Yahoo Web Search

  1. Naming of the Americas - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Naming_of_the_Americas

    1 day ago · America is also inscribed on the Paris Green Globe (or Globe vert) which has been attributed to Waldseemüller and dated to 1506–07: as well as the single name inscribed on the northern and southern parts of the New World, the continent also bears the inscription: America ab inuentore nuncupata (America, named after its discoverer).

  2. Kilimanjaro - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org/wiki/Kilimanjaro

    1 day ago · El casquete glaciar del Kilimanjaro se encuentra confinado en el Kibo; en el año 2003 cubría una superficie de dos kilómetros cuadrados.Está constituido por el glaciar Furtwängler en la cumbre, los glaciares Drygalski, Great Penck, Little Penck, Pengalski, Lörtscher Notch y Credner a nivel del campo de hielo norte (en inglés Northern Icefield), los glaciares Barranco (o Little y Big ...

  3. Indiana MoneyWise Matters: Archives

    www.in.gov/sos/indianamoneywise/blog/2342.htm

    1 day ago · Every year there are over 2 million weddings in the United States, and this 78 billion dollar industry has been brought to a halt by COVID-19. As wedding plans are drastically changed, couples and vendors look for a plan B. For some, a change of plans means reducing the guest list while others are rescheduling for next year.

  4. 【News from the Japanese Archipelago】 |...

    fpcj.jp/en/useful-en/wjn-en/p=31851

    1 day ago · National teams from 16 countries and regions, the champions of qualifying rounds on each continent, will engage in fierce competition here in Chiba Prefecture. This is a great chance to watch world-class play as a preliminary competition of the 2020 Tokyo Olympics.

  5. Moyen-Orient — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Moyen-Orient
    • Définition
    • Territoire
    • Historique
    • Terminologie
    • Conséquences
    • Influence
    • Démographie
    • Population
    • Introduction
    • Économie
    • Tourisme
    • Résultats
    • Religion
    • Langues
    • Culture
    • Généralités
    • Politique
    • Organisation

    Le Moyen-Orient (en arabe الشرق الأوسط Al-Sharq Al-awsat, en persan خاور ميانه, en turc Orta Doğu ou Orta Şark, en kurde Rojhilata Navîn, en hébreu המזרח התיכון) est une expression d'origine occidentale qui désigne, pour les occidentaux, une région comprise entre la rive orientale de la mer Méditerranée et la ligne tracée par la frontière entre l'Iran d'une part et le Pakistan d'autre part. Le Moyen-Orient est l'Asie de l'Ouest et l'Égypte. Proche-Orient et Moyen-Orient ne désignent pas deux espaces géographiques clairement séparés, comme si, en allant vers l'est, on voyait se succéder le Proche-Orient et le Moyen-Orient avant d'atteindre l'Extrême-Orient. Ces termes désignent un même espace défini, au tournant des XIXe et XXe siècles, par le Foreign Office britannique comme le Middle East, et par le Quai d'Orsay français comme le Proche-Orient.

    L'espace concerné comprend au moins le Croissant fertile (Jordanie, Irak, Israël, Palestine, Syrie, Turquie et Liban), la péninsule arabique (Arabie saoudite, Yémen, Oman, Émirats arabes unis, Qatar, Bahreïn, Koweït) et la vallée du Nil (Égypte). On y ajoute parfois la République islamique d'Iran, le Pakistan et l'Afghanistan (héritage de la définition héritée de l'Empire britannique). Les États-Unis n'hésitent pas à y inclure les États du Maghreb (Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie, Libye), comme le montre le projet de « Grand Moyen-Orient »1.

    Cette expression a été employée pour la première fois par le théoricien militaire américain Alfred Mahan en 1902Note 1.

