Yahoo Web Search

  1. About 5,690,000 search results
  1. fr.wikipedia.org › wiki › GoogleGoogle — Wikipédia

    Le nom de l'entreprise Google a pour origine le terme mathématique « googol » [25] / ˈ g u ː g ə l / [8] ou gogol en français, qui désigne 10 100, c'est-à-dire un nombre commençant par 1, suivi de cent zéros [26]. Larry Page et Sergey Brin demandèrent en 1997, à d'autres étudiants en informatique, de l'aide pour nommer le fruit de ...

    • Origine Du Nom
    • Principes et Caractéristiques
    • Services
    • Utilisation
    • Utilisations détournées et Mèmes
    • Limites et Erreurs de Google
    • Impact Environnemental
    • Vie Privée
    • Concurrence
    • Controverses

    Le nom Google vient du mot Gogol, nom donné au nombre 10 100 {\\displaystyle 10^{100}} . Ce nombre a été choisi pour évoquer la capacité de Google à traiter une très grande quantité de données.

    Système de classement PageRank

    Le principe de fonctionnement de Google, qui a fait son succès, est fondé sur une invention de ses créateurs, le PageRank : lorsqu'un document est pointé par de nombreux hyperliens (popularité de liens), son PageRank augmente. Plus son PageRank est élevé, plus il aura de chance d'être affiché dans les premiers résultats d'une recherche. Ce système donne une indication de la « popularité » du document parmi les autres documents du web. Ce principe a immédiatement été un succès, car il a permis...

    Sobriété et valorisation des mots

    Ce moteur de recherche est aussi apprécié pour sa rapidité de recherche et sa sobriété : il ne contient ni de Flash, ni de bandeau publicitaire clignotant. Son interface a inspiré celle d'autres moteurs, comme Yahoo!. Cette sobriété, loin d'être anecdotique, est au moins en partie à l'origine du succès du site. À l'époque de son lancement en effet, la mode était aux moteurs de recherche insérés sur des pages très chargées en contenu et en publicité. Ces pages étaient souvent longues à s'affic...

    Infrastructure

    Vers 2002, Google affirmait distribuer la charge sur plus de 10 000 PC fonctionnant avec un noyau Linux modifié. Le chiffre de 1 000 requêtes simultanées en pointe a aussi été souvent évoqué. Les chiffres réels semblent 10 fois plus élevés. Ils sont cependant secrets, notamment pour ne pas permettre de calculer facilement l'investissement nécessaire pour concurrencer Google[5]. Google utilise des robots nommés Googlebotqui visitent à intervalle régulier l'ensemble des sites web n'ayant pas ex...

    En 2010, ce moteur de recherche est disponible dans 35 pays[7]et propose son interface en plus de 100 langues. Google est à l'origine un moteur de recherche de pages web, qui s'est étendu progressivement à divers types de documents (PDF, Word, Flash…), aux images (Google Images), aux vidéos (Google Vidéos), ainsi qu'aux forums Usenet (Google Groupes) depuis le rachat de Deja News. Il possède un portail d'actualités (Google Actualités) regroupant les sites des journaux à grand tirage et des plus grandes agences de presse. Il possédait une section répertoire qui permet de trouver des sites par catégorie (répertoire dmoz classé par PageRank), qui a disparu. En septembre 2010, l'entreprise lance Google Instant. Ce service est disponible au début dans un nombre restreint de pays (dont la France). Dès la première lettre tapée dans la barre de saisie, Google envoie un résultat qui s'affine au fur et à mesure de la saisie. Cette fonction propose des résultats qui sont susceptibles de conven...

    Google propose un formulaire simple et un formulaire de recherche avancée permettant d'exclure des mots ou de rechercher des expressions complètes[8]

    Les nombreuses fonctionnalités de Google ont donné naissance à différentes utilisations ludiques par les internautes.

    La principale limite de Google est que le moteur ne parcourt que le web visible, laissant de côté toutes les bases de données professionnelles, parfois énormes, et souvent pertinentes, mais dont l’accès est limité (mais parfois gratuit)[réf. nécessaire]. Exemple : Dialog(15 000 Go). Des études montrent des limites internes de Google, comme de fortes variations dans le nombre de résultats annoncés à des recherches identiques lors de certaines périodes[30], ou des résultats incohérents quand on compare les résultats de certaines recherches, dues à des limitations techniques[31],[32],[33].

