Yahoo Web Search

  1. Stettin (region) - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Stettin_(region)

    The Region of Stettin (German: Regierungsbezirk Stettin, Polish: rejencja szczecińska) was a unit of territorial division in the Prussian Province of Pomerania, with Prussia forming part of the German Empire since 1871. It was established in 1816 and existed until 1945.

  2. Stettin – Wikipedia

    de.wikipedia.org › wiki › Stettin

    Stettin-Szczecin 1945–1946, Dokumente-Erinnerungen, Dokumenty-Wspomnienia. Hinstorff, Rostock 1995, ISBN 3-356-00528-6. Dokumente und Augenzeugenberichte aus der Zeit 1945–1946. Olgierd Rozycycki, Jaroslaw Filipiak: Stettin auf alten Ansichtskarten, Verlag ROLHELP, Szczecin 1997, ISBN 83-904200-5-8.

    • Kreisfreie Stadt
    • Polen
  3. People also ask

    What does Stettin mean?

    What is the history of Stettin, Poland?

    What happened to Stettin after World War 2?

    What are the major industries in Stettin?

  4. Capitulation of Stettin - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Capitulation_of_Stettin
    • Overview
    • Background
    • Capitulation
    • Result

    In the Capitulation of Stettin on 29–30 October 1806, Lieutenant General Friedrich Gisbert Wilhelm von Romberg surrendered the garrison and fortress to a much smaller French light cavalry brigade led by General of Brigade Antoine Lasalle. This event was one of a number of surrenders by demoralized Prussian soldiers to equal or inferior French forces after their disastrous defeat at the Battle of Jena-Auerstedt on 14 October. Stettin, now Szczecin, Poland, is a port city on the Oder River...

    Emperor Napoleon I of France's Grande Armée shattered the Prussian-Saxon armies at the Battle of Jena-Auerstadt on 14 October 1806. In the wake of this catastrophe, the Prussian forces retreated to the Elbe River. Feldmarschall Charles William Ferdinand, Duke of Brunswick, commander of the main Prussian army at Auerstedt, was fatally wounded and died on 10 November at Altona. General of Infantry Ernst von Rüchel, badly wounded at Jena, left the army and later recovered. The commander at ...

    Lasalle marched to Stettin where he demanded its surrender in the early afternoon of 29 October. Lieutenant General Friedrich Gisbert Wilhelm von Romberg refused at first. At 4:00 p.m., Lasalle sent another summons to Romberg, this time with a threat of harsh treatment to the cit

    On the 28th, Blücher's artillery convoy marched through Neustrelitz at noon and reached Friedland five hours later. Earlier, it had been delayed by "perverse orders" from Hohenlohe's chief of staff Oberst Christian Karl August Ludwig von Massenbach. Hearing of Hohenlohe's ...

    By 3 November, between the Elbe and the Oder, the only remaining Prussian field army was led by Blücher and Lieutenant General Christian Ludwig von Winning, who relieved Saxe-Weimar. There also were garrisons at Madgeburg, Hameln, Nienburg, and Plassenburg. Winning desired to march for the port of Rostock and try to escape by sea. This notion was overruled by Blücher, who wanted to march the 21,000-man force east. He planned to join forces with Lieutenant General Karl Ludwig von Lecoq in ...

    • French victory
  5. Szczecin - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Szczecin

    Szczecin, often anglicised to Stettin, is the capital and largest city of the West Pomeranian Voivodeship in northwestern Poland.Located near the Baltic Sea and the German border, it is a major seaport and Poland's seventh-largest city.

    • 8th century
    • Cfb
    • PL-70-017, to 71–871
    • Poland
  6. Szczecin - Simple English Wikipedia, the free encyclopedia

    simple.wikipedia.org › wiki › Stettin

    Szczecin (German: Stettin) is a large city in Poland in West Pomeranian Voivodeship. As of 2005, 411,119 people live there. The city is on the river Odra (German: Oder), near the border to Germany. It is one of the largest sea ports on the Baltic. It is the historical capital of the German province of Pomerania.

