Yahoo Web Search

  1. JOHN DEERE GX345 For Sale - 8 Listings | TractorHouse.com ...

    www.tractorhouse.com › listings › farm-equipment

    1 day ago · Email Seller Video Chat View Details Get Shipping Quotes Get Insurance Apply for Financing 17. 2003 JOHN DEERE GX345. Riding Lawn Mowers. For Sale Price: USD $2,795 ...

  2. JOHN DEERE 14T For Sale - 2 Listings | TractorHouse.com ...

    www.tractorhouse.com › listings › farm-equipment

    1 day ago · john deere 14t baler, 540 pto drive, has a bale chute for wagon loading, paint is faded, been stored outaide, needs some lubing up , ,need s greased, price m$1695

  3. History of video games - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › History_of_video_games

    15 hours ago · A collection of home and handheld video game consoles at the Computerspielemuseum Berlin Part of a series on the History of video games Early history Early history of video games Early mainframe games Consoles History of video game consoles Console war 1st generation (1972–1980) 2nd generation (1976–1992) Video game crash of 1983 3rd generation (1983–2003) 4th generation (1987–2004 ...

  4. Kiss (band) - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Kiss_(band)

    1 day ago · Kiss (often stylized as KIϟϟ) is an American rock band formed in New York City in January 1973 by Paul Stanley, Gene Simmons, Ace Frehley, and Peter Criss.Well known for its members' face paint and stage outfits, the group rose to prominence in the mid–late 1970s with its shocking live performances, which featured fire breathing, blood-spitting, smoking guitars, shooting rockets ...

  5. Liste d'affaires criminelles françaises — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Liste_d&

    15 hours ago · Les deux premiers sont fusillés le 7 juin 1962, le troisième le 6 juillet 1962. CC 1961: Marne: Attentat du train Strasbourg-Paris: Attentat à la bombe perpétré par l'OAS le 18 juin 1961 faisant 24 morts et 132 blessés. 1961: Rhône: Affaire Deveaux: Assassinat de Dominique Bessard sept ans le 7 juillet 1961 à Bron-Parilly dans la proche ...

  6. 1979 in video games - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › 1979_in_video_games

    1 day ago · Highest-grossing arcade games. Space Invaders was the top-grossing video game worldwide in 1979, having become the arcade game industry's all-time best-seller by 1979. The following table lists the year's top-grossing arcade game in Japan, the United Kingdom, United States, and worldwide.

  7. Elvis Presley — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Elvis_Presley

    15 hours ago · modifier - modifier le code - modifier Wikidata Elvis Aaron Presley [ˈ ɛ l v ɪ s ˈ ɛ ɹ ə n ˈ p ɹ ɛ s l i] [a] est un chanteur et acteur américain né le 8 janvier 1935 à Tupelo , dans le Mississippi , et mort le 16 août 1977 à Memphis , dans le Tennessee . Surnommé The King of Rock and Roll («le Roi du Rock and Roll»), il est l'une des icônes culturelles majeures du XX e ...

  8. TF1 — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › TF1
    • Présentation
    • Critiques
    • Historique
    • Organisation
    • Carrière professionnelle
    • Contexte historique
    • Financement
    • Programmation
    • Polémique
    • Évolution
    • Commentaires
    • Développement
    • Emplacement
    • Généralités
    • Résultats

    Télévision française 1, plus connue sous son sigle TF1, est la première et plus ancienne chaîne de télévision généraliste nationale française créée le 6 janvier 1975 pour succéder à la première chaîne de l'ORTF tout juste dissoute. D'abord chaîne du service public, elle est privatisée le 16 avril 1987 et fait désormais partie du groupe TF1, principalement détenu par le groupe industriel Bouygues et dont le président est Gilles Pélisson.

    TF1 est la première chaîne de France et même d'Europe en terme d'audience. Elle a cependant vu sa part d'audience divisée par plus de deux en quarante ans à cause de la multiplication des chaînes concurrentes. Depuis sa privatisation, la chaîne est la cible de nombreuses critiques, tant sur le contenu de ses programmes que sur son traitement de l'actualité ou son orientation politique à droite.

