Yahoo Web Search

  1. The New York Times - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/New_York_Times

    3 days ago · The New York Times (NYT or NY Times) is an American newspaper based in New York City with worldwide influence and readership. Nicknamed "the Gray Lady", the Times has long been regarded within the industry as a national "newspaper of record".

  2. A Promised Land - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/A_Promised_Land

    3 days ago · Chimamanda Ngozi Adichie reviewed the book for The New York Times. [12] It is not merely that this book avoids being ponderous, as might be expected, even forgiven, of a hefty memoir, but that it is nearly always pleasurable to read, sentence by sentence, the prose gorgeous in places, the detail granular and vivid.

    • Barack Obama
    • 768
    • 2020
    • November 17, 2020
  3. Ian Urbina - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Ian_Urbina

    Nov 08, 2020 · Ian Urbina (born March 29, 1972) [citation needed] is an investigative reporter who writes most often for The New York Times, but is also a contributing writer for The Atlantic and The New Yorker. Urbina is the author of The New York Times bestseller [2] The Outlaw Ocean (2019), [3] based on more than five years of reporting, much of it ...

  4. Michelle Alexander - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Michelle_Alexander

    5 days ago · The New Jim Crow was re-released in paperback in 2012. As of March 2012 it had been on The New York Times Best Seller list for six weeks and it also reached number 1 on the Washington Post bestseller list in 2012. The book has also been the subject of scholarly debate and criticism.

  5. People also ask

    Is new york times publicly traded?

    When did the new york times publish daily?

    Is the new york times a newspaper?

  6. The Hunger Games - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Hunger_Games

    Nov 11, 2020 · The first two books in the series were both New York Times best sellers, and Mockingjay topped all US bestseller lists upon its release. [1] [2] By the time the film adaptation of The Hunger Games was released in 2012, the publisher had reported over 26 million Hunger Games trilogy books in print, including movie tie-in books.

  7. Kirsten Gillibrand - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Kirsten_Gillibrand

    1 day ago · Kirsten Gillibrand Official portrait, 2019 United States Senator from New York Incumbent Assumed office January 26, 2009 Serving with Chuck Schumer Preceded by Hillary Clinton Member of the U.S. House of Representatives from New York's 20th district In office January 3, 2007 – January 26, 2009 Preceded by John E. Sweeney Succeeded by Scott Murphy Personal details Born Kirsten Elizabeth ...

  8. Nassim Nicholas Taleb - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/INCERTO

    4 days ago · It spent 36 weeks on the New York Times Bestseller list, 17 as hardcover and 19 weeks as paperback, and was translated into 31 languages. The book has been credited with predicting the banking and economic crisis of 2008.

  9. 飢餓遊戲 - 维基百科,自由的百科全书

    zh.wikipedia.org/wiki/飢餓遊戲

    2 days ago · Wikipedia®和维基百科标志是维基媒体基金会的注册商标;维基™是维基媒体基金会的商标。 维基媒体基金会是按美国国內稅收法501(c)(3)登记的非营利慈善机构。 隐私政策; 关于维基百科; 免责声明; 手机版视图; 开发者; 统计; Cookie声明

  10. The New York Times — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/The_New_York_Times
    • Médias
    • Organisation
    • Devise
    • Gouvernance
    • Histoire
    • Historique
    • Fonctionnalités
    • Politique
    • Conséquences
    • Emplacement
    • Évolution
    • Résultats
    • Prix et récompenses
    • Controverses
    • Critiques
    • Polémiques
    • Origine

    The New York Times, abrégé en NY Times, NYT ou Times, est un quotidien new-yorkais distribué internationalement et l'un des plus prestigieux journaux américains.

    Le groupe de presse The New York Times Company en est l'actionnaire unique depuis 2003note 1. Il possède 18 autres journaux dont le New York Times International Edition anciennement International Herald Tribune, de 1967 à 2013 et le Boston Globe.

    Sa devise, affichée dans le coin supérieur gauche de la première page, est « All the News That's Fit to Print » (« Toutes les nouvelles qui méritent d'être imprimées »). Elle date du rachat du journal par Adolph Ochs en 1896 et fait référence à sa volonté de se différencier des quotidiens qui pratiquaient le journalisme jaune, comme le New York World et le New York Journal4.

    Depuis 1992, le directeur de publication est Arthur Ochs Sulzberger, Jr., arrière-petit-fils d'Adolph Ochs. Le contrôle de la direction du journal est assuré par le Trust familial Ochs-Sulzberger.

