Yahoo Web Search

  1. Vulcano (film 1950) - Wikipedia

    it.wikipedia.org › wiki › Vulcano_(film_1950)

    2 days ago · Questo film fu girato nelle Eolie, a Vulcano e sull'isola di Salina nell'estate del 1949, in contemporanea al film di Roberto Rossellini, Stromboli (Terra di Dio) con Ingrid Bergman, dopo la rottura tra Rossellini e Anna Magnani. Le vicende produttive dei due film rivali sono state ricostruite per la prima volta nel 2000 nel libro "La guerra ...

    • 106 min
    • 1950
    • Vulcano
    • Italia
  2. Mostra internazionale d'arte cinematografica - Wikipedia

    it.wikipedia.org › wiki › Mostra_Internazionale_d

    2 days ago · Anche Roberto Rossellini, altro autore di spicco del cinema italiano dell'epoca, presenta molti dei suoi film nel corso della rassegna: il 1950 è l'anno di Francesco, giullare di Dio e Stromboli (Terra di Dio); due anni dopo presenta Europa '51. Scandali a parte, è il cinema europeo a fare la parte del leone.

    • 1932 - oggi
    • Cinema
  3. 英国电影学院奖最佳影片 - 维基百科,自由的百科全书

    zh.wikipedia.org › wiki › 英国电影学院奖最佳

    18 hours ago · Roberto Rossellini 義大利: 云中四步: Alessandro Blasetti: Giuseppe Amato 義大利: 1949: 最佳電影: 單車失竊記: 維多里奧·狄西嘉: Giuseppe Amato 義大利: The Ballad of Berlin: R.A. Stemmle: Alf Teichs 德國: The Last Stage: 万达·亚库波夫斯卡 波蘭: The Set-Up: 勞勃·懷斯: Richard Goldstone 美國: 黑獄 ...

  4. Le Corniaud — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Le_Corniaud
    • Synopsis
    • Résumé
    • Origines
    • Production
    • Commentaires
    • Sortie
    • Culture populaire

    Alors qu'elle n'a parcouru que quelques dizaines de mètres sur le chemin de ses vacances estivales vers l'Italie, la 2CV bleue d'Antoine Maréchal se disloque, percutée en plein Paris par la Rolls Royce de Léopold Saroyan, directeur d'une maison d'import-export. D'abord de mauvaise foi, celui-ci reconnaît ses torts et offre à Maréchal la possibilité de poursuivre, tous frais compris, son voyage au volant de la superbe Cadillac décapotable d'un de ses clients américains. Ce dernier devra ainsi conduire le véhicule (qui arrive de Beyrouth) de Naples à Bordeaux (où il est prévu qu'il soit embarqué pour les États-Unis). Séduit par la proposition, Maréchal ne se doute pas que Saroyan est en réalité le parrain d'un syndicat de gangsters, et qu'il a truffé la Cadillac de produits illégaux : héroïne dans les ailes arrière de la voiture, or dissimulé dans les pare-chocs, des pierres précieuses cachées dans la batterie, et le YoukounkounN 1, « le plus gros diamant du monde », récemment volé. Saroyan espère bien que sa « mule » pourra assurer le transport, y compris devant les douanes. Voici donc le naïf Maréchal sur les routes d'Italie puis du Sud de la France, ignorant tout de sa précieuse cargaison, et ne remarquant pas que le malfaiteur le suit à distance pour veiller sur la marchandise, qui est également convoitée par une bande rivale menée par Mickey dit « le bègue ».

    Après une traversée de l'Italie marquée par des incidents, Maréchal arrive à la frontière et il va découvrir la vérité sur la voiture et qu'il a été pris pour un « corniaud ». Il se vengera à sa façon lors d'une halte à Carcassonne tout en continuant d'emmener la voiture à Bordeaux où il découvrira la cachette du Youkounkoun : le klaxon de la voiture, qui connaissait plusieurs dysfonctionnements depuis le début du voyage.

    Gérard Oury s'est inspiré de la mésaventure d'un présentateur de la télévision française, Jacques Angelvin, qui fut arrêté aux États-Unis en 1962 au volant d'une Buick Invicta provenant de France et dans laquelle plus de cinquante kilogrammes d'héroïne pure avaient été dissimulésb 1. Lors de son arrestation, la voiture ne contenait plus la drogue et Angelvin clama d'abord son innocence en prétendant avoir été dupé. Il fut pourtant prouvé que la voiture du français avait bien servi à transporter la drogue depuis Marseille jusqu'aux États-Unis et qu'il avait touché dix mille dollars pour cela. Plaidant coupable lors de son procès, le présentateur de Paris-Club fut incarcéré pendant cinq ans2. Cette arrestation est un des épisodes du démantèlement de la « French Connection ».

