Yahoo Web Search

  1. Bandes originales — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Bandes_Originales

    Feb 24, 2021 · Ce film souhaite faire revivre la mémoire de ce grand compositeur de l'École Française qui consacra la majeure partie de son art et de son activité à la musique de cinéma. Il fut l'auteur de plus de 200 musiques de films. Portraits à venir. Alexandre Desplat; Alberto Iglesias; Eleni Karaindrou; Ennio Morricone

    • Pascale Cuenot
    • Prelight Films
    • Pascale Cuenot
    • Bandes originales / In the Tracks of
  2. Lang Lang — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Lang_Lang

    5 days ago · Il interprète comme soliste plusieurs pièces composées par Conrad Pope et Alexandre Desplat, pour la bande-originale du film My Week with Marilyn de Simon Curtis [30]. De plus, il apparaît dans Pianomania [31], un documentaire germano-autrichien des réalisateurs Robert Cibis et Lilian Franck. Ce film fait partie du catalogue du Goethe ...

  3. Coco avant Chanel — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Coco_avant_Chanel

    4 days ago · Synopsis. Le film s'intéresse aux années de formation de la grande couturière Coco Chanel: comment une jeune fille nommée Gabrielle, d'origine très modeste, autodidacte, et dotée d'une personnalité hors du commun, va devenir Coco Chanel, le symbole de réussite et de liberté et qui incarnera la femme moderne.

  4. John Williams (compositeur) — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/John_Williams_(compositeur)
    • Récompenses
    • Enfance
    • Études
    • Débuts
    • Vie personnelle
    • Style
    • Carrière professionnelle
    • Composition
    • Commentaire
    • Présentation
    • Production
    • Influences
    • Technique
    • Évolution
    • Analyse
    • Historique
    • Hommages
    • Carrière
    • Synopsis

    Williams a remporté cinq fois l'Oscar de la meilleure musique, mais aussi 4 Golden Globes, 7 BAFTA Awards et 21 prix Grammy. Avec 51 nominations aux Oscars, Williams est la deuxième personne la plus nommée après Walt Disney. Il a été intronisé au Hollywood Bowl Hall of Fame en 2000 et a été récipiendaire du Kennedy Center Honors en 2004.

    Fils d'un percussionniste professionnel, pour CBS Radio1 et dans le Raymond Scott Quintet, il découvre très tôt la musique, il commence à apprendre le piano à 7 ans, puis apprend le trombone, le tuba2, la trompette et dès quinze ans mène déjà son propre groupe de jazz1 et s'essaie à l'arrangement ; tout au long de sa jeunesse, il compose des pièces pour pianos, puis lorsqu'il apprend la théorie, se met à les orchestrer, il crée à 19 ans sa première œuvre, une sonate pour piano, néanmoins, il ne pense pas pouvoir vivre en composant, et n'en a pas l'intention. Il se consacre donc à ses études de piano3.

    Il rejoint l'UCLA et le Los Angeles City College ; il étudie l'orchestration avec Robert van Eps, de la MGM, et auprès de Mario Castelnuovo-Tedesco, et profite de trois ans à l'US Air Force pour diriger. Il suit ensuite l'enseignement de Rosina Lhevinne, à la Juilliard School, afin de perfectionner ses talents de pianiste. Il vit alors de ses cachets de pianiste de jazz, mais elle l'encourage à se consacrer à l'écriture. Il retourne dès lors à Los Angeles1.

    À Hollywood, il commence comme pianiste de studio, et il accompagne des séries TV - comme Peter Gunn (1958) - ou des films, comme South Pacific (1958), Some Like It Hot (1959), The Apartment (1960) et To Kill a Mockingbird (1962). Il se lie d'amitié avec Bernard Herrmann, le compositeur de Citizen Kane et d'Alfred Hitchcock. À 24 ans, il intègre l'équipe d'arrangeurs de la Columbia, puis de la Twentieth Century Fox où il travaille pour Alfred Newman et Lionel Newman, Dimitri Tiomkin, Franz Waxman, et d'autres compositeurs de l'Âge d'Or. Parallèlement, il travaille avec Vic Damone, Doris Day, et Mahalia Jackson, et rencontre Barbara Ruick, actrice et chanteuse qu'il épouse.

    John Williams a été marié avec l'actrice Barbara Ruick de 1956 jusqu'au décès de celle-ci le 1er mars 1974. De cette union sont nés trois enfants : Jennifer (1956), Mark (1958) et Joseph (1960). Ce dernier est le chanteur du groupe de rock américain Toto, notamment entre 1986 et 1989. Il réintègre le groupe en 2010.

    Il compose dans les années 1950 plusieurs œuvres de jazz[réf. souhaitée]. Les années 1960 sont riches en œuvres classiques. Il compose son Concerto pour flûte et orchestre en 1969. Il est composé d'un seul mouvement de 15 minutes environ. L'accompagnement ne comporte aucun instrument à vent mais des cordes, un piano, un célesta, des harpes et des percussions. Il est inspiré de la flûte japonaise shakuhachi, dont il cherche à imiter le style. Selon le compositeur, les instruments « font des bruits mystérieux comme le craquement de branches tandis que nous explorons une forêt imaginaire mythique »4. On peut retrouver ce style dans Mémoires d'une geisha, composé en 2005. Les cinq années qui suivent sont représentatives de son style « grandiose » marqué par l'usage prédominant des cuivres : Furie (1978), Superman (1978), 1941 (1979), Les Aventuriers de l'arche perdue (1981). Une expérience, Heartbeeps (1981), échoue. Comme ceux de beaucoup de grands compositeurs classiques, les thèmes de John Williams se caractérisent à la fois par leur évidence et par leur apparente simplicité. John Williams a toujours beaucoup aimé et pratiqué le jazz, et l'on retrouve le dynamisme propre à ce genre de musique dans nombre de ses partitions, y compris dans Star Wars.

    Son travail d'arrangeur lui ouvre les portes de l'écriture, et il commence à composer, quelquefois sous le nom Johnny Williams, pour la télévision : Checkmate (1960), Alcoa Premiere (1961), Gilligan's Island (Les Joyeux naufragés) (1964), Lost in Space (Perdus dans l'espace) (1965), Land of the Giants (Au pays des géants) (1968), et surtout la trame sonore des téléfilms Heidi (en) (1968) et Jane Eyre (1970), qui lui vaudront d'être récompensé aux Emmy Awards.