  7. SS Stettin - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › SS_Stettin

    Stettin was the name of a number of steamships.. SS Stettin (1886), a German cargo ship SS Stettin (1923), a German cargo ship SS Stettin (1925), a German cargo ship SS Stettin (1933), a German icebreaker

  8. SMS Stettin - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › SMS_Stettin
    • Overview
    • Design
    • Service history

    SMS Stettin was a Königsberg-class light cruiser of the Kaiserliche Marine. She had three sister ships: Königsberg, Nürnberg, and Stuttgart. Laid down at AG Vulcan Stettin shipyard in 1906, Stettin was launched in March 1907 and commissioned into the High Seas Fleet seven months later in October. Like her sisters, Stettin was armed with a main battery of ten 10.5 cm guns and a pair of 45 cm torpedo tubes, and was capable of a top speed in excess of 25 knots. In 1912, Stettin joined the...

    The Königsberg -class ships were designed to serve both as fleet scouts in home waters and in Germany's colonial empire. This was a result of budgetary constraints that prevented the Kaiserliche Marine from building more specialized cruisers suitable for both roles. The Königsberg class was an iterative development of the preceding Bremen class. All four members of the class were intended to be identical, but after the initial vessel was begun, the design staff incorporated lessons from ...

    Stettin was ordered under the contract name "Ersatz Wacht" and was laid down at the AG Vulcan shipyard in her namesake city in 1906. She was launched on 7 March 1907, after which fitting-out work commenced. She was commissioned into the High Seas Fleet on 29 October 1907. After her commissioning, Stettin served with the High Seas Fleet in German waters. In early 1912, Stettin was assigned to a goodwill cruise to the United States, along with the battlecruiser Moltke, the only German capital ship

    • 29 October 1907
    • 115.3 m (378 ft)
    • 7 March 1907
    • 24 knots (44.4 km/h; 27.6 mph)
  9. SS Stettin (1923) - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › SS_Pantera

    Stettin was a 2,646 GRT cargo ship which was built in 1923 for the Stettiner Dampfer Compagnie. In 1930 she was sold to Norddeutscher Lloyd and renamed Akka.She was requisitioned by the Kriegsmarine in 1940.

    • Stettiner Oderwerke AG
    • 1924
    • 1924
    • 1923
  10. Szczecin — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Szczecin
    • Toponyme
    • Situation géographique
    • Contexte historique
    • Origines
    • Événements
    • Conséquences
    • Histoire
    • Politique
    • Situation actuelle
    • Style
    • Culture
    • Reconnaissance
    • Gastronomie
    • Sport
    • Transport
    • Statut

    Szczecin [ˈʂʧɛʨin] Écouter (Stettin [ʃtɛˈtiːn] Écouter en allemand, Sztetëno en cachoube, anciennement Stetin en français1) est la septième plus grande ville de Pologne, le chef-lieu de la voïvodie de Poméranie-Occidentale ainsi que la troisième plus grande ville portuaire de ce pays.

    La ville se situe dans l'extrême nord-ouest de la Pologne sur les deux rives de l'Oder, tout près de son entrée dans la lagune de Szczecin à Trzebież près de Police. L'archipel qui se trouve entre deux bras de l'Oder est une zone industrielle et portuaire.

    Stettin était la capitale du duché de Poméranie. Dès le premier quart du XVIIIe siècle, la ville était connue en France sous le nom allemand Stettin2, et faisait alors partie de la Poméranie prussienne. En 1938, lors de la nuit de Cristal, la synagogue de Stettin (1875-1938) est détruite, la communauté juive de la ville est ensuite assassinée, notamment au camp d'extermination de Bełżec.

