Yahoo Web Search

  1. Salamá - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Salamá

    1 day ago · Salamá is a city in Guatemala.It is the capital of the department of Baja Verapaz and it is situated at 940 m above sea level.The municipality of Salamá, for which the city of Salamá serves as the administrative centre, covers a total surface area of 764 km² and contains 65,275 people.

    • 295 sq mi (764 km²)
    • Baja Verapaz
    • Guatemala
    • Byron Tejeda (PP)
  2. Club América - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Club_América

    1 day ago · Club de Fútbol América S.A. de C.V., commonly known as Club América or simply América, is a professional football club based in Mexico City, Mexico.Nicknamed Las Águilas (The Eagles), it competes in Liga MX, the top tier of Mexican football.

    • 12 October 1916; 104 years ago
    • Las Águilas (The Eagles), Los Azul-Cremas (The Blue-Creams), Los Millonetas (The Millionaires)
    • Club de Fútbol América S.A. de C.V.
    • AME, CFA
  3. Sophia Loren — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Sophia_Loren
    • Biographie
    • Enfance
    • Synopsis
    • Carrière
    • Commentaires
    • Récompenses
    • Hommages
    • Vie personnelle
    • Production
    • Conséquences

    Actrice parmi les plus importantes du cinéma italien, mondialement reconnue, elle a tourné dans de nombreux films depuis le début des années 1950. Elle obtient ses plus grands rôles dans les années 1960 avec notamment le personnage dramatique de La ciociara ; son interprétation est couronnée par les deux plus hautes récompenses du cinéma, le prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes et l'oscar de la meilleure actrice. Dans Hier, aujourd'hui et demain, son striptease devant Marcello Mastroianni est une des plus célèbres scènes du genre dans l'histoire du cinéma. Une étoile consacrant sa renommée lui est dédiée sur le Hollywood Walk of Fame, face au 7050 Hollywood Boulevard à Los Angeles.

    Sofia Scicolone est la fille illégitime de l'ingénieur en bâtiment et homme d'affaires, Riccardo Scicolonec, et de Romilda Villani, professeur de piano et sosie de l'actrice Greta Garbo. Elle passe une enfance et une jeunesse difficiles à Pouzzoles, à une quinzaine de kilomètres de Naples, avec sa mère, sa grand-mère Luisa et sa sœur Anna Maria, née quatre ans après elle.

    Scicolone refuse en effet d'épouser la mère de Sofia et d'Anna Maria et n'apporte pas de soutien financier à sa famille illégitime. Sofia n'a ensuite rencontré son père que trois fois dans sa vie : à l'âge de 5 ans, de 17 ans et de 42 ans alors qu'il était mourant. Elle déclare qu'elle lui a pardonné mais n'a jamais oublié l'abandon de sa mère, restée seule avec ses deux filles. Sofia a par son père deux demi-frères, Giuliano et Giuseppe, plus jeunes qu'elle également. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le port de Pouzzoles et son usine de munitions sont souvent bombardés par les Alliés. Pendant un raid, alors qu'elle court vers un abri, la petite Sofia est blessée au menton par un éclat de bombe. Après cela, la famille décide de déménager à Naples et est hébergée par des parents. La guerre finie, elle retourne à Pouzzoles. Luisa, la grand-mère, ouvre alors un bar dans leur salle de séjour où elle sert de la liqueur fait maison : Romilda, la mère, joue du piano, la sœur Anna Maria chante et Sofia s'occupe des tables et fait la vaisselle. L'endroit devient fréquenté par les GI dont le casernement est proche.

    Elle gagne une certaine réputation en figurant dans des romans-photos (genre populaire à l'époque) sous le pseudonyme de Sofia Lazzaro et obtient de petits rôles dans des films, où elle apparaît parfois seins nus comme dans Quelles drôles de nuits en 1951 ou dans Deux nuits avec Cléopâtre en 1953, alors qu'elle n'a que 16 ans pour le premier et 18 pour le second.

