Yahoo Web Search

  1. MASSEY-HARRIS 44 For Sale - 3 Listings | TractorHouse.com ...

    www.tractorhouse.com › listings › farm-equipment

    1 day ago · 1952 Massey Harris 44 gas standard, 14.9x30, new 6.00x16 fronts, pto/belt pulley

  2. DEERE 650K LGP For Sale - 61 Listings | MachineryTrader.com ...

    www.machinerytrader.com › listings › construction

    1 day ago · cab w/ heater & air cond., lgp, full length rock guards, 128" blade, 5 shank ripper fob: fleet maintained - records available on request price does not include sales tax. hour meter reading may vary due to active inventory sold where is as is no warranty expressed or implied

  3. Manhattan - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Manhattan

    1 day ago · Manhattan (/ m æ n ˈ h æ t ən, m ə n-/), known regionally as the City, and the urban core of the New York metropolitan area, is the most densely populated and geographically smallest of the five boroughs of New York City, and coextensive with New York County, one of the original counties of the U.S. state of New York.

  4. Fascismo - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org › wiki › Fascismo

    17 hours ago · El fascismo es una ideología, un movimiento político y una forma de gobierno [1] de carácter totalitario, antidemocrático y ultranacionalista de extrema derecha. [2] [3] El término «fascismo» proviene del italiano fascio (‘haz, fasces’), y este a su vez del latín fascēs (plural de fascis), que alude a los signos de la autoridad de los magistrados romanos.

  5. Simone Veil — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Simone_Veil
    • Carrière politique
    • Contexte historique
    • Synopsis
    • Résumé
    • Conséquences
    • Descendance
    • Carrière professionnelle
    • Parcours
    • Politique
    • Polémiques
    • Récompenses
    • Réalisations
    • Effets
    • Personnalité
    • Activités
    • Introduction
    • Reconnaissance