    L'année précédente, il compose sa Sinfonietta pour ensemble à vent. D'une durée de 18 minutes, l'œuvre découpée en trois mouvements « constitue un défi à l'auditeur par le biais de la tension entretenue tout au long du morceau »5. Écrite pour une grande section à vent, la petite symphonie est caractérisée par les saisissantes sonorités des longues lignes mélodiques qui contrastent avec les subtiles touches de jazz. En 1965, il compose l'Essay for strings. Créée à Pittsburgh en 1965 par André Previn, cette pièce pour cordes est composée de manière expressive, l'introduction donne le ton et démontre une forte maturité pour un compositeur aussi jeune. « Les cordes d'orchestre m'ont toujours fasciné. The Essay est un début d'exploration des sonorités possibles de ce groupe » dit John Williams à propos de son œuvre. « Le morceau est en un mouvement, et est essentiellement dramatique. Après une introduction calme, le thème principal apparaît. Il est rapidement suivi de la suggestion en doubles-croches de la figure moteur qui conduit finalement, après d'autres développements, l'œuvre à sa partie finale. C'est alors que le thème principal joint la figure moteur en doubles-croches en se combinant pour amener le morceau à sa conclusion. » Pour le compositeur, cette œuvre est une représentation d'un cyclotron musical, avec son rythme fiévreux et son énergie hyperkinétique. Quand on lui demande ce qu'est censé produire ce cyclotron, il répond « des applaudissements, je l'espère ». Cette œuvre montre un talent étonnant de la part du jeune John Williams et est un signe avant-coureur des œuvres orchestrales à venir4. Grâce à son adaptation musicale, en 1971, de Un violon sur le Toit de Jerry Bock, Williams gagne son premier oscar. C'est aussi sa première expérience avec le violon en tant qu'instrument solo. Ses arrangements contiennent en effet de nombreux solos pour violon, joué par le virtuose Isaac Stern. En 1974, la femme de Williams, Barbara Ruick, meurt. Il compose alors un concerto pour violon à sa mémoire. Il commence la composition la même année, et la finit en 1976. Néanmoins, lœuvre n'est créée que cinq ans plus tard, en 1981, par Mark Peskanov (violon) et le Saint Louis Symphony Orchestran 2 sous la direction de Leonard Slatkin. Williams ne veut pas être payé, considérant lœuvre comme un cadeau. Lœuvre composée de cinq mouvements est donc dédiée à Lin et est créée en août 2011 par ce dernier, Joshua Roman (violoncelle), John Bruce Yeh (clarinettiste solo du Chicago Symphony Orchestra), et Deborah Hoffman (harpe). Les mouvements sont Introduction, Aubade, Scherzo, Cantando et finale. Le quatrième mouvement est dédié à John Bruce Yeh14.

    Il consacre alors les années 1970 aux films catastrophes : L'Aventure du Poséidon (The Poseidon Adventure, 1972), Tremblement de terre (Earthquake, 1974) et La Tour infernale (The Towering Inferno, 1974). Toutefois, c'est son travail particulièrement innovant sur Reivers (The Reivers, 1969) et Images (1972) qui impressionne Steven Spielberg, lequel prépare alors son premier film, Sugarland Express (The Sugarland Express, 1974).

    En 2005, cette association totalisait 11 films parmi les 100 plus grands succès (21 pour Williams, qui totalisait 11 des 30 plus grands succès).

    George Lucas envisageait, pour Star Wars, de recourir à une bande originale proche de celle de 2001, l'Odyssée de l'espace, à savoir une collection de morceaux préexistants ; il pensait que seules des œuvres classiques pouvaient convenir au genre de la saga épique. À l'image de 2001, il avait songé à un film quasi muet, idée que l'on retrouve dans sa mise en scène, mais Steven Spielberg put le convaincre d'utiliser les talents de Williams. Le conseil fut bon, puisque la bande originale, la meilleure vente jamais réalisée d'une musique de film, transfigure complètement le film : réalisé avec peu de moyens, des acteurs parfois peu convaincus voire réticents (Sir Alec Guinness détestait ouvertement son rôle d'Obi-Wan Kenobi, dont il qualifiait les lignes de banales), des effets spéciaux spectaculaires pour l'époque, le film remporte un succès mondial, en partie grâce à John Williams.

    Lucas était attaché à son idée de départ d'œuvres classiques. Il demande à Williams de s'inspirer de Felix Mendelssohn, Piotr Tchaïkovski, Gustav Holst et surtout Richard Wagner : l'affaire tombe à pic, puisque Williams, alors que l'époque est au rock et à la musique expérimentale, a déjà réintroduit dans ses propres productions le concept du leitmotiv, développé par Wagner et qui avait investi les musiques des films de l'âge d'or (Erich Wolfgang Korngold, Miklós Rózsa, Max Steiner), avec Les Cowboys (The Cowboys, 1972), La Tour infernale (The Towering Inferno, 1974), Les Dents de la mer (Jaws, 1975) par exemple. Il emprunte beaucoup à la musique romantique pour réaliser la bande originale8. La marche impériale (The Imperial March), le thème de Dark Vador, s'inspire de la marche funèbre, Sonate pour piano no 2 de Chopin. Avec John Barry, Jerry Goldsmith, Ennio Morricone, Henry Mancini, Danny Elfman, ou encore Elmer Bernstein, il a grandement contribué à populariser l'usage de l'orchestre symphonique dans la musique de film ; ses œuvres en ont d'ailleurs fait un genre musical majeur. En 2018, John Williams annonce que L'Ascension de Skywalker (2019) serait le dernier film de la saga Star Wars dont il ferait la musique10.

    Avec toutes ces références, la musique prend une place prépondérante, interagissant avec les images, appelée parfois à soutenir l'action et à préparer le spectateur avant celle-ci (The Asteroid Field), à créer l'émotion (avec l'incrustation du thème de la Force dans Binary Sunset) ou des atmosphères (avec les trompettes de Imperial March) Le compositeur déploie et module ses thèmes, les assemble ou les confronte pour figurer au mieux les événements relatés à l'écran.