    Après quatre ans d'expérimentations, la première émission télévisée publique française est diffusée le 26 avril 1935 sur la toute nouvelle chaîne Radio-PTT Vision1,2,3. Unique chaîne de télévision en France pendant 29 ans, la première chaîne a souvent changé de nom : elle devient Radiodiffusion nationale Télévision en 1937, Fernsehsender Paris (Paris-Télévision) sous l'Occupation en 1943, RDF Télévision française à la Libération de Paris en 1944 et RTF Télévision en 1949. Après la création d'une seconde chaîne de télévision en 1964, elle est renommée première chaîne de la RTF avant de devenir la première chaîne de l'ORTF quelques mois plus tard. La société nationale de programmes Télévision française 1 (TF1) est créée le 1er janvier 19756. Le sociologue Jean Cazeneuve, ancien président du comité des programmes de l'ORTF, est nommé président de la nouvelle première chaîne7. Il prend le journaliste Claude Villedieu comme directeur de cabinet et fait appel à l'ancien directeur général de la troisième chaîne couleur de l'ORTF, Jean-Louis Guillaud, pour occuper les mêmes fonctions et construire la grille des programmes. Ce dernier amène avec lui l'essentiel de son ancienne équipe, dont Éliane Victor, Christian Bernadac qui créé la nouvelle rédaction de la première chaîne, et Christophe Izard qui prend la direction de l'unité jeunesse[réf. nécessaire]. C'est Jean-Louis Guillaud qui donne son nom à la chaîne8 en se rappelant de la dénomination utilisée par l'Union européenne de radio-télévision (UER)[réf. nécessaire]. TF1 débute sa diffusion le 6 janvier 19756 à 10 h 30. La speakerine Denise Fabre annonce la naissance de la chaîne à 12 h 30 et Danièle Gilbert présente la nouvelle émission de la mi-journée intitulée Midi Première9. Le soir-même dans son émission Première, Georges de Caunes présente aux téléspectateurs la nouvelle grille des programmes et les visages de la chaîne qui se veut populaire et familiale10,11,12. La chaîne ne diffuse alors que 60 heures de programmes par semaine13. TF1 se lance dans une course à l'audience avec ses deux concurrentes car ses revenus dépendent de la publicité et de la redevance audiovisuelle, toutes deux en partie liées à ses résultats3. À partir du 1er septembre 1975, TF1 diffuse ses émissions de l'après-midi en couleur dans toute la France en utilisant le réseau de diffusion de France Régions 3 (FR3). L'accord entre les deux sociétés nationales de programmes prévoit en contrepartie que la première chaîne fasse travailler les centres régionaux de production de FR3. Le 20 décembre 1975, Jean-Claude Bourret annonce en ouverture du journal télévisé TF1 Actualités le passage de la chaîne à la couleur en région parisienne grâce à la duplication du signal sur un nouveau quatrième réseau UHF à 625 lignes. Huit ans après la deuxième chaîne de l'ORTF (devenue Antenne 2), TF1 passe enfin à la couleur et fête l'événement en tirant un feu d'artifice à 20 h du sommet de la Tour Eiffel. Le choix technique de la duplication a été jugé bien moins coûteux que la conversion par un conseil interministériel et permet de maintenir un signal en noir et blanc à 819 lignes jusqu'à la disparition des récepteurs les plus anciens fixée à 198314,15. Les régions passent progressivement à la couleur jusqu'à l'extinction du dernier émetteur en noir et blanc à 819 lignes installé au sommet de la Tour Eiffel le 19 juillet 19833,16,17. En 1978, Jean-Louis Guillaud succède à Jean Cazeneuve au poste de PDG de TF118. Le 31 mars 2005, la Télévision numérique terrestre (TNT) est lancée en France. Les Français reçoivent désormais 14 chaînes au lieu de sept précédemment49. Comme les autres chaînes historiques, TF1 subit de plein fouet l'éparpillement des téléspectateurs et voit son audience chuter de plus de 7 points en seulement 5 ans. En 2008, elle passe sous la barre des 30 % de part de marché pour la première fois de son histoire. Cela a évidemment des répercussions sur le chiffre d'affaires qui plonge et la chaîne se voit obligée de lancer son premier avertissement sur ses résultats en 200948,50. Le 22 mai 2007, Nonce Paolini succède à Patrick Le Lay au poste de président directeur général du groupe TF151. Il remet en cause toute la philosophie d'entreprise en mettant fin à la politique de surenchère de la chaîne. Il se débarrasse de tous les gros salaires en coulisses tels que Takis Candilis, Charles Villeneuve, Robert Namias ou Jean-Claude Dassier et se sépare des animateurs vedettes à l'antenne. Le départ le plus emblématique est celui de Patrick Poivre d'Arvor, brutalement débarqué de la présentation du journal de 20 heures après 21 ans de service52,53. Le 6 avril 1987, à la suite de la privatisation, l'habillage d'antenne est pris en charge par TF1 Publicité Production. Le 1er juillet 1989, la chaîne adopte un nouvel habillage d'antenne de transition plus sobre dans lequel son logo historique cède la place à une simple mention de TF1 en police Futura Light. Le 2 février 1990, TF1 dévoile son nouveau logo bleu-blanc-rouge, encore utilisé aujourd'hui41 et créé par l'agence britannique Lambie-Nairn (en). Le 31 décembre 1999, TF1 met à l'antenne un nouvel habillage confié à l'agence View68. Il s'agit d'un habillage à onglet dans lequel le logo apparaît. Les jingles pubs mettent en scène les trois lettres P.U.B avec en bruitage des voix féminines et Noël 2003 et 2004 avec en bruitage des voix enfants. Les jingles de transition mettent en scène des flèches. Au départ, ces jingles avaient un fond noir. Durant les étés 2000, 2001 et 2002, ces derniers sont dotés d'un fond de couleur variable (bleu, orange, rose...). À partir de mi-2003, ils passent à un fond blanc.

    Élu en mai 1974, le président de la République française Valéry Giscard d'Estaing considère l'Office de radiodiffusion-télévision française comme une organisation tentaculaire et ingouvernable. Ainsi, le 31 décembre 1974, l'ORTF est démantelé en sept sociétés par la loi no 74-696 du 7 août 1974 : trois sociétés nationales de programmes de télévision  Télévision française 1 (TF1), Antenne 2 (A2) et France Régions 3 (FR3) , une société nationale de programmes de radio  Radio France  et trois établissements publics  Télédiffusion de France (TDF), Société française de production (SFP) et Institut national de l'audiovisuel (INA)  voient le jour3,4,5. De sa création le 1er janvier 1975 à sa privatisation le 6 avril 1987, TF1 est dirigée par un président-directeur général (PDG). Depuis que la chaîne est privée, elle est dirigée par le PDG du groupe TF1, parfois assisté d'un vice-président ou d'un directeur général. Jusqu'aux années 2010, les différentes directions (programmes, information, sports...) concernaient seulement la chaîne TF1, mais à la suite de l'extension du groupe TF1, leur périmètre a été étendue à toutes les chaînes du groupe (TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI). Présidents-directeurs généraux De sa création le 1er janvier 1975 à sa privatisation le 6 avril 1987, la société nationale de programme Télévision Française 1 (TF1) était une société nationale publique d'État détenue à 100 % par l'État français. Depuis sa privatisation le 6 avril 1987, la société Télévision Française 1 (TF1) est une société anonyme détenue à 100 % par le groupe TF1. Ce dernier, côté à la bourse Euronext Paris, est une filiale du groupe industriel français Bouygues, propriétaire de 43,8 % de son capital. Outre les 6,8 % détenus par les salariés de l'entreprise, le reste du capital (49,4 %) est flottant103.

    La loi no 82-652 du 29 juillet 1982 abolit le monopole d'État de la programmation  la communication audiovisuelle est désormais considérée comme libre  et crée la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) qui est chargée de réguler le secteur de l'audiovisuel21,22. En septembre 1982, Jacques Boutet est remplacé par Michel May à la présidence de TF123 qui est alors dans un mauvais état financier. Mais ce dernier ne parvient pas à redresser les comptes et finit par démissionner en juin 1983. Le 14 juillet, Hervé Bourges est nommé PDG de TF124 avec l'intention d'en refaire « une grande chaîne populaire ». Il met à l'antenne des présentateurs vedettes tels que Patrick Sabatier, Patrick Sébastien, Stéphane Collaro et même Bernard Tapie pour le divertissement, et Claude Sérillon, Bruno Masure et Yves Mourousi pour l'information. Les choix et la méthode d'Hervé Bourges ne font pas l'unanimité  la culture a laissé la place à des programmes jugés plus racoleurs , mais l'audience de TF1 se redresse, gagnant 4 millions de téléspectateurs en un an25,26.