    En 1974, elle est nommée ministre de la Santé par le président Valéry Giscard d'Estaing, qui la charge de faire adopter la loi dépénalisant le recours par une femme à l'interruption volontaire de grossesse (IVG), loi qui sera ensuite couramment désignée comme la « loi Veil ». Elle apparaît dès lors comme icône de la lutte contre la discrimination des femmes en France. Elle est la première personne à accéder à la présidence du Parlement européen  nouvellement élu au suffrage universel , une fonction quelle occupe de 1979 à 1982. De façon générale, elle est considérée comme l'une des promotrices de la réconciliation franco-allemande et de la construction européenne. Évoluant dans un milieu proche du MRP, dont son mari est membre, elle est libérale et ouverte sur les questions de société. Elle s'enthousiasme pour Pierre Mendès France et vote plusieurs fois pour la SFIO. Elle regarde avec bienveillance Mai 68, affirmant : « Contrairement à d'autres, je n'estimais pas que les jeunes se trompaient : nous vivions bel et bien dans une époque figée ». Lors de l'élection présidentielle de 1965, elle vote au premier tour pour Jean Lecanuet et à celle de 1969, pour Georges Pompidou25,38. À la suite de la mort en cours de mandat du président Georges Pompidou, elle soutient la candidature de Jacques Chaban-Delmas à l'élection présidentielle anticipée41. Après l'élection de Valéry Giscard d'Estaing à la présidence de la République, elle est nommée ministre de la Santé dans le gouvernement Jacques Chirac, poste qu'elle conserve sous les gouvernements Raymond Barre. Elle est la deuxième femme à devenir ministre de plein exercice, après Germaine Poinso-Chapuis en 194738. Elle est chargée de présenter au Parlement le projet de loi sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG)42, qui dépénalise l'avortementN 7. Ce combat lui vaut des injures43 et des menaces de la part de l'extrême droite et d'une partie de la droite parlementaire, comme l'a rappelé Jean d'Ormesson en l'accueillant à l'Académie française. Dans un discours devant les députés, elle soutient que « l'avortement doit rester l'exception, l'ultime recours pour des situations sans issue »44. Le texte est finalement adopté à l'Assemblée nationale le 29 novembre 197445. La loi est ensuite adoptée au Sénat deux semaines plus tard. Elle entre en vigueur le 17 janvier 1975. En 1977, elle envisage un temps de se présenter à la mairie de Paris. L'année suivante, en 1978, elle fait partie des candidats éventuels pour la fonction de Premier ministre25. À la demande du président Valéry Giscard d'Estaing, elle conduit la liste Union pour la démocratie française (UDF) aux élections européennes de 1979, les premières au suffrage universel. À la suite de la victoire relative de l'UDF (27,61 % des suffrages et 25 élus), elle quitte le gouvernement. Le 17 juillet 1979, alors que les députés RPR français ont soutenu une autre candidature que la sienne aux deux premiers tours de scrutin, elle est élue présidente du Parlement européen au troisième tour, avec 192 voix, contre 133 au socialiste Mario Zagari et 47 au communiste Giorgio Amendola51. Au début de l'année 1982, elle est sollicitée pour briguer un second mandat, mais ne bénéficiant pas du soutien des députés RPR, elle retire sa candidature avant le troisième tour de scrutin afin de ne pas faciliter l'élection du candidat socialiste, qui l'emportera néanmoins grâce aux divisions de la droite française52. À l'époque, le Parlement européen a peu de pouvoirs, mais Simone Veil lui donne notamment plus de visibilité dans le domaine des droits de l'homme38. Elle soutient la proposition d'Yvette Roudy de créer une Commission des droits des femmes53. En 1981, elle reçoit le prix International Charlemagne. Après avoir quitté la présidence du Parlement européen, elle poursuit son engagement actif dans la vie politique européenne, à la tête du service juridique du Parlement54 puis, en 1984, avec Jacques Chirac, elle impose à l'opposition une liste unique, dénommée Union pour la France en Europe (UFE), aux élections européennes de 1984. La liste qu'elle conduit obtient 43,02 % des voix et 41 sièges de députés européens le 17 juin. Elle préside alors le groupe libéral au Parlement européen pendant toute la législature. Lors des élections européennes de 1989, elle présente une liste centriste dissidente à la liste d'union RPR et UDF, qui recueille 8,43 % des voix et sept députés européens. Valéry Giscard d'Estaing lui succède alors à la présidence du groupe libéral25. Invitée à l'émission L'Heure de vérité, elle déclare qu'elle est « à gauche pour certaines questions, à droite pour d'autres ». Elle participe à la campagne de Raymond Barre pendant l'élection présidentielle de 198855. Après la réélection de François Mitterrand, elle déclare qu'« il n'y a pas d'obstacle de principe à gouverner avec les socialistes », rencontre Michel Rocard, qui souhaite lintégrer dans son gouvernement, mais le président fait échouer cette possibilité25. En mars 1993, Simone Veil est nommée ministre d'État, ministre des Affaires Sociales, de la Santé et de la Ville dans le gouvernement Édouard Balladur. À ce poste, elle met notamment en place le praticien adjoint contractuel (PAC). Soutien d'Édouard Balladur à l'élection présidentielle de 1995, elle quitte le gouvernement à la suite de la victoire de Jacques Chirac. Elle adhère ensuite à l'UDF, qu'elle quitte deux ans plus tard, en 199759. Nommée membre du Conseil constitutionnel par le président du Sénat, René Monory, en mars 1998, elle fait partie de la haute juridiction jusqu'en mars 2007. Elle sort de son devoir de réserve en 2005, pour appeler à voter « oui » au référendum français sur le traité établissant une constitution pour l'Europe. Le 8 mars 2007, tout juste libérée de son devoir de réserve lié à son mandat de membre du Conseil constitutionnel, elle annonce sa décision de soutenir Nicolas Sarkozy à lélection présidentielle de 2007. À lannonce de la création dun ministère de lImmigration et de lIdentité nationale par le candidat de lUMP en cas de victoire, elle affirme quelle aurait préféré un ministère « de lImmigration et de l'IntégrationN 9 » ; son soutien à Nicolas Sarkozy nest toutefois pas remis en cause : « Nicolas est gentil. Il peut être brutal dans son expression, mais les gens ont tort de douter de son humanité. Cest un ami fidèle. Pour moi, cest important. Quand on choisit un président, on a envie de quelquun qui ait ces qualités-là. Ce nest pas toujours le cas60. » Elle adresse par ailleurs de nombreuses critiques au candidat UDF, François Bayrou, laccusant de ne représenter « que lui-même60 ».