    Il renonce alors à ralentir la cadence. Sa collaboration avec Spielberg et Lucas s'intensifie : A.I. Intelligence artificielle (2001), les derniers Star Wars (L'Attaque des clones, 2002 et La Revanche des Sith, 2005), Minority Report (2002), Arrête-moi si tu peux (2002).

    En 2005, sa collaboration avec George Lucas, La Revanche des Sith, introduit une tonalité sombre cadrant bien avec l'intrigue tragique du film. Certains morceaux s'apparentent à des lamentations : l'orchestre, plutôt que de condamner la « trahison » d'Anakin Skywalker, pleure sur son tragique destin et sur celui de tous ceux qui vont connaître le malheur par sa faute. C'est un concerto postromantique en trois mouvements qui suit le schéma conventionnel vif-lent-vif. Williams s'est inspiré de ses prédécesseurs du XXe siècle tels que Béla Bartók, Sergueï Prokofiev, Edward Elgar... Les bois tiennent un rôle très important dans le concerto, et le concerto cherche à exploiter toute l'étendue du violon. La cadence soliste, entièrement écrite par le compositeur, occupe sa place traditionnelle. Lœuvre est ensuite enregistrée par Slatkin, Peskanov, et le London Symphony Orchestra11. Lœuvre est révisée en 199812

    Depuis plusieurs années, Williams a pris pour habitude de se promener dans le jardin botanique de Boston. C'est là qu'il y découvrit un magnifique spécimen de métaséquoian 3, et au fil du temps sa « fascination s'est transformée en véritable passion ». Plusieurs années plus tard, le compositeur fait la découverte d'un autre spécimen, le plus vieux d'Amérique du Nord, lors d'une promenade dans l'Arboretum Arnold de Boston avec le docteur Shiu-Ying Hu, botaniste de Harvard.

    Lorsque lui a été donné l'occasion de dédier un concerto à Gil Shaham, John Williams a pensé au docteur Hu et à son arbre, le résultat étant le Concerto pour violon no 2 « Treesong ». Pour lui lœuvre « n'aspire pas à décrire l'arbre en soi, mais elle tente, du moins dans mon esprit, d'associer, dans la mesure du possible, la beauté et la dignité de ce magnifique conifère à l'élégance et à la grâce de Gil Shaham et de son art »[réf. nécessaire].

    Sa carrière de chef d'orchestre commence depuis son plus jeune âge. Dans les années 1950, il dirige ses propres formations de jazz. Il dirige ensuite à Hollywood pour les compositeurs de l'âge d'or. Les solistes que reçoit John Williams ne sont pas des moins connus : Itzhak Perlman, Isaac Stern, Yo-Yo Ma, Gil Shaham, etc. Avec l'orchestre de légende, il est présent lors de grandes cérémonies, telles le centenaire de la Statue de la Liberté. Il fait de nombreuses tournées, dont plusieurs au Japon. Il quitte la direction de l'orchestre en 1993, devenant chef d'orchestre lauréat du Boston Pops. Il le dirige donc chaque année, encore aujourd'hui15. Il dirige aussi, en tant que chef invité, les plus grands orchestres du monde tels le London Symphony Orchestra, le Los Angeles Philharmonic, le New York Philharmonic...

    À la fin des années 1970, Arthur Fiedler, chef du légendaire Boston Pops Orchestra, tombe malade et on propose alors à John Williams de le remplacer lors de plusieurs concerts. À la mort de Fiedler en 1980, André Previn convainc le comité de l'orchestre de prendre le compositeur comme chef. Williams accepte, et lors de son premier concert, sont présents comme invités R2-D2 et C-3PO. Il y joue, de plus, en avant première, les principaux leitmotive de L'Empire contre-attaque.

    • John Towner Williams
    • Américain
  5. Les Filles du docteur March — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Les_Filles_du_docteur_March

    5 days ago · Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution Les Filles du docteur March (ou Les Quatre Filles du docteur March au Québec ; Little Women) est un film dramatique américain écrit et réalisé par Greta Gerwig , sorti en 2019 . Il s'agit de l'une des nombreuses adaptations du roman Les Quatre Filles du docteur March de Louisa May Alcott , paru en 1868. Sommaire 1 Synopsis 1.1 ...

    • Greta Gerwig
    • Les Quatre Filles du docteur March
  6. Charlie Chaplin - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Charlie_Chaplin

    3 days ago · Sir Charlie Chaplin KBE Chaplin in the early 1920s Born Charles Spencer Chaplin (1889-04-16) 16 April 1889 Walworth, London, England Died 25 December 1977 (1977-12-25) (aged 88) Manoir de Ban, Riviera-Pays-d'Enhaut District, Vaud, Switzerland Resting place Cimetière de Corsier-sur-Vevey, Corsier-sur-Vevey, Riviera-Pays-d'Enhaut District, Vaud, Switzerland Occupation Actor comedian director ...

  7. Harry Potter - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Critiche_a_Harry_Potter

    3 days ago · Harry Potter è una serie di romanzi fantasy scritta da J. K. Rowling.La saga è incentrata sulle avventure del giovane mago Harry Potter e dei suoi migliori amici Ron Weasley e Hermione Granger, studenti della Scuola di Magia e Stregoneria di Hogwarts, ed è ambientata principalmente nell'immaginario mondo magico.

  8. Valérian et la Cité des mille planètes — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Valérian_et_la_Cité_des...
    • Adaptation
    • Synopsis
    • Résumé
    • Production
    • Commentaires
    • Sortie
    • Critique
    • Conséquences
    • Contexte historique

    Valérian et la Cité des mille planètes est un film de science-fiction français écrit, produit et réalisé par Luc Besson, sorti en 2017.