    Le qualificatif de « Moyen » a entraîné certaines confusions au-delà du problème actuel de définition de l'espace situé entre le monde indien et l'Europe. Avant la Première Guerre mondiale, Near East (Proche-Orient) était utilisé en anglais pour parler des Balkans et de l'Empire ottoman, tandis que le terme Middle East (« Moyen-Orient ») faisait référence à l'Iran, l'Afghanistan, le Turkménistan et le Caucase. En revanche, Far East (traduit à peu près par « Extrême-Orient ») faisait référence aux pays de l'Asie de l'Est, à la Chine, au Japon, à la Corée, à Taïwan, etc. Avec la disparition de l'Empire ottoman en 1918 et l'irruption des États-Unis sur la scène européenne en 1917, le terme de Near East avait largement été écarté de l'usage courant (vu de Washington, Istanbul ou Beyrouth n'ont rien de « proche »), tandis que Middle East était appliqué aux nouveaux États du monde islamique. Cependant, l'usage de Near East était maintenu dans plusieurs disciplines universitaires, dont l'archéologie et l'histoire ancienne, là où il décrivait un espace identique à celui désigné par le terme Middle East ; auparavant, il n'était pas utilisé par ces disciplines. Ce terme est venu quand la France et le Royaume-Uni l'ont adopté lors de l'obtention du mandat de la Société des Nations d'administrer les terres allemandes et ottomanes après la Première Guerre mondiale. Les Français, en particulier les universitaires et certains journaux comme Le Monde, ont gardé l'habitude de distinguer un Proche-Orient méditerranéen et un Moyen-Orient général (à l'anglaise) ou plus restreint autour du golfe Persique. Le « monde arabe » est utilisé dans certains contextes, mais exclut les populations telles que les Turcs, les Israéliens, les Iraniens et les Kurdes qui ne sont pas arabes. Le « Moyen-Orient Afrique du Nord » (Middle East-North Africa [MENA]), qui est parfois utilisé comprend la zone allant du Maroc à l'Iran. Le terme similaire le plus répandu est le « Grand Moyen-Orient » (Greater Middle East). Il est parfois utilisé, bien qu'il soit si vague qu'il n'est pas toujours utile. Il correspond à une histoire commune des empires et des civilisations incluant la civilisation gréco-romaine méditerranéenne et les Perses aussi bien que la vaste civilisation arabe et les premières régions dans lesquelles les Turcs musulmans se sont installés. Cela peut comprendre l'Afrique du Nord et la Turquie jusqu'à l'Ouest du Pakistan et l'Est de l'Afghanistan.

    Par certains côtés, l'ambiguïté du terme « Moyen-Orient » est un avantage, puisqu'il peut être utilisé dans des cultures et des circonstances politiques différentes. Cette ambiguïté gêne certains géographes, qui, cependant, ont essayé de populariser « Asie du Sud-Ouest » comme alternative (Southwest Asia), bien que cela n'ait eu que peu de succès. D'autres ont fait leur apparition comme « Asie de l'Ouest » (West Asia), lequel est devenu le terme d'usage en Inde, à la fois par le gouvernement et les médias.

    Le Moyen-Orient n'est pas non plus uni politiquement ou culturellement, les structures supra-étatiques, regroupés autour de centres d'intérêts divers (pétrole, commerce, religion, etc.) n'ont qu'une influence limitée et s'étendent souvent au-delà de la région3.

    Selon les données éparses récoltées sur la base de divers recensements réalisés par les États de la région (sur plusieurs années), la croissance démographique est élevée : de près de 2 % par an en moyenne avec une fécondité moyenne de 3,4 enfants par femme pour une moyenne mondiale de 2,7 et une espérance de vie est de 69 ans4. La religion majoritaire est l'islam dans sa branche sunnite et des foyers importants du courant chiite sont présents notamment en Irak et en Iran. Dans une moindre mesure, on retrouve des chrétiens (principalement au Liban à près de 45 % et à Chypre), des juifs en Israël et d'autres religions : bahaïs, zoroastriens, protestants, etc.

    Trois villes du Moyen-Orient regroupent plus de dix millions d'habitants; il s'agit d'Istanbul, du Caire, et de Téhéran5. Trois autres villes ont recensé des populations entre quatre et sept millions d'habitants : Bagdad, Ankara et Alexandrie5 et onze villes moins importantes comptent une population de plus d'un million d'habitants. La majorité de ces agglomérations enregistrent une croissance annuelle de leur population supérieure à 2 %.

    Au début du XXe siècle, la découverte de quantités considérables de pétrole (plus de la moitié des réserves mondiales de pétrole se trouvent dans le sous-sol du Moyen-Orient) a placé le Moyen-Orient au cœur de la géopolitique mondiale du pétrole et permit le développement des Émirats pétroliers (Émirats arabes unis, Qatar). Cet espace est aussi témoin de guerres d'ordre territorial (conflit israélo-arabe, guerre Iran-Irak) et de nombreuses tensions liées directement et indirectement à l'extraction du pétrole et des matières premières dans la région (guerre du Golfe).