    Le 3 septembre 1939, le Royaume-Uni (à 11 h), puis la France (à 17 h) déclarent la guerre à l'Allemagne nazie. Lorsque l'armistice est signé, André Jacob est accablé4, même s'il pense que la République ne touchera pas aux Juifs8. Le 10 juillet 1940, l'Assemblée nationale, réunie à Vichy, vote à une écrasante majorité les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Le régime de Vichy (gouvernement de Pierre Laval) promulgue, le 4 octobre 1940, le premier statut des Juifs qui établit une série d'interdictions à l'encontre des Juifs et l'obligation de se déclarer aux autorités4.

    André Jacob remplit les démarches  ce à quoi la très jeune Simone déclarera plus tard sêtre opposée9  et perd le droit d'exercer sa profession4. Yvonne Jacob passe ses journées à chercher de la nourriture pour sa famille4. Après son retour en France, elle se tient prête à parler, mais a l'impression que presque personne ne veut entendre ce qu'elle a à direN 5.

    L'année suivante, les enfants Jacob sont envoyés près de Carcassonne, où ils séjournent en compagnie d'un oncle et d'une tante.

    De retour à Nice, la famille, qui habite un appartement, subit la ségrégation progressive des lois anti-juives. Les enfants participent néanmoins activement aux activités des scouts et des éclaireuses. Le danger devient manifeste à partir de septembre 1943, date de la prise de contrôle de la Côte d'Azur par loccupant allemand, sous la direction d'Alois Brunner. En effet, Nice, en zone libre jusqu'en novembre 1942, passe ensuite sous occupation italienne, jusqu'à ce que les Italiens signent un armistice avec les Alliés le 2 septembre 1943.

    Simone et Antoine Veil ont trois fils : Jean (né le 26 novembre 1947), avocat d'affaires, Claude-Nicolas, médecin (1948-2002)28, Pierre-François (né le 16 mars 1954), avocat et président du Comité français pour Yad Vashem29,30, marié en premières noces à Agnès Buzyn, et douze petits-enfants31,32.

    Munie de sa licence de droit et de son diplôme de l'Institut d'études politiques de Paris, elle renonce à la carrière d'avocate (son mari réprouvant cette idée)8 et passe avec succès, en 1956, le concours de la magistrature. Elle occupe dès lors un poste de haut fonctionnaire dans l'administration pénitentiaire au ministère de la Justice, où elle s'occupe des affaires judiciaires. Pendant la guerre d'Algérie, missionnée par Edmond Michelet, ministre de la Justice33, elle réussit à faire transférer en France des prisonnières algériennes exposées aux mauvais traitements et aux viols34 et des hommes menacés de la peine capitale35. Elle fait obtenir le régime politique aux milliers de membres du FLN internés en France36. Elle passe en 1964 aux affaires civiles. En 1969, elle entre au cabinet de René Pleven, ministre de la Justice25.

    Membre du Syndicat de la magistrature37, elle devient en 1970 la première femme secrétaire générale du Conseil supérieur de la magistrature (CSM)5.

    Dans ses mémoires, Simone Veil mentionne une action politique de sa part dès 1971 au conseil d'administration de l'Office de radiodiffusion-télévision française (ORTF)39 où elle est la première femme à être nommée38. À ce poste, elle surprend en s'opposant notamment à la diffusion du documentaire sur l'Occupation, Le Chagrin et la Pitié, qu'elle juge injuste et partisan40.

    Elle s'oppose aussi à la banalisation de lavortement dont elle considère qu'il « restera toujours un drame » et précise au sujet de sa loi que « si elle n'interdit plus, elle ne crée aucun droit à l'avortement »46. Lors des élections législatives de 1988, alors que certaines personnalités de l'UDF, notamment Jean-Claude Gaudin à Marseille, passent des accords de désistements locaux avec le FN et que Charles Pasqua (RPR) évoque des « préoccupations » et des « valeurs » semblables, Simone Veil déclare qu'« entre un Front national et un socialiste, [elle votera] pour un socialiste »56. Début 1990, elle qualifie d« inadmissible » la création de fichiers informatisés des Renseignements généraux, décidée par le gouvernement Michel Rocard57. Le projet est retiré en mars 1990 et promulgué, sous une forme nouvelle, par le gouvernement Cresson l'année suivante58.

    Après son travail législatif, Le Nouvel Observateur lui décerne le titre de « révélation de l'année »38.

