Yahoo Web Search

  1. Julian Assange - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Julian_Assange

    20 hours ago · Julian Paul Assange (/ ə ˈ s ɑː n ʒ /; born 3 July 1971) is an Australian editor, publisher, convicted hacker, and activist who founded WikiLeaks in 2006. WikiLeaks came to international attention in 2010 when it published a series of leaks provided by U.S. Army intelligence analyst Chelsea Manning.

  2. List of material published by WikiLeaks - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Information_published_by...

    4 days ago · On 29 July 2010 WikiLeaks added a 1.4 GB "insurance file" to the Afghan War Diary page, whose decryption details would be released if WikiLeaks or Assange were harmed. [105] [106] About 15,000 of the 92,000 documents have not yet been released on WikiLeaks, as the group is currently reviewing the documents to remove some of the sources of the ...

  3. People also ask

    Who is WikiLeaks founder Julian Assange?

    When was the first document posted on WikiLeaks?

    When did Julian Assange start WikiLeaks?

    How was WikiLeaks hacked?

  4. Julian Assange — Wikipédia

    fr.wikipedia.org/wiki/Julian_Assange
    • Enfance
    • Vie personnelle
    • Carrière
    • Débuts
    • Éducation
    • Activités
    • Philosophie
    • Critique
    • Objectifs
    • Citation
    • Controverses
    • Conséquences
    • Polémiques
    • Origine
    • Histoire
    • Synopsis
    • Politique
    • Historique

    Julian Paul Assange affirme être né sur Magnetic Island2,3, au large de Townsville (Australie), où il passe une grande partie de son enfance ; Interpol prétend qu'il est né à Townsville même4. Alors qu'il a un an, sa mère, Christine, se marie avec le directeur de théâtre ambulant Brett Assange5,6 qui, bien que n'étant pas son père biologique, le reconnaît légalement et lui donne son nom. Son père biologique serait « un jeune homme, rencontré à Sydney, lors d'une manifestation contre la guerre du Vietnam7. »

    En 1979, sa mère se remarie avec un musicien, « fils présumé d'Anne Hamilton-Byrne8 », fondatrice de la secte New Age Kia Lama9,10,11. Le 12 décembre 2010, au cours de lémission Mise au Point12 diffusée par la Télévision suisse romande, Julian Assange évoque son enfance, ainsi que les constantes pérégrinations qui lont amené  lui, sa mère et son demi-frère  à devoir fuir ce quil appelle « la secte dAnne Hamilton-Byrne (Association du parc Santiniketan)13,12,8 ». En 1982, le couple divorce après la naissance du demi-frère de Julian. Les parents se disputent sa garde. Sa mère s'enfuit avec ses enfants et les cache pendant cinq ans. Cette vie d'errance conduit Assange à fréquenter 37 écoles différentes12,14. À l'âge de 18 ans, Julian Assange emménage avec sa compagne ; elle donne naissance à leur fils Daniel3,15.

    En 1993, Assange participe au lancement de l'un des premiers fournisseurs de services Internet grand public en Australie, Suburbia Public Access Network. À partir de 1994, il exerce des activités en tant que programmeur et développeur de logiciels libres. En 1995, il écrit le logiciel Strobe, un scanner de port. En 1996, il contribue à lécriture de plusieurs correctifs pour le projet PostgreSQL16. Assange a participé à la rédaction du livre Underground: Tales of Hacking, Madness and Obsession on the Electronic Frontier (en) (« Dans la clandestinité : contes du piratage, de la folie et de lobsession à la frontière électronique ») (1997), qui relate ce qu'il a vécu avec le groupe des International Subversives. Il co-invente, à partir de 1997, le système de chiffrement niable Rubberhose, un concept de cryptographie élaboré dans un progiciel pour GNU/Linux et conçu pour fournir un déni plausible contre la cryptanalyse du tuyau de caoutchouc (en). À lorigine, dans lesprit d'Assange, ce système devait constituer « un outil au service des personnes œuvrant en faveur des droits de lhomme, et qui avaient besoin de protéger des données sensibles dans ce domaine ». Parmi les autres logiciels quil a écrits ou coécrits, on compte le logiciel de mise en cache NNTPCache pour Usenet et Surfraw (en), une interface en ligne de commande pour les moteurs de recherche Web. En 1999, Assange enregistre le nom de domaine leaks.org, « mais », dit-il, « ensuite, je nen ai rien fait ».