    De 1984 à 1986, le paysage audiovisuel français évolue fortement avec le lancement de trois nouvelles chaînes de télévision privées : Canal+ (Havas), La Cinq (Fininvest) et TV6 (Publicis/Gaumont/NRJ). En mars 1986, le tout nouveau gouvernement Jacques Chirac décide de privatiser l'une des trois chaînes publiques. Le 14 mai, le ministre de la Communication, François Léotard, annonce à l'Assemblée nationale que le choix s'est posé sur la chaîne TF1 alors qu'au départ il était plutôt question de FR3. La première chaîne apparaît plus apte à faire face à la concurrence mais est aussi considérée comme plus à gauche par la majorité de droite27,28. Le lendemain, le Premier ministre Jacques Chirac justifie son choix devant l'Assemblée nationale29. Le prix est fixé à 4,5 milliards de francs, dont 3 milliards à la charge de l'actionnaire principal30. Une loi est votée le 30 septembre pour permettre de vendre 50 % du capital de la chaîne à un groupe privé tandis que les 50 % restant seront proposés aux salariés et au public31.

    Le 6 avril 1987, la Commission nationale de la communication et des libertés (CNCL) choisit à la surprise générale le consortium mené par le groupe Bouygues  composé des groupes de Robert Maxwell et de Bernard Tapie, des Éditions mondiales, du magazine Le Point, de la GMF et de plusieurs banques. Le 16 avril, Francis Bouygues remet un chèque de 3 milliards de francs au ministre des finances Édouard Balladur21,31,36,37,38. Le nouveau groupe TF1 obtient une concession de dix ans pour la diffusion de sa chaîne sur le premier réseau national hertzien36,39 et se dote d'une régie publicitaire intitulée TF1 Publicité. Il entre en bourse le 24 juillet 1987 au cours de 165 francs l'action40. La chaîne TF1 n'est alors financée plus que par la publicité télévisée36. Le budget de la société nationale de programme TF1 était de 1,18 milliards de francs en 1979 et de 2,5 milliards de franc en 1986 avec un résultat déficitaire de 85 millions cette même année104. Son financement était assuré pour 40 % par une part de la redevance audiovisuelle et pour 60 % par les revenus de la publicité de marque diffusée sur son antenne par la Régie française de publicité. Depuis sa privatisation le 6 avril 1987, TF1 ne perçoit plus la redevance et n'est plus financée que par la publicité commercialisée par sa régie TF1 Publicité. Le coût du spot publicitaire de trente secondes sur TF1 varie selon l'audience, c'est-à-dire selon les horaires et les programmes. En 2014, il est d'environ 40 000  pour un programme d'avant-soirée, et entre 100 000 et 150 000  pour une série télévisée ou un film à succès en première partie de soirée105. Lors des évènements très suivis comme les compétitions sportives, le prix peut s'envoler : par exemple, le spot lors de la demi-finale des Bleus de l'Euro 2016 coûtait 225 000 106.

    Au cours des années 1980 et 1990, de nouveaux programmes de divertissement sont mis à l'antenne tels que Club Dorothée de Dorothée, Sacrée Soirée de Jean-Pierre Foucault, Ciel, mon mardi ! de Christophe Dechavanne et Ushuaïa de Nicolas Hulot, tous devenus cultes. Outre les jeux télévisés comme Le Juste Prix, La Roue de la fortune et Une famille en or, la chaîne fait également la part belle aux reality show (télévérité) comme Perdu de vue et Témoin numéro 1 animé par Jacques Pradel et Sans aucun doute de Julien Courbet. Enfin, elle lance de nombreux programmes de fiction : Navarro, Julie Lescaut, Les Cordier, juge et flic, Une famille formidable et Hélène et les Garçons accompagneront les téléspectateurs pendant des années. L'information est quant à elle incarnée par de nouveaux visages : Patrick Poivre d'Arvor, Jean-Pierre Pernaut et Claire Chazal25,42. TF1 redevient la première chaîne de France en termes d'audience avec plus de 40 % de part de marché[réf. nécessaire]. De la fin des années 1990 au début des années 2000, TF1 lance de nouveaux jeux télévisés (Le Bigdil, Qui veut gagner des millions ?, Attention à la marche !) et des programmes d'information (Sept à huit). La chaîne se met également à la téléréalité avec Star Academy et Koh-Lanta. Elle continue aussi à diffuser des fictions de qualité comme la mini-sérieLe Comte de Monte-Cristo réalisée par Josée Dayan47. Cependant, les audiences de la première chaîne baissent année après année48. Chaque jour, TF1 diffuse deux sessions d'information : le Journal de 13 heures et le Journal de 20 heures. L'information est également présente à travers plusieurs magazines tels que 7 sur 7 (1981-1997), Reportages (depuis 1987), Le Droit de savoir (1990-2008), Combien ça coûte ? (1991-2010) et Sept à huit (depuis 2000). Certains magazines sont spécialisés dans le sport, comme Téléfoot (depuis 1977) et Automoto (depuis 1975), ou la littérature, comme Vol de nuit (1999-2008). La chaîne diffuse également des magazines de service, de société ou de découverte tels que 30 millions d'amis (1976-2003), Téléshopping (depuis 1987), Sans aucun doute (1994-2009), Ushuaïa Nature (1998-2014) et 50 minutes inside (depuis 2006). Une bonne partie de la programmation de la chaîne est consacrée aux divertissements tels que les émissions Sacrée Soirée (1987-1994), Ciel, mon mardi ! (1988-2001), Vidéo Gag (1990-2008), Les Enfants de la télé (1996-2016), La Méthode Cauet (2003-2008), Les 100 plus grands... (2003-2012), C'est Canteloup (depuis 2011) ou Vendredi tout est permis (depuis 2011). De nombreux jeux télévisés sont diffusés que ce soit le temps de midi comme Le Juste Prix (1987-2001/2009-2015), Attention à la marche ! (2001-2010) et Les Douze Coups de midi (depuis 2010), en avant-soirée comme La Roue de la fortune (1987-1997/2006-2012), Une famille en or (1990-1999/2007-2014), Le Bigdil (1998-2004), Le Maillon faible (2001-2007) et Money Drop (2011-2017), ou en première partie de soirée comme Qui veut gagner des millions ? (2000-2016/2019-) et Le Grand Concours des animateurs (depuis 2003), The Wall (depuis 2017). TF1 est également très présente dans la fiction avec la diffusion de films (Ciné Dimanche), de téléfilms, de séries et de feuilletons télévisées français ou étrangers. Elle produit des séries et des feuilletons français comme Navarro (1989-2007), Une famille formidable (depuis 1992), Les Cordier, juge et flic (1992-2005), Julie Lescaut (1992-2014), Une femme d'honneur (1996-2008), Joséphine, ange gardien (depuis 1997), Section de recherches (depuis 2006), Camping Paradis (depuis 2006), RIS police scientifique (2006-2014), Profilage (depuis 2009), Clem (depuis 2010) ou encore Demain nous appartient (depuis 2017). En parallèle, de plus en plus de mini-séries françaises sont mises à l'antenne. TF1 diffuse également des séries et feuilletons étrangers comme Les Feux de l'Amour (depuis 1989), Alerte à Malibu (1991-2005), Walker, Texas Ranger (1995-2001), Alerte Cobra (1997-2006), Sept à la maison (1999-2008), New York, unité spéciale (depuis 2000), Les Experts (2001-2016), Monk (2003-2010), Las Vegas (2005-2010), Esprits criminels (depuis 2006), Grey's Anatomy (depuis 2006), Dr House (2007-2013), Mentalist (2010-2015), Person of Interest (2013-2016), Blacklist (depuis 2014) et The Good Doctor. De nombreuses séries d'animation à destination des jeunes sont diffusés dans les créneaux spécifiques et Tfou (depuis 2007). TF1 retransmet de nombreux événements en direct ou en différé comme le spectacle des Enfoirés, la cérémonie des NRJ Music Awards ou l'élection de Miss France, mais aussi des compétitions sportives, dans leur intégralité ou en association avec d'autres chaînes. Elle diffuse surtout des grands événements sportifs internationaux de football comme la Coupe du monde et le Championnat d'Europe et les matchs de l'Équipe de France. Elle propose parfois du rugby à XV et de la Formule 1.