    Le quotidien est fondé le 18 septembre 1851 par le banquier George Jones et le journaliste et homme politique Henry Jarvis Raymond. Il s'intitule alors New-York Daily Times. Le titre est rebaptisé New-York Times en 1857 et le tiret est abandonné en 18965. Les éditions du dimanche du New York Times débutent en 1861 pour offrir une couverture plus complète des événements liés à la guerre de Sécession. Le journal gagne son premier prix Pulitzer en 1918 pour ses articles sur la Première Guerre mondiale2. Le journal acquiert la station de radio de musique classique WQXR en 1944, à la demande de son propriétaire, John V. L. Hogan (en), qui refuse la proposition de rachat du New York Post. C'est aujourd'hui l'une des plus grandes et prestigieuses radios de la région new-yorkaise. Le premier siège du New York Times est situé 113 Nassau Street, dans le Financial District de Manhattan. En 1854, il se déplace au 138 Nassau Street, et en 1858, il déménage à nouveau pour le 41 Park Row, devenant le premier journal new-yorkais à s'installer dans un immeuble spécialement construit pour lui. En 1904, le journal déménage au 1475 Broadway, au coin de la 42e rue, sur une place nommée Longacre Square. Adolph Ochs, propriétaire du journal depuis 1896, convainc le maire George Brinton McClellan Jr. d'y construire une station de métro. La place est alors renommée Times Square, en référence au titre du journal. L'immeuble est aujourd'hui connu sous le nom One Times Square. En 1907, le New York Times y institue une tradition : à 23 h 59 le soir du Nouvel An, une boule horaire lumineuse, Times Square Ball, descend depuis le toit de l'immeuble. Au printemps 2007, le journal déménage dans le New York Times Building, situé trois blocks plus au sud, au 620 8th Avenue, entre les 40e et 41e rues. Deux ans plus tard, confronté à un manque de liquidités, le journal cède en crédit-bail 21 des 25 étages qu'il possède et reçoit 225 millions de dollars17.

    En 1946, le New York Times introduit une section mode et lance une édition internationale qui s'arrête en 1967 lors de la reprise de l'International Herald Tribune en collaboration avec le Washington Post.

    La version en ligne du New York Times est lancée en 1996. Les lecteurs du monde entier peuvent ainsi accéder gratuitement aux articles les plus récents. Le 27 juin 2012, une édition en chinois est également proposée sur internet8.

    En Amérique du Nord, les organes de presse écrite soutiennent traditionnellement un candidat aux élections. Lors des élections municipales de 2005 à New York, le New York Times apporte son soutien au républicain progressiste Michael Bloomberg contre le candidat démocrate Fernando Ferrer. Pour les élections présidentielles, son choix se porte généralement sur le candidat du Parti démocrate (1988, 1992, 1996, 2000, 2004 et 2008)10.

    Après la victoire de Trump, le journal investit 5 millions de dollars pour créer un bureau spécial dinvestigation basé à Washington, afin de couvrir exclusivement la Maison-Blanche. Ce qui est décrit comme le déploiement d'une « artillerie lourde » sinscrit dans un contexte général de crise de la presse américaine où les plus grands titres de presse ont été fragilisés pour avoir été incapables d'anticiper la victoire du candidat républicain16. Si le président américain qualifie le journal de « honte pour les médias », le suivi accru de Donald Trump est une aubaine financière pour le quotidien qui a gagné 348 000 abonnés en ligne de mai à juillet 201716.

    En 1913, le journal s'installe pour près d'un siècle dans des locaux plus vastes, au 229 West de la 43e rue, toujours sur Times Square. L'immeuble One Times Square est revendu en 1961.

    En juin 2015, le New York Times compte un million d'abonnés au journal électronique uniquement, en plus de 1,1 million d'abonnés à l'offre mixte papier/électronique18. Le nombre d'abonnés à l'offre électronique atteint 2,2 millions en mai 201719.

    Les chiffres du 1er trimestre 2018 marquent une nette progression du digital. Le nombre total d'abonnés (papier et / ou Web) atteint 3,7 millions, dont 2,8 millions en ligne. La part des lecteurs dans les ressources du journal grimpe alors à 63 %, contre seulement 50 % sept ans plus tôt20. Au 3e trimestre 2018, le nombre d'abonnés passe la barre des 4 millions dont trois millions pour l'offre en ligne (progression de 24,4 % en un an)21.