    D'après une étude du physicien Alex Wissner-Gross publiée par le Sunday Times en janvier 2009, une requête à l'aide du moteur de recherche Google émettait 7 grammes de CO2 ; cependant le physicien a nié avoir calculé l'empreinte carbone du moteur de recherche[36]. Google a de son côté répliqué le 11 janvier 2009 qu'une requête à l'aide de son moteur de recherche n'émettait que 0,2 gramme de CO2[37]. Selon l'entreprise, en 2017, Google reposait à 100 % sur de l'énergie renouvelable pour l'ensemble de ses activités à travers le monde, bureaux et centres de données compris[38].

    Les recherches effectuées par les moteurs de recherche, Google compris, laissent des traces. Cela soulève des inquiétudes au niveau de la vie privée des gens. En principe, si l'on trouve des détails sur les recherches d'un utilisateur, ceux qui ont accès à l'information - principalement les organismes d'État responsables de l'application de la loi et des questions similaires - peuvent faire des déductions sur les activités de l'utilisateur. Cela a d'ailleurs été utilisé pour la détection et la poursuite des infractions de loi. Par exemple, un meurtrier a été retrouvé et condamné après avoir cherché des termes tels que «conseils pour tuer avec une batte de baseball»[39]. Une recherche peut laisser des traces à la fois sur un ordinateur utilisé pour effectuer la recherche et dans les enregistrements conservés par le fournisseur de recherche. Lorsque vous utilisez un moteur de recherche via un programme de navigateur sur un ordinateur, les termes de recherche et d'autres informations p...

    Influence du contenu des résultats affichés

    En devenant le premier moteur de recherche en termes d'utilisation, Google est devenu le premier véhicule d'information sur Internet. Ce rôle, véhiculer l'information, est inhérent au métier des moteurs de recherche, et les problèmes qui en découlent ne sont donc pas tous imputables à Google, qui n'est pas l'auteur du contenu des pages. Mais comme le souligne Safiya Umoja Noble, chercheuse en sciences de l’information à l’Université de Californie du Sud, « Google est avant tout une plateforme...

    Collusion avec la National Security Agency

    La National Security Agency, services secrets des États-Unis d'Amérique, semble avoir accès à toutes les statistiques et informations regroupées par Google[45].

    Affaire Tiananmen

    Les dirigeants de la Chine, gênés qu'une recherche sur Tiananmen dans Google Images renvoie des photos de chars réprimant la révolte étudiante, ont obtenu en 2006 de Google que la requête « Tiananmen » sur le portail chinois de Google ne renvoie plus ces images[46].

  2. People also ask

    Quelle est la propriété du moteur de recherche Google ?

    Est-ce que Google est le premier moteur de recherche chinois ?

    Quelle est la politique de Google pour le succès de chrome ?

    Quels sont les fondements de l'entreprise Google ?

  3. ©2021 Google Conditions d'utilisation Confidentialité Développeurs À propos de Google | Lieu : États-Unis Langue : Français En achetant cet article, vous effectuez une transaction avec Google Payments, et vous acceptez les Conditions d'utilisation et l' Avis de confidentialité correspondants.

    • (662.2K)
    • Tout public
    • Développement
    • Aspects Du Navigateur
    • Identité Visuelle et Logo
    • Médiatisation et Communication
    • popularité
    • Système D'exploitation
    • Annexes

    Contexte

    Partant du constat que le temps passé sur internet est en constante augmentation, Google a décidé de créer un navigateur qui soit rapide, dynamique et innovant, afin d'économiser du temps d'une part, mais également d'être adapté au contenu des pages web qui évoluent et se complexifient année après année[13]. En effet, Chrome ne se veut pas être un simple navigateur, mais un logiciel destiné à optimiser le fonctionnement des services en ligne et, à terme, à promouvoir le cloud computing[14]. D...

    Émergence d'un nouveau navigateur

    Le 1er septembre 2008 a été publiée une bande dessinée[19] créée par le dessinateur Scott McCloud expliquant les différentes fonctionnalités du navigateur et les évolutions en performance que celui-ci apporte par rapport à ceux existants à l'heure actuelle sur le marché. Elle met en scène les développeurs du logiciel. La sortie du navigateur a été une surprise générale[20],[21], puisque Google est resté silencieux jusqu'à la publication de la BD, et n'a pas « préparé le terrain ». La première...