    En juillet 1996, le CSA renouvelle la concession de diffusion TF1 pour une durée de cinq ans43. Toutefois, les programmes de la chaîne ne respectant pas vraiment l'esprit du « mieux disant culturel » annoncé lors de la privatisation, l'association « Changez la Une » et le syndicat national des journalistes (SNJ) déposent en vain un recours devant le Conseil d'État contre l'absence d'appel à candidatures lors du renouvellement de la concession44,45. Par la suite, la concession est renouvelée à chaque fois automatiquement sans provoquer de remous46. La chaîne diffuse des programmes jugés polémiques par de nombreux Français. Dans les années 1990, la télévérité est incarnée par des émissions telles que Perdu de vue (1990-1997) et Témoin numéro 1 (1993-1996). Depuis les années 2000, la téléréalité a pris sa place avec des émissions de vie en communauté comme Koh-Lanta (depuis 2001) et Secret Story (2007-2017) ou de séduction comme L'Île de la tentation (2002-2008), des télé-crochets comme Star Academy (2001-2008) et The Voice : La Plus Belle Voix (depuis 2012), et des compétitions telles que MasterChef (2010-2015) et Danse avec les stars (depuis 2011).

    L'ère Paolini reste marquée par une reduction des effectifs (dont de nombreux présentateurs vedette) et des dépenses, mettant fin à ce qui a été considéré comme l'âge d'or des années 1990-200057. Le 10 juillet 2006, TF1 dévoile un nouvel habillage réalisé par l'agence américaine Aerodrome Pictures et adapté par l'agence française Naked. Les bandes annoncent sont basées sur un mur de projecteurs, des jeux de lumières et des mouvements de caméra. Les jingles pub conservent le même concept que précédemment avec des saynètes axées autour des 3 lettres P.U.B69. À partir du 17 novembre 2008, la chaîne incruste son logo en blanc transparent sur tous ses programmes pour lutter contre le piratage70. Le 19 avril 2010, la chaîne fait évoluer en douceur son habillage, notamment sur la profondeur de champ, pour pouvoir le conserver quelques années supplémentaires71.

    L'identité visuelle de TF1 est modifiée en 4 septembre 1984 afin de moderniser l'image de la chaîne qui s'essouffle face à la concurrence. Il s'agit de montrer le nouveau visage de la Une. Tout en gardant la typographie créée par Catherine Chaillet, le nouveau logo perd ses couleurs au profit de lamelles bleues en 3D destinées à lui donner de la profondeur. L'idée est que TF1 prenne appui sur ses fondations établies en 1975 tout en s'inscrivant dans son époque avec une touche de modernité. L'ouverture d'antenne de la chaîne change également le 22 janvier 1985. Réalisée par David Niles, elle est composée d'animations faisant la part belle à des figures géométriques en 3D mettant en avant ce que propose la chaîne : du cinéma, du divertissement, du sport, de l'information et de la culture, le tout sur une musique synthétique accompagnant cette idée d'un TF1 souhaitant reprendre son statut de numéro 165. C'est Bruno Masure qui présente en exclusivité ce nouveau générique à la fin du journal de 20h du 31 décembre 198566. Le 6 janvier 1987, une dernière modification est apportée au logo historique de TF1 en plaçant celui-ci devant un triangle jaune67 afin de dynamiser encore l'antenne et valoriser ainsi la chaîne avant sa privatisation. Le 12 juillet 1998, TF1 réalise un record d'audience historique en diffusant la finale de la Coupe du monde de football de 1998 opposant la France au Brésil, suivie par 20,6 millions de téléspectateurs soit 75,6 % de part d'audience. Ce record est battu deux ans plus tard, le 2 juillet 2000, avec la finale France-Italie du Championnat d'Europe de football 2000 qui attire 21,4 millions de téléspectateurs soit 77,5 % de part de marché. Il est de nouveau battu six ans plus tard, le 9 juillet 2006, avec la diffusion de la finale France-Italie de la Coupe du monde de football de 2006 qui est suivie par 22,1 millions de téléspectateurs soit 80,3 % de part d'audience126,127. Il s'agit également de la meilleure audience d'un programme télévisé en France, toutes chaînes confondues128. Mais des experts estiment que la demi-finale de la Coupe du monde de football de 1982 entre la France et l'Allemagne est l'événement le plus vu de l'histoire de la télévision française, notamment la séance de tirs au but perdue par les joueurs français qui aurait été vue par 32,1 millions de leurs compatriotes129. TF1 occupe la plupart des places du Top 100 établi par Médiamétrie chaque année. Depuis de nombreuses années, elle réalise souvent plus de 90 des 100 meilleures audiences de l'année dont la meilleure audience, se plaçant largement devant ses concurrentes130,131,132,133. La chaîne parvient même à faire les 100 meilleures audiences de l'année 2007134.

