Yahoo Web Search

  1. São Paulo - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org/wiki/São_Paulo

    1 day ago · El Centro Comercial Leste Aricanduva, es el centro comercial más grande de Latinoamérica y uno de los más grandes a nivel mundial, ubicado en el ranking dentro de los primeros 20 [28] Urbanización

  2. Nigéria – Wikipédia, a enciclopédia livre

    pt.wikipedia.org/wiki/Nigéria

    1 day ago · A leste, na divisa com Camarões, encontra-se parte do planalto ou maciço de Adamawa (conhecidas como Montanhas Gotel, atingindo 2 419 metros em Chappal Waddi, o ponto mais elevado do país). O norte consiste de terras baixas áridas.

  3. História da União Europeia – Wikipédia, a enciclopédia livre

    pt.wikipedia.org/wiki/História_da_União_Europeia

    6 hours ago · Na Primavera de 1950, a Europa encontra-se à beira do abismo. A Guerra Fria faz pesar a ameaça de um conflito entre as partes Leste e Oeste do continente. Cinco anos após o termino da Segunda Guerra Mundial, os antigos adversários estão longe da reconciliação.

  4. Mike Tyson — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Mike_Tyson
    • Sport
    • Carrière
    • Carrière professionnelle
    • Style
    • Enfance
    • Conséquences
    • Résultats
    • Résumé
    • Synopsis
    • Technique
    • La bataille
    • Controverse
    • Historique

    Michael Gerard Tyson dit Mike Tyson, né le 30 juin 1966 à New York dans le quartier de Brooklyn, est un ancien boxeur américain.

    Durant sa carrière, Tyson a été champion du monde en catégorie poids lourds et reste le plus jeune boxeur de cette catégorie à avoir remporté un titre mondial, à 20 ans, 4 mois et 23 jours, contre Trevor Berbick. Surnommé Kid Dynamite1 ou Iron Mike2, Tyson remporte ses 19 premiers combats professionnels avant la limite, dont 12 dans la première reprise. Après avoir remporté le titre WBC en 1986, le titre WBA en mars 1987, en août de la même année, il remporte le titre IBF et devient champion du monde incontesté des poids lourds. Il conserve ces ceintures trois ans, avant de perdre son premier combat, ainsi que ses titres, en 1990, contre James Buster Douglas, pourtant donné sur le papier largement perdant2. En 1981, lors de la finale du tournoi olympique junior des États-Unis, catégorie des poids-lourds, il met KO Joe Cortez dans le premier round après seulement huit secondes de combat11. Il sortira vainqueur de ce tournoi en 1981 et 1982. En 1983, il échoue en finale des golden gloves dans la catégorie des super-lourds battu par Craig Payne12 (qui avait également battu le Cubain Teófilo Stevenson, triple champion olympique dans la catégorie des poids-lourds). Cette même année, Tyson remporte le tournoi des poids-lourds dans le Fair-state de l'Ohio et sera champion de la catégorie des poids-lourds des moins de 19 ans, performance qu'il rééditera en 1984, cette même année il remporte les golden gloves dans la catégorie des poids-lourds13. Pourtant, il est battu aux points en finale des sélections olympiques par Henry Tillman14, et le combat revanche entre les deux hommes donnera le même résultat.