    Montée d'un concurrent, fruit d'une politique novatrice

    En moins d'un mois, les statistiques ont montré que Chrome avait acquis 1 % des utilisateurs. Cet afflux s'explique par le buzz généré par un tel événement, et se confirme lorsqu'une fois l'hystérie passée, Chrome a affiché une légère baisse[25]. Dès ses premiers jours Chrome bénéficie d'un accord avec Sony qui l'installe dorénavant sur ses PC en tant que navigateur par défaut au détriment d'Internet Explorer[26]. Lors de chaque nouvelle version, les performances du navigateur s'accroissent,...

    Aspect graphique

    L'aspect du logiciel de Google se conforme aux logiques d'esthétisme des fenêtres des systèmes d'exploitation dans lequel il est installé. Quel que soit l'environnement, le design se veut simple et épuré[13], selon l'habitude de son concepteur[50]. Sous Microsoft Windows, Chrome applique l'interface Luna de Windows XP et Windows Aero de Vista et 7. Sous Mac OS X, Chrome se fond également dans l'interface. Structurellement, les fenêtres de Chrome conservent une structure similaire aux principa...

    Fonctionnalités et caractéristiques techniques

    Chrome a été conçu à partir de 25 bibliothèques de code différentes. Ces dernières proviennent de Google ou de tiers, telles les bibliothèques « Netscape Portable Runtime (en) », « Network Security Services (en) », « NPAPI (en) » de Mozilla, ainsi que la base de données SQLite et de nombreux autres projets open source[54]. La machine virtuelle JavaScript a été considérée comme un projet suffisamment important pour que son développement et sa gestion soient assurés par une équipe distincte coo...

    Extensions

    Google Chrome dispose d'un système de gestion d'extensions (actif depuis la version 4 Beta) permettant d'ajouter de nombreuses fonctionnalités au navigateur. Cette fonction répond au manque critiqué depuis sa sortie. Les extensions permettent par exemple de bloquer la publicité des sites Web, d'afficher la météo, de fournir des outils d'aide au développement Web, etc. Les extensions se mettent à jour automatiquement et de façon transparente. Il n'y a pas besoin de redémarrer le navigateur lor...

    Comme les quatre autres premiers navigateurs, Google Chrome a un logo circulaire, en référence à[réf. nécessaire] l'aspect mondial d'internet. Le logo de Chrome est le même que celui du projet Chromium qui est à sa base, mais les couleurs ont été mises à la norme du logo de l'entreprise Google. En effet, le bleu du centre est sensiblement similaire aux deux lettres « g », le jaune est celui du deuxième « o », le vert renvoie au « l », tandis que le rouge se retrouve dans le premier « o » et dans le « e » final du mot « Google ». Depuis la première version, et jusqu'à la V.10, ces couleurs formaient une coque divisée en trois parties luisantes, semblant recouvrir une sphère grise. Par ailleurs, des ouvertures étaient visibles sur la partie jaune. À partir de la version 11, le logo a été modifié avec un style graphique aplati et épuré pour gagner en simplicité. Il a été légèrement retouché à partir de la version 46, avec des teintes moins vives et la quasi-disparition des effets de re...

    Performance aux tests

    La première version de Chrome a passé les tests Acid1 et Acid2 à 100 %, mais pas Acid3, la dernière version. Il a en effet obtenu un score de 79 points sur les 100 sous-tests. Ces résultats restent honorables pour une première version. Les concurrents principaux à l'époque de sa sortie atteignaient les scores suivants : Internet Explorer 7, 14/100 ; Firefox 3, 71/100 ; Safari 3, 75/100 ; et Opera 9, 83/100[81]. Cependant, la version 2.0 de Chrome passe les 100 sous-tests. Idem lors de sa matu...

    Publicité

    Si la publicité de Chrome lors du lancement est restée relativement faible ou plutôt ciblée, limitée à la page d'accueil du moteur de recherche et de YouTube ou à un spot publicitaire aux États-Unis[87], une grande campagne publicitaire à grande échelle a commencé le 5 janvier 2010 dans huit pays européens[88]. La publicité est présente sur de très nombreux sites web, mais aussi matériellement sous forme d'affiches dans certaines stations de métro[89], ou dans certaines publications, à l'exem...