    Ces apparitions sont remarquées en France mais pas en Italie où la censure, toujours vigilante, les a supprimées. Ces films sont depuis extrêmement recherchés par les fans de la star, en raison de leur rareté. Une photo de Sophia Loren seins nus, tirée de Quelles drôles de nuits, est reproduite en 1957 dans le magazine américain Playboy alors que l'actrice est déjà connue. Elle ne s'est jamais remontrée partiellement nue ensuite, arguant du fait qu'elle ne se sentait pas à l'aise dans ces conditions et que « Sophia Loren nue, ça représente beaucoup de nudité1 ». En 1952, sur le tournage de Sous les mers d'Afrique de Giovanni Roccardi, Sofia Scicolone, alias Sofia Lazzaro, est rebaptisée « Sophia Loren » par le producteur Goffredo Lombardo. Le producteur Carlo Ponti, qu'elle va épouser plus tard bien qu'il soit son aîné de vingt-deux ans, lui fait alors signer un contrat d'une durée de sept ans. Sophia Loren entame sa longue et prestigieuse carrière avec des rôles de femmes « populaires » dans Le Carrousel fantastique (Carosello napoletano) d'Ettore Giannini (1953), L'Or de Naples (L'Oro di Napoli) de Vittorio De Sica et Dommage que tu sois une canaille (Peccato che sia una canaglia) d'Alessandro Blasetti (1954), et Par-dessus les moulins (La Bella mugnaia) de Mario Camerini (1955). Rapidement, sa provocante et explosive beauté, sa grâce et ses qualités de comédienne donnent à Sophia Loren une renommée internationale. En 1955, elle fait la couverture de Life magazine alors que Carlo Ponti envisage pour elle une carrière internationale. Martin Ritt lui apporte sa première consécration avec L'Orchidée noire (The Black Orchid) : son rôle de Rose Bianco lui vaut la coupe Volpi de la meilleure actrice à la Mostra de Venise en 1958. En 1960, sort La ciociara de Vittorio De Sica où elle tient le rôle de Cesira aux côtés de Jean-Paul Belmondo. C'est une succession de récompenses pour Sophia Loren : le prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes, le David di Donatello de la meilleure actrice, le ruban d'argent de la meilleure actrice principale, le NYFCC Award de la meilleure actrice et l'oscar de la meilleure actriced. Marcello Mastroianni est aussi le partenaire fidèle de l'actrice dans une douzaine de films. En 1977, Une journée particulière (Una Giornata particolare) d'Ettore Scola, est le dernier grand rôle de sa carrière. Elle revient en 1984 dans Aurora (Qualcosa di biondo) de Maurizio Ponzi, avec son jeune fils Edoardo Pontie.

    À partir de 1984, les récompenses qu'elle reçoitf sont des prix en hommage à sa carrière : oscar d'honneur, David di Donatello spécial, et autres Golden Globe de remerciement. En 1991, la République française la fait chevalier de la Légion d'honneur.

    En 2007, un documentaire sur sa vie intitulé Sophia : hier, aujourd'hui et demain (Sofía : Ieri, oggi, domani) est réalisé par Massimo Ferrari. Le documentaire contient des interviews exclusives de l'actrice ainsi que celles de figures célèbres du cinéma international comme Woody Allen, Ettore Scola, Claude Chabrol, Lina Wertmuller et Maria Grazia Cucinotta2.

    Sophia Loren est l'égérie de la compagnie MSC Croisières et baptise tous leurs nouveaux paquebots, dont le dernier en date le MSC Meraviglia en juin 2017 au Havre, alors qu'elle est âgée de près de 83 ans. Sophia Loren est une fervente catholique4. Elle habite principalement à Genève en Suisse depuis fin 20065. Elle possède aussi des maisons à Naples et Rome. Sophia Loren reste mariée à Carlo Ponti jusqu'à la mort de celui-ci le 10 janvier 2007, d'une affection pulmonaire11.

    Sophia Loren et Cary Grant ont partagé la vedette du film La Péniche du bonheur. L'épouse d'alors de Grant, Betsy Drake, en avait écrit le scénario original et Grant souhaitait initialement que son épouse partage l'affiche avec lui. Mais, au cours du tournage du film précédent en 1957, Orgueil et Passion, une liaison était née entre Loren et Grant, et ce dernier s'était alors arrangé pour que Loren prenne la place de Drake dans le film suivant (La Péniche du bonheur), avec un scénario réécrit qui ne faisait plus référence à celui de Betsy Drake, son épouse. Néanmoins, la liaison entre Grant et Loren se termina avant la fin du tournage dOrgueil et Passion, créant des problèmes sur le plateau du film suivant. Grant espérait pouvoir reprendre sa liaison avec Loren mais celle-ci préféra accepter la demande en mariage de Carlo Ponti6.