    La première mention de la ville, alors un petit village, date du VIIIe siècle, quand les tribus d'origine slave y pratiquaient le commerce et la pêche. Ces tribus sont intégrées dans le nouveau royaume polonais créé autour de 970, mais en 1005 la population se révolte, désireuse de conserver ses croyances païennes, contre la christianisation.

    Voulant garder la région, Mieszko Ier, le prince de Pologne, accorde son autonomie à la région de Szczecin, surtout dans les domaines religieux et économique.

    La dynastie slave de Griffin perd Stettin aux mains des Suédois en 1631. La paix de Westphalie attribue Stettin à la Suède d'une façon officielle en 1648. L'économie de la ville, désormais coupée de ses liens avec la Hanse, se met à stagner, et la Prusse, profitant de la faiblesse relative des autorités suédoises, fait la guerre à la couronne de Suède en 1713 et parvient à prendre la ville. Les Suédois, sans vouloir admettre leur défaite, s'en retirent sept ans plus tard. La Seconde Guerre mondiale détruit 65 % de la ville, et le 26 avril 1945 les Soviétiques entrent dans la ville. La conférence de Yalta, qui s'est tenue deux mois auparavant, laisse Stettin à l'Allemagne, car la nouvelle frontière de Pologne doit être située près de la ville de Kolberg, aujourd'hui Kołobrzeg, 75 kilomètres au nord-est de Stettin et les Polonais doivent recevoir Koenigsberg, l'actuelle Kaliningrad. Cependant, Staline change d'avis, par besoin d'un port sur la Baltique utilisable tout au long de l'année, y compris en hiver. Il donne donc Stettin à la Pologne et la ville prend le nom polonais de Szczecin, tandis que les Allemands majoritaires depuis sept siècles, c'est-à-dire la quasi-totalité de la ville, en sont expulsés, et remplacés par des Polonais. Szczecin devient alors en quelque sorte la ville frontière entre l'Allemagne de l'Est et la Pologne. Winston Churchill, dans son discours de Fulton du 5 mars 1946 y fait référence3. Après la fin de la guerre, la population allemande est totalement expulsée, provoquant des milliers de morts. Les Polonais sont encouragés à s'établir dans la région. Ils viennent en masse, surtout ceux qui ont été chassés des territoires annexés par l'Union soviétique. Szczecin compte une petite minorité allemande jusqu'en 1960. Devenue capitale de la Poméranie-Occidentale, Szczecin est rebâtie et les communistes prennent le contrôle du développement de la ville. Les syndicats de Szczecin se révoltent en 1970 contre les dirigeants communistes. Soutenus par leurs collègues de Gdańsk et de Silésie, ils réussissent à mettre le feu dans la centrale du Parti communiste. En 1980, le syndicat Solidarność provoque une révolte similaire. La Pologne devient une démocratie de type occidental en 1989, ce qui permet à Szczecin un développement rapide et l'entrée dans l'économie de marché.

    La ville, de population allemande antérieure, appartient à la Prusse de 1720 à 1945 et donc à l'Allemagne, lorsque celle-ci fait son unité à partir du 18 janvier 1871. Elle est la ville de naissance de la princesse d'Anhalt-Zerbst, la future Grande Catherine de Russie. À la révocation de l'édit de Nantes, les autorités prussiennes font venir, en plus, des milliers de huguenots descendants de Français qui s'y établissent et contribuent au développement de la ville. Celle-ci redevient ainsi l'une des villes les plus riches et les plus importantes de la mer Baltique. Une forte immigration venue de toute l'Allemagne permet ensuite au commerce de Stettin de compter parmi les plus dynamiques de Prusse.

    Depuis le 18 septembre 1999, la ville abrite un corps de l'OTAN, le Multinational Corps Northeast, principalement composé de soldats danois, allemands et polonais. Il s'agit d'un centre de commandement important pour l'organisation qui a indiqué vouloir le renforcer dans le futur4.

    Aujourd'hui, Szczecin est une ville moderne, orientée vers la coopération avec d'autres ports de l'Union européenne. Szczecin est un centre pour la science, la culture et l'industrie et plaque tournante du transport.

