Yahoo Web Search

  1. M1895 Colt–Browning machine gun - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/M1895_Colt–Browning...

    4 days ago · Marlin Rockwell M1917/M1918 versions. After Marlin started making the Colt 1914s, it developed an improved version of the M1895. In 1917 this was adopted by the US Army as a training weapon and approximately 2,500 were purchased. Besides its designation of Colt–Browning M1895/14, it was also called the "Marlin Gun" and "Model 1917".

    • John M. Browning, Matthew S. Browning, Marlin-Rockwell M1917 & M1918: Carl Gustave Swebilius
    • See Users
  2. Nagant M1895 - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Nagant_M1895

    3 days ago · The Nagant M1895 Revolver is a seven-shot, gas-seal revolver designed and produced by Belgian industrialist Léon Nagant for the Russian Empire.. The Nagant M1895 was chambered for a proprietary cartridge, 7.62×38mmR, and featured an unusual "gas-seal" system, in which the cylinder moved forward when the gun was cocked, to close the gap between the cylinder and the barrel, providing a boost ...

    • Double action, Single-action
    • Belgium
  3. Winchester rifle - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/1873_Winchester

    3 days ago · The Winchester Model 1895 has the distinction of being the first Winchester lever-action rifle to load from a box magazine instead of a tube under the barrel. This allowed the Model 1895 to be chambered for military cartridges with spitzer (pointed) projectiles, and the rifle was used by the armed forces of a number of nations including the ...

    • United States, Canada, Chile, Mexico, Ottoman Empire
    • Rifle
  4. #1 Model 1895sbl Marlin Firearms - Remington Acr Wikipedia ...

    dealscaracliffordchilling.funkydog-st.com/model-1895sbl...

    2 days ago · ENJOY WITH GREAT DEALS AND LOW PRICES PRODUCTS HERE. Model 1895sbl Marlin Firearms And Remington Acr Wikipedia On Sale . For folks who are searching for Model 1895sbl Marlin Firearms And Remington Acr Wikipedia review.

  5. マーリンM336 - Wikipedia

    ja.wikipedia.org/wiki/マーリンM336

    2 days ago · マーリン M336(Marlin Model 336)は、 マーリン・ファイアアームズ (英語版) 社にて開発されたレバーアクション式小銃である。 。1948年に発表されて以来、使用弾や銃身長の異なる様々なモデルが開発されているが、使用弾は.30-30ウィンチェスター弾 (英語版) または.35レミントン弾 (英語版 ...

    • レバーアクション式小銃
    • L.L. Hepburn, T.R. Robinson Jr.
  6. Weller Pottery - Guide to Value, Marks, History | WorthPoint ...

    www.worthpoint.com/dictionary/p/ceramics/na...

    3 days ago · Charles Babcock served as Weller’s head designer from 1895 to 1904. He developed the Corleone, Dickensware 1, Dickensware II, and Eocean lines. Henry Schmidt designed the Turada line in 1897. The designed was applied to the pieces by a squeeze bag. Jacques Sicard and Helen Gellie developed a metallic glaze in 1902.

  7. Marlon Brando — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Marlon_Brando
    • Biographie
    • Influences
    • Enfance
    • Vie personnelle
    • Polémique
    • Synopsis
    • Mort
    • Controverse
    • Descendance
    • Carrière
    • Argument
    • Adaptation
    • Commentaire
    • Production
    • Décès
    • Citation

    Étoile hollywoodienne et sex-symbol à l'instar de Marilyn Monroe, Greta Garbo, Louise Brooks ou James Dean, il est aussi connu pour son implication dans le combat pour les droits civiques aux États-Unis, notamment pour la reconnaissance des droits des Amérindiens et des Afro-Américains.

    Marlon Brando, acteur au comportement imprévisible, influence des acteurs de sa génération comme James Dean, Paul Newman, Steve McQueen et Robert Redford ainsi que les meilleurs acteurs de la génération suivante comme Al Pacino, Jack Nicholson, Robert De Niro, Dustin Hoffman ou encore James Caan.