    Simone Veil revoit également la « carte hospitalière » en fermant notamment des établissements à trop faible activité, rééquilibre les comptes de l'Institut Pasteur et met en place des aides financières à destination des mères d'enfants en bas âge47. Elle porte aussi une loi d'orientation en faveur des handicapés25.

    En 1976, elle-même fumeuseN 8, elle fait adopter loi française de lutte contre le tabagisme : restrictions à la publicité, premières interdictions de fumer dans certains lieux (locaux qui reçoivent des mineurs, hôpitaux ou locaux où l'on manipule l'alimentation) et avertissements sanitaires sur les paquets48,49.

    Comme ministre, elle reste connue pour son fort caractère et son exigence à l'égard de ses collaborateurs38.

    En 1983, elle crée, avec son mari, le club Vauban, un cercle de réflexion qui vise à dépasser les clivages politiques, les réunions de ce club ayant lieu dans leur appartement de la place Vauban8. Elle a conduit également le Groupe de haut niveau sur la libre circulation des personnes. Parallèlement, Simone Veil soutient de nombreuses associations à vocation européenne, comme le Fonds européen pour la liberté dexpression, ELSA France ou encore la Fondation européenne de la science, dont elle est présidente dhonneur54.

    Le président de la République, Nicolas Sarkozy, annonce le 11 janvier 2008 quil la chargée de « mener un grand débat national pour définir les nouveaux principes fondamentaux nécessaires à notre temps, les inscrire dans le préambule de la Constitution », nommant la « diversité » qui « ne peut pas se faire sur une base ethnique »61. Le décret du 9 avril 2008 portant création dun comité de réflexion sur le préambule de la Constitution, qui prévoit la remise dun rapport avant le 30 juin62, suscite lopposition dAnne-Marie Le Pourhiet, qui y voit un risque de « saper le principe dégalité de tous devant la loi »63.

    Un sondage réalisé par l'Ifop en 2010 la présente comme la « femme préférée des Français », avec une note de 14,52064.

  6. Michel Sardou — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Michel_Sardou

    1 day ago · Michel Sardou [m i ʃ ɛ l s a ʁ d u] [N 1] Écouter, né le 26 janvier 1947 à Paris, est un chanteur et comédien français.. Fils des comédiens Fernand Sardou et Jackie Sardou, et petit-fils de Valentin Sardou, Michel Sardou est le descendant d'une tradition familiale dans le monde du spectacle depuis le milieu du XIX e siècle.

  7. Jumelages franco-allemands — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Jumelages_franco-allemands

    17 hours ago · 3 juin 1979 [1] Ahnatal Hesse: Wisches: Bas-Rhin [2] Aix-la-Chapelle Rhénanie-du-Nord-Westphalie: Reims: Marne: 1967 [3] Aix-la-Chapelle (à la suite de l'incorporation de Walheim [4]) Rhénanie-du-Nord-Westphalie: Montebourg: Manche: Albstadt Bade-Wurtemberg: Chambéry: Savoie: 1979 [5] Alfter Rhénanie-du-Nord-Westphalie: Châteauneuf-sur ...

  8. The Rolling Stones — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › The_Rolling_Stones

    1 day ago · Malgré la défiance du punk, les albums des Stones entre 1974 et 1981 atteignent à chaque fois la première place des ventes. It's Only Rock 'N Roll (1974), Black and Blue (1976), Some Girls (1978), Emotional Rescue (1979) et Tattoo You (1981) sont tous numéro un des ventes.

  9. 8 de junio - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org › wiki › 8_de_junio

    17 hours ago · 1990: José Figueres Ferrer, presidente costarricense entre 1948-1949, 1953-1958 y 1970-1974. 1993: Severo Sarduy, escritor cubano (n. 1937). 1993: Deolinda Lopes Vieira, profesora anarcosindicalista y feminista portuguesa (n. 1888). 1995: Juan Carlos Onganía, dictador argentino entre 1966 y 1970 (n. 1914).

  10. David Bowie — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › David_Bowie

    17 hours ago · Le 10 février 1972, David Bowie donne un concert au Toby Jug de Tolworth (en), dans le sud-ouest de Londres, qui marque le début de la tournée Ziggy Stardust [34].Aux côtés de Mick Ronson, Trevor Bolder et Woody Woodmansey, devenus les « Spiders from Mars », le chanteur apparaît sur scène dans un costume extravagant, les cheveux teints en rouge foncé.

  11. People also search for