Yahoo Web Search

  1. Jeffrey Katzenberg - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Jeffrey_Katzenberg

    1 day ago · Jeffrey Katzenberg (/ ˈ k æ t s ən b ɜːr ɡ /; born December 21, 1950) is an American film producer and media proprietor.. He became well known for his tenure as chairman of Walt Disney Studios from 1984 to 1994, during which the studio reinvigorated its live-action and animation divisions, as well as producing some of its biggest hits, including The Little Mermaid (1989), Beauty and the ...

    • 2
    • 1979–present
  2. Irving v Penguin Books Ltd - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Irving_v_Penguin_Books_Ltd

    2 days ago · David Irving v Penguin Books and Deborah Lipstadt is a case in English law against American historian Deborah Lipstadt and her publisher Penguin Books, filed in the High Court of Justice by the British author David Irving in 1996, asserting that Lipstadt had libelled him in her 1993 book Denying the Holocaust.

    • 11 April 2000
    • Application for appeal denied
  3. List of Wayne State University people - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/List_of_Wayne_State...

    4 days ago · The following is a list of people related to Wayne State University.. Alumni Academia. Sandra Arlinghaus, professor at University of Michigan Ann Arbor; Arthur Danto, Emeritus Johnsonian Professor of Philosophy at Columbia University

  4. Sam Harris - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Sam_Harris

    4 days ago · Samuel Benjamin Harris (born April 9, 1967) is an American author, philosopher, neuroscientist, and podcast host.His work touches on a wide range of topics, including rationality, religion, ethics, free will, neuroscience, meditation, psychedelics, philosophy of mind, politics, terrorism, and artificial intelligence.

  5. Brad Sherman - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Brad_Sherman

    5 days ago · Bradley James Sherman (born October 24, 1954) is an American politician serving as the U.S. Representative for California's 30th congressional district since 2013. A member of the Democratic Party, he first entered Congress in 1997; Sherman represented California's 24th congressional district for three terms and California's 27th congressional district for five terms.

  6. Cabaret (1972 film) - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Cabaret_(1972_film)

    3 days ago · Cabaret is a 1972 American musical drama film directed by Bob Fosse, and starring Liza Minnelli, Michael York, and Joel Grey.. Set in Berlin during the Weimar Republic in 1931, under the presence of the growing Nazi Party, the film is loosely based on the 1966 Broadway musical Cabaret by Kander and Ebb, which was adapted from Christopher Isherwood's semi-autobiographical novel The Berlin ...

  7. List of film score composers - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/List_of_film_score_composers

    5 days ago · Vladimir Cosma (born 1940) – The Mad Adventures of Rabbi Jacob, La boum, Diva Alec R. Costandinos (born 1944) – Trocadéro bleu citron , Caravane , Les derniers jours de la victime Alexander Courage (1919–2008) – Star Trek: The Original Series , The Left Handed Gun , Day of the Outlaw

  8. César du cinéma — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/César_du_cinéma
    • Origine
    • Historique
    • Hommages
    • Introduction
    • Classification
    • Polémique
    • Critiques
    • Principe
    • Résultats
    • Fonctionnement
    • Présentation
    • Concept
    • Généralités
    • Controverse
    • Commentaires
    • Statut
    • Personnalités

    Les trophées sont des compressions métalliques, conçues en 1975 par le sculpteur César, qui leur a donné son nom. C'est également un clin d'œil à leurs homologues américains, les Oscars, à la consonance proche, et au film de Marcel Pagnol César[réf. nécessaire].

    En 1975, Georges Cravenne créa l'Académie des arts et techniques du cinéma qui eut, dès le départ, pour vocation de récompenser les réalisations et les travaux artistiques les plus remarquables du cinéma, afin d'avoir un équivalent français aux Oscars américains dont il était un fervent admirateur.

    Ainsi, le 3 avril 1976 eut lieu la 1re cérémonie des César  dite aussi « Nuit des César »  sous la présidence de Jean Gabin, quelques mois avant sa mort. Le nom de la récompense vient du sculpteur César, concepteur du trophée remis aux vainqueurs dans chaque catégorie (proche du terme « Oscar » avec le même nombre de lettres). Il est aussi un hommage indirect à Raimu, grand acteur français et interprète de la trilogie marseillaise de Marcel Pagnol dans laquelle il campe le personnage de César.