    En 1992, Tyson est condamné à une peine de six années de prison après avoir été jugé coupable de viol sur Desiree Washington3. Bénéficiant d'une libération conditionnelle pour bonne conduite, Tyson sort de prison en 19954. Désormais converti à l'Islam5, avec Malik Abdul Aziz comme nom musulman6, Tyson reprend la boxe et remporte les titres de la WBA et de la WBC avant de perdre contre Evander Holyfield en 1996 par arrêt de l'arbitre à la 11e reprise. Le match revanche en 1997 est arrêté et Tyson disqualifié pour avoir mordu l'oreille d'Holyfield. En 2002, à l'âge de 35 ans, il combat à nouveau pour le titre, mais perd par knockout face à Lennox Lewis. En août 2003, il se déclare en faillite, après avoir gagné près de 300 millions de dollars sur les rings au cours de sa carrière7. Il se retire de la compétition en février 2005, à 39 ans, après avoir essuyé deux défaites consécutives contre Danny Williams et Kevin McBride. L'année suivante après avoir disputé 54 combats amateurs pour 48 victoires et 6 défaites, Tyson passe professionnel, sous le management de Jim Jacobs et de son associé Bill Cayton. C'est en 1986 que sa carrière prend tournure. Le public vient assister en masse à ses combats, le boxeur apparaît dans des émissions de télévision, des revues lui accordent des articles. Ce sportif qui n'a pas 20 ans perçoit déjà des centaines de milliers de dollars pour la diffusion de ses combats sur des chaînes télévisées. Le 16 février, Mike Tyson affronte son premier adversaire sérieux : Jesse Ferguson, qui ne compte qu'une seule défaite et a remporté l'année précédente le tournoi poids lourds ESPN de l'Est des États-Unis. Tyson envoie Fergusson au tapis durant la 5e reprise. Celui-ci multiplie ensuite les accrochages dans la reprise suivante avant que l'arbitre ne le disqualifie pour non-combativité. Il entre ensuite dans l'histoire de la boxe le 22 novembre 1986 par sa victoire contre Trevor Berbick, le champion WBC, par un KO expéditif et spectaculaire. Dès la première reprise, le jeune rival impose sa force par des échanges de coups violents. Dans les premières secondes de la 2e reprise, un enchaînement brutal envoie Berbick au sol. À moins d'une minute de la fin de la reprise, il retourne à terre. Secoué, le boxeur canadien se redresse pour retomber contre les cordes où il percute deux photographes. Se redressant à nouveau, Berbick retombe aux pieds de l'arbitre. Dans un ultime effort, il se relève et l'arbitre voyant son incapacité à reprendre le combat déclare Tyson vainqueur20.

    Mike Tyson a marqué l'histoire de la boxe par son parcours hors du commun et les esprits par son comportement, sur et en dehors des rings. Mike est plutôt petit pour un poids lourds (1,78 m). Son style ressemble donc à ceux de Rocky Marciano et Joe Frazier, champions limités par leur taille. En revanche, avec ses 100 kg de muscles, il reste dans la norme de la catégorie. Une énorme force de frappe, une rapidité féroce, une grande précision, un bon coup d'œil, des esquives de grande qualité, des enchaînements dévastateurs et des réflexes excellents feront des étincelles pendant la moitié de sa carrière. Son image est également marquante : vêtu d'un short noir et de chaussures basses en cuir noir, sans chaussettes, sans peignoir, avec une coupe de cheveux militaire, Tyson terrorise la plupart de ses adversaires par son look de gladiateur invincible et effrayant mettant en avant son torse bodybuildé. Il est aussi un grand adepte du Dempsey roll (une technique inventée par le boxeur Jack Dempsey).

    Né en 1966 à Brooklyn, Mike Tyson passe une jeunesse difficile dans le ghetto de Brownsville. La violence y est présente jusque dans la relation entre sa mère et son beau-père8. Il révèlera en 2014 avoir également été enlevé et abusé sexuellement à sept ans par un inconnu9. Dès l'âge de huit ans, il tombe dans la délinquance8. À la suite de plusieurs délits, il est placé à la Tryon School, une maison de correction de Johnstown où il est remarqué par le gardien Bobby Stewart, ancien boxeur et ancien vainqueur des Golden Gloves de 1974 en mi-lourds, à qui n'échappent pas les capacités athlétiques de Tyson, (âgé de 13 ans, il pèse déjà 80 kg). Stewart fait placer Tyson dans l'établissement de Cus d'Amato, ancien entraîneur des champions Floyd Patterson et José Torres, reconverti dans l'aide aux jeunes défavorisés, auxquels il enseigne la boxe. Sous la tutelle de D'Amato qui devient un père spirituel pour Tyson10. Tyson, vit à Catskill à partir de 1979 et devient rapidement le meilleur élève de l'entraîneur septuagénaire, qui lui prédit que « S'il travaille dur, il sera un jour champion du monde des poids lourds »8.