    Le 28 septembre 2013, la chaîne met à l'antenne un nouvel habillage réalisé par l'agence Naked. Les bandes-annonces fonctionnent sur un système d'animation de lamelles avec une nouvelle typographie (Avant Garde) utilisée en plusieurs graisses. De nouveaux jingles pub ont été développés dans la même ligne que les précédents. Le logo de la chaîne est également modifié avec l'ajout d'un fondu entre le bleu et le rouge72,73.

    Le premier siège de Télévision Française 1 (TF1), ainsi qu'une partie de ses studios, étaient situés au 13-15 rue Cognacq-Jay dans le 7e arrondissement de Paris, siège historique de la télévision française depuis les années 1940107,108,109. Toutefois, pour mieux assurer l'indépendance des établissements et des sociétés créés par la loi du 7 août 1974, le gouvernement avait insisté pour que les sièges sociaux des sociétés soient nettement individualisés. C'est ainsi que TF1 avait abandonné une partie de ses activités à la Maison de la Radio pour installer son siège administratif dans des locaux plus modernes et spacieux au pied de la Tour Montparnasse au 17 rue de l'Arrivée dans le 15e arrondissement de Paris, les studios de télévision demeurant rue Cognacq-Jay[réf. nécessaire]. Le siège actuel de TF1 est situé depuis le 1er juin 1992 dans la Tour TF1 au 1 quai du Point du Jour à Boulogne-Billancourt, au sud-ouest de Paris, le long de la Seine. Construite par le groupe Bouygues, propriétaire de TF1, la tour compte 14 étages110.

    Depuis sa privatisation en 1987, TF1 est la chaîne de télévision la plus regardée en France, se plaçant devant les chaînes publiques France 2 et France 3 et l'autre grande chaîne privée M6. Malgré une perte de près de vingt-cinq points en une trentaine d'années et un écart de plus en plus réduit avec ses concurrentes « historiques », la chaîne est parvenue à conserver sa première place.

    Les troisième et quatrième années de son existence, en 1977 et 1978, la chaîne publique TF1 réalise son plus haut historique avec une part d'audience moyenne annuelle de 50,4 %. Elle baisse ensuite année après année, perdant plus de douze points en seulement cinq ans, et atteint 37,9 % en 1983. Elle rétrograde alors à la seconde place des chaînes les plus regardées de France, s'étant fait doublée par Antenne 2. Si l'audience repart à la hausse, il faut attendre 1987, année de sa privatisation, pour qu'elle retrouve la première place. En 1988, TF1 réalise son plus haut historique en tant que chaîne privée avec une part d'audience moyenne annuelle de 44,8 %. Ensuite, souffrant de la concurrence du satellite puis de la TNT, elle ne cesse de baisser année après année, perdant plus de douze points en dix-sept ans pour atteindre 32,3 % en 2005. Par la suite, la baisse s'accélère avec la concurrence des nouvelles chaînes de la TNT : la chaîne perd de nouveau douze points en seulement onze ans et atteint son plus bas historique, 20,4 % en 2016. En trente ans, la chaîne a ainsi plus que divisé par deux sa part d'audience, passant sous la barre des 40 % en 1994 et des 30 % en 2008.

  9. Renaud — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Renaud
    • Style
    • Controverses
    • Biographie
    • Personnages
    • Enfance
    • Famille
    • Origines
    • Influences
    • Études
    • Parcours
    • Débuts
    • Commentaire
    • Historique
    • Tournées
    • Synopsis
    • Carrière
    • Vie personnelle

    Avec vingt-trois albums totalisant quasiment vingt millions d'exemplaires vendus, Renaud est l'un des chanteurs les plus populaires en France et l'un des plus connus dans la francophonie3. Ses chansons, aux textes volontiers émaillés d'argot, abordent des thèmes aussi bien légers que graves, faisant alterner humour, émotion et critique sociale.

    Il s'est lui-même surnommé « le chanteur énervant » en raison de ses multiples engagements pour des causes comme les droits de l'homme, l'écologisme ou l'antimilitarisme qui transparaissent fréquemment dans ses chansons. Bien que ses positions aient pu en certaines occasions susciter la polémique, il est devenu au fil des années l'un des Français les plus populaires4.

    Il a également joué dans quelques films, notamment en 1993 dans l'adaptation de Germinal par Claude Berri.

    Renaud Pierre Manuel Séchan naît le 11 mai 1952 à 3 h 30, dans le 15e arrondissement de Paris, 10 minutes après son frère David. Sa mère a choisi le prénom Renaud, parce que sa grand-mère et sa mère lui chantaient La complainte du Roi Renaud, et elle trouvait cela tellement triste qu'elle pleurait à chaque fois5.

    Sa mère, Solange Mériaux (1922-2019), née dans une famille de mineurs du Nord, était ouvrière dans une usine de Saint-Étienne avant de devenir femme au foyer lorsqu'elle se marie à 20 ans. C'est elle qui choisit le prénom Renaud9. Au démarrage de la vie artistique de Renaud, elle travaille alors comme secrétaire chez Leica à Rueil-Malmaison. Elle lui a apporté chaleur, simplicité des rapports et l'amour de la rue8.