    Les César du cinéma remplacent les Étoiles de cristal décernées de 1955 à 1975. D'autres prix ont récompensé le cinéma français par le passé. De 1934 à 1986, le Grand prix du cinéma français a primé un film par an. Dans les années 1950, les Victoires du cinéma français étaient décernées chaque année en juin. Mais cette récompense n'a pas rencontré d'engouement populaire et a disparu en 1964, date de sa dernière édition. À l'origine, seuls 13 César étaient distribués. Aujourd'hui, les trophées sont décernés dans 21 catégories compétitivesd avec l'apparition du meilleur premier film en 1982, des meilleurs espoirs féminin et masculin en 1983, du meilleur film documentaire en 2007 et du meilleur film d'animation en 2011 (ce dernier inclut depuis 2014 les courts métrages). Les César récompensant la meilleure affiche et le meilleur producteur ont, quant à eux, disparus. Certains prix sont gérés par l'académie mais remis en marge de la cérémonie par les professionnels du cinéma, comme le Prix Daniel Toscan du Plantier (au cours du Dîner des producteurs) ou encore le Trophée César & Techniques qui récompense les entreprises. À partir de la 43e cérémonie des César en 2018, une nouvelle récompense spéciale, le César du public est décernée au film français ayant fait le plus dentrées en salle durant l'année précédente et le début de l'année en cours1. Cette distinction répond au besoin de récompenser le cinéma comique français, qui reste le genre le plus populaire en France2,3,4. La personnalité la plus boudée par la cérémonie reste sans conteste François Ozon dont l'ensemble des films aura cumulé 44 nominations, dont 13 citations à titre personnel, mais encore aucun César remporté par lui et ses comédiens57. Seul son chef opérateur Pascal Marti a la chance de soulever le César de la meilleure photographie en 2017 pour Frantz. 27 films furent nommés aux cinq César majeur (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario, meilleur acteur et meilleure actrice). Les deux seuls films à avoir reçu les cinq César dits majeurs sont Le Dernier Métro de François Truffaut en 1981 et Amour de Michael Haneke en 2013. Un certain nombre de comédiens ont été nommés dans les 3 catégories. Ceux qui ont déjà le César de l'espoir sont toujours en lice pour le grand chelem (en plus des noms cités ci-dessus, il ne manque qu'un trophée pour Mathieu Amalric, Sandrine Bonnaire, Élodie Bouchez, Julie Depardieu, Sandrine Kiberlain, Tahar Rahim et Gaspard Ulliel).

    La classification du métrage cinématographique se fait selon le règlement du CNC, un long métrage doit faire 60 minutes. Pour être éligible, un film doit avoir été exploité au moins une semaine à Paris du 1er janvier au 31 décembre l'année précédant la cérémonie (sauf les courts métrages au créneau différent). Le film doit être majoritairement de production française, il peut même être non-francophone. Sinon, le film doit concourir au César du meilleur film étranger. Depuis 2013, un film étranger, s'il est francophone et coproduit en partie en France, peut être nommé dans n'importe quelle catégorie des César (sauf logiquement celle du meilleur film).

    La langue des films nommés fit néanmoins polémique en 1993, quand l'Académie, dirigée par Robert Enrico, réglementa et décida de réserver les nominations aux films francophones, pour se défendre contre la concurrence américaine et par identité culturelle, sauf pour le film étranger, alors qu'étaient précédemment autorisés les films d'initiatives françaises. La polémique suivit, sur le fait que cela est décidé tardivement, deux mois avant la cérémonie, et que des productions françaises anglophones à grand succès (L'Amant, Lunes de fiel, Fatale, 1492 : Christophe Colomb) sont donc inéligibles12,13. La controverse fit que l'académie recula une semaine après, n'appliquant cette interdiction que pour la catégorie du meilleur film14,15,16. L'académie a dû ensuite abandonner ce projet l'année suivante[réf. souhaitée], Léon fut nommé dans la catégorie-reine en 1995. Cette polémique du cumul concerne depuis 2017 les films et le règlement a, en ce sens, été modifié une nouvelle fois : un long métrage peut être nommé dans plusieurs catégories récompensant le film en lui-même (soit le César du meilleur film, du meilleur documentaire ou du meilleur film d'animation) mais ne peut être lauréat que dans une seule de ces catégories. Quant au César du meilleur réalisateur, il ne peut plus se cumuler avec le César du meilleur filmf,19. En effet, si un cinéaste est en tête dans la catégorie du meilleur film mais également dans celle de la meilleure réalisation, il ne peut plus recevoir le second trophée qui échoit désormais à la personne arrivée en deuxième position des votes exprimés20. Cette interdiction est justifiée par la volonté de l'Académie de ne plus concentrer le palmarès autour d'un même film. Dans les Inrocks, la productrice Sylvie Pialat se désole « que l'on ne puisse plus avoir le César du meilleur film et celui du meilleur réalisateur, car ils ne récompensent pas la même chose. Le premier distingue avant tout un producteur tandis que le second récompense un réalisateur. » Le magazine dénonce également « une négation du vote », et souligne que « c'est l'idée même qu'un film est avant tout l'affirmation d'un point de vue de cinéaste sur le monde qui semble remis en cause »58