    À la suite de la rencontre historique Apollo-Soyouz en 1975 entre les Américains et les Russes, d'autres nations envoient des astronautes rejoindre la station spatiale. Dans les siècles suivants, de nombreux extraterrestres, de toutes formes, les rejoignent. Rebaptisée Alpha, celle-ci devient trop vaste et risque de s'écraser sur la Terre. D'un commun accord, les dirigeants des races qui peuplent l'immense station décident de l'éloigner de la Terre. Pendant son voyage, elle continue cependant de croître jusqu'à héberger 17 millions d'êtres vivants. En 2740, les agents spatio-temporels Valérian et Laureline accomplissent des missions à bord de leur vaisseau. Un jour, Valérian rêve d'un monde inconnu peuplé d'êtres anthropomorphes qui vivent près d'une plage idyllique où ils recueillent des perles dotées de propriétés insolites. De petits animaux répliquent ces perles, dont les répliques sont versées dans un puits lors d'un rituel de remerciements à la Nature pour ses dons. Quelques instants plus tard, les habitants de cette planète, appelée Mül, voient avec effroi des vaisseaux spatiaux tomber du ciel et s'écraser sur leur planète. Seuls quelques survivants parviennent à se protéger d'une terrifiante explosion qui ravage tout. Valérian se réveille sans savoir quelle est la provenance de ce rêve et s'il comporte une part de vérité...

    Peu après, Valérian et Laureline reçoivent la mission de retrouver un réplicateur qui se trouve dans les mains d'un extraterrestre l'offrant sur le marché noir. En route vers Alpha, Valérian demande à Laureline de l'épouser, mais elle refuse à cause de son immaturité. Arrivé sur la planète Kirian, Valérian confronte le trafiquant, lui vole le petit animal ainsi qu'une perle de Mül. Il observe également deux des créatures qu'il a vues dans son rêve, mais s'enfuit lorsque la situation dégénère. Lui et Laureline parviennent à rejoindre leur vaisseau, bien qu'ils soient poursuivis par un prédateur extraterrestre rapide et agressif. De retour sur Alpha, ils apprennent du Commandeur Filitt que la station est menacée par une zone radioactive que les instruments ne peuvent analyser, et que aucun soldat n'est jamais revenu des missions d'exploration. La Zone continue de s'étendre et contaminera l'ensemble de la station dans quelques semaines. Le Commandeur exige que Laureline lui remette le réplicateur, mais elle refuse. Pendant une réunion du conseil de sécurité de la station Alpha, des habitants de Mül font irruption dans la salle, paralysent les participants, dont Valérian et Laureline, et kidnappent le Commandeur. Valérian parvient à ouvrir la gangue dans laquelle il était enfermé, libère Laureline et poursuit dans son vaisseau les extraterrestres, qui se dirigent vers la zone infectée. Pendant sa poursuite, il perd contact avec Laureline. Elle le retrouve près d'un précipice, mais elle est capturée par des extraterrestres anthropophages. Valérian la libère grâce à la collaboration d'un être protéiforme, qui meurt pendant leur fuite. Les deux agents pénètrent dans la zone prétendument infectée, pour découvrir qu'elle abrite les survivants Pearls de la planète Mül, ainsi que leur captif, le Commandeur Filitt. Les agents apprennent qu'au cours d'une attaque extraterrestre, qui s'est produite en orbite autour de Mül, Filitt a dirigé une flotte de vaisseaux à proximité de Mül et a ordonné un tir de missiles à fusion contre la flotte ennemie. Ces engins étaient aussi des armes de destruction massive ; le Commandeur a donc condamné la planète, tout en la sachant habitée par des millions d'êtres vivants conscients. Des survivants ont échappé à la mort et acquis la technologie nécessaire à leur survie et aux voyages dans l'espace ; de ce fait ils sont devenus des témoins compromettants pour le Commandeur. Valérian comprend que la zone infectée est en fait un vaisseau spatial qui permettra aux survivants de fonder une nouvelle planète. Ils ont seulement besoin d'une perle, que Valérian possède, et du réplicateur, que Laureline possède, pour que le vaisseau puisse voler. Les deux agents contactent le centre de commande et révèlent l'histoire à la hiérarchie d'Alpha. Le Commandeur Filitt ordonne alors à son escorte personnelle de robots de détruire les preuves et de tuer les témoins de son crime. Valérian et Laureline, avec l'aide d'officiers humains, stoppent l'attaque des robots, ce qui permet au vaisseau mül de quitter la station. Par la suite, Filitt est capturé et Valérian et Laureline se déclarent leur amour mutuel.

    Luc Besson annonce le 12 mai 2015, en même temps que la création de ses comptes Facebook, Twitter et Instagram où il donne des nouvelles du tournage, qu'il va réaliser un film inspiré de la série de bandes dessinées française Valérian et Laureline, parue en 1967, vendue à dix millions d'exemplaires et traduite dans 21 langues. Le film sera en particulier tiré du tome L'Ambassadeur des Ombres4, qui, tout comme les autres albums, a inspiré l'univers de Star Wars dès les années 19705. Cela faisait des années que Luc Besson envisageait de réaliser un film inspiré de l'univers de Valérian et Laureline. Un scénario était prêt en 2009, au moment de la sortie d'Avatar de James Cameron. Après avoir vu ce film, le réalisateur reprend à zéro, insatisfait par son propre travail d'écriture7. Le budget de 197 millions d'euros est de loin le plus important jamais réuni pour un film français8,9. Astérix aux Jeux olympiques était jusque-là le plus onéreux avec un budget de 78 000 000 , juste devant Le Cinquième Élément (75 000 000 ). Dans ce budget, Luc Besson gagne 850 000  en tant qu'adaptateur et dialoguiste, 2,2 millions en tant que réalisateur, 2,2 millions en droits d'auteur et 7 millions en tant que producteur (à partager avec sa femme Virginie Silla), ce qui représente la moitié des salaires totaux du personnel de tournage. Quant à sa société Europacorp, elle gagne 3 millions pour la location de ses plateaux de la Cité du cinéma, et sa filiale Digital Factory facture 1,8 million d'euros sa prestation de post-production9,10. Luc Besson a déposé une demande de crédit d'impôt auprès du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) pour le film, qui n'a pas reçu une réponse favorable : sur les 197 millions d'euros de budget de réalisation, seuls 74,7 millions devaient être « dépensés en France », ce qui est loin des 50 % nécessaires9. En effet, le film devait dès le départ être tourné en anglais, et les effets spéciaux en grande partie réalisés en Nouvelle-Zélande9. Le film étant français, il ne pouvait pas non plus prétendre au crédit d'impôt destiné aux productions étrangères en France. Face à cette situation, Luc Besson a expliqué qu'il serait plus intéressant financièrement pour lui de tourner en Hongrie13, ce qu'il souhaitait cependant éviter afin que les emplois générés par le film le soient en France. Le CNC a finalement autorisé en février 2016 une dérogation9. Le film a pu bénéficier d'un crédit d'impôt en France. Dès le départ, Luc Besson cherche à réunir des acteurs anglophones. Le film sera tourné en anglais. En mai 2015, Dane DeHaan et Cara Delevingne sont annoncés dans les rôles titres dès le dévoilement du projet du film14. En août 2015, Clive Owen rejoint la distribution dans le rôle du commandeur Arün Filitt15. Le mannequin et actrice Aymeline Valade rejoint également la distribution. Le 4 mai 2016, Luc Besson annonce que le réalisateur et metteur en scène Benoît Jacquot joue dans Valérian20. Le tournage a commencé le 5 janvier 2016 à la Cité du cinéma à Saint-Denis21 et s'est terminé en août 201622. Les scènes de capture de mouvement sont tournées en Nouvelle-Zélande, dans les studios de Weta23. La musique du film est composée par Alexandre Desplat. C'est l'un des rares films de Luc Besson sur lequel ne travaille pas son ami Éric Serra. Les compositions d'Alexandre Desplat ont été enregistrées en février 2017 avec l'Orchestre national de France à la Maison de la Radio, chose très rare pour une musique de film25.

