Yahoo Web Search

  1. 2016 - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/2016

    2 days ago · 2016 was a leap year starting on Friday of the Gregorian calendar, the 2016th year of the Common Era (CE) and Anno Domini (AD) designations, the 16th year of the 3rd millennium, the 16th year of the 21st century, and the 7th year of the 2010s decade.

  2. Edgar Mitchell - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Edgar_Mitchell

    2 days ago · Edgar Dean Mitchell (September 17, 1930 – February 4, 2016) was a United States Navy officer and aviator, test pilot, aeronautical engineer, ufologist and NASA astronaut. As the Lunar Module Pilot of Apollo 14 , he spent nine hours working on the lunar surface in the Fra Mauro Highlands region , making him the sixth person to walk on the Moon .

    • United States
    • Apollo 14
  3. Canada Genealogy • FamilySearch

    www.familysearch.org/wiki/en/Canada
    • Country Information
    • Provinces and Territories
    • More Canada Research Strategies
    • More Canada Research Tools
    • FamilySearch Resources

    Canada is a country in North America bordered by the United States. It was formerly a colony of France and Great Britain. The official languages are English and French.

    Genealogy records are kept on the provincial level in Canada. Click on a province below to go to the Wiki article listing more information. 1. Alberta 2. British Columbia 3. Manitoba 4. New Brunswick 5. Newfoundland & Labrador 6. Northwest Territories 7. Nova Scotia 8. Nunavut 9. Ontario 10. Prince Edward Island 11. Quebec 12. Saskatchewan 13. Yukon

    Research strategies give guidance on how to research or what records to search for first. Below are additional research strategy Wiki articles for Canada. 1. BYU Canada Research Outlinelargely duplicates these Wiki pages. Includes some bibliographic lists from BYU Library, 2001. 2. Tracing Family History: Canada Immigration and Citizenship- Genealogy Guide 3. Jonasson, Eric. The Canadian Genealogical Handbook: A Comprehensive Guide to Finding Your Ancestors in Canada.Winnipeg: Wheatfield Press, 1978.

    Research tools can include resources that assist in locating correct records to search and determining the correct locality to search in. Below are links and Wiki articles to research tools in Canada. 1. Digital images of the Census of Canada are available at Library and Archives Canada. 2. Early Canadiana Online- online collection of early Canadian print heritage.

    Below are FamilySearch resources that can assist you in researching your family. 1. Facebook Communities- Facebook groups discussing genealogy research 2. Canada online genealogy courses 3. Familysearch Canada records collections 4. Family History Center locator map

  4. Prince (musician) - Simple English Wikipedia, the free ...

    simple.wikipedia.org/wiki/Prince_(musician)

    4 days ago · On April 15, 2016, while on tour, his private plane made an emergency landing in Moline, Illinois. He was later admitted to hospital with flu-like symptoms. Early reports said his health was fine. Prince was found dead at his home in Paisley Park recording studio in Chanhassen, Minnesota, on April 21, 2016. He was aged 57.

    • Musician
    • Accidental fentanyl and opioid intoxication
  5. Concentration camp - Simple English Wikipedia, the free ...

    simple.wikipedia.org/wiki/Concentration_camp

    Nov 18, 2020 · After Canada declared war on Japan, it also forced people with Japanese ancestry into internment camps. In the 1980s, the United States government admitted that Japanese-Americans were not a danger to the country during World War II. In 1988, President Ronald Reagan signed a law that apologized for the internment camps. The law said "there was ...

  6. 2 days ago · Waymarking.com is a way to mark unique locations on the planet and give them a voice. While GPS technology allows us to pinpoint any location on the planet, mark the location, and share it with others, Waymarking is the toolset for categorizing and adding unique information for that location.

  7. Wikipedia

    simple.wikipedia.org/wiki/Main_Page

    5 days ago · This is the front page of the Simple English Wikipedia. Wikipedias are places where people work together to write encyclopedias in different languages. We use Simple English words and grammar here. The Simple English Wikipedia is for everyone! That includes children and adults who are learning English.