    Marlon Brando naît dans une famille modeste du Nebraska, qui a des ascendances françaises, allemandes, hollandaises, irlandaises et anglaises. Le nom de famille, d'origine alsacienne-allemande, s'écrivait à l'origine « Brandau »2, puis a été francisé en « Brandeau », avant d'être américanisé en « Brando »3 à l'initiative de son grand-père, immigrant. Marlon Jr. était le fils du producteur, acteur et réalisateur Marlon Brando ,Sr. (1895-1965), coureur de jupons notable et alcoolique, et de l'actrice Dorothy Pennebaker (1897-1954), tout autant alcoolique et bohème. Il est élevé en compagnie de ses deux sœurs aînées, Jocelyn et Frances. À cause du souvenir de sa mère ivrogne qu'il allait récupérer la nuit dans des bouges, il adoptera comme ligne de conduite de ne pas boire ni fumer mais connaîtra les mêmes tourments avec sa première épouse toxicomane Anna Kashfi4. Mauvais élève, il est envoyé dans une école militaire, la Shattuck Military Academy (en), où il découvre sa vocation pour le théâtre, mais, menacé d'en être exclu pour insubordination, il préfère quitter l'académie. Vivant de petits boulots grâce à l'intervention de son père, il tente d'incorporer l'armée, mais il est réformé à la suite d'une blessure faite au genou lors d'une partie de football. Il décide alors de rejoindre ses sœurs à New York en 19435.

    Connu pour ses nombreuses conquêtes, aussi bien féminines (Marilyn Monroe, Bette Davis, Édith Piaf, Marlène Dietrich, Ursula Andress, Carmen Amaya, Ava Gardner et Jacqueline Kennedy entre autres) que masculines, François Forestier le présentant comme un dépravé sexuel à la gueule d'ange4. Il est très proche de l'acteur français Christian Marquand et appellera son premier fils Christian. Il est marié avec Anna Kashfi de 1957 à 1959, puis avec Movita Castaneda de 1960 à 1962. Il quitte cette dernière pour épouser Tarita Teriipaia, sa fiancée dans le film Les Révoltés du Bounty, rencontrée en 1962 sur le tournage du film. Il reste avec elle de 1962 à 1972. Le film lui permet de découvrir la Polynésie française et Tahiti, où il décide d'acheter un atoll, Tetiaroa, et de s'installer. Connu mondialement par les radioamateurs sous les indicatifs KE6PZH et FO5GJ, Brando est inscrit dans la base de données du FCC sous le nom de Martin Brandeaux. À l'occasion, on pouvait l'entendre avec son indicatif FO5GJ émettant depuis son île privée en Polynésie française. En 1994, au cours d'une entrevue sur CNN avec Larry King, Marlon Brando confirme qu'il s'intéresse toujours au radio-amateurisme. En réponse à une question posée par un téléspectateur, il révèle que le radio-amateurisme lui permet d'« être simplement lui-même ». Vers la fin de sa vie, la notoriété de Brando, ses problèmes familiaux et son obésité attirent davantage l'attention des médias que sa carrière cinématographique. Des années 1980 à la mi-1990, Brando prend énormément de poids, arrivant à peser près de 136 kg et souffrant de diabète. Il finit ainsi sa vie seul, constamment couché, en regardant sur son magnétoscope les films des duos comiques Laurel et Hardy et Abbott et Costello4. Sa bisexualité, depuis longtemps soupçonnée, a été révélée par l'acteur lui-même, au cours d'une interview avec Gary Carey en 1976 :

    Cela a été confirmé lors de la parution d'une biographie de Marlon Brando, Marlon Brando : Les derniers secrets7, de Darwin Porter. Cette fois, ce sont les noms de ses partenaires qui sont relatés dans ce livre et notamment des romances avec Bette Davis, Édith Piaf, Marlène Dietrich, James Dean, Montgomery Clift, James Baldwin, Richard Pryor, Marvin Gaye 8et même Cary Grant pour ne citer qu'eux, en plus d'une affirmation selon laquelle Paul Newman aurait été également bisexuel : « Je nai jamais été dupe. Paul Newman a eu autant de liaisons sur des tournages que nous autres, et il était autant bisexuel que moi. Mais, là où moi je me faisais attraper la main dans le sac, lui a toujours réussi à le faire en douce9 », propos jugés scandaleux par l'entourage de Newman. Dans les années 2000, une photographie le représentant, en gros plan, en train de pratiquer une fellation, refait surface et se propage sur internet, où elle fait sensation. L'image est ensuite reproduite dans le livre Brando Unzipped. L'auteur de l'ouvrage en confirme l'authenticité et présente l'acte photographié comme une plaisanterie faite lors d'une soirée à Harlem10.