    Ce film marque le retour du réalisateur au genre du space opera, vingt ans après Le Cinquième Élément, et confirme son attrait pour le genre de la science-fiction, notamment après le succès mondial de Lucy en 20146. L'univers du Cinquième Élément s'inspirait déjà des albums Valérian. L'album commercialisé par EuropaCorp est un double album, avec les chansons non originales présentes dans le film. On retrouve ainsi David Bowie, Quasimoto (alter-ego du rappeur Madlib), Cara Delevingne ou encore Alexiane Silla, nièce de la productrice Virginie Besson-Silla.

    Le film est sorti en France le 26 juillet 201727. En France, le film connaît un début très favorable. Diffusé sur 970 copies, il effectue à Paris le deuxième meilleur démarrage de l'année aux premières séances derrière Moi, moche et méchant 3 avec un total de 5 306 entrées50. Par ailleurs, sur sa première journée d'exploitation, le film établit un record national absolu pour Luc Besson en rassemblant 375 400 spectateurs, même si cette performance s'explique en partie par un nombre de salles plus élevé que d'ordinaire51. Le résultat cumulé de la première semaine confirme la tendance : avec 1 640 681 spectateurs, Valérian se positionne juste derrière les deux meilleurs démarrages de la carrière du réalisateur, Lucy et Le Cinquième élément52. Le film n'attire cependant que 834 744 spectateurs en deuxième semaine, fragilisant la possibilité de dépasser les 4 millions d'entrées sur sa durée d'exploitation53. Finalement, 4 040 253 spectateurs vont voir le film54. Cela place Valérian et la Cité des mille planètes parmi les quinze films français de l'année à avoir dépassé le million d'entrées et parmi les plus gros succès du box-office hexagonal de l'année aux côtés du film d'animation américain Moi, moche et méchant 3 (5,63 millions d'entrées), du film de science-fiction Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi de Rian Johnson (un peu plus de 4 millions d'entrées jusqu'à fin 2017) et du film comique français Raid dingue de Dany Boon (4,5 millions d'entrées environ)55. Valérian et la Cité des mille planètes réalise une performance en dessous des attentes en Amérique du Nord ; il rapporte 17 007 624 US$ lors de sa première fin de semaine d'exploitation56, alors que les projections les plus précoces espéraient entre 20 et 25 millions de dollars compte tenu de la concurrence d'une autre grosse production, Dunkerque de Christopher Nolan57, et se classe 5e à son entrée au box-office américain. La fréquentation est en fort recul dès la deuxième semaine (6 360 085 US$, -62,6 %, 8e au box-office48). Face aux faibles performances du film en Amérique du Nord, la Chine apparaît très tôt comme un marché à fort potentiel qui pourrait assurer ou non la rentabilité et les suites du projet. Luc Besson y est en effet connu très favorablement58, Lucy ayant récolté 44 millions de dollars, et Fundamental Films, investisseur chinois à hauteur 50 millions de dollars et distributeur du film, permet d'accéder à une diffusion sur 5 000 à 7 000 écrans59. Après un fort début avec 28,8 millions $ durant le premier week-end d'exploitation, prenant la première place du box-office aux dépens du très populaire Wolf Warrior 260, et 51 millions $ sur l'ensemble de la première semaine61, les recettes chutent de 80 % en deuxième semaine, fortement affectées par Dunkerque, sorti en Chine le 1er septembre, et menacées par Spider-Man: Homecoming qui sort le 8 septembre59 .