    Mais ce mariage est annulé en Italie en raison du non-enregistrement du divorce de Carlo Ponti d'avec Giuliana. Le couple Ponti-Loren continue à vivre ensemble mais se trouve dans l'illégalité dans son propre paysh, l'Italie, où les lois sont encore largement inspirées par la tradition catholique : il demande la nationalité française, ce qui est accordé aux deux concubins par le Premier ministre français de l'époque, Georges Pompidou8,9. En 1965, Ponti régularise son divorce en France et peut cette fois épouser Loren dans les normes7, le 9 avril 1966, soit près de neuf ans après le premier mariage annulé.

    • Sofia Costanza Brigida Villani Scicolone
    • Italienne
  4. Samora Machel – Wikipédia, a enciclopédia livre

    pt.wikipedia.org/wiki/Samora_Machel

    21 hours ago · Samora Moisés Machel GColIH • GColL (Chilembene, Gaza, 29 de Setembro de 1933 — Mbuzini, Montes Libombos, 19 de Outubro de 1986) foi um militar moçambicano, líder revolucionário de inspiração socialista, que liderou a Guerra da Independência de Moçambique e foi o primeiro presidente após a sua independência, de 1975 até à sua morte em 1986.

  5. Marcel Achard — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Achard
    • Naissances
    • Débuts
    • Parcours
    • Décès
    • Hommages

    Marcel Achard, nom de plume de Marcel Augustin Ferréol Achard, est un écrivain français, dramaturge à la fois de comédies légères et de pièces de boulevard, acteur et homme de cinéma ayant commencé en tant que scénariste pour finir réalisateur, né le 5 juillet 1899 à Sainte-Foy-lès-Lyon et mort le 4 septembre 1974 (à 75 ans) à Paris.

    Marcel Achard, journaliste à l'occasion, commence jeune, d'abord comme souffleur dans un théâtre. Il a une grande maîtrise de sa voix. Attiré par les planches et les comédiennes, il fait ses débuts de comédien dans ses premières pièces et au cinéma muet dès 1923. Il se révèle dans le rôle du clown Grockson, un des trois personnages clefs de sa pièce Voulez-vous jouer avec moâ ?. Cette pièce à l'accent de Jules Laforgue est son premier franc succès, il y eut plus de deux cents représentations et ce succès auprès du public parisien lui permit d'être découvert par Lugné-Poe et Charles Dullin. Ce dernier, au nom du Théâtre de l'Atelier, lui avait commandé d'ailleurs la pièce. Dans celle-ci, tous les personnages achardiens, sans épaisseur et sans grande passion, sont déjà en germe : êtres sentimentaux et tendus, la femme belle et inconstante, un peu naïve, l'homme timide et naïf et les dialogues qui nous mènent, au terme d'un parcours où ne peuvent s'effacer des allusions aux cynismes et à la mélancolie des temps, vers un monde où tout se résout avec le temps.

    Si au moment de sa première reconnaissance théâtrale, Marcel Achard a voulu livrer sa veine poétique avec le recueil de ses inspirations, La Muse pérégrine, il a, dès le début des années trente, sa notoriété définitivement acquise dans le milieu du théâtre français, éprouvé et gardé une fascination pour l'image et le son cinématographiques. C'est pourquoi il a contribué, sous la direction de Jean Choux, à la première réalisation de Jean de la Lune au cinéma en 1931 et a lui-même adapté sa pièce au cinéma en 1948. Entre ces deux dates, il a participé à une dizaine de longs métrages, alors que ses œuvres théâtrales étaient jouées avec succès dans la plupart des pays de l'Europe du nord et du sud avant guerre.

    Marcel Achard décède le 4 septembre 1974 à Paris1,2 Son épouse Juliette décède le 28 octobre 1978 à 75 ans. Il est inhumé avec son épouse au cimetière de La Chaussée-Saint-Victor en Loir-et-Cher.

    Une médaille commémorative de l'élection de Marcel Achard lui ayant appartenu est conservée au musée Carnavalet (ND 928).

  6. C.F. Pachuca - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/C.F._Pachuca

    1 day ago · Other clubs soon were established in surrounding states, including Albinegros de Orizaba, Reforma AC, British Club, Puebla A.C., and Mexico Cricket Club. On July 19, 1907, the Mexican Primera División was founded, with Pachuca as one of the founding members.

  7. Club Atlético Patronato de la Juventud Católica - Wikipedia ...

    es.wikipedia.org/wiki/Club_Atlético_Patronato_de...

