Yahoo Web Search

  1. Gérard Depardieu - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Gérard_Depardieu

    Gérard Depardieu was born in Châteauroux, Indre, France. He is one of the five children of Anne Jeanne Josèphe (née Marillier) and René Maxime Lionel Depardieu, a metal worker and volunteer fireman. After leaving school at the age of thirteen, he worked at a printworks.

    • French, Russian (since 2013)
    • 1967–present
    • Actor, filmmaker, businessman, vineyard owner
    • Gérard Xavier Marcel Depardieu, 27 December 1948 (age 71), Châteauroux, France
  2. Gérard Depardieu — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Gérard_Depardieu
    • Personnalités
    • Parcours
    • Vie personnelle
    • Enfance
    • Débuts
    • Récompense
    • Commentaires
    • Représentations
    • Carrière
    • Controverse
    • Critiques
    • Culture populaire
    • Religion
    • Influence
    • Politique
    • Polémiques
    • Citation
    • Accidents
    • Activités
    • Réalisations
    • Financement
    • Histoire

    Gérard Depardieu est un acteur, producteur, homme d'affaires français, né le 27 décembre 1948 à Châteauroux. Il est également l'ambassadeur culturel du Monténégro et citoyen russe depuis 2013.

    Il a tourné avec des cinéastes français prestigieux, parmi lesquels François Truffaut, Jean-Luc Godard ou Alain Resnais, et a alterné films d'auteur et divertissements populaires, tout en apparaissant également dans des films hollywoodiens (Green Card, 1492 : Christophe Colomb, L'Homme au masque de fer). Il fut en outre l'acteur fétiche des réalisateurs Maurice Pialat, Francis Veber, Alain Corneau et Bertrand Blier. Apparu dans plus de 200 films, il est le deuxième acteur français ayant cumulé le plus d'entrées en France, derrière Louis de Funès. En 1981, son interprétation dans Le Dernier métro lui permet d'obtenir son premier César du meilleur acteur. Il obtient l'un de ses plus grands succès en 1990 avec Cyrano de Bergerac, qui lui vaut son deuxième César du meilleur acteur et une nomination à l'Oscar du meilleur acteur.

    Il est le père des acteurs Guillaume et Julie Depardieu. En octobre 2012, il se rend à la soirée d'anniversaire de Ramzan Kadyrov, président de la Tchétchénie, qui se serait livré à de nombreuses violations des droits de l'homme50,51, et auquel, pour l'occasion, il apporte publiquement son soutien51. Deux mois plus tard, il enregistre un duo musical avec Gulnara Karimova52, fille aînée d'Islom Karimov, président de l'Ouzbékistan, lui aussi accusé par l'Occident de malmener les droits de l'homme dans son pays53. En février 2013, Ramzan Kadyrov offre à l'acteur un appartement de cinq pièces situé dans un gratte-ciel nouvellement construit à Grozny54,55. Le 11 avril 1970, Gérard Depardieu épouse l'actrice Élisabeth Guignot, avec qui il a deux enfants, Guillaume (1971-2008) et Julie née en 1973, qui deviennent tous deux acteurs. Séparés en 1992, ils divorcent en 2006 après quatorze années de procédure. Le 28 janvier 1992, il a une fille, Roxane, avec Karine Silla. De 1996 à 2005, il entretient une relation avec l'actrice Carole Bouquet. De 2001 à 2006, il entretient aussi une relation avec Hélène Bizot74, fille de l'anthropologue François Bizot75, avec qui il a, le 14 juillet 2006, un fils prénommé Jean en hommage à son ami Jean Carmet (décédé en 1994)76. Depuis 2005, Gérard Depardieu vit avec Clémentine Igou, une ancienne étudiante en littérature de Harvard, responsable du marketing d'un domaine viticole en Toscane.