    Le 4 novembre 2010, dans un entretien télévisé accordé à la Radio télévision suisse, il décrit ses premiers pas d'informaticien, grâce au Commodore 64 offert par sa mère17. Il a par la suite utilisé un ordinateur Amiga pour ses premières activités de hacking18,19.

    Assange a fréquenté six universités. De 2003 à 2006, il étudie la physique et les mathématiques à l'université de Melbourne. Il a également suivi des études de philosophie et de neurosciences.

    Assange est connu pour ses actions au sein de l'organisation WikiLeaks21 (« leaks » signifie « fuites » en anglais), au conseil d'administration de laquelle il participe. Il est également l'un de ses porte-parole les plus connus. Il serait même le fondateur22 (même s'il ne se présente pas ainsi23) et responsable du site Web de WikiLeaks24. Il possède un droit de veto sur la publication de tout document soumis à WikiLeaks25. Début 2010, il déclare quaucun des cinq membres du personnel de WikiLeaks ne perçoit de salaire23.

    Julian Assange a une philosophie crypto-anarchiste qui constate une asymétrie d'information entre les pouvoirs publics et les citoyens et que cette asymétrie profite essentiellement aux États. Cela signifie que les États sont, dune part, en mesure de contrôler une grande partie des communications de leurs citoyens, et quils tentent, dautre part, de garder secrets de larges pans de l'information dont ils disposent.

    Partant de ce constat, Assange estime que les innovations techniques proposées par Internet offrent désormais la possibilité d'inverser l'asymétrie observée en déployant une stratégie reposant sur deux axes essentiels.

    Le premier de ces axes vise à protéger les informations à caractère personnel des citoyens par des moyens cryptographiques, moyens cryptographiques au développement desquels Assange a dailleurs déjà contribué activement et quil sest attaché à diffuser gratuitement (voir supra). De tels moyens sont susceptibles de restreindre très fortement l'influence et le contrôle quexercent les États sur leurs citoyens. Le second axe vise, lui, à organiser la publication-divulgation systématique des connaissances dont disposent les États et leurs dirigeants et de parvenir ainsi à une minimisation de la fonction étatique conçue en tant quautorité maîtrisant l'information. Pour Julian Assange, « lorganisation de fuites constitue une action intrinsèquement anti-autoritaire28 ».

    Partant du constat que les guerres du XXe siècle sont souvent parties de diffusion d'informations maîtrisées par les dirigeants qui voulaient la guerre, Assange déclare : « cela signifie que les populations naiment pas les guerres et quil faut leur mentir. Cela signifie que la vérité peut nous emmener vers la paix29. ».