    Ces dernières années, la plupart des pays de la région ont entrepris des efforts pour diversifier leur économie8, Abu Dhabi Investment Authority est aujourd'hui le plus gros fonds souverain mondial ; il gère 875 milliards de dollars et est chargée d'investir les revenus pétroliers de l'émirat d'Abu Dhabi à travers le monde pour les faire fructifier. D'autres pays arabes ont également choisis de réinvestir leurs revenus pétroliers directement sur leur propre territoire, ainsi des projets architecturaux, parfois gigantesques, tels que les « Palm Islands », le Burj Khalifa ou la Dubaï Marina à Dubaï. Ces investissements nationaux et internationaux visent à développer des activités non-dépendante du pétrole et à préparer les pays du golfe à l'après pétrole9 ; les placements et les investissements réalisés représentent une rente et une occasion de développer les activités tertiaires au sein des pays développés et ouverts aux étrangers de la péninsule Arabique (Bahreïn, Émirats arabes unis, Koweït, Qatar). L'agriculture occupe toujours une place prépondérante dans l'emploi de la population active de certains pays moyen-orientaux ; le Croissant fertile (Irak, Syrie, Liban), le Nil en Égypte, ou encore le développement des kibboutzim et moshavim en Israël ont permis d'assurer la sécurité alimentaire nécessaire au développement économique des pays méditerranéens ; avant de développer les activités de servicesNote 2. Les activités commerciales et financières ont également pris un essor important, grâce aux voies de navigations aisément contrôlables (mer de Marmara en Turquie et canal de SuezNote 3 en Égypte) et à l'importance des activités d'import-export de marchandises, notamment de matières premières, de pièces détachées et de produits manufacturés, en provenance d'Asie de l'Est, d'Asie du Sud-Est, d'Inde et du Moyen-Orient et à destination de l'Union européenne et de l'Amérique du Nord. Le Moyen-Orient est la région dont la part des dépenses militaires relative au PIB est la plus élevée au monde. Pour les États dont les statistiques sont disponibles, elle atteint 6,2 % du PIB en 2000, 4,3 % en 2010 et 4,7 % en 201722,23,24. L'Arabie saoudite s'est situé au huitième ou neuvième rang dans le monde durant la première décennie du XXIe siècle. Puis elle a augmenté fortement ses dépenses de défense au point d'être entre 2013 et 2017 au troisième ou au quatrième rang, devant ou derrière la Russie selon les années22.

    La Turquie, l'Égypte, Israël et Chypre bénéficient de facteurs favorables au développement du tourisme en provenance d'Europe et d'Amérique du Nord, les sites touristiques, culturels et historiques, l'héliotropisme et les investissements réalisés pour développer les activités touristiques ont permis de rendre cette région parmi les plus attractive de la planète.

    Les inégalités de revenus sont très élevées au Moyen-Orient. En 2016, les 10 % les plus riches disposaient de 63 % des revenus nationaux.10

    La religion au Moyen-Orient est considérée comme très importante dans la majorité des civilisations qui peuplent cette région de lAsie. Mais au-delà des trois grandes religions monothéistes et de leurs confessions respectives issues de la tradition abrahamique, de nombreuses autres religions se sont développées depuis lAntiquité dont certaines sont encore pratiquées au XXIe siècle. Le Moyen-Orient constitue le berceau de religions pratiquées par plus de 3 milliards de personnes sur la planète, il est donc très important d'un point de vue historique et culturel et son rôle de carrefour des civilisations entre Asie, Afrique et Europe attire chaque année de nombreux fidèles en pèlerinage. Étroitement mêlée à la politique, la religion est aussi un des facteurs les plus structurants de la géopolitique du Moyen-Orient au XXIe siècle.

    Les cinq langues les plus parlées sont l'arabe, le persan, le turc, le kurde et l'hébreu. L'arabe et l'hébreu représentent la famille des langues afro-asiatiques. Le persan et le kurde appartiennent à la famille des langues indo-européennes. Le Turc appartient à la famille des langues turques. Environ 20 langues minoritaires sont également parlées au Moyen-Orient.