    Dès le début, Gérard Oury sait à quels acteurs il fera appel pour les deux rôles principaux : Bourvil et Louis de Funès. Les deux acteurs s'étaient déjà côtoyés dans les films Poisson d'avril (1954), Les Hussards (1955) et La Traversée de Paris (1956) et ont envie de travailler à nouveau ensemble. Tandis que Bourvil est une vedette depuis près de dix ans, Louis de Funès, lui, commence à en devenir une : il est un second rôle remarqué et apprécié du public et, lorsque Oury prépare Le Corniaud, l'acteur tourne un film dont personne n'imagine alors le succès et qui le rendra définitivement célèbre, Le Gendarme de Saint-Tropez. Louis de Funès qui, sur le tournage du précédent film d'Oury, Le crime ne paie pas, lui avait dit « tu es un auteur comique, et tu ne parviendras à t'exprimer vraiment que lorsque tu auras admis cette vérité-là », accepte sa proposition sans hésiter. Bourvil apprécie beaucoup Gérard Oury et lui donne son accord sans même connaître l'histoire. Ils avaient joué ensemble dans le film Garou-Garou, le passe-muraille en 1950 et Bourvil, au cours d'une scène, giflait Oury ; ils s'étaient également vu sur le tournage du film Le Miroir à deux faces, où Oury était acteur et scénariste. Le cachet de Bourvil pour ce film est trois fois plus important que celui octroyé à de Funèsb 2. Les auditions à Carcassonne sont annoncées par les journaux locaux et se déroulent sur la place Saint-Nazaire : 200 postulants s'y rendent pour décrocher un petit rôle dans Le Corniaud3. Annie Claparède, jeune carcassonnaise de 16 ans, décroche le rôle succinct de la serveuse du café de France4. Lors de son essai, Gérard Oury lui demande d'accentuer son accent4. Elle est payée 80 FRF et reste quinze jours sur le tournage ; chaque soir, elle est ramenée chez elle à bord de la Cadillac du film4. Après le tournage, Gérard Oury lui propose de suivre l'équipe à Paris pour tenter une carrière d'actrice, disant d'elle qu'elle était une « petite Jeanne Moreau », mais ses parents ne veulent pas la laisser partir4. Deux jours avant le début du tournage, le 29 août 1964, un samedi soir, le fils de 16 ans du premier assistant « emprunte » la Jaguar verte que Louis de Funès devait utiliser et la détruit dans un accident. En conséquence, beaucoup des scènes de l'acteur ne pourront être filmées qu'après l'arrivée d'une voiture de rechange, « repeinte à toute vitesse de couleur verte », des jours plus tard b 3,5. Après la projection des épreuves (rushes) des deux premières semaines de tournage, de Funès trouvant qu'il n'était pas assez présent à l'écran fera une « grève du masqueb 4,C 1» pendant près de 24 heures. Gérard Oury indique dans ses mémoires qu'il reconnait dans le film l'endroit où de Funès effectue cette « grève », mais le réalisateur reste muet sur l'instant précis dans le film. Oury imagine alors la célèbre scène de douche, où l'acteur compare sa musculature avec celle d'un « grand balèze », l'ex-catcheur Robert Duranton. L'idée lui est inspirée par une rencontre étonnante faite lors d'un voyage en Italie « ... J'avais rencontré à Capri un couple étrange, lui : un homo maigrichon américain, ridaillé mais milliardaire, elle : un colossal biquet français culturiste ! L'opposition physique entre ces deux êtres dépassait les limites de la bouffonnerieb 5 ». Lors du Festival de Cannes 1965, Gérard Oury et son producteur Robert Dorfmann se voient proposer par des producteurs américains de réaliser et produire un remake avec Dean Martin et Jack Lemmon13. Malgré une offre importante (un budget important, les salaires versés dans des comptes en Suisse et la promesse de produire deux autres films dans les cinq ans14), les deux Français ne donnent pas suite. Ces Américains n'avaient d'ailleurs pas vu le film au moment où ils proposaient d'en faire un remake. Lors du Festival de Cannes 2005, une rumeur sur un nouveau projet de remake du film court : Benoît Poelvoorde et Jamel Debbouze auraient donné leur accord pour tourner dans le film et reprendre respectivement les rôles de Bourvil et de Louis de Funès13. Produit par La Petite ReineN 2 et StudioCanal, le film aurait été écrit par Franck Magnier et Alexandre Charlot et devait s'intituler On a encore volé le Youcouncoun15. Mais Gérard Oury a annoncé qu'il n'avait jamais donné son accord à un tel projet et que celui-ci n'était « en aucun cas à l'ordre du jour »16. Des mois plus tard, Le Corniaud triomphant au box-office, le producteur Robert Dorfmann presse Gérard Oury de vite réfléchir à un prochain film - si possible un nouveau road movie comique - pour Bourvil et Louis de Funès. Oury écarte tout d'abord l'idée de donner une suite au film ; il ne veut pas « remettre les pieds dans les mêmes chaussures, si vernies soient-elles » (il ne réalisera d'ailleurs aucune suite de toute sa carrière)17. Il repense ensuite à l'idée des deux jumelles, qu'il propose à Dorfmann. Le producteur accepte le projet et récupère alors, moyennant finances, les droits du scénario auprès d'Henry Deutschmeister. Les personnages des deux jumelles sont transformés en hommes et Gérard Oury annonce son futur projet à Bourvil et Louis de Funès le 2 avril 1965. Le projet de La Grande Vadrouille est lancé. Gérard Oury écrit le scénario à nouveau avec Marcel Jullian mais également avec sa fille, Danièle Thompson. D'importants moyens sont mis en place pour La Grande Vadrouille, grâce à un gros budget ; pour l'amortir, le producteur vend le film aux gérants de salles avant même qu'il ne soit tourné. Le tournage se déroule beaucoup mieux que celui du Corniaud, même s'il est très long : il commence le 16 mai 1966 et s'achève à la mi-octobre.