  8. Quotient intellectuel — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Quotient_intellectuel
    • Éducation
    • Diagnostic
    • Critiques
    • Définition
    • Utilisation
    • Principe
    • Technique
    • Résultats
    • Épidémiologie
    • Origines
    • Inconvénients
    • Historique
    • Découverte
    • Introduction
    • Causes
    • Controverses
    • Polémiques
    • Physiopathologie
    • Études
    • Prévention
    • Recherche
    • Analyse
    • Historiographie
    • Santé
    • Culture
    • Synopsis

    Le quotient intellectuel, ou QI, est le résultat d'un test psychométrique qui entend fournir une indication quantitative standardisée de l'intelligence humaine.

    Le QI est mesuré par un psychologue pour des raisons qui peuvent être éducatives ou psychiatriques. Cependant, le QI, tout comme les notions associées de déficience mentale ou d'enfant à haut potentiel intellectuel , ne sont pas des diagnostics. Le QI est généralement évalué dans le cadre plus complet d'un examen psychologique.

    Créé au début du XXe siècle pour dépister les élèves en difficulté et leur faire bénéficier d'un soutien, la notion d'un QI a fait l'objet de nombreuses critiques, méthodologiques et psychométriques, ou théoriques (discussions sur la nature de l'intelligence). Les scientifiques n'ont pas dégagé un consensus quant à la définition ou la nature de l'intelligence humaine. Cette absence de définition est commune lorsque des concepts ne sont pas encore tout à fait compris par les scientifiques qui les étudient. L'absence de définition consensuelle reflète le fait que la description de lintelligence sur un plan scientifique reste un sujet d'étude et de débats, sur lequel de nombreuses questions importantes ne sont pas encore résolues4. Pour Bertrand Russell, J. B. Watson (voir béhaviorisme) « estime quil ny a nul besoin de mesurer par des tests la qualité dune personne, puisque selon la définition quil en donne cette qualité est très précisément indiquée par son revenu46 ». Russell s'empresse d'ajouter dans le même paragraphe qu'il ne partage pas cet avis47. Selon Ilan M. Edelstein, « l'intelligence ne se résume pas à un chiffre. [] on ne peut pas classer l'intelligence des gens de façon linéaire, [] les tests de QI ne mesurent pas toutes les intelligences ni tous les secteurs de l'intelligence »48.

    Le quotient intellectuel calculé par Stern (appelé aussi plus tard « QI classique ») est un quotient calculé en comparant l'âge réel (chronologique) de l'enfant à son âge mental. Le QI égale le rapport entre l'âge mental et l'âge chronologique, multiplié par 100. Ainsi dans l'exemple précédent, un enfant de 10 ans obtenant un âge mental de 12 ans obtient un QI de : (12 / 10) × 100 = 1201.

    Conçu pour détecter et aider les enfants en difficulté, ce calcul n'est pas efficace pour évaluer un QI chez les adultes.

    Le QI par rang ou « QI standard » est calculé de manière différente. Il correspond au rang auquel se situe une personne relativement à une population représentée par une loi normale (courbe de Gauss). Les tests de David Wechsler ont été les premiers à utiliser ce type d'étalonnage2. Les tests sont « étalonnés » lors de leur conception pour que les résultats suivent une courbe de Gauss (appelée aussi courbe normale). L'étalonnage est régulièrement mis à jour. Le QI doit être mesuré par un psychologue dûment qualifié. Sa mesure s'effectue dans le cadre d'un examen psychologique qui peut se dérouler sur plusieurs sessions. L'examen psychologique comprend un ou des entretiens psychologiques. Il appartient au psychologue de faire passer le test dans des conditions optimales pour la personne. Le psychologue doit suivre les instructions du manuel de l'échelle pour que les résultats puissent être valides2.