    Le Moyen-Orient est au carrefour de cultures parmi les plus anciennes et les plus développées au monde. Que ce soit la culture des populations arabes, turques, perses, kurdes, juives ou encore, celle du judaïsme, du christianisme et de l'islam, leur sécularité a conduit à leur formidable développement qui représente aujourd'hui un attrait pour les touristes du monde entier12,13. De nombreux sites archéologiques, constructions, ou sites naturels sont ainsi classés au Patrimoine mondial moyen-oriental, répartis autour des nombreuses aires urbaines qui se sont progressivement développées.

    Le Moyen-Orient occupe une situation stratégique entre l'Europe, l'Asie et l'Afrique. Cette situation géographique suffit déjà pour qu'il soit au XXIe siècle un carrefour des échanges maritimes et aériens mondiaux. De plus, le Moyen-orient est depuis la deuxième moitié du XXe siècle devenu la région au monde la plus importante de production d'hydrocarbures. En troisième lieu, l'augmentation du prix des hydrocarbures a depuis 1973 généré des ressources financières considérables dans plusieurs États du Moyen-Orient dont l'emploi est devenu un levier économique majeur dans le monde14. Il résulte de ces différents facteurs que la géopolitique du Moyen-Orient occupe au XXIe siècle une place stratégique dans la géopolitique mondiale, avec pour conséquences une influence et une présence étrangères fortes, ainsi que la recherche à tout prix de la stabilité et de la sécurité. Ainsi cette région est un enjeu de la géopolitique des grandes puissances dans leur ensemble et plus particulièrement des États-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale et de la Chine depuis le début de ce siècle15.

    Le Moyen-Orient n'est pas dominé par une seule grande puissance régionale, ni même régi politiquement par un duopole. Quatre États ont des ambitions de domination régionale, deux sont arabes l'Arabie saoudite et l'Égypte, mais deux sont issus de l'empire perse, l'Iran, ou de l'empire ottoman, la Turquie. Un cinquième État, Israël, de par sa spécificité religieuse au milieu du monde musulman, de par ses alliances, sa puissance militaire et économique est aussi un acteur incontournable de la géopolitique régionale16.

    La Ligue arabe, officiellement la Ligue des États arabes (arabe : جامعة الدول العربية), est une organisation régionale à statut d'observateur auprès de l'Organisation des Nations unies. Elle fut fondée le 22 mars 1945 au Caire, par sept pays et compte aujourd'hui vingt-deux États membres. L'organisation de la Ligue arabe repose sur quatre organismes principaux : le sommet des chefs d'État, le Conseil des ministres, les comités permanents et le Secrétariat général dirigé par Nabil Al-Arabi depuis 201119. De plus, divers organismes ont été créés en application de traités qui complètent le pacte de 1945 et plusieurs agences spécialisées travaillent en étroite collaboration avec elle. L'Organisation de la coopération islamique (arabe : منظمة التعاون الإسلامي, turc : İslam İşbirliği Teşkilatı) est une organisation intergouvernementale créée le 25 septembre 1969 sous le nom d'Organisation de la conférence islamique qui regroupe 57 États membres. Cette organisation dont le siège est situé à Djeddah, en Arabie saoudite, possède une délégation permanente aux Nations unies. L'Organisation de la coopération islamique, qui a changé de nom et d'emblème le 28 juin 2011, est la seule organisation au niveau supra-étatique et international qui soit à caractère religieux. Elle regroupe entre autres, la totalité des pays du Moyen-Orient (à l'exception d'Israël), ainsi que la majorité des États d'Afrique du Nord et d'Asie centrale.

  6. Finlandia - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org/wiki/Finlandia

    1 day ago · US$ 289.557 millones • Per cápita: US$ 52.422: IDH (2017) 0,920 [7] ...

  7. People also ask

    What are the 7 continents?

    Is the United States a country or a continent?

    How many people are there on America continent?

    What are continents on a map?

  8. Tom Buckland: Flightpaths - Bathurst Region Tourism

    www.bathurstregion.com.au/event/tom-buckland...

    1 day ago · Throughout human history, birds have played the roles of friend, foe and food: we share our world with them, they inhabit every continent and they hold great importance in literature and legend.