    Pour Tyson, la déception fut complète lorsque ce fut Tyrell Biggs (champion du monde des poids super-lourds à Munich en 1982 et médaillé d'argent lors des jeux panaméricains de 1983) qui fut choisi pour représenter les États-Unis dans la catégorie des super-lourds. Tyson se consola en remportant la médaille d'or lors du tournoi de Tampere en Finlande dans la catégorie des poids-lourds. Il ne lui reste plus qu'à récupérer le titre IBF perdu sur tapis vert par Michael Spinks. Le 30 mai, un combat entre Tony Tucker et James Douglas est organisé pour désigner le successeur de Spinks. Jacobs, le promoteur de Tyson place son champion à l'affiche et lui oppose Pinklon Thomas, l'ancien champion WBC qui ne compte qu'une seule défaite. Le 30 mai, Tyson malmène Pinklon Thomas dès la 1re reprise. Le rival résiste quand même jusqu'à la 6e reprise au cours de laquelle il va au tapis une première fois. Il y retourne sur un enchaînement dévastateur de 16 coups et l'arbitre met fin à la rencontre23. Le tournoi prend fin le 1er août 1987 par le combat de réunification du titre entre Tyson et Tony Tucker qui vient de s'emparer du titre IBF. Les deux champions, invaincus, iront jusqu'à la limite des 12 reprises. Tucker est le boxeur qui a été le plus proche de la victoire contre Mike Tyson à son apogée. À la première reprise, le champion IBF délivre de bons coups que Tyson encaisse sans broncher mais il reste sur la défensive et subit la pression du jeune champion. Pendant les premières reprises, mobile et adroit, il gêne son rival et évite ses charges furieuses mais en fait trop peu pour inquiéter son adversaire. De plus, Tucker se fracture la main au quatrième round. Iron Mike fait durer le combat et prend plaisir à malmener Biggs26 avant que celui-ci ne s'écroule contre les cordes, la tête en dehors du ring. Tyson, qui avait accompli tous ses combats du tournoi de réunification au casino Hilton de Las Vegas, boxe à cette occasion à Atlantic City dans le casino Trump Plaza du richissime Donald Trump. En concurrence avec Las Vegas, ses établissements accueilleront les principaux combats de Tyson pendant son règne. Après le combat contre Spinks, on envisage une tournée mondiale pour Tyson : dans la Wembley Arena de Londres contre le Britannique Frank Bruno, particulièrement populaire dans son pays ; au carnaval de Rio contre le Brésilien Adilson Rodriguez (en) ; à Milan contre le premier détenteur de la ceinture WBO des poids-lourds, (encore non reconnue à l'époque), Francesco Damiani, médaillé d'argent aux Jeux olympiques d'été de 1984 dans la catégorie des super-lourds ; à Pékin contre l'ancien champion George Foreman et surtout à Atlantic City contre Evander Holyfield, champion incontesté des lourds légers qui vient de passer dans la catégorie supérieure. Mais les problèmes personnels de Tyson empêchent cette tournée planétaire. Le combat contre Bruno qui doit avoir lieu en octobre 1988 à Londres est reporté en février 1989 à Las Vegas à cause des multiples affrontements judiciaires entre Don King et Bill Cayton pour contrôler le champion. Frank Bruno, malgré un bon palmarès, a fini KO devant Tim Witherspoon et James Smith. Ses chances de l'emporter contre Iron Mike semblent minces. La presse lui prédit une défaite cuisante. Cela semble se confirmer dans les premiers instants du combat où Bruno se retrouve rapidement au tapis. Cependant, il se relève et essaye tant bien que mal de rendre coup pour coup à Tyson dont la défense paraît moins efficace qu'auparavant. Il parvient notamment à faire chanceler Tyson pour la première fois de sa carrière à la fin de la première reprise à la suite d'un crochet du gauche, mais Tyson récupère rapidement et Bruno ne réussit pas à placer davantage de coups décisifs. À la fin de la deuxième reprise, Tyson semble être en mesure d'en finir à la suite d'un crochet droit qui sonne Bruno mais l'imprécision des coups qui suivent permettent à Bruno de survivre. Mais vers le milieu de la cinquième reprise, Tyson touche encore une fois Bruno d'un puissant crochet du gauche, puis le malmène jusqu'à la fin du round. Bruno alors acculé dans les cordes est logiquement stoppé à la suite d'une série dévastatrice de crochets et d'uppercuts de Tyson, bien que groggy mais toujours debout31. Après le combat, l'IBF reconnait Douglas champion. Mais Don King, soutenu par les présidents de la WBC et WBA, tente de faire annuler le résultat en faisant valoir que l'arbitre du combat, le mexicain Octavio Meyran, avait accordé un compte trop long de 14 secondes à Douglas lorsque celui-ci était à terre au 8e round, ce que confirmera la vidéo38 sans préciser toutefois qu'au 10e round, Tyson à terre avait profité lui aussi de 4 secondes supplémentaires40. Finalement, le 13 février, la WBC et la WBA reconnaîtront la victoire de Douglas, et ceci malgré le fait que le président de la WBC José Sulaimán ait vu 20 fois de suite en vidéo l'épisode controversé du 8e round41. Le lendemain, lors de leur retour à New-York, Don King et Tyson annoncent qu'ils renoncent au titre et réclament une revanche. Ils pensent l'obtenir quand, le 12 février, le milliardaire Donald Trump, propriétaire du Trump Plaza affirma avoir passé un accord avec le promoteur Don King pour organiser le match revanche entre Tyson et Douglas à Atlantic City le 18 juin 1990, date à laquelle Tyson aurait dû affronter Evander Holyfield. Le lendemain, le 13 février, Ken Sanders, le manageur d'Holyfield indiqua à l'agence de presse Associated Press que son boxeur était prêt à se retirer et à laisser se faire la revanche Tyson-Douglas42. Mais le manageur de Douglas, John Johnson, remet en cause cette possibilité en annonçant que son boxeur ne défendrait vraisemblablement pas son titre avant le mois de septembre43. Le manageur de Douglas annonça finalement que ce dernier affronterait d'abord Evander Holyfield et qu'une revanche entre Tyson et Douglas n'aurait pas eu lieu avant février 199144. Après cette défaite, Tyson met KO à la 1re reprise Henry Tillman46 qu'il avait déjà rencontré au cours de sa carrière amateur. Don King est prêt à organiser la revanche contre James Douglas, mais celui-ci perd son titre le 25 octobre 1990 contre Evander Holyfield. Tyson, en attendant un affrontement contre le nouveau champion, remporte des succès retentissants contre l'espoir Alex Stewart qu'il bat en une seule reprise après l'avoir envoyé trois fois au sol en décembre 199047 et Donovan Ruddock qu'il affronte en 1991. Tyson envoie Ruddock au tapis dans la 2e et 3e reprise. Le boxeur se relève et offre une belle résistance même s'il est largement dominé au cours des rounds suivants. Mais l'arbitre arrête le combat à la 7e reprise sur une série de Tyson - 5 crochets délivrés sans une réplique de son adversaire - au grand mécontentement du public et alors que Ruddock semble apte à continuer le combat48. La revanche est également remportée par Mike Tyson : c'est une réplique du précédent combat mais moins rapide et moins violent. Ruddock, après avoir été au sol dans les 2e et 4e reprises, tient la distance mais avec sa mâchoire cassée dans la seconde reprise, il est handicapé par la douleur et ne résiste pas autant qu'au premier combat49. Tyson cherche pour sa part à gagner sur un seul coup en oubliant ses enchaînements rapides et ses esquives latérales. Après ses succès, il a une chance de récupérer son titre contre Evander Holyfield dans un championnat du monde organisé en novembre 1991. Mais Tyson est mis en cause par Désirée Washington, une jeune fille de 18 ans qui l'accuse de l'avoir violée dans une chambre dhôtel à Indianapolis. Au terme de son procès, Tyson est jugé coupable et condamné à une peine de 6 ans d'emprisonnement. Il recouvre sa liberté le 25 mars 1995.