    Distinctions

    Lors du Pwn2Own de 2010 à Vancouver, un concours légal de hacking destiné à sécuriser les systèmes informatiques, seul Google Chrome n'a pu être exploité ou manipulé d'une quelconque façon[91]. Les hackers ont affirmé qu'il avait bien quelques failles, mais qu'elles n'étaient qu'extrêmement difficiles à exploiter, et de ce fait, ne s'y sont pas attaqués[92]. En revanche, en novembre 2010, le navigateur est nommé l'application la plus vulnérable de 2010 par le cabinet Bit9 puisqu'elle aurait c...

    Nombre de téléchargements

    En 2011, lors de la conférence I/Ode Google, on apprenait que le navigateur cumulait 160 millions d’utilisateurs actifs, contre 70 millions à la mi-2010. Une erreur de stratégie de la part de Microsoft va permettre à Google Chrome de s'imposer. En 2011, Microsoft lance Internet Explorer 9 ; cette édition du navigateur ne sera pas compatible avec Windows XP, alors que ce dernier était encore l'un des systèmes d'exploitation les plus utilisés en 2011. L'enjeu de Microsoft était que les utilisat...

    Part de marché

    Suivant les régions étudiées, les statistiques évoquées varient considérablement. Ainsi, en mars 2010, en Tunisie, le navigateur affichait 20,56 % de part de marché, ce qui le hissait à égalité avec Firefox[101]. Cette ascension le conduisit à frôler les 50 %, ce qui en 2011 fit de lui le premier navigateur du pays[102]. Ces chiffres sont à relativiser puisque la moyenne européenne affichée en juillet 2010 était de 10,13 % selon StatCounter, contre 9,88 % au niveau mondial. Ces hausses des pa...

    Réception et critiques

    L’annonce par Google de la sortie de ce nouveau navigateur a été accompagnée d’un buzzsur Internet. De nombreuses réactions ont suivi cette annonce. La présidente de la Fondation Mozilla, Mitchell Baker, a écrit qu'elle était également contente de voir naître un nouveau rival de Firefox. « Cela nous force à sortir un produit qui soit encore meilleur, a-t-elle affirmé. Firefox 3 est un navigateur remarquable, mais nous avons à peine commencé à exploiter tout son potentiel. »[109]. Également, c...

    Chrome est disponible sous : 1. Windows 7 ou ultérieur[119] 2. OS X 10.9 ou ultérieur[119] 3. Ubuntu version 14.04+ en 64 bit, Debian 8+, openSUSE 13.1+ et Fedora 21+[119] 4. Android 4.1ou ultérieur 5. iOS 9ou ultérieur Google arrête le support de Google Chrome pour les plateformes Windows XP et Windows Vista en avril 2016[120]. La dernière version compatible pour Windows XP et Windows Vista est la version 49.0.2623.112.

    Articles connexes

    1. Navigateur web 2. Chromium 3. Mozilla Firefox 4. SRWare Iron 5. Navigateur mobile

    Liens externes

    1. (mul) Site officiel de Chrome[archive] 2. (en) Blog officiel de Chrome[archive] 3. (mul) Chrome Web Store[archive] 4. (mul) Chrome-Plugin.com[archive] 1. Portail de Google 2. Portail d’Internet 3. Portail du logiciel

    • Google
    • 2 septembre 2008
    • Actif
    • Actif
  4. Le NCSM Onondaga est un ancien sous-marin de la Marine royale canadienne des Forces armées canadiennes transformé en navire musée à Rimouski au Québec depuis 2009.Il fait partie de la classe Oberon, une série de sous-marins à propulsion conventionnelle de conception britannique construits dans les années 1960 et 1970.

  5. From today's featured article A field of iceberg lettuce Lettuce (Lactuca sativa) is an annual plant of the daisy family, Asteraceae, often grown as a leaf vegetable, and sometimes for its stem or seeds. Often used for salads, lettuce is also seen in other kinds of food, such as soups, sandwiches and wraps. In addition to its use as a leafy green, it has religious and medicinal significance ...

  1. People also search for