    Aux États-Unis, la critique est plutôt mitigée. Elle souligne la richesse visuelle de l'ensemble et l'inventivité des propositions, mais ajoute que la faiblesse du scénario, la dynamique des personnages, le jeu des acteurs et la qualité inégale des effets spéciaux affaiblissent le résultat final. Sur Rotten Tomatoes, le film obtient un score mitigé : 54 % d'avis positifs sur un total de 131 critiques, 50 % sur la base des 42 critiques les plus influentes32. Le film se classe même deuxième dans le top 10 des plus mauvais films de 2017 établi par The Hollywood Reporter - le magazine américain le qualifiant de « naufrage flagrant », « obscur, pas drôle, indéchiffrable, indigeste »33. Même son de cloche pour Rolling Stone, qui classe le film à la septième place des plus mauvais films de l'année - la faute, selon le magazine, à son casting boiteux, à sa longueur et à son caractère brouillon34. À sa sortie, CNN le définit également comme un sérieux prétendant au titre de « plus mauvais film de l'année - ou du moins de gaspillage le plus ostentatoire » (si le film est « visuellement somptueux », les acteurs n'y font preuve « d'aucun charisme ni d'aucune alchimie », les twists sont prévisibles, les caméos gratuits, la tonalité retenue (« ni intelligente, ni drôle ») reste problématique en tant qu'elle minore l'action35. The New-York Times déplore des dialogues censés être « badins » mais en réalité sans saveur, portés par des acteurs « aussi mignons que des bébés salamandres », dans un film réalisé par quelqu'un de « tellement enchanté par son emballage criard qu'il en oublie ce qu'il doit mettre à l'intérieur »36. Variety se montre un peu indulgent à l'égard du film. S'il en pointe les défauts (la prestation de Dane DeHaan, les dialogues maladroits), le magazine voit dans le projet une imitation de La Guerre des étoiles délicieusement « old school », qui nous propulse d'un cliffhanger à l'autre avec une relative aisance37. Au Québec, la réception est du même ordre. Les critiques déplorent une romance peu convaincante entre les deux acteurs38, un scénario et des dialogues faibles et des thèmes traités d'une manière simpliste39, mais aussi le sexisme du film « techniquement à la fine pointe, mais sexuellement au goût d'hier »40. En France, l'accueil critique est un peu plus enthousiaste : le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 3,0/5 sur la base des 31 critiques les plus influentes41. Pour Télérama, « le scénario est simpliste » mais « le spectacle est hors du commun »42. Première pense que « la première heure de Valérian et la Cité des mille planètes pourrait bien rester dans les annales, en associant brillamment les deux grandes tendances de la science-fiction : la prospection [] et l'imagination jusqu'au délire » mais « lorsque le carcan du scénario déjà vu et prévisible se referme sur Valérian, le film semble fonctionner sur les réserves, vite à court d'énergie »43. Le Figaro affirme qu'« on ressort de Valérian avec des ailes aux pieds, sachant que cette œuvre hors du commun, qui innove à chaque scène, est l'antiblockbuster américain »44. Parmi les critiques négatives, Le Monde considère que le film est « à éviter » : « Laissant ses personnages à létat de figures, ses situations à létat desquisses, Besson na pas su combler le vide entre les cases de la bande dessinée. Le récit, la chair, la vie, font défaut. » Le journal critique également le personnage joué par Cara Delevingne considérant qu'« elle [] est cette aventurière typiquement bessonnienne [...]. La personnalité en moins. Elle na pour exister que son joli minois et les quelques lignes de dialogues téléphonés dont on a bien voulu la gratifier45. » La critique de Libération déclare qu'« avec son blockbuster [de science-fiction] à 180 millions deuros, Luc Besson na jamais joué aussi gros. Défi risqué pour un film sans originalité ni relief46. »

    Évitant finalement le résultat catastrophique que laissaient présager les premiers chiffres en Amérique du Nord, Valérian ne dégage cependant pas assez de revenus pour rentrer dans ses frais, du fait de son budget très important62. Luc Besson ne rejette toutefois pas la possibilité d'une suite, estimant qu'une base de fans conséquente est constituée. Le directeur général adjoint d'EuropaCorp, Édouard de Vésinne, cède début septembre la place à l'Américain Marc Shumger, directeur général. De plus, les projets de production américains semblent devoir être réduits et l'exercice fiscal fragile d'EuropaCorp initie un changement majeur dans les actionnaires de la société63.

    En mai 2019, EuropaCorp, très endetté, est placé sous procédure de sauvegarde64. Rétrospectivement, la période Valérian est décrite par des analystes comme « le début des emmerdes »65, que l'entrée au capital d'EuropaCorp du chinois Fundamental Films en 2016 n'aura pas suffi à prévenir. D'autres rappellent que c'est en négociant les aides publiques autour de Valérian que Luc Besson a permis le vote de la loi sur le crédit d'impôt audiovisuel de 201566, qui a contribué à attirer et relocaliser le tournage de nombreux films en France67.

  9. Harry Potter et la Chambre des secrets (film) — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Harry_Potter_et_la_Chambre...
    • Adaptation
    • Résumé
    • Production

    Harry Potter et la Chambre des secrets (Harry Potter and the Chamber of Secrets) est un film fantastique britannico-américain réalisé par Chris Columbus, sorti en 2002.