    L'étalonnage fixe « par construction » la moyenne (ou l'espérance), l'écart type et la distribution a priori associée à ces contraintes dans la méthode bayésienne (c'est-à-dire la seule n'introduisant pas d'« information ajoutée ») se trouve être la courbe de Gauss. C'est donc sur elle qu'on étalonne le test. Tous les tests fixent la moyenne à 100. L'écart-type est le plus souvent fixé à 15 (il s'agit alors de QI standard)3.

    Certains test postérieurs à ceux de Wechsler ont fixé des écarts-types à 16 ou à 24 (c'est le cas du test américain Culture Fair Intelligence Test de Raymond Cattell). L'imagerie des zones cérébrales connues pour jouer un rôle dans l'intelligence verbale ou non-verbale montre ou confirme la possibilité que les capacités intellectuelles d'un individu par rapport à ses pairs puissent significativement diminuer ou augmenter dans les années d'adolescence21, sans qu'on sache encore dans quelle mesure jouent le contexte environnemental (polluants neurotoxiques, perturbateurs endocriniens), d'évolution personnelle (période où intervient fréquemment un changement dans le mode d'alimentation, avec alcool, tabac éventuellement, ou un changement dans le mode d'apprentissage) ou social (psychologie de la motivation), réorganisation des priorités de l'individu (dont sexualité adolescente), éventuellement sous l'influence de l'entourage ou d'un modèle social autre21. Ian Deary indique que ces corrélations ne signifient pas que l'intelligence est d'abord d'origine génétique. Les corrélations observées ne portent que sur les différences entre les scores. Les résultats suggèrent qu'environ 50 % de ces différences sont expliquées par des variables sans doute génétiques et 50 % par des influences environnementales24. Des études plus récentes quant à elles estiment que ces différences sont à 80% génétique.39,40

    La moyenne du QI standard est fixée à 100 pour des raisons arbitraires et historiques. L'écart type à 15 indique que, puisque la distribution est normale, 68 % de la population est située à un écart-type de la moyenne, et 95 % de la population est située entre deux écart-types (voir figure)3. En 2015, l'inversion de l'effet Flynn, ou son plafonnement, semblent établis en France, en Norvège, au Danemark, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Suède et en Australie13,14,15,16.

    La fin XIXe siècle assiste aux débuts de la psychologie scientifique. De nombreux chercheurs sintéressent à la mesure de lintelligence. Le plus avancé sur le sujet est lAnglais Sir Francis Galton, un cousin de Charles Darwin, qui ne parviendra cependant pas à mettre en place un test utilisable. Galton, inventeur du terme eugénisme, publie son livre Lintelligence héréditaire, la raison de ses travaux étant de montrer qu'une partie au moins de celle-ci est héréditaire, et den tirer des conclusions pour lamélioration de lespèce humaine. En 1890, le terme de « mental test » est employé pour la première fois par lAméricain McKeen Cattell pour désigner une série dépreuves destinées à mesurer les différences entre étudiants.

    Le calcul du QI tel que proposé par Stern pose plusieurs problèmes statistiques, le principal étant qu'il n'est pas applicable aux adultes.

    Quand, en 1939, le psychologue américain David Wechsler publie un nouveau test d'intelligence, il conserve la notion de quotient intellectuel, mais applique une mesure tout à fait différente qu'il applique non seulement à l'échelle entière mais également aux sous-tests de son échelle2. Cette approche est conservée dans les batteries de tests publiées ultérieurement par Wechsler (Wechsler Adult Intelligence Scale et WISC).

    En 1939, l'Américain Louis Leon Thurstone remet en cause la thèse d'un facteur g de Spearman en soulevant sept facteurs principaux qui font partie d'une multitude de facteurs : facteur spatial (représentation des configurations), facteur perception (saisie de détails dans une configuration), facteur verbal (compréhension des données), facteur lexical (mobilisation du vocabulaire), facteur mémoire (faculté de mémorisation), facteur numérique (réalisation de calculs) et facteur raisonnement (définir et trouver des liens entre des éléments). En reprenant les analyses de Spearman, Thurstone conclut que ces sept facteurs sont orthogonaux, c'est-à-dire représentent autant de types dintelligence et n'ont pas de lien entre eux. Le g de Spearman serait donc inexistant. Les conclusions de Thurstone sont que lexistence même de l'intelligence générale, comme entité mesurable, ne reposerait sur aucune base empirique réelle, ni ne pourrait être quantifiée de manière rigoureuse et logique (sauf évidemment dans le cas particulier de deux individus dont l'un surpasserait l'autre dans « tous » les types mentionnés)[réf. nécessaire].