    21 hours ago · En un muy corto plazo de tiempo, como sucediera antaño, se observa un notable crecimiento de la disciplina y en el año 2001 el club logra su re-afiliación a la A.P.B.*En el año 1992 Patronato vuelve a competir oficialmente en los torneos de la A.P.B., pero ya se venía trabajando en distintas categorías desde 1991 bajo las órdenes del Dt ...

  8. Vincitori del premio Nobel per la letteratura - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Vincitori_del_premio_Nobel...

    1 day ago · “per la sua scrittura lirica e drammatica eccezionale, che interpreta il destino d'Israele con resistenza commovente” 1967: Miguel Ángel Asturias Guatemala: Spagnolo “per i suoi vigorosi risultati letterari, profondamente radicati nei tratti distintivi e nelle tradizioni degli Indiani dell'America Latina” 1968

  9. Championnat du Mexique de football — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Championnat_du_Mexique_de...
    • Sport
    • Évolution
    • Généralités
    • Controverse
    • Historique
    • Format
    • Organisation
    • Principe
    • Honneurs
    • Résultats
    • Carrière

    Le championnat du Mexique de football, aussi appelé Liga MX, est le tournoi de football professionnel mexicain le plus important du pays. Il a été créé en 1943 et se joue sous la forme de deux tournois semestriels appelés Clausura et Apertura, anciennement connus sous les noms de Verano et Invierno.

    C'est une compétition qui a connu une croissance importante durant ces dernières années, la preuve en est que depuis 2006, la Primera División Mexicana est classée dans le top 10 des championnats mondiaux. Autrefois considéré comme un championnat destiné aux anciennes gloires du football en préretraite et aux joueurs de qualité moyenne, il est désormais un vrai tremplin pour les joueurs du continent voulant s'exporter en Europe. Par conséquent, les stars du championnat sont désormais des étrangers qui viennent généralement alors qu'ils sont en plein essor.

    Mis à part le Club Deportivo de Guadalajara, tous les clubs professionnels étaient composés à une grande majorité par des joueurs étrangers. Le 9 novembre 1943, la FEMEXFUT décide de limiter à quatre le nombre d'étrangers par équipe. Il y eut alors de grandes vagues de demandes de naturalisation jusqu'à ce que le président de la république, Manuel Ávila Camacho, décrète qu'à partir de la saison 1945-46, chaque équipe du District Fédéral devait avoir un minimum de six joueurs mexicains de naissance et cela durant sept saisons au minimum. Le Club Deportivo de Veracruz, dirigé par Luis de la Fuente (en), a été le premier club d'un autre état à devenir champion du Mexique en 1945-46. Cette saison a également été marqué par l'hégémonie des attaquants et une moyenne de but par match très élevée.

    La saison suivante, le CF Atlante a été couronné malgré la contestation de son adversaire. En effet, ce dernier a été durant toute la saison au coude à coude avec le FC León qui était censé accueillir les chilangos lors de la dernière journée. Cependant en raison de la mise en quarantaine de la ville à cause d'une épidémie de fièvre aphteuse, le match a été joué dans l'antre du CF Atlante qui avec l'aide de son public à facilement remporté cette « finale » du championnat. C'est lors de la saison 1991-1992 qu'est né le critère appelé «pourcentage» pour définir l'équipe qui est reléguée à la fin de la saison. Le critère de départage est calculé à l'aide des résultats des trois dernières saisons (nombre de points / nombre de matchs joués). Le Cobras de Ciudad Juárez (en) a été le premier club à souffrir de ce changement et à être relégué au pourcentage. Il est à noter cependant que depuis son émergence, ce système est contesté et a été vivement critiqué par les supporteurs et les journalistes sportifs.

    Menée par le gardien José Miguel Marín (en), le CD Cruz Azul a dominé les années 1970 en se qualifiant à neuf reprises pour la Liguilla, en terminant à quatre reprises en tête du classement général et en remportant cinq titres en 1972, 1973, 1974, 1979 et 1980. Cette décennie a également été marquée par le Club América avec deux titres (1971 et 1976), mené par Enrique Borja et Carlos Reinoso, ainsi que par le Pumas UNAM titré en 1977, dont les plus grands joueurs étaient Evanivaldo Castro et Hugo Sánchez, qui était pourtant en première division en 1976. La liguilla permet également à des clubs peu connus d'être sacré champion, le Tigres UANL fondée en 1967 et promu 1975 sera sacré champion en 1978, à peine neuf ans après sa création.