    En avril 2010, WikiLeaks publie des documents classifiés sur la guerre dIrak et notamment la vidéo Collateral murder. En janvier 2015, le site de WikiLeaks rapporte que trois de ses membres ont reçu un avis de Google les informant que cette entreprise avait dû, en avril 2012, remettre à la justice fédérale leur e-mails et métadonnées38, du fait d'un mandat émis pour espionnage, complot en vue de commettre de l'espionnage, vol ou soustraction de biens appartenant au gouvernement des États-unis, violation du Computer fraud and Abuse Act, et conspiration générale  chefs d'accusation pouvant valoir jusqu'à 45 ans de prison. En décembre 2015, des réquisitions judiciaires confirment que les poursuites contre Wikileaks restent en cours39. En avril 2017, un fonctionnaire déclare à CNN que l'acte d'accusation formel contre Assange est en cours de rédaction40. En avril 2014, Scotland Yard affirme qu'en presque deux ans passés à l'ambassade, les coûts de surveillance policière se sont élevés à 5,9 millions de livres52 (plus de sept millions d'euros). Ces charges sont le résultat d'une garde ininterrompue effectuée par trois agents, coûtant chacun 11 000 livres par jour (plus de 13 000 euros). Plusieurs députés, dont Jenny Jones, se sont insurgés contre ces dépenses86. Chelsea Manning, l'analyste militaire qui a fourni les documents, sera condamnée pour espionnage, en 2013, à 35 ans de prison. En outre des enquêtes sont lancées contre Assange par plusieurs agences gouvernementales33, notamment le FBI34. Des documents judiciaires publiés en mai 2014 montrent que Assange était encore sous enquête « active et permanente » à cette date35. Selon d'autres documents publiés en 2014 par Edward Snowden, le gouvernement des États-Unis a inscrit Assange sur sa liste des personnes les plus recherchées (2010 Manhunting Timeline)36 et a demandé à ses alliés d'ouvrir des enquêtes pénales contre lui37. Ces mêmes documents incluent une proposition de la NSA de traiter WikiLeaks comme un « acteur étranger malveillant ». Le 18 novembre 2010, quelques jours après les révélations de télégrammes de la diplomatie américaine par WikiLeaks, le parquet suédois, après avoir abandonné les poursuites et l'avoir autorisé à quitter le territoire, émet un mandat d'arrêt62 à des fins d'interrogatoire contre Julian Assange, afin de l'interroger sur des suspicions de « viol mineur »54 et d'agression sexuelle63. Julian Assange se déclare prêt à être interrogé. Le 7 décembre 2010, alors qu'il se rendait à une convocation judiciaire concernant cette affaire, Assange est arrêté par la police britannique, qui lui fait savoir son intention de l'extrader vers la Suède. Finalement, Julian Assange fait appel devant la Cour suprême du Royaume-Uni, récemment créée, laquelle rejette en mai 2012 sa demande de ne pas être extradé vers la Suède, considérant ainsi que le mandat d'arrêt européen lancé contre Assange pour interrogatoire est valide69. Interviewé sur CNN, il réfute la pertinence de la procédure pénale à son encontre (il n'est d'ailleurs pas mis en examen)70, déclarant comme infondées les accusations portées contre lui, puis ajoute : « On ne peut pas mettre sur le même plan l'énormité des informations que je révèle, concernant la mort de 109 000 civils en Irak, avec les accusations triviales portées contre moi ». Depuis le 30 novembre 2010, il est l'objet d'un mandat d'arrêt international de la part de la Suède relayé par Interpol71,72,73 pour cette affaire74.

    Les autorités des États-Unis commencent à enquêter sur WikiLeaks et Assange en vertu de la loi sur l'Espionnage de 191730, ce que confirme en novembre 2010 le ministre de la Justice américain, Eric Holder. Un grand jury est constitué à Alexandria en Virginie31,32. Une semaine après son arrestation, Julian Assange bénéficie d'une décision de remise en liberté surveillée sous réserve du paiement d'une caution fixée à hauteur de 240 000 £ (282 000 )64. La décision contestée par l'accusation est confirmée en appel par la Haute Cour de justice de Londres le 16 décembre 201065. Un comité de soutien, qui réunit des personnalités comme Michael Moore66, Ken Loach, Jemima Khan ou Bianca Jagger65, se mobilise pour réunir la caution requise et obtenir la libération effective de Julian Assange67. Le ministère des Affaires étrangères britannique fait savoir qu'il va faire arrêter M. Assange en vue de son extradition dès qu'il posera le pied dehors. L'ambassade équatorienne occupe seulement une partie de son immeuble, les escaliers, les ascenseurs et la porte d'entrée n'en font pas partie. Scotland Yard affirme dépenser 65 000  par jour pour surveiller le pâté de maisons à l'aide de deux camionnettes et 50 hommes, dont plusieurs à l'intérieur du bâtiment85,52.

    Lanalyste politique Bob Beckel déclare en juillet 2010 sur Fox News qu'il faudrait éliminer Julian Assange en disant : « un homme mort ne peut plus divulguer quoi que ce soit. Ce type est un traître, et il a désobéi à toutes les lois des États-Unis. Ce type devrait  je veux dire, je ne suis pas pour la peine de mort, il ny a quune chose à faire, tirer sur ce fils de pute illégalement41 ». La même année, Donald Trump, déclare souhaiter quil soit exécuté. Christopher Matthews, ancien membre de la direction du Parti démocrate et animateur-vedette de la chaîne MSNBC, estime que les services secrets américains devraient « agir à lisraélienne et enlever Assange »42. Le parquet suédois annonce abandonner les poursuites pour viol contre Julian Assange le 19 mai 201795. L'affaire est classée sans suite en raison de la longueur de la procédure.

    Cette accusation survient peu de temps après que WikiLeaks a publié 77 000 documents confidentiels de l'armée américaine sur la guerre en Afghanistan56, déclenchant la « fureur du Pentagone », puis annoncé, le 15 août 2010, vouloir en publier 15 000 nouveaux. Cette concomitance ne semble pas fortuite à certains commentateurs. « Cette affaire ressemble fort à un coup tordu des services, à l'ancienne », affirme, par exemple, Le Canard enchaîné61.