    Renaud est le sixième des huit enfants qu'a eus son père. Il a deux frères : David, un faux jumeau et l'écrivain Thierry Séchan (1949 - 2019), ainsi que deux sœurs : Nelly, née en 1947, et Sophie, née vers 1961 ; il a aussi deux demi-soeurs: Christine, née en 1941 et Catherine, décédée en 1939, ainsi qu'un demi-frère, Nicolas, né en 1935, enfants de son père Olivier et de sa première épouse, Renée Vincent, née en 1913, et décédée avec Nicolas dans un bombardement américain, lors du Débarquement de Normandie, le 7 juin 1944 à Falaise. C'est à 12 ans, en 1964, que Renaud découvre que sa sœur Christine est en fait sa demi-sœur, et à 64 ans, en 2016, lorsqu'il veut voir la tombe de son demi-frère Nicolas et de Renée Vincent, qu'il découvre qu'il avait une autre demi-sœur, Catherine, décédée le 10 février 1939 d'une maladie infantile10,11,12

    Son grand-père paternel, Louis Séchan, était un helléniste français renommé, professeur à la faculté des lettres de Parisn 2, auteur de divers ouvrages et dont l'épouse, Isabelle Bost, était, par son père, la petite-fille d'Ami Bost14 et la nièce de John Bost et, par sa mère, la nièce de Louisa Siefert (arrière-grand-tante de Renaud), qui connut Arthur Rimbaud13. Son grand-père maternel, Oscar Mériaux, mineur après avoir quitté lécole à l'âge de 13 ans, fut d'abord membre du Parti communiste, puis le quitta en 1937, déçu après un voyage en Union soviétique en 1932 [réf. nécessaire]. Il rejoignit ensuite le Parti populaire français, parti fondé par Jacques Doriot, et fit un an de prison à la Libération pour faits de collaborationn 3.

    À ce double héritage culturel s'ajoutent également deux tendances musicales : sa mère écoute de la chanson populaire allant de Fréhel à Maurice Chevalier ou Édith Piaf, alors que son père est amateur de musique classique et de chanson française à textes, notamment Georges Brassens16.

    Malgré certaines aptitudes, notamment en français, Renaud manifeste très peu d'intérêt pour les études, avec un dégoût particulier pour les cours de gymnastique dont le côté militaire l'énerve déjà19. En 1963, Renaud et son frère entrent en sixième au lycée Gabriel-Fauré dans le 13e arrondissement où leur père enseigne l'allemand. À partir de là, les résultats de Renaud commencent à baisser, notamment en mathématiques ; il préfère s'intéresser aux boums, aux filles, et aux mobylettes20[source insuffisante]. Il commence à sécher les cours, préfère aller écrire des poèmes devant les statues du jardin du Luxembourg19. En 1965, il échoue au BEPC et doit redoubler sa troisième mais le lycée Gabriel-Fauré refuse de le garder malgré l'influence de son père. Il intègre ainsi le lycée Montaigne à la rentrée 1967 sans plus de succès dans ses résultats.

    En 1973-1974, dans sa période dandy où il fréquente les hauts lieux de Montparnasse, il continue les petits boulots, prend des cours d'art dramatique, et joue quelques petits rôles dans des séries télévisées, des petits films N'ayant pas été retenu lors d'une audition sur scène pour jouer de la musique au Don Camilo, il commence à chanter dans les rues et les cours d'immeuble du côté de la porte d'Orléans, rejoignant un copain accordéoniste, Michel Pons, fils du patron de son bistrot favori le « Bréa ». Il y chante le Paris populaire qu'il affectionne à travers les chansons de Bruant principalement ou de simples bals musette. Son répertoire s'élargit avec ce qu'il écrit et compose lui-même. L'idée est de faire revivre la tradition des accordéonistes qu'il avait vus faire la manche dans son enfance. La recette obtient un certain succès : « Jusqu'au jour où, en 1973-1974, j'ai franchi le pas j'ai rencontré un copain qui jouait de l'accordéon. Je le considérais a priori comme un ringard, avec son instrument, et le voilà qui commence à jouer devant moi et qui entame quelques notes derrière mes mélodies, à chanter, à grattouiller sur ma guitare. J'ai eu envie de faire la manche avec lui. J'ai trouvé sa démarche originale, différente de celle des gratteux qui jouaient les « Dylan » aux terrasses des cafés. Je lui ai proposé de chanter dans les cours d'immeubles de la périphérie, du côté de la porte d'Orléans, où, enfant, j'avais vu des gitans, des montreurs d'ours, des violonistes, des accordéonistes qui venaient faire la manche. J'ai voulu faire revivre cette tradition24. »

    En 1974 alors que Coluche donne son premier spectacle au nouveau Café de la Gare rue du Temple, Renaud, Michel et leur guitariste Bénédicte Coutler décident de jouer dans la cour pour les 500 personnes de la file d'attente, où ils se font remarquer par Paul Lederman, le producteur de Coluche, qui leur propose de venir jouer au Caf'conc' de Paris, en première partie du spectacle de Coluche23. Leur groupe est appelé les P'tits Loulous. Engagés pour trois mois, le groupe ne dure que trois semaines car Michel doit partir effectuer son service militaire. Encouragé par Lederman, Renaud continue seul en chantant ses propres chansons (Hexagone, Camarade bourgeois). C'est là qu'un soir de 1975, deux producteurs, Jacqueline Herrenschmidt et François Bernheim l'entendent et lui proposent de faire un disque. Renaud, qui avait déjà refusé une proposition de Lederman - il entend toujours faire acteur - est peu enthousiasmé par la proposition mais accepte tout de même20. Son premier 33 tours, Amoureux de Paname, sort en mars 1975. Jean-Louis Foulquier est le premier à l'inviter à son émission Studio de nuitn 7. Lors de son premier passage télévisé, à Midi Première chez Danièle Gilbert, il joue Camarade Bourgeois. Avec 2 200 exemplaires vendus, Amoureux de Paname lui vaut un succès d'estime qui lui permet de chanter dans des MJC et de faire quelques dates, faiblement rémunérées, en France et en Belgique20. La chanson Hexagone, qui brocarde la France d'alors (qu'il accuse de fascisme en le comparant à la « gangrène » qui sévit « à Santiago comme à Paris », allusion au régime de Pinochet), est interdite d'antenne sur France Inter pendant la visite du pape en France20. Lucien Gibara, directeur d'un café-théâtre appelé La Pizza du Marais (futur théâtre des Blancs-Manteaux), où se sont déjà produits des chanteurs tels Bernard Lavilliers et Maxime Le Forestier, écoute l'album Amoureux de Paname et souhaite programmer Renaud dans son fief pour partager l'affiche avec un autre jeune chanteur qui aura une carrière plus discrète Yvan Dautin. Renaud accepte, doublé d'un emploi de barman et plongeur, trouvant tout de même le temps pour prendre l'inspiration auprès de petits loubards, fréquentant « la zappi », comme les amis de la famille Séchan et ces derniers surnommaient ce lieu à l'époque. En juin 1975, il partage donc l'affiche avec Yvan Dautin à La Pizza du Marais devant un petit public comprenant les déjà célèbres Julien Clerc et Maxime Le Forestier21. Il y rencontre la même année Dominique, sa future épouse, à l'époque mariée avec Gérard Lanvinn 8,25. Renaud se moque de celui-ci dans une première chanson intitulée Les aventures de Gérard Lambertn 9. Peu après, le chanteur réussit à séduire Dominique et le divorce avec Lanvin est alors prononcé26. Il y fait aussi la connaissance de Bernard Lavilliers qui essaye de percer comme lui. Mais Renaud ne croit toujours pas à une quelconque carrière et continue de faire le figurant dans des petits feuilletons ou le mécanicien dans un magasin de motos20. Début 1977, il joue même plusieurs soirs dans Le Secret de Zonga, une pièce de Martin Lamotte au café-théâtre La Veuve Pichard.