    Sa demi-sœur Cheyenne, seule témoin du meurtre, est inculpée « pour complicité d'assassinat » en juillet 1990 à Papeete par le juge Gatti (à la demande de J.D. Drollet, dit-on)11. Instable et toxicomane comme son frère12, elle sombre alors dans la dépression, faisant deux tentatives de suicide aux antidépresseurs. Laissée en liberté sous contrôle judiciaire, convoquée comme simple témoin au procès de son frère, elle fuit le territoire, se fait assister par Me Jacques Vergès puis par Me Jean-Yves Le Borgne. Bénéficiant d'un non-lieu, J.D. Drollet dépose une nouvelle plainte pour « non assistance à personne en danger », plainte souffrant d'un obstacle juridique car cette notion de non assistance n'a pas d'équivalent dans le droit californien.

    Cheyenne effectue plusieurs séjours en hôpital psychiatrique11, et se suicide par pendaison à Punaauia, Tahiti, en 1995 à 25 ans, laissant son fils Tuki, âgé de cinq ans, orphelin. Elle est enterrée avec Dag. Christian quant à lui se marie en 2004, trois mois après la mort de son père Marlon et meurt, le 27 janvier 2008, d'une pneumonie fulgurante4.

    Déposé devant la Cour supérieure (en) de Los Angeles, il mentionne en août 2004 une succession de 21,6 millions de dollars. Des rumeurs laissaient alors croire qu'il vivait dans le dénuement. Ce n'était qu'un stratagème car il était en procès avec sa gouvernante Christina Ruiz, dont il avait trois enfants, et qui lui réclamait 100 millions de dollars.

    Les héritiers cités sont ses fils Christian, Miko, Teihotu, ses filles Rebecca Brando Kotlinzky, Maimiti (fille de Tarita, après sa séparation avec Marlon), Raiatua, et les trois enfants de Christina Ruiz, Nina, Myles et Timothy. En sont exclus Tuki, le fils de Cheyenne, et Petra Brando-Corval, fille de son assistante Caroline Barrett. Tuki avait déjà bénéficié, en 1996, d'un million de dollars pour son éducation que gérait sa grand-mère Tarita. Mais Marlon voulait empêcher, par cette exclusion, que J.D. Drollet (père de Dag) accède à l'héritage13. Quant à Petra, c'était la fille naturelle de Caroline et d'un écrivain anglais. Marlon ne réussit pas à faire reconnaître la paternité de ce dernier, malgré une fortune dépensée en frais d'avocats13.

    Sa carrière commence au théâtre à Broadway en 1944 avec la pièce I Remember Mama14. Il connaît un premier succès d'estime dans Truckline Café mais sa carrière d'acteur est véritablement lancée par Elia Kazan qui lui offre, en 1951, le rôle de Stanley Kowalski dans Un tramway nommé Désir. Brando avait cherché à joindre Elia Kazan au téléphone pendant trois jours pour refuser le rôle, mais lorsque celui-ci le rappelle, il n'ose pas dire non. En 1958, il interprète son plus grand rôle depuis Sur les quais, dans le film d'Edward Dmytryk The Young Lions (Le Bal des maudits) où il joue le rôle d'un officier allemand, aux côtés de Dean Martin et Montgomery Clift. L'année suivante, il joue dans The Fugitive Kind (L'Homme à la peau de serpent) le rôle d'un musicien solitaire à la veste en peau de serpent, avec Anna Magnani et Joanne Woodward. Le film, adapté d'une pièce de Tennessee Williams écrite spécialement pour Brando, ne connait pas le succès mais devient un « film culte »[réf. nécessaire].

    Au cours d'une des représentations de cette pièce, un machiniste lui casse le nez alors qu'ils boxent entre deux scènes dans les coulisses. Il termine pourtant la pièce, le nez en sang. Il gardera de cet incident un nez légèrement « déformé »3.