    Avant les années 2010, aucune restriction particulière n'existait sur le cumul de récompenses et de nominations : un professionnel pouvait recevoir plusieurs mentions pour différents films dans une même catégorie car seul comptait le suffrage majoritaire. De même, un comédien pouvait être nommé pour un même long métrage dans deux catégories d'interprétation distinctes : premier ou second rôle et espoir. Les critiques quant à la concentration supposée des nominations sur un nombre restreint de personnes et un déséquilibre des palmarès, émises à la suite du cas exceptionnel de la double victoire de Tahar Rahim comme meilleur acteur et meilleur espoir et la double nomination comme meilleur acteur de François Cluzet en 2010e, ont poussé l'académie à modifier le règlement17,18. Depuis la 36e cérémonie des César, une personnalité (acteur, réalisateur, producteur, scénariste, compositeur, technicien) ne peut être nommée qu'une seule fois et pour une seule œuvre par catégorie, même si elle a participé à plusieurs films éligibles dans l'année. Au premier tour de vote, elle peut être proposée à la récompense pour plusieurs longs métrages. Néanmoins, seul le film pour lequel elle recevra le plus de suffrages lui vaudra la nomination. Quant à un acteur, il ne peut, pour un même rôle, être nommé dans plusieurs catégories d'interprétation. Il ne reçoit désormais de nomination que dans une seule et unique catégorie (premier, second rôle ou espoir) : celle dans laquelle il aura obtenu le nombre le plus élevé de citations lors du premier tour de vote.

    Les César du meilleur espoir masculin et féminin passent une étape intermédiaire, les directeurs de casting de l'académie choisissent un maximum de 16 acteurs débutants, nommés révélations, une liste indicative pour faciliter le choix des 5 nommés. Il est néanmoins possible de voter pour n'importe quel interprète débutant même s'il ne fait pas partie des révélations bien que jusqu'à présent, tous les nommés des catégories espoirs ont été des révélations. Les courts métrages, les courts métrages d'animation et le Trophée César & Techniques ont des étapes de présélections, chacune supervisée par un comité éponyme (des personnes spécialisés dans le domaine), facilitant le premier tour de vote face au nombre de candidats très élevés. Pour que les votants constituent les nominations au premier tour de vote, l'Académie recense chaque année les films sortis en France et établit un guide des œuvres et des professionnels éligibles, français et étrangers24. Contrairement aux Oscars où chaque membre vote au premier tour uniquement dans la catégorie qui le concerne (les acteurs votent pour les premiers et les seconds rôles, les réalisateurs pour le meilleur réalisateur, les scénaristes pour le meilleur scénario original et adapté etc.), il n'existe aucune restriction de ce type aux Césars : quel que soit son collège, chaque votant désigne, dès le premier tour, les candidats dans toutes les catégories en jeug.

    Les votants sont des professionnels au nombre actuel de 4509, repartis en 10 collèges (acteurs, réalisateurs, auteurs, techniciens, producteurs, distributeurs / vendeurs internationaux, exploitants, , industries techniques, directeurs de casting / attachés de presse / agents artistiques et membres associés). Les collèges les plus importants sont ceux des techniciens (29 %), des réalisateurs (17 %) et des acteurs (14 %)22.