  9. Arabie saoudite — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Arabie_saoudite

    1 day ago · 24° 42′ N, 46° 43′ E Géographie Plus grande ville Riyad Superficie totale 2 149 690 km 2 (classé 13 e) Superficie en eau Négligeable Fuseau horaire UTC +3 Histoire Unification 23 septembre 1932 Démographie Gentilé Saoudiens Population totale (2020 ) 34 173 498 hab. (classé 41 e) Densité 16 hab./km 2 Économie PIB nominal 782 milliards de dollars PIB (PPA) (2018) 1 857 milliards de ...

  10. Dictature — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Dictature
    • Critiques
    • Origine
    • Terminologie
    • Philosophie
    • Typologie
    • Politique
    • Définition

    Selon le Trésor de la langue française, une dictature est un régime politique dans lequel une personne ou un groupe de personnes exercent tous les pouvoirs de façon absolue, sans qu'aucune loi ou institution ne le(s) limite(nt)1 ; il faut préciser que même un régime autoritaire peut avoir des lois, des institutions, voire un parlement avec des députés élus, mais pas librement et ne représentant donc pas des contre-pouvoirs. Ce régime politique a fréquemment été violemment critiqué ; ainsi, Hannah Arendt affirme que les lois qu'il promulgue sont éthiquement illégitimes, et que les institutions y sont factices2.

    L'origine du terme remonte à la Rome antique, où la dictature était un état de la République romaine où un magistrat (le dictateur) se voyait confier de manière temporaire et légale les pleins pouvoirs en cas de troubles graves. Le terme vient du latin dictatura, qui désignait, à l'époque de la République romaine, une magistrature exceptionnelle qui attribuait tous les pouvoirs à un seul homme (le dictateur étymologiquement « celui qui parle »). Cette magistrature suprême, assortie de règles de désignation précises et temporaires (six mois maximum), était accordée en cas de danger grave contre la République. Tombée en désuétude à la fin du IIIe siècle av. J.-C., reprise par Sylla et Jules César, la dictature est abolie après la mort de ce dernier.

    Le mot dictateur désigne actuellement ce que l'on appelait plutôt tyran3 dans l'Antiquité ou despote dans l'Ancien Régime. Cette acception qui s'est développée pendant la Révolution française4 sert surtout pour la période contemporaine.

    Aristote, dans sa typologie des régimes, fait de la tyrannie une forme corrompue de gouvernement par un seul, la monarchie.

    Montesquieu, dans son ouvrage De l'esprit des lois, propose une typologie fondée sur les gouvernés : le despotisme est alors un gouvernement qui ne respecte pas les libertés des individus et dont le principe est la crainte.

    Dans le domaine de la politique, on appelle « dictature » un régime dans lequel une personne (dictateur), ou un groupe de personnes, disposant d'un pouvoir absolu, s'y maintient de manière autoritaire et l'exerce de façon arbitraire. Néanmoins, il reste encore aujourd'hui des régimes autoritaires ou dictatoriaux, la plupart situés sur les continents africains et asiatiques. En Europe, la Biélorussie et l'Azerbaïdjan[réf. nécessaire] sont considérées comme des dictatures. Entre l'Europe et l'Asie, la Turquie est vue comme un régime où la démocratie se dégrade, à la limite un régime autoritaire.

    Le caractère absolu du pouvoir se caractérise notamment par l'absence de séparation des pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire). Cette confusion des pouvoirs peut l'être au profit de l'exécutif (cas le plus courant) ou au profit du pouvoir législatif (régime d'assemblée). Il résulte aussi de l'absence de contrôle démocratique et d'élections libres (répression politique des opposants, le non-respect de la liberté de la presse).

  11. Pologne — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Pologne

    1 day ago · Géographie Liste des plus grandes villes de Pologne Varsovie , Cracovie , Łódź , Wrocław , Poznań , Gdańsk Superficie totale 312 679 km 2 (classé 70 e) Superficie en eau 2,6 % Fuseau horaire UTC +1 Histoire Christianisation 14 avril 966 Royaume de Pologne 18 avril 1025 République des Deux Nations 1 er juillet 1569 Troisième partition de la Pologne 24 octobre 1795 Duché de Varsovie ...

  12. People also search for