    L'album suivant, Marche à l'ombre, sorti en janvier 1980, est dédié, entre autres, à Paul Toul (pseudonyme de Jacques Mesrine), criminel français des années 1970, tué par la police. Plus violent et plus sombre (Baston, La Teigne, Marche à l'ombre, Mimi l'ennui) sans être dénué d'humour, l'album obtient un fort succès. Renaud a abandonné son groupe de scène pour une équipe de musiciens professionnels comme Jean-Philippe Gouden 16. Gérard Lambert, personnage central de la chanson Les aventures de Gérard Lambert, devient un vrai phénomène. Plus préjudiciable, Où c'est qu'j'ai mis mon flingue ? s'en prend violemment à toutes les critiques qu'il a pu recevoir et lui attire les foudres du Parti communiste français. La même année, Renaud est applaudi par le public et par la presse à Bobino dont Polydor met en vente un double album live Renaud à Bobino. La première partie du spectacle, qui était, elle aussi, assurée par Renaud, sort en album sous le titre Le P'tit Bal du samedi soir et autres chansons réalistes. Renaud y chante de vieilles chansons du siècle précédent, accompagné par l'accordéoniste Joss Baselli. En 1991 arrive l'album Marchand de cailloux, enregistré au Studio Sarm West à Londres durant la première guerre du Golfe contre laquelle Renaud a milité (on peut lire au dos du disque « enregistré pendant leur sale guerre »). Avec des chansons pacifistes, de pêche à la ligne (Tant qu'il y aura des ombres) ainsi que sur les dirigeants socialistes qui l'ont tant déçu (Tonton, Le tango des élus), l'album se vend un peu moins bien que Putain de camion (565 000 exemplaires)34 mais obtient un Grand Prix de l'Académie du disque Charles Cros. Le clip de Ptit voleur est tourné avec Emmanuelle Béart.

    Avec Le Retour de Gérard Lambert, enregistré fin 1981, Renaud commence à délaisser son blouson noir, transition entre Marche à l'ombre et Morgane de toi. Devenu père d'une petite Lolita le 9 août 1980, 8 jours après son mariage avec Dominique25, Renaud préfère s'éloigner de la violence19. Cependant, les ventes n'égalent pas celles de Marche à l'ombre malgré la présence de deux titres phares, Manu et La Blanche, et d'une chanson signée Coluche, Soleil immonde. En novembre 1981, sort Les Aventures de Gérard Lambert, une BD scénarisée par Renaud et dessinée par Jacques Armand. Fin 1982, Renaud fait, sans le savoir, ses adieux au loubard sur la scène de l'Olympia19. Un double album live intitulé Un Olympia pour moi tout seul est édité à l'occasion de ce concert. Arrivé dans les bacs en décembre et lancé au Québec le 20 janvier 1986, Mistral gagnant sent la désillusion (Fatigué), la désespérance (Morts les enfants, P'tite Conne  chanson dédiée à Pascale Ogier, la fille de l'actrice Bulle Ogier) , la nostalgie de l'enfance (Mistral gagnant), traduisant ainsi les derniers mois difficiles durant lesquels Renaud écrivit les chansons de l'album. Le titre Miss Maggie  écrit après le drame du Heysel  se veut d'abord un hommage aux femmes, qu'il considère incapables d'être aussi violentes que les hommes, et se transforme en pamphlet contre Margaret Thatcher31. L'offensive contre le Premier ministre du Royaume-Uni déclenche une polémique en Angleterre19. L'accueil enthousiaste du public (plus d'un million d'exemplaires vendus) et de la critique favorable à ce disque « inquiet » redonne confiance à Renaud pour sa prochaine prestation pendant un mois au Zénith début 1986. 180 000 personnes y assistent. Le décor, un bateau, le Karaboudjann 17, Le Crabe aux pinces d'or. Sa tournée Le Retour de la Chetron Sauvage est un franc succès. Par ailleurs, un recueil de ses chansons et dessins, préfacé par Frédéric Dard, lui vaut d'être invité par Bernard Pivot dans l'émission Apostrophes, reconnaissance officielle de ses talents d'écrivain32. Si sa vie d'artiste est comblée, ce n'est pas le cas de sa vie personnelle. Renaud s'enfonce doucement dans la déprime19 : par la remise en question de ses engagements (qui a commencé depuis Morgane de toi), par le temps qui passe et par les premiers deuils. Le 19 juin 1986, la mort brutale de son ami Coluche l'affecte gravement. En 1988, Renaud dédie son nouvel album Putain de camion à Marius et à Romain, les fils de Michel et Véronique Colucci. La chanson-titre de l'album est d'ailleurs un hommage à celui qui fut le parrain de sa fille Lolita. L'album sort sans promotion, décision qui a un effet sensible sur les ventes : 800 000, soit deux fois moins que le précédent. L'album obtient malgré tout en 1989 plusieurs prixn 18. En mai 1992, il chante cinq semaines durant au Casino de Paris, cette fois sans décor exorbitant. En juillet 1992, il fait partie de l'équipe qui relance Charlie Hebdo, et devient actionnaire du titre35. Il arrête sa chronique Renaud bille en tête en décembre 1993 pour se consacrer à l'enregistrement de À la Belle de Mai. Il recommence entre janvier 1995 et juillet 1996 avec Envoyé spécial chez moi. Il consacre le reste de l'année 1992 au tournage de Germinal où il joue le rôle d'Étienne Lantier aux côtés de Gérard Depardieu, Miou-Miou et Jean Carmet. En 1980, dans la loge de Bobino, le réalisateur Claude Berri lui avait en effet promis qu'un jour il lui trouverait un rôle au cinéma19. Même s'il aurait préféré un petit rôle, Renaud accepte en tant que petit-fils de mineur (Oscar, inspiration de la chanson homonyme dédiée à celui qui lui a donné son foulard rouge et sa fameuse gâpette)19. Il apprécie beaucoup Claude Berri et l'expérience de tournage, assez difficile, tout en déplorant que certaines scènes représentant des semaines de travail aient été coupées au montage. Claude Berri lui déclara qu'il aurait pu incarner François Villon36,37. Comme en prélude à la sortie du film, Renaud enregistre début 1993 Renaud cante el' Nord, album de reprises de chansons ch'ti. Au cours des six mois de tournage de Germinal, Renaud a pu découvrir le folklore des gens du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais et, par amour de ces gens qu'il considère d'une grande générosité, a décidé de le chanter38. L'album lui vaut sa première Victoire de la musique en 1994 dans la catégorie « Album de musique traditionnelle » et se vend à 350 000 exemplaires, alors que Renaud pensait qu'il n'intéresserait que les gens du Nord. Toujours en 1994, il sort un conte pour enfants La Petite vague qui avait le mal de mer. Suit en novembre 1994, À la Belle de Mai (du nom d'un quartier marseillais), enregistré à son domicilen 19, entièrement acoustique. Renaud privilégie plus les coups de cœur que les coups de sang : il chante son admiration pour Che Guevara, Zapata ou Pancho Villa. Trois musiques sont signées par son ami Julien Clerc et les arrangements sont dirigés par l'accordéoniste Jean-Louis Roques dont l'influence musicale a pris de plus en plus d'importance depuis 197820. L'album atteint les 585 000 exemplaires, porté par les titres C'est quand qu'on va où ?, La médaille, Mon amoureux et À la Belle de Mai. Le concert ainsi que la tournée qui suivit sont enregistrés sur le double album live Paris-Provinces Aller/Retour et sur VHS. À partir du 1er mai 1995, peu avant lélection présidentielle en France, Renaud se produit à la Mutualité, symbole des grands meetings de la gauche. Durant l'hiver 1995, il avait effectué une tournée en Bosnie avec Charlie Hebdo et Philippe Val. Cette même année, Renaud enregistre un album reprenant vingt-trois chansons de Georges Brassens : Renaud chante Brassens.

