 1351 в Павия, † 3 септември 1402 в Меленяно, Миланско херцогство) е най-могъщият от рода Висконти.

  11. People also search for