    En 1951, Elia Kazan adapte Un tramway nommé Désir au cinéma. Le film est tiré de la pièce de Tennessee Williams et le rôle de Blanche Dubois est campé par Vivien Leigh qui recevra l'Oscar de la meilleure interprétation féminine. Marquant une nette rupture avec la tradition anglo-saxonne, ce film est un brasier malséant qui mélange dans un contexte social hyperréaliste, les névroses et les pulsions sexuelles. Le choix de Brando est un trait de génie. Le film fait exploser la popularité de Brando, qui devient une star hollywoodienne du jour au lendemain (ce n'est que son deuxième film après The Men de Fred Zinnemann en 1950). En plus de son jeu d'acteur révolutionnaire et de sa prestation époustouflante dans le rôle du vulgaire Stanley Kowalski, Marlon Brando crève l'écran et s'impose comme un sex-symbol incontournable, en redéfinissant les critères de beauté masculine pour toute la seconde moitié du XXe siècle, allant plus loin que Tyrone Power ou Montgomery Clift et étant plus jeune que les Clark Gable, John Wayne et autres Humphrey Bogart qui le précédaient. C'est d'ailleurs ce dernier qui remportera l'Oscar du meilleur acteur en 1951 (pour L'Odyssée de l'African Queen), malgré la nomination de Brando.

    Durant lannée 1960, Brando travaille sur un western avec Sam Peckinpah puis Stanley Kubrick intitulé La Vengeance aux deux visages. Après d'innombrables querelles sur le scénario et la direction, Marlon Brando finit par réaliser le film lui-même, en 1961, jouant dans celui-ci en compagnie de Karl Malden. Du fait de gros retards pris pendant le tournage et d'un fort dépassement de budget, les producteurs décident de ne pas lui confier le montage final. Méconnu, le film distille une atmosphère particulière pour un western et sera le seul film réalisé par Brando. En 1962, il refuse le rôle de Lawrence d'Arabie. Pour son rôle dans Le Parrain, Brando reçoit un nouvel Oscar du meilleur acteur en 1973, qu'il refuse pour protester contre la manière dont le cinéma américain traite les natifs américains dans ses films15,16. À la place, il envoie Sacheen Littlefeather (en), l'activiste pour la défense des droits civiques des natifs américains, venue en costume traditionnel Apache. En 1974, Brando, comme Caan, sont programmés pour apparaître dans la scène finale du Parrain 2. Mais à la suite d'une dispute entre l'acteur et les studios au sujet de son salaire, Brando refuse de venir une seule journée pour tourner la scène, au point que les scénaristes doivent réécrire la scène finale où son personnage est juste évoqué. En 1972 sort Le Dernier Tango à Paris de Bernardo Bertolucci. Brando est encore une fois sélectionné pour l'Oscar du meilleur acteur. Ce film provoque un scandale par les scènes érotiques crues entre un homme mûr et une très jeune femme, dont une scène de viol, décidée le matin même par Brando et Bertolucci. Ces derniers n'en ont pas informé l'actrice, Maria Schneider, en sachant qu'elle refuserait, et voulant, selon le réalisateur, qu'elle ressente « l'humiliation et la rage » et non pas qu'elle la joue. Cette scène de viol aurait conduit Maria Schneider à arrêter sa carrière après ce film17. Les producteurs français ont cru bon de doubler la voix de Brando plutôt douce et haute par des voix plus graves et viriles, gommant ainsi une part de la personnalité, plus ambigüe, de l'acteur. En France, William Sabatier a été la voix française la plus régulière de Marlon Brando25,26,27. Il a également été doublé à quatre reprises par Bernard Noël et Georges Aminel.