    L'effet Flynn est le nom attribué à l'accroissement lent et régulier du résultat moyen à des tests de type QI observé au cours du XXe siècle dans les pays industrialisés. Ce sont les tests les plus liés aux matières scolaires qui connaissent les plus faibles progressions. L'accroissement de la scolarité, et le niveau scolaire, jouent un rôle majeur dans l'augmentation des scores.

    La croissance des scores s'est stabilisée et des effets inverses ont été observés depuis le début des années 2000. Les causes en sont encore à l'étude et le phénomène ne se montre pas homogène7. Une étude d'Aden et Shayer datée de 20058 et portant sur 25 000 enfants scolarisés en Grande-Bretagne suggère une régression du QI général et de certaines habiletés cognitives et scolaires chez des élèves britanniques entre 1975 et 20058. Il est possible que cette stagnation de l'effet Flynn date des années 19809. Les psychologues (et en premier lieu David Wechsler, auteur des échelles d'intelligence les plus utilisées au monde) s'accordent sur le fait que les performances aux tests mesurant les QI contiennent une part de variance inexpliquée. Il est probable que des facteurs non cognitifs soient à l'origine d'une partie de cette part de variance52.

    Le QI a parfois été instrumentalisé pour étayer des propositions élitistes, eugénistes, c'est pourquoi les études sur les différences de QI entre les groupes ont fait l'objet de débats passionnés car leurs conclusions pouvaient être reprises dans le cadre non nécessairement du racisme (limitation des droits de certaines ethnies, qui est un choix politique), mais le racialisme (constatation des caractéristiques communément observées dans les populations, sans hypothèse sur leur cause ni leurs conséquences). Dans plusieurs régions protestantes du monde durant le XXe siècle, des groupes entiers de personnes ont été soumis à un programme de stérilisation contrainte, à la suite de mauvais résultats au test de QI. Cela s'est vu au Canada consécutivement à la loi dite Sexual Sterilization Act of Alberta (en) (1928) (cf. le cas de Leilani Muir qui a poursuivi en justice et gagné le procès qu'elle a intenté contre la province d'Alberta). Ce phénomène n'a pas touché les pays catholiques, où toute atteinte au corps non justifiée par des raisons de santé est réprouvée. Pourtant, dans les années 1980, des résultats ont semblé remettre en question cette théorie : des études sur les jumeaux homozygotes séparés à la naissance ont montré que les QI de ces jumeaux (ainsi que de nombreuses autres caractéristiques physiques et mentales) étaient fortement corrélés. Ces observations ont commencé à l'Université du Minnesota, où une unité de recherche a été mise en place par Thomas Bouchard pour étudier une cohorte nationale de jumeaux et triplés élevés séparément dans des familles adoptives24,36. Dans une méta-analyse publiée en 1981, Bouchard et McGue rapportent des résultats portant sur 111 études de jumeaux37. Or leurs observations (étude MISTRA) indiquent que les corrélations entre les scores de jumeaux homozygotes élevés séparément sur des tests de mesure du QI sont étonnamment élevées (0,69 pour les échelles de Wechsler et 0,78 aux matrices de Raven ; les corrélations pour des jumeaux homozygotes élevés ensemble sont de, respectivement, 0,88 et 0,76)24. Dickens et Flynn ont proposé une explication de ces résultats apparemment tout à fait contradictoires. Dickens a proposé que l'influence des facteurs génétiques ne signifie pas que l'environnement n'entre pas en compte dans l'équation. Il est possible que des différences d'origine biologique modifient précocement l'environnement de l'enfant puis plus tard, celui de l'adulte38.