    Alors que l'oncle Vernon, la tante Pétunia et son cousin Dudley reçoivent d'importants invités à dîner, Harry Potter est contraint de passer la soirée dans sa chambre. Dobby, un elfe, fait alors son apparition. Il lui annonce que de terribles dangers menacent l'école de Poudlard et qu'il ne doit pas y retourner en septembre. Harry refuse de le croire. Mais sitôt la rentrée des classes effectuée, ce dernier entend une voix malveillante. Celle-ci lui dit que la redoutable et légendaire Chambre des secrets est à nouveau ouverte, permettant ainsi à l'héritier de Serpentard de semer le chaos à Poudlard. Les victimes, retrouvées pétrifiées par une force mystérieuse, se succèdent dans les couloirs de l'école, sans que les professeurs - pas même le populaire Gilderoy Lockhart - ne parviennent à endiguer la menace. Aidé de Ron et Hermione, Harry doit agir au plus vite pour sauver Poudlard. À douze ans, Harry s'ennuie en vacances chez son oncle et sa tante, où il est de nouveau traité en esclave. Cependant, le soir de son anniversaire, un elfe de maison nommé Dobby vient l'avertir qu'un danger important l'attend à Poudlard et que de ce fait, il ne doit pas y retourner. Cet elfe utilise la magie afin que Harry ait des ennuis avec le Ministère de la Magie et qu'il ne soit pas autorisé à retourner à Poudlard. Fort heureusement, son ami Ron vient le chercher avec ses deux frères Fred et George dans la Ford Anglia magiquement modifiée par son père et l'emmène dans sa famille pour passer le reste de leurs vacances. Harry réside alors au Terrier, la maison de Ron, et fait la connaissance de sa sœur Ginny, qui rentre en première année à Poudlard. Lors de leur passage sur le chemin de Traverse, Ron et Harry retrouvent Hermione et font la connaissance de Gilderoy Lockhart (un écrivain célèbre qui a obtenu le poste de professeur de Défense Contre les Forces du Mal), mais également celle de Lucius Malefoy (le père de leur ennemi Drago Malefoy), qui commence par critiquer les parents d'Hermione et les Weasley avant d'être pris à partie par Arthur. Le jour du retour à Poudlard, alors qu'ils sont déjà en retard, Harry et Ron se retrouvent bloqués à l'entrée du quai 9 ¾. Ratant le départ du train, ils décident de rejoindre Poudlard à bord de la Ford Anglia volante. Arrivé à Poudlard, ils atterrissent dans les branches du Saule Cogneur et brisent la baguette de Ron avant de perdre la voiture, qui s'enfonce au cœur de la Forêt Interdite. Après avoir évité de peu le renvoi, subi les remontrances des professeurs Rogue, Dumbledore et McGonagall - Ron a subi en plus celles de la Beuglante envoyée par sa mère - les deux garçons recommencent les cours à Poudlard. Un jour, Harry (alors qu'il est dans le bureau du professeur Lockhart) entend une voix mystérieuse, que le professeur Lockhart n'entend pas ; cette voix parle de meurtre. Après cela, Harry, Ron et Hermione retrouvent le corps pétrifié de Miss Teigne, la chatte du concierge, pendue par la queue devant un message indiquant que la \\"Chambre des Secrets\\", une pièce à l'existence plus que controversée, a été rouverte. Peu à peu, certains de leurs camarades d'origine Moldue se retrouvent à leur tour pétrifiés. Par qui, les élèves et les professeurs l'ignorent, mais tout laisse à penser que celui qui se cache derrière ces pétrifications n'est autre que l'héritier de Salazar Serpentard, l'un des quatre fondateurs de l'école qui aurait créé cette fameuse Chambre et y aurait caché un monstre redoutable destiné à débarrasser l'école de ceux qui n'en sont pas dignes, c'est-à-dire les sorciers nés de parents moldus, aussi qualifiés de \\"Sang-de-Bourbe\\" par les sorciers de famille \\"pure\\". Très vite, Harry, Ron et Hermione soupçonnent Drago Malefoy d'être l'héritier de Serpentard, car il parait se réjouir de cette situation. Ils décident donc de piéger Drago pour l'interroger en préparant du polynectar, une potion permettant de se transformer pendant environ une heure en la personne de son choix. Après que Colin Crivey (élève en première année à Gryffondor et fan inconditionnel de Harry) a été retrouvé pétrifié sur le chemin de l'infirmerie, le professeur Lockhart décide avec l'accord du professeur Dumbledore d'ouvrir un club de duel afin de former les élèves à l'utilisation de sortilèges défensifs. À cette occasion, Harry découvre qu'il est un Fourchelang une qualité qui lui permet de parler et de comprendre le langage des serpents mais qui le désigne d'office aux yeux des autres élèves comme le descendant de Salazar Serpentard, l'un des seuls sorciers à avoir jamais ouvertement clamé posséder cette capacité. Plus tard, Harry découvre le corps pétrifié de Justin Finch-Fletchley, ce qui le rend encore plus suspect aux yeux des autres élèves. Hermione termine enfin la préparation du Polynectar, et les trois amis décident de boire la potion et d'interroger Drago, mais seuls Ron et Harry partent pour la salle commune de Serpentard, la transformation d'Hermione ayant échoué (elle avait pris un poil de chat sur la robe de Millicent Bulstrode au lieu d'un petit cheveu de cette dernière, en qui elle voulait se transformer). Sous l'apparence de Crabbe et Goyle, ils retrouvent Drago Malefoy et parviennent à le faire parler de la Chambre des Secrets. Si, contrairement à ce qu'ils avaient cru en premier lieu, Drago nie être l'héritier de Serpentard, il confirme néanmoins que la Chambre a bien été ouverte 50 ans auparavant, qu'une \\"Sang-de-Bourbe\\" était morte et qu'il espère vivement que la prochaine victime sera Hermione. Plus tard, Harry découvre un mystérieux Journal intime, jeté dans les toilettes de Mimi Geignarde et appartenant à un certain Tom Elvis Jedusor, qui le possédait près de cinquante ans auparavant. Les pages de ce journal semblent vides, mais en écrivant dessus, Harry découvre ses propriétés magiques. En effet, Harry peut entrer en conversation avec Tom à travers ce journal. Tom montre alors à Harry comment, alors préfet-en-chef à Serpentard, il a découvert que le monstre attaquant les élèves n'était autre qu'une araignée géante élevée clandestinement par Hagrid dans le château lors de sa scolarité et comment le monstre s'était échappé grâce à Hagrid, renvoyé peu de temps après. Harry transmet alors l'information à ses deux amis, mais si tous trois ne sont pas surpris, connaissant la fascination du garde-chasse pour les animaux particulièrement dangereux, que Hagrid ait pu élever ce fameux monstre, ils doutent qu'il l'ait volontairement lâché sur les élèves pour les attaquer et décident donc de laisser le sujet clos tant qu'il n'y aura pas de nouvelle attaque. Cependant, quelques mois plus tard, à la suite du vol du journal dans les affaires de Harry, le jeune Gryffondor entend à nouveau cette fameuse voix. S'il est