    Poursuivi par la justice britannique du fait d'un mandat suédois, il est entré dans cette ambassade le 19 juin 2012 pour y déposer une demande d'asile politique. Le ministre équatorien des Affaires étrangères, Ricardo Patiño, confirme alors la demande, déclare que son gouvernement va l'étudier et qu'en attendant Julian Assange peut rester à l'intérieur de l'ambassade79,80,52.

    Le Metropolitan Police Service de Londres explique que Julian Assange a violé les obligations de sa liberté conditionnelle, et qu'il sera arrêté dès que possible81. L'Équateur analyse sa requête, mais doit démontrer qu'il a été persécuté dans son pays d'origine, à savoir l'Australie.

    Le 16 août 2012, le ministre des Affaires étrangères de l'Équateur, M. Ricardo Patiño, annonce que lÉquateur accorde l'asile politique à Julian Assange82 malgré des pressions insistantes du Royaume-Uni83.

    Le 13 août 2015, les accusations d'agression sexuelle sont prescrites, mais Julian Assange reste enfermé dans l'ambassade d'Équateur où il s'est réfugié (voir ci-dessus), disant craindre une extradition vers les États-Unis87 et toujours sous le coup du mandat d'arrêt international lancé par la Suède, malgré l'avis du Groupe de travail sur la détention arbitraire de l'ONU rendu le 5 février 2016, après un an et demi denquête, qui estime quil est victime dune détention arbitraire et demandant qu'il retrouve sa liberté de mouvement88,89. Le 16 septembre 2016, le tribunal suédois chargé de l'affaire confirme le mandat d'arrêt européen pour les faits présumés de viol qu'il aurait commis. Ses avocats annoncent dans la foulée faire un recours devant la Cour Suprême90.

    • Julian Paul Hawkins
    • Australien
  5. Pizzagate conspiracy theory - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Pizzagate_conspiracy_theory

    2 days ago · "Pizzagate" is a debunked conspiracy theory that went viral during the 2016 United States presidential election cycle. It has been extensively discredited by a wide range of organizations, including the Washington, D.C., police.

  6. Julian Assange – Wikipédia, a enciclopédia livre

    pt.wikipedia.org/wiki/Julian_Assange

    2 days ago · O filme americano de 2013 The Fifth Estate (no Brasil, O Quinto Poder [42]) foi baseado nos livros Inside WikiLeaks: My Time with Julian Assange at the World's Most Dangerous Website, escrito por um ex-porta-voz do site, e no referido WikiLeaks: Inside Julian Assange's War on Secrecy, e conta, numa ótica pessoal, a história no site WikiLeaks.

  7. Jacob Appelbaum - Wikipedia

    en.wikipedia.org/wiki/Jacob_Appelbaum

    2 days ago · Jacob Appelbaum (born 1 April 1983) is an American independent journalist, computer security researcher, artist, and hacker.He studies at the Eindhoven University of Technology, and was formerly a core member of the Tor project, a free software network designed to provide online anonymity.

  8. Four Viral Claims Journalists Spread on Twitter That Are False

    theintercept.com/2017/11/05/four-viral-claims...

    Nov 05, 2017 · Last year, from the time WikiLeaks began publishing emails and documents from the DNC and John Podesta’s email inbox, Clinton officials and their media supporters have constantly insinuated, and ...

  9. 維基解密 - 维基百科,自由的百科全书

    zh.wikipedia.org/wiki/維基解密

    2 days ago · 维基解密(又称维基揭密或維基洩密;英語: WikiLeaks ),是透过协助知情人 让组织 、企业 、政府在阳光下运作的无国界非营利的互联网 媒体。 [10] 朱利安·保罗·阿桑奇 通常被视為維基解密的建立者、主編和總監。

  10. RED ALERT! OATH KEEPERS WARNING ORDER PART I | Truth11.com

    truth11.com/2021/01/16/red-alert-oath-keepers...

    6 days ago · These posts have since become “the biggest ‘inside’ ‘approved’ [information] dump in American history,” giving we, the people unprecedented insight into a far-reaching shadow war between patriots (within and outside of the government and military) and an evil international cabal intent on destroying America and quashing its founding ...

  11. People also search for