    Le livre The Bell Curve de Richard J. Herrnstein et Murray souligne et commente longuement les différences de QI entre groupes ethniques aux États-Unis, en particulier les scores plus faibles des minorités noires par rapport à la majorité blanche, et leurs implications politiques. Ce livre a provoqué beaucoup de polémiques aux États-Unis après sa parution4. Certains spécialistes ont avancé des explications qualifiées de racistes par d'autres spécialistes. L'Association américaine de psychologie et le Conseil national des affaires scientifiques américains ont commandé un rapport d'experts indépendants pour faire le point sur la question4. Certain spécialiste défendent l'idée que ces différences sont majoritairement génétique (cf. Mainstream Science on Intelligence, tribune signée par un groupe de psychologues américains spécialistes de la question et défendant cette idée17). Pour d'autres les différences observées entre les groupes ethniques correspondent aux conséquences de milieux environnementaux défavorables aux minorités noires américaines4. Le sujet reste très contreversé, en 2013, 90% des spécialistes interrogé pensais que au moins une partie des différences de qi entre population était génétiques situant en moyenne cette part à 19,72% montrant ainsi une grande disparité entre les experts 18

    Le système thyroïdien de la mère durant la grossesse, puis de l'enfant et de l'adulte agit sur le cerveau, de même que la qualité du sommeil, qui dépend entre autres choses d'une hormone ; la mélatonine19,20. Des perturbateurs endocriniens pourraient donc affecter le QI, éventuellement en conjonction avec des polluants neurotoxiques. Plusieurs études ont montré des corrélations modérées entre le volume du cerveau (en particulier la substance grise22) et le QI. Cette relation a été de nombreuses fois répliquée et les corrélations observées sont modérées, d'environ 0,4 en moyenne23,24. Cependant, les relations de cause à effet et les explications de ces corrélations restent incomprises et débattues par les spécialistes25,24.

    Arthur Jensen cite une dizaine d'études indépendantes effectuées au Japon, en Europe et en Amérique qui ont toutes trouvé une corrélation positive entre la capacité crânienne et le quotient intellectuel (la moyenne des corrélations se situant à 0,4)26. J. Philippe Rushton fait un constat similaire27. De cette simple corrélation les auteurs racialistes concluent à une causalité, faisant fi de l'« effet cigogne », et arguent qu'un volume crânien plus grand cause un Q.I plus élevé. Or des corrélations entre volume crânien et QI ne doivent pas être forcément interprétées comme une relation unique de cause à effet de type : un cerveau plus large a pour résultat un meilleur QI. Lorsqu'une corrélation positive est observée, il est possible qu'un facteur causal explique les deux phénomènes. Il est également possible que les stimulations de l'environnement et les apprentissages jouent un rôle sur la physiologie du cerveau. Le spécialiste Ian Deary conclut en 2001 que les explications sont manquantes. Les relations entre QI, morphologie du cerveau et physiologie sont complexes et ne sont pas encore éclaircies. Les avancées scientifiques dans ce domaine dépendent en grande partie des technologies d'imagerie cérébrale et ce domaine technologique est en développement24.

    Des mesures physiologiques sont également corrélées au QI sans que les relations de cause à conséquence soient éclaircies. Ces mesures sont :

    Les études sur les relations entre morphologie et réaction physiologiques cérébrales et le QI se sont multipliées dans des populations de tous âges, avec ou sans problèmes cognitifs. Les enjeux de ces recherches sont de mieux comprendre les relations observées33. La perte moyenne de QI de 4 points constatée en France entre 2004 à 2014, inversion marquée de l'Effet Flynn, a conduit à une recherche fondée sur l'analyse de la variance des facteurs pouvant l'avoir causée. Cette étude n'aurait pu se conduire aussi facilement en l'absence de données chiffrées de QI des populations51.