    En 1989, Renaud organise un grand concert gratuit place de la Bastille à Paris, Ça suffat comme ci avec Johnny Clegg et la Mano Negra, conçu par l'écrivain Gilles Perrault et la LCR en réponse au sommet du G7 à Paris. La même année sort un double album live, Visage pâle rencontrer public, Renaud tour 89 témoignage d'une tournée avec, pour décor, un arbre géant.

    Renaud a toujours été nostalgique de son enfance et fataliste quant à l'avenir (J'ai la vie qui me pique les yeux, Mistral gagnant) et, dans les années 1980, la perte de plusieurs amis proches comme Coluche, Desproges et Gainsbourg l'affecte beaucoup. Au fil des années, et malgré un soutien constant de son épouse (qui, selon la famille Séchan, « portait Renaud à bout de bras »), Renaud cède à sa mélancolie pour se rapprocher de son côté sombre - qu'il surnomme lui-même « Renard » (par analogie avec Gainsbourg/Gainsbarre). Connaissant, depuis plusieurs années déjà, une tendance à la dépression en raison de la nostalgie du temps qui passe et de la perte de ses idéaux, il entame en 1995 une longue période de silence (qui ne se termine qu'en 2002) avec quelques apparitions sur scène et d'innombrables rechutes19.

    En mai 2002 un nouvel album, Boucan d'enfer, illustré par Titouan Lamazou, apparaît donc dans les bacs, huit ans après le dernier enregistrement de matériel original du chanteur énervant. Mis en musique par ses amis Alain Lanty et Jean-Pierre Bucolo, l'album est à l'image des dernières années passées : noir et sans concession, avec des chansons comme Docteur Renaud, Mister Renard, Cœur perdu et Mal barrés qui reflètent le purgatoire passé. Le single Manhattan-Kaboul en duo avec Axelle Red connaît un vif succès (523 000 exemplaires vendus) et l'album se vend à plus de deux millions d'exemplaires34, un record pour le chanteur.

    En 2003, il emménage avec la chanteuse Romane Serda dans le 14e arrondissement de Paris et ils se marient le 5 août 2005, à la mairie de Châteauneuf-de-Bordette (Drôme). La liaison entre Renaud et Romane Serda a pourtant engendré des polémiques du côté des fansn 22. Ayant retrouvé l'amour et s'étant remarié, il parvient enfin à sortir de l'alcoolisme et à sentir renaître son âme de militant. Depuis 2005, il lutte activement pour la libération d'Íngrid Betancourt et des autres otages des FARCS en Colombie auxquels il consacre une chanson, Dans la jungle, traduite ensuite en espagnol et interprétée par Melingo, un chanteur argentin.

  10. Jean-Marie Le Pen — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Jean-Marie_Le_Pen

    1 day ago · Jean-Marie Le Pen Jean-Marie Le Pen en 2012. Fonctions Président des Comités Jeanne En fonction depuis le 22 mars 2016 (5 ans et 30 jours) Secrétaire général Laurent Ozon Lorrain de Saint Affrique Prédécesseur Fonction créée Député européen 20 juillet 2004 – 1 er juillet 2019 (14 ans, 11 mois et 11 jours) Élection 13 juin 2004 Réélection 7 juin 2009 25 mai 2014 Circonscription ...

  11. People also search for