    Le style de l'architecture de la ville est surtout influencé par celui de la seconde moitié du XIXe siècle et des premières années du XXe siècle, l'art académique et l'art nouveau. Les zones construites après 1945 sont marquées par le réalisme socialiste.

    La ville est le foyer de plusieurs universités, bibliothèques, musées, théâtres et cinémas, par exemple l'université de Szczecin (en), l'Académie des arts (en), la Bibliothèque de Poméranie, la Bibliothèque publique, le musée national, le musée du château des ducs de Poméranie, le musée de la Technologie et de la Communication Art Depot, le musée de la cathédrale Saint-Jacques, le théâtre polonais, le théâtre contemporain, le théâtre de marionnettes « Pleciuga », l'opéra au château, le théâtre d'été, la Philharmonie de Szczecin et le cinéma « Pioneer 1909 ». Il y a de nombreux événements réguliers, entre autres le festival de théâtre « Counterpoint » (l'un des plus vieux festivals de théâtre en Pologne5, chaque année au printemps, depuis 1966), le Festival international de rue artistes « Soudure de la culture » (juillet, depuis 1999) et le Concours de la chanson sur Szczecin (a lieu chaque année depuis 2008).

    Szczecin a été candidate au titre de Capitale européenne de la culture en 2016 mais la ville de Wroclaw lui a été préférée6.

    Les plats populaires dans la culture gastronomique locale sont les pasztecik szczeciński (pâte frit fourré avec de la viande et des légumes) et les paprykarz szczeciński (pâté de poisson).

    Le Pogoń Szczecin est le club omnisports de la ville (football masculin avec le Morski Klub Sportowy Pogoń Szczecin, football féminin avec le Pogoń Women Szczecin, handball masculin et féminin avec le SPR Pogoń Baltica Szczecin, qui a notamment participé à la finale de la Challenge Cup 2014/2015). Wicher Warszewo est un club de ligue régionale de futsal (Środowiskowa Liga Futsalu). En basket-ball, le KING Wilki Morskie Szczecin SA évolue en Tauron Basket Liga, la première division nationale. Chaque année en septembre, un tournoi masculin de tennis de l'ATP Challenger Tour s'y tient depuis 1996. En 2019, Szczecin accueille les Championnats d'Europe de gymnastique artistique.

    L'aéroport le plus proche est l'aéroport de Szczecin-Goleniów (SZZ) situé a environ 45 kilomètres au nord-est de la ville. À Szczecin, sont présents à la fois un port de mer et un port fluvial. Des marinas de voile sont situées dans le centre et dans les districts de Dąbie et de Gocław. La gare centrale de Szczecin (Szczecin Główny) a des connexions avec de nombreuses villes, y compris : Stargard, Poznań, Varsovie, Lublin, Łódź, Wrocław, Cracovie, Świnoujście, Kołobrzeg, Gdynia, Gdańsk, Białystok, Berlin, Pasewalk, Lübeck et également l'aéroport de Szczecin à Goleniów. Les bus et les tramways constituent le transport public urbain. Les lignes de tram atteignent toutes les extrémités de la ville. Szczecin dispose d'un réseau commun de lignes de bus avec la ville de Police.

    Ambassadeur de Szczecin est un titre honorifique décerné par le maire de Szczecin aux personnes (ou groupes de personnes, des institutions ou des objets en mouvement, tels que des véhicules, bateaux, voiliers), qui ont contribué à promouvoir la ville dans le pays et à l'étranger. Le titre d'Ambassadeur de Szczecin a été décerné, entre autres, à Małgorzata Rożniecka, au professeur Jan Lubiński, à Katarzyna Nosowska, Monika Pyrek, Aleksander Wolszczan, Marek Kolbowicz, Konrad Wasielewski, Marcin Matkowski et également au Dar Młodzieży et au Dar Szczecina.