    Entre 1918 et 2018, le New York Times a reçu 125 prix Pulitzer22 dont un nombre record de 7 pour l'année 20022.

    Le journal, comme beaucoup d'autres, a été accusé au cours de son histoire de donner trop ou pas assez d'importance à certains événements. Parmi les principales controverses, celles avant et pendant la Seconde Guerre mondiale d'avoir minoré les accusations contre le Troisième Reich d'expulser puis de tuer les Juifs, en partie car l'éditeur du New York Times, juif lui-même, craignait que le journal apparaisse comme prenant parti pour la « cause juive ». Une autre charge portée contre le journal fut sa couverture de l'Union soviétique par son correspondant Walter Duranty, accusé d'avoir aidé à masquer la famine en Ukraine organisée par Staline dans les années 1930. En juillet 2008, le New York Times refuse de publier une tribune de John McCain, candidat républicain à la présidence, une décision qui a particulièrement irrité son équipe de campagne26. Le 1er août 2018, le New York Times recrute la journaliste Sarah Jeong au sein de son comité de rédaction. Une polémique éclate immédiatement sur internet après la découverte de nombreux tweets parfois considérés comme racistes à l'encontre des Blancs postés par Jeong. Le journal publie toutefois rapidement un communiqué pour affirmer son soutien à la journaliste. De son côté Jeong affirme qu'elle ne faisait que troller ses adversaires et déclare avoir été victime de cyberharcèlement27,28,29. En décembre 2018, le New York Times publie dans sa rubrique littéraire une interview de l'écrivaine Alice Walker dans laquelle elle déclare avoir parmi ses livres de chevet un livre complotiste antisémite de David Icke. Il est reproché[Qui ?] au journal de ne pas avoir apporté cette précision aux lecteurs, publiant l'interview sans commentaire30,31. En avril 2019, le New York Times publie une caricature représentant un Donald Trump aveugle coiffé d'une kippa. Celui-ci tient en laisse un chien-guide figurant Benyamin Netanyahou, qui porte au cou l'étoile de David. La caricature fait l'objet d'une controverse qui amène la rédaction à présenter ses excuses sur Twitter, le surlendemain de la publication, évoquant une « image offensante » et une « erreur de jugement »32. En juin 2019, le journal annonce qu'il ne publiera plus de caricatures politiques quotidiennes dans son édition internationale et a mis fin à ses relations avec deux caricaturistes sous contrat33,34.

    Dans les années 1980, le journal fut aussi accusé par l'organisation Fairness and Accuracy in Reporting (en) et par les spécialistes des médias Noam Chomsky et Edward Herman de donner une couverture biaisée des événements en Amérique centrale et Amérique du Sud, particulièrement en insistant sur la violation des droits de l'homme commises au Nicaragua au détriment de celles perpétrées pendant les guerres civiles au Salvador et au Guatemala ou sous la dictature au Honduras. Le journal est aussi accusé, par Noam Chomsky et Edward Herman, de médiatiser systématiquement les informations compromettantes pour les ennemis des États-Unis, et inversement de minorer les crimes de la politique étrangère des États-Unis et de leurs alliés23. Dans un article, la chroniqueuse Maureen Dowd n'hésite pas à qualifier Judith Miller de « femme de destruction massive » et dénonce son manque de discernement quand elle avait relayé les affirmations de la Maison-Blanche sur l'existence d'armes de destruction massive en Irak25. Le journal reproche principalement à Judith Miller son manque de rigueur dans sa couverture de l'avant-guerre en Irak au début des années 2000.

    Considérée comme une reporter sans scrupules selon les uns ou comme la championne de la liberté d'expression selon les autres, elle avait préféré être incarcérée durant l'été 2005 plutôt que de compromettre ses sources dans laffaire Plame-Wilson. Détenue pendant 85 jours, elle a reçu le soutien de sa rédaction pendant sa détention, notamment celui d'Arthur Ochs Sulzberger, Jr., directeur de la publication.

    En juin 2019, la rédaction du New York Times reconnait avoir envoyé à l'administration Trump un article portant sur les relations russo-américaines, afin de le faire approuver avant publication. D'après lancien journaliste du New York Times James Risen, cette pratique serait récurrente, en particulier depuis l'administration George W. Bush. Il existe selon lui un « accord informel » entre le gouvernement et la presse, par lequel des représentants du gouvernement ou de la CIA « ont régulièrement entrepris des négociations discrètes avec la presse pour empêcher la publication darticles sensibles concernant la sécurité nationale »35.

  11. People also search for