toujours le seul à l'entendre, Hermione a soudain une idée lorsqu'il leur fait part de ce phénomène et court à la bibliothèque, laissant Ron et Harry sur place. Quelques heures plus tard, le professeur McGonagall leur apprend qu'Hermione a été retrouvée pétrifiée à son tour et ils décident d'interroger Hagrid pour le forcer à leur dire où se cache le monstre. Cependant, alors qu'ils sont dans la cabane du garde-chasse, le soir-même, Albus Dumbledore entre en compagnie du ministre de la Magie, qui vient arrêter Hagrid, suivi quelques minutes plus tard de Lucius Malefoy, qui vient remettre au directeur un avis du Conseil de l'école le démettant de ses fonctions. Juste avant d'être emmené à Azkaban, la prison des sorciers, Hagrid laisse un indice aux deux amis en leur indiquant de \\"suivre les araignées\\" s'ils veulent découvrir quel est le monstre qui attaque les élèves de l'école. Après le départ des professeurs, Harry et Ron s'enfoncent dans la Forêt Interdite, suivant l'ultime conseil de leur ami et accompagnés de Crockdur, le chien du garde-chasse. Enlevés au bout de quelques minutes de marche par des araignées géantes, ils se retrouvent emportés au cœur de la Forêt Interdite près d'une toile immense sur laquelle siège une araignée tout aussi immense. S'il reconnaît être l'araignée élevée par Hagrid dans les couloirs du château, Aragog nie être le monstre qui attaquait les élèves, n'ayant jamais quitté son placard jusqu'au jour de sa fuite alors que la fille qui avait été tuée avait été retrouvée morte dans les toilettes. Il affirme cependant connaître l'identité du monstre, tout en refusant, par peur, de le nommer. Alors qu'Aragog s'apprête à les livrer en pâture à ses enfants, Ron et Harry sont sauvés par la Ford Anglia, qui les remmène à l'orée de la Forêt Interdite avant de retourner dans la forêt. Comprenant que la jeune fille tuée n'est autre que Mimi Geignarde et découvrant, grâce à une page de livre cachée dans le poing pétrifié d'Hermione, que le monstre est un Basilic, un serpent gigantesque pouvant tuer quiconque croise son regard, ils s'apprêtent à faire part de leurs découvertes au professeur McGonagall, lorsqu'un message diffusé magiquement invite l'ensemble du personnel à se retrouver dans la salle des professeurs et les élèves à retourner immédiatement dans leur salle commune respective. Cachés derrière un couloir, ils surprennent une conversation des professeurs de Poudlard et apprennent la disparition de Ginny, la sœur de Ron, et la fermeture probable de l'école. Finalement, quelques heures plus tard, ils décident de tout révéler au professeur Lockhart, que les professeurs ont \\"invité\\" à retrouver et sauver Ginny, afin de l'aider à mieux se préparer à ce qui l'attend, mais découvrent que celui-ci s'apprête à abandonner l'école. Afin de justifier sa fuite, Lockhart leur avoue qu'il n'a jamais réalisé les exploits qu'il raconte dans ses livres mais qu'il en a extorqué le récit à leurs auteurs avant de leur effacer la mémoire. Il tente également de le faire avec Ron et Harry mais ceux-ci le désarment rapidement et le forcent à les suivre dans les toilettes de Mimi Geignarde. Là, ils découvrent l'entrée de la chambre, cachée par l'un des lavabos, et pénètrent dans un tunnel après que Harry en a ordonné l'ouverture en Fourchelangue. Là, Lockhart simule un évanouissement pour voler la baguette de Ron et effacer la mémoire des deux amis. Cependant, alors qu'il lance le sortilège, la baguette cassée de Ron explose et inflige le maléfice à son lanceur, rendant le professeur amnésique mais créant un éboulement. Harry, qui est parvenu à s'enfuir, se retrouve de l'autre côté d'un mur de pierre, seul, et continue son chemin après s'être informé de l'état de santé de Ron et du professeur. Ayant ouvert l'immense porte de pierre de la Chambre des Secrets, il scrute la salle à la recherche de Ginny et la retrouve évanouie au pied d'une statue représentant Salazar Serpentard, le journal intime de Jedusor à quelques pas d'elle. Lorsqu'il relève la tête, il découvre Tom Jedusor lui-même, ou plus exactement, comme il l'explique à Harry, un souvenir de Tom Jedusor précieusement conservé dans le journal qui, après avoir possédé Ginny et l'avoir forcée à lâcher le basilic sur les élèves, vampirise son énergie pour retrouver la vie. Tom apprend au jeune Gryffondor qu'il est le véritable héritier de Serpentard et démontre qu'il est également Voldemort, le sorcier le plus puissant au monde, selon lui. Lorsque Harry réplique que le sorcier le plus puissant est non Voldemort mais Dumbledore, le phénix du directeur de Poudlard apparaît, le Choixpeau Magique dans ses serres. Mettant fin à la discussion, Tom lâche le Basilic, dont les yeux sont crevés quelques secondes plus tard par le phénix. Après avoir fui le serpent, Harry décide, au moyen d'une épée trouvée dans le Choixpeau, de le combattre et parvient à le tuer. Alors qu'il retire l'épée de la gueule du Basilic, il se rend compte que le monstre est parvenu à planter l'un de ses crochets dans son bras. Sauvé par les larmes de Fumseck, il détruit le journal intime en le transperçant avec le crochet et détruit le souvenir de Voldemort, permettant ainsi à Ginny de reprendre connaissance. Retournant à la surface avec Ron, Ginny et Lockhart grâce à Fumseck, Harry apprend de Dumbledore, revenu à Poudlard un peu plus tôt dans la soirée, que sa capacité à parler le Fourchelangue lui vient probablement de la blessure que lui a infligée Voldemort en tentant de le tuer lorsqu'il était enfant mais que l'épée qu'il a tirée du Choixpeau et qui était la propriété de Godric Gryffondor prouve son appartenance à la maison Gryffondor. Finalement, lors de la visite de Lucius Malefoy à Poudlard, il découvre que Dobby est l'elfe de maison des Malefoy et que le père de Drago a glissé le journal intime de Jedusor après la bagarre avec Arthur Weasley dans la librairie du chemin de Traverse. Rusant pour tromper Malefoy, il parvient à faire libérer Dobby et retrouve Hermione quelques heures plus tard lors d'une fête organisée dans la Grande Salle.

    Le tournage a débuté le 18 novembre 2001 et s'est achevé le 26 juillet 20023. L'une des Ford Anglia utilisées comme voitures volantes dans Harry Potter et la Chambre des Secrets a été volée sur le plateau de tournage du film4, et a été retrouvée sept mois plus tard, grâce à un appel anonyme à la police.

  10. RRRrrrr!!! — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/RRRrrrr!!!

    1 day ago · Bande originale. Pendant la partie de « biche-volley », on peut entendre la chanson Monday to Sunday de Superbus dont la chanteuse est Jennifer Ayache la fille de Chantal Lauby de Les Nuls. La chanson a été créée spécialement pour la bande originale du film.

  11. People also search for