    Gérard Depardieu est le troisième enfant de René Depardieu (plus connu dans son quartier sous le sobriquet de « Dédé » parce qu'il ne savait dit-on écrire que deux lettres)1, tôlier-formeur en carrosserie, Compagnon du devoir, et sapeur-pompier volontaire, père qu'il admire malgré sa violence2, et d'Alice Marillier dite « La Lilette », mère au foyer, originaire de Saint-Claude, où ses grands-parents possèdent une petite fabrique de pipes3. Gérard grandit dans la misère dans un deux-pièces 39, rue du Maréchal-Joffre4 à Châteauroux, dans une famille de prolétaires au milieu de cinq frères et sœurs, bien que sa mère ait tout tenté pour accoucher seule à l'arrivée de Gérard5 (quelques années plus tard, Gérard aidera sa mère pour les accouchements de ses frères et sœurs cadets). Il passe plus de temps dans la rue qu'à l'école, qu'il quitte à l'âge de 13 ans. Pratiquement analphabète et à moitié bègue, il n'apprend la lecture que plus tard6. Au cours d'une adolescence difficile, il se « débrouille », commet quelques vols et pratique la contrebande en tous genres (cigarettes, alcool), entre autres avec des GIs de l'importante base aérienne américaine de Châteauroux-Déols. Il fait office également de garde du corps pour des prostituées qui descendent de Paris le week-end, le jour de paye des GIs7,8. Sa famille le surnomme alors « Pétard » ou « Pétarou », allusion « fine » à l'habitude qu'il a contractée de péter sans cesse, en tout lieu9.

    Son certificat détudes primaires en poche, il entre à douze ans comme apprenti dans limprimerie du groupe de presse Centre France10 tout en participant à des combats de boxe clandestins11,12. Pour la saison 1965-1966, il signe une licence junior dans le club de football de la Berrichonne de Châteauroux, ce qui est contradictoire avec un départ de cette ville en 196413, après divers petits métiers, dont celui de plagiste à La Garoupe sur le Cap d'Antibes10 alors qu'il n'a que seize ans. En 1968, son pire ennemi d'enfance Jacky Merveille, autre caïd castelroussin, meurt dans un accident de voiture, il décide alors de prendre son destin en main14.

    C'est en 1974 que Gérard Depardieu est pleinement révélé au grand public : son rôle de « gentil » voyou en cavale dans Les Valseuses de Bertrand Blier, aux côtés de Patrick Dewaere et de Miou-Miou, est un succès doublé d'un scandale en raison des dialogues crus et de la sexualité étalée des personnages. Cette même année, il reçoit le prix Gérard-Philipe de la ville de Paris21.

    Tout en restant fidèle à Bertrand Blier (Tenue de soirée, Trop belle pour toi), Depardieu élargit son répertoire auprès d'autres grands noms du cinéma d'auteur français, en refusant de s'enfermer dans un genre ou un personnage précis : Francis Veber l'illustre parallèlement dans des comédies de type buddy movie à la française en formant un tandem gagnant avec Pierre Richard : La Chèvre en 1981, Les Compères en 1983 et Les Fugitifs en 1986. En 2005, Depardieu reprend un rôle immortalisé par Michel Simon dans Boudu sauvé des eaux dans un remake réalisé par Gérard Jugnot : Boudu.

    On le retrouve également dans des films en costumes, où il incarne plusieurs personnages historiques ou issus de la littérature française :