    Au mois de mai, il affronte James Tillis (en)Note 2, qui parvient à éviter et contenir les charges furieuses caractéristiques du boxeur de Catskill dans les premières reprises, mais il va au tapis à la fin de la 4e, après un coup esquivé par Tyson qui le contre par un crochet du gauche. Tillis se montre plus actif que son adversaire dans les dernières reprises. Tyson remporte ce combat aux points 6-4, 6-4 et 8-2 pour le 3e juge15. Tillis est le premier à tenir la distance contre Tyson qui avait toujours gagné avant la limite. Deux semaines plus tard, Tyson est confronté à Mitch Green au Madison Square Garden de New York, ce dernier vient combattre contre sa volonté sous la menace d'une suspension de sa licence de boxeur car il ne voulait plus combattre, estimant son cachet largement inférieur à Tyson. Il remporte haut la main ce combat même si son rival est encore debout à la fin de la dernière reprise. Green est son premier adversaire à ne pas aller à terre16. Tyson déclaré vainqueur aux points à l'unanimité24, réunifie ainsi le titre de champion du monde des lourds. Tyson affronte finalement Spinks le 27 juin 1988 au Trump Plaza pour 20 millions de dollars (un record). Tyson mettra KO son adversaire apeuré en 1 minute et 31 secondes de combat30. Ce combat est considéré comme la plus grande performance de Tyson qui a alors atteint son apogée. Holyfield gagne une première fois par KO technique au 11e round ; à l'issue de cette rencontre, les deux boxeurs sont chacun élu boxeur de l'année et leur affrontement est élu combat de l'année. Holyfield est déclaré vainqueur du second combat, après que Tyson, au 3e round, est disqualifié pour l'avoir mordu par deux fois à l'oreille.