    Les critères pour être votant sont les suivants : justifier d'un parcours professionnel relativement conséquent dans le cinéma (au moins 2 films récents) et obtenir un double parrainage de membres actuels de l'Académie des arts et techniques du cinéma. Sont dispensés de ces formalités les nommés ou les lauréats des éditions précédentes. Néanmoins, une cotisation annuelle est demandée à chaque membre pour rester dans l'académie. Le versement de cette cotisation permet de financer l'institution et de répondre à ses besoins pour le déroulement du vote, l'organisation de la soirée et la projection ou visionnage des films éligibles par les votants23. L'académie est dirigée par l'association pour la promotion du cinéma, une institution rassemblant une cinquantaine de personnes. Seuls peuvent y figurer certains professionnels et les personnalités françaises lauréates d'un Oscar. Après la révélation des nominations, fin janvier, commence le second tour de vote où chaque votant porte, là aussi, son suffrage dans toutes les catégories en jeu (comme au second tour des Oscars). Des séances de rattrapage des films cités sont organisées pour les retardataires aux cinémas Les 3 Luxembourg dans le Quartier latin et Le Balzac, à proximité des Champs-Élysées, dans le 8e arrondissement de Paris35. Chaque année, un déjeuner des nommés a lieu quelques semaines avant la cérémonie pour qu'ils viennent recevoir leurs certificats de nominations. Depuis quelques années, les nommés sont interviewés par des critiques de cinéma sollicités par l'académie (depuis quelques années, c'est Danièle Heymann et Christophe D'Yvoire qui s'en chargent). Chaque année, une personnalité du cinéma est choisie pour présider la cérémonie. Il s'agit d'un réalisateur ou d'un acteur avec une renommée nationale importante, voire une renommée internationale. Le président peut même être étranger. Le titre est surtout honorifique. Contrairement aux festivals internationaux, le président de la cérémonie n'est pas à la tête du jury qui décerne les trophées. Il n'a aucun droit spécifique sur le processus de votes ou la désignation des lauréats. Le plus souvent, il a pour mission d'introduire la cérémonie par un discours. Puis il la clôt en remettant le César du meilleur film. Seules deux cérémonies n'ont pas eu de président. En 2003, Maurice Pialat avait été désigné à ce poste mais meurt le 11 janvier, suivi un mois plus tard par le président de l'académie Daniel Toscan du Plantier. Un important hommage sera alors rendu aux deux hommes au cours de la soirée36. En 2017, Roman Polanski accepte dans un premier temps de présider la soirée mais cette nomination entraîne une vive protestation dans les milieux féministes, largement relayée par les médias. Cette polémique contraint le cinéaste à ne pas donner suite à la proposition qu'il avait un temps acceptée et l'académie décide de ne désigner aucun remplaçant37.

    Ce coffret contient des productions françaises ou majoritairement françaises (également quelques films étrangers pour le César adéquat), ainsi que l'intégralité des courts métrages en compétition28,29. Le coût à débourser par une société de production afin de faire figurer un film dans ce coffret varie entre 4 500  et 5 000 30 mais peut atteindre 7 000 31 voir 10 000 27. Le coffret est ensuite envoyé en décembre avec le catalogue de films éligibles aux votants. Le vote ne se limite pas aux films présents dans le coffret car seuls y figurent les longs métrages, sortis en salles suffisamment tôt (jusqu'au début de l'automne) et dont la production s'est acquittée des frais d'inscription. D'autres œuvres éligibles, sorties tard dans l'année (jusqu'au 31 décembre) ou dont le producteur n'a pas souhaité figurer dans le coffret, sont néanmoins recensées dans le guide des films de l'Académie. L'initiative du coffret DVD permet surtout aux votants de visionner des films de tous types, du blockbuster au film avec une exploitation assez confidentielle. Ce processus permet de réduire les inégalités et les différences liées au box-office ou au réseau de distribution en salles. Même si le coût est considéré comme élevé par plusieurs producteurs comme Emmanuel Chaumet et Charles Gillibert. D'où la demande des Inrocks de remplacer ce coffret par une plateforme fermée de films en streaming, à la manière de l'académie des Lumières31. Un autre reproche est que les films inclus dans le coffret sont très rapidement piratés, malgré les mesures prises (avertissements, cryptage des DVD)32,33,34.

    Lors de la cérémonie, le ministre de la Culture et la Communication est systématiquement présent38. Après la succession de plusieurs animateurs-vedettes à la présentation (Pierre Tchernia, Jacques Martin, Michel Drucker, Frédéric Mitterrand), la soirée est, depuis les années 1990, animée par une personnalité populaire, s'étant illustrée dans l'humour ou sur le grand comme le petit écran (Antoine de Caunes, Gad Elmaleh, Valérie Lemercier). Le maître de cérémonie fait appel à plusieurs intervenants différents, des célébrités, pour annoncer les nominations, ouvrir l'enveloppe, annoncer le nom du lauréat et remettre les trophées.