    Dans les années 1990, après notamment le succès de Cyrano de Bergerac, sa notoriété s'étend et le cinéma américain lui propose des premiers rôles comme dans Green Card de Peter Weir avec Andie MacDowell (1990). Sa prestation lui vaut le Golden Globe du meilleur acteur de comédie. Pourtant sa carrière américaine sera pratiquement stoppée net avec la parution d'une interview dans le magazine américain Time en février 1991 où il aurait raconté avoir assisté à Châteauroux à un viol alors qu'il était âgé de neuf ans : une tempête médiatique inouïe se déchaîne alors contre lui aux États-Unis car le journaliste du Time a traduit « assisté » par « aidé ou facilité » (ce qui, à neuf ans, était tout à fait improbable)22. Ce scandale lui ôte toutes chances d'obtenir, en 1991, l'Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans Cyrano, distinction pour laquelle il partait favori et qui échoit à Jeremy Irons pour son rôle dans Le Mystère von Bülow, réalisé par le Français Barbet Schröder. Ce réalisateur avait dirigé Depardieu, quelques années plus tôt, dans Maîtresse. En 1993, il tourne sous la direction de Jean-Luc Godard dans Hélas pour moi; une expérience négative selon ses dires. Il multiplie également les succès publics dans des films à vocation populaire ou des comédies dans lesquelles il tient des rôles à contre-emploi : un père dépassé dans Mon père, ce héros de Gérard Lauzier, un patron de cabaret pris dans un engrenage mafieux dans Les Anges gardiens de Jean-Marie Poiré, le héros de bande-dessinée Obélix dans Astérix et Obélix contre César de Claude Zidi et Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre d'Alain Chabat ou encore un anti-héros naïf et ingénu dans Le Placard et Tais-toi ! de Francis Veber. Il participe également à des téléfilms ambitieux réalisés par Josée Dayan tels Le Comte de Monte-Cristo, Balzac et Les Misérables dans lequel il incarne Jean Valjean. En 2008, il redevient Obélix pour la troisième fois dans Astérix aux Jeux olympiques puis apparaît dans Disco de Fabien Onteniente, Babylon A.D de Mathieu Kassovitz et L'Instinct de Mort de Jean-François Richet. En 2009, il tient le premier rôle de Bellamy, mis en scène par Claude Chabrol, accepte une participation amicale dans Coco de et avec Gad Elmaleh et retrouve Xavier Giannoli dans À l'origine. L'année suivante, il partage le haut de l'affiche, avec Benoît Poelvoorde, de L'Autre Dumas. En 2010, il joue dans La Tête en friche de Jean Becker et surprend à nouveau critique et public en interprétant un ouvrier à la retraite, devant reconstituer sa carrière dans le très décalé Mammuth, réalisé par le duo grolandais Benoît Delépine et Gustave Kervern. Il s'affiche ensuite, auprès de Catherine Deneuve et de Fabrice Luchini, dans Potiche de François Ozon où il incarne un député-maire communiste des années 1970, aussi impétueux que romantique. Il interprète par ailleurs un homme atteint de la maladie d'Alzheimer dans le thriller de Bruno Chiche Je n'ai rien oublié. En 2012, il endosse une quatrième fois le rôle d'Obélix dans Astérix et Obélix : Au service de Sa Majesté.

    En 2004, il est le sujet d'une controverse quand on annonce qu'il joue au théâtre avec une oreillette, ce qui serait dû à ses accidents de moto23,24.

    En 2006, il reçoit un accueil de la critique et du public très favorable pour son interprétation de chanteur de bal populaire auvergnat dans Quand j'étais chanteur de Xavier Giannoli où il manifeste une sobriété et une nuance de jeu inattendues.

    Dans le film Welcome to New York d'Abel Ferrara, il incarne à l'écran Dominique Strauss-Kahn, l'ancien directeur général du FMI25, accusé de viol lors de l'affaire du Sofitel de New York. Gérard Depardieu déclare « Parce que je ne l'aime pas, donc je vais le faire. [] Il n'est pas aimable, je pense qu'il est un peu comme tous les Français, un peu arrogant. Je n'aime pas trop les Français, d'ailleurs, surtout comme lui. [] Il est arrogant, il est suffisant, il est, il est jouable. »26,27.

    En 1967, il est très ému par la voix de la chanteuse égyptienne Oum Kalthoum, dont il assiste à un concert. Il décide alors de se convertir à l'islam et fréquente assidument la Grande Mosquée de Paris pendant deux ans32. Il en sort considéré par cette religion comme mécréant apostat (kafir mourtad).

    Gérard Depardieu éprouve une admiration pour Saint Augustin, dont il a récité des textes dans des églises33. Il a rencontré Jean-Paul II lors du jubilé de l'an 200034, moment où l'évêque d'Hippone fut évoqué. Le cardinal Poupard lui a suggéré de faire un film sur cet homme. Le 11 février 2003, il donne une lecture publique des Confessions de Saint Augustin à la cathédrale Notre-Dame de Paris35, le 25 mai 2003 au temple protestant de l'Oratoire du Louvre36 puis le 23 novembre 2005 à la basilique Notre-Dame de Montréal.

    Soutien de la gauche durant de longues années37, Gérard Depardieu s'engage dans le « Mouvement individuel, énervant et indépendant pour la réélection de François Mitterrand » en décembre 1987. L'acteur est en couverture du quotidien Le Matin de Paris en 1988, appelant le président sortant à se représenter avec l'appel en titre, « Mitterrand ou jamais ». Réélu, le président Mitterrand lui attribue alors la Légion d'honneur. En 1993, il soutient publiquement une première fois le Parti communiste français38, puis en 2002, il participe financièrement à la souscription pour refinancer le PCF. Parmi ses autres engagements, il s'engage pour le candidat des Verts, Jacques Boutault, aux élections municipales de 2008 de Paris. En 2010, Gérard Depardieu soutient le président socialiste de la région Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, au moment où il est attaqué, y compris dans son propre camp et se voit radié de son parti. L'acteur se rend d'ailleurs à ses obsèques et lui rend publiquement hommage en octobre 201039,40. Lors de la campagne présidentielle de 2007, Depardieu apporte publiquement son soutien à Nicolas Sarkozy, déclarant dans un entretien accordé à Paris Match qu'il « est le seul homme politique capable, qui fait le boulot et travaille vraiment »43, ajoutant que tous les autres sont « ridicules ». « Aujourd'hui, ce que veulent les jeunes, c'est bosser », estime-t-il.