    En attendant le combat contre Spinks, Tyson se rend à Tokyo où il est très populaire. Il y affronte Tony Tubbs ancien champion WBA qui ne compte qu'une seule défaite mais qui n'est pas suffisamment affûté pour lui offrir une résistance sérieuse. Tubbs s'écroule à la 2e reprise, affaibli par les nombreux crochets au corps du champion29.

    Au retour de Tyson du Japon, son manager Jacobs (qu'il considérait comme son grand frère) meurt. Il est remplacé par son bras droit, le financier Bill Cayton, que Tyson n'apprécie pas. Une lutte de pouvoir s'engage alors entre Cayton et Don King pour le contrôle du champion. Le retour de Mike Tyson est un évènement. Brassant des millions de dollars, l'hôtel MGM de Las Vegas paie une fortune à l'ex-champion pour l'exclusivité de ses prochains combats.

    Les journalistes noteront que depuis ce combat et le départ de Kevin Rooney, Tyson régressa techniquement, en utilisant sporadiquement son style « Peek a boo », en envoyant moins de jabs et de coups au corps, étant davantage enclin à s'accrocher mais surtout cessa d'utiliser ses mouvements de têtes et ses rapides combinaisons, revenant à un style plus classique où il cherche simplement le coup dur32.

    Le combat a lieu à Tokyo au Japon, le 11 février 1990. À la surprise générale, Tyson, hors de forme, miné par ses problèmes personnels et son manque d'entraînement38 est dominé par ce challenger improbable39 qui ne semble nullement impressionné et a du mal à enchaîner, et ce même durant les premières reprises. Douglas, qui est bien préparé, dispose d'un avantage physique assez conséquent, soit une dizaine de centimètres et cinq kilos de plus. Différences qui ne suffissent pas cependant à justifier que Tyson soit dominé, ce dernier affrontant et l'emportant régulièrement sur des boxeurs plus grands que lui (mesurant moins de un mètre quatre-vingt, Mike Tyson est chez les lourds considéré comme un homme de petite taille). Mais Douglas utilise intelligemment et habilement cette supériorité physique et technique ; par son allonge il parvient à contenir Tyson et à le neutraliser dans les accrochages. Il touche de nombreuses fois Tyson et le blesse à l'œil durant le 5e round. L'équipe de coin s'attendant à une formalité pour ce combat de Tyson, n'a pas daigné prendre les premiers soins, laissant Mike handicapé par son œil, ce qui permet à son adversaire de doubler ses coups dans les rounds suivants. Toutefois Douglas surpris par un uppercut du droit, est à terre à cinq secondes du terme de la 8e reprise. Il se relève difficilement alors que Tyson s'élance rapidement pour poursuivre le combat, mais le gong retentit. Au début de la 9e reprise, Tyson tente de profiter de l'effet de choc précédent pour en finir, mais Douglas le tient à distance, et parvient à revenir dans le combat avec une série de neufs coups. Tyson réplique avec une droite plongeante qui fait vaciller Douglas. Toutefois à la fin du round Douglas prend définitivement l'avantage et martèle sévèrement Tyson, qui encaisse sans réplique, dans ce qui constitue le meilleur round du combat. À la 10e reprise, Douglas l'envoie à terre pour la première fois de sa carrière sur un uppercut suivi de trois crochets. Compté, Tyson, marchant à terre, récupère son protège-dents et se relève difficilement et trop tard. L'arbitre arrête le combat, Tyson connaît sa première défaite en professionnel.