    Le nombre d'équipes, dix à l'origine, n'a pas cessé de varier au cours des saisons et des différentes promotions, rétrogradations, disparitions, invitations et liguillas promotionnelles, pour se stabiliser depuis 2004 à 18 équipes. Entre 1943 et 1970, le titre de champion est attribué au leader du classement général à la fin de la saison (comme dans la plupart des championnats nationaux). Il a été seulement trois fois nécessaire de faire appel à un match supplémentaire après que deux équipes aient fini toutes deux à égalité de points (en 1944, en 1949 et en 1956). À partir de la saison 1970-71, le titre de champion est attribué lors d'un tournoi à élimination directe, familièrement connu au Mexique sous le nom de Liguilla. Le système de classement a aussi connu de nombreuses transformations au cours des années, entre 1970 et 1975, les équipes étaient réparties en deux groupes puis de 1975 à 2004 en 4 groupes avant d'aboutir à un système à trois groupes. La première phase finale en 1971 n'a consisté qu'en une finale jouée sur une confrontation aller-retour. De 1972 à 1974 seules les deux meilleures équipes de chaque groupe étaient qualifiées. En 1975, la phase finale a consisté en un mini-championnat remporté par le leader de la saison régulière. Les phases finales de 1977, 1979, 1980, 1981 et 1989 se sont déroulées sous la forme de deux groupes de 4 équipes issues des quatre groupes du championnat national dont les deux premiers se retrouvaient en finale. Les autres phases finales se sont toujours déroulées suivant des matchs à élimination directe. En 1991 a été introduit le système permettant à des équipes ayant terminé au-delà de la seconde place de participer à la phase finale si leur nombre de points dépassait celui du deuxième d'un autre groupe. En 2011, la FEMEXFUT pense un temps revenir au format de Liguilla à deux groupes de quatre suivi d'une finale entre les deux meilleurs de chaque groupe, mais cette idée est abandonnée avant même sa mise en place. Par contre, il est décidé que la qualification se fera désormais au travers du classement général, l'idée de groupes dans la phase principale étant abandonnée. Actuellement, le championnat est composé de 18 équipes, les huit meilleures équipes sont qualifiées pour la Liguilla. Si à la fin des dix-sept journées du Torneo, deux équipes ont le même nombre de points, elles sont départagées grâce aux critères suivants : La Liguilla se compose ensuite de matchs aller-retour allant des quarts de finale à la finale. En cas d'égalité, c'est le classement de la saison régulière qui départage les deux équipes à l'exception de la finale où l'on peut avoir des prolongations et si nécessaire une séance de tirs au but. Depuis la saison 1991-1992, la relégation dans le championnat mexicains se fait selon la règle du pourcentage. Ainsi à la fin de la saison (succession de deux tournois) un classement est établi en divisant le nombre de points acquis par le nombre de matchs joués sur les trois dernières saisons sans interruption. L'équipe reléguée est bien évidemment la dernière de ce classement. Le règlement prévoit également qu'une équipe qui occupe la place de relégation ne peut pas accéder à une place en Liguilla, éliminatoires, même si sa position dans le tournoi en cours le lui permet. Cette règle a été mise en place du fait de la situation du Tigres UANL en 1995/96, qui bien que relégué en seconde division s'est qualifié pour la phase finale du championnat. Les champions et vice-champions de chaque tournoi Apertura et Clausura sont qualifiés pour la Ligue des champions de la CONCACAF. Pour augmenter l'attractivité et la compétitivité de la confédération, la CONCACAF oblige depuis quelques années, ces quatre clubs à participer uniquement à cette compétition internationale. De 1998 à 2003, les clubs mexicains s'affrontaient lors d'un tournoi en compagnie de leurs homologues américains, puis les deux meilleurs affrontaient les équipes vénézuéliennes lors d'un tour préliminaire de la compétition, qui laissaient leurs places en échange d'un pourcentage sur la vente des billets et sur les droits de télévision. En 2004, la CONMEBOL accorde 2 places directes au Mexique (puis trois en 2005 avec un qualifié pour le tour préliminaire), ce qui change le système de qualification : les deux champions de chaque année s'affrontent pour le billet 1, les billets 2 et 3 sont attribués aux vainqueurs du tournoi InterLiga (en), joué aux États-Unis, par les huit meilleures équipes du tableau général des deux tournois de la saison en excluant les équipes participantes à la Coupe des clubs champions de la CONCACAF. Chaque saison, les équipes championnes étaient exclues de la Copa Libertadores pour garantir à la CONCACAF la participation de ces équipes à la compétition continentale locale et devaient attendre au moins deux ans avant de pouvoir concourir en Amérique du Sud. Depuis que la Ligue des champions de la CONCACAF se joue sur un cycle de football normal (de juillet à juillet) et non sur un semestre (de janvier à mai), comme auparavant, être un champion du tournoi Apertura n'est plus un obstacle pour participer à la Copa Libertadores. À partir de la saison 2009-10, le système de qualification a changé, les trois places sont désormais attribuées aux trois meilleures équipes éligibles du tournoi Apertura de l'année précédente. Par éligible, il est entendu que les équipes participant à la Ligue des champions de la CONCACAF ne peuvent pas dans le même temps participer à la Copa Libertadores. Étaient qualifiés directement les clubs terminant aux deux premières places du tournoi Clausura de chaque année, sans tenir compte de ceux qui participaient à la Ligue des champions de la CONCACAF. Si jamais l'une des deux équipes arrivait en finale du tournoi, le billet allait à l'équipe la mieux placée dans le tournoi Clausura. En juin de l'année 2009, la CONCACAF décide d'empêcher la participation directe des clubs mexicains, afin de donner plus d'importance à leurs propres compétitions. Lors de deux premières éditions, les quatre équipes mexicaines participantes ont été invitées par la NAFU. Ce n'est qu'à partir de 2009, qu'un système de qualification basé sur les résultats a été mis en place. pour la première fois un classement issu des deux tournois d'une même année (2008) a été utilisé pour désigner les participants, cependant les équipes participant à la Ligue des champions de la CONCACAF ne pouvaient pas être retenues. De plus lors de cette saison, le Chivas de Guadalajara et le Pumas UNAM, respectivement 2e et 6e du classement ont refusé de participer à la compétition. Ainsi, leurs places ont été réattribuées aux deux meilleures équipes suivantes selon le classement. En 2011, devant le peu d'attrait que suscitait cette compétition, elle a été abandonnée par les organisateurs.