    Il critique les syndicats lors de leur opposition à la réforme des retraites en 2010 mise en place par Nicolas Sarkozy et Éric Woerth. Dans un entretien publié par Le Journal du dimanche le 19 avril 2010, il déclare : « La politique ne mintéresse pas. Ce nest quune basse-cour avec des poules et des coqs qui se chient dessus »44. Fin 2012, il acquiert une propriété à Néchin en Belgique, et une polémique éclate à propos de son exil fiscal56. Le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, qui défend la politique fiscale de son gouvernement, déclare que le départ de l'acteur pour la Belgique est « assez minable »57,58. Quelques jours plus tard, Gérard Depardieu annonce dans une lettre ouverte au Premier ministre renoncer au bénéfice de son passeport français et de sa sécurité sociale en France59. Il s'ensuit une polémique à laquelle participent des acteurs célèbres (comme Gérard Lanvin), le plus souvent pour défendre Gérard Depardieu60 contre les attaques qu'il subit[réf. à confirmer]61.

    Le 23 février 2013, Jour du défenseur de la patrie  plus communément appelé « Jour des Hommes »72, pendant de la « Journée des Femmes »  Gérard Depardieu reçoit des mains du président de la Mordovie, Vladimir Volkov, la propiska qui établit officiellement sa domiciliation, sise rue de la Démocratie73, et lui permet de travailler, d'avoir accès aux services sociaux de la république, et d'en être contribuable.

    Le 18 mai 1998, il a un accident de moto avec 2,5 g/l d'alcool dans le sang77 sur la route le menant au tournage d'Astérix et Obélix contre César, de Claude Zidi. Il y survit avec quarante jours d'arrêt de travail78. En 201280, il est heurté par une voiture alors qu'il circulait à scooter à Paris81. La même année, en état d'ébriété avec 1,8 g/l d'alcool dans le sang, il a de nouveau un accident de scooter, sans blessure et sans collision avec un tiers82. Depuis les années 2000, l'acteur a subi au moins sept accidents à moto ou à scooter83.

    Il possède des vignobles dans la zone d'appellation viticole AOC des Coteaux-du-layon au château de Tigné en Anjou depuis 1989, sur l'île de Pantelleria en Italie, au Maroc et 150 hectares à Tlemcen en Algérie avec le milliardaire algérien Rafik Khalifa, son ami. En 2001, Depardieu s'associe avec l'homme d'affaires Bernard Magrez pour créer la société « La Clé du Terroir » et acquérir et promouvoir de nouveaux domaines viticoles. Il a également investi dans de grands restaurants (Paris, Canada et Roumanie), ainsi que dans un hôtel, une brasserie, une cave-restaurant et une poissonnerie, tous situés rue du Cherche-Midi à Paris84. Il est aussi producteur via la société de production DD Productions85 créée dès 1983 avec des administrateurs tous membres de sa famille86,77. En 1999, il a investi plusieurs millions de francs dans l'exploration pétrolière à Cuba49.

    En 2005, il crée à Nîmes le festival Un Réalisateur dans la Ville, parrainé par Carole Bouquet et Jean-Claude Carrière. Ce festival de cinéma met à l'honneur chaque été un réalisateur invité à venir projeter cinq de ses films.

    Une partie des revenus de l'acteur provient de la publicité. Dans les années 1990, il toucha 7 millions de francs pour une campagne de promotion des sauces Barilla87 sous la caméra de David Lynch. Il fit une autre publicité pour Senoble88. Depuis l'acteur a fait la promotion pour d'autres entreprises telles que Crédit Agricole, la marque de montres Cystos ou encore Armavia.