    En 1972, la prestation de Brando dans Le Parrain marque une étape et relance sa carrière alors en berne. Le réalisateur, Francis Ford Coppola, parvient à convaincre Brando de faire des tests de maquillage. Lui, qui n'avait plus passé de casting depuis près de vingt ans, se prend au jeu, se crée un nouveau visage avec boules de coton dans les joues, se donnant un air de bouledogue dur et impitoyable. Aux essais, Coppola est très emballé par sa prestation en tant que parrain d'une famille du crime organisé, la famille Corleone, au sein de Cosa Nostra. Coppola doit se battre pour l'imposer, contre l'avis des studios Paramount qui ne veulent pas de Brando au casting. Les dirigeants de la Paramount veulent donner le rôle à Danny Thomas. Thomas décline le rôle et Coppola presse les studios d'engager Brando avec l'aide des témoignages de ceux qui ont assisté à ses essais. Francis Ford Coppola, propose à Brando, pour Apocalypse Now, film en développement depuis 1975, d'interpréter le sombre colonel Kurtz, héros de l'armée américaine, promis aux plus hauts postes mais brisé par son expérience de la guerre du Viêt Nam18. Brando, après bien des hésitations, finit par accepter en février 1976 pour une somme de 3 millions de dollars. Le tournage commence en mars 1976. Mais Coppola connait des difficultés financières et des retards, notamment à cause de Brando qui veut un intéressement sur les entrées du film. D'autant que la partie du colonel Kurtz est marquée par une réécriture des dialogues et de grandes difficultés scénaristiques, Coppola cherchant toujours une fin plus satisfaisante et l'acteur n'ayant pas respecté la demande du cinéaste de lire Au cœur des ténèbres, la nouvelle de Conrad qui inspire le film et son personnage. S'ajoute un autre problème, celui du physique de Brando, qui a énormément grossi et pèse plus de 110 kilos. Pour compenser sa corpulence, Coppola décide de le filmer dans la semi-obscurité et en contre-plongée. Cela a pour effet d'accroître l'aura mythique du personnage et sa folie19. Le film reçoit la Palme d'or du Festival de Cannes 1979. Les critiques voient dans le rôle du colonel Kurtz un parallèle à la carrière de Brando et ce qu'il est devenu, un personnage solitaire et perdu. En 1977, Brando est le narrateur de la version anglaise du film Raoni, et, en 1978, il joue le rôle de Jor-El, le père de Superman dans le film du même nom. Il accepte d'apparaître à l'écran si les producteurs lui garantissent qu'il aura un petit rôle (10 minutes d'apparition) très bien payé. Pour douze jours de travail, Brando est payé 3,7 millions de dollars, plus 16,86 % du chiffre d'affaires du film. Superman ayant rapporté 300 millions de dollars, Brando gagne donc en tout 14 millions. Même pour ce petit rôle, il ne prend pas la peine d'apprendre son texte et se contente de le lire posé sur un support posé hors caméraNB 2. Brando assume n'avoir tourné ce « film plutôt stupide » que pour l'argent20,21. Pour Superman II, Brando reprend le rôle de Jor-El mais se fâche avec les producteurs à cause de son salaire. Il refuse que ses scènes apparaissent à l'écran. Après sa mort, en 2004, ses héritiers acceptent que les scènes soient utilisées dans le film Superman Returns sorti en 2006.

    Il meurt le 1er juillet 2004 à Los Angeles, en Californie, d'une insuffisance cardiaque ainsi que d'une insuffisance respiratoire. Ses cendres furent dispersées en partie à Tahiti et en partie dans la vallée de la Mort.

    Dans une interview sur CNN en avril 1996 il déclare à Larry King que l'establishment juif à Hollywood exploite les stéréotypes raciaux et ethniques :

  8. Economia da região Nordeste do Brasil – Wikipédia, a ...

    pt.wikipedia.org/wiki/Economia_do_nordeste

    A cana-de-açúcar é o principal produto agrícola da região em termos de valor, produzido principalmente por Alagoas, Pernambuco e Paraíba.Também é importante destacar os plantios de soja (Bahia, Maranhão e Piauí), algodão (Bahia, Maranhão, Ceará, Paraíba e Rio Grande do Norte), arroz (), tabaco (Alagoas e Bahia) e caju (Piauí, Paraíba e Ceará), além de uvas finas, manga ...

  9. 3 days ago · Lock, Stock and Barrel Investments specializes in the acquisition and sale of firearms, firearms paraphernalia and military / war memorabilia. We acquire items of any vintage and any condition from estates for any liquidation purpose.

  10. バンタヤン島 - Wikipedia

    ja.wikipedia.org/wiki/バンタヤン島

    1 day ago · 1895年に 新州法 (英語版) が制定され、その後に必要な任用は行われた。 当時、バンタヤンでは伝統的な共同体「 プエブロ 」が組織されていた。 1911年にサンタフェで、1917年にマドリデージョスでもプエブロが組織された。

  11. People also search for