    La 2CV conduite par Bourvil qui se disloque lors de l'accident avec Louis de Funès était équipée de boutons poussoirs afin qu'elle s'éparpille au moment voulu. Le spécialiste des effets spéciaux, Pierre Durin, avait scié le véhicule en 250 morceaux puis re-assemblé le tout avec des crochets. De petits appareils électriques faisaient sauter les crochets solidarisant les morceaux au moment opportun 6,7 Cette scène, la dernière tournée, le 7 décembre 1964 sur la place Sainte-Geneviève à Paris8, fut peut-être inspirée à Oury par sa « rencontre » cinématographique avec Bourvil sur le tournage du Miroir à deux faces. Dans ce film dramatique d'André Cayatte réalisé en 1958, Bourvil au volant de sa 2CV est percuté par Gérard Oury, acteur mais aussi coscénariste du film, au volant d'une grosse américaine. Le plan est particulièrement complexe, puisque la 2CV doit se désintégrer sous le choc avec la Rolls Royce, ce qui ne peut être filmé qu'une fois. Bourvil improvise la remarque « Elle va marcher beaucoup moins bien forcément » sur le moment, provoquant un fou rire chez de Funès, qui dut tourner la tête pour le cacher et ainsi ne pas gâcher cette prise si complexe. Bourvil demandera que Louis de Funès soit nommé en haut de l'affiche, à ses côtés. Des années plus tard, en 1976, Louis de Funès, reconnaissant de ce qu'a fait Bourvil pour lui, fait le même geste à l'égard de Coluche pour L'Aile ou la Cuisse. La Grande Vadrouille sort le 8 décembre 1966 et, à la stupeur de tous, attire près 17 267 607 spectateurs au bout de sa première exploitation, battant non seulement le record au box-office du Corniaud mais aussi tous les autres films sortis en France avant lui. Il devient alors le plus grand succès cinématographique sur le territoire français, toutes nationalités confondues, et le reste pendant plus de trente ans jusqu'à être dépassé par le blockbuster américain Titanic en 1998 au cinéma. Il demeure quand même le film français au plus grand nombre d'entrées jusqu'à être également dépassé par la comédie française Bienvenue chez les Ch'tis en 2008. Après ce deuxième succès pour son duo d'acteurs, Gérard Oury prévoit ses prochains films pour les quatre années à venir18. Il y a d'abord un film avec Bourvil et Jean-Paul Belmondo, Le Cerveau, une comédie inspirée de l'attaque du train postal Glasgow-Londres : le film sort en mars 1969 et réunit 5 millions de spectateurs. Puis il y a une adaptation parodique de la pièce de théâtre Ruy Blas de Victor Hugo, qu'Oury avait joué à la Comédie Française en 1960 : le film, alors intitulé Les Sombres Héros, est censé être le troisième film du duo Bourvil / de Funès mais Bourvil meurt des suites d'une longue maladie le 23 septembre 1970. C'est finalement l'acteur Yves Montand qui remplace Bourvil dans le rôle qui lui était prévu. La Folie des grandeurs sort en décembre 1971 et est, malgré l'absence de Bourvil, une réussite.