    Une autre méta-analyse indépendante a été publiée en 1997 dans le journal Nature. Elle porte sur 212 études. Des corrélations sont mises en évidence pour chacun des liens de parenté, et notamment la corrélation la plus forte est celle des « jumeaux élevés ensemble ». Devlin et al. interprètent ces corrélations comme une importance plus forte de la période prénatale que ce qui était considéré auparavant, et par conséquent une importance moindre du patrimoine génétique34.

    En 1926, la psychologue Catharine Cox Miles, dans une recherche pour sa thèse doctorale dirigée par le psychométricien Lewis Terman, utilise les informations biographiques sur lenfance de personnes célèbres pour estimer leur QI sur la base de leurs écrits et de données historiques (Voltaire : 170 ; John Stuart Mill : 190 ; Goethe : 210)41,42. Sa méthode dite « historiométrique » est tout à fait différente et indirecte mais cherche néanmoins à se baser sur des principes scientifiques43. La méthode historiométrique est disputée et ne fait pas consensus chez les psychologues44.

    Les pesticides liés au Chlorpyrifos, très utilisés en Europe, diminueraient en moyenne de 2,5 points le quotient intellectuel de chaque enfant européen45. Plusieurs différences observées entre pays seraient attribuables à des effets culturels plutôt que cognitifs50.

    Il n'existe pas de test d'intelligence purement aculturel, c'est-à-dire échappant à toute influence de la culture sur la performance au test. Historiquement, des psychologues ont développé plusieurs tests de performance pour tester des enfants sans langage ou des enfants immigrés ne parlant pas la langue de leur pays d'accueil. Les tests de connaissance faisant intervenir le langage ne peuvent s'affranchir de composantes culturelles comme l'étendue du vocabulaire. Les autres restent cependant corrélés à la culture. Ainsi, dans un pays donné, les sujets issus de minorités culturelles obtiennent des QI plus faibles que les étudiants de la population majoritaire4. Ces différences, souvent observées, peuvent faire soupçonner un éventuel biais culturels des tests, y compris non verbaux49.

    En 1977[réf. nécessaire], le Sud-Coréen Kim Ung-yong établit un record du monde du QI le plus élevé avec un score de 210 (on présume, sur l'échelle de Cattell et non l'échelle de Wechsler communément utilisée en Europe qui plafonne à 160. Un QI de 210 sur l'échelle de Cattell équivaut environ à un QI de 168 [archive] sur l'échelle de Wechsler) et est répertorié dans le Livre Guinness des records of World Records. Enfant prodige, il est invité par la NASA à l'âge de 8 ans, et y travaille pendant dix ans53. Fatigué par l'attention médiatique et par un rythme de travail élevé ainsi qu'une grande solitude, il rentre en Corée du Sud pour y retrouver sa mère et surtout, pour étudier afin de rencontrer des jeunes de son âge. Il vit et travaille toujours en Corée du Sud et se déclare heureux d'avoir choisi une vie « normale »53.

  9. Death metal - Wikipedia

    it.wikipedia.org/wiki/Death_metal

    Nov 28, 2020 · Il death metal è un sottogenere dell'heavy metal, originatosi sul finire degli anni ottanta negli Stati Uniti d'America.Il death metal, pur rimanendo uno stile di nicchia, ha riscosso buoni pareri di pubblico e critica, trovando largo spazio nell'America del Nord ed Europa, grazie a Possessed, Death, Deicide, Obituary, Morbid Angel, Cannibal Corpse e Master, considerati i pionieri del genere ...

  10. Samian — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Samian

    3 days ago · En juillet 2016, en conflit avec son producteur de spectacle Disques 7ème ciel, Samian annonce qu'il se retire temporairement de la scène [8]. En 2016, Samian publie un livre de photographies intitulé Enfants de la terre [9], [10]. En 2017, il tient le rôle d'un archéologue dans le film Hochelaga, terre des âmes de François Girard [11].

  11. People also search for