    Dans une déclaration sous serment, Octavio Meyran affirma que Don King a menacé dempêcher le paiement de sa facture d'hôtel si Meyran n'appuyait pas la protestation du promoteur. Quelques années plus tard, Meyran dira qu'à l'approche du combat Tyson-Douglas, Sulaiman lui demanda d'être gentil avec Tyson et dur avec Douglas ce que Meyran refusa45. Vingt ans après les faits, dans un article publié sur le site du journal mexicain la Péninsula Deportiva le 24 février 2010, Meyran révéla qu'il aurait dû recevoir pour ce match une facture de 12 000 dollars mais n'a été payé seulement que 2 800 dollars en billets verts en raison des représailles du promoteur Don King et du président de la WBC José Sulaiman. Furieux de la défaite de Tyson, ce dernier conseilla à Meyran de prendre un blâme pour mauvais comptage ce que Meyran refusa. (Meyran avait commencé à compter Douglas à 2 alors que le chronométreur japonais placé au bord du ring était déjà à 4. Il avait également omis de demander à Douglas s'il était OK pour reprendre le combat).

    Mike Tyson et Evander Holyfield se sont affrontés à deux reprises : une première fois le 9 novembre 1996 et une seconde fois le 28 juin 1997. Chaque rencontre a eu lieu au MGM Grand et fut remportée par Evander Holyfield.

    • Kid Dynamite, Iron Mike, The Baddest Man on the Planet
    • États-Unis
  5. Cataclismo – Wikipédia, a enciclopédia livre

    pt.wikipedia.org/wiki/Cataclismo

    1 day ago · 'Cataclismo e um desastre ambiental muito grande causando inundações (tsunami) os furacões e erupções vulcânicas podem causar esse desastre (grafado ocasionalmente como cataclisma) do grego κατακλυσμός - kataklusmós, [água], inundar, fazer desaparecer por inundação é uma tragédia ambiental de caráter generalizado, como o ...

  6. Relações internacionais dos Estados Unidos – Wikipédia, a ...

    pt.wikipedia.org/wiki/Relações_internacionais...

    1 day ago · Um grande número de forças militares dos EUA permanecem na Coreia. Em 2009 na cúpula do G20 em Londres, o presidente dos Estados Unidos, Barack Obama, chamou a Coreia do Sul "um dos principais aliados e maiores amigos dos Estados Unidos." [17] Taiwan

  7. Remedy Entertainment – Wikipédia, a enciclopédia livre

    pt.wikipedia.org/wiki/Remedy_Entertainment

    1 day ago · Os primeiros jogos da Remedy foram desenvolvidos a partir de um porão na casa dos pais do co-fundado Samuli Syvähuoko no distrito leste de Espoo. [5] Segundo Lake, havia colchões espalhados pelo chão do porão porque muitos dos membros da equipe costumavam dormir lá. [ 2 ]

  8. 24 février — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/24_février

    1 day ago · 24 janvier 24 mars Chronologies thématiques Croisades Ferroviaires Sports Disney Anarchisme Catholicisme Abréviations / Voir aussi (° 1852) = né en 1852 († 1885) = mort en 1885 a.s. = calendrier julien n.s. = calendrier grégorien Calendrier Calendrier perpétuel Liste de calendriers modifier Le 24 février est le 55 e jour de l' année du calendrier grégorien . Il reste 310 jours avant ...

  9. Lingua portoghese - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Lingua_portoghese

    1 day ago · La lingua portoghese è anche una delle lingue ufficiali di Timor Est (col tetum) e Macao (col cinese). È parlato, ma in via non ufficiale, ad Andorra, in Venezuela, in Sudafrica, in Paraguay, in Uruguay, in Francia, in Giappone, nello stato di Goa , negli Stati Uniti, in Canada, in Lussemburgo e in Namibia.

  10. ArmaLite AR-10 – Wikipédia, a enciclopédia livre

    pt.wikipedia.org/wiki/ArmaLite_AR-10

    1 day ago · [36] [40] No entanto, o AR-10 continuou em serviço com algumas unidades aéreas portuguesas e foi utilizado até 1975 na emergência de descolonização de Timor-Leste (Timor-Leste). [42] Produção do AR-10 semiautomático Série do rifles ArmaLite AR-10B

  11. People also search for