    En 1994, il achète, dans la rue du Cherche-Midi (6e arrondissement de Paris), l'hôtel de Chambon, qu'il fait entièrement rénover et aménager par l'architecte Guillaume Trouvé89. Plusieurs artistes et décorateurs contribuent à ce chantier, dont Bernard Quentin et Jacques Garcia. Gérard Depardieu y emménage en 200390, puis le met en vente en 2012 pour un montant de 50 millions d'euros91,92,93.

  3. Gérard Depardieu filmography - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Gérard_Depardieu_filmography

    From Wikipedia, the free encyclopedia Gérard Depardieu (born 27 December 1948) is a French actor, filmmaker, businessman and vineyard owner. He is one of the most prolific character actors in film history, having completed over 250 movies since 1967.

  4. People also ask

    Who is Gerard Depardieu?

    How old is Gerard Depardieu?

    What happened to Depardieu and Guillaume?

    How did Jean Depardieu become famous?

  5. Gérard Depardieu – Wikipédia

    hu.wikipedia.org/wiki/Gérard_Depardieu

    Gérard Depardieu A Wikipédiából, a szabad enciklopédiából Gérard Xavier Marcel Depardieu kiejtés (Châteauroux, 1948. december 27. –) francia színész, filmrendező és producer. Egyike a legfoglalkoztatottabb francia színészeknek, beleértve az angol nyelvterületet is.

    • francia, állampolgárság: orosz
    • Carole Bouquet, Karine Silla
  6. Gérard Depardieu – Wikipedia

    fi.wikipedia.org/wiki/Gérard_Depardieu

    Gérard Depardieu on asunut 7. joulukuuta 2012 lähtien Estaimpuisin kaupungissa, Belgiassa verotuksellisten syiden takia. Depardieu asetti Pariisin-talonsa myyntiin. Vuonna 1820 valmistuneesta pikkupalatsista pyydetään Le Parisien -lehden tietojen mukaan 50 miljoonaa euroa.

  7. Gérard Depardieu – Wikipedie

    cs.wikipedia.org/wiki/Gerard_Depardieu

    Gérard Xavier Marcel Depardieu (/ ʒeʁaʁ dəpaʁdjø /, * 27. prosince 1948, Châteauroux, Indre, Francie) je významný francouzský filmový, divadelní a televizní herec s bydlištěm v ruském Mordvinsku. Začátkem roku 2013 přijal státní občanství Ruska.

  8. Gérard Depardieu – Wikipédia, a enciclopédia livre

    pt.m.wikipedia.org/wiki/Gérard_Depardieu

    Depardieu tem mais uma filha, chamada Roxane, nascido em janeiro de 1992. A mãe, Karine Silla foi uma ligação extraconjugal de Depardieu. Em 1998 ele se casou com a bem conhecida atriz Carole Bouquet, uma amiga de longa data. Mas este casamento também terminou em divórcio em 2005. De três mulheres Depardieu tem agora quatro filhos.

  9. Gérard Depardieu - Wikipedia

    ro.wikipedia.org/wiki/Gérard_Depardieu

    De la Wikipedia, enciclopedia liberă Gérard Xavier Marcel Depardieu CQ (rusă: Жерар Ксавье Депардьё - Zherar Ksavye Depardyo) (n. 27 decembrie 1948, Châteauroux, Franța, pronunție (ajutor·info)) este unul dintre cei mai cunoscuți actori francezi.

  10. Gérard Depardieu – Wikipédia

    sk.wikipedia.org/wiki/Gérard_Depardieu

    Gérard Depardieu (* 27. december 1948, Châteauroux, Francúzsko) je francúzsky herec (s ruským občianstvom) nominovaný na Oskara, držiteľ Zlatého glóbu a viacnásobný držiteľ ceny César. 20. septembra 1998 vystúpil na mítingu HZDS v Košiciach a v spoločnosti V. Mečiara pozdravil prítomných.

  11. Gérard Depardieu – Wikipedia

    sv.wikipedia.org/wiki/Gérard_Depardieu

    Gérard Depardieu har medverkat i omkring 200 filmer sedan debuten 1965, bland annat i Bernardo Bertoluccis episka drama 1900 (1976).. Hans internationella genombrott för en bredare publik kom 1990 i och med den amerikanska filmkomedin Gifta på låtsas, regisserad av Peter Weir, och han har allt sedan dess med jämna mellanrum figurerat i olika Hollywood-produktioner.