    Après plusieurs lieux d'accueil successifs comme le Palais des Congrès, la salle Pleyel, le théâtre de l'Empire et le théâtre des Champs-Élysées, la cérémonie se déroule annuellement au théâtre du Châtelet depuis 2002. En 2017, la cérémonie revient à la salle Pleyel, le Châtelet étant en travaux de rénovation jusqu'en 201939. De 1976 à 1993, elle est télédiffusée en direct sur Antenne 2 puis sur Canal+, en clair, le seul prime-time de l'année non crypté, depuis 1994.

    Les César suscitent parfois la controverse. Il leur est souvent reproché un fonctionnement endogame et un élitisme qui rejetteraient systématiquement les goûts du grand public, excluant les comédies (genre populaire par excellence) ou les gros succès du box-office. En 2009, est sérieusement envisagée la création d'un César du box-office ou de la comédie après la quasi-absence des nominations de Bienvenue chez les Ch'tis, le plus gros succès français d'exploitation en salles. Ce trophée voit le jour en 2018 sous le nom de « César du public »4 et récompense le film français ayant réalisé le plus grand nombre d'entrées durant l'année écoulée.

    Par ailleurs, n'ont jamais reçu le César du meilleur réalisateur, nonobstant leur contribution majeure à l'histoire du cinéma français et mondial quatre piliers de la Nouvelle Vague : Jean-Luc Godard (2 nominations infructueuses mais 2 Césars d'honneur), Jacques Rivette (une seule nomination), Éric Rohmer (une seule nomination dans cette catégorie mais quatre autres pour le meilleur scénario et le meilleur film) et Claude Chabrol (2 nominations). D'autres grands réalisateurs français et internationaux furent également nommés sans succès à cette récompense : Luis Buñuel (une fois), Krzysztof Kieślowski (2 fois), Costa-Gavras (2 fois), Miloš Forman (une fois), Pierre Schoendoerffer (une fois), Aki Kaurismäki (une fois) ou encore Claude Miller (7 nominations sans la moindre victoire). Nommée une seule et unique fois à ce prix, Agnès Varda eut légèrement plus de chance que ses confrères en recevant les Césars des meilleurs court métrage et long métrage documentaire (respectivement en 1984 pour Ulysse et en 2009 pour Les Plages d'Agnès), en plus d'un César d'honneur en 2001. De même, Maurice Pialat ne fut jamais distingué comme meilleur metteur en scène (trois nominations) mais obtint malgré tout le César du meilleur film pour À nos amours en 1984. Le premier comédien à avoir été en mesure de le faire est Richard Anconina, nommé pour le meilleur acteur en 1989. (Ses victoires en espoir et second rôle proviennent du même film (Tchao Pantin), un cumul qui n'est plus possible aujourd'hui.) 2007 fut une année spéciale puisque, parmi les 5 nominations en meilleure actrice, 3 auraient permis d'accomplir le grand chelem. En effet, Charlotte Gainsbourg et Cécile de France étaient nommées dans cette catégorie, cette dernière deux fois (un cumul là aussi interdit aujourd'hui). Mais c'est Marina Hands qui l'emporta pour Lady Chatterley. Par la suite, les deux actrices ont de nouveau été nommées dans cette catégorie plusieurs fois chacune, sans succès. En 2008, Sylvie Testud concourait pour sa 3e victoire avec son second rôle dans La Môme. Enfin, la dernière nouvelle personne à prétendre au triplé était Sara Forestier en 2016, nommée en second rôle pour La Tête haute.

    À la suite d'une modification du règlement des César opérée le 8 novembre 2016, certains cumuls de César pour un même film et pour un même acteur ou actrice ne sont désormais plus permis :

    Les personnalités étrangères comptabilisant le plus de César sont Clint Eastwood (3 Césars du meilleur film étranger et un César d'honneur), Ettore Scola (2 Césars du meilleur film étranger, un César du meilleur film et un César du meilleur réalisateur) ainsi que Pedro Almodóvar et Ken Loach (2 Césars du meilleur film étranger et un César du meilleur film de l'Union européenne chacun) et Michael Haneke et Abderrahmane Sissako (avec chacun un César du meilleur film, un du meilleur réalisateur et un du meilleur scénario original).

  9. member.official.jp

    member.official.jp/cryptoasset/author/ali-raza

    Iran is in a bad place right now, as the US officials state that the country’s finances might be in a worse situation than they believed. The country’s damaged economy has bee

  10. カテゴリー: eu - member.official.jp

    member.official.jp/cryptoasset/category/eu

    The French Financial Markets Authority (AMF) has provided its position on crypto-assets and regulation in a response to the European Commission’s consultation. While the country

  11. People also search for