    no 1 au box-office en 1965 en France et énorme succès : 11 739 783 entrées. Il fit également 1 545 858 entrées en Espagne10 ainsi que 30,9 millions d'entrées en URSS11.

    Ainsi, la réplique est reprise dans de nombreux films comme Taxi 2 (2000) et À toute épreuve (2014), ou encore à la télévision comme dans la version française de l'épisode 11 de la saison 2 de la série américaine NCIS : Enquêtes spéciales (elle est prononcée par Tony DiNozzo)12. Par ailleurs, dans le 33e album d'Astérix Le ciel lui tombe sur la tête, lorsque le vaisseau des Tadsylwiniens ordonne au Nagma de partir après avoir cassé son vaisseau : le chef Nagma dit « Oui, mais elle va moins bien marcher maintenant ! ». Une petite case dans le coin précise aux lecteurs la référence hommage au film.

  5. Totò - Wikipedia

    it.wikipedia.org › wiki › Totò

    18 hours ago · Totò nacque il 15 febbraio 1898 nel rione Sanità (un quartiere considerato il centro della “guapperia” napoletana), in via Santa Maria Antesaecula al terzo piano del civico 107 (mesi più tardi, a causa delle piccole dimensioni dell'abitazione, si trasferirono a pochi metri di distanza, al secondo piano del civico 109 di via Santa Maria Antesaecula, riconosciuta oggi come abitazione ...

  6. Il pap'occhio - Wikipedia

    it.wikipedia.org › wiki › Il_pap&

    18 hours ago · La performance di Benigni nella stanza del papa e alla finestra ricorda quella dello stesso Chaplin ne Il grande dittatore. Vengono inoltre citati, nella scena al ristorante, Franco Zeffirelli e la rock opera Jesus Christ Superstar. Nel film il regista statunitense Martin Scorsese, all'epoca sposato con Isabella Rossellini interpreta sé stesso.

  7. Hedda Hopper - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Hedda_Hopper

    1 day ago · A Radio-ballett with Charlie Chaplin. A piece for Acoustic Stage Dt. Der Mann im Mond. Ein Radio-Ballett mit Charlie Chaplin. Stück für Akustische Bühne. Written by Evelyn Dörr, and broadcast on WDR in 2002. By Joanne Linville in the television film James Dean (2001). By Jenn Colella in Chaplin: The Musical during 2006 and on Broadway in 2012.

  8. Anugerah Akademi untuk Pelakon Lelaki Terbaik - Wikipedia ...

    ms.wikipedia.org › wiki › Anugerah_Akademi_untuk

    18 hours ago · Anugerah Akademi untuk Pelakon Lelaki Terbaik (Bahasa Inggeris: Academy Award for Best Actor) ialah sebuah anugerah dipersembahkan setiap tahun oleh Akademi Sains dan Seni Perfileman (Academy of Motion Picture Arts and Sciences, AMPAS).

  9. Paolo Villaggio - Wikipedia

    it.wikipedia.org › wiki › Paolo_Villaggio

    1 day ago · Paolo Villaggio (Genova, 30 dicembre 1932 – Roma, 3 luglio 2017) è stato un attore, scrittore, comico, sceneggiatore e regista italiano.. È stato autore e interprete di personaggi legati a una comicità surreale e innovativa come il professor Kranz, il timido Giandomenico Fracchia e soprattutto il ragionier Ugo Fantozzi: creazione letteraria da cui è nata una saga cinematografica di ampio ...

  10. Liste de films sur la Seconde Guerre mondiale — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Liste_de_films_sur_la

    18 hours ago · Cette liste de films sur la Seconde Guerre mondiale comprend des films (et téléfilms et séries) de fiction ou de propagande et des documentaires consacrés aux différents aspects relatifs à la Seconde Guerre mondiale.

  11. People also search for