    Jusqu'en 1968, la relégation en Liga de Ascenso (2e division mexicaine) était défini de façon traditionnelle : le dernier du classement général était relégué. En 1968, des barrages de relégation ont été créés entre les quatre moins bonnes équipes du championnat sous condition qu'il n'y ait pas plus de quatre points d'écart entre les équipes concernées. En ce qui concerne les relégations administratives, il y en a une qui a marqué les esprits, c'est celle du Zacatepec qui fut relégué à cause des violences de ses supporteurs après l'invasion du terrain face au Club Necaxa (défaite 1-0).

    Cette règle oblige les clubs à faire jouer un minimum de 1000 minutes les joueurs âgés de moins de 20 ans et 11 mois dans le championnat national. Dans le cas où un club ne remplirait pas cette condition, il se verrait retirer trois points au championnat (valable également pour le classement de relégation).

    Plus grand nombre de buts marqués en une saison : 1182 buts lors de la saison 1945-1946. Meilleure moyenne de buts marqués en une saison : 4,98 buts par match lors de la saison 1943-1944. Plus large victoire : CD Veracruz 14 - 0 CF Monterrey lors de la saison 1945-1946. Plus grand nombre de victoires consécutives : 10 victoires pour le CD Cruz Azul lors de la saison 1971-72. Plus grand nombre de points marqués en une saison par un club : 61 points pour le Club América en 1983-83.

    Plus grand nombre de participation pour un club : 101 participations pour le Chivas de Guadalajara et le Club América. (présents depuis la création du championnat professionnel)

    Plus grand nombre de titres consécutifs : 4 titres pour le Chivas de Guadalajara entre 1959 et 1962.

  10. Jose Antonio Agirre - Wikipedia, entziklopedia askea.

    eu.wikipedia.org/wiki/Jose_Antonio_Agirre

    21 hours ago · Entre la libertad y la revolución, 1930-1935. La verdad de un lustro en el País Vasco. Bilbo: Verdes, 1935, 593 or. Discurso pronunciado por el Excmo. Sr. Presidente del Gobierno de Euzkadi D. José Antonio de Aguirre ante el micrófono de Radio Euzkadi, el día 22 de diciembre de 1936. Bilbo: Euzkadiko Gobernua, 1937, 32 or.

  11. People also search for
  1. Ad
    related to: miguel angel